Journal Google : do not be evil, c'est fini

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
9
12
août
2010
« Do not be evil. » Telle était la devise de Google, qui impliquait d'éviter les actions déloyales ou manquant de respect aux gens.

Beau principe, pour un acteur majeur et grandissant d'Internet, d'autant plus qu'Internet prend de plus en plus de place dans nos vies. Ce principe, que je vois comme une exaltation de ce que j'appellerais l'égalité des chances sur Internet, datait probablement des origines hackers de Google.

Dommage : c'est fini. Google, de concert avec Verizon, un gros fournisseur de transit Internet américain, a publié une suggestion de cadre de régulation d'Internet par la FCC — le régulateur américain des communication, équivalent de notre ARCEP. Cette suggestion exclut les contenus « illicites » et l'« Internet mobile » des principes de neutralité.

De la part de Verizon, c'était prévisible, ce sont à la base des téléphonistes, donc des connards. Mais de la part de Google, c'est… instructif. Jusqu'à présent, Google jouait loyalement, et on pouvait difficilement leur reprocher autre chose que d'être les meilleurs dans leurs domaines. Si la situation était parfois équivoque, on pouvait difficilement les considérer comme ennemis. C'est fini.

Merci Google : on attendra que ça se confirme, mais il semble que vous révélez finalement votre vrai visage.

Source : [http://www.eff.org/deeplinks/2010/08/google-verizon-netneutr(...)].
  • # Réponse de Google

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    http://googleblog.blogspot.com/2010/08/facts-about-our-netwo(...)

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

    • [^] # Re: Réponse de Google

      Posté par . Évalué à 5.

      La question que je me pose, au vu de leur est réponse, est de savoir s'il vaut mieux avoir :
      - un compromis qui a le mérite de mettre effectivement en place certaines garanties quand à la neutralité, au risque de ne plus quitter ce stade
      - ou ne pas légiférer tant qu'on n'arrive pas à imposer la neutralité sans exceptions (comme sur les réseaux mobiles), au risque de ne jamais légiférer.


      Au final ça me rappelle un peu les questionnements sur le copyleft dans les licences libres : va-t-on parvenir à l'objectif sans concessions (GPL), ou vaut-t-il mieux être plus pragmatique (BSD) ?
      • [^] # Re: Réponse de Google

        Posté par . Évalué à 3.

        BSD/GPL ca va plus loin que "concession ou pas", mais plutot dans la facon de voir la liberte.

        BSD c'est "tiens, prends, ca fait zizir. Partage si ca te chante. Ou pas.".
        GPL c'est "tiens, prends, ca fait zizir. Mais faut partager et forcer les autres a partager aussi".

        If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

        • [^] # Re: Réponse de Google

          Posté par . Évalué à 10.


          GPL c'est "tiens, prends, ca fait zizir. Mais faut partager et forcer les autres a partager aussi".

          T'as oublié de préciser que Stallman venait en personne faire bouffer leurs claviers par le fondement à ceux qui partagaient pas les logiciels sous GPL et sacrifiait des chatons pour que les protecteurs des animaux forcent les détenteurs de logiciels libres à les redistribuer. Récemment il aurait même décidé de faire pêter des puits de pétrole pour punir GreenPeace dont les bénévoles ont oublié de distribuer les copies d'une gNewSense qu'il a placé frauduleusement sur les serveurs de l'assoc'.
          Les programmeurs qui foutent leur travail sous copyleft, c'est de la même graine que les grêvistes de la SNCF ou ceux de la RATP. Ils nous prennent en otage ! Faut l'savoir, ça ! Faut l'savoir !
          • [^] # Re: Réponse de Google

            Posté par . Évalué à 0.

            Faut assumer l'obligation de la gpl hein...
            Non pas que j'ai un probleme avec, mais on dirait que certains ont du mal a reconnaitre que la gpl force a faire certaines choses...

            C'est sur que si tu distribue pas, t'es pas concerne, mais sachant que la gpl et la bsd sont des licences de distribution, ca me parait pas tres pertinent de dire "ouais mais si tu distribues pas t'es pas concerne par la licence de distribution".

