Journal Quel est votre vision de la ligne de commande ?

Posté par .
Tags : aucun
13
17
mai
2009
Cher journal

Je t'écris pour savoir quel est ton "rapport aux shell " , ou quel sont les différentes visions qu'on les DLFPiens sur la ligne de commande . Je m'explique pour moi actuellement je vois la ligne de commande comme étant un couteaux suisse qui devrait être sur tout système digne de ce nom . Parce que de mon expérience le shell m'a toujours beaucoup dépanner dans un tas de situations (le plus courrant c'est je casse mon interface graphique , genre en testant tout un tas de truc en unstable par un mélange de dépot de diverses sources , .. Alors grâce au shell , vite vite un apt-get install wmaker (window maker) . c'est l'exemple le plus courant , ou bien pour killer des processus planter (plutot sous Mac os x lorsqu'Aqua ne suffit plus ) , ou bien pour trouver des fichiers via locate , find , grep etc .. dans mon immense bordel de ~ . Dans la suite logique ce petit couteaux suisse m'est ainsi très utile pour dépanner les PC de mes connaissances via un Livecd .


Voila la raison pour laquelle je vois le shell comme l'outil principal de Macgyver à l'ère numérique . Mais je sais que d'autre vois le shell autrement suivant leurs propres expérience d'admin , de dev , de poweruser , d'alpha geek ... Et ainsi j'aurais voulu connaitre tes visions du shell :)
  • # Outil de base

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Chez moi le shell sert à tout : je l'utilise pour explorer mes fichiers et lancer l'ensemble de mes applications à l'exception du navigateur internet, du client mail et du calendrier. Surtout n'y voyez pas de snobisme. Probablement qu'arrivé à unix plus tard et dans un environnement de machines moins inhomogène j'utiliserais sensiblement plus les possibilités des environnements graphiques — apparemment pas moins efficaces. Mais à trente ans maintenant, mes capacités d'adaptation se restreignent au fil des pertes de neurones et seules demeurent les vieilles habitudes bien ancrées. Il ne me reste plus qu'à espérer ne pas entamer trop rapidement la phase de régression qui me ramènera aux logiciels propriétaires, freewares, sharewares, anti-virus, pare-feu gratuits, telecharger dot com et autres windows.
    • [^] # pareil qu'Anglade

      Posté par . Évalué à 10.

      mais pour moi, la différence la plus importante au quotidien, c'est la vitesse. J'ai beaucoup de mal à naviguer dans une interface graphique (fichiers, réglages d'un système) sans pester constamment contre sa lenteur, même sur une machine récente. Sérieusement, je ne sais pas comment les gens arrivent à être productifs dans ces conditions.
  • # La classe en salle info

    Posté par . Évalué à 10.

    Au dela de se la péter devant des collègues, pour moi, la ligne de commande, il faut le voir de deux coté:

    Celui de l'utilisateur

    Celui du dévellopeur

    De l'utilisateur, la CLI permet d'automatiser les taches, prendre la sortie de commande pour en generer d'autre, etc...
    ça marche bien a travers SSH, ça rentre dans cron, on peut l'executer à partir d'autre programme avec exec (en perl, java, ce que l'on veut), c'est plus rapide quand on connait que les GUI, etc...

    Du devellopeur, ça permet de pas se prendre la tête à faire une interface.
    C'est simple, une feature, une option.

    L'idéal c'est la sortie de la commande est facilement exploitable.
  • # a way of life

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Je l'utilise énormément, car c'est simple, rapide, et ça permet beaucoup de choses...
    mon client mail, c'est mutt, mon client irc/jabber/msn, c'est irssi. Je regarde des videos ou écoute de la musique avec mplayer: je passe par un shell pour beaucoup de choses...

    Je n'utilise pas de browser de fichier. La quasi seule exception, c'est le browser web, et openoffice lorsque je n'ai pas le fois du format de fichier (sinon txt avec vim powa)
  • # Musique

    Posté par . Évalué à 5.

    Sur ma machine, j'utilise tous les jours la console pour écouter la musique avec mocp.
    Principalement parce qu'il fait ce que je veux : liste de lecture en vrac des dossiers qui me plaisent, interface simple, légère et pratique, la musique continue même quand je le mets en veille et se relance sans soucis au réveil (pratique pour faire réveil, justement)

    J'utilise aussi énormément la console pour wget. Je ne sais pas ce que fout firefox, mais ça me pompe une énorme partie de mon CPU, pour rien puisque wget se débrouille parfaitement (et reprends un téléchargement sans soucis)

    Je suis sur un vieux powerbook g4.
  • # Pas tout les jours, mais faut que ça sois a portée de la main.

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je doit dire que je ne l'utilise pas tout les jours (quoique, ça dépende un peu des moments).
    Toujours a portée de main (et première chose a être arrivé dans le Dock sous MacOS que j'utilise en ce moment).

    Un couteau suisse absolument multifonctions, le truc qui va réussir a débloquer les situation. Austère au premier abord, mais vite indispensable.

    Quelques commandes, et un script mal foutue m'ons déjà de très nombreuses fois sortie de problèmes épineux et fait gagner un temps considérable.

    Un coté assurément rétro, mais finalement un retour aux sources, qui permettent de gagner vraiment en productivité et aident a comprendre comment fonctionnent les choses.
  • # Le shell est une interface !

    Posté par . Évalué à 9.

    J'utilise le shell quotidiennement (avec quelques rares programmes graphiques comme le navigateur web) et je me pose souvent la question de la productivité qu'il m'apporte... Est-ce que l'utilisation de "power-tools" (comme le shell, vim ou ion) change-t'elle vraiment ma productivité par rapport aux environnements graphiques ? Parfois je doute.

    Ce qui est sûr par contre, c'est que je trouve le shell plus confortable pour un tas de raisons. Les GUIs ont été conçu pour faciliter la découverte des interfaces (plutôt que de se taper un manuel, on scan l'écran à la recherche du bon bouton) et utilisent le positionnement spatial pour habituer l'utilisateur aux fonctionnalités des logiciels.

    Le problème à mon goût, c'est que je pense en français et qu'une GUI me demande de traduire mes pensées en une recherche spatial. Alors oui, c'est ce qu'on fait dans le monde pas virtuel ("me faut ce document, je l'ai mis où déjà"), mais l'informatique dispose de contraintes différentes (par exemple, la distance est un concept fabriqué en info). Pour cette raison, je trouve le shell plus pratique (traduire du français dans un autre langage, c'est plus facile à mon goût que traduire du français en une recherche (c'est pas la même approche)).

    Le shell étant un langage, il me permet finalement de développer des idées construites (alors que les GUIs reposent sur l'utilisation de la souris (c'est à dire d'un doigt virtuel), et que le langage de la souris est complètement atrophié par rapport à la langue des signes par exemple). Pendant longtemps, on a empêché les sourds d'utiliser leur langage (et on les a condamné au rôle de simples d'esprit)... donc j'aimerais tant que possible éviter de me retrouver dans leur situation :) .

    Bref, je vois d'un assez mauvais œil les différentes poussées technologiques dans le domaine du tactile (d'un point de vue historique, c'est une régression, l'être humain a commencé par faire des choses avec ses mains (interface tactile !), puis par développer des langages (des bruits et des dessins => GUI !) et finalement par découvrir l'écriture à proprement parler (... CLI !)). En info, on est entrain de revivre ce chemin dans le sens inverse.

    Cela dit, ce n'est pas une raison pour privilégier le langage aux autres techniques d'interaction et je pense justement qu'il faudrait d'avantage allier les différentes solutions (cf par exemple les nouveaux genres de shell comme Enso [1] ou les progrès en matière de scripting des interfaces graphiques [2]). En attendant, le shell reste mon interface de prédilection :) .

    [1] http://humanized.com/enso/
    [2] J'ai plus le lien, mais en gros, il s'agissait d'une lib (basée sur GTK pour le rendu) qui permettait de scripter et de modifier en temps réel l'interface des applications (par exemple pour améliorer l'ergonomie ou le fonctionnement d'un logiciel).
    • [^] # Re: Le shell est une interface !

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Bref, je vois d'un assez mauvais œil les différentes poussées technologiques dans le domaine du tactile (d'un point de vue historique, c'est une régression, l'être humain a commencé par faire des choses avec ses mains (interface tactile !), puis par développer des langages (des bruits et des dessins => GUI !) et finalement par découvrir l'écriture à proprement parler (... CLI !)). En info, on est entrain de revivre ce chemin dans le sens inverse.


      vivement une bonne reconnaissance vocale, qu'on puisse grogner dans un dialecte préhistorique ce que l'on souhaite voir l'ordinateur faire !
    • [^] # Re: Le shell est une interface !

      Posté par . Évalué à 10.

      anéfé:

      Alors que je travaillais chez IBM en 1979, on m'a demandé de faire un rapport interne au sujet d'un machin appellé VALISO, qui était la dernière tentative en date d'Apple pour faire entrer la technologie Parc de Xerox dans le monde de Steve Jobs. Le VALISO était donc une sorte d'ordinateur pré-macintosh et j'ai écrit mon rapport sur cette machine et mon rapport disait: c'est une catastrophe. Cette machine incarne la fin du langage en relation avec les ordinateurs, c'est l'implementation de l'interface de l'Homme des Cavernes : tu pointes et tu grognes. Et si l'on réduit l'interaction entre l'être humain et les ordinateurs à pointer et grogner, alors on oublie le rôle du langage dans l'évolution de l'esprit humain et de sa conscience. Le langage est ce qui nous rend plus intelligent, si l'on n'utilise pas le langage pour interagir avec les machines, alors ni nos cerveaux ni ceux des machines ne s'épanouiront comme ils devraient le faire. Cet argument eu malheureusement peu de poids chez IBM et encore moins dans le monde en général au fil du temps.

      (traduction approximative d'Eben Moglen, dans une interview sur linux.com)
      http://www.linux.com/archive/feature/114303
    • [^] # Re: Le shell est une interface !

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      >je vois d'un assez mauvais œil les différentes poussées technologiques dans le domaine du tactile (d'un point de vue historique, c'est une régression, l'être humain a commencé par faire des choses avec ses mains (interface tactile !),

      Alors là je ne suis absolument pas d'accord avec ça. Le tactile est pour moi au contraire une grande avancée. D'ailleurs faut voir le succés des iphones.

      Avec une interface tactile bien pensée, il y a des choses qui se font bien plus naturellement. Surtout pour tout ce qui est navigation, visionnage, défilement etc..

      Qu'on ne vienne pas me dire que c'est plus facile de visionner puis zoomer sur une photo avec une souris, ou pire une ligne de commande, alors que sur un trackpad multitouch comme celui du macbook (ou sur l'iphone), deux doigts suffisent (en les rapprochant ou les eloignant).

      Idem pour tout ce qui est défilement. Avec une souris, il faut aller viser la barre de défilement, cliquer, draguer... La molette est apparu tout de même, mais ça ne fonctionne pas toujours pour les défilements horizontaux. Avec un trackpad multitouch, glissement de deux doigts dans la bonne direction, et c'est fait (et même pas besoin de deplacer les doigts sur le coté du trackpad comme sur certains trackpads mono touch).

      J'adore la ligne de commande, je m'en sers souvent mais dire que c'est le dispositif utltime pour dialoguer avec un ordinateur, je trouve que c'est franchement exagéré. On ne fait pas TOUT facilement avec une ligne de commande. Chaque dispositif a ses avantages et ses inconvénients selon le contexte. Pour des manipulations graphiques de précisions, une souris (ou trackball) sera plus adapté qu'un trackpad. Pour faire des travaux d'admin système, la ligne de commande est géniale et plus adaptée qu'une GUI, j'en conviens (quoique, pour visionner par exe les stats des ressources du systemes, c'est quand même plus agréable et plus parlant de voir des camembert ou courbe dans une une jolie fenêtre qu'un simple cat /proc/kkchose dans une console )

      Enfin bon, tout n'est pas blanc ou noir. Il faut savoir utiliser le meilleur outil qui convienne à la tâche que l'on fait.
      • [^] # Re: Le shell est une interface !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Tes exemples ne sont pas vraiment convaincants. Le trackpad multitouch est une très bonne évolution du trackpad mais ce n'est pas l'arme ultime qui va tuer la souris.

        Qu'on ne vienne pas me dire que c'est plus facile de visionner puis zoomer sur une photo avec une souris

        N'oublie pas que tu as deux mains. Et la deuxième peut très bien taper Z.

        La molette est apparu tout de même, mais ça ne fonctionne pas toujours pour les défilements horizontaux

        Mais le défilement horizontal n'est pas vraiment utilisé. Après tu peux toujours donner cette fonction à une touche du clavier + souris.
      • [^] # Re: Le shell est une interface !

        Posté par . Évalué à 2.

        Remarque à peine hors sujet, la plupart des trackpads même "monotouch" doivent pouvoir faire le défilement à deux doigts : avec synaptic sur mon powerbook, il utilise un "hack" qui consiste à utiliser la détection de "trop de doigts" qu'on beaucoup de trackpad. Ainsi, quand ce flag est activé et que le doigt bouge, c'est pour un défilement. Je ne sais pas si j'ai été clair ...
      • [^] # Re: Le shell est une interface !

        Posté par . Évalué à 4.

        Non, tu ne peux pas prendre un cas particulier (manipuler des photos ou des cartes) pour généraliser la puissance de l'interface tactile. C'est actuellement quelque chose d'assez limité, et mis à part les graphistes (et certains scientifiques), l'utilisation d'une interface tactile n'apporte rien à l'utilisateur final. C'est peut être un peu plus instinctif pour certaines tâches, parce qu'on a l'illusion de "toucher" le contenu, mais ce n'est pas une révolution dans notre manière d'utiliser un ordinateur (on ne peut pas réellement faire plus qu'avant et ça ne simplifie pas grand chose pour ta grand mère).

        (Par exemple, pour le coup du défilement, les claviers sont généralement équipés de touches fléchées qui font ça très bien et qui me semblent plus instinctives que "poser deux doigts et faire glisser".)

        Je pense que l'ordinateur est un médium de création, pas un super lecteur de diapo... même si c'est la tendance actuelle. Les gens devraient pouvoir utiliser leur ordinateur pour faire plus de choses mais ils sont limités par ce qu'on leur propose. Le but d'une interface est de pouvoir communiquer avec son ordinateur et elles sont toutes intéressantes à ce niveau. C'est juste que le langage est plus polymorphe et s'adapte à plus de situations... mais qu'on l'ignore totalement quand on développe uniquement des interfaces tactiles ou graphiques. C'est contre ça que je râle..

        Bon après, je suis certainement un vieux con réfractaire au progrès :) .
  • # comme d'autres

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    La ligne de commande c'est :
    - des raccourcis pour des actions qui font gagner un temps précieux
    - une méthode simple d'automatiser bon nombres d'actions répétitives
    - un moyen simple et rapide de suivre la sortie et les logs d'une application (un moyen de debug efficace)
    - un "enregistrer la cible du lien" de firefox pour machine à distance via ssh et wget ;-)
    - un cron + relais sur ttyS0 y'a que ça de vrai et fiable pour avoir le café près en arrivant au travail (j'ai pensé à prendre un stagiaire aussi mais il faudrait qu'il arrive avant moi... ça fait moyen ;-)).
  • # Sans shell, point de salut !

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    J'ai un environnement de "riche" et lourd : KDE (4.2 à la maison, 3.5 au boulot), mais il est la plupart du temps caché par un Yakuake qui prend tout l'écran.
    Le graphique, c'est sympa, pour les choses qui ont besoin d'être visuelles : web, bureautique et dans une moindre mesure mails (surtout parce que j'ai la flemme de me plonger dans le man de mutt). Mais pour le reste je suis beaucoup plus productif en ligne de commande.
    Zsh sur mes machines, screen sur quelques unes, bash sur les serveurs "partagés". Et heureusement qu'on à le shell, j'ai toujours au minimum 5 onglets ouverts en ssh sur des machines différentes, je n'imagine pas faire la même chose avec 5 RDP ou VNC :-)
    En plus sur des machines distantes, bonjour la galère les rares fois où ça se produit !

    Bref, je ne pourrais plus vivre sans CLI et je pense que je vais finir sous ion avec mutt w3m et quelques scripts maison...
    • [^] # Re: Sans shell, point de salut !

      Posté par . Évalué à 5.

      j'utilise beaucoup le shell pour accéder rapidement à mes dossiers préférés, et ce malgré les raccourcis (pratiques par ailleurs), que l'on peut avoir dans les environnements de bureaux courants (kde ou gnome) : je trouve plus rapide depuis links firefox de copier le lien en mémoire, de me positionner dans le bon dossier depuis un shell, puis de télécharger le document en question avec wget, surtout si par la suite je dois ouvrir ou manipuler ce même fichier téléchargé avec d'autres logiciels (gimp, lecteur pdf, émulateur de jeux ou autre), puisque je peux passer rapidement en argument le nom du fichier en tapant la commande.

      Sauf exceptions (quand j'ai oublié le nom ou que le raccourci est facilement accessible), je démarre la plupart de mes logiciels en tapant leur nom depuis le shell.

      De plus, la plupart des logiciels sous Unix sont bien faits et prennent en compte le chemin de départ lorsqu'on les démarre sans argument (pratique pour ouvrir d'autres fichiers par la suite, on est déjà dans le bon dossier de travail)

      Par contre j'aime de moins en moins la mode, surtout dans les logiciels graphique gtk, de remplacer le chemin en texte (facilement copiable vers un shell), par des pseudos boutons à cliquer pour naviguer dans l'arborescence.

