Journal Quelques séries TV que je vous conseille pour l'été - épisode 3 : La vie, l'amour, le sexe.

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
10
28
juil.
2016

Tiens, et si je vous faisais part de quelques séries TV qui m'ont mis une claque ces dernières années ?

Il y a tellement de séries en 2016 que les recommandations des uns et des autres (à ne pas confondre) peuvent nous éviter de passer à côté de séries qui pourraient bien nous marquer. Le reste est affaire de goûts…

NB : Je ne cite ici que quelques séries que j'estime recommandables et passe sous silence celles que je regarde avec un plaisir coupable…

Après l'épisode 1 puis l'épisode 2, Je termine cette première saison avec une unique série sur rien moins que la vie, en tout cas une certaine tranche de vie.

Girls

Les tribulations, questionnements et expérimentations d'une bande de jeunes à New York.

Vous connaissez sans doute l'effet psychologique, bénéfique pour le moral, de ces rendez-vous télévisuels réguliers où l'on retrouve une bande d'amis qui nous est familière et que l'on finit par « fréquenter » un peu comme si c'était nos amis (cf Friends, etc.). Même seul devant sa TV, l'homme est un animal social, que voulez-vous !
Et bien cette série propose cela, mais sous une forme que je trouve à la fois fine, pudique (ce qui peut paraître paradoxal ne serait-ce qu'à la vue du 1er épisode : mais malgré des scènes de sexe parfois assez crues, beaucoup de choses se jouent dans les non-dits) et intelligente.
Elle doit sans doute beaucoup à des séries comme Sex and the City qui l'ont précédée et dont elle reprend un peu le principe (ce n'est donc pas une comédie à la Friends où les situations sont des prétextes à enchaîner les gags et bons mots ; ici le choix est fait de développer, avec sérieux et sans fard, l’histoire, qui peut parfois donner lieu à des moments comiques) mais, loin de les copier, la série marque une étape supplémentaire dans la déclinaison du thème éternel de la recherche de soi, du bonheur, de l'amour, le tout en prise avec son temps.

Chapeau bas par ailleurs à la jeune Lena Dunham, à la fois créatrice, coproductrice, réalisatrice et actrice principale de la série.

Environ 10 épisodes de 30min par saison. Une sixième et dernière saison est prévue.

Conclusion

Je dois avouer une certaine fascination pour cette série. Vous savez, je suis assez d'accord avec l'idée que nous avons, non pas une, mais plusieurs intelligences : un génie de maths peut ainsi être nul dans les relations humaines par exemple (j'en connais un personnellement). En ce qui me concerne, les relations humaines ne sont pas très intuitives et j'ai toujours un peu jalousé les personnes populaires pour qui le contact, les interactions semblent faciles. Pour ma part j'ai souvent l'idée de la "bonne attitude" après-coup, et il me faut réfléchir au mode de conduite à adopter…
En l'occurrence, je trouve une vraie intelligence dans la peinture des relations et sentiments de cette bande de jeunes.

Fin de la première saison.

  • # P'tit Quinquin

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Merci pour ces journaux, je vais me les tenter :)
    De mon coté, je suis loin d'être un amateur de séries, mais j'ai vu le P'tit Quinquin que j'avais trouvé bien sympathique :)

  • # The Expanse

    Posté par . Évalué à 1.

    Merci pour ces journaux et ces belles découvertes.

    Dans le style space opéra, The Expanse par les créateurs de Battlestar Galactica.

    • [^] # Re: The Expanse

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je me suis forcé à regarder une saison. Personnages sans épaisseur à mon goût…

      • [^] # Re: The Expanse

        Posté par . Évalué à 4.

        C'est quoi cette phobie des gens minces !…

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: The Expanse

      Posté par . Évalué à 1.

      par les créateurs de Battlestar Galactica.

      Ok, je vais l'éviter alors.

      BSG était une belle bouse.

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: The Expanse

        Posté par . Évalué à 0.

        BSG une belle bouse ?

        bah, dire qu'on n'aime pas la SF est une histoire de goût mais BSG reste une référence du genre …

        Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas. C'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles. - Sénéque

        • [^] # Re: The Expanse

          Posté par . Évalué à 1.

          J'aime la SF.

          Pour autant, BSG reste une belle bouse.

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

        • [^] # Re: The Expanse

          Posté par . Évalué à 3.

          J’aime la SF. Mais pour moi l’intérêt de la SF, c’est pas de faire « un western dans l’espace » (Firefly, aussi une « référence » du genre à ce qu’il paraît…) ou « la septième compagnie dans l’espace » (BSG).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.