            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

            • [^] # Re: Réponse de Google

              Posté par . Évalué à 2.

              Comment une licence logicielle peut-elle ne pas être une licence "de distribution" ???

              BeOS le faisait il y a 15 ans !

        • [^] # Re: Réponse de Google

          Posté par . Évalué à 1.

          BSD: la liberté des développeurs est garantie. (*)
          GPL: la liberté de tous est garantie.(**)

          (*) et comme en entreprise ils ne sont pas libres, c'est au final la liberté des donneurs d'ordres qui est garantie.
          (**) et si tu dis genoulinux, tu gagnes une image de gnou/narguilé.
  • # Tout blanc ou tout noir ?

    Posté par . Évalué à 10.

    « De la part de Verizon, c'était prévisible, ce sont à la base des téléphonistes, donc des connards. »

    Je vais éviter de développer cette partie, elle est déjà très argumentée.


    « Cette suggestion exclut les contenus « illicites » et l'« Internet mobile » des principes de neutralité. »

    Il me semble que le problème n'est pas l'exclusion de contenus illicites. En effet, dire l'opposé reviendrait à accepter la circulation de matériels piratés. Le vrai problème, selon moi, est que pour mettre en place un système de contrôle du piratage au niveau des FAI, on ouvre la voie au filtrage généralisé. En fait, c'est dire non à la neutralité !

    Quant à l'internet mobile, je suis partagé. Il me semble que cette déclaration vient surtout de constatations techniques. Visiblement, il est difficile, pour l'instant, d'ouvrir en grand les tuyaux du sans-fils. Mais peut-être que quelqu'un ici qui travaille dans le domaine des télécoms pourra argumenter et dire si les opérateurs arnaquent ou traînent juste les pattes...
    • [^] # Re: Tout blanc ou tout noir ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Il me semble que le problème n'est pas l'exclusion de contenus illicites.

      Si si. Un fournisseur de tuyau n'a pas à regarder ce qui passe dedans. Si quelqu'un doit le faire, c'est la police ou la douane. La Poste doit livrer du courrier, pas livrer le courrier licite. La Poste n'a pas à ouvrir le courrier pour regarder dedans et juger s'il est licite. La Poste n'a pas à utiliser une base de données des adresses de criminels pour ne pas leur livrer leur courrier.
      • [^] # Re: Tout blanc ou tout noir ?

        Posté par . Évalué à 5.

        En fait, je n'ai pas été assez clair. J'ai répondu en ayant à l'esprit la communication dans un débat. Je pense que dire qu'on est opposé à un filtrage des contenus illicites permet trop facilement à un adversaire de conclure qu'on est en faveur de la circulation du matériel illégal. Et ton exemple avec La Poste est correct. Il montre que le problème vient des usagers, pas du tuyau qui sert à la communication. Cela dit, la police peut ouvrir un courrier sous certaines conditions...
      • [^] # Re: Tout blanc ou tout noir ?

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est même pire que ça. Un truc illicite ne l'est que par décision d'un juge. Donc même un robot performant aura du mal à se décider.

