Forum Linux.général [BSD-Debutant] S'en sortir avec PF ... et les jails

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
0
15
juil.
2014

Hello,
Bon je sais il s'agit d'une question BSD mais bon nous sommes sur LinuxFR et nous aimons bien l'Open Source en général … et j'espère qu'il y aura quelques guru BSD de passages :

Pour en venir sur le cœur du sujet :

J'ai migré récemment mon serveur perso vers une infra BSD / Jails (après quelques pépins ZFS / LxC depuis la montée de version Ubuntu) et la migration me tentait depuis longtemps, or je galère juste un (...)

OpenBSD 5.3 alias « Blade Swimmer »

Posté par . Édité par Xavier Claude, Nils Ratusznik, Xavier Teyssier, tuiu pol, patrick_g et Nÿco. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
40
1
mai
2013
OpenBSD

Le premier mai est un grand jour, non pas seulement parce qu’il porte les revendications sociales du travail, mais surtout parce qu’il marque la sortie d’une nouvelle version officielle d’OpenBSD. Cette fois c’est la version 5.3 alias « Blade Swimmer » qui pointe le bout de son nez. C’est donc le film « Blade Runner » qui a été choisi pour illustrer cette release.

RoyPuffy

Pour rappel, OpenBSD est un système d’exploitation libre (probablement le plus libre d'entre tous d’ailleurs) reconnu comme étant particulièrement fiable et sécurisé. L’attention fanatique des développeurs se porte en effet sur la sécurité, l’exactitude, la convivialité et la liberté. Il fonctionne sur de nombreuses plateformes, les processeurs 32 et 64bits les plus répandus (i386 et amd64), les PowerPC (macppc), les processeurs Sparc (sparc et sparc64), et de moins connus comme le Sharp Zaurus, le Yeeloong Lemote ou encore le VAX. Il concentre presque tous ses efforts dans les fonctions de sécurité. Il a démontré, depuis de nombreuses années, qu’un code correct a un taux d'échec beaucoup plus faible, garantissant ainsi une plus grande sécurité. Les développeurs d’OpenBSD s'efforcent en effet de mettre correctement en œuvre leurs solutions. Ils en font une règle stricte pour concevoir de manière fiable et sécurisée, suivant les meilleures pratiques de programmation actuelles. OpenBSD s'efforce donc, avec seulement deux vulnérabilités exploitables à distance depuis sa création, d'être le système d'exploitation le plus sécurisé.