Journal L'informatique de papa

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
24
13
mai
2016

Mardi dernier, en tant que client de OVH, j'ai été invité à leur World Tour à Rennes. La matinée a débuté par une grand-messe où l'on nous a servi un discours portant sur deux axes : l'économique et la peur.

Le premier axe, l'économique, a été incarné par la success story de Mon p'ti voisinage où son créateur a pu témoigner des bénéfices à dématérialiser son informatique : pas d'investissement en matériel et une excellente réactivité face aux montées en charge. Le commercial de OVH a insisté particulièrement sur l'emploi simplissime de leurs solutions de virtualisation. La démo apportée par Mon p'ti voisinage allait dans ce sens. Au niveau d'un particulier, association ou TPE, il y a les formules "en 1 clic" pour la mise en place d'un site Internet. Pour ma part, j'ai testé avec Wordpress et je peux confirmer que ça marche à la perfection ; même pour un monsieur Michu.

De ce qui précède, on peut dire que l'offre de OVH est imbattable en matière de masse salariale. Il n'est plus besoin de se former longuement aux subtilités des architectures matérielles, logicielles, à l'algorithmique, aux réseaux, aux langages de programmation main stream du jour… En quelque jours, c'est fait. Voici revenu le temps des pupitreurs !

Je gage que bien des professionnels de l'informatique présents dans la salle ont dû songer au GRETA (formation de pizzaïolo — ou de crêpier, on est en Bretagne !). Mais bon, OVH propose aussi Digital Launch Pad pour les startups ou du partenariat.

Le second axe, la peur, portait sur les attaques par déni de service ou les brutales montées en charge due à l'affluence ponctuelle d'une clientèle. Là encore, la virtualisation (avec une redondance transparente des serveurs) nous ramène au bon vieux temps des hyperviseurs et de l'architecture n-tier. Sinon, pour les particuliers, la formule Cozy Cloud va dans le sens des coffres forts numériques améliorés.

Le discours de l'évangéliste avait de quoi faire tomber raide mort un Richard Stallman ! Certes on peut dire que le propre d'un hébergeur est bien de veiller sur vos données. Mais, dès lors que ces données sont traitées par des logiciels conçus (directement ou pas) et mis en œuvre par l'hébergeur, on passe de la sphère de l'hébergement à celle rappelant une entreprise historique de l'informatique connue par sa couleur bleu. Mais on va maintenant plus loin avec le desktop virtuel DeskaaS ou même la grappe de desktop Horizon View.

L'après-midi, un atelier portant sur les bonnes pratiques en matière de sûreté informatique a connu une affluence telle que certains se sont assis par terre faute de place. Quelques personnes ont fait remarquer que la procédure de connexion au site de OVH laissait à désirer dans la mesure où les identifiants/mots de passe pouvaient être communs à plusieurs collaborateurs
(un secret partagé n'est plus un secret, hein ?). Sauf dans le cas d'une IP fixe authentifiant la connexion, il ne semble pas avoir de solution à ce problème. Qui n'est pas vraiment nouveau. Faudra-t-il revenir au bon vieux tn3270 ?

On peut imaginer, à l'avenir, n'avoir plus que des desktop /laptop dotés d'une mémoire de masse minimaliste et recourir au raccourci Alt-Sys pour basculer sur son compte. Un peu comme du temps de papa.

  • # dispo

    Posté par . Évalué à -2.

    Et puis, un jour, ils vont se rendre compte que le taux de disponibilité de ce genre de chose est faible.

    Un PC est moins fiable, mais faire tomber 10 000 PC en même temps est impossible, ce qui n'est pas le cas avec le client/server. J'ai encore les souvenirs de serveurs de fichiers SUN en rade, et la demi-journée perdu qui va avec, tous les 3 mois.

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: dispo

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Et puis, un jour, tu te rendras compte que comparer une infra basée sur des outils du XXIème siècle, virtualisée, proposée par le plus grand hébergeur d'Europe avec du peering par petaoctet (bon j'exagère un peu) et le serveur Sun poussiéreux à papy rangé dans un coin de la cave, ça n'a pas de sens.

      À moins que tout OVH soit en fait un serveur Sun poussiéreux à papy rangé dans un coin de la cave, j'en sais rien, mais toi non plus.

      • [^] # Re: dispo

        Posté par . Évalué à -6.

        Bah elle est très bien la machine à papy.

        Tu peu toujours essayer de comparer deux architectures basées sur des paradigmes et des choix techniques différents en attendant les systèmes de virtualisation et de clusters s'éloignent un peu de la philosophie Unix et du principe KISS qui les dévaluent à mes yeux et donnent du Tonus à Papy pour toujours (s'il n'a pas totalement croulé devant les géants ce qui m'étonnerait ;) ).

        La scalabilité dans le big data a certainement plus de limites que l'ont ne le croit et j'espère que les gros investissements seront rentabilisés sur le long terme mais lorsque l'on voit les dépendances vis à vis des fluctuations des marchés je suis frileux sur la pérrénisation de ces investissements.

        Cela dit qu'on le veuille ou non on y est.

        • [^] # Re: dispo

          Posté par . Évalué à 8.

          la philosophie unix, ça veut pas dire vivre dans le passé en refusant de reconnaître les changements de paradigmes.
          En l'occurrence, le serveur sun de pépé, je suis à peu près sur qu'il faisait tourner plus d'un service, et ca je suis pas sûr que ça soit tres unix, ni top moumoute pour la dispo.

          Les systèmes de virtualisation me paraissent au contraire tendre vers une très forte séparation des responsabilités, là où l'archi à papa chargeait chaque instance comme une mule.

          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

          • [^] # Re: dispo

            Posté par . Évalué à -6.

            Il n'y a aucun changement de paradigme mais il y a des paradigmes. Moins de paradigmes que de possibilités d'architecture dont un paradigme n'est qu'un morceau de solution possible.

            Si tu considère cela aucun paradigme n'appartient au passé.

          • [^] # Re: dispo

            Posté par . Évalué à 2.

            En l'occurrence, le serveur sun de pépé, je suis à peu près sur qu'il faisait tourner plus d'un service, et ca je suis pas sûr que ça soit tres unix, ni top moumoute pour la dispo.

            La dispo, ça allait… une fois que tu en avais viré les utilisateurs, ce qui demandait éventuellement d’obtenir d’abord un serveur supplémentaire dédié — et à ce stade, on avait déjà changé d’époque. Ben oui, à l’époque de papy, les serveurs étaient chers, alors il fallait les rentabiliser ; le serveur NIS, NFS, etc. servait aussi de serveur de calcul.

            Bon, ce n’était probablement pas pareil dans les grosses structures, mais il y avait plus de petites structures autonomes (sur le plan informatique) à l’époque. D’un autre côté, un réseau à 10 Mb/s non commuté n’incitait pas à faire de grosses structures…

            Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

      • [^] # Re: dispo

        Posté par . Évalué à 10.

        À moins que tout OVH soit en fait un serveur Sun poussiéreux à papy rangé dans un coin de la cave, j'en sais rien, mais toi non plus.
        

        Ah bon ? Il faut des vrais machines pour faire tourner le klaoude ? ça marche pas dans un nuage de poudre verte  ?

        "There is no cloud, it's just someone else's computer"

      • [^] # Re: dispo

        Posté par . Évalué à 7.

        Et demain, ou dans 6 mois, ou dans 1 an, le plus grand hébergeur :
        - changera ses offres et te demandera de migrer manu militari, à un moment pas forcément le plus adapté pour toi,
        - décidera que cette offre n'est pas profitable et doit être arrêtée sous x mois,
        - changera ses tarifs et plombera les tarifs de ton entreprise…

        J'en ai plein des comme ça, et j'ai déjà vu la plupart sur des produits d'OVH (mais pas en tant que client)

        • [^] # Re: dispo

          Posté par . Évalué à 4.

          J'en ai plein des comme ça

          Va y continue, je commençais tout juste à me délecter de ta liste :)

          kentoc'h mervel eget bezan saotred

        • [^] # Re: dispo

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Mauvais cloud, change de cloud ;-)

        • [^] # Re: dispo

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je vois toujours pas le rapport avec J'ai encore les souvenirs de serveurs de fichiers SUN en rade, et la demi-journée perdu qui va avec, tous les 3 mois. T'as oublié la femme de ménage d'OVH a débranché la prise ?

          • [^] # Re: dispo

            Posté par . Évalué à 3.

            Ha ben à OVH ça peut être un admin réseau qui glisse sur un routeur et paf la backbone…

            Blague (encore que) à part, le rapport c'est que le serveur chez toi est soumis à vachement beaucoup moins d'aléas que le serveur chez un prestataire extérieur. Ton prestataire extérieur rajoute 3 kilos de couche commerciale, 10 kilos d'intermédiaires techniques internes… La complexité du système est bien supérieure. Certes elle sera supervisée techniquement, mais la globalité du système à prendre en compte n'est plus juste la technique quand on se met à sous-traiter à ce point.
            (Et puis ton vieux serveur de fichiers SUN, il était pas avec 18 couches de virtualisation, isolation, commutation et trucs en -tion dans tous les sens, chacune pouvant apporter ses bugs…)

            • [^] # Re: dispo

              Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 16/05/16 à 20:20.

              le serveur chez toi est soumis à vachement beaucoup moins d'aléas que le serveur chez un prestataire extérieur.

              Pas le même genre d’aléa c’est tout. Par exemple je pense que ton serveur est probablement moins sujet à un risque d’incendie, d’inondation, de vol ou même de défaut d’alimentation électrique dans une baie d’un datacenter OVH (ou autre) que sous la fenêtre dans ton appartement…

              • [^] # Re: dispo

                Posté par . Évalué à 5.

                C'est bien pour ça que je l'ai mis sur l'étagère…

                Il se prend pour Napoléon, son état empire.

            • [^] # Re: dispo

              Posté par (page perso) . Évalué à -2. Dernière modification le 17/05/16 à 08:47.

              le serveur chez toi est soumis à vachement beaucoup moins d'aléas que le serveur chez un prestataire extérieur.

              Un peu comme la Terre est plate, on peut toujours essayer de démontrer les faits que les gens disant que la Terre est ronde sont brulés.

              Qu'en 2016 on pense encore que la Terre soit plate ou qu'un serveur chez soit (non adapté sinon on parlerai pas de prix moindre) a moins d'aléas, c'est quand même assez grave. J'espère que tu n'es pas admin sys, ce genre de commentaire serait sans doute un motif de licenciement pour incompétence.

              Note : ça arrive que le "serveur chez soit" soit plus intéressant (rapport dispo basse recherchée / prix, envie de bidouiller…), pas de soucis, juste que les "arguments" avancés la sont tout sauf juste. Pourquoi inventer des qualités imaginaires à ses préférences, on n'y croit pas en fait?

              • [^] # Re: dispo

                Posté par . Évalué à 3.

                D'un point de vue maintenance/fiabilité le seul intérêt d'héberger chez soit, c'est que s'il y'a un problème du genre devoir accéder à la console, au hardware ou autre t'as personne à contacter et aucun délai autre que de rentrer chez toi et que pour faire un backup complet avant réinstallation, c'est plus rapide en local.

                Après si ton serveur tombe, brûle et/ou boute le feu dans ton appart et tue ton chat pendant que t'es au travail ou en week-end/vacances, t'es niqué.

      • [^] # Re: dispo

        Posté par . Évalué à 1.

        Ton archi est tout à fait comparable à la machine à papi Sun et tu ne t'en rend même pas compte. La seul chose que tu proposes est la duplication de serveur.

        Mais tu oublis tout les autres spof : comme la liaison internet, la configuration réseau, les éléments type firewall ou switch managé,… Il y un tas de raisons que le truc tombe en panne. Beaucoup plus que pour un simple PC.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: dispo

          Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 17/05/16 à 10:58.

          La seul chose que tu proposes est la duplication de serveur.

          Oui, enfin pas juste un duplicat tenu à jour à coup de copie sur cassette. Et pour OVH des points de peering à peu près partout dans le monde. Rien du tout.

          Mais tu oublis tout les autres spof : comme la liaison internet, la configuration réseau, les éléments type firewall ou switch managé,… Il y un tas de raisons que le truc tombe en panne. Beaucoup plus que pour un simple PC.

          Ah oui parce que la boîte avec 10 000 postes, elle est pas internationale, elle a pas de switch ou de firewall évidemment. Un bon gros hub avec 10 000 ports, 10 000 IP publiques et rulez.

          Il sera content ton commercial avec ses fichiers uniquement sur son poste quand il cramera quand il voudra envoyer sa propal par courriel sauf qu'il y a plus de réseau alors son SMTP local peut pas l'envoyer. MAIS son poste est pas en rade, c'est cool.

          Nawak.

          • [^] # Re: dispo

            Posté par . Évalué à 5.

            Tu lis un peu ce à quoi tu réponds ?

            Tu opposes un remote desktop dans le cloud et un PC. Si internet tombe, 99% de tes taches peuvent continuer sur PC. Et je vais t'apprendre un truc dingue, la sauvegarde existe aussi pour certain document sur PC. Le mail est coincé, mais tu peux toujours trouver une connexion 3G ou freewifi, au cas ou.

            Je ne sais pas d'ou tu sors, mais la plus part des tâches ne nécessite pas forcément internet.

            "La première sécurité est la liberté"

  • # Ca me fait rire ce genre d'extase ...

    Posté par . Évalué à 8.

    Dans mpons de 10 ans, on repatira dans l'autre sens. Il n'y a que dans l'info que l'on passe son temps à défaire ce qu'on a mis du temps à faire 5 ans auparavant. Ca ne me gène pas plus que ç (ça me fait du taf). Mais je crois que tu riras de ce journalet des commentaires ici dans une dizaine d'années.

    • [^] # Re: Ca me fait rire ce genre d'extase ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Bof, si tu lèves le nez du clavier et parles avec tes collègues non informaticiens, tu verras que c'est pareil dans tous les domaines, simplement les cycles sont peut-être moins courts.

      Par ailleurs tu devrais vraiment changer de clavier ou arrêter de poster une fois l'apéro entamé.

  • # Réponse d'un vieu con ...

    Posté par . Évalué à 10.

    Bonjour les jeunes,

    Vous ne vous rendez pas compte de la chance que vous avez :

    De la puissance CPU, de la RAM à foison et de l'espace disque à plus savoir qu'en faire
    et surtout un réseau standard performant et fiable.
    Sans parler de la documentation en ligne et de la possibilité de contacter gratuitement et instantanément quelqu'un à l'autre bout du monde.
    Et même plus besoin de se déplacer : ssh teamviewer TSE X11 tout ces protocoles qui permettent de bosser à distance.

    L'informatique de Papa se mesure en quelques MegaHertz pour le CPU en Kilo octet pour la RAM et en dizaines de Mega octets pour les disques.

    Certaines technologies ont disparues et tout ceux qui les ont subies savent pourquoi : RS232, Port Parallèle, connecteur BNC, Modem 56K …

    Vous devriez essayer de programmer sur un ZX81 avec 1024 octets de RAM connecté sur une télé noir et blanc et sauvegarde sur cassette audio … juste pour le fun

    Par contre ce qui est fini (ou en passe de l'être) c'est l'aberration des poste de travail surdimensionnés et difficile à gérer et à sauvegarder que sont les postes Windows actuels.

    Prenez n'importe quelle société avec 10, 50, 100 postes et imaginez un serveur avec la somme en RAM / CPU et disques des postes clients … sur lequel se connecterait des terminaux.

    La plupart des utilisateurs (au bureau comme à la maison) n'ont besoin que d'un terminal avec quelques ports USB, et même parfois une tablette peut suffire largement.

    Dans beaucoup de cas, pas tous, le retour à des terminaux et des serveurs comme dans les années 80 n'est qu'une question de logique et de bon sens.

    "The network is the computer" comme cela se disait chez SUN, et on y est bientôt
    Est ce une évolution, une révolution ? difficile à dire …

    Vous le voyez comment le futur ? … façons Terminator ou big brother ?
    ou plutôt saturé de réseaux sociaux, pub, big data ?

    • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

      Posté par . Évalué à 9.

      D'un autre côté, l'attente en termes de productivité a changé aussi. Alors on a de la chance, peut-être, mais les problèmes sont toujours là:

      Réseau lent, tu peux pas bosser du tout sur le poste distant (vécu). "T'as bientôt fini? On a laché 80k$ pour la licence de ce logiciel, faut le rentabiliser!". Ah ben non, il est super, mais inutilisable à distance.

      Cloud? OneDrive m'a permis de lourder des heures de boulot parce que quand la sync ne passe plus, il te propose de "réparer": ça consiste à gicler le répertoire local et repartir de l'état de la version en ligne sans te demander. Depuis combien de temps ça sync plus? Surpriiiiise!

      Les solutions changent. Les problèmes aussi. On fait plus, plus vite, mais quand ça casse, on perd autant d'heures!

      • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

        Posté par . Évalué à 0.

        Salut,

        OneDrive m'a permis de lourder des heures de boulot […]

        T'aurais pas juste clickodrômé sur le bouton yes sans regarder ?

        • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

          Posté par . Évalué à 6.

          Pas sans regarder, mais avec l'assistance de la hotline de la boite.
          Il paraît que ça va mieux maintenant, dixit les collègues. Mais je n'ose pas m'y remettre.

          Peut-être que comme tu le suggères, je m'y suis mal pris. D'un autre côté, OneDrive était censé remplacer un système maison de stockage/partage en ligne très vieux. Ils ont repoussé la migration finale de quasiment 3ans au total, et c'est peut-être pas fini! On a toujours les 2 systèmes à disposition, toujours pas réduit le vieux ni promouvoir son remplaçant.
          Je pense donc ne pas être le seul à rapporter des problèmes…

          Et crois-moi, le vieux système n'est pas, mais alors pas du tout agréable à l'utilisation. Mais au moins, il ne nous fait jamais de mauvaise surprise!

    • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Certaines technologies ont disparues et tout ceux qui les ont subies savent pourquoi : RS232

      Le RS232 existe toujours sur pas mal d'équipement réseau (switch), le soekris, les APU de PC engines… Et ça marche plutôt bien (une fois qu'on a trouvé la bonne vitesse).

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est anecdotique comme utilisation, fais bien gaffe de conserver les câbles :)

        Sinon c'est vrai cela fonctionne … mais l'USB et le RJ45/TCP c'est quand même mieux

        • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Sinon c'est vrai cela fonctionne … mais l'USB et le RJ45/TCP c'est quand même mieux

          Pas justement pour accéder à une console (qui n'a pas besoin de gros débit de données).

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

            Posté par (page perso) . Évalué à -5.

            Ca reste mieux, car universel.
            Laissez RS-232 mourir en paix, il a bien servi mais maintenant on a mieux (plus universel), même sans besoin de gros débit (ce n'est pas le sujet).

            • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Justement, au niveau accès console, il n'y a que le RS-232, je n'ai pas connaissance d'équivalent en USB (autre que passer par un convertisseur RS232-USB, ce que tout le monde fait actuellement).

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

                Posté par . Évalué à 1.

                J'ai déjà vu des switchs Cisco avec un port USB pour l’accès console.

                • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Si je ne dis pas de connerie, c'est juste un convertisseur à l'intérieur du boîtier plutôt qu'à l'extérieur.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

              Posté par . Évalué à 5.

              Laissez RS-232 mourir en paix

              Il n'est pas mort et il ne mourra pas : on le trouve encore sur des équipements industriels. Ya que sur nos machines de bureau et sur certains équipements réseau qu'il a disparu.

              • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

                Posté par . Évalué à 3.

                Développement de SoC de téléphones mobiles et de tablettes : l'UART reste LE moyen de debug incontournable. Dans nos tests automatisés, on loggue systématiquement les sorties UART, du firmware comme du kernel.

                • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Attention cependant de ne pas confondre l'UART et RS232 (une UART peut émettre sur une liaison RS232, RS422, RS485, ou juste vers une autre UART).

      • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        et dans l'industrie sur les cnc (une cnc dure beaucoup plus longtemps qu'un pc vu le prix que ça coûte).
        On trouve aussi du RS-232 dans l'arduino, beaucoup de truc usb sont en fait du rs-232 sur de l'usb.

        Dans le monde de l'éclairage de scène on trouve du RS-485 (du rs-232 unidirectionnel symétrique) on l'utilise pour faire passer le DMX dessus.

    • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

      Posté par . Évalué à 8.

      ceux qui les ont subies savent pourquoi : RS232, Port Parallèle, connecteur BNC, Modem 56K …

      Alors pour les autres oui mais le RS232 est un super protocole, il est simple donc facile à scruter/debugger performant si il est utilisé dans son objectif premier c'est à dire passer des commandes et des petites datas, économe car il nécessite seulement 2 paires, et en plus il est assez résistant au bruit (sur des courtes distances bon c'est pas du 485 non plus).
      C'est pas pour rien qu'on le retrouve encore à de très nombreux endroits et principalement dans l'embraqué.

      Sinon je suis bien d'accord avec toi sur l'évolution positive de la rapidité et fiabilité des technos d'aujourd'hui, par contre partant du postulat qu'on a à la maison la puissance et les capacités des datacenters d’antan, pourquoi ne pas s'en servir au lieu de tout confier à un nuage dont le moindre coup de vent suffit à changer la forme ?

      PS : hier j'ai eu une coupure d'internet (qq heures tout de même) et bien j'étais bien content d'avoir mes données chez moi.

      kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: Réponse d'un vieu con ...

        Posté par . Évalué à 3.

        J'attends le jour où les nuages vont se dissiper.

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

  • # Debugger

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    l n'est plus besoin de se former longuement aux subtilités des architectures matérielles, logicielles, à l'algorithmique, aux réseaux, aux langages de programmation main stream du jour… En quelque jours, c'est fait. Voici revenu le temps des pupitreurs !

    Et puis, quand un jour, il faut débugger un problème. Et là, il n'y a plus personne qui a les compétences pour cela. Du coup, on peste contre l'informatique qui ne fonctione jamais.

    Sauf dans le cas d'une IP fixe authentifiant la connexion, il ne semble pas avoir de solution à ce problème.

    Tu peux aussi avoir un compte par personne avec une délégation de droit.

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Debugger

      Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 14/05/16 à 13:23.

      Et puis, quand un jour, il faut débugger un problème. Et là, il n'y a plus personne qui a les compétences pour cela.

      TKT apparemment bientôt même les garages vont embaucher du geek barbu :) 2016, L'année de Linux sur le… Tableau de bord ; Ready for the dashboard.

      • [^] # Re: Debugger

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        C'est bien ce que je dis. Mon horloge dans la voiture avance de 40 minutes par jour (c'est-à-dire qu'en 36 minutes, l'horloge de la voiture avance de 1), et après avoir passé 3 jours au garage, le problème est toujours là.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Debugger

          Posté par . Évalué à 4.

          Nouvelle forme d'excès de vitesse ?

          • [^] # Re: Debugger

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            C'est sûr que s'il y avait une boîte noire dans la voiture, j'aurais de sacrés problèmes.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Debugger

        Posté par . Évalué à 10.

        Mais oui les garages embauchent des barbus ! J'ai été embauché pour ça !

        Période de chômage dans une région où mon expérience informatique embarquée n'a aucune valeur… je suis prêt à tout prendre. Je vois une annonce ANPE : garage automobile cherche informaticien aimant le monde automobile ! Mais c'est tout moi ça !!!
        Je m'y présente et je discute avec le patron : des mécanos il en a tant qu'il veut, mais un garage automobile c'est aussi 3 ou 4 PCs (dont des portables, la fameuse "valise"), une connexion Internet (vitale pour mettre à jour les "valises"), des sauvegardes de la compta à gérer, les imprimantes à partager… sans compter se préparer à éventuellement diagnostiquer les bus numériques (CAN principalement).

        J'y suis resté 3 mois (je suis finalement reparti dans une région où je trouvais un boulot plus en adéquation), et j'ai bcp appris (je me fais maintenant toute la petite mécanique moi-même :) ).

        Mais oui, il va falloir mettre des barbus partout. Même chez les particuliers d'ailleurs : sysadmin de particulier est un métier d'avenir !

        • [^] # Re: Debugger

          Posté par . Évalué à 1.

          Même chez les particuliers d'ailleurs : sysadmin de particulier est un métier d'avenir !

          Y'aurait bien que chez les particulier et TPE que sysadmin est un métier d'avenir.

          Partout ailleurs on cherche à les tuer remplacer depuis un bon moment. Les ronchons caractériels asociaux mais surtout le coût d'exploitation qui scale linéairement avec la taille, ou nombre, du service ça a fait son temps.

          https://landing.google.com/sre/book.html

          • [^] # Re: Debugger

            Posté par . Évalué à 9.

            Les ronchons caractériels asociaux

            Alors ça c'est de la légende urbaine !
            C'est comme les crocodiles dans les égouts ou les serveurs Windows avec un uptime de plus d'un an …

            Tout les sysadmins que je connais sont des gens charmants, généreux et parfois même sensibles.

            Non il ne faut pas croire ce que raconte le truc qui ressemble à Jabba the Hut, une excroissance organique qui envahit l'espace entre la chaise et le clavier du poste client, que l'on nomme aussi parfois utilisateur ou développeur.

            Note : il existe certainement d'autres espèces et sous catégories de ces bestiaux mais je n'ai retenu que les plus pénibles.

            Ce … cette … chose, généralement de mauvaise foi atechnique et totalement dénuée de bon sens, utilise la moindre disparité technique (pas la bonne couleur, son pas en dolby surround, résolution trop basse, chaleur excessive des locaux etc …) pour justifier les carences de son travail.

            C'est le trop classique syndrome du : pas de solution alors trouvons un coupable. et comme taper sur les plus faible cela ne se fait pas alors on choisit le sommet de la pyramide : le sysadmin

            De plus tout est problème, c'est incroyable, CPU trop lent, disque plein, pas assez de RAM, pas à jour.
            Il est vrai que une partie de notre fonction consiste à apporter des solutions et à mon avis pour équilibrer l'univers il faut des … utilisateurs … pour amener les problèmes

            Avec des collègues sysadmins, on réfléchissait à la vie courante de ces parasites petites bêtes et la question qui nous taraudait était la suivante :
            Cette volonté de vouloir taquiner le prédateur suprême tout en haut de la chaîne alimentaire que sont les sysadmins, était l'expression d'un véritable courage ou plutôt un réflexe reptilien suicidaire comme le possède d'autres nuisibles bébêtes du style lemming.

            Si c'est pas une preuve que l'on se préoccupe de ce qui se passe en dessous, je sais pas ce qu'il vous faut.

            La preuve que les sysadmins sont des incompris c'est qu'il existe un 'sysadmin's day' et pas de 'developper's day' ni de 'user's day'

            Un petite nimage qui le prouve

            Bon week end à tous …
            Ah pendant que j'y suis et que vous m'êtes sympathique, je vous recommande ce livre que je viens de finir

  • # C'est merveilleux l'informatique

    Posté par . Évalué à 9. Dernière modification le 15/05/16 à 13:40.

    Ah c'est pour ça que c'est de plus en plus dur de trouver du boulot dans l'informatique (helpdesk et sysadmin), parce qu'embaucher c'est has been, mieux vaut signer un gros chèque dans une SSII qui te promet de tout gérer à distance. Je sais que OVH n'est pas une SSII mais ce ne sont pas les seuls à faire ça, il n'y a plus que ça en France (je pourrais citer des noms, mais ils vont pas être contents).

    Bon par contre dès qu'un utilisateur a un problème il ouvre un ticket qui est traité une semaine après par un technicien qui a été placé sur 12 contrats a la fois, il ne s'y retrouve donc pas et se fait pourrir par le client alors que le commercial lui touchera bien sa prime de vente de rêve.

    • [^] # Re: C'est merveilleux l'informatique

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Ah c'est pour ça que c'est de plus en plus dur de trouver du boulot dans l'informatique (helpdesk et sysadmin)

      Non, c'est juste pas au même endroit. Les sysamdins sont toujours utiles, et utilisés, ce n'est pas parce qu'il ne sont pas chez l'utilisateur final qu'ils n'existent pas.

      parce qu'embaucher c'est has been

      Oui, mais ça ce n'est que la faute des citoyens (troll : on le voit encore cette année). Mais en fait, il y a quand même embauche, juste pas au même endroit pour "lisser" le problème.

      mieux vaut signer un gros chèque dans une SSII qui te promet de tout gérer à distance.

      Oui. sauf pour "gros", car le chèque pour la SSII est bien moins gros que le chèque pour la solution que tu aimes.

      Bon par contre dès qu'un utilisateur a un problème il ouvre un ticket qui est traité une semaine après par un technicien qui a été placé sur 12 contrats a la fois, il ne s'y retrouve donc pas et se fait pourrir par le client alors que le commercial lui touchera bien sa prime de vente de rêve.

      Tout dépend du contrat :
      - Si tu mets pas bcp de sous, oui mais bon entre rien (tu n’embauches pas avec pas bcp de sous) et 1 semaine, c'est mieux une semaine.
      - si tu mets le même argent que pour embaucher (et en prévoyant le cout en cas de merde) une personne, tu as un service 10x mieux avec un SSSI qu'avec ton salarié, pour des raisons de mutualisation (couts, formation, gestion des maladies…)


      Sérieux, faudrait peut-être arrêter le fantasme du sysadmin jamais malade parfait qui a toujours du taf constant pour ta TPE/PME, ça n'existe pas et la mutualisation est très rentable contrairement à ce que tu imagines.
      Et comparer le service d'un sysadmin embauché au service d'un support de base, c'est simplement de la malhonnêteté.

      PS : à chaque fois que j'ai eu un pb technique sur des serveurs OVH, ils ont répondu dans l'heure quand le problème était chez eux, quelques eux quand c'était ma faute.

      • [^] # Re: C'est merveilleux l'informatique

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        • si tu mets le même argent que pour embaucher (et en prévoyant le cout en cas de merde) une personne, tu as un service 10x mieux avec un SSSI qu'avec ton salarié, pour des raisons de mutualisation (couts, formation, gestion des maladies…)

        Best. Joke. Ever.

        D'après les retour que j'ai de potes, IBM facture Carrefour (qui leur sous-traite toute leur infra) de l'ordre du K€ pour chaque demande basique concernant un serveur (genre combien il reste de RAM sur un serveur donné…).

        • [^] # Re: C'est merveilleux l'informatique

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          D'après les retour que j'ai de potes, IBM facture Carrefour (qui leur sous-traite toute leur infra) de l'ordre du K€ pour chaque demande basique concernant un serveur (genre combien il reste de RAM sur un serveur donné…).

          Et ? Carrefour a signé un contrat stipulant cela, il y avait très certainement d'autres options. Probablement que c'était la solution estimée la moins coûteuse.

      • [^] # Re: C'est merveilleux l'informatique

        Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 16/05/16 à 16:13.

        PS : à chaque fois que j'ai eu un pb technique sur des serveurs OVH, ils ont répondu dans l'heure quand le problème était chez eux, quelques eux quand c'était ma faute.

        Je veux bien croire que la continuité de service est assurée.

        Mais 50% des problèmes des utilisateurs ne sont pas là. Imagine que ton PDG installe le logiciel miracle de OVH mais que celui-ci ne fonctionne pas à cause d'un problème sur son PC (windows non supporté, pare-feu, etc etc), tu fais quoi ? OVH va te répondre que de leur côté tout est bon ou te facturer l'intervention sur son poste.

        Et il faut voir aussi que toutes les entreprises ont des besoins spécifiques. Il y a aura toujours des demandes a la con de dernière minute, par exemple ton commercial qui va en déplacement en campagne là où il n'y a pas de réseau et qui a besoin du cloud, là aussi ça m'étonnerait que OVH trouve une solution pour le lendemain.

        Bref si le service de base est bon je regrette cette bascule dans la "délocalisation" des admins et techniciens parce qu'au final non seulement cela fait de l'emploi en moins mais surtout cela diminue la qualité de service en interne.

        • [^] # Re: C'est merveilleux l'informatique

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          L'infrastrucure et les metiers qui vont avec ont tendance a se cloudifier / industrialiser. Je le regrette un peu car j'aime bien l'artisanat mais reconnaissons qu'il y a des vrais économies de masse.
          Le metier de sysadmin est en train d'evoluer vers moins d'infrascture et plus de devops. Je ne suis pas fan de cette evolution mais c'est un fait. Mais c'est la voie de l'evolution informatique, on rajoute des couches d'abstractions. La on est en train de masquer l'infrastructure pour le commum des mortels.
          Finalement on pouvait se dire qu'il y avait peu de valeur ajoutée a ce niveau.

          • [^] # Re: C'est merveilleux l'informatique

            Posté par . Évalué à 4.

            Je le regrette un peu car j'aime bien l'artisanat

            Ça va 5 minutes quand même, le but de l'informatique c'est d'industrialiser/automatiser des process à tres grande échelle. Tres exactement l'inverse de l'artisanat.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

    • [^] # Re: C'est merveilleux l'informatique

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      par un technicien qui a été placé sur 12 contrats a la fois, il ne s'y retrouve donc pas et se fait pourrir par le client alors que le commercial lui touchera bien sa prime de vente de rêve.

      C'est un peu comme cela dans la majorité des boîtes. Le technicien et l'ingénieur se donnent à fond pour un salaire fixe et le commercial se récupère les primes et les cadeaux, qu'il ne partage pas. Généralement, il pense que c'est juste parce que c'est lui qui trouve le boulot aux deux autres.

      • [^] # Re: C'est merveilleux l'informatique

        Posté par . Évalué à 3.

        En France.

        Au USA, on rémunère mieux les "makers" que les "sellers". Sinon, ils n'existeraient pas de salaires à 100k$ pour les ingénieurs.

        "La première sécurité est la liberté"

  • # sysadmin

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    De ce qui précède, on peut dire que l'offre de OVH est imbattable en matière de masse salariale. Il n'est plus besoin de se former longuement aux subtilités des architectures matérielles, logicielles, à l'algorithmique, aux réseaux, aux langages de programmation main stream du jour… En quelque jours, c'est fait. Voici revenu le temps des pupitreurs !

    T'inquiète pas pour ça (si jamais c'est le cas), les offres clés en mains de ce genre sont très bien bien pour les tout petits besoins. Ceux qui sont très facilement industrialisables et qui ont une très faible valeur ajoutée au final… à la fois financière mais aussi technique… Mais il y a encore largement de quoi faire pour un bon sysadmin.
    OVH propose plein de choses mais le besoin de maitriser tout cela reste bien présent et on se retrouve vite devant une forte complexité.
    En tout cas, je n'ai aucun problème pour trouver des clients qui ont besoin d'un sysadmin s'occuper de leur infra. Par contre, il est évident que je ne travaille pas avec des petites PME qui ont juste à faire tourner un petit site de e-commerce… d'ailleurs, quand ce genre de client m'appelle, je les redirige vers une offre industrielle car ils seront aussi satisfaits pour bien moins cher.
    Amazon fait une promesse équivalente avec AWS mais le besoin en architectes et en admins sys n'a pas baissé pour autant…

    • [^] # Re: sysadmin

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      C'était mon avis aussi avant que d'entendre le témoignage de Mon p'ti voisinage. De mémoire, leur effectif est de 18 personnes (je peux me tromper sur le chiffre mais, sur la photo de groupe des collaborateurs montrée dans la présentation, c'était plutôt une assez grosse équipe). Un autre témoignage (mais sans témoin en chair et en os) lors de cette keynote portait sur la "cloudification" de Villeroy et Boch. Dans les deux cas, on n'est plus vraiment dans le site vitrine de l'artisan du coin. Si quelqu'un était présent ce jour-là dans l'amphi, il peut toujours confirmer/infirmer mes dires ici-même.

      • [^] # Re: sysadmin

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        C'est difficile de parler d'un cas particulier… Peut etre que dans leur cas specifique, c'etait possible… Et peut etre aussi qu'ils m'appelleront dans 1 an car ils sont coincés ? :D
        Ca se passe souvent comme ca…

      • [^] # Re: sysadmin

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Pour Villeroy et Boch, confirmation le 20 mai sur le site de Silicon !

    • [^] # Re: sysadmin

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      je n'ai aucun problème pour trouver des clients qui ont besoin d'un sysadmin s'occuper de leur infra.

      Merci, ça rassure. Parce que oui, il y a des besoins d'admin sys, sauf que les besoins 2016 ne sont pas les besoins 1996. J'ai du mal à comprendre les gens disant être admin sys ne trouvant pas de taf. A part si "ne pas trouver" c'est vouloir administrer avec quelques commandes bateau des serveurs physiques dans une unique entreprise à moins d'1km de chez soit et le tout en CDI super bien payé (mais la, le problème n'est pas le manque de taf d'admin sys).

      Des admin sys, on n'en a jamais eu autant besoin.

    • [^] # Re: sysadmin

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Amazon fait une promesse équivalente avec AWS mais le besoin en architectes et en admins sys n'a pas baissé pour autant…

      Quelqu'un qui, comme moi, vient de terminer d'écrire un programme de sauvegarde pour les tables DynamoDB (le NoSQL de AWS) ne peut qu'abonder dans ton sens! Et vu que pour certaines clefs, la lecture seule des items dure plus de quatre heures, il va bien falloir que coco se décarcasse pour revoir le modèle de données. :)

      • [^] # Re: sysadmin

        Posté par . Évalué à 2.

        La proposition par defaut (utiliser EMR pour sauvegarder les donnees avec un MapReduce) est une grosse blague et coute une fortune, parce que EMR.

        J'ai fait un script python super simple qui fait le meme travail en une fraction du temps (rien qu'instancier la grape EMR prend des plombes) sur une instance super cheap.

        • [^] # Re: sysadmin

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          La proposition par defaut (utiliser EMR pour sauvegarder les donnees avec un MapReduce) est une grosse blague et coute une fortune, parce que EMR.

          Pareil, c'est pour ça que j'ai écrit mon propre programme. J'en ai fait un article sur mon blog. En gros, un programme démarre X instances dans le cloud, leur allour chacune une read capaacity et elles font un dump complet d'une table, compressant les données et les sauvegardant sur s3. :)

          • [^] # Re: sysadmin

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Au risque de paraître un peu taquin : ne sommes-nous là pas dans la veine du JCL (Job Control Language) de l'informatique de papa ?

            • [^] # Re: sysadmin

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Est-ce que tu peux expliquer pourquoi la comparaison avec JCL serait pertinente? Je n'ai pas très bien compris où tu voulais en venir. :)

              • [^] # Re: sysadmin

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Aujourd'hui, avec la "cloudification", on arrive aux mêmes problématiques que du temps du "tout mainframe" : hypervision (tâches uniques confinées dans un environnement hyper protégé) et architecture n-tier (empilement de machines pour une seule tâche). Il en ressort que la gestion d'une tâche (initialisation, lancement, contrôle en cours d'exécution et achèvement) doit pouvoir se faire sans trop de douleur. Dans le monde Unix, né avec des machines de taille plus modeste que celle des mainframes, on était à l'opposé : système multitâche, multi-utilisateur et distribué (/usr/local…). L'initialisation des tâches, lancement, contrôle et achèvement reposent sur le Shell. Si l'on est en mode hyper sécurisé, mono tâche et mono utilisateur, le Shell Unix est un gouffre de sécurité. D'où l'intérêt d'avoir quelque chose qui fasse ce que fait un Shell mais qui soit compilable.

                Ceci étant, avec le cloud, on est dans une sorte de "mainframe de mainframe" et la comparaison de JCL comme langage de contrôle des tâches est un peu hardie, je le confesse. Il en demeure pas moins que tu as bien ressenti la nécessité d'écrire quelque chose pour assurer la gestion de machines "cloufifiées". Après, on appelle ça comme on veut…

                • [^] # Re: sysadmin

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Il en demeure pas moins que tu as bien ressenti la nécessité d'écrire quelque chose pour assurer la gestion de machines "cloufifiées".

                  En fait l'intérêt essentiel du cloud est qu'il a repoussé la borne de séparation software-hardware et beaucoup d'opérations hardware sont maintenant programmables (réserver de la capacité de disque ou de calcul par exemple). Vu de loin, je suppose que la situation avec le “tout-mainframe” n'est pas bien différente au niveau des fonctionnalités mais les abstractions offertes sont différentes (je suppose) et extensible dans une plus grande mesure – c'est que justement, dans le cloud on ne voit plus la “mainframe/hyperviseur” qui accueillent les environnements de calcul, et je peux penser à eux comme à des tas de petites (ou pas) machines.

                  Après, on appelle ça comme on veut…

                  Si tu penses que le cloud est loin d'être aussi révolutionnaire qu'on veut le faire croire mais est le prolongement naturel d'idées plus anciennes (voire terriblement anciennes) je ne peux qu'être de ton avis. :)

  • # Ha les modules en 1 clic d'OVH

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est sur, il ne faut pas de compétences pour installer un bidule en cliquant sur une icône. Alors, Mr Michu installe. Il installe prestachop, dollibar, phpbb, spip, etc .. etc .. en un clic. Puis un jour, ça ne marche plus (le bazar envoi plus de mail, le machin envoi une erreur à la place de la page d’accueil). Et Mr Michu contacte le support technique d'OVH qui lui répond qu'ils n'assurent pas le support des scripts php qu'il a installé sur son hébergement. Et c'est là que Mr Michu appelle le copain qui s'y connait pour qu'il dépatouille le merdier. Le type, ma pomme en l’occurrence, fini par remonter le bazar qui avait planté parce que changement de filer ou migration du mail coté OVH sans que la mise à jour des fichier de conf des modules en clic suivent.

    Moi, ce genre de truc, ça me rappelle le pas bon vieux temps des machins plug'n'play qui faisait exploser le windoze de Me Michu. Et c'était qui qui devait tout rafistolé après encore une fois ?

    Faut pas gonfler Gérard Lambert quand il répare sa mobylette.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.