        "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Tout blanc ou tout noir ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Je n'ai pas de compétences particulières en télécommunication radio mais bon, le problème est bien simple:
      Là où en filaire on peut tirer autant de fils qu'on veut, le seul problème est le coùt, en radio on est limité. Déjà on est obligé de choisir une certaine plage de fréquence selon l'utilisation (faible fréquence => très peu de débit disponible, haute fréquence => protée quasi nulle), résultat toutes les télé-communications sur terre qui doivent avoir une portée de l'ordre du km se retrouvent entre 100MHz (FM) jusqu'à 2GHz (3G, mais c'est plus vraiment le km en général là ..).
      Donc grosso modo, y a 2GHz de bande passante (distance entre les deux fréquences extrêmes), constant, qu'on ne peut pas étendre, au contraire du nombre de fibre optiques ou routeurs ou autre.
      Un autre problème en filaire VS sans fil, c'est que pour le sans fil, les ressources sont partagées entre tous les usagers ! Ainsi, les technologies 3G+ actuelles annoncent fièrement 14Mbps.... par canal, un canal faisant 5MHz, et les blocs alloués par opérateur sont de 15MHz, sauf Free Mobile qui n'a que 5MHz il me semble (plus deux trois restes sur d'autres fréquences)
      Donc du côté filaire on peut étendre aussi bien côté technique que technologique, côté sans-fil, pas la choix, on ne peut faire évoluer que le côté technologique ! C'est pour ça que tous les nouveaux protocoles sans fils ont des modulation tordues, pour faire passer un maximum de données dans un minimum de bande passante. Ça m'étonnerait même pas qu'il y ait une limite théorique au débit maximum atteignable pour une bande passante donnée.
      Après, quand je dis que y a pas de solution technique, c'est un peu exagéré, il existe une solution: augmenter la densité, ce qui permet à la fois d'augmenter la gamme de fréquences acceptables, et d'augmenter le débit par utilisateur, un canal étant alloué à moins d'utilisateurs simultanément.

      Bon donc tout ça pour dire qu'augmenter les débits en mobilité c'est nettement plus compliqué, qu'en fixe, et que, amha, les technologies suivent quand même plutôt bien les réseaux filaires en terme de débit. (le iHSPA made in Free est donné pour 28Mbps ...)
      Après, les opérateurs y mettent quand même pour que ce soit lent. Vu que cet article par de Verizon, on va parler de leurs copains, Sprint, avec leur 4G. Du wimax, qui est censé cartonner ..... qui se fait battre par de la 3G d'un opérateur concurrent ! La technologie est bien capable de faire beaucoup plus, ils n'ont juste pas mis les liens qui vont bien ....
      En moins dramatique, en France les évolutions de débits HSDPA des opérateurs en place est assez marrant à voir. Une antenne gère 3 canaux simultannés, donc à supposer qu'ils sortent du HSPA 28Mbps, un simple lien 100Mbps suffit à tenir l'antenne.
      Pourtant la migration (logicielle+liens!) d'émetteurs de 3.6Mbps à 7.2Mbps a été laborieuse (et je ne suis même pas sûr qu'elle soit finie), et entament seulement une migration (toujours logicielle+liens) à 14.4Mbps, à croire que leur réseau (filaire, ici !) n'est pas prévu pour durer ...

      Enfin bon, bref, dans le principe effectivement il devrait y avoir des congestions sur les réseaux mobiles, qui font que de la QoS est bien nécessaire, mais le gros problème reste quand même les opérateurs qui ont du mal à suivre. D'ailleurs si l'accord de Google a été fait avec Verizon et pas T-Mobile (qui est l'opérateur historiquement de prédilection de google), c'est pas pour rien, Verizon est donné pour avoir un réseau vraiment catastrophique.
      • [^] # Re: Tout blanc ou tout noir ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Ça m'étonnerait même pas qu'il y ait une limite théorique au débit maximum atteignable pour une bande passante donnée.

        En effet, on appelle ça le théorème de Shannon : http://en.wikipedia.org/wiki/Noisy-channel_coding_theorem
      • [^] # Re: Tout blanc ou tout noir ?

        Posté par . Évalué à 6.

        Enfin bon, bref, dans le principe effectivement il devrait y avoir des congestions sur les réseaux mobiles, qui font que de la QoS est bien nécessaire

        Rha, j'en ai marre de cet amalgamme : tu viens de nous montrer que les ressources mobiles sont limitées. Soit.

        Que proposent les opérateurs ? De faire de la QoS sur les applis / les usages ! Quel rapport avec les problèmes de débit évoqués plus haut ? Aucun. C'est du délit de salle gueule, et de l'entrave à la concurrence en ce qui concerne la VoIP.

        Si les opérateurs doivent faire de la QoS (ce qui semble nécessaire d'après ta démonstration, mais je pense que ça se discute), ça doit uniquement être fait sur le débit (par utilisateur) et non sur une quelconque différenciation du contenu.
        • [^] # Re: Tout blanc ou tout noir ?

