Journal La princesse Leia bronsonisée

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
4
27
déc.
2016

Chères moules,

Il y a soudain un grand trouble dans la Force.

Victime d'un arrêt cardiaque le 23 décembre dernier, la princesse Leia Organa est partie rejoindre Charles Bronson et Artoo-Detoo ce 27 décembre 2016, à l'âge de 60 ans. Obi-Wan Kenobi n'aura été d'aucun secours. ;_;

http://www.huffingtonpost.fr/2016/12/27/carrie-fisher-princesse-leia-star-wars-deces/

Heureusement, grâce à la magie du CGI, elle nous est désormais éternelle.
Vous pouvez lui rendre un dernier hommage en allant voir Rogue One au cinéma.

R.I.P. Carrie Fisher.

Journal Carrie Fisher bronsonisée

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
2
27
déc.
2016

Bonsoir journal,

c'est avec énormément de tristesse que j'apprends que Carrie Fisher nous a quittés. On la connait essentiellement pour son rôle de la princesse Leïa dans la saga Star Wars, mais elle aussi joué dans Blues Brothers, entre autres. On peut se consoler en se disant qu'elle ne fait plus qu'une avec la Force, mais elle va quand même beaucoup nous manquer.

Quelques liens pour en savoir plus sur sa vie, son œuvre, et sa mort :

Journal R2-D2 bronsonnisé

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
27
14
août
2016

C'est une triste nouvelle. R2-D2, sans doute le plus grand robot de tous les temps, a rejoint Charles Bronson… dans une autre galaxie. Que la force soit avec lui.

Alors, vous ne le saviez peut-être pas, mais avant l'arrivée du raspberry pi, les robots étaient des boîtes de conserves articulées par des humains.

R2-D2, à l'instar de Tintin, ne vieillissait pas en apparence. Cependant, au bout de 82 ans, ses circuits l'ont définitivement lâché. (Certains diront obsolescence programmée)

http://www.konbini.com/fr/entertainment-2/star-wars-r-i-p-kenny-baker-r2d2/

R.I.P (...)

Journal Qui nous sauvera de J. J. Abrams ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
1
19
jan.
2016

Hello nal,

Juste une réflexion en passant, mais il fallait que ça sorte, car je trouve particulièrement pénible de lire partout que M. Abrams est le nouveau Roi Midas, quand je vois le niveau de débilité de quelques uns de ses films.

Pour illustrer mon propos, je citerai particulièrement deux films, dérivés de deux grosses licences science-fictionnesques, dont j'ai trouvé le visionnage particulièrement pénible.

J'ajouterai, pour contextualiser, que je trouvais à l'époque la série Alias sympathique, et que j'avais plutôt (...)