Journal Finalement, la loi renseignement, c'est du pipi de chat...

Posté par . Licence CC by-sa
13
29
avr.
2015

https://fr.news.yahoo.com/m6info/la-question-du-jour/

Je suis resté sur le cul en lisant le résultat… Pour ceux qui ne liront pas ce journal aujourd'hui, la question est :

Enquête judiciaire : faut-il prélever l'ADN de tous les Français ?

Après avoir vu ça, franchement, je comprends mieux pourquoi la loi sur le renseignement va passer dans l'indifférence générale.

  • # Les compteurs, c'est truqué.

    Posté par . Évalué à 6.

    C'est extrêmement facile de truquer le compteur d'un sondage pour le propriétaire et créateur du sondage. On peut par exemple ajouter en JavaScript +500 au "Oui, je suis favorable à que l'ADN de tous les français soit fiché". Au vu de l'initiateur du sondage (M6Info), je doute sérieusement de la neutralité et de la qualité du sondage. Si c'était une ONG comme Reporters Sans Frontières ou Amnesty International qui avait fait ce sondage, je serai plus confiant dans le fait qu'ils ne truquent pas le sondage et qu'il soit plus représentatif de l'ensemble des français.

    • [^] # Re: Les compteurs, c'est truqué.

      Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 29/04/15 à 13:31.

      Je ne pense pas que M6 ai trafiqué les résultats du sondage. Par contre, il souffre du biais de représentativité : qui va voir M6info à part des pauvres gars ? Et qui répond à ces sondages ?

    • [^] # Re: Les compteurs, c'est truqué.

      Posté par . Évalué à 10.

      Ce n'est pas un sondage, c'est juste une question posée sur un site et les réponses ne sont absolument pas représentatives de quoi que ce soit (hormis de ceux qui ont répondu). Déjà que pour les sondages, les méthodes de "redressement", ça tient du chamanisme, alors pour ce genre de truc, c'est du grand n'importe quoi. Mais bon, ça occupe du temps d'antenne.

    • [^] # Re: Les compteurs, c'est truqué.

      Posté par . Évalué à 3.

      Le problème n'est pas le trucage éventuel, c'est que la population qui répond n'est pas représentative. Le même sondage sur linuxfr ne donnerait pas le même résultat.

      Il y a en plus des biais avec des personnes qui vont recruter d'autres personnes pour exprimer la même opinion et autres phénomènes de buzz.

      • [^] # Re: Les compteurs, c'est truqué.

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Le même sondage sur linuxfr ne donnerait pas le même résultat.

        Tout à fait,

        La moitié des personnes supprimeraient leurs cookies pour voter plusieurs fois.

      • [^] # Re: Les compteurs, c'est truqué.

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Faut ajouter à cela un biais lié au contexte : les médias ne cessent d'informer sur le fait que c'est grâce à l'ADN que le ravisseur présumé de Bérényss a été identifié. L'existence même de ce sondage est certainement dû à cette affaire.

        Le même sondage juste après une autre « affaire » − par exemple, après la découverte d'un homme ayant passé 15 ans en taule à cause d'une erreur d'identification − donnerait un autre résultat.

        Ce genre de « sondages » ne mériterait en fait même pas qu'on perde 5 minutes de son temps à les critiquer. C'est du rien, du vent, du vide, ça n'apporte rien, ne repose sur rien. C'est une caricature de sondage, les sondages dits « d'opinion » et portant sur 900 individus étant pourtant déjà eux-mêmes caricaturaux (à ce sujet je recommande volontiers la visite du site d'Observatoire des sondages : http://www.observatoire-des-sondages.org/). Rien n'est pertinent, rien n'est valide, ni dans la méthodologie, ni dans l'esprit (comme si une question aussi importante pouvait-être ainsi totalement décontextualisée, posée comme on pose la question du choix du programme TV ou du repas de midi).

        Et ce qui me fait pleurer des larmes de sang, c'est qu'ils osent classer leur question dans la catégorie « sociologie ».

  • # Effet linux fr ?

    Posté par . Évalué à 2.

    En tout cas, depuis que j'ai posté le journal (soit 1h15), on est passé de 59% de oui, à 55 %. N'empêche que je ne comprends toujours pas.

  • # C'est peut-être évident pour nous....

    Posté par . Évalué à 2.

    Mais cela ne l'est pas pour tout le monde !

    Sérieusement, avoir l'ADN de tous les français n'implique pas une surveillance généralisée, cela permet de trouver plus facilement les criminels, d'innocenter les autres, etc… : beaucoup de points positifs.

    On peut très bien imaginer un fichage systématique sans que cela remette en cause les principes de la démocratie, de la vie privée et aucune des libertés françaises. Il faudrait énormément de garde-fous, ce serait risqué et toujours très sensible mais pas impossible.

    Autre élément de contexte intéressant : le récent film sur l'affaire SK1 (Guy Georges) finit par un véritable plaidoyer pour le fichage ADN, c'est d'ailleurs assez révoltant comme propagande mais la plupart des gens autour de moi ont certainement été convaincus par la démonstration.

    • [^] # Re: C'est peut-être évident pour nous....

      Posté par . Évalué à 10.

      Le fichage systématique est une pratique qui est le signe d'une dérive autoritaire du pouvoir, pas le signe d'une future amélioration du processus judiciaire. Si on voulait vraiment améliorer le taux d'élucidation, on embaucherait des policiers et des juges, mais bizarrement ce n'est pas à l'ordre du jour, au contraire. Le fichage systématique est caractéristique d'un état où tout le monde est considéré comme potentiel coupable, d'un état où le pouvoir a peur de ses concitoyens. On est arrivé à un point vraiment inquiétant : on récupère l'ADN de tout le monde et n'importe qui pourvu qu'il ait eu à faire avec la justice, y compris en qualité de témoin ! C'est du délire total. Au début, c'était uniquement pour les pédophiles et maintenant, on récupère aussi l'ADN des syndicalistes ou faucheurs d'OGM ou de tous ces citoyens qui luttent par des moyens parfois au delà des lois. Ils sont dangereux ces gens là ? On va retrouver leur ADN sur une scène de crime ? La pente prise n'est pas la bonne.

      • [^] # Re: C'est peut-être évident pour nous....

        Posté par . Évalué à -1.

        Les arguments de ce type ("le fichage c'est pour les dictatures") ne marchent pas. C'est trop abstrait et trop philosophique. Ce que les gens voient, c'est que ça permet de trouver le coupable, le meurtrier, le violeur plus facilement et quasi à coup sûr.
        Contre cela, il faut des arguments tout aussi concrets et tout aussi forts. Et j'avoue être un peu à poil. (contrairement aux aspects surveillance généralisée où il est facile de démontrer que c'est inefficace et intrusif).

        • [^] # Re: C'est peut-être évident pour nous....

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Mouais, je n'ai pas des masses envies que l'État puisse connaître notre santé (voire faire un tri en fonction de ce critère, un jour ça pourrait arriver), savoir si nos enfants sont réellement de nous ou pas, etc.

          D'autant que toute information détenue par l'État peut potentiellement fuiter vers d'autres acteurs peu scrupuleux (assurances/banques par exemple).

          • [^] # Re: C'est peut-être évident pour nous....

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            je n'ai pas des masses envies que l'État puisse connaître notre santé […], savoir si nos enfants sont réellement de nous ou pas

            Ces informations ne sont pas dérivables à partir des données actuellement stockées. D'après ce que j'ai lu, ce sont actuellement 18 marqueurs (7 au départ du projet FNAEG).
            Par contre cela permet d'établir une probabilité de profil « ethnique » et pour certaines maladies. J'ignore par contre la fiabilité statistique.

      • [^] # Re: C'est peut-être évident pour nous....

        Posté par . Évalué à 3.

        Le fichage systématique est une pratique qui est le signe d'une dérive autoritaire du pouvoir

        Ne serait-ce pas simplement là le signe de l'évolution technocratique du pouvoir, et de la société dans son ensemble ?

        Après, la technocratie pourrait n'être qu'une utopie (ou une dystopie) et la frontière qui la séparerait d'un régime autoritaire pourrait aussi être assez mince, mais assimiler les deux dans la même formule, aussi belle soit-elle, ne me semble pas tout fait légitime.

    • [^] # Re: C'est peut-être évident pour nous....

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      On peut très bien imaginer un fichage systématique sans que cela remette en cause les principes de la démocratie, de la vie privée et aucune des libertés françaises.

      On peut rêver. Faut juste que ça ne tourne pas au cauchemar à l'occasion d'une élection ou d'un fait divers quelconque.

      ce serait risqué et toujours très sensible

      Une bonne raison de ne pas le mettre en place.

      Au passage, une fois que l'ADN aura été prélevé sur tous les honnêtes citoyens, un malfaiteur pas trop bête se fera un malin plaisir à récupérer une trace d'un gus qui passait à proximitée et à l'utiliser sur la scène de son œuvre criminelle… et hop, un coupable tout trouvé. D'ici que celui-ci ait été arrêté une fois où deux à l'occasion d'une manifestation et c'est gagné.

      Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

      • [^] # Re: C'est peut-être évident pour nous....

        Posté par . Évalué à 5.

        un malfaiteur pas trop bête se fera un malin plaisir à récupérer une trace d'un gus qui passait à proximité […]

        C'est déjà le cas aujourd'hui : avoir l'ADN de tous les français ne va pas changer grand chose ni faciliter le coup monté. On peut déjà mettre tes empreintes partout sur une scène de crime, empreintes que tu as données comme tout français…

        D'ailleurs, le raisonnement qui consiste à dire que donner son ADN c'est pas bien différent que donner ses empreintes n'est certainement pas étranger au fait qu'un grand nombre de personnes ne sont pas dérangées par l'idée.

        • [^] # Re: C'est peut-être évident pour nous....

          Posté par . Évalué à 5.

          […] le raisonnement qui consiste à dire que donner son ADN c'est pas bien différent que donner ses empreintes […]

          Et pourtant, les conséquences d'une fuite des informations génétiques sont en effet tellement plus grandes que celle d'une fuite des fichiers d'empreintes digitales: imagine (entre autres) que les mutuelles/assurances aient accès à ce genre d'information…

          Ajoutons aussi que les (assez) récents séquençages de génome humain ainsi que la course à la publication scientifique ont eu pour conséquence une explosion de la pseudo-science et des articles qui affirment sans fondement avoir trouvé "le" gène de tout et n'importe quoi…

          • [^] # Re: C'est peut-être évident pour nous....

            Posté par . Évalué à 2.

            On pourrait très bien imaginer que ce qui est stocké à des fins judiciaires ne soit qu'une sorte de hash qui ne permet que l'identification et non le séquençage ou autre rêve des assurances.

            • [^] # Re: C'est peut-être évident pour nous....

              Posté par . Évalué à 10.

              On pourrait meme imaginer que cela serait securise et que les mechants des histoires se soient tous transforme en bisounours. On peut imaginer beaucoup de chose mais bon apres on se prend en pleine gueule la realite et la c'est plus du cauchemard que quoi que ce soit d'autre.

  • # Arguments

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Il y a des éléments de réflexion qui me manquent concernant ce genre de fichage. Je vois les avantages (un seul) mais pas trop les inconvénients monstrueux.
    Beaucoup ici, ainsi que dans les milieux « intellos » sont persuadés que c'est mal de ficher. Je suis plutôt d'accord avec certains fichages, et pas avec d'autres.
    Par exemple le fichage des empreintes papillaires (empreintes digitales) ne me pose pas de problème. Disons que j'estime que les avantages (ou plutôt l'unique avantage : savoir qui est le vilain) est largement plus important que les éventuels inconvénients.

    Pour ce que je connais, le fichage ADN permet de trouver les vilains coupables dans un certain nombre d'affaires. Comme avec les empreintes papillaires mais plus efficace car la dissémination de notre ADN est plus difficile à maîtriser. C'est la seule et unique justification recevable que je vois en faveur du fichage. Si vous en voyez une autre, n'hésitez pas. Cette justification est plutôt pas mal, bien que non idéale puisqu'on peut toujours mettre l'ADN d'un autre, se protéger, etc, mais ça complique sérieusement l'affaire des vilains.

    Quels sont les problèmes ? (c'est la partie où j'ai des manques)

    En cas de grosse dérive politique : la France se transforme en régime totalitaire ou autre. Là, clairement, il y a des soucis à se faire. Mais plus que sans fichage ADN ? Que ferait de plus la Corée du nord avec le fichage ADN ? Qu'auraient fait de plus Hitler, Pinochet ?
    J'ai bien dit « fait de plus ». Dire qu'Hitler aurait éliminé les porteurs du gène de l'incivilité est ok. Mais dire qu'il aurait trouvé les juifs avec cette méthode plutôt qu'une autre, ça ne change presque rien au final.
    L'éventualité de ce type de dérive politique me semble très faible. Donc il faut de bons gros arguments contre.

    En cas de petites dérives politiques : ah, là c'est une autre histoire car c'est le quotidien.
    Je sens que c'est dans ce domaine qu'il y a les vrais problèmes, mais je n'ai pas exemples. Des idées ?
    Attention : des trucs qui changent la donne, pas des trucs qui peuvent être fait par d'autres moyens avec plus ou moins le même résultat.

    Les copains des flics : il y aura toujours un policiers ou autre ayant accès aux données qui acceptera de les refiler à une personne extérieure. Mais cela ne fait que faciliter les choses, car si je veux connaître le profil ADN de mon voisin, il me suffit de récupérer son ADN et de l'envoyer à un labo qui m'en dira 100 fois plus qu'avec celui stocké pour l'identification judiciaire.

    Nos amis les américains : cette base de données sera forcément, obligatoirement, fatalement, à libre disposition des USA. Ils feront le nécessaire pour y accéder tranquillement, avec des logiciels plus évolués, plus simples, et plus efficaces que ceux à disposition de nos fonctionnaires. Zéro doute là dessus.
    Politiquement je ne sais pas, mais commercialement ça vaut de l'or.
    C'est le seul argument que je vois clairement (d'où ce message pour en savoir plus). Et ça craint un max. Pour contourner ça il faut isoler la partie « identité » du réseau. Par exemple en stockant l'identité sur des fiches papier (pas terrible, c'est tout ce qui me vient à l'esprit), ce qui empêche de relier l'ADN à l'identité de manière automatisée, et surtout à distance.

    • [^] # Re: Arguments

      Posté par . Évalué à 0.

      Attention : des trucs qui changent la donne, pas des trucs qui peuvent être fait par d'autres moyens avec plus ou moins le même résultat.

      C'est marrant mais pour le fichage ADN, c'est exactement ce qu'on a : une méthode qui donne le même résultat mais qu'on peut obtenir par d'autres moyens. Ça ne te gêne pas pour le fichage ADN mais ça te gêne pour les contre arguments.

      • [^] # Re: Arguments

        Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 01/05/15 à 16:39.

        une méthode qui donne le même résultat mais qu'on peut obtenir par d'autres moyens

        J'ai précisé :

        la dissémination de notre ADN est plus difficile à maîtriser

        Pour ne pas laisser d'empreintes papillaires il suffit de porter des gants. C'est simple, facile, et 100% fiable. Ça se range dans la poche, ça s'enfile en 5 secondes. C'est éprouvé depuis très longtemps.

        Pour ne pas laisser de traces ADN il « suffit » de porter une combinaison intégrale qui n'a jamais été en contact avec ton corps, ni avec ton véhicule, ni avec ton logement, et enfilée avec des gants dont l'extérieur n'a jamais été en contact avec… etc. Ainsi qu'une charlotte car la combinaison va frotter, et un masque qui couvre le nez et la bouche. Et des gants. Une fois habillé, ne pas utiliser ton véhicule, ou alors avec siège/volant/poignées recouverts.
        Si ta peau entre en contact avec quelque chose, il te faut nettoyer avec je ne sais quoi. C'est vite fait d'avoir une manche qui remonte de 4 cm lorsque tu forces une porte ou fouille dans un placard. Le plus dur est de faire attention à ces détails alors que tu es focalisé sur l'action.
        Si une goutte de sueur tombe, il faut nettoyer aussi. Je suppose que c'est rare de transpirer du visage à ce point.
        Bref, pas pratique du tout pour un simple cambriolage.
        Et la méthode n'est pas éprouvée. Il n'est pas garanti que ce soit nickel, bien qu'en réfléchissant on puisse trouver des améliorations.

        Pour un meurtre, il faut brûler la scène de crime (ou récupérer les mains ?) si la victime a réussi à toucher ta peau, ce qui est facilement le cas s'il y a corps à corps.
        Pour un viol, pareil, sauf si tu es adepte des tenues latex des pieds à la tête.

        Tu peux polluer la scène de crime (je crois avoir lu que c'est facilement détecté), mais tu dois tout de même être bien protégé.

        Bref, l'ADN semble être la merdasse pour les vilains, ça a vraiment tendance à être semé partout (squames, cheveux et poils pour les trucs qui se déposent toute la journée. Salive lorsqu'on parle, et mucus lors de la toux. Sang si on se blesse).

    • [^] # Re: Arguments

      Posté par . Évalué à 2.

      Donc il faut de bons gros arguments contre.

      Il n'y en a pas tant que ça. En particulier, les arguments sur les assurances et les secrets médicaux ne fonctionnent pas, l'identification ADN se fonde sur un barcode qui ne contient aucune info "biologique". Il faut quand même imaginer l'avantage d'une base de données ADN : fini les problèmes d'usurpation d'identité, par exemple. J'ai l'impression qu'on ne peut pas se battre sur tous les fronts en même temps ; l'ADN ne révèle rien de la vie privée, et n'est pas fondamentalement différent des empreintes qu'on donne déja pour faire une carte d'identité…

      • [^] # Re: Arguments

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Jusqu'au jour où on trouvera un moyen de laisser facilement des empreintes avec des marqueurs différents des siens (en plus tu auras accès à tout une banque de données pour choisir qui tu veut accuser ou de qui tu veux voler l'identité).

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Arguments

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Jusqu'au jour où on trouvera un moyen de laisser facilement des empreintes avec des marqueurs différents des siens (en plus tu auras accès à tout une banque de données pour choisir qui tu veut accuser ou de qui tu veux voler l'identité).

          Bof, l'ADN n'est pas considéré comme une preuve absolue, mais comme un moyen de filtrer rapidement les résultats.
          De plus si tu laisses sur place un ADN avec les mêmes marqueurs, l'analyse suivante montrera que finalement ça ne correspond pas. Il faut laisser le même ADN (ce qui est faisable, il suffit d'en récupérer sur la personne).

          Par contre un truc cool est de se faire ficher avec le mauvais ADN. Ça permet d'être écarté par le filtrage. « On sait que la famille et les voisins n'ont pas violé ce pauvre enfant ». Hé bien si, c'est justement un voisin. Mais on ne va pas revérifier l'ADN de tout ce beau monde puisqu'ils sont déjà dans la base.

      • [^] # Re: Arguments

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        l'identification ADN se fonde sur un barcode qui ne contient aucune info "biologique"

        Ça, c'est le cas aujourd'hui mais avec l'évolution sociétal et technique, qui te dit qu'on ne basculera pas vers un ADN complet à la naissance systématique ? Peut être même sans te prévenir du dit changement…

        • [^] # Re: Arguments

          Posté par . Évalué à 3.

          Si je comprends bien, ton hypothèse, c'est que l'État utilise une technologie qui n'existe pas encore pour remplir le fichier ADN de manière totalement illégale? Si on a 13 ans et qu'on regarde trop la télé, oui, ça pourrait être un argument. Autrement, si c'est leur seul truc contre l'idée d'ajouter un profil ADN dans la base de données des cartes d'identité, bah c'est pas très impressionnant…

      • [^] # Re: Arguments

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        les arguments sur les assurances et les secrets médicaux ne fonctionnent pas, l'identification ADN se fonde sur un barcode qui ne contient aucune info "biologique".

        Au départ il y avait 7 marqueurs enregistrés. Actuellement il y a 18 marqueurs.
        Dans 10 ans il y en aura combien ?
        De plus, comme je l'ai lu je ne sais plus ou, les marqueurs actuels permettent déjà de faire des probabilités sur certaines pathologies.

        Il faut quand même imaginer l'avantage d'une base de données ADN

        Selon moi (ce n'est que mon point de vue), l'unique avantage est de procéder à une sélection rapide des suspects. Et surtout des non suspects. Ça facilite grandement le tri.

        • [^] # Re: Arguments

          Posté par . Évalué à 3.

          Dans 10 ans il y en aura combien ?

          Si l'objectif est l'identification, il n'en faut pas plus. Ton argument, c'est l'argument de la pente savonneuse, qui est un argument fallacieux.

          Le déséquilibre de liaison moyen chez l'Homme ne permet pas de faire grand chose avec 18 marqueurs. Tu dois pouvoir affecter éventuellement une population d'origine avec une certaine probabilité, ainsi qu'imputer les génotypes aux marqueurs proches (quelques pouillèmes de % du génome), et c'est tout.

          l'unique avantage est de procéder à une sélection rapide des suspects

          Je ne pense pas que le médico-légal soit la principale application. Je pense plutôt à la biométrie, en particulier pour régler définitivement les problèmes d'usurpation d'identité. Et éventuellement de paternité, mais c'est éthiquement plus complexe.

    • [^] # Re: Arguments

      Posté par . Évalué à 5.

      Le principe d'un système de fichage systématique, c'est qu'on considère systématiquement que tu es un potentiel coupable.
      Pas que tu es de base innocent, et on va faire une enquête à charge et a décharge pour savoir si il y a des mobiles, des indices, des éléments concordants pour faire la lumière sur les évènements, plutôt que "j'ai trouvé un de tes cheveux sur la scène de crime, c'est donc toi"…

      Le "pseudo" argument de "ca va aider la justice" me fait , personellement, peur.

      Je vais rappeller un "petit" truc: en droit pénal, pour qu'un crime ou un délit soit effectué, il faut qu'il y ait intention de le commettre.

      Avoir ton adn sur une scène de crime (arrivé comment ? Avant, après le crime en question ?) ne fait pas de toi un criminel, ni même un suspect.

      C'est juste un indice.

      Par contre si on accepte le fichage systématique, pour éviter de résoudre les vrais problème : le manque criant de moyen, d'effectif et de procédure adapté pour respecter les droits des citoyens tout en permettant faire des enquêtes rapides.

      Dans 10 ans ça sera quoi le prochain fichage systématique : la position gps fournie par les smartphone, avec obligation de l'avoir sur soit et chargé quand on sort ?
      Sous des prétexte de sécurité (si on est en rando on peut vous sauver plus vite, on peut limiter les bouchons, etc…, etc….)

      • [^] # Re: Arguments

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le principe d'un système de fichage systématique, c'est qu'on considère systématiquement que tu es un potentiel coupable.

        Jusqu'à preuve du contraire, chacun d'entre nous est potentiellement coupable de faire un jour ou l'autre un truc illégal(*). Les millénaires passés l'ont prouvé à de très nombreuses reprises.

        Sur quels critères tu repères les gens qui ne feront jamais de choses illégales ? On ne fichera que les autres, ceux qui sont potentiellement coupables d'un futur problème. Et là gare à eux car ils ne font pas partie des blancs comme neige. Donc je ne vais pas les embaucher, ou moins cher, je ne vais pas me marier avec. Par précaution il est mieux de leur tatouer un signe distinctif sur le front afin que les autres puissent se méfier.

        (*) un argument contre le fichage ADN est le fait que dans certains cas il devient illégal du jour au lendemain d'être brun, ou de croire au père Noël.

        • [^] # Re: Arguments

          Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 03/05/15 à 20:23.

          C'est ta vision de la justice et de l'humanité, qui est proche de celle d'une dictature.

          Celle des droits de l'homme, c'est que tu es présumé innocent jusqu'à preuve du contraire.

          L'idée est qu'il faut mieux un coupable en liberté qu'un innocent en prison.

          Tes propos font penser que tu préfère avoir des faux positifs (des innocents en prison) pour avoir aucun faux négatif (des coupables en liberté) que l'inverse.

          Ce n'est pas une vision de la société que je partage.

          En outre, tes idées de stigmatisation sont particulièrement nauséabonde et font juste penser à la fameuse "étoile jaune"

          Je suis bien entendu pour le fichage minimale.
          L'histoire a montrée que tous les fichages ont été abusés pour faire des choses abjectes un moment ou à un autre de l'histoire.
          Et que les "grandes démocraties" n'en sont pas exemptes, loin de là.

          • [^] # Re: Arguments

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Celle des droits de l'homme, c'est que tu es présumé innocent jusqu'à preuve du contraire.

            Expliques moi pourquoi on journalise les tentatives de connexion sur les serveurs ?
            Il faudrait plutôt ne rien journaliser puisque tout le monde est présumé innocent, jusqu'à preuve de tentative d'intrusion. Or le fait de se tromper de mot de passe n'est en rien une tentative d'intrusion. Il faudrait donc que le système de journalisation attente plusieurs tentatives avant d'enregistrer quoi que ce soit.

            • [^] # Re: Arguments

              Posté par . Évalué à 2.

              alors poru les journalisation des tentatives de connexions tu as
              - la journalisation légale, encadré par la loi
              - la nécessité de faire état d'un traitement automatisé de donnée personelle si tu l'utilise pour autre chose que "le bon fonctionnement du service"
              - l'utilisation des logs pour la vérification du "bon fonctionnement du service".

              Moi mes logs c'est dans le 3em cas que je les utilisent, sorry de te décevoir.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.