Journal Fin des DRM dans iTunes

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
2
7
jan.
2009
Apple, le méchant castrateur numérique, a dévoilé hier qu'il renonçait aux protections DRM sur les fichiers proposés sur l'iTunes Store. (1)

Alors, Steve Jobs, qui s'est prétendu « opposé aux DRM », l'était-il finalement ?(3) On le dirait. Ou bien certains d'entre vous y verraient-ils une raison purement mercantile imposée au sieur Jobs par des actionnaires quelconques ? (2)

Verra-ton plus d'ouverture chez la marque à la pomme ? L'on pourrait souhaiter la suppression des signatures des micro-codes et petit à petit, la prison s'ouvrirait. Ou bien y trouveriez encore à redire ?

Pour ma part j'attends une plateforme avec des prix bas et un encodage élevé, l'idéal étant le 0 perte (lossless). J'aimerais savoir si vous achetez de la musique dématérialisée à la Fnac ? Car elle est sans verrou. Ou bien vous vous contentez d'artistes underground issus de Jamendo et plateformes soeurs ?

1. http://www.01net.com/article-actualites/apple-decoit-au-macw(...)
et aussi http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/01/07/apple-(...)
2. http://linuxfr.org/2008/12/28/24828.html
3. http://www.clubic.com/actualite-69365-steve-jobs-drm-fonctio(...)
  • # Escroquerie

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Que se passe-il pour les malheureux ayant acheté des centaines de morceaux DRM-isés sur l'Apple Store ?
    Apple leur propose, dans sa grande générosité, de supprimer ces vilaines protections DRM en échange d'une modique somme.

    On peut voir ici que pour 92 morceaux (ce qui est une quantité ridiculement faible) on arrive déjà à 21,9 euros :
    http://www.pcinpact.com/actu/news/48243-itunes-fin-drm.htm

    Pas mal comme business plan : On vend de la misique bridée et on vend ensuite le débridage !
    • [^] # Re: Escroquerie

      Posté par . Évalué à 10.

      vendre le poison pour vendre le médicament
      • [^] # Re: Escroquerie

        Posté par . Évalué à 3.

        Ou encore, comme le disait Renaud : « la médecine est une putain, son maquereau c'est le pharmacien ».

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Escroquerie

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Et encore, pour les vidéos le prix est encore plus élevé.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Escroquerie

      Posté par . Évalué à 10.

      oh bah chez Microsoft ce fut vendre un Windows bien troué, puis un Windows avec un firewall, puis avec un anti-spyware, puis...
    • [^] # Re: Escroquerie

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      En même temps, sans vouloir être méchant, si des gens ont été assez idiots pour acheter des morceaux de musique DRMisés... 'z'avaient qu'à pas acheter d'iPod et encore moins de musique sur l'Apple Store, je vais pas pleurer pour eux...
      • [^] # Re: Escroquerie

        Posté par . Évalué à 5.

        pour certains idiots, pour d'autres mal informés.
        • [^] # Re: Escroquerie

          Posté par . Évalué à 2.

          Beaucoup de mal informés à mon avis... C'est ça le secret. On mise sur l'apparence. (faut avoué que les produits Apple sont clinquant !) Ce qui crée un effet de mode... Et voila comment on endoctrine les gens !

          (Apple des nazis? Me faites pas dire ce que j'ai pas dit ! ;-)
  • # Oui mais...

    Posté par . Évalué à 6.

    Selon PCI[1] (et peut-être aussi les sites que tu cites), Apple a obtenu cet accord de la part des Majors en échange de la fin du tarif unique (maintenant, ce sera de 0,69$/€ à 1,29$/€) !
    De plus, pour purger sa bibliothèque des DRM, il faudra repayer les morceaux !


    1 http://www.pcinpact.com/actu/news/48243-itunes-fin-drm.htm
    • [^] # Re: Oui mais...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je ne comprend pas pourquoi les majors voulaient une partie des titres moins cher (c'est un peu le monde à l'envers). Je comprendrait s'il voulait garder le prix normal et augmenter le prix des morceaux récents mais là je ne comprend pas.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Oui mais...

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Ce qu'ils veulent c'est plutôt vendre plus cher le récent. Vendre le vieux qui ne se vent plus trop moins cher le rend aussi plus attrayant et potentiellement plus rentable.
        • [^] # Re: Oui mais...

          Posté par . Évalué à 3.

          Ce serait la logique pour ramasser plus de thunes, oui.
          Mais en pratique, ce que je constate dans les magasins, c'est que toutes les merdes sont à pas cher, alors que les bons disques sont tous à minimum 20€. Quand j'en vois qui se plaignent des CD "trop chers" à 10/15€, je ne comprend pas, tous les CDs que j'achète sont à minimum 20€ (oui, j'ai des bons goûts musicaux, moi, monsieur).
          • [^] # Re: Oui mais...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Ça dépend.

            Par exemple les compiles de trucs de merde ne sont pas chères. Les bons vieux trucs en import sont chers (dans les magasins). Mais en général, le but étant de vendre de la merde au meilleur prix (le plus fort), on commence à la vendre le plus cher possible, quand les ventes baissent, on baisse un peu les prix pour refaire partir la machine, etc.

            Sinon il y a aussi l'astuce FNAC. Tout est en « prix verts ». Deux avantages :
            - On te montre le prix incroyable qu'il pourrait avoir en te faisant croire que le prix est temporairement en baisse (alors que c'est l'autre qui est surestimé) donc tu penses faire une affaire avec cette fausse réduction
            - Pas de réduc sur les « prix verts »

            Bref, la nouvelle merde en prix vert ne sera pas si chère que ça. Sinon, j'arrive quand même à avoir des disques pas chers.
            • [^] # Re: Oui mais...

              Posté par . Évalué à 3.

              Y'a pas si longtemps j'ai décollé une pastille « prix vert » suspecte car j'avais l'impression qu'il y avait une autre étiquette dessous. Bingo ! C'était l'étiquette d'une autre réseau de distribution, je sais plus lequel mais genre grande surface. Ils ont dû hériter d'un carton ou un truc du genre, et bien sûr c'était 3€ moins cher ! Bravo le « prix vert », alors je vais voir le vendeur « c'est bizarre que le prix vert soit plus cher que l'autre prix non ? », et là le mec il se dégonfle pas, il m'envoie chier méchant (la meilleure défense c'est l'attaque) avec une bonne dose de mépris « Pfff, n'importe quoi, si c'est prix vert c'est que c'est moins cher c'est tout, pis vous avez pas le droit de décoller les étiquettes, de quoi je me mêle !? ». Je me suis juré de plus y retourner.
          • [^] # Re: Oui mais...

            Posté par . Évalué à 3.

            > Quand j'en vois qui se plaignent des CD "trop chers" à 10/15€, je ne comprend pas, tous les CDs que j'achète sont à minimum 20€ (oui, j'ai des bons goûts musicaux, moi, monsieur).

            Deux mots : Amazon - marketplace.

            La quasi totalité des CD que j'y achète sont à moins de 10€ (excepté quelques raretés extrêmes)... et je n'achète pas une once de mass-media (Metal [essentiellement Death], Krautrock, ...).



            Leur technique : nombre de vendeurs du marketplace semblent être des filiales (ou quelque chose du genre) d'Amazon, et sont basées outre-Atlantique, où les CD semblent moins chers (et où la monnaie vaut moins qu'ici).

            Chaque CD est envoyé à l'unité (~1€ de port), et ainsi, il n'est pas rentable pour la douane de les taxer (la procédure coûterait plus cher que ce qu'elle raporterait).

            Clairement, de mon point de vue, 10-15€, ce n'est pas très bon marché, pour des CD : je trouve même ça plutôt cher. 7-8€, c'est la normale. Bon marché, j'estime que c'est à 5€ et moins (et il y en a plein qui m'intéressent). Vis à vis du marketplace d'Amazon (et de l'achat direct aux petits labels), franchement, payer 20€ un CD neuf, ça me paraît complètement démesuré.

            Et je ne parle même pas du choix disponible par rapport aux escrocs qui ont pignon sur rue... C'est bien simple : dès que ça sort du mass-media, il y a rarement plus de deux CD qui se battent en duel (quand il y en a).
            • [^] # Re: Oui mais...

              Posté par . Évalué à 3.

              En même temps, sur un CD à 20 €, il y a 20% de TVA, soit 4 € quand même.

              Dans un état démocratique, la culture ça devrait être comme la nourriture : taxé au minimum (déjà que la TVA c'est l'impôt le plus injuste de notre système...). Donner un droit de vote égal à tous les citoyens c'est noble, mais si on les abrutis en même temps c'est un peu comme donner un révolver chargé à un singe. Si tu as de la chance, il va s'en lasser très vite, sinon...
          • [^] # Re: Oui mais...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            je me suis remis à acheter des cd audio, après une longue pause. j'achète tout à la fnac, mais des titres anciens et contrairement à toi, je suis ravi, je paye 6 ou 7 euros par CD maximum. j'achète du rock et dérivés (ac/dc, ratm, etc), et un peu de titres français (tryo, louise attaque, etc). donc très satisfait des tarifs.

            ps: j'achèterais si c'était disponible en lossless sans drm et moins cher qu'en cd. on en est très loin je préfère donc ripper mes propres cd :)

            T'as le bonjour de JavaScript !

      • [^] # Re: Oui mais...

        Posté par . Évalué à 3.

        Peut être pour donner une relative impression de légitimité à l'augmentation du prix des musiques qui doivent représenter plus de la moitié des ventes.

        Vous voulez pas la jouer soft ? Je suis pas contraignant... vous voulez la jouer hard ? On va la jouer hard

        • [^] # Re: Oui mais...

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          En effet : 1,29€ et 0,69€ contre 0,99€ ça a l'air d'être équitable si c'est du 50/50.

          Appliquons maintenant la fameuse loi de Pareto : 20% des morceaux représentent 80% des ventes. On met 20% des morceaux à 1,29% et
          80% à 0,69€. On se dit « chouettes, les prix baissent en moyenne ! », sauf que l'argent engrangé a augmenté puisqu'on a 80% de ventes à 1,29€ \o/
  • # Bien !

    Posté par . Évalué à 10.

    Ah bah voila, on fait pression sur Apple dans une news sur linuxfr par nos nombreux commentaires et c'est bon, ils pouvaient plus tenir, on les a eu ! Et voila, quand on s'en prend aux libertés, on se prend l'appareil linuxfr en pleine poire !

    https://linuxfr.org/2008/12/28/24828.html
    Pour linuxfr hiphiphip ... !
    • [^] # Re: Bien !

      Posté par . Évalué à 7.

      mouais je crois que c'est plutôt du à l'énorme succès de services sans drm comme 7digital, bleep, amazon ainsi que les morceaux déjà distribués sans drm sur Itunes. Au début, nombre d'utilisateurs/consommateurs se faisaient piéger par les DRM mais ceux-ci se sont progressivement renseignés pour acheter la ou ils n'étaient plus pris pour des cons. C'est normal.
  • # Bien

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Plus qu'à réparer le défaut volontaire des iPod dont la musique devient inutilisable après qu'il ait été monté sur un ordinateur inconnu.
  • # A prendre au second degré

    Posté par . Évalué à 4.

    L'abus de DRM rend malade.
  • # Un bon pas en avant vers la liberté numérique...

    Posté par . Évalué à 4.

    ...Mais bon, il va falloir encore en mettre quelques-uns derrière (arrêter de crypter le firmware du matos par exemple).

    Mais quand même un bon petit pas.
  • # dix heures différentes

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Pour ma part j'attends une plateforme avec des prix bas


    pour ceux qui n'auraient pas saisie le titre est un jeu de mots avec le nom d'un site. Ce site propose en téléchargement gratuit un très vaste catalogue musical. De plus il s'agit de téléchargement légal puisque le site a des accords avec les distributeurs et gestionnaires des droits.

    Comment est-ce possible ? C'est probablement lié à l'invraisemblable incompétence en informatique de nombreux décideurs institutionnels et du monde de la musique. Probablement les mêmes que ceux qui sont à l'origine des DRM. Ces gens croient qu'il est possible de faire jouer de la musique à une machine sans que celle-ci ne l'obtienne (téléchargement). Ils ont donc probablement naïvement gobé les affirmation du diffuseur qui prétend ne pas autoriser les téléchargement. Mais si vous utilisez ce site vous verrez apparaître sur votre machine les fichiers temporaires utilisés pour vous envoyer la musique (c'est du moins ce qu'un de mes collègues ayant flash m'a affirmé). Un petit cp plus loin et vous pourrez l'écouter hors ligne.

    Attention je ne veux surtout pas inciter à l'écoute illégale de musique par ce petit billet. Mon opinion est qu'un artiste qui ne veut pas être écouté ne doit pas l'être. Chacun est libre après tout. C'est juste histoire de lancer mon gravillon dans le marigaud nauséabond de l'industrie du divertissement et de la privation des libertés fondamentales.
    • [^] # Re: dix heures différentes

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Le site dont tu parles, propose du streaming, rien en téléchargement. Les ayants droits sont rémunérés par la pub. Un truc genre 0,000007 centime d'€ par écoute.
      • [^] # Re: dix heures différentes

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        du streaming, rien en téléchargement
        Dire ceci s'est ;
        1) ne pas savoir parler français
        2) au point d'oublier le sens des mots ;
        3) essayer de cacher la réalité technique.

        Du streaming, c'est-à-dire du contenu délivré sous forme de flux chargé sur l'ordinateur du client pour y être joué. Je suis bien d'accord cela n'a rien n'a voir avec le chargement à distance (téléchargement) d'un fichier. Tellement rien à voir qu'au final on retrouve le fichier en train de pourir dans des espaces de stockage temporaire dans le cas de mon exemple.

        Désolé si mon ton paraît un peu incisif. Mais vous pouvez être rassuré, de très grands décideurs, très importants et supérieurement compétents, partagent votre avis et tiennent pour assuré que j'ai totalement tort. D'ailleurs ils ont certainement raison : je ne crois pas que les victimes de flash puissent voir de bouton enregistré sous quand ils écoutent de la musique sur le site dont je parle. Il est donc absolument impossible de télécharger les morceaux. CQFD, WWW, QED... Malheureusement personne ne leur a dit que les ordinateurs peuvent fonctionner avec autre chose que windows et que parfois certains formats de fichiers pouvaient être manipulé par plusieurs programmes différents.
      • [^] # Re: dix heures différentes

        Posté par . Évalué à 3.

        non justement il ne propose pas du streaming.

        Quand tu stream une radio, le flux est téléchargé et les x secondes correspondant à la taille du cache du lecteur est mis en mémoire avant d'être lu. Dans le cas de Deezer, flash télécharge tout le mp3, le lis et l'efface (il commence à le lire avant d'avoir fini de le télécharger cela-dit). Pour que deezer fasse du streaming, il faudrait qu'un serveur de streaming soit lancé automatiquement pour chaque utilisateur cliquant sur un morceau.
    • [^] # Re: dix heures différentes

      Posté par . Évalué à 3.

      Peut etre que ces decideurs ne sont pas si incompetents ni mal informes.

      Peut etre meme qu'ils savent que ce qu'ils cherchent a faire n'est techniquement pas possible et qu'ils cherchent donc un autre moyen de protection.

      Peut etre aussi que ce moyen de protection, c'est de rendre l'acces aux fichiers temporaires suffisament "difficile" pour decourager 80% des utilisateurs.

      80% des utilisateur ne sachant pas ce qu'est un cache, sachant que le cache est tres certainement une feature explicitement developpee pour ce player, et doit donc etre desactivable, je pense que cette solution rempli son objectif, si tel est son objectif en tout cas.
      • [^] # Re: dix heures différentes

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ou peut-être que leur but est d'entrainer les utilisateurs de logiciels libre dans des pratiques illicites pour ensuite justifier l'interdiction des logiciels pour pirates, terroristes, pédophiles, etc tel que Linux.
        Oui, qui sait. Cependant je serais étonné que les décideurs négligent si facilement un des ressorts essentiels des comportements humains : la convoitise. Ils doivent bien savoir que si 10 % des gens ont très facilement accés à un bien convoité, tout ceux qui en voudront y auront accés très rapidement. Les humains sont tout de même des animaux dont les capacités d'apprentissage ne sont plus à démontrer.
        • [^] # Re: dix heures différentes

          Posté par . Évalué à 2.

          Ou peut-être que leur but est d'entrainer les utilisateurs de logiciels libre dans des pratiques illicites pour ensuite justifier l'interdiction des logiciels pour pirates, terroristes, pédophiles, etc tel que Linux.

          MOUARF!!!
          Elle est bien bonne celle la, Universal entre en guerre contre les utilisateurs de logiciels libre, les entrainant dans des pieges sournois et vicieux.

          Oui, qui sait. Cependant je serais étonné que les décideurs négligent si facilement un des ressorts essentiels des comportements humains : la convoitise. Ils doivent bien savoir que si 10 % des gens ont très facilement accés à un bien convoité, tout ceux qui en voudront y auront accés très rapidement. Les humains sont tout de même des animaux dont les capacités d'apprentissage ne sont plus à démontrer.
          Peut etre. Peut etre pas.
          Ils y ont certainement pense, ont du estimer que la probabilite pour que l'information arrive aux oreilles de 80% des utilisateurs etaient suffisament petite pour prendre le risque, que le petit bout de soft (genre extension FF) ne seraient pas assez diffuse pour gener leur business et se gardent de toutes facons une sortie de secours en desactivant le cache.
          Bref, tout le monde n'est pas aussi con que certain voudraient le laisser croire.
          • [^] # Re: dix heures différentes

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            En l'occurence je crois --- me tromperais-je --- que vous ne comprenez pas de quoi il était question à l'origine : Il ne s'agit pas d'utiliser un programme spécial ; juste le lecteur adobe (TM)(R) flash (TM)(R)(P) sous GNU/linux (GPL) et de lire normalement les fichiers proposés sur le site ; cela vous copie les fichiers sur votre disque dur. Donc n'importe qui avec un livecd ou un linux mal installé (mal installé puisque disposant de flash(TM)(R)(P)) peu parfaitement se constituer une collection de fichiers télécharger de chez deezer point com. J'ai donc beaucoup de mal à trouver votre raisonnement sérieux et votre discours pertinent. Peut-être aviez-vous quelque chose d'autre en tête lorsques vous écriviez ces messages ?
            • [^] # Re: dix heures différentes

              Posté par . Évalué à 4.

              L'avantage de deezer reste le suivant
              Pourquoi vais-je m'emmerder à remplir mon disque dur de fichier de qualité moins que moyenne alors que je peux les écouter directement depuis le nain ternet
              Bref entre aller fouiner dans le cache pour trouver le bon fichier, et retourner sur le site le lendemain pour réecouter la chanson, et bien retourner sur le site c'est tout de même vachement plus simple
              Après c'est vrai qu'on dépend toujours de ce que les éditeurs du site ont mis dessus mais comme de toute façon les artistes qui ne sont pas sur deezer sont ceux qui sont dur à trouver sur le p2p...

              Au final deezer et radio-blog ont certainement fait plus contre le téléchargement illégal de musique que tous les DRM du monde...
            • [^] # Re: dix heures différentes

              Posté par . Évalué à 1.

              J'avais tres bien compris que tu parlais d'un player flash.
              Et je maintiens, le cache est une fonctionnalite explicitement ecrite pour cette application (oui, ca reste une application, meme si c'est ecrit en flash), qui permet de decharger qq peu les serveurs en cas de playlist tournant en boucle ou ce genre de chose.

              Si ca pose un pb, le cache sera desactive, les morceaux ne seront plus ecrit physiquement ecrits sur le disque mais uniquement streame, et la bon courage pour recuperer la musique.
              D'aucuns argumenteront qu'on peut toujours dumper la memoire blablabla, mais bon...
              • [^] # Re: dix heures différentes

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Tout est fichier, donc si un fichier est copié dans /dev/dsp, je peux tout aussi bien le rediriger vers ~/le_fichier.mp3 ou /dev/null. :)

                C'est tout de même un des fondements d'Unix!
                • [^] # Re: dix heures différentes

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Sympa de dumper un flux audio raw. Et bonjour la perte de qualite au reencodage...

                  Pis avec les bruit du desktop en plus, les toudoudou d'msn, les variations de volume, l'egaliseur active etc, elle va depoter ta bibliotheque dis moi...
                  • [^] # Re: dix heures différentes

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Ma bibliothèque je peux la constitué très rapidement à coups de curl/wget sur http://download.tuxfamily.org/cls/

                    Sinon très drole l'histoire d'msn, mais de un j'utilise xmpp et irc et de deux mon client de messagerie instantanée est silencieux, comme je l'aime. Je déteste les trucs invasifs dans mon espace de travail. Mon volume je le règle plutôt sur mon équaliseur analogique.

                    Enfin si vraiment je voulais copier un fichier son, il va de soi que le copierais directement depuis la source où il n'est mélangé à rien.

                    J'aurais bien fait le test mais ce site ne semble pas fonctionner avec gnash.
                  • [^] # Re: dix heures différentes

                    Posté par . Évalué à 3.

                    c'est pas parce que toi tu actives les bruitages de toutes tes applications que tout le monde a cette habitude (faudrait déjà utiliser msn pour cela en plus).
                    • [^] # Re: dix heures différentes

                      Posté par . Évalué à 1.

                      j'ai envie de dire: c'est pas parce que tu ne le fais pas que personne ne le fait. Et ca en fait donc une solution franchement pas terrible.
                      M'enfin, si ca vous amuse de croire que ca marcherais bien de devoir reencoder le flux audio.
                      Pouvez aussi mettre un micro devant vos enceintes, enregistrer sur une cassette et ensute reimporter...
  • # Ou bien vous contenterez-vous de plus ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Mis à part pour rentrer dans le rang des moutons béats d'admiration devant quelques vaches sacrés et faire comme tout le monde, qu'aurais-je à gagner à aller voir ces catalogues ?

    Franchement, entre les chansons dont on n'a même pas le droit de diffuser les paroles¹ et celles que je peux modifier, jouer et enregistrer avec ma chérie, diffuser des enregistrements à mes proches, voir pourquoi pas en vendre des copies ou les jouer en concert, excuse moi, mais moi je me demande plutôt comment on peu se contenter de la première catégorie.

    ¹ voir la page de garde de http://www.paroles.net/
    • [^] # Re: Ou bien vous contenterez-vous de plus ?

      Posté par . Évalué à 9.

      Tu sais, on peut ecouter de la musique pas libre pour un sou et toujours garder son libre arbitre, continuer a utiliser son cerveau, distinguer le bon grain de l'ivraie, bref, apprecier la musique en question pour ce qu'elle est, a savoir bien souvent, mais pas toujours, de l'art.

      Plutot que de "rentrer dans le rang des moutons beats d'admiration devant quelques licences sacrees".
      • [^] # Re: Ou bien vous contenterez-vous de plus ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je ne sais pas vraiment ce que tu entends par libre arbitre dans ta phrase, donc je ne suis pas sûr de bien comprendre ton propos.

        Le fait est qu'investir dans des entreprises qui font du lobbying pour la régression des libertés civiles, met en péril ces libertés.

        Bien sur on est toujours libre d'agir illégalement, mais il est bien plus difficile de bâtir quelque chose de solide ainsi.

        Ici mon commentaire était en réponse à la remarque «Ou bien vous vous contentez d'artistes underground issus de Jamendo et plateformes soeurs ?». D'un point de vue qualité artistique, il y a de la bonne et de la mauvaise qualité aussi bien en libre qu'en non-libre.

        Donc je trouve cette remarque peu pertinente, car je ne saisie pas en quoi des œuvres qui sont libres devraient nécessairement apporter un contentement moindre. À coté de cela les œuvres sous licence libre apporte un réel gain social et apporte donc un contentement supérieur.

        Bien sur on peu se contenter d'apprécier simplement une œuvre pour la satisfaction instantané qu'elle nous apporte, sans se soucier des conséquences sociales, tant des propos de l'œuvre, que de la manière dont elle est diffusée. Mais ce n'est pas vraiment ce que j'appelle faire usage de son cerveau. Cela me fait effectivement plus penser au comportement d'une personne qui se plie à ce que veut le modèle consommateur, on ne parle plus d'œuvres mais de produits.

        Je ne dis pas que ces œuvres sont nécessairement mauvaises. Mais quand on y réfléchie, comment ne pas trouver particulièrement sordide des paroles comme «imagine there's no possession» alors même que son auteur à décidé de pleinement faire valoir son monopole sur cette œuvre. Soyons clair, je trouve cette chanson superbe et propre à me faire vibrer, avec des paroles poignantes. Mais tout cela n'est que du vent au fond, cela ne vaut pas mieux que le plus démagogique des discours politiciens.

        Comme le dit Antoine Moreau, «l'avenir de la licence art libre, c'est de ne plus être». Il ne s'agit donc pas d'être béat devant une licence, mais de donner corps à l'ambition d'une société plus équitable en s'en donnant les moyens.

        Ce n'est pas la licence qui est sacrée, ce qui sacré, c'est la liberté dont elle ne me prive pas.
        • [^] # Re: Ou bien vous contenterez-vous de plus ?

          Posté par . Évalué à 0.

          t'es doue pour ecrire du blabla qui veut pas dire grand chose quand meme.

          Cela dit, je te repondrais que celui qui transforme l'oeuvre en bete produit mercantile interchangeable, c'est bien toi, en niant une quelconque paternite a l'auteur et en attachant une telle importance a la libre redistribution dudit produit (ce qui est caracteristique du bete objet materiel sans valeur). C'est un choix, ca s'argumente, mais reconnait le au moins.

          L'oeuvre me parait indissociable de son auteur.
          Une tirade raciste n'aura pas la meme valeur dans la bouche d'un chanteur a l'humour corrosif que dans celle d'un chanteur de trash metal neo nazi.
          Ca c'est pour l'exemple gras, bete et mechant, je suis sur que si tu cherches un peu, t'en trouveras d'autres.

          Donc je trouve cette remarque peu pertinente, car je ne saisie pas en quoi des œuvres qui sont libres devraient nécessairement apporter un contentement moindre
          J'ai jamais dit ca. J'apprecie l'art pour ce qu'il est et je me contrepete de sa licence d'exploitation.
          Par contre, toi tu passes ton temps a repandre l'idee qu'une oeuvre non libre n'est digne de rien.

          Mais tout cela n'est que du vent au fond, cela ne vaut pas mieux que le plus démagogique des discours politiciens.

          Ben apres, c'est une chanson, des paroles de 15 lignes, pas un memoire de sciences po', hein.
          Et je vois pas en quoi c'est incompatible avec le fait de defendre ses droits sur ses possession dans un monde materiel.
          Etre pour un monde sans possession ne veut pas dire donner son cul aux requins et profiteurs de toutes sortes dans un monde materiel.
          Le monsieur, il dit qu'il aimerait bien que le monde soit comme ca. Ca veut pas dire que le monde est comme il le voudrait, ni qu'il se comporte dans ce monde comme il se comporterait dans l'autre monde.
          • [^] # Re: Ou bien vous contenterez-vous de plus ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.


            t'es doue pour ecrire du blabla qui veut pas dire grand chose quand meme.


            Merci, c'est toujours bon pour l'égo de savoir qu'on est doué à certaines choses. J'espère pouvoir encore sortir de cette pièce avec une tête aussi enflé. :)


            Cela dit, je te repondrais que celui qui transforme l'oeuvre en bete produit mercantile interchangeable, c'est bien toi, en niant une quelconque paternite a l'auteur

            Source ? Je ne crois pas avoir jamais nier la paternité d'une œuvre. Au contraire, si tu vas voir un peu sur le wiki de culture libre, tu verras que je m'évertue (conformément à la licence art libre d'ailleurs) à citer les auteurs et les sources des œuvres que j'y publie.

            J'ai donc l'impression que tu te trompes lourdement sur mon compte.


            L'oeuvre me parait indissociable de son auteur.


            Ah ? Donc je suppose que pour toi un morceau comme Greensleeves est une abération qui ne mérite pas le qualificatif d'œuvre, car non content de ne pas avoir d'auteur connu avec certitude (encore qu'il y ai des hypothèses ce qui n'est pas toujours le cas) elle à été reprise dans de plusieurs chansons par de nombreux interprètes différents.

            Je n'ose imaginer ce que tu penses des peintures rupestres.


            Une tirade raciste n'aura pas la meme valeur dans la bouche d'un chanteur a l'humour corrosif que dans celle d'un chanteur de trash metal neo nazi.


            Donc le sens qu'on associe à une œuvre est dépendante du contexte dans lequel on l'interprète et son sens change avec le contexte. Par contre je ne vois pas en quoi cela rends l'œuvre indissociable de la première personne qui la découvre.


            J'ai jamais dit ca. J'apprecie l'art pour ce qu'il est et je me contrepete de sa licence d'exploitation.


            C'est à peut près ce que je dit : ne pas se préoccuper des conséquences sociales de ses actes, comme si les ignorer aller les faire disparaître. Ou alors être dans une logique «après moi le déluge», et se foutre des conséquences tant que cela apporte une satisfaction sur le moment.


            Par contre, toi tu passes ton temps a repandre l'idee qu'une oeuvre non libre n'est digne de rien.


            Il n'y a qu'a lire le poste auquel tu réponds pour voir que je dis précisément le contraire… C'est à se demander si tu lis seulement ce que j'écris avant de me lancer tes attaques ad hominem parce que globalement tu n'es pas d'accord avec ma vision des choses.


            Ben apres, c'est une chanson, des paroles de 15 lignes, pas un memoire de sciences po', hein.
            Et je vois pas en quoi c'est incompatible avec le fait de defendre ses droits sur ses possession dans un monde materiel.
            Etre pour un monde sans possession ne veut pas dire donner son cul aux requins et profiteurs de toutes sortes dans un monde materiel.
            Le monsieur, il dit qu'il aimerait bien que le monde soit comme ca. Ca veut pas dire que le monde est comme il le voudrait, ni qu'il se comporte dans ce monde comme il se comporterait dans l'autre monde.


            Ça veut aussi dire qu'il n'a pas agit de manière à le bâtir.

            C'est un peu comme si Stallman c'était contenté de critiquer les logiciels proprios et n'aurait rien fait pour le développement du logiciel libre.

            Au mieux on dira que c'est une attitude de personne juste bonne à râler, mais le terme qui me semble le plus qualifié c'est celui d'hypocrite.
            • [^] # Re: Ou bien vous contenterez-vous de plus ?

              Posté par . Évalué à 0.

              Il n'y a qu'a lire le poste auquel tu réponds pour voir que je dis précisément le contraire…
              Non. Tu penses dire le contraire. Mais ce que tu dis n'est pas ce que tu penses. Ou tu ne comprends pas ce que tu penses, je sais pas je suis pas dans ta tete, mais ya visiblement un decalage qq part entre ton discours et tes idees.
              Un peu comme ton interpretation plus que farfelue de la DUDH et de la liberte d'expression.

              Tout ce que tu decris sur le droit d'auteur nie totalement la paternite de l'oeuvre.

              Rien que cette formulation:
              découvre une oeuvre
              implique bien que l'oeuvre n'est pas une creation, c'est juste un objet qu'on trouve et qu'on se repasse, il n'a pas de createur, il etait la, c'est tout.

              Ça veut aussi dire qu'il n'a pas agit de manière à le bâtir.
              Pardon? tu t'es renseigne un peu sur la vie de john lennon avant d'avancer ca?
              Ca veut juste dire que c'etait certainement la chose la plus intelligente a faire.

              C'est un peu comme si Stallman c'était contenté de critiquer les logiciels proprios et n'aurait rien fait pour le développement du logiciel libre.
              Aaaaah... Stallman... Je vais eviter d'en parler, histoire d'eviter les foudres de - qui ne manqueront de s'abattre a l'evoquation d'une critique du personnage.
              Je me contenterais de poser une question:
              A part son delire extremiste sur la GPLv3, il a fait quoi de concret ces 15 dernieres annees?

              C'est à peut près ce que je dit : ne pas se préoccuper des conséquences sociales de ses actes, comme si les ignorer aller les faire disparaître. Ou alors être dans une logique «après moi le déluge», et se foutre des conséquences tant que cela apporte une satisfaction sur le moment.
              Les consequences sociales? Mais t'es gravement atteint, serieux.
              Quand j'ecoutes un morceau devant mon pc, au casque, c'est quoi la consequence de mon acte?
              • [^] # Re: Ou bien vous contenterez-vous de plus ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Non. Tu penses dire le contraire. Mais ce que tu dis n'est pas ce que tu penses. Ou tu ne comprends pas ce que tu penses, je sais pas je suis pas dans ta tete, mais ya visiblement un decalage qq part entre ton discours et tes idees.


                Mais bien sûr…

                Aller, je t'aide voila le passage que tu as loupé :

                Je ne dis pas que ces œuvres sont nécessairement mauvaises. […] Soyons clair, je trouve cette chanson superbe et propre à me faire vibrer, avec des paroles poignantes.


                Voila, je sais pas ce qu'il te faut pour te convaincre que je ne remets pas en cause la qualité esthétique/émotionnel des œuvres en fonction de leur licence.


                Tout ce que tu decris sur le droit d'auteur nie totalement la paternite de l'oeuvre.


                La paternité d'une œuvre, c'est le fait d'attribuer la conception d'une œuvre à un (groupe d') individu donnée, et je ne nie cela en rien, ou alors il faut que tu m'expliques en quoi, explique toi un peu.



                implique bien que l'oeuvre n'est pas une creation, c'est juste un objet qu'on trouve et qu'on se repasse, il n'a pas de createur, il etait la, c'est tout.


                Et bien «c'est tout» si tu veux, chercher les bonnes formulations, les bons accords, ça prends beaucoup de temps et d'énergie. Si par créateur tu veux dire «faire jaillir du néant», effectivement les œuvres n'ont pas de «créateurs» puisqu'on ne fait jamais que modeler ce qui existe. Ce sont des objets possible et il «suffit» de les trouver effectivement, ça ne veux pas dire que cela n'est pas respectables. Les auteurs sont comme des aventuriers qui partent à la recherche d'œuvres splendides caché dans l'infinité du cosmos.


                Pardon? tu t'es renseigne un peu sur la vie de john lennon avant d'avancer ca?
                Ca veut juste dire que c'etait certainement la chose la plus intelligente a faire


                Non j'avoue bien humblement ne pas l'avoir fait. Toujours est-il qu'il n'a pas fait en sorte de rendre ces œuvres plus libres et par ce fait montrer un chemin vers une société plus équitable. Ça n'empêche de faire d'autres choses bien par ailleurs bien sûr.

                Maintenant est-ce que ce qu'il à fait était la chose la plus intelligent à faire ? Ça dépends d'abord de quel était son objectif, si c'était d'aider à bâtir une société plus équitable, consolider un système de monopolisation de la culture n'était sans doute pas la chose la plus intelligente à faire.


                Aaaaah... Stallman... Je vais eviter d'en parler, histoire d'eviter les foudres de - qui ne manqueront de s'abattre a l'evoquation d'une critique du personnage.
                Je me contenterais de poser une question:
                A part son delire extremiste sur la GPLv3, il a fait quoi de concret ces 15 dernieres annees?

                Tu es complètement dans l'erreur si tu crois que je vois Stallman comme un grand gourou à écouter au pieds de la lettre. Je considère le culte de la personne comme aussi absurde que celui de déites.

                D'ailleurs nous ne sommes pas du tout sur la même longueur d'onde sur la culture libre.

                Ces 15 dernières années, mis à part se ruiner les doigts à coder emacs sous emacs, il à surtout du donner beaucoup de conférence pour convaincre du monde de l'aider à bâtir une société meilleur (et à coder emacs sans doute). Je lui écrirais un mail pour lui conseiller d'utiliser vim tiens. :P


                Les consequences sociales? Mais t'es gravement atteint, serieux.
                Quand j'ecoutes un morceau devant mon pc, au casque, c'est quoi la consequence de mon acte?


                Ça dépends, c'est quoi comme morceau, tu te l'es procuré comment, tu en fait d'autres usages que l'écoute au casque tout seul devant ton pc ?
    • [^] # Re: Ou bien vous contenterez-vous de plus ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      je me demande plutôt comment on peu se contenter de la première catégorie

      Quand on ne sait absolument pas chanté ou joué d'un instrument. C'est la même chose que que vouloir faire utiliser un programme libre (pas gratuit) à des gens qui ne savent pas programmer, ils n'y voit pas l'intéret.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # La Fnac aussi

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    La Fnac vient d'annoncer qu'elle laissait tomber les DRM dans tout son catalogue.
    Et là, en plus, on n'est pas prisonnier d'un logiciel proprio à la con, ça marche avec Firefox sous Linux, c'est parfait.
    • [^] # Re: La Fnac aussi

      Posté par . Évalué à 7.

      Manquerait plus qu'ils mettent du Flac, avec les couvertures et le livret, et qu'ils donnent une part décente à l'artiste (i.e. au moins autant que pour le CD). Ah, et puis un prix correct, aussi (i.e. moins cher que le prix CD, ou alors plus de contenu, le coût du service étant globalement plus faible).
      Et là, on pourra éventuellement parler d'un début de commencement de l'existence d'une offre légale décente.
      • [^] # Re: La Fnac aussi

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Et puis aussi un moyen de pouvoir revendre les albums qu'on achète (ou en prenant le problème à l'envers: savoir qu'on achète un album "d'occasion" légalement ou pas).

        Le problème, c'est que l'achat de musique sans support physique redéfini complètement l'acte d'achat et la propriété. Si on perd le droit de donner ou revendre, j'en veux pas.
      • [^] # Re: La Fnac aussi

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        et là : j'achète !

        T'as le bonjour de JavaScript !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.