Journal Un manchot au pays des Panthères

Posté par .
Tags : aucun
8
3
déc.
2009
Je travaille depuis un mois avec un nouveau MacBook Pro et son système Snow Leopard. Étant utilisateur Linux depuis plusieurs années, voici un petit retour d'expérience sur cette "migration".


1. Le système
Les plus

  • C'est simple, extrêmement simple. L'ergonomie est vraiment bien léchée, tous est très intuitif et très rapide.
  • Tout est sous le coude, et tout fonctionne du premier coup. En quelques jours, j'ai réussi à synchroniser : Google Calendar avec Ical et mon Nokia. J'ai même trouvé un logiciel de finance personnelle qui télécharge automatiquement mes opérations bancaires depuis le site de ma banque. Choses que j'essaie régulièrement de faire sous Linux sans véritable succès.
  • Un petit mot sur TimeMachine également, qui est vraiment une solution de sauvegarde très pratique.

  • Finalement, je commence à comprendre ceux qui sont équipé complètement par Apple : OSX + iPod + iPhone, c'est la garantie de la simplicité.

    1.2 Les moins
    Pas mal de choses me chiffonne et me manque.

  • Le gestionnaire de fenêtre par exemple, lorsque je ferme toutes les fenêtres d'une application, celle-ci est toujours ouverte, il faut passer par le menu pour "quitter l'application".
  • Ce qui me manque le plus, le sélectionner-copier à la souris. Je ne m'étais pas rendu compte à quel point je l'utilisais mais qu'est-ce que c'est frustrant de devoir constamment avoir ses doigts sur le clavier pour faire ctrl-c/ctrl-v.
  • La moindre application est payante, il faut vraiment chercher pour trouver quelque chose de gratuit et je parle même pas de libre. Un client Subversion ou une interface pour diff c'est direct 30$. Bon une fois MacPorts installé on peux profiter des logiciels libres bien connus, mais ils sont beaucoup moins agréable a utiliser que sous Linux, et encore ils ne compilent pas tous.
  • La simplicité à l'extrême, pour un utilisateur un peu bricoleur c'est vite limité.
  • Une jungle de logiciel à mettre à jour, même si pour la plupart ils proposent un système de mise à jour automatique, le gestionnaire de paquet c'est vraiment beaucoup mieux.



  • 2. Le matériel
    2.1 Le clavier
    Gros soucis d'adaptation au clavier. Non seulement la disposition est différentes mais en plus il manque certaines touches (début, fin, pgUp, pgDown) qui m'était utile. L'utilisation d'un clavier USB ne règle pas le problème puisque le comportement de ces touches est complètement différent. Dès les premiers jours j'ai installé une disposition alternative afin de retrouver mes petits. C'est une grosse résistance au changement mais j'ai récemment fais l'acquisition d'un clavier Typematrix Bépo et comme je compte m'y mettre bientôt je ne voulais pas apprendre une troisième disposition.
    A part ça, le clavier en lui même est agréable à utiliser. Doux et silencieux, le rétro-éclairage est réglable et s'ajuste en fonction de la luminosité ambiante.

    2.2 Touchpad
    Le touchpad multi-point est un véritable bonheur à l'utilisation ! La surface est énorme comparée à mon dernier portable Acer, et l'utilisation dans Snow Leopard est un régal. Si je n'étais pas branché à un écran et à un clavier, j'utiliserais ce système en permanence. En détail voici comment cela marche :
    1 doigt = pointage et clic gauche
    2 doigts = défilement horizontal et vertical et clic droit
    3 doigts = effeuillage (précédent/suivant dans les navigateurs)
    4 doigts = fonction exposé ou affichage du bureau
    Compter en plus de ça, la fonction de zoom avec deux doigts qui "pincent" et la fonction de rotation.

    Souris
    J'ai également une souris Apple, la Mighty Mouse. L'utilisation est beaucoup moins agréable. La bille qui sert de molette est soit trop sensible soit pas assez et les réglages ne règle pas mon problème. Une fois sur deux un clic droit est un clic gauche. Seul les boutons sur les cotés permettant l'accès à la fonction exposé est réellement pratique.



    3. Conclusion
    OSX est vraiment pas mal, on sent qu'Apple maitrise son OS et sa machine.
    J'ai quand même du mal à m'y faire et je retournerais bien sous Linux. Mais bon, la gestion d'un triple-boot à l'air plutôt sensible sur ces machines et comme je m'en sert pour bosser, je préfère que ça soit stable.



    Ce genre d'exercice de migration est finalement très intéressant. On s'aperçoit vite des choses qui nous manque et qui rende la vie plus facile. Cela permet également de pécher des idées et de voir les avantages des concurrents.
    • # Timemachine en manque de plutonium

      Posté par . Évalué à 3.

      Salut,
      merci pour ton retour intéressant. Je partage grosso modo le même avis sur MacOS.

      Attention à Time Machine, qui visiblement avait de gros problème de fiabilité matérielle, je ne sais pas si ça a été corrigé depuis.
      [http://timecapsuledead.org/]
    • # Message à caractère informatif

      Posté par . Évalué à -3.

      C'était vraiment très intéressant.
    • # touchpad multipoint sous X avec synaptic

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Le touchpad multipoint marche aussi très bien sous Linux.
      il suffit de passr les bonnes options au pilote synaptic dans /etc/X11/xorg.conf

      Voici celles pour avoir le défilement à 2 doigts (c'est tout ce dont je me sers):
      Section "InputDevice"
      Identifier "TouchPad"
      Driver "synaptics"
      (...)
      Option "VertTwoFingerScroll" "1"
      Option "HorizTwoFingerScroll" "1"
      EndSection

      NB: le man de synaptic est souvent incomplet, il faut fouiller le site pour connaître toutes les options.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: touchpad multipoint sous X avec synaptic

        Posté par . Évalué à 3.

        marche plus ton truc il faut passer par un fichier fdi en xml et toutes les options ne fonctionnent plus en tout cas chez moi...
        • [^] # Re: touchpad multipoint sous X avec synaptic

          Posté par . Évalué à 2.

          Sur mon Asus Eeepc 901, j'ai mis une eeebuntu et out-of-the-box le touchpad mutlitouch fonctionne:
          1 doigt : clic droit
          2 doigts : clic milieu / défilement des pages
          3 doigts : clic gauche

          Et le "pincement" des doigts pour zoomer les photos marche impec également.
          En plus la surface du touchpad est même plus grande que sur certains laptop grand format !
          • [^] # Re: touchpad multipoint sous X avec synaptic

            Posté par . Évalué à 2.

            je soupconne que comme cette distribution est faite pour un type de materiel bien particulier ils ont pu mettre le bon fdi mais dans une distribution sans materiel specifique les touchpads sont tous differents et c'est le merdier donc ils mettent un fdi minimal qui correspond a peu pres a tout le monde.
      • [^] # Re: touchpad multipoint sous X avec synaptic

        Posté par . Évalué à 1.

        Il marche très bien sous linux, mais c'est du bidouillage. Les touchpad d'apple sont la plupart du temps tout-software qui ne font qu'envoyer leur matrice de mesure des capteurs, et c'est l'OS qui se débrouille. Sous linux, c'est le noyau qui se farci l'interprétation de cette matrice, pour l'adapter en quelque chose d'utilisable avec le driver synaptics d'Xorg.
        Avec un peu de mains, c'est sûrement possible de passer ces mesures en user-space pour s'amuser un peu avec des effets inutiles dont on raffole.
        • [^] # Re: touchpad multipoint sous X avec synaptic

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Le défilement à 2 doigts n'a rien d'inutile, essaie et tu verras.

          La config que j'ai donnée marche très bien sur ma Debian Sid, à jour de ses logiciels et pilotes.

          "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

          • [^] # Re: touchpad multipoint sous X avec synaptic

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Il y a plus utile encore. Le défilement en tournant autour du centre du pavé. Ça permet un défilement infini.
            • [^] # Re: touchpad multipoint sous X avec synaptic

              Posté par . Évalué à 2.

              Oui, enfin, le défilement circulaire et à deux doigts, c'est possible sur les touchpad synaptics de base aussi ... Rien de bien révolutionnaire.

              Quand je parle d'effet idiots, c'est genre pinch-avec-rotation, effleurements ou barre de scroll à vitesse variable ...
              • [^] # Re: touchpad multipoint sous X avec synaptic

                Posté par . Évalué à 1.

                heu, le pinch et la rotation, quand tu decharges ton appareil photo, je te jure que c'est super utile.
                Un coup de zoom pour verifier un detail, une rotation pour remettre la photo a l'endroit.
                Ou encore pour les pdf a la con scannes en portrait au lieu de paysage, ou inversement.
                Ca sert pas tous les jours, mais ca sert.

                Idem sur le browser quand tu veux zoomer une page pour voir un detail sur une photo.
    • # Multi-boot...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      J'ai eu a installer une Ubuntu 9.10 sur un Mac Book Pro de dernière génération, ça c'est fait sans douleur ni soucis , et encore moins perte de données. Quelques bidouilles pour avoir du son et quelques autres bricoles, mais globalement ça se passe bien.
      • [^] # Re: Multi-boot...

        Posté par . Évalué à 1.

        J'en profite pour poser une question, vu que je veux faire la même chose :
        Il faut utiliser Boot Camp ou autre chose ?
        • [^] # Re: Multi-boot...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Non, pas nécessairement. BootCamp, c'est pour émuler un BIOS, or :
          - Linux n'a pas besoin de BIOS et peut démarrer entièrement depuis un EFI ;
          - les portables Apple récents émulent tous seuls un BIOS quand il y a un système basé sur BIOS à démarrer.
    • # meme entre les gnu/linux

      Posté par . Évalué à -1.

      Hier j'ai installe une mandriva dans un cadre install party et j'ai ressenti un peu les memes choses que toi. je suis sous Arch et connais assez bien les systems debian et gentoo. sous mandriva c'est rpm like, selon que tu sois club ou pas tu as un des non free d'office ou non et si non faut aller chercher le depot ldp (faut chercher tres longtemps dans le wiki pour le savoir). Mandriva tourne par default avec kde4 qui ne resemble en rien à kde3 et par exemple le gestionnaire de mise a jour n'est pas dans le menu, juste dans la barre d'iconification ( mandrakupdapte faut le savoir aussi!) alors que le gui pour urpm* ne propose pas la mise a jour. bref je fait le meme retour que pour *Suse*, beaucoup de soft make in home assez obscure
      • [^] # Re: meme entre les gnu/linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        le gestionnaire de mise a jour n'est pas dans le menu, juste dans la barre d'iconification ( mandrakupdapte faut le savoir aussi!) alors que le gui pour urpm* ne propose pas la mise a jour.

        Tu as dû rater quelque chose, dans le "Configurer votre ordinateur" (accès direct par l'icône dans la barre en bas, ou via le menu "Outils" / "Outils Système"), qui s'ouvre directement sur la page de gestion des logiciels, tu as comme options:
        * Installer et désinstaller des logiciels
        * Configurer la fréquence des mises à jour
        * Mettre à jour votre système ici pour toi
        * Configurer les sources pour installer et mettre à jour des logiciels
        et
        * Statistiques des paquetages

        A+

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

      • [^] # Re: meme entre les gnu/linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        selon que tu sois club ou pas tu as un des non free d'office ou non

        Non, ça n'a rien à voir avec le club et ça a déjà été expliqué de nombreuses fois, chez Mandriva il y a la One qui intègre aussi des logiciels non-libres, et pour ceux qui n'en veulent absolument pas il y a la Free.

        Toute distrib, voir même tout OS (vu que ça cause de MacOSX), a ses spécificités, son organisation, et ça ne s'appréhende pas en un quart d'heure, il faut l'utiliser et avoir eu à régler des problèmes pour savoir où et comment intervenir.

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • # Deux autres sources de frustration

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      * Devoir réaccepter le contrat de licence à chaque mise à jour d'un logiciel Apple
      * La boîte de dialogue qui demande à redémarrer la machine après la mise à jour d'iTunes ou de Safari (par moment on se croirait sous Windows)
      • [^] # Re: Deux autres sources de frustration

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        * Au fil des nouveaux systèmes d'exploitations, la machine est de plus en plus lente
        * Le dernier os (mac os x snow léopard) n'est pas compatible avec la moitié des macs

        Envoyé depuis mon lapin.

      • [^] # Re: Deux autres sources de frustration

        Posté par . Évalué à 1.

        * Devoir réaccepter le contrat de licence à chaque mise à jour d'un logiciel Apple
        De mémoire il y a que iTunes qui demande de renouveler le contrat de licence a chaque fois.

        * La boîte de dialogue qui demande à redémarrer la machine après la mise à jour d'iTunes ou de Safari (par moment on se croirait sous Windows)
        Une mise à jour de iTunes ne demande pas de redémarrer la machine. La mise à jour de Safari ne met pas à jour que le navigateur mais aussi WebKit qui est utilisé par pas mal d'autres composants (le dashboard et le finder). Le reboot est pas tout à fait nécessaire, mais vu que l'utilisateur peut-être en train de bosser sur une appli qui en dépend c'est une méthode neuneu-proof pour éviter les problèmes.
        • [^] # Re: Deux autres sources de frustration

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          > Une mise à jour de iTunes ne demande pas de redémarrer la machine.

          En général, les mises à jour d'iTunes suivent de près les mises à jour de quicktime qui lui demande de redémarrer la machine (parce que nombre de composants graphiques en dépendent).
    • # Et maintenant, une migration?

      Posté par . Évalué à 3.

      Bon, tu as fait le bilan des trucs chiants sous OSX, maintenant tu installes une debian et tu nous racontes ce qui marche et ce qui ne marche pas?

      Parce que c'est quand même plus simple d'installer une debian sur un mac que de faire marcher les macports.
      • [^] # Re: Et maintenant, une migration?

        Posté par . Évalué à 5.

        En plus sur certain points négatif trouvé à OSX je ne suis pas du même avis.

        - Fermer les fenêtres d'une applications ne ferme pas l'application:
        En fait cela correspond à la logique 'une fenêtre == un document' et pas 'une fenêtre == une application' comme sous les autres OS. Et bien sur il y à une question d'habitude qui fait que l'on ne passe pas de l'un à l'autre facilement.

        - La moindre application est payante:
        Jusqu'à présent je n'ai jamais eu besoin d'en acheter, l'offre libre est tout de même représenté, sans compter que ce qui viens du coté de Linux ou *BSD se recompile en général très bien.

        - La simplicité à l'extreme pour le bricoleur:
        En fait il suffit d'ouvrir un terminal et on peut bricoler autant qu'on le veux (je ai toujours au moins un sous le coude)

        Personnellement ce qui me gène le plus dans cet os que j'aime beaucoup (oui j'ai connus NeXT et je ne m'en suis pas encore remis) c'est qu'il n'est pas libre.

        Et GNUStep qui n'avance pas.... Arghh que je suis triste
        • [^] # Re: Et maintenant, une migration?

          Posté par . Évalué à 3.


          En fait cela correspond à la logique 'une fenêtre == un document' et pas 'une fenêtre == une application' comme sous les autres OS. Et bien sur il y à une question d'habitude qui fait que l'on ne passe pas de l'un à l'autre facilement.

          Oui mais quand je ferme tous mes documents je n'ai plus besoin de l'application...

          Jusqu'à présent je n'ai jamais eu besoin d'en acheter, l'offre libre est tout de même représenté, sans compter que ce qui viens du coté de Linux ou *BSD se recompile en général très bien.
          L'offre libre est surement représenté, j'ai du perdre la main dans le processus de recherche de logiciel vu que dans toutes les distributions tout est sous mon nez.

          En fait il suffit d'ouvrir un terminal et on peut bricoler autant qu'on le veux (je ai toujours au moins un sous le coude)
          J'utilise également le terminal, difficile de perdre cette habitude, et de toute façon j'en ai besoin pour intervenir sur des serveurs distants.

          "Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble", attribué à Laozi.

          • [^] # Re: Et maintenant, une migration?

            Posté par . Évalué à 3.

            Oui mais quand je ferme tous mes documents je n'ai plus besoin de l'application...
            Et bien en fait pas forcement, tu peux vouloir en rouvrir d'autre à court ou moyen terme, et tu n'auras pas besoin d'attendre que ton application se relance. C'est assez pratique dans certains cas comme la bureautique, un navigateur web, un client mail, le terminal, l'éditeur de texte pour les script ou que sais je encore...
            Pour les applications ou ce comportement n'est pas utile, le devellopeur peux très facilement faire en sorte que l'application quite automatiquement à la fermeture de sa dernière fenêtre comme le fait par exemple IPhoto (Pour le developpeur c'est juste une ligne de code à rajouter ou même pour les plus flemmard une case à cocher dans l'environnement de développement).


            L'offre libre est surement représenté, j'ai du perdre la main dans le processus de recherche de logiciel vu que dans toutes les distributions tout est sous mon nez.
            Pour les softs tu as des sites comme [http://www.Macupdate.com], [http://osx.iusethis.com], [http://mac.freshmeat.net]...
            Et pour tout ce qui viens du monde Unix tu as Macport (comme FreeBSD), Fink (un dérivé de apt-get) ou pkgin (de NetBSD). Sans compter le ./configure; make; make install.

            J'utilise également le terminal, difficile de perdre cette habitude, et de toute façon j'en ai besoin pour intervenir sur des serveurs distants.
            Je passe aussi beaucoup de temps sur des serveurs distant. Comme terminal j'utilise iTerm que je trouve mieux que le terminal de base d'OSX. Et en plus il est sous GPL ([http://iterm.sourceforge.net]).
            • [^] # Re: Et maintenant, une migration?

              Posté par . Évalué à 2.

              tu n'auras pas besoin d'attendre que ton application se relance.

              On m'a dit que sous MacOSX, une application démarrait en 0,5 nanoseconde. Il y a même des vidéos sur Youtube pour le prouver.
              Ça fait un peu double emploi.
              • [^] # Re: Et maintenant, une migration?

                Posté par . Évalué à 3.

                Toujours est'il que le comportement de quiter l'application à la dernière fenêtre fermé ou pas est un comportement que choisi peut le développeur, il ne faut pas faire une fixette la dessus.

                Moi je trouve cela très pratique et ca me manque cruellement sous les autres OSX ou je doit par exemple faire attention a toujours laisser la dernière fenêtre de mon navigateur ouverte
            • [^] # Re: Et maintenant, une migration?

              Posté par . Évalué à 1.

              Comme terminal j'utilise iTerm que je trouve mieux que le terminal de base d'OSX. Et en plus il est sous GPL ([http://iterm.sourceforge.net]).

              Oui je l'utilise aussi, il est pas mal mais je ne trouve pas la commande d'échappement (ctrl+c).

              "Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble", attribué à Laozi.

          • [^] # Re: Et maintenant, une migration?

            Posté par . Évalué à 1.

            Oui mais quand je ferme tous mes documents je n'ai plus besoin de l'application...
            Comme ça a été dit au dessus, c'est très lié aux habitudes. Maintenant que j'ai pris le coup de main avec ça, il m'arrive de fermer toutes les documents et d'en ouvrir d'autres derrière. Le plus souvent c'est des projets avec Xcode, ne pas avoir à le recharger entre deux c'est pas plus mal. Après c'est vrai que je pourrais aussi ouvrir d'abord le projet suivant puis revenir sur l'ancien et le fermer, mais on en reviens sur la philosophie neuneu-proof d'Apple.

            Je me demande si GNOME 3 prévois d'utiliser le même comportement vu qu'ils vont eux aussi passer en mode application-based. Personnellement j'ai toujours utilisé mon clavier pour fermer les fenêtres quelque soit le système ou le WM, là j'utilise le clavier pour fermer l'application, ça me fait pas une grosse différence.

            l'offre libre est tout de même représenté
            L'offre libre sous OS X est quand même vachement légère comparé à celle sous Windows. Surtout si en plus on enlève de la liste les applications qui ont besoin de X11, qui est une plaie niveau intégration. Par exemple Gimp ou Inkscape. (Les applications qui tourne sous X11 sont identique sous OS X et sous Linux. Ce qui me gêne outre les ralentissements, les fonts différentes et le menu de l'application qui est dans la fenêtre, c'est les raccourcis claviers qui sont ceux habituels pour des applications GTK au lieu d'être ceux de Cocoa).
            • [^] # Re: Et maintenant, une migration?

              Posté par . Évalué à 2.

              Gtk a pas ete porte sous MaOSX? En tout cas c'est amusant je trouve de voir que niveau integration au systeme Gtk est toujours a la masse surtout lorsque l'on compare a Qt...
              • [^] # Re: Et maintenant, une migration?

                Posté par . Évalué à 1.

                si, mais au dernieres nouvelles (aussi fraiches que le poisson d'ordralfabetix, c'est dire), ca tourne sous X, donc super mal integre avec l'os.

                genre gimp qui est absolument inutilisable avec tous les raccourcis en ctrl-qqchose au lieu de command-qqchose, et aucune des features du window manager.

                Bref, totalement inutilisable.

                Qt passe bien par contre, parce qu'ils utilisent cocoa, et donc ca s'integre a peu pres decemment avec le reste.
    • # .

      Posté par . Évalué à 1.

      j'ai même trouvé un logiciel de finance personnelle qui télécharge automatiquement mes opérations bancaires depuis le site de ma banque.

      tu peux donner des détails ? (logiciel / banque etc.)
      • [^] # Re: .

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Sous Linux, Kmymoney me fait ça très bien...

        ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

      • [^] # Re: .

        Posté par . Évalué à 9.

        Numéro de compte, mot de passe?

        Depending on the time of day, the French go either way.

      • [^] # Re: .

        Posté par . Évalué à 1.

        En l'occurrence il s'agit du soft iCompta (disponible sur iPhone également) et de la banque postale.

        J'avoue de pas avoir essayé KmyMoney, mais je n'avais pas réussi avec Homebank.

        Mais peut-être que j'y arriverais maintenant que je connais le paramétrage.

        "Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble", attribué à Laozi.

    • # au sujet du finder et du gestionnaire de fenêtre

      Posté par . Évalué à 2.

      Deux choses (en plus de quelques unes que je partage avec l'auteur de l'article) m'ennuient sur macos :

      1) Le Finder. MacOSX c'est la nouvelle version de NeXTStep. Le finder de NeXTStep disposait d'un shelf qui rendait incroyablement pratique le glisser/déposer (copier, déplacer) et la gestion des marque-pages. Ce shelf n'est plus dans MacOS, ce qui fait du finder de Mac un truc atrophié et au final, sur bien des points, peu pratique.

      Ceux qui veulent comprendre cette histoire de shelf peuvent installer GWorkspace du projet GNUStep.

      2) le gestionnaire de fenêtre qui me paraît extrêmement limité. Presque plus que metacity, c'est dire ! L'intégration avec Space (multibureaux) n'est pas très bonne ; je n'ai pas trouvé comment déplacer une fenêtre dont la barre de titre est cachée .
      • [^] # Re: au sujet du finder et du gestionnaire de fenêtre

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Space est une horreur, par contre, exposé est très pratique. Je ne peut pas m'en passer, et heureusement qu'il y a compiz.

        Envoyé depuis mon lapin.

        • [^] # Re: au sujet du finder et du gestionnaire de fenêtre

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Exposé ? C'est un palliatif, certes agréable, pour des déficiences graves du gestionnaire de fenêtres ou de l'utilisateur.

          Normalement, ses fenêtres, on sait où elles sont et on peut passer de l'une à l'autre facilement. Avec le gestionnaire de fenêtres de MacOS X, c'est difficile, vu qu'il n'y a pas de représentation bijective des fenêtres dans une liste. Du coup, on a mis Exposé, qui permet d'afficher des miniatures et de laisse l'utilisateur se démerder pour trouver de visu la fenêtre qu'il cherche.

          Comparez un peu le temps passé à atteindre une fenêtre avec un gestionnaire de fenêtres classique avec bureaux virtuels, avec un gestionnaire de fenêtres pavant, et avec celui de MacOS X…
          • [^] # Re: au sujet du finder et du gestionnaire de fenêtre

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Exposé est un plus par rapport à une liste, un dock, et des bureaux virtuels. Il ajoute une nouvelle façon de passer d'une fenêtre à l'autre, de façon visuelle, et pratique.

            Puis quand on ne sais plus où l'on a casé sa fenêtre, exposé, c'est bien sympa.

            Envoyé depuis mon lapin.

            • [^] # Re: au sujet du finder et du gestionnaire de fenêtre

              Posté par . Évalué à 2.

              Sur ce point je suis obligé d'avouer avec Tanguy qu'exposé ne m'a jamais été vraiment très utile comparé à une simple et basique liste de fenêtres ouvertes dans une barre des tâches.

              Cela dit, le système de regroupement de fenêtres/document par application offrent d'autres facilités.

              L'idéal ? Un dock qui permette l'accès aux différentes fenêtres d'une application avec un clic droit ? Ou un passage de la souris ?
          • [^] # Re: au sujet du finder et du gestionnaire de fenêtre

            Posté par . Évalué à 2.

            Toi tu parles encore sans rien savoir du sujet, fait gaffe ca devient une habitude.

            Il est parfaitement possible de cycler a travers les fenetres (cmd~ pour ceux qui sont interesses), tout comme il est possible de cycler a travers les applis (cmd tab) et macos propose en plus des raccourcis tres utiles (hide others, hide all, show all).

            Quand a expose, c'est tres pratique quand t'es a la cool sur ton canape ou que t'es pas assez attentif pour savoir quelles fenetres sont ouvertes.
            En bossant avec pas mal de fenetres (genre xcode), c'est pas le top, effectivement. Mais dans ce cas t'utilise cmd ~ ou cmd tab.
            • [^] # Re: au sujet du finder et du gestionnaire de fenêtre

              Posté par . Évalué à 4.

              Je viens de découvrir sur le mac de mon épouse (que je n'utilise que très rarement, d'où ma méconnaissance de tous ses raccourcis claviers), qu'un clic droit sur un objet du dock affiche bien la liste des différentes fenêtres de l'appli.

              Je connaissais le cmd-tab, mais pas le cmd ~. Sur un clavier français le tilde se réalise avec un alt+n. Or, cmd+alt+n ne "cycle" pas entre les fenêtres.

              Bref, tout ça pour dire qu'en matière d'interface graphique, osx est globalement excellent.
              • [^] # Re: au sujet du finder et du gestionnaire de fenêtre

                Posté par . Évalué à 0.

                cmd ~ sur un clavier us.

                sur un clavier fr, ca doit etre cmd 2 (carre, pas deux), je pense, mais j'ai pas utiliser mon ibook depuis tellement longtemps que je serais pas categorique.

                grosso modo: la touche au dessus de tab, qui est la touche en haut droite de la partie "principale" du clavier (ie, en faisant abstraction de la rangee esc/touches de fonctions).
              • [^] # Re: au sujet du finder et du gestionnaire de fenêtre

                Posté par . Évalué à 0.

                j'oubliais: oui, bien evidemment, click droit (ou long ou ctrl click, herite de l'epoque ou la souris n'avait qu'un bouton) sur le dock pour avoir la liste des fenetres.
                Mais depuis SL, ils ont mit tout ca dans un sous menu, pas ultra pratique je trouve.

                Si t'es curieux ou utilise pas mal macos, jette aussi un oeil dans le menu window, les hide others, hide all, show all peuvent etre diaboliquement efficaces en cas de nombreuses fenetres ouvertes.
                Et ca arrive relativement vite sous macos, vu la tres forte orientation mdi pure des applis, la ou windows linux a tres souvent un hybride mdi/sdi (comprendre: mdi docke a l'interieur d'une fenetre).
                • [^] # Re: au sujet du finder et du gestionnaire de fenêtre

                  Posté par . Évalué à 2.

                  La touche au dessus de tab n'est pas "carré" mais sharp/arobase, et ça ne fonctionne pas ;) Mais ça n'est pas trop grave je touverai !`

                  Non, je n'utilise pas souvent pas souvent macos, c'est la machine de mon épouse que j'utilise surtout depuis que ma machine est en réparation.

                  En revanche je connaît bien les cmd-h et tutti quanti ainsi que les services en bon amoureux de NeXTStep/GNUStep :)
                  • [^] # Re: au sujet du finder et du gestionnaire de fenêtre

                    Posté par . Évalué à 0.

                    ok, apres une rapide recherche, le raccourci en question est cmd ` (celui a l'envers, pas la simple cot cot). Sur un clavier us c'est effectivement au dessus du tab.
                    aucune idee de ce que ca donne sur un clavier fr par contre
                    • [^] # Re: au sujet du finder et du gestionnaire de fenêtre

                      Posté par . Évalué à 1.

                      De toutes façon, les raccourcis ça se change (Préférences Système > Clavier > Raccourcis)

                      Pour ma part j'ai fait :
                      Cmd + Tab : Naviguer entre les applications
                      Alt + Tab : Naviguer entre les fenêtres d'une application
                      Ctrl + Tab : Naviguer entre les onglets d'une fenêtre

                      Parce que faut bien reconnaitre que les raccourcis par défaut (au moins pour la version fr) sont vraiment pourris et qu'il n'y a aucune cohérence entre les applications. Exemple : Naviguer entre les onglets, par défaut :
                      Safari : Ctrl + Tab
                      Terminal : alt + }
      • [^] # Re: au sujet du finder et du gestionnaire de fenêtre

        Posté par . Évalué à 1.

        pour le point 2

        1 - t'active space avec ton raccourci souris/clavier
        2 - t'active exposé qui affiche toutes les fenêtres actives dans les bureaux virtuels
        3 - tu déplaces la fenêtre où bon te semble.
    • # Touches Début/Fin/PgUp/PgDown

      Posté par . Évalué à 1.

      Moi aussi ça m'a un peu bloqué la perte de ces touches.

      Mais on peut émuler ces touches par une combinaison clavier (Ctrl+Flèches directionnelles (il me semble, c'est peut-être avec la touche Cmd au lieu de Ctrl je suis pas chez moi là)). C'est moins pratique mais ça fonctionne.
      • [^] # Re: Touches Début/Fin/PgUp/PgDown

        Posté par . Évalué à 1.

        Sur un MacBook de deux ans d'âge, c'est fn+fléches.

        Depending on the time of day, the French go either way.

        • [^] # Re: Touches Début/Fin/PgUp/PgDown

          Posté par . Évalué à 2.

          ca a toujours ete comme ca sur les laptop apple.

          fn + haut/bas: page up/down
          fn + droite/gauche: home/end

          Les claviers pc (comprendre a layout differents de celui d'apple) sont effectivement assez alambiques a utiliser, parce qu'ils n'ont pas de touche commande qui est une piece centrale chez apple, alt n'est pas au meme endroit non plus.

          Sinon, je trouve le layout apple us bien mieux que le fr, ou il faut lutter pour avoir des caracteres souvent utiles (de memoire les {} sont un enfer a faire sur un layout fr avec un compose a 3 touches).
          • [^] # Re: Touches Début/Fin/PgUp/PgDown

            Posté par . Évalué à 1.

            Le layout fr est bien pour écrire, mais pour la programmation, c'est une vaste blague. Le pipe si ma mémoire est bonne, tu l'obtiens en faisant option+shift+L...
            Un petit historique du clavier apple http://www.roughlydrafted.com/2007/08/11/how-apple-keyboards(...)
            Mais au final, ce que j'apprécie sur OS X par rapport a Linux, c'est que globalement, les applications son mieux finit, mais c'est lié a interface builder, qui est vraiment bien gaulé (les guides qui apparaissent pour positionner les éléments de l'interface en accord avec les recommandations d'apple!)

            Depending on the time of day, the French go either way.

      • [^] # Re: Touches Début/Fin/PgUp/PgDown

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Il me semble que cela fonctionne mais pas complètement. Sur un terminal, cette combinaison va bien scroller le terminal mais dans le cas où celui-ci contient une application (genre emacs ou irssi), c'est toujours le terminal qui scrolle et non l'application.
        • [^] # Re: Touches Début/Fin/PgUp/PgDown

          Posté par . Évalué à 1.

          Les raccourcis claviers avec cmd sont ceux fournis par défaut dans les widgets Cocoa, donc ça marche avec tout ce qui l'utilise. C'est pas le cas du terminal, par contre les raccourcis habituel au terminal marchent parfaitement eux. (ctrl-a pour revenir en début de ligne par exemple).
    • # Libre ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Depuis quand l'apologie d'un logiciel propriétaire serait acceptable sur linuxfr ? Apple n'est pas du tout un exemple à suivre: eux aussi ont basé toute leur stratégie sur la dépendance à leurs produits...

      Bref, je suis choqué: face à linux, Mac OS X ne vaut pas mieux que Windows 7...
      • [^] # Re: Libre ?

        Posté par (page perso) . Évalué à -2.

        Face à windows, c'est quand même largement mieux:
        http://www.opensource.apple.com/

        Apple contribue au libre, respecte à priori les licences, et fournis des outils bien pratique pour faire du libre (adaptation de xorg pour leur environnement par exemple).

        Envoyé depuis mon lapin.

        • [^] # Re: Libre ?

          Posté par . Évalué à 10.

          Chez Microsoft y'a ça aussi :
          http://www.microsoft.com/opensource/
          Ca veut pas dire grand chose donc...

          Apple c'est aussi :
          * Un OS qui ne tourne que sur du matériel officiel
          * Un baladeur MP3 et un téléphone qui ne fonctionnent qu'avec le logiciel officiel et un protocole fermé (alors que le protocole de Microsoft, MTP, est documenté)
          * Pour développer des applis pour l'iPod/iPhone, il faut débourser sa licence annuelle et se plier aux conditions de l'Apple Store

          Je vois pas en quoi Apple serait vraiment mieux que MS...
          • [^] # Re: Libre ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            * Un baladeur MP3 et un téléphone qui ne fonctionnent qu'avec le logiciel officiel et un protocole fermé (alors que le protocole de Microsoft, MTP, est documenté)

            Et bourrés de pires DRM qui puissent être imaginés.

            * Pour développer des applis pour l'iPod/iPhone, il faut débourser sa licence annuelle et se plier aux conditions de l'Apple Store

            Et espérer qu'il l'acceptent. Ce n'est pas le développeur qui décide, ni l'utilisateur, non, c'est Apple et personne d'autre.
          • [^] # Re: Libre ?

            Posté par . Évalué à -2.

            Je vais passer pour un pinailleur, mais pour le coup du développement iPhone, c'est gratuit*, le SDK est disponible sur le site d'apple et tout le monde peut se le récupérer pour développer sur sa machine.
            Ce que permet la licence annuelle, c'est de certifier les applications qu'on a développé pour les tester sur un iPhone/iPod physique, et permettre de soumettre des applis sur l'AppStore (l'Apple Store, c'est autre chose).
            C'est, certes, très important, mais c'est différent du développement complètement payant présenté à tout bout de champ.

            * sous réserve de posséder un Mac pour les outils de dev officiels fournis par Apple.
            • [^] # Re: Libre ?

              Posté par . Évalué à 6.

              Le problème c'est que tu ne peux installer des logiciels sur ton i[pod|phone] QUE depuis l'AppStore.
              Tu es obligé de cracker ton propre matos si tu veux installer des logiciels depuis une autre source.
              Franchement, un éditeur qui ne te permet même pas d'installer les applications que tu veux sur du matériel que tu as acheté légalement (et cher) ne mérite pas beaucoup de considération...
            • [^] # Re: Libre ?

              Posté par . Évalué à 3.

              (l'Apple Store, c'est autre chose)
              Oui au temps pour moi, j'ai fait un lapsus entre les deux.

              Ce que permet la licence annuelle, c'est de certifier les applications qu'on a développé pour les tester sur un iPhone/iPod physique
              Et donc tant qu'on a pas payé la licence, on ne peut pas les utiliser autrement que via un émulateur ? Comment je fais pour tester correctement l'ergonomie tactile ou l'accéléromètre sur un émulateur ? Tant qu'il n'est pas jailbreaké, un iPhone est plus fermé que n'importe quel autre téléphone.
      • [^] # Re: Libre ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Il ne te demande pas d'acheter Mac. Tout Linuxien (et tout bidouilleur curieux) doit essayer le maximum d'OS. Et s'il y a du bon, il ne faut pas se voiler la face!

        Linuxien, j'utilise régulièrement MacOS sur le MacBook de mon amie, je n’ai pas l'impression de trahir la "communauté".

        Mais même s'il y a du bon (j'adore la barre d'outils unique, l'intégration des applis...), je ne conseillerai jamais l'achat d'un Mac. Ces machines vieillissent très mal.
      • [^] # Re: Libre ?

        Posté par . Évalué à 6.

        Donc on ne peut parler de logiciels non libres qu'en mal.
        Un truc non libre on peut faire 10 dépêches pour le descendre, mais pas une pour dire, que bon quand même, il y a aussi quelque trucs qui sont pas mal foutus dans le tas.

        Je trouve que c'est vraiment faire d'une fermeture d'esprit que de faire ça.

        Ensuite je t'accorde que dans les points négatifs un 'Ca pus c'est pas libre' mérite bien sa place.
        • [^] # Re: Libre ?

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ai hésité à mettre le fameux "çapucestpaslibre" mais bon ça me paraissait un peu évident vu le public du journal et je pense que tout le monde est au courant.

          "Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble", attribué à Laozi.

      • [^] # Re: Libre ?

        Posté par (page perso) . Évalué à -2.

        Il ne vaut pas mieux je n'en serais pas certains.
        Je ne vois pas ce qu'il y a de très intéressant dans le monde de Microsoft.
        - ils font du libre de manière forcée.
        - les standards et le respect des normes ce n'est pas vraiment leur fort.
        - leur produit sont plutôt mauvais (comment font ils pour ne pas faire du ZUNE un succes?)
        - ils proposent encore des drms audio contrairement à Apple
        - qu'ont ils apporté de vraiment important ces 5 dernières années?

        C'est clair que Apple ne vaut pas mieux que Microsoft en terme de monopole. Mais la grosse différence que je vois c'est que Apple repose sur des bases solides pour ses logiciels : des normes, des standard.

        Personnellement j'ai 3 macs. 2 portables et un mac mini.
        un ipod touch et même une time capsule ;o).

        J'ai eu pas mal de machine entre les mains et niveau ergonomie et design, je n'ai jamais été plus satisfait.
        Et puis, là ou on prend gout au truc, c'est lorsque l'on voit l'interaction entre tous ces produits...

        Qu'on ne vienne pas me traiter de fanboy, car tout ceci ne m'empêche pas d'utiliser au boulot un desktop GNU/Linux et d'avoir des serveurs sous debian ainsi qu'un NAS doméstique.

        J'apprécie ces 2 mondes sans pour autant avoir une préférence catégorique.
        J'aime l'intégration des logiciels sous mac, l'interconnexion entre les machines et la simplicité d'utilisation.
        J'aime aussi la liberté que m'offre GNU/Linux et les possibilités qui me sont offertes.

        Alors oui Apple a une politique détestable en ce qui concerne les brevets, les drms (même si ça évolue)... mais je trouve en revanche que Apple tire vers le haut en matière d'innovation... et le monde du libre s'en inspire largement.
        • [^] # Re: Libre ?

          Posté par . Évalué à 2.

          - leur produit sont plutôt mauvais

          Pas tous leurs souris sont pas mal du tout :)
        • [^] # Re: Libre ?

          Posté par . Évalué à 5.

          C'est clair que Apple ne vaut pas mieux que Microsoft en terme de monopole. Mais la grosse différence que je vois c'est que Apple repose sur des bases solides pour ses logiciels : des normes, des standard.
          C'est quoi la norme utilisée pour iTunes, pour synchroniser un iPod avec un PC ? Rien, c'est du protocole proprio...
      • [^] # Re: Libre ?

        Posté par . Évalué à 6.

        +1

        Le même journal à propos de Windows 7 se serait fait moinssé à mort. Mais pour MacOS, ça passe alors que c'est aussi proprio, voire plus, que Windows.

        Pfff, MacOS + iPod + iPhone +iTunes, dans le genre bien vérouillé....

        A moins que, Vendredi oblige, l'auteur n'est en fait qu'un petit farceur qui avait envie de faire péter les trollomètres.

        MacOS / MS = même combat
        • [^] # Re: Libre ?

          Posté par . Évalué à 1.

          On est tous d'accord la dessus je pense. Mais ça n'empêche pas que Microsoft et Apple puisse avoir de bonne idée dans leur OS.

          MacOS + iPod + iPhone +iTunes c'est très verrouillé c'est vrai mais sans avoir la panoplie complète je sent bien qu'Apple à bien pensé l'utilisabilité de ses produits, et je comprends maintenant que certains préfèrent cette simplicité à leur liberté. Et pour info, ce n'est pas mon cas, même pour un auteur de journal trollifère un vednredi :-)

          "Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble", attribué à Laozi.

    • # Kwin et les onglets

      Posté par . Évalué à -3.

      Sur votre site vous présentez les onglets dans le gestionnaire de fenêtres comme une quasi première (rappelant que Logram les gèrent déjà).

      Ce n'est pas vraiment juste. Les onglets dans les fenêtres existent dans une bonne série de gestionnaire de fenêtres : sawfish, openbox (ou fluxbox, ou les deux, je ne sais plus), compiz, et sans doute d'autres.
    • # a propos de tes "points faibles"

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      - Le gestionnaire de fenêtre par exemple, lorsque je ferme toutes les fenêtres d'une application, celle-ci est toujours ouverte, il faut passer par le menu pour "quitter l'application".
      - Ce qui me manque le plus, le sélectionner-copier à la souris. Je ne m'étais pas rendu compte à quel point je l'utilisais mais qu'est-ce que c'est frustrant de devoir constamment avoir ses doigts sur le clavier pour faire ctrl-c/ctrl-v.
      - La simplicité à l'extrême, pour un utilisateur un peu bricoleur c'est vite limité.


      pour le gestionnaire de fenetres, tu as pomme Q qui permet de quitter.

      En fait, l'ensemble des opérations courantes ont grosso-modo les memes raccourcis claviers sur l'ensemble des applis (qui respectent les reco d'apple au niveau GUI/IHM )

      J'ai trouvé par contre une régression sur Snow léopard par rapport à avant : j'ai perdu les raccourcis clavier fort pratiques que sont pomme < et pomme > ( permettant de changer de fenetre et/ou d'onglet dans l'appli courante ).

      pour ce qui est du copié collé, dans quasiment tous les cas, cela se fait à la selection puis au deplacement de la zone sélectionné du genre :
      - je selectionne un groupe de fichiers au finder, je passe la selection dans mon terminal qui affichera les chemins des différents fichiers
      - je selectionne un morceau de texte et je le ctrl click ou alt glisse dans mon édit

      pour ce qui est de la customisation, tu peux customiser quasiment tout ... tu as un ensemble de fichiers de préférences éditable ou modifiable avec une petite appli via ton terminal.app

      Pour ce qui est des applis et de APT, tu as FINK qui te fourni APT pour des paquets binaires, et une lignes de commandes si tu veux recompiler tout en local.
      • [^] # Re: a propos de tes "points faibles"

        Posté par . Évalué à 1.

        - je selectionne un morceau de texte et je le ctrl click ou alt glisse dans mon édit
        Le ctrl+ clic fonctionne pas chez moi. Et le alt glisse m'oblige à réduire mes fenêtres pour pouvoir glisser entre les deux applications.

        Mais merci pour les autres astuces :)

        "Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble", attribué à Laozi.

    • # mon avis

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      sur mac depuis quelques mois aussi

      > les plus

      +1

      Je rajouterai : la console est bien foutue. Je peux enfin faire un vrai copier coller avec les raccourci claviers "normaux". Ce qui est logique, vu que sous mac, c'est pas CTRL+C/V, mais command C/V (pomme).

      D'ailleurs, d'une manière générale, je trouve que l'existence de cette touche command est plus pertinente que de tout faire passer par une touche CTRL. Du coup, sous mac, on a bien une touche CTRL pour *controler*, et juste *controler*. les commandes applicatives passant par cette touche command.

      Autres points positifs vraiment agréables, quand on bouge assez :

      - gestion de la mise en veille, en particulier quand on ferme le laptop. ça m'arrive souvent de le refermer précipitamment (pour sortir du rer, en manquant de rater ma station), et je n'ai JAMAIS eu aucun souci. Avec mes laptops sous linux (même des laptops certifiés linux powa et cie), ça plantait la plupart du temps.

      - gestion des écrans. À part une fois un vidéo projecteur recalcitrant, je n'ai jamais eu de souci à brancher n'importe quel écran vga sur le laptop. tu branches, ça marche (en se souvenant en plus des réglages de chaque bureau et de l'organisation des display, pour chaque écran branché). du 21 pouces quasi neuf du boulot, à mes vieux vga 800x600 de chez moi, en passant par les écrans des clients/autre : aucun problème. Je ne peux hélas pas en dire autant d'une machine sous linux. J'ai quasiment tout le temps des problèmes.

      - wifi : pareil.

      Alors certes, ils contrôlent leur machine, leur os, donc ils n'ont pas à s'occuper d'infinies configurations matériels. Reste que ça fonctionne comme il faut, sans que j'ai à passer des heures à bidouiller le système. Juste ce que je demande quoi. "Juste ça marche" comme dirait l'autre..



      > les moins

      > Le gestionnaire de fenêtre par exemple, lorsque je ferme toutes les fenêtres d'une application, celle-ci est toujours ouverte, il faut passer par le menu pour "quitter l'application".

      ça ne me choque pas tant que ça, et c'est souvent logique en fin de compte.

      Moi ce qui me gène le plus dans le gestionnaire de fenêtre, c'est qu'il faille cliquer sur une fenêtre avant d'en faire quoi que ce soit. C'est à dire que si on veut cliquer sur un bouton d'une fenêtre en arrière plan, il faut cliquer deux fois : une première fois pour la mettre en avant plan, une deuxième fois pour le bouton. (ce qui rend les applis multi fenetre non natives mac, comme Gimp, totalement inutilisable). Et je n'ai pas trouvé comment régler ça.

      Autre chose : les bureaux. Space est une grosse merde. je pèse mes mots. à des années lumière de la gestion des bureaux sous *nix.

      Bon du coup, je n'utilise plus de bureaux virtuels, et Exposé permet de palier à cet inconvénient.


      > Ce qui me manque le plus, le sélectionner-copier à la souris.

      +1. ça fonctionne dans la console, mais seulement si on ne fait rien entre la phase selection et le copier, et le copier ne peut se faire que dans la console. (c'est pas un vrai copier quoi ...)

      > Un client Subversion ou une interface pour diff c'est direct 30$. Bon une fois MacPorts installé on peux profiter des logiciels libres bien connus, mais ils sont beaucoup moins agréable a utiliser que sous Linux, et encore ils ne compilent pas tous.

      Alors déjà, j'ai jamais trop compris l'intérêt d'un client graphique pour subversion (ou hg/git), tellement c'est simple d'utilisation dans une console, et bien plus clair. (et pour hg, avec l'extension color, c'est de la balle dans une console). Et la version de macports fonctionne très bien.

      Deuxio, interface pour le diff : kdiff3 est gratuit ET libre ET certainement le meilleur dans sa catégorie. Dispo dans toute bonne distro, et il y a même une version spéciale mac : http://kdiff3.sourceforge.net/

      Ceci dit, il y a des logiciels libres qu'il faut éviter sous mac et en particulier, tout ceux qui nécessitent X sous mac. En effet, ces softs là n'ont en effet pas du tout été adaptés pour mac et sont bien souvent inutilisables. Gimp est un exemple (troll_du_vendredi: déjà qu'il est à peine utilisable sous linux.../troll_du_vendredi)

      > La simplicité à l'extrême, pour un utilisateur un peu bricoleur c'est vite limité.

      console powa. En même temps, je ne pense pas que cette simplicité choqueront beaucoup les gnomistes.

      Pour conclure. Ce que j'apprécie en fait, c'est que le système se fait totalement oublier. On branche, ça fonctionne, sans que ça te demande quinze mille truc ou que ça te mette des messages d'erreurs à la noix. Je rêve le jour où linux se fera oublier à ce point (mais il s'en rapproche de mois en mois, c'est cool :-). Et ce n'est qu'en utilisant un mac+macOS qu'on peut se rendre compte que linux a encore des progrès à faire, en particulier au niveau des interactions du matos. je dis ça parce qu'avant que je bosse sur un mac, je trouvais mon linux tellement bien, et ne voyait pas/ne voulait pas voir les défauts du système.

      Mais j'ai pu aussi me rendre compte combien kde/gnome étaient en avance sur certains points, comme la gestion des bureaux :-), et les distro en générales, avec les systèmes de paquets et mise à jour. Vivement que je trouve du temps pour installer une debian sur mon macbook (déjà fais dans une VM, mais bon...)
      • [^] # Re: mon avis

        Posté par . Évalué à 0.

        Bien d'accord avec toi concernant la mobilité, la gestion de l'énergie est vraiment bien foutue.

        J'ai bien fait de faire un journal, au moins j'ai résolu mon problème d'interface à diff avec kdiff3, merci :). Pour info j'utilisais meld sous gnome mais il n'y a pas de version mac.

        Concernant ta remarque sur les interfaces pour les VCS ( ou DVCS), j'aurais tendance à être d'accord mais bon certain client facilite vraiment les choses, par exemple l'utilisation de template de message de commit ou la visualisation en arbre du svn status. Mais bon c'est un autre débat :)

        +1 pour ta conclusion, le système se fait oublier et "ça juste marche" comme tu dis.

        "Aucun de nous ne sait ce que nous savons tous, ensemble", attribué à Laozi.

        • [^] # Re: mon avis

          Posté par . Évalué à 2.

          Pour la gestion d'energie cela marche de mieux en mieux. En tout cas avec mon thinkpad j'ai pas eu de probleme de reveil depuis des mois. Maintenant il semblerait qu'il y ait eu encore des progres de fait dans le dernier noyau. Ce que je reproche aux mises en veille c'est le temps pour se reveiller... En RAM ca va a peu pres (c'est instantane d'apres ce que j'ai vu pour les macs et j'aimerai vraiment avoir ca sous linux) et le reveil d'hibernation ca c'est horriblement long, plus long qu'un demarrage du systeme. Enfin c'est la meme chose sur l'OS redmondien lorsqu'il etait encore sur cette machine... mais bon j'aimerai bien que ces points s'ameliorent :)

    Suivre le flux des commentaires

    Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.