      L'avantage aussi d'être à l'aise avec un shell, c'est que l'on se sent tout le temps chez soi même si on change d'interface graphique / gestionnaire de bureau.

      Par contre je n'utilise pas beaucoup de logiciels en shell s'ils ont un équivalent plus convivial en graphique, comme par exemple mutt, links etc bien que pour visualiser les processus en cours, la place disque, la mémoire de libre, j'utilise plus volontier des commandes shell.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Sans shell, point de salut !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Par contre j'aime de moins en moins la mode, surtout dans les logiciels graphique gtk, de remplacer le chemin en texte (facilement copiable vers un shell), par des pseudos boutons à cliquer pour naviguer dans l'arborescence.

        tu peux copier un chemin directement dans le shell avec la souris : cliquer sur l'icône du répertoire ou du fichier / déplacer / poser et zou (bon, en plus, c'est entouré de guillemets pour le cas où il y a des espaces dans les noms de répertoires ou de fichier... ce qui n'est pas mon cas).
        • [^] # Re: Sans shell, point de salut !

          Posté par . Évalué à 2.

          oui c'est vrai. Par contre si je n'utilise pas gnome-terminal mais xterm, et que j'utilise geany, cela ne fonctionne plus :(

          mais c'est mieux que rien

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # La CLI parce que...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Je sais ce que je fais.
    Je sais ce qu'il se passe.
    Et qu'utiliser la ligne de commande pour (ré)installer une interface graphique, c'est un peu comme «Internet Explorer ne sert qu'à télécharger Firefox»...
    • [^] # Re: La CLI parce que...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      bin la première chose à faire quand l'interface graphique s'est (enfin) lancée c'est ouvrir une fenêtre terminal non ? :D (bon je triche, moi j'en ai deux qui s'ouvrent automatiquement dans ma conf' sauvegardée : une pour le shell, une pour lancer l'irssi...)
  • # Comprend pas la question...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pourquoi tu parles comme ça de la ligne de commande, y'a aut'chose ?
  • # screen est mon ami

    Posté par . Évalué à 5.

    En dehors du web, je fais presque tout en ligne de commande, pour plusieurs raisons.

    -je garde tout dans une session screen. Si je dois me connecter depuis la maison au boulot, je peux par exemple facilement récupérer la session qui tournait encore sous ma workstation.
    -ça me permet aussi de garder plus facilement un historique de ce que je fais. Je ne connais pas d'enregistreur de session qui me permet de facilement savoir sur quoi j'ai cliqué et dans quel appli.
    -la légereté : les outils en ligne de commande ne sont pas des usines à gazs qui prennent plusieurs secondes à se lancer.
    -Bien sur les pipes. C'est tellement plus facile de pouvoir rediriger une sortie vers une autre appli.
    • [^] # Re: screen est mon ami

      Posté par . Évalué à 3.

      -la légereté : les outils en ligne de commande ne sont pas des usines à gazs qui prennent plusieurs secondes à se lancer.

      .... pire encore : les outils en GUI qui ont le mauvais gou d'afficher une fenetre au premier plan avec leur nom et que tu ne peux pas virer ..... Il suffit que pour bosser tu aies besoin d'en ouvrir quate du genre et c'est la perte de temps assurée.
  • # Maintien des machines, script au boulot, compilations parallèles

    Posté par . Évalué à 2.

    Sur mes machines en serveur :

    apt-get update && apt-get dist-upgrade

    Au taf, un script pour remplir trois fichiers pour QMake (HEADERS+=..., SOURCES+=... FORMS+=...).

    Au taf, comme à la maison avec des packages AUR (ArchLinux) : makepkg, make -j4.

    Eteindre la machine que j'ai dédié pour mes enfants :
    ssh anael
    sudo poweroff && logout

    Sous Mac, quelques utilités aussi (xcodebuild, etc..).

    Ca, c'est pour les outils principaux. Reste la Arch sur une clé USB, qui me permet de récupérer les partitions d'un Windows qui ne démarre plus (1Go, pas assez pour X11 & compagnie)

    J'ai bien d'autres utilités de la ligne de commande, mais de tête, ça ne me vient pas à l'esprit...
  • # La ligne de commande comme bonus de l'environnement graphique

    Posté par . Évalué à 7.

    Ces dernières années, j'utilisais beaucoup la ligne de commande car j'étais le seul utilisateur de mon ordinateur. Depuis environ 1 an, lorsque je suis sur ubuntu, je m'efforce d'utiliser les outils graphiques développés spécialement pour simplifier la vie.

    L'une ou l'autre des deux approches n'est pas forcément plus prise de tête que l'autre, mais pour expliquer à ma copine comment installer un logiciel, je préfère lui indiquer d'aller dans le menu "Applications / Ajouter" ou même "Système / Administration / Gestion des paquets" plutôt que de lui dire d'ouvrir un terminal et de taper sudo apt-get install plop (rendez-vous compte, je lui dirai de taper "Ir kvailiai nepasimoko nieko", ça serait pareil).

    Oui je contribue à l'abrutissement du monde ou au nivellement par le bas de l'informatique. Mais sincèrement, savoir comment ça fonctionne, elle en a rien à faire et je la comprend.

    La ligne de commande, c'est donc l'outil que j'essaye d'éviter sur mon poste de travail tout en connaissant bien ses avantages.

    Par contre, cela va sans dire : sur mon petit serveur web sans prétention, j'utilise la ligne de commande, y a pas mieux.
    • [^] # Re: La ligne de commande comme bonus de l'environnement graphique

      Posté par . Évalué à 4.

      L'une ou l'autre des deux approches n'est pas forcément plus prise de tête que l'autre, mais pour expliquer à ma copine comment installer un logiciel, je préfère lui indiquer d'aller dans le menu "Applications / Ajouter" ou même "Système / Administration / Gestion des paquets" plutôt que de lui dire d'ouvrir un terminal et de taper sudo apt-get install plop (rendez-vous compte, je lui dirai de taper "Ir kvailiai nepasimoko nieko", ça serait pareil).


      Ben, je ne sais pas comment tu t'en sors, c'est infiniment plus facile de lui dire quoi faire - quoi écrire donc - que d'essayer de la situer dans l'espace.
      • [^] # Re: La ligne de commande comme bonus de l'environnement graphique

        Posté par . Évalué à 5.

        Elle est à coté, c'est pas par téléphone. Je lui dis "tu cliques là, et là.". C'est tout :)
      • [^] # Re: La ligne de commande comme bonus de l'environnement graphique

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Non, parce que beaucoup (ou la plupart ?) des gens ont une mémoire "visuelle". "Photographier" dans sa mémoire des enchainements de fenêtre ou de clic, c'est plus simple que d'avoir à mémoriser une ou plusieurs lignes de commandes écrites dans un langage incompréhensible.

        Si pour toi apt-get install ça veut dire quelque chose, pour d'autre personnes (c'est à dire la majorité des utilisateurs d'un ordinateur), ça ne veut rien dire du tout. Et tu auras beau leur expliquer, si ils utilisent pas ça tout les jours, ils l'oublieront vite.

        Et je le sais parce que je suis un peu dans le cas. J'utilise pas mal la ligne de commande, mais pour des trucs que j'utilise quotidiennement. Dés qu'il faut que je fasse un truc dont je n'ai pas l'habitude, faut que j'aille faire un man, ou demander à google. Et ça, ça me fait chier personnellement.

        Pour moi par exemple, c'est plus simple d'utiliser un outil graphique pour réaliser une tâche peu courante, qu'une ligne de commande. Parce que comme j'ai une mémoire photographique, même si j'utilise peu cet outil :

        1) je le retrouve facilement, car je sais qu'il est la plupart du temps dans un menu application, ou le panneau de config etc
        2) j'arrive tout de suite à l'utiliser car les intitulés des boutons, ou l'aspect graphique me permettre de m'y retrouver plus vite. Bien sûr, si l'ergonomie est à chier, ça va pas m'aider beaucoup.

        Alors que mémoriser les paramètres d'une commande, je n'y arrive pas, sauf si c'est une commande que j'utilise souvent (ça finit par "rentrer" :-) )
    • [^] # Re: La ligne de commande comme bonus de l'environnement graphique

      Posté par . Évalué à 1.

      Tu as pensé à faire des alias ? Par exemple, alias installe='sudo apt-get install'Ce qui permet ensuite d'écrire juste "installe plop"... Enfin, je dis ça, je dis rien, on est bien d'accord que le shell n'est pas instinctif actuellement et que sa syntaxe est trop limitée pour permettre des alias vraiment puissant (en français, on a tendance à utiliser des groupes de mots pour décrire les actions par exemple --- et c'est moins facile à mettre en place).

      Cela dit, je trouverais ça amusant de voir quelles commandes un utilisateur lambda essayerait de taper si on lui fournissait une base utilisable :) (n'étant pas (cor)rompu au fonctionnement du shell, peut être aurait-il des idées originales qui nous seraient également utiles ?).
  • # Vous pouvez répéter la question?

    Posté par . Évalué à 10.

    Quel est votre vision de la ligne de commande ?

    Blanche sur fond noir (parfois transparent mais légèrement opaque).
    • [^] # Re: Vous pouvez répéter la question?

      Posté par . Évalué à 4.

      Moi c'est noir sur fond blanc à la maison et vert sur fond noir au taf (pour certains serveurs elle est orange sur fond noir : ce sont des serveurs de prod critiques et ça me permet de me rappeler de bien faire attention à ce que je fais ...).
  • # Du choix dillemique entre une souris externe et une ligne de commande.

    Posté par . Évalué à 1.

    Les pavés tactiles et autres trackpoint, c'est bien, mais ça ne remplace pas une souris. Je ne peux pas utiliser intensivement une interface graphique classique avec. Et trimballer une souris externe alors que j'ai un touchpad, j'aime pas non plus. Donc sur un portable c'est un gestionnaire de fenêtre utilisable au clavier et plein de terminaux pour tout ce qui est pas bureautique-web-imagerie.
    • [^] # Re: Du choix dillemique entre une souris externe et une ligne de command

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Avant il y a quelques mois, je ne pouvais utiliser un portable sans souris. Tout les trackpads qui existent sont au mieux moyennement utilisable, au pire trop pourris. C'est soit trop petit, soit pas assez sensible, soit trop etc... J'arrivais par contre à utiliser les trackpoints, que je trouvais plus intuitifs que les trackpads. Mais selon moi, rien ne valait une souris.

      Et puis depuis quelques mois, j'ai un portable d'une marque dont le logo est une pomme. On pourra dire tout ce qu'on veut sur cette boite ou ses utilisateurs, très franchement, ils font vraiment du bon matos. Le trackpad de leur portable est probablement le meilleur qui existe. En tout cas, il me convient tellement bien que j'en oublie la souris. Au niveau grandeur de surface, sensibilité, c'est vraiment supérieur à tout ce que j'ai pu déjà utilisé en matière de trackpad. Et puis le fait qu'il soit multitouch, et autorise donc bien plus de manipulations différentes, ça le rend très agréable.
      • [^] # Re: Du choix dillemique entre une souris externe et une ligne de command

        Posté par . Évalué à 2.

        Moi ce qui me saoûle avec les trackpads en général, c'est qu'ils sont énormes et que ça fait perdre plein de place pour le clavier. Du coup le clavier est en général trop petit et tout serré.
        Vous trouvez pas ça chiant ?
        • [^] # Re: Du choix dillemique entre une souris externe et une ligne de command

          Posté par . Évalué à 2.

          depend de la taille du laptop.

          Sur un 15" 16/10, ca rentre comme papa dans maman: clavier d'une taille plus que raisonnable, touchpad de grande surface ('fin chez les constructeurs qui savent produire des touchpad, des qq marques que j'ai vues, seuls apple et ibm savent en faire).
          Mon macbook pro 15.4" est exemplaire, le clavier est de taille respectable, agreable au toucher (ok, ca c'est 100% subjectif) et le touchpad est suffisament grand (et encore plus grand depuis que le bouton est integre au touchpad).