          Posté par . Évalué à 6.

          Et j'ai oublié d'ajouter un argument se rapprochant de celui de Thierry juste en dessous : on dit que le P2P c'est dangereux car ça bouffe plein de BP. Soit. Mais faire du youtube à longueur de temps, ça ne l'est pas peut-être ? Cela montre très bien le petit jeu auquel se mettent les "FAI" mobiles : si t'es assez gros pour négocier ou si t'as de la thune pour le faire, tu peux rentrer sur "notre" Internet. Même si tu bouffes plein de BP, pas de pb. Sinon, tu n'es pas accessible de notre réseau, et basta.
    • [^] # Re: Tout blanc ou tout noir ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Mais peut-être que quelqu'un ici qui travaille dans le domaine des télécoms pourra argumenter et dire si les opérateurs arnaquent ou traînent juste les pattes...

      Je ne travaille pas dans le domaine des télécoms, mais quand je vois que les connexions 3G+ sont bridées, et que des utilisations à faible débit telles que la voix sur IP sont interdites, alors que dans le même temps les opérateurs nous incitent à y faire passer des flux TV, je m'interroge !
    • [^] # Re: Tout blanc ou tout noir ?twf tiret

      Posté par . Évalué à 4.

      Il me semble que le problème n'est pas l'exclusion de contenus illicites. En effet, dire l'opposé reviendrait à accepter la circulation de matériels piratés. Non.

      Déjà tu fais une simplification. Tu poses comme acquis que !illicite = piraté.

      Sauf qu'il y a deux problèmes avec ce raisonnement :

      Premièrement, la notion de piraterie n'est définie nulle part, si ce n'est peut être dans les textes de l'ONU[1]

      Ensuite Illicite n'est pas clairement défini dans les textes de loi. La contrefaçon l'est, le meurtre aussi, le délit de négligence aussi (en France du moins), mais pas "un contenu illicite".
      C'est exactement le problème qu'il y avait dans le paquet télécom. Et ce sur quoi la Quadrature du Net (et d'autres) se sont énormément investis. Le paquet télécom était rempli de "lawful", de "legal", "illegal" et "unlawful". Sauf que c'est défini nulle part dans le droit communautaire.
      Alors on pourrait dire qu'on va bloquer les contenus mettant en scène des mineurs dénudés. C'est quelque chose qui ne mange pas de pain et qui fait l'unanimité. Puis dans un deuxième temps on pourra bloquer les contrefaçon. Là l'unanimité est moindre, mais ça ne choque pas encore trop. Puis on pourrait peut être bloquer l'accès au ressources nazies. Ah oui, mais là le droit international n'est pas uniforme. Est ce qu'on bloque quand même ou pas ? Et puis on finira bien par bloquer les ressources dérangeantes (comme le "délit de presse" dans l'arjel évoqué précédemment).
      Bref, ce terme est dangereux.


      [1] Convention des nations unies sur le droit de la mer : http://www.un.org/french/law/los/unclos/part7.htm [+]
      Article 101

      Définition de la piraterie

      On entend par piraterie l'un quelconque des actes suivants :

      a) tout acte illicite de violence ou de détention ou toute déprédation commis par l'équipage ou des passagers d'un navire ou d'un aéronef privé, agissant à des fins privées, et dirigé :

      i) contre un autre navire ou aéronef, ou contre des personnes ou des biens à leur bord, en haute mer;

      ii) contre un navire ou aéronef, des personnes ou des biens, dans un lieu ne relevant de la juridiction d'aucun Etat;

      b) tout acte de participation volontaire à l'utilisation d'un navire ou d'un aéronef, lorsque son auteur a connaissance de faits dont il découle que ce navire ou aéronef est un navire ou aéronef pirate;

      c) tout acte ayant pour but d'inciter à commettre les actes définis aux lettres a) ou b), ou commis dans l'intention de les faciliter.
  • # Devise

    Posté par . Évalué à 0.

