Journal Toi aussi aide le BSA

Posté par .
Tags :
20
28
mai
2010
Cher journal,

je suis récemment tombé sur un article d'un média bien connu des pipoteursdisayedors à propos d'une "étude" concernant le "piratage-qui-détruit-des-emplois", étude (ou plutôt publi-reportage) dont on a déjà parlé ici. Quoi de neuf allez vous me dire ? Ce sont plutôt les pubs **words qui ont attiré mon attention dont une intitulée "niquetonboss.com: Venge toi de ton boss, dénonce le piratage dans ta boite". Bah tiens, mais qu'est-ce donc ?

Petit coup d'oeil sur le site qui se présente comme un site monté par des techniciens d'un service informatique qui en ont eu marre qu'on leur demande d'enfreindre la loi et qui se sont décidé à faire justice eux même. Premier doute, le site soi-disant artisanal existe en diverses versions pour chaque pays, adapté à chaque fois avec des noms différents. Mouais, ça sent plus le truc marketé que fait par quelques gus dans un garage. Re-curieusement, le "fondateur" a un nom différent dans chaque pays (à chaque fois un prénom adapté au pays) mais c'est toujours la même photo. De plus en plus louche.

Le site propose de choisir dans une liste les éditeurs de logiciels concernés (on a pas envie de se faire chier à trier, faites le boulot pour nous). Ces noms semblent bien familiers. Mais c'est qu'ils sont tous membres du BSA ! Reflexe, je vais donc voir le whois. Registrant : Domains by Proxy, Inc. Qui est-ce donc ? Un prête nom qui se propose moyennant finance de déposer des noms de domaines pour ceux qui ne veulent pas que leur identité figure dans les données whois.

Bref, tout ça n'est pas très fin. Ce n'était pas la peine de se donner tant de mal. Il faut vraiment être con pour ne pas voir qui est derrière ce site.
  • # Richard Stallman ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    ah! .... c'est vendredi, non?

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # qui est derrière ce site ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    >Niquetonboss.com est une société secrète. C’est mieux pour nous et pour les gens qui nous donnent l'info. Parfois, certains font l’effort d’essayer de nous identifier. Jusqu’ici personne n’y est parvenu et c’est toute notre fierté.
    • [^] # Re: qui est derrière ce site ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Heureusement qu'on va bientôt savoir qui c'est grâce à la loi sur les blogs anonymes.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: qui est derrière ce site ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Avec une incitation à la délation de ce type, le point Godwin va vite être attribué...

        Sinon, on a vraiment le droit de se présenter de la sorte ?
        Je veux dire, heu... enfin, mentir de façon aussi éhonté et dissimuler les gens derrière, on a le droit de faire ça en France ?
        • [^] # Re: qui est derrière ce site ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          On a le droit tant qu'on n'est pas condamné.
          C'est comme te foutre de l'argent plein les poches grâces à tes mandats d'élus. Pas condamné, pas de problème.

          Et puis sérieusement... ils risquent quoi ?
          2000 euros d'avocat et 1 euros de peine symbolique ?
        • [^] # Re: qui est derrière ce site ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Sinon, on a vraiment le droit de se présenter de la sorte ?

          C'est pas vraiment différent d'une pub (autrement dit, un site promotionnel). Donc je dirais que oui. Mais pas moralement pour moi.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: qui est derrière ce site ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Ça ne me semble pas illégal, d'autant que tu peux dénoncer ton voisin qui ne paie pas ses impôts, je crois.

          Par contre, 'faudrait peut-être dénoncer à tort et à travers n'importe qui, histoire de leur pourrir le système.
        • [^] # Re: qui est derrière ce site ?

          Posté par . Évalué à 2.

  • # Rappel BSA : Business Software Alliance

    Posté par . Évalué à 3.

  • # Naze

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Trop nul ce choix restreint de "Logiciels impliqués". Je voulais dénoncer mon boss qui a plein de GNU/Linux crackés (téléchargés par P2P en plus) mais je trouve pas l'éditeur dans la liste et il n'y a même pas un "autre" où cliquer.

    Mon salaud de patron va encore bien s'en sortir une fois de plus...
    • [^] # Re: Naze

      Posté par . Évalué à 2.

      Pas très fin me diras-tu, pourtant je l'ai fait...

      Si tu ne coches pas de cases, mais que tu mets les noms des logiciels incriminés dans le champs observation, ta dénonciation d'âne onime (onanisme ou un truc comme ça) est prise en compte...
      Alors comme je suis une petite LDP, j'ai fait ma liste au petit papa Noël BSA (Association des "Branleurs Sadiques Anonymes")
      GNU/Linux, squid, dansguardian, apache, SPIP, MySQL, PHP, postfix, cyrus-imap, courier, amavisd-new, clamav, etc...

      Si avec ça mon patron n'a pas de problème, alors là... je veux bien une augmentation... de salaire...
      (ben oui, en ces temps de crise c'est tellement rare que ça ne risque pas d'arriver.)

      A plus.
    • [^] # Re: Naze

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ça aurait été drôle que les logiciels libres y soit et que tu puisses dénoncer des infractions à la GPL (ou plus rare, à la BSD).

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # logiciels libres

    Posté par . Évalué à 3.

    c'est étonnant, dans le type de piratage, ils n'ont pas indiqué l'option : "installation de logiciels libres".

    C'est d'autant plus étonnant que le BSA considère que le "piratage" (même hors de l'eau), c'est "le fait de copier ou de redistribuer tout logiciel protégé par des droits d'auteur constitue un acte de piratage, que ce soit en le copiant, téléchargeant, partageant, vendant, ou en installant plusieurs copies sur des ordinateurs personnels ou de travail. "

    Les logiciels libres étant également protégés par des droits d'auteur et librement redistribuables, installables, vendables, partageables...

    Ils pourraient également rajouter : "installation de logiciels libres faisant une concurrence déloyale et un manque à gagner pour Adobe, Autodesk, Bentley, Computer Associates, Dassault Systems, EMC/VMware, IBM, Intuit, Mcafee, Microsoft, Novell, Oracle, PTC, SAP, Siemens PLM et Symantec".

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: logiciels libres

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      le piratage [...] c'est le fait de [...] redistribuer tout logiciel protégé par des droits d'auteur [...] en le [...] vendant.

      Microsoft vend des logiciels protégés par des droits d'auteurs. Le CEO risque combien de prison ?
      • [^] # Re: logiciels libres

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Le CEO risque combien de prison ?

        l'arroseur arrosé :) (c'est mieux que de balourder des chaises)
  • # C'est pas nouveau

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    je crois que ca vient de Grande Bretagne, ou les employes vire's utilisaient cette technique pour se venger. Tu touchais du fric en echange de la delation, genre un pourcentage des prix des licences non payees.
  • # Réelle portée

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Un doute vient à mon esprit.
    En France, si la justice condamnait vraiment les entreprises à cause d'utilisations illégales de logiciels, on en entendrait parler non ? Le BSA acheterait des pages de pubs en clamant haut et fort que cette année, 1234 entreprises ont payé en moyenne 56789 € d'amende, et que leurs dirigeants ont écopés de prison avec sursis.
    Mais non, rien de tel. Du vent ?
    • [^] # Re: Réelle portée

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      En Belgique, j'ai entendu au journal que le piratage de logiciels avait coûté 10 millions en 2009 aux entreprises en régularisation.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Réelle portée

      Posté par . Évalué à 2.

      Les entreprises condamnées ne s'en vantent pas bien entendu, mais il suffit de faire une petite recherche sur le Web pour en trouver, par exemple :
      http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-piratage-d(...)
      http://pro.01net.com/editorial/361839/plus-de-107-000-euro-d(...)
      • [^] # Re: Réelle portée

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        J'ai déjà cherché. Il n'existe que de rares exemples, et la plupart sont de 2005-2007. J'en ai recensé très peu, et la plupart sont des revendeurs malhonnêtes, ainsi que des personnes qui distribuent massivement via P2P ou site web.
        Alors bon, 5 ou 10 entreprises condamnées sur plusieurs années, c'est zéro.

        De plus, en France les dédommagements ne peuvent pas être supérieurs au préjudice. Donc si vous vous faites pincer pour 100.000 € de licences non réglées, vous payez maximum 100.000 € (plus 3000 € d'avocat, idem pour la partie adverse, des choses du genre).
        Si vous vous faites prendre une fois tous les 10 ans, c'est tout bénéf.
        Et pour se faire prendre une fois tous les 10 ans, à mon avis il faut vraiment y aller fort. Evitez de coucher avec la femme du patron de la BSA par exemple.

        Dans le second exemple indiqué, société Switch: 115.000 € tout compris, 231 salariés. Soit 500 € par ordinateur en moyenne (en comptant un ordinateur par salarié, ça doit être proche). Ils se sont fait pincer une seule fois, donc ils ont économisé des tonnes d'argent.
        Note: la faillite de cette entreprise n'est pas dûe à cette condamnation :-) C'était juste une agence de voyage merdique, avec constante plainte des consommateurs.
      • [^] # Re: Réelle portée

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        l'utilisation de copies illégales peut [...] faciliter la propagation des virus

        C'est certain ça, par exemple tu prends des CDs Sony BMG légaux ... ah non, ça marche pas.
        http://en.wikipedia.org/wiki/Sony_BMG_CD_copy_prevention_sca(...)

        "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.