          De memoire, sur mon ibook 12" (4/3 cela dit les 12" pouces), le clavier etait de taille tout a fait raisonnable.
          Maintenant, le clavier des macbook (touches plates) m'inquiete un peu, j'ai jamais utilise donc je sais pas ce que ca vaut.

          J'en dirais pas autant de mon ancien dell 15.4". Clavier enorme, touchpad rikiki.

          Bref, apple s'en sort avec les honneurs. Heureusmeent d'ailleurs, parce qu'ils ont jamais pu sortir une souris digne de ce nom en pres de 30 ans...

          Disons que ce domaine rentre en plein dans la vraie ergonomie, celle qui touche le design d'objet physiques utilises de facon intensive et "inconsciente".

          Je sais pas, comme concevoir une telecommande, un habitacle de bagnole ou le design d'un telephone portable: ca necessite un grand savoir faire, d'avoir des informations precises sur la morphologie des utilisateurs et tous ces genre de choses.
          Ca peut etre une reussite comme une catastrophe.
  • # Un accessoire

    Posté par . Évalué à 1.

    J'utilise la ligne de commande sporadiquement à la maison mais intensivement à la maison.

    Je ne suis pas de ceux qui adorent taper des commandes "pour faire bien". J'aime la simplicité de voir une icone et cliquer dessus. Je veux lancer digikam, je clique sur son icone. Installer un logiciel? Pareil. Administrer mon pc? pour les actions les plus classiques, je ne conçois pas que l'on dusse recourir à la ligne de commande au XXIème siècle.

    Mais j'ai toujours un tilda sous la main quand je dois faire des actions plus complexes.

    Basiquement, je me défini comme un gros faignant. Je pense qu'il est plus facile de cliquer une belle icone et sur un bouton OK que taper "cd truc, ./nomduprogram". De même, il est plus facile de taper certaines commandes en console que de faire l'équivalent avec une interface texte ("sudo apt-get install imagemagick" par exemple plutot que "System > Administration > ..."


    Néanmoins, il y a de grands efforts à faire dans l'uniformisation des lignes de commande. Au début des interfaces graphiques sous linux, tous les programmes avaient leur propre raccourcis clavier pour copier coller. C'est inexploitable, il faut apprendre la roue pour chaque applications. Aujourd'hui, Ctr+C et Ctrl+V se sont imposer et c'est tant mieux.
    Mais dans les lignes de commandes, il faut souvent recourrir au RTFM pour "apprendre" une nouvelle commande, alors que celle ci devrait etre la plus standard possible : si le --help c'est plus ou moins imposer, chaque application à ses options de verbose à soit, par exemple : ca sera -v -v -v pour l'un, --verbose=lot pour d'autre, --verbose pour encore un autre. Et c'est comme ça pour beaucoup d'autre commande.

    Donc bref, je suis pas un afficionados de la ligne de commande, je l'utilise je l'espere intelligeament, mais je déteste faire une chose avec une ligne de commande que je pourrais faire plus efficacement à la souris. L'utilisation intensive d'une ligne de commande ne signifie pas qu'une certaine partie de l'anatomie est plus développée...
    • [^] # Re: Un accessoire

      Posté par . Évalué à 0.

      je clique sur son icone. Installer un logiciel? Pareil
      Comment installer un logiciel en cliquant sur un icône? S'il faut cliquer sur chaque dépendance une par une après les avoir téléchargées manuellement une par une, je ne vois pas trop où est l'intérêt.
      À la limite une interface conviviale du style aptitude ou synaptic, pourquoi pas, mais je ne comprends pas bien ton exemple.
      • [^] # Re: Un accessoire

        Posté par . Évalué à 4.

        Comment installer un logiciel en cliquant sur un icône?

        Bah quoi c'est facile. Tu vas sur télécharger.com et lorsque le .exe est téléchargé tu double clic. Après c'est très intuitif. Y'a des choses écrites, mais c'est pour les experts, pas la peine de lire. Toi, tu n'as qu'a trouver le bouton Ok ou oui maître j'accepte de chaque fenêtre et c'est installé... Beaucoup plus simple que yum install truc quoi ;)

        Bon j'arrête. Si tu cliques sur un rpm, ton gestionnaire de paquets l'installe (et il s'occupe des dépendances hein ;) ). Si c'est un script, pareil sauf qu'il faut le rendre exécutable mais j'imagine que c'est possible graphiquement.

        Là où je ne suis absolument pas d'accord avec notre contradicteur, c'est qu'au contraire, il y a une standardisation des shells. Que l'on soit sous GNU/Linux, MacOS, BSD (et même Windows avec le PowerShell!)... on s'y retrouve, la paternité de Zsh est patente. Par contre, avec l'interface graphique, c'est le fouillis le plus complet. Il existe "un paradigme du bureau standard" (celui de Windows quoi), mais mis à part quelques principes c'est bien différant d'un OS à l'autre et même d'un bureau à l'autre.

        Pas facile d'aider quelqu'un dans un environnement graphique. Il faut bien souvent connaître un minimum son bureau, sa distro... et être à coté pour pointer du doigt une zone de l'écran en disant "tu cliques là". Alors qu'avec un Shell c'est simple et presque universel.

        L'interface graphique c'était bien et rassurant quand j'ai découvert GNU/Linux. Mais avec le temps, il y a comme une sélection naturelle des usages, qui me fait utiliser presque systématiquement le shell. Après il ne faut peut être pas opposer à ce point interface graphique et ligne de commande. Gnome-Do me donne l'impression qu'il est possible d'allier vélocité grâce au clavier et le coté franchement ludique de l'interface graphique.
    • [^] # Re: Un accessoire

      Posté par . Évalué à 3.

      Mais je déteste faire une chose avec une ligne de commande que je pourrais faire plus efficacement à la souris

      pareil pour moi, mais c'est également vraie pour la réciproque :
      vim /etc/mpd.conf me semble largement plus simple qu'avec une interface graphique…

      Perso j'ai débuté sous linux en graphique, avec gnome et plus le temps passe, plus j'utilise la ligne de commande…
      • [^] # Re: Un accessoire

        Posté par . Évalué à 1.

        c'est ce que je dis. Quand la ligne de commande est plus rapide on fait avec la ligne de commande.

        PS: la ligne de commande je m'en passerais bien pour certaines tâches, par exemple le fait de devoir passer par vi pour configurer le double écran est une stupidité absolue, il y a eu des efforts, mais aller expliquer à vos parents comment installer le double écran en tapant vi /etc/X11/xorg.conf et surtout... que faire quand ça ne marchera pas.
        Oui je sais il y a des raisons, etc etc, n'empeche que dans ce cas là, ce n'est pas fait (qui devrait être trivial, il l'es en tout cas sous WinXP ou sous Mac).
        PPS: oui nvidia-settings marche mais quand j'ai mon xorg.conf qui est mort, bah se cou***on ne marche plus...
  • # Ca depend.

    Posté par . Évalué à 4.

    surtout pour la simple raison que les GUIs changent trop souvent, et que changer de WM c'est la catastrophe, tout est différent. En tous cas assez différent pour que la ligne de commande devienne LE référentiel si on ne veut pas faire exploser toutes les learning curves.

    et le côté efficace, bien sûr.

    Mais dès que les paramétrages sont nombreux et pointus, la GUI est pratique.
    • [^] # Re: Ca depend!

      Posté par . Évalué à 0.

      En tous cas assez différent pour que la ligne de commande devienne LE référentiel si on ne veut pas faire exploser toutes les learning curves.

      ouille, aïe, ouille!!!
      'tain que ça fait mal!
    • [^] # Re: Ca depend.

      Posté par . Évalué à 1.

      Mais dès que les paramétrages sont nombreux et pointus, la GUI est pratique.
      Oui, et non ....

      Tu remarqueras que 90% des outils de paramétrages, sont pour paramétrer la GUI elle même ou des choses déjà configurée pour la console .....

      Pour la majeure partie : paramétrer X, GDM, les thèmes graphiques, écran de veille, souris, clavier ...

      Le meilleur, etant le clavier :
      1 - loadkeys en ligne de commande (normal)
      2 - /etc/X11/xorg.conf (pour X)
      3 - gestion clavier du WM .....


      Ce qui serait très bien au niveau GUI, c'est une sorte de liste mise a jour en fonction des habitudes de chacun qui proposerait de manière dynamique et interactive la suite de nos intentions.

      je m'explique.

      Je branche ma clé usb, le système me sélectionne des données qui ont changée par rapport a mon /home :

      20 nouvelles photos dans Clé USB /images/feteNoel
      4 nouveaux odt dans Clé USB /documments

      pour les photos :
      il me propose : RANGER dans feteNoel ? / COPIER et trier plus tard / ne rien faire

      pour les odt :
      il me propose : Tout RANGER dans [parcourir] ? / COPIER et trier plus tard / ne rien faire

      Disons que je choisis : "RANGER dans feteNoel pour les photos" et "COPIER et trier plus tard" pour les odt.

      dans une semaine j'ai une notification qui me dit : " les 4 nouveaux odt copiées depuis "Clé USB /documents" le [semaine -1] ne sont toujours pas trié, voulez-vous les trier ?

      cela permettrait d'avoir une GUI qui soient un peut plus qu'une sur-couche graphique à "/usr/bin/cp"

      mes 2 centimes...
      • [^] # Re: Ca depend.

        Posté par . Évalué à 2.

        Par exemple pour de l'encodage dont on change souvent les paramètres/les codecs/le bitrate, je trouve la GUI trés pratique.

        Elle tient 2 rôles intéressants: une interface agréable pour ne pas oublier certaines options, et un moyen d'avoir une vue de synthèse des paramètres utilisés.

        Aprés oui ca dépend de la GUI, et de sa qualité.
        • [^] # Re: Ca depend.

          Posté par . Évalué à 2.

          en même temps tu choisis un peu un contre-exemple.

          Un encodage de vidéo/musique est justement un travail à la fois qui se fait en tâche de fond et répété, donc qui se prête très bien au scripting. Et en général les paramètres qui changent sont très limités. Dans le cas du codec et du bitrate, c'est juste 2 variables à passer à changer (et rien n'empêche un script de te le demander en ligne de commande.
          • [^] # Re: Ca depend.

            Posté par . Évalué à 2.

            Autant j'etais plutot d'accord avec toi jusqu'a recemment, autant handbrake (http://handbrake.fr/) m'a fait change d'avis recemment.

            Interface super simple, permettant tout de meme d'affiner les parametres d'encodage, le systeme de preset fonction bien, une queue evidemment pour batcher le tout et zou.

            GUI ultra simple, tres efficace, fini la galere, je rentre le dvd, je clique sur le preset "flim" et apres sur start. Ensuite je ferme la fenetre et j'oublie.
            Et hop.
  • # Le moyen logique et efficient...

    Posté par . Évalué à 6.

    ...d'interagir avec son ordinateur.

    Après tout, il y a également du texte à taper dans google pour avoir son information?

    Je sais bien qu'avec MSN, les mots ont depuis longtemps disparu au profit d'images animées et de sons,... on voit bien le résultat!

    Une image vaut mieux que mille mots? Je n'y crois pas à l'heure de notre monde complexe et... compliqué!
  • # Command Line is Fu

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Un petit site intéressant :

    http://www.commandlinefu.com/

    Dans les mieux notées :

    sudo !!
    cd -
    ^foo^bar

    et un paquet d'autres, du plus simple au plus... fou.
    • [^] # Re: Command Line is Fu

      Posté par . Évalué à 1.

      Une des commandes bash dont je me sers le plus est justement ^foo^bar;
      Mais j'ai un grief contre elle : il faut taper foo alors que la plupart du temps
      je cherches juste à remplacer un argument ou n par autre chose.
      Quelqu'un aurait-il une solution simple pour faire quelque chose comme :
      ^!:m-n^bar
      (syntaxe non valide malheureusement en bash)
      La seule solution possible actuellement est selon moi :
      !:-(m-1) bar !:(n+1)*
      (assez court mais pas très naturel surtout quand m=n)
      • [^] # Re: Command Line is Fu

        Posté par . Évalué à 2.

        Une des commandes bash dont je me sers le plus est justement ^foo^bar;

        mais un autre grief encore pour cette commande: ça ne remplace que la première occurence de foo. Si quelqu'un connaît une commande équivalente qui remplace toutes les occurences.

        Autre truc éxtrèmement pratique :
        : commande --plein -d -options <pleins d'arguments>
        pour ajouter la ligne à l'historique sans l'éxécuter. (attention à l'espace après le ":").
  • # ligne de commande, kézako ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J'utilise une distribution Linux qui me permet de tout gérer ou presque sans passer par la ligne de commande (merci Mandriva), du coup je n'utilise pas beaucoup.

    D'ailleurs je ne sais pas l'utiliser et c'est un regret. Un regret pour moi même car ma curiosité n'est pas satisfaite, mais un regret parce que je ne crois pas qu'il existe un tutoriel pour apprendre facilement la ligne de commande (soyons positif, ça doit exister quelque part sur internet ou dans un livre, mais je n'ai pas pris le temps de vraiment chercher, ou pas eu le courage).

    Je sais ce qu'est la ligne de commande, je suis convaincu de sa puissance pour automatiser (quoi que là on dépasse la simple ligne de commande pour rentrer un peu plus dans les arcanes de Linux avec des scripts kivontbien), je sais m'en servir basiquement mais que basiquement, c'est à dire une commande à la fois sans pipe (ah si je sais envoyer la sortie vers un fichier avec > )

    Au final, l'utilisateur que je suis se contente de l'interface graphique qui me suffit, faut dire que pour faire du traitement de texte, internet, mail, chat, regarder des photos (un peu de retouche), écouter de la musique et visionner des vidéos c'est pas mal l'interface graphique.

    Mais quand même...
  • # Ce qu'il manque au shell...

    Posté par . Évalué à 2.

    C'est le drag and drop.

    Dès qu'il s'agit de copier un fichier d'un endroit à un autre avec une arborescence complètement différente, le shell est loin derrière un rox-filer. C'est vraiment pas pratique.
    Avoir un cache de copie à la Ctrl-C (sur un fichier/répertoire entier) serait cool quand même.
    • [^] # Re: Ce qu'il manque au shell...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      T'as un journal récent qui parle d'un truc comme ça (Ultra-copier), et qu'en plus, ça a l'air bien !
    • [^] # Re: Ce qu'il manque au shell...

      Posté par . Évalué à 2.

      1 fichier non, la complétion auto marche bien mieux ( si on connait l'arbo) que le clik clik clik clik

      Cependant pour plusieurs fichiers, l'interface graphique peut être plus intéressante ( quoique find plop/ -iname 'oups*' -or -iname 'plonk' -exec cp {} dest/ \; est pas mal non plus ;) )

      Personnellement j'use et abuse de la ligne de commande
      tri, modification de fichiers
      ouverture de fichier dans l'emacs déjà ouvert (avec complétion auto sur tous les fichier de l'arbo de travail )

      Enchainement de commande (sed, awk, tr, sort, perl -p -i -e, cut, while, for, read, $(), | xargs, grep, &&, ||, ... )
      Tout ça me vient rapidement à l'esprit
      et oui j'utilise à la fois awk, sed, cut, car simplement il arrive que l'une ou l'autre soit plus pratique à utiliser :)

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # Parce que le shell permet des choses bien plus facilement qu'un GUI

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Genre enregistrer l'entrée son de la carte son directement en Ogg Vorbis (temps réel) :

    rec -c 2 -r 44100 -s -t wav - | oggenc -q 5 --raw --raw-chan=2 --raw-rate=44100 --raw-bits=16 - > MyLiveRecording.ogg

    Ça met un peu de temps à trouver la première fois mais ensuite ça roule.

    Y'a plein d'autres trucs pratiques, genre l'encodage de vidéo aussi ou une interface graphique fait perdre un temps fou et ça n'aide pas à comprendre ce que fait telle option, alors que là quand tu lis le man ben tu apprends.

    Par contre pour la gestion de fichiers il faut savoir se coupler à ROX-Filer, easytag (audio) et gthumb (photos) pour être le plus rapide possible.

    « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

    • [^] # Re: Parce que le shell permet des choses bien plus facilement qu'un GUI

      Posté par . Évalué à 3.

      Là tu as prix l'exemple d'une commande complexe ( ce qui montre la puissance d'un shell ;), mais tu peux prendre beaucoup plus simple :

      convert screen.png screen.jpg

      Compares le temps de faire ça, surtout avec l'auto-complétion, avec le temps pour ouvrir GIMP et l'image à la souris (sans ligne de commande, pas de fichier par défaut), puis à cliquer sur « sauvegarder sous » pour choisir un autre nom et format.
      Je pense que cette ligne de commande prends moins de temps que le chargement de GIMP :p

      La dernière fois que je me suis retrouvé devant un « WordPad » ( C'est plus Word ? :p ) sur un portable ( donc même pas une souris, mais un touchpad... ), j'ai vite abandonné. Je préfère tout de même LaTeX pour la mise en page, et la différence est très sensible.

      Les interfaces en lignes de commandes sont très ergonomiques en générales, contrairement à certains cliquodrôme. Toutefois, je ne vois pas l'intérêt d'utiliser links pour le web ( sauf qu'on rencontre des problèmes avec X et que l'on veut passer sur le wiki de notre distribution pour voir la solution ;), et de tronquer notre WM pour un GNU screen ( à ce stade là, on a déjà abandonné les environnement de bureaux complets... )

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.