    Effectivement, la devise de Google qui etait de ne pas faire de mal est belle et bien rompue. C'est vraiment qque chose qui me decoit de leur part. Aujourd'hui, ils viennent justement de faire mal a Internet a considerer que certains terminaux doivent avoir accès à un Internet bien particulier...

    Quel gachis !
    • [^] # Re: Devise

      Posté par . Évalué à -1.

      devise... google est simplement une entreprise donc du business. Ils en ont rien à secouer que le contenu soit illicite ou pas. Leur "filtrage" n'est qu'un prétexte pour analyser de plus près le contenu et revendre sous forme de pub ou de statistiques. Rien de plus.

      Comme dit la maxime, "L'enfer est pavé de bonnes intentions" je trouve que ça colle plutôt bien à "Don't be evil" ^^
  • # Ah... Google...

    Posté par . Évalué à 2.

    Mouais... Je suis toujours mitigé sur Google. Et là, j'ai du mal à voir pire que ce qu'ils font (ou qu'ils ont fait) déjà en fait.

    Le coup du filtrage pour les chinois, ça a été énorme quand même ! Alors évidemment maintenant que c'est abandonné, on n'y pense plus beaucoup, mais en attendant, ils sont capables de brosser dans le sens du poil l’extrémisme politique juste pour faire leur business.

    Là, c'est la dictature du pognon, et j'y vois un interêt simple : le piratage commence à coûter cher. Pas aux majors et autres artistes, non, mais aux FAIs eux-même. Ce sont eux qui payent des infrastructures gigantesque pour q'uon puisse p2per tranquillous dans le canapé.

    Vu qu'il n'y a pas de raison pour que la course au n'importe n'arrive pas sur les téléphones portable, certains acteurs commencent à prendre les devants. Et Google au passage, mais ça, c'est dans le flot...
    • [^] # Re: Ah... Google...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Et s'ils facturaient au client ce qui leur coûte réellement ? Genre le débit maximal écrêté ? Ou le volume de transfert ?

      Plutôt que d'essayer de faire du filtrage bancal ?
      • [^] # Re: Ah... Google...

        Posté par . Évalué à 3.

        > Et s'ils facturaient au client ce qui leur coûte réellement ? Genre le débit maximal écrêté ? Ou le volume de transfert ?

        Perso, je suis pour pour pour et archi pour. Je n'aime pas du tout cette manie du "illimité" qui est une vraie plaie pour tout le monde.
        Uniquement pour rassurer le péquin moyen qui s'évite de calculer quoi que ce soit en lui faisant miroiter un prix plafond (qui est en fait un prix plancher évidemment) on fait, par définition, payer plus cher qu'il ne le faudrait à la grande majorité.

        Depuis que je paye mes communications de portable à la minute, je nage dans le bonheur, avec une facture flottante, révélatrice de ma vraie consommation.

        J'ai eu longtemps (chez Netpratique) un abonnement ADSL limité, le seul encore en place. Vu ce qu'on payait, c'était un trésor ce truc ! Malheureusement, il y avait de moins en moins de clients, et Netpratique a dû fermer.

        La mode est au gratuit (pourri) à l'illimité (qui en fait est parfois limité), et pas au "je sais ce que je paye"... c'est fort dommage.
    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 8.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: Ah... Google...

      Posté par . Évalué à 3.

      le piratage commence à coûter cher. Pas aux majors et autres artistes, non, mais aux FAIs eux-même. Ce sont eux qui payent des infrastructures gigantesque pour q'uon puisse p2per tranquillous dans le canapé.

      Ce sont eux qui ont un modèle économique de merde.
      Ils construisent de grosses infras, les vendent mal car il faut mettre "illimité" partout, et après réclament une loi pour ... pouvoir différencier le traffic et vendre plus cher certaines catégories ?!

      Ils sont juste un putain de transporteur. Qu'ils se facturent proportionnellement à la grosseur du truc transporté, mais qu'ils ne commencent pas à vouloir mettre leur nez dedans afin de faire payