Journal Un smartphone fait de pièces standardes pour lutter contre le gâchis écologique

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
18
13
sept.
2013

Quelqu'un a eu l'idée (pourtant pas bien compliquée) d'un ordiphone qui serait fait de briques stantardes (apparemment les règles d'accord de « standard » ne sont pas claires ?) et donc évolutif à long terme.

Il appelle à « voter » pour soutenir cette idée

Je vais sur le site et vois :

Support with TWITTER / FACEBOOK / TUMBLR

Comment je fais moi du coup, qui n'ai pas de compte sur ces services ?

Et depuis quand le Web se limite t-il à trois sites ?

Je suis dépité…

  • # L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    L'idée en soit est bonne et rappelle un peu la composition d'un ordinateur qui est très modulaire également et permet le changement d'un grand nombre de pièces.
    Cependant il y a plusieurs problèmes à résoudre, et ce n'est pas simple :

    • Compatibilité des composants qui est un domaine complexe, il faut s'assurer que les tensions, fréquences de fonctionnement et même la connexion soit compatible. Le marché des PCs montrent que c'est loin d'être simple car tous les composants ne fonctionnent pas entre eux (et quand ça le fait, parfois c'est au détriment de certaines possibilités)
    • L'évolution de la connectique, les téléphones portables ont intégré depuis quelques années de nombreuses puces supplémentaires et il faudra s'assurer que la base soit assez solide pour permettre leur intégration
    • La dimension des composants évoluent souvent et là on essaye d'imposer une taille standard pour tout ce qui me semble difficile à tenir sur plusieurs années sans devoir changer
    • L'efficacité de la communication radio doit être assuré malgré les « boîtes » qui entourent chaque composant, de même qu'il faut éviter de mettre les puces de communication proches l'une de l'autre pour les interférences (alors qu'ici c'est presque mis côte à côte sur le schéma)
    • Les constructeurs font une intégration très poussée pour que l'ensemble prenne le moins de place, cette solution va donner sans doute du surpoids à cause des dimensions standards mais aussi à cause du poids et de l'épaisseur des boîtes de protections de chaque composant

    Très sincèrement, ce type d'idées est intéressante et mérite que des recherches soient faites en ce sens. Cependant il y a pas mal de problèmes à résoudre avant et je n'ai vue nulle trace de signe que cela a été fait.

    • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

      Posté par . Évalué à 10.

      Autant le dire tout de suite, c'est une idee de designer un peu hippie ! Dans la pratique, faut juste oublier.

      La premiere problematique, c'est comment tu interconnectes tes bus avec des debits consequents ? Ensuite comment tu fais pour upgrader tous ces bus qui change en moyenne tous les deux ans ? Ensuite faut ajouter les problemes de dissipation termique et d'emission radio. Cette approche ne sera valable que lorsque l'evolution des telephones aura ralenti et qu'on aura donc une duree de vie de l'ensemble plus grande… Je sais pas, mais je vois pas ca arriver tres rapidement !

      • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

        Posté par . Évalué à 4.

        Autant le dire tout de suite, c'est une idee de designer un peu hippie !

        C'est surtout un joli coup de pub pour le designer, qui est sûr de trouverdu travail pour les prochains mois !

        Je pense aussi que le degré de modularité suggéré ici entraîne des problèmes techniques pas loin d'être insurmontables. En contrepartie, les bénéfices apportés sont ridicules. Troquer ses antennes contre un plus gros objectif photo n'a que peu d'intérêt.

        En revanche, permettre aux gens de faire évoluer leur appareil avec leurs besoins et envie me semble un progrès indispensable. Genre remplacer son écran par un autre, en cas de casse ou simplement pour avoir un meilleur affichage. Ou encore remplacer la partie dédiée aux calculs pour jouer…

        M'enfin, déjà qu'on est pas capable de standardiser des formats de cartouche d'imprimante, on est pas prêts de voir ça pour les batteries d'ordinateurs de poches, appareils photos et autres tondeuses à cheveux.

        • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

          Posté par . Évalué à 7.

          Genre remplacer son écran par un autre, en cas de casse ou simplement pour avoir un meilleur affichage. Ou encore remplacer la partie dédiée aux calculs pour jouer…

          Rien que le "en cas de casse", ce serait déjà une énorme avancée.

        • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

          Posté par . Évalué à 3.

          M'enfin, déjà qu'on est pas capable de standardiser des formats de cartouche d'imprimante, on est pas prêts de voir ça pour les batteries d'ordinateurs de poches, appareils photos et autres tondeuses à cheveux.

          Il suffirait d'une volonté politique forte. Exemple : l'europe a imposé le microUSB pour les chargeurs de portable.

          • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            L'Europe (enfin : l'UE)n'a rien imposé du tout, l'Europe a fait un truc tellement bidon qu'Apple peut tranquillement ne pas proposer de port microUSB pour la recharge (et l'adaptateur optionnel est pour la galerie, personne ne l'achète et les iPhones sont simplement incompatible avec un chargeur microUSB pour 99% des gens)

            Si le port microUSB est un "standard" (à une exception près donc), c'est uniquement de la propre volonté des constructeurs (qui auraient tous pu faire comme Apple si ils avaient envie).

            l'UE a montré son incompétence en la matière de standardisation en ne sachant pas lire correctement une proposition de papier, en n'ayant pas vu ce que proposait les constructeur (=aucune obligation en pratique à part proposer un adaptateur sur un site web à l'autre bout du monde que personne ne voudra utiliser), dommage :(.

          • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

            Posté par . Évalué à 3.

            Il suffirait d'une volonté politique forte. Exemple : l'europe a imposé le microUSB pour les chargeurs de portable.

            Paye ta volonté politique forte : Apple s'est contenté de refourguer (vendre?) un adaptateur microUSB -> son_format_à_la_con, et tout le monde est content.

            • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

              Posté par . Évalué à 2.

              Parce que la loi etait mal formulée, et que le fait de proposer en option payante un adaptateur est considéré comme acceptable.

              Ca montre juste que c'est mal fait, pas que ce n'est pas faisable.

              • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

                Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 13/09/13 à 18:09.

                ca montre donc qu'il n'y avait aucune volonté forte de l'UE (quand tu veux, tu réagis quand on te signale qu'il y a une tentative d'arnaque dans la demande de modif d'Apple, et à l'époque on leur a signalé), ni que l'UE a réussi à imposer le microUSB (exemple : Apple leur fait un doigt bien profond, et pour les autre c'est par accord entre eux, pas par l'UE qui aurait imposé un truc)

                Bref, tout le contre de ce que tu disais.

                Ca montre juste que c'est mal fait, pas que ce n'est pas faisable.

                C'est faisable, personne n'a dit le contraire. Mais ce n'est pas ce que tu as affirmé avec la phrase "l'europe a imposé le microUSB pour les chargeurs de portable".

    • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

      Posté par . Évalué à -3.

      La dimension des composants évoluent souvent et là on essaye d'imposer une taille standard pour tout ce qui me semble difficile à tenir sur plusieurs années sans devoir changer

      les processeurs et GPU sont graver de plus en plus petit,
      le die est de plus en plus petit
      pourtant le socket n'a pas changer de taille

      • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

        Posté par . Évalué à 5.

        Un boîtier de PC de bureau est vide à 95%, à peu de choses près. Je pense qu'on ne peut pas se permettre la même chose avec un téléphone!

        La compatibilité a un coût : il faut développer des technologies nouvelles avec une interface standard, c'est compliqué et ça peut être inefficace. Il faut prévoir des slots dans le boitier, dont la plupart resteront à jamais inutilisés. Et il faut gérer la profusion des normes et de trucs incompatibles qui s'accumulent, les retours de clients qui ont cassé leur barette de RAM en forçant un peu trop, etc. Quand on ne passe pas sa vie le pif dans les machines, c'est quand même super galère de savoir si le composant que tu as acheté va fonctionner, parce que peu de gens connaissent par cœur la fréquence de leur bus. Bref, la compatibilité n'a aucun intérêt direct pour le client final, ça ne peut intéresser que les assembleurs et les réparateurs.

        pourtant le socket n'a pas changé de taille

        Est-ce que ça n'est pas justement un très bon argument contre la standardisation des composants?

        • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

          Posté par . Évalué à 2.

          pourtant le socket n'a pas changé de taille

          Est-ce que ça n'est pas justement un très bon argument contre la standardisation des composants?

          justement, la question portait sur la taille des composants qui changent,
          et je repondais que oui, le composant change (32nm puis 22nm, bientot 14nm), mais que la taille du support du processeur n'a pas changer, et hormis le brochage qui a peut-etre changé sur les sockets entre le 1155 (broches), le 2011 (point de contact), l'emplacement lui n'a pas bougé de taille.

          donc on a un emplacement de taille standard depuis des années

          • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

            Posté par . Évalué à 2.

            donc on a un emplacement de taille standard depuis des années

            Oui, mais c'est bien ce que je dis : tu maintiens une contrainte de taille pour des raisons de compatibilité, alors qu'il n'y a pas de raison technologique de le faire. Au bout de plusieurs années, tu risques de te retrouver avec des problèmes idiots, du style de ne pas pouvoir brancher de périphériques USB sur une tablette, parce que la prise USB est simplement trop épaisse pour la tablette.

            Il ne faudrait pas non plus que la normalisation empêche l'évolution technique non plus.

            • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

              Posté par . Évalué à 3.

              tu prend le probleme à l'envers

              tu parles de brancher un peripherique qui aurait, plus tard, une prise plus grosse.
              or, on sait bien qu'avec le progres les choses rappetissent.

              donc ta souris, ton clavier, ou ta clef USB auront une prise USB plus petite.

              ta tablette, ton smartphone modulable gardera un emplacement de taille normal
              mais accueillera une prise plus petite, qui ira bien avec ta nouvelle clef USB

              donc aucun probleme.

              • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                ta tablette, ton smartphone modulable gardera un emplacement de taille normal

                C'est bien ce qu'il dit, ce que tu explique veut dire qu'on ne pourra jamais avoir une tablette plus fine qu'un port usb.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

                Posté par . Évalué à 4.

                Euh, j'explique mal ou tu es mal-comprenant? Ce que je dis, c'est que la normalisation, ça parait une bonne idée, mais ça résiste mal à l'évolution technologique. Au bout d'un moment, ça devient un frein, ça empêche de développer des nouvelles interfaces, et la compatibilité finit par sauter. Pire, les slots et emplacements semblent normalisés, mais les composants ne fonctionnent plus (différences de fréquences de bus, ou n'importe quoi d'autre).

                ta tablette, ton smartphone modulable gardera un emplacement de taille normal
                mais accueillera une prise plus petite, qui ira bien avec ta nouvelle clef USB
                donc aucun probleme.

                Bah non justement, c'est n'importe quoi : si ne ne peux pas brancher mon ancienne clé USB sur mon nouveau portable, et que je ne peux pas brancher ma nouvelle clé USB sur mon ancien ordinateur, y'a rien de standard. Et si la tablette (ou même un McBook, tiens) est trop fin pour accueillir une prise USB, bah le standard ne sert à rien puisque je n'ai plus d'USB.

                Je suis tout à fait d'accord pour dire qu'il est anormal que certaines boites font tout pour rendre tout incompatible (typiquement, les chargeurs de téléphone portable ancienne génération), mais entre les brevets, les problèmes techniques, l'innovation technologique, les différentes législations, etc., il faut bien avouer que la normalisation peut aussi avoir un coût pour les fabricants, et qu'il est rationnel de leur part de ne pas aller dans une telle direction.

                • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Je suis tout à fait d'accord pour dire qu'il est anormal que certaines boites font tout pour rendre tout incompatible (typiquement, les chargeurs de téléphone portable ancienne génération), mais entre les brevets, les problèmes techniques, l'innovation technologique, les différentes législations, etc., il faut bien avouer que la normalisation peut aussi avoir un coût pour les fabricants, et qu'il est rationnel de leur part de ne pas aller dans une telle direction.

                  La non standardisation est rarement fait parce que le constructeur a de la mauvaise volonté.
                  Le problème de standardiser une connectique ou un protocole :

                  • Il faut discuter avec les autres acteurs pour l'élaborer, sinon ça n'a aucun intérêt de le faire seul
                  • Cela prend énormément de temps (plusieurs années entre les premiers brouillons et les premiers produits) alors qu'un truc interne peut être pondu rapidement avec des produits compatibles
                  • Tout cela a un coût financier et il faut trouver une solution temporaire pour sortir malgré tout des produits en attendant la norme

                  En général la standardisation se fait plus naturellement quand on souhaite un écosystème de produits compatibles afin de ratisser le plus large possible, note que par exemple les chargeurs de portables n'en font pas partis car un écosystème de chargeur n'est pas très pertinent.

                  • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    e problème de standardiser une connectique ou un protocole :

                    Il faut aussi ajouter que le résultat, vu qu'il s'agit d'un compromis, ne convient pas toujours (trop gros, trop consommateur, pas assez rapide…).

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

                    Posté par . Évalué à 6.

                    Mouais, enfin il faut aussi avouer que les brevets sont des freins essentiels à la standardisation. Sur les dizaines de types de chargeurs de portables existants, il doit bien en exister des moins couteux, plus fiables, et mieux conçus que d'autres. Cependant, même si certains constructeurs souhaitent ne plus s'emm* à développer de nouveaux chargeurs et trouveraient avantageux d'utiliser la techno de la concurrence, ils devraient s'aqquitter de droits qui seraient probablement supérieurs au coût de développement de leur propre techno pas terrible. On ne peut pas dire que ça encourage la standardisation…

              • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

                Posté par . Évalué à 3.

                or, on sait bien qu'avec le progres les choses rappetissent.

                T'en es certain?

                µ-usb 2&3
                À gauche un connecteur µ-USB 2 et à droite un connecteur µ-USB 3.

                Source de l'image

                Depending on the time of day, the French go either way.

          • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

            Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 13/09/13 à 13:59.

            tu te rends compte de l'ânerie?
            A chaque génération, un format différent (nombre de broches, positionnement…), donc changer la taille est tout ça fait possible par la même occasion… Si c'est technologiquement faisable. Amuse-toi alors à mettre 2011 pins sur plus petit!

            Et pour un CPU plus petit, c'est faisable, ça s'appelle… Du soudé. Via nano etc… Ca existe déjà, pour des priorités différentes.

            Bref, ça confirme surtout que l'idée de faire un téléphone avec des composants standards (qu'on peut changer etc…) est un échec par définition (à moins que tu arrives à ce que les gens acceptent un téléphone de la taille et du poids d'un PC fixe)

            On va vers le "non standard" pour tout (batterie, mémoire, structure monobloc…) tout simplement car la priorité est le gain de poids et de volume et que le "standard" démontable ne le permet pas. Un téléphone va être un SoC où tout est intégré en électronique, un écran très très fin collé, une micro caméra, une batterie qui prend la forme de ce qu'il reste en place et basta (bon, j'espère que je n'ai rien oublié…).

            • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

              Posté par . Évalué à 6.

              Il y a malgré tout une limite à la miniaturisation : celle de l'interface machine/humain.

              Si on prend l'exemple des calculatrices à 4 opérations - celles qu'on donne maintenant pour rien -, le composant qui effectue les calculs prend une place ridicule. Mais ces calculatrices ne diminuent pas de taille, car il faut un afficheur assez grand pour être lu et un clavier assez grand pour être manipulé.

              Alors, pourquoi la même chose ne finirait pas par arriver aux smartphones ? Si la taille est déterminée par la taille de l'écran - qui doit être assez grand pour lire et saisir des données -, la miniaturisation des composants fait qu'on peut espérer un gain de place donc une marge de manœuvre pour un système modulable.

              Bien sûr, il est tentant de remplir toute cette place supplémentaire avec des batteries, de l'espace de stockage, de la puissance de calcul supplémentaires.

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Si la taille est déterminée par la taille de l'écran - qui doit être assez grand pour lire et saisir des données -

                On finira bien par avoir des écrans souples et enroulables.

              • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

                Posté par . Évalué à 4.

                la miniaturisation des composants fait qu'on peut espérer un gain de place donc une marge de manœuvre pour un système modulable.

                Plutôt que de la modularité qui ne servira pas, je préférais que l’espace gagné soit utilisé utilement avec plus de batterie.

                Depending on the time of day, the French go either way.

                • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Merci. Clair que la batterie ça ne se miniaturise pas tant que ça et que l'autonomie ça compte énormément. Je ne vois pas pourquoi une tablette devrait s'affiner au niveau d'une feuille de papier alors que c'est une sorte d'ardoise, qui en tant que telle peut bien peser quelques centaines de grammes et avoir une largeur à peine supérieure à celle d'une port USB.

              • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

                Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 13/09/13 à 17:57.

                Si le composant principal est devenu si petit, l'appareil ne coûte plus rien, il va vers un marché "parfaitement compétitif" (comme les calculettes): les vendeurs ne gagnent plus rien ou presque dessus, et les évolutions s'arrêtent faute de budget R&D.

                Et en fait, c'est mal parti pour que ça s'arrête:
                -chaque nouvelle génération de technologie télécom commence par des circuits dédiés très complexes, parce qu'on joue avec les limites de la techno actuelle
                -avec le temps, les technos rendent la chose de plus en plus accessible…
                -… jusqu'à l'intégration comme simple IP (on achète le design et on le colle dans le reste)
                Et puis ça, c'est en supposant qu'on ait tous le même protocole dans le monde entier hein, pas comme on a fait jusqu'à maintenant, sinon c'est un circuit dédié multibandes qui restera dédié un peu plus longtemps.

                Et pour l'instant, on voit plutôt pas mal de composants remplacés qu'intégrés: les filtres vont devenir plus simples, mais vont surtout devenir micro-électromécaniques, donc pas facilement intégrable, et économiquement, ce serait une hérésie de tenter l'intégration avec le SoC sur le tout dernier noeud CMOS.
                Les capteurs de navigation vont être intégrés (avant, on avait accéléromètre, puis boussole, puis gyroscope, et ben maintenant on trouve les 3 dans le même boitier). Mais du coup, on en rajoute des nouveaux: le S4 a un baromètre, un thermomètre (parce que mine de rien, un capteur de pression barométrique sans la correction en température c'est aussi précis que mon doigt mouillé), et un capteur d'humidité.
                Aujourd'hui, on parle déjà de capteurs pour la pression sanguine, pour la pollution, pour ton haleine, etc.

                BREF!
                Si on pouvait, on aurait un tas de bordel supplémentaire dans les ordiphones, et à l'avenir, ils feront encore plus de choses, parce que sinon la valeur ajoutée des gadgets va s'effriter, et si elle s'effrite, on va vers un marché de calculettes: personne n'en veut sauf quelques acteurs historiques et la techno n'évolue plus depuis 10ans.

                Certaines fonderies font encore du 1µm, oui oui, du 1µm, 1000nm, face à l'intel 22nm, ça tient?
                Absolument, les circuits intégrés dans les souris ne changent plus depuis des années et des années!
                Pourquoi investir dans un nouveau circuit sachant qu'il n'y a rien à gagner à la fin?

            • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

              Posté par . Évalué à 6.

              Un téléphone va être un SoC où tout est intégré en électronique, un écran très très fin collé, une micro caméra, une batterie qui prend la forme de ce qu'il reste en place et basta (bon, j'espère que je n'ai rien oublié…).

              Un micro et un haut-parleur ^

              • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

                Posté par . Évalué à 3.

                On peut imaginez un format de coque comme pour le format ATX.

                Ensuite, on peut définir une taille d'écran, une fois la guerre des tailles fini, il va rester 3 ou 4 tailles différentes.

                Ensuite, il faut définir le facteur de forme de l'électronique (avec port µusb, SIM et SD), de l'écran, et de la batterie. Mais je ne pense pas que l'on puisse moduler le bloc électronique.

                "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Un micro et un haut-parleur ^

                Il y en a qui utilise leur téléphone comme téléphone? ^
                (clair que j'ai oublié un peu un truc utile!)

            • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

              Posté par . Évalué à 8.

              Un téléphone va être un SoC où tout est intégré en électronique, un écran très très fin collé, une micro caméra, une batterie qui prend la forme de ce qu'il reste en place et basta (bon, j'espère que je n'ai rien oublié…).

              Bon, ça va pas, là, je me dois de te décevoir.

              Les technos pour le CMOS logique et analogique sont différentes. Le CMOS logique a toujours quelques noeuds d'avance sur l'analogique. Donc quoi qu'il arrive, on ne pourra pas tout mettre sur le même SoC sauf faire un truc bâtard qui sera inefficace à tous points de vue.

              De plus, le SoC est un cauchemar à alimenter. Les procos font des appels de courant de tueurs sur un laps de temps très court (on parle en ampères ici!), et il ne suffit pas de brancher l'alim, sinon ça va être le bordel sur toute la PCB. Il y a toujours un circuit de gestion d'alimentation, et pareil: on ne l'intègre pas, parce qu'il utilise souvent des "modules" technologiques pas nécessaires pour le proco.
              Au cas où j'irais trop vite:
              Un module technologique, ça se paie pour tout le wafer, on le fait ou pas à la fabrication. Calcul comptable primaire: pourquoi donc payer le module analogique ou de puissance sur la surface utilisée par mon proco purement logique?
              Et vice-versa: pourquoi payer le premium 22nm pour un circuit analogique sachant qu'en-dessous de 65nm, il n'y a strictement aucun intérêt aujourd'hui? (et je suis même pas sûr que 65nm analogique ça soit devenu intéressant hors mixed-signal haut de gamme).

              Bon, j'ai brisé tes espoirs rien que sur le processeur.
              Après, je peux te parler du module de communication RF. Pas gagné qu'on intègre ce bordel.
              Les télécoms utilisent des filtrages toujours plus complexes, on a donc des filtres dédiés, ils deviennent micromécaniques: et ça non plus, ça s'intègre pas très bien encore.

              Après, il y a la chiadée de capteurs:
              -CMOS pour la caméra, pardon LES caméras
              -luminosité, pour adapter l'éclairage de l'écran
              -capteur intertiel (je suis gentil, je compte un 9axes tout intégré: accéléro, boussole, gyro)
              -baromètre/altimètre (c'est le même hein! et on suppose qu'il embarque le thermomètre)
              -nouveau: hygromètre sur le S4, pour faire tes prévisions météo avec le baromètre
              -pollution (ça va arriiver, juste une question de temps)
              -pression sanguine (pareil)
              -microphone (ok, j'aurais peut-être dû le mettre plut tôt) aaaah! maintenant on en met au moins 2, et pas au même endroit: un pour ta voix, un pour éliminer le bruit de fond, donc pas d'intégration possible
              -la batterie… mais c'est pareil: il y a un circuit de gestion de la batterie!

              Si tu veux tout intégrer hors processeur d'application (tout ce qui n'est pas CMOS 22nm), il faut que ton circuit intégré marche avec:
              -les bons filtres
              -le bon proco dont tu gères l'alim
              -la bonne batterie, parce que c'est pas n'importe quelle batterie et n'importe quel circuit
              -les antennes
              -que ça intègre tous tes capteurs ou presque

              Autant te dire: personne n'a jamais ne serait-ce que rêvé qu'une telle chose soit possible ET d'un quelconque intérêt.

              Voilà

              PS: Est-ce que je t'ai parlé des composants passifs? On ne parle jamais assez des composants passifs…

              • [^] # Re: L'idée est sympathique mais c'est loin d'être facile

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Je ne me battrai pas, je ne connais pas assez, mon point était surtout sur la possibilité de standardiser.

                Malgré tout ce que tu dis, entre chaque composant la taille et le format des contact va être fortement optimisé pour le plus petit volume possible, et ça va être mis en SoC quand possible (exemple : south and NorthBridge, CPU et RAM…), et donc faire "à partir de standard" est quand même pas gagné.

                Je ne comptais pas aller jusqu’à ta précision! :)
                Merci sinon pour autant de détail, on en apprend tous les jours.

  • # Parce que beaucoup consomment passivement

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 13/09/13 à 08:41.

    Et depuis quand le Web se limite t-il à trois sites ?

    Si je ne doute pas que des personnes se posent des vraies questions et essaient de consommer raisonnablement, je dois avouer que je suis toujours surpris de voir à quel point, certaines choses sont devenues normales, c'est à dire qu'on a plus besoin de s'interroger et que faire autrement et même un peu suspect. J'y voit pour ma part une vraie victoire des industriels…

    • Le café c'est nespresso
    • le web c'est facebook / google / twitter
    • les ordinateurs c'est windows
    • les vidéos sur internet c'est flash
    • les documents écrits c'est docx
    • le coca c'est coca cola
    • les baladeurs c'est iPod
    • les tablettes (c'est inutile) c'est iPad
    • le recyclage va sauver la planete
    • acheter un nouvel appareil qui consomme moins c'est écolo
    • la dématérialisation des documents sauve les forets et sauve donc la planète

    Donc oui, il a été décidé (et plébiscité par le public) que le web c'est G+/facebook/twitter, c'est comme ca et on ne le remet pas en cause…

    - Dans la vie, il faut toujours se fier aux apparences. Quand un homme a un bec de canard, des ailes de canard et des pattes de canards, c’est un canard. C’est vrai aussi pour les petits merdeux.

    • [^] # Re: Parce que beaucoup consomment passivement

      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 13/09/13 à 09:04.

      le web c'est G+/facebook/twitter

      Raté (relit le journal).
      Ca change parfois quand même (mais oui, toujours du non standard, une marque pour remplacer l'autre).
      On ne peut toutefois pas dire que ceux qui aimeraient un standard se bougent les fesses pour créer un standard (la plupart de ce qui disent sont passifs, et les autres sont trop occupés à créer un concurrent non standard y compris avec les autres du même avis).


      J'en profite pour mon avis sur le journal : quelle est l'utilité d'un journal sur un lien d'un mec qui a eu une idée sans démonstration de faisabilité (comme si c'était super-évident que ça allait marcher comme ça, quand les autres en chient pour que ça rentre dans le volume mini) ni de ce qu'est un standard en se levant un matin?

    • [^] # Re: Parce que beaucoup consomment passivement

      Posté par . Évalué à 4.

      Le café c'est nespresso

      La relativement récente campagne publicitaire de Malongo, avec la voix de Richard Bohringer qui vante la fabrication en France de la machine, elle-même recyclable, pour faire des expressos à partir de café issu du commerce équitable, tous les buzzwords, m'a fait réagir comme une vache conditionnée par un acte d'achat. Mon plus jeune fils se fiche de moi en me répétant, en imitant la voix de Bohringer, car le cœur des hommes [respiration] bat [respiration plus longue] dans Malongo. Je l'ai prise pour mon boulot.

      Et ? Et elle fait de l'excellent café et, pour paraphraser le sergent instructeur de Full Metal Jacket, c'est tout ce qui compte.

      Bref, le café ça peut être autre chose que Nespresso.

    • [^] # Re: Parce que beaucoup consomment passivement

      Posté par . Évalué à 8.

      Dois-je rappeller le journal plutôt récent sur le café et ses trolls interminables. Crois moi, tu ne veux pas dire ça.

      Gloire aux cafetières italiennes ! Tout le reste c'est de la merde !

    • [^] # Re: Parce que beaucoup consomment passivement

      Posté par . Évalué à 7.

      • une musique c'est "un mp3"

      splash!

    • [^] # Re: Parce que beaucoup consomment passivement

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      et le fameux "le frigidaire" (comme si on disais "un windows" pour désigner tout ordinateur).

      Au passage wikipedia m'apprends que tous ces succès d'industriels sont des "antonomases".

      • [^] # Re: Parce que beaucoup consomment passivement

        Posté par . Évalué à 8.

        Pour les frigidaires c'est moins grave : si tu as un réfrigérateur d'une autre marque, même si les gens l'appellent "frigidaire" ils ne vont pas te regarder de travers.

        Alors que pour Facebook© ou Windows©, il y a une pression sociale incitant à utiliser ces produits, et non pas un autre. Et ça peut aller très loin :

        http://www.konbini.com/fr/3-0/absence-facebook-suspect/

        À ce niveau-là de connerie il faut commencer à s'inquiéter sérieusement. Si réellement utiliser les produits de telle entreprise en particulier - et non pas simplement un certain type de produit - devient nécessaire, ça signifie :
        - que le dogme de la "libre concurrence" est bel et bien mort, et qu'il va falloir quitter le modèle économique libéral,
        - ou que cette entreprise en particulier a un tel impact sur la société qu'il est nécessaire d'en faire un service public, et de la nationaliser.

        Mais apparemment ça ne semble évident qu'à peu de gens. Il y a de plus en plus de moutons assez abrutis pour trouver acceptable que la "normalité" et ses conditions d'accès soient dictées, non plus par un consensus démocratique, mais par la décision unilatérale d'entreprises privées.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: Parce que beaucoup consomment passivement

        Posté par . Évalué à 2.

        (comme si on disais "un windows" pour désigner tout ordinateur).

        Tu remarqueras qu'on fait l'inverse (le fameux "compatible PC"…)

    • [^] # Re: Parce que beaucoup consomment passivement

      Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 13/09/13 à 16:08.

      le web c'est facebook / google / twitter

      Si le web ce n'était que ces 3 là, google ne servirait plus à rien à part pour gmail.

  • # J'allais le dire

    Posté par . Évalué à 2.

    Et dire que je me connectais pour annoncer cette nouvelle idée (bien vu joué antistress) que je trouve intelligente et que je soutiens.
    M'enfin je peux toujours donner le lien présent dans mon buffer : http://phonebloks.com/

    kentoc'h mervel eget bezan saotred

  • # pas dans le sens du vent

    Posté par . Évalué à 6.

    Ca ne marchera pas, parce que la tendance actuelle est d'aller vers des chips qui intégreront la totalité des fonctionnalités.

    On en est déjà pas loin: un téléphone maintenant c'est le SoC avec processeur, gpu et plein de merdouilles, le chip de ram, le chip de flash, le chip radio telephone, et un chip combo wifi/bluetooth/gps. On compte les chips sur le doigt d'une main, et ça ne va aller qu'en diminuant.

    La modularité ca n'a aucun avenir dans ce domaine. Si jamais le truc se fait, je vois bien arriver pas longtemps après une "brique" qui contient toutes les fonctions, parce que c'est beaucoup plus performant et moins cher que toutes les briques qu'elle remplace…

    • [^] # Re: pas dans le sens du vent

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      On compte les chips sur le doigt d'une main, et ça ne va aller qu'en diminuant

      Soit tu compte avec tes phalanges, soit si ça ne va aller qu'en diminuant, il n'en restera bientôt plus aucun.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: pas dans le sens du vent

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      c'est le SoC avec processeur, gpu et plein de merdouilles, le chip de ram, le chip de flash, le chip radio telephone, et un chip combo wifi/bluetooth/gps. On compte les chips sur le doigt d'une main, et ça ne va aller qu'en diminuant.

      Les derniers SoC de chez Qualcomm ou MTK ont cpu+gpu+radio+wifi+bluetooth+gps intégrés.
      Manque que ram et flash… (et encore, je crois qu'ils sont en PoP: l'un soudé au dessus de l'autre, pas ouf modulaire.)

      • [^] # Re: pas dans le sens du vent

        Posté par . Évalué à 3.

        Aaaaaah! Suis en retard d'un wagon déjà?

        Effectivement, mais c'est pas stricto-senso un "SoC" qui signifie System-on-a-Chip".

        C'est une évolution du "SiP" (System in Package). Ils empilent les puces les-unes au-dessus des-autres avec connexion directe.
        Ça se faisait déjà pour la mémoire, et l'empilement se fait couramment depuis longtemps, mais pas avec contacts directs. On fait encore beaucoup de wirebonding (les puces du dessus sont plus petites ou décalées, et on relit les puces entre elles avec des fils).

        Effectivement, on gagne en place… mais pas forcément en coût!

        Le PoP se fait comme son nom l'indique au niveau packaging. Il faut déjà un module TSV (Through-Silicon-Via) ou assimilé pour avoir un report des connexions en face arrière. Ensuite, on a la phase d'assemblage des puces les-unes sur les-autres (avec wirebonding, c'est à la colle avec faible précision, pour le contact électrique direct, il faut une très bonne précision et une combinaison force/température pour que ça tienne et que ça fasse un bon contact électrique).
        Faut voir si l'OEM s'y retrouve vu que lui n'a plus qu'à assembler un seul composant.

        Enfin, ce genre de chose se fait souvent en concertation avec des clients "alpha", donc faut croire que plusieurs gros OEM ont déjà fait connaître leur intérêt.

        • [^] # Re: pas dans le sens du vent

          Posté par . Évalué à 2.

          Le pop se fait pour la mémoire, le reste se fait sur le même die.

          Chez TI, ils ont eu beaucoup de mal à mettre la partie RF de la radio sur le die numérique. Je ne sais pas si ils ont réussi.

          "La première sécurité est la liberté"

  • # Ces petits "hic"

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Il y a des avis intéressants sur la discussion Hacker News (en).
    De manière générale les retours sont plutôt sceptiques.

  • # oui mais non

    Posté par . Évalué à 3.

    Le principe de faire des légo avec des ordinateurs posent toujours le même problème : les connecteurs coutent plus chère que les puces. Plus, c'est rapide, plus c'est chère. Thunderbolt peut changer les choses mais, il y aura toujours le problème de la consommation.

    Par contre, il peut toujours définir des standards d’interconnexion comme USB ou I2C, voir un standard logiciel BIOS (comme Arduino).

    Pour l'embarqué très petit, je trouve qu'il manque un bus type I2C avec du débit mais avec un grand espace d'adressage, mono master et avec DMA. L'idée est d'avoir un µP dont des zones mémoire, se mette à jour régulièrement par DMA, sans surcout CPU de communication, mais plus simple que les CAN, et autre I2C.

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: oui mais non

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ce type de brique pourrait peut-être fonctionner (avec des réserves), pour un ordinateur de bureau, qui a de la place pour mettre des blocs côte à côte, mais pour un smartphone j'ai plus de doutes…

      bref ça va faire un nouveau téléphone qu'on achètera, et qu'on laissera de côté dans 2-3 ans pour en reprendre un nouveau plus performant, ce que justement le concepteur dénonce.

      Au niveau des téléphones, un ancien téléphone c'est pratique aussi en dépannage, pour prêter ou si l'actuel a un problème technique…

      « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

    • [^] # Re: oui mais non

      Posté par . Évalué à 4.

      je trouve qu'il manque un bus type I2C avec du débit

      I2C va maintenant jusqu'à 3.4Mps. Il continue à évoluer.

      avec un grand espace d'adressage

      I2C permet en principe 128 composants. La limitation vient du fait que les périphériques I2C sont le plus souvent au plus bas coût et leur adresse est codée en dur ou avec seulement peu d'options.

      mono master et avec DMA

      Je soupçonne fortement que tu veuilles autre chose que ce que vise l'I2C: un bus simple pour communiquer avec des périphériques, mais rien à voir avec un GPU, une carte son temps réél ou une puce wifi…

      mais plus simple que les CAN, et autre I2C.

      Et puis dire qu'I2C c'est pas assez simple, je ne sais pas ce qu'il te faut!

      A noter que l'industrie automobile migre vers un protocole proche d'ethernet, pour répondre aux nouveaux besoins de l'équipement électronique.

      • [^] # Re: oui mais non

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        migre vers un protocole proche d'ethernet,

        Et dire qu'à une époque on disait qu'Ethernet c'était une grosse merde et qu'ATM allait tout remplacer car il offre les "contrats".
        Comme quoi, la théorie européenne ne résiste pas à la pratique américaine!

      • [^] # Re: oui mais non

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        I2C permet en principe 128 composants. La limitation vient du fait que les périphériques I2C sont le plus souvent au plus bas coût et leur adresse est codée en dur ou avec seulement peu d'options.

        Hum, l'adressage est monté à 10bits non ? Ou alors c'est le smbus qui fait ça ?

        • [^] # Re: oui mais non

          Posté par . Évalué à 3.

          Je viens d'aller vérifier vite fait parce que je deviens aussi dépassé!

          L'adressage 10bits est une extension récente. En fait, précédemment, l'adressage était sur 7bits mais avec des adresses réservées! Donc ça fait moins que 128. (ce qui laisse de la marge, cela dit…).

          Il existe un adressage 8bits, qui est un hack crado vu que ça utilise le flag read/write comme bit d'adresse!

      • [^] # Re: oui mais non

        Posté par . Évalué à 2.

        I2C est trop simple et demande beaucoup de CPU pour être gérer : la réception du message à mettre en mémoire, n'est pas faite par un DMA.

        Si tu as une application avec plein de capteurs et un µp de gestion, tu as une floppé de bus qui converge vers ce µP. Sans gestion automatique, le cpu va passer son temps à gérer ses bus, ce qui est complètement con.

        Dans une application robotique, tu lis tes capteurs 100 fois par seconde, ce n'est pas événementiel du tout. Tu as donc des trames prévisibles à gérer. Faire ça en I2C demande du soft et beaucoup de temps cpu.

        De plus, il me semble que la version à 3.4Mhz a du mal avec le multipoint. Quitte à faire un bus IO avec un vrai espace d'adressage sur un seul bit, autant faire en sorte que sa distribution en étoile soit possible (genre clock + data, un dans chaque sens, (4fils) + 2*4 pour une distribution en étoile = 12 fils).

        "La première sécurité est la liberté"

  • # Compliqué pour le smartphone mais pour le reste?

    Posté par . Évalué à 6.

    Je suis assez d'accord pour dire que sur un smartphone qui est un truc à mettre dans la poche et donc qui doit être très integré c'est sûrement un cauchemar.

    Mais beaucoup d'autre appareils pourrait bénéficier d'une idée comme celle la.
    Je rêve par exemple d'une plateforme d'impression standard dans laquelle on pourrait changer juste la tête d'impression. Parce que franchement, prendre du papier et aller de gauche à droite, je pense pas que ca ait beaucoup évoluer depuis 5ans.
    Pareil pour lave-linge, lave vaisselle et autre, à part modifier le soft pour mettre plus/moins d'eau, plus/moins chaude, plus/moins souvent, je vois pas trop ce qui a changé.

    • [^] # Re: Compliqué pour le smartphone mais pour le reste?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      et une voiture aussi

    • [^] # Re: Compliqué pour le smartphone mais pour le reste?

      Posté par . Évalué à 5.

      La raison pour laquelle ça n'arrivera pas sur les imprimantes, lave-linge, etc. c'est qu'ils n'ont plus de potentiel de croissance forte.

      Faire un standard, c'est beaucoup de boulot avec les acteurs, puis beaucoup de boulot pour migrer ses solutions internes.
      Sans perspectives de croissance, pourquoi engloutir des fonds en développement?
      Ils vont faire des économies? Bof, les acteurs du secteur ont déjà la taille critique pour commander des pièces en masse au plus bas coût. Ces pièces n'évoluent pas plus vite que les lave-linge.

      Rappelle-toi que les constructeurs vont dans l'intérêt du consommateur uniquement si l'intérêt du consommateur passe par un délestage de son compte en banque.

      Si tu veux convaincre un patron de financer un programme de développement pour un lave-linge révolutionnaire, soit tu as une étude qui prouve que tu vas prendre des parts de marché énormes aux autres, assez pour rentabiliser la R&D ; soit tu as une étude qui montre que les clients sont prêts à payer ta machine bien plus chère!

      Pour anecdote:
      http://gizmodo.com/138507/dry-cleaning-v20-waterless-washing
      Où est la version commerciale?
      Nulle part: personne ne veut investir dans une révolution technologique qui n'apportera financièrement rien de plus que les bonnes vieilles machines à grande eau! Et dommage pour l'écologie…

  • # Et le PCI(-express)?

    Posté par . Évalué à 1.

    Je ne suis pas très sûr, mais si je ne m'abuse pas, le PCI(e) est un port capable de supporter l'échange de données à différents ordres de grandeurs (allant du réseau 10 Mbps aux cartes graphiques dernier cri) tout en étant standardisé.

    Il suffirait de le miniaturiser (et adapter?) pour pouvoir l'intégrer dans des téléphones portables.

    Le SoC serait encore inchangeable, mais il est cependant possible de brancher différents périphérique sur un même appareil (a condition d'avoir les drivers pour). Le prix d'un appareil serait par conséquent dépendant du nombre et de la puissances des ports.

    De mon point de vue il y aurait déjà un certain gain.

    • [^] # Re: Et le PCI(-express)?

      Posté par . Évalué à 1.

      PCI-E miniature, ça s'appelle Thunderbolt je crois.

      • [^] # Re: Et le PCI(-express)?

        Posté par . Évalué à 2.

        Thunderbolt, c'est du PCI-e externe, mais c'est pas vraiment miniature (les puces contrôleur sont encore assez grosses, et il en faut une sur chaque élément de la chaine)

        • [^] # Re: Et le PCI(-express)?

          Posté par . Évalué à 0.

          C'est un peu con de mettre un branchement comme ça a l’intérieur d'un appareil.
          En branchement plat (comme pour les écrans des téléphones ou la caméra du RPi), ça pourrait être intéressant cependant.
          Après, je suis loin de bien connaître le domaine. Je regarde ça de mon point de vue bien particulier.

    • [^] # Re: Et le PCI(-express)?

      Posté par . Évalué à 6.

      Mauvais calcul. Tu ne mets pas de PCI-e vers un clavier et une souris.
      Pour les téléphones, tu as beaucoup de périphériques qui n'ont pas de plus gros besoins.

      Le bus standard commun existe déjà, c'est l'I2C.

      L'I2C est extrêmement simple, donc peu coûteux à intégrer côté périphériques. On n'imagine pas à quel point certains composants peuvent être "primaires" au niveau de l'interface.

      Les raisons pour lesquelles il est difficile de faire un téléphone modulaire ont déjà été données: intégration et évolutions technologiques.

      On pourrait faire des sockete génériques pour capteurs inertiels, microphones, connecteur pour hauts-parleurs. Rien de plus simple.
      Mais surtout: rien de plus coûteux et néfaste au volume.
      Un socket a une certaine épaisseur, ça va se ressentir sur le produit fini!
      Les composants aujourd'hui sont soudés sur la PCB. Mettre des sockets en plus va faire exploser le coût de ton téléphone.

      Et ce serait un frein à l'évolution ultra-rapide des technos autour du téléphone.

      En quelques années, on est passé de l'accéléromètre simple qui fait 5mmx5mm à un système à 6 voire 9 degrés de liberté qui fait 3mmx3mm!
      Quel socket mets-tu? Un par capteur? (accéléro, boussole, gyro). Deux? (accéléro+mag ; gyro, ou alors accéléro+gyro ; mag) Un seul? (tout intégré, moins de choix aujourd'hui? Des sockets de taille 5x5? 3x3? 2x2? rectangulaires? Chaque taille impose des contraintes assez précises sur l'intégration.
      En demandant petit, tu élimines tout ce qui est low-cost. En demandant grand, tu gaspilles le haut de gamme (ils devront faire des boîtiers trop grands par rapport aux puces, ça pourrait même poser des problèmes mécaniques).

      Le nombre de pins n'est pas standardisé, on est passé du simple I2C a I2C + un ou plusieurs interrupteurs pour signaler chute libre, ou mouvement pour "réveiller" les autres composants, etc. Combien on en met? Beaucoup: tu augmentes les coûts des composants entrée de gamme, ajouter des pins augmente les coûts! Pas assez: tu élimines des fonctions, ou tu augmentes la conso parce qu'on n'a plus le réveil rapide au mouvement, on reste allumé tout le temps.

      Je viens de parler uniquement des capteurs inertiels. Tu peux être sûr que le même discours va ressortir pour à peu près tous les périphériques.

  • # Prix

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Un téléphone de genre avec des composants prévus avec des bus d'interconnexion rapide et évolutifs de type Thunderbolt ou USB3 et des formes capables de s'adapter aux futurs besoin, et un plastique très résistants va couter une vrai fortune !!!

    De par la nature des composants, mais aussi en multipliant les process tu multiplie les couts fixes, les connecteurs, les chips d'interconnexion, …. bref un truc de designer…

    Si le monde râle pour payer un téléphone avec des composants haut de gamme 600€, personne ne voudra un téléphone même écolo pour 1200€ !

  • # En plus réaliste/utile et surtout déjà en bonne voie

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    EOMA-68:
    http://elinux.org/Embedded_Open_Modular_Architecture/EOMA-68

    Ça pour le coup, c'est pour des périphériques plus gros, typiquement des ordinateurs portables.
    Ils ne poussent pas la modularité à l'extrême, et est en gros l'équivalent d'une carte mère, dans un connecteur PCMCIA (pas du tout la même norme par contre hein).
    Des cartes "mères" (pcmcia) sont déjà disponibles avec différents SoC (des "faciles" pour le moment genre des AllWinner, je crois que y a aussi des freescale iMX en préparation), des cartes filles simples (qui ressortent juste les pins de l'EOMA-68)

  • # Simplement impossible physiquement...

    Posté par . Évalué à 2.

    Déjà, ce qui, à mon niveau (ingé electronique/info embarqué) me fait dire que le projet est simplement IMPOSSIBLE: (dans l’ordre des difficultés que je vois)

    1) l’antenne et la RF, vous n’avez même pas idée de la complexité d’une antenne patch multimode utilisé dans vos téléphones, c’est un truc tout tordu qui est une simple plaque de métal, qui fait toute la taille du téléphone, est qui est troué a différent endroit, tordu a d’autre… selon le point de connexion, les fréquences de résonance ne sont pas les même, ce qui permet d’avoir un mode pour le bluetooth, un mode GPS, un Wifi, un GSM, un 3G…. et plus on ajoute de mode (entendre par la, fréquence de résonance différente), l’antenne est plus compliqué.

    2) partie RF (radio fréquence), après l’antenne, un routage RF ne peux pas être un simple fil dans un légo, en fonction de la longueur des lignes, de leur forme, il faut faire de l’adaptation d’impédance, ce qui est forcement non modulaire; on est loin d’une ampoule est d’une pile avec deux fils qu’on voit au collège en techno… et la RF, c’est pas juste les antennes et les signaux lié aux ondes, lorsqu’un processeur commence de tourné autour des Gigahertz, on entre dans le domaine de la RF, et la, ben tout deviens compliqué, le routage doit être très étudié, les filtrages des alim devient de plus en plus compliqué….

    3) EMI, et oui, ce qui va avec les contrainte de RF, c’est les EMI (perturbation electro magnétique), pour éviter que la télé se coupe lorsque le voisin téléphone… c’est très difficile de produire un appareil qui, d’un coté doit capté le réseau wifi/bluetooth/3g/4g/gps… et qui de l’autre doit être a la fois insensible aux EMI, et ne pas polluer (au sens pollution hertzienne). Pour ce faire, des astuce énorme (et donc des contraintes) sur le plan électronique (la façon de placer tel ou tel composant de tel ou tel façon) et mécanique (certain blindages a certain endroit précis)

    4) thermique, et oui les composant chauffe, et il faut dissiper cette chaleur, c’est difficile, mais après sur ce point c’est peu être réalisable…

    5) Logiciel, bon, sa demande du travail, mais en logiciel, on peut plus facilement s’adapter…

    Et la, je ne touche du doigt que les problèmes qui me saute aux yeux, je ne parle pas des problème marketing, financier et autre… Je reste dans des phénomènes physique qui, avec même beaucoup de bonne volonter, même des boite comme Google ne peuvent rien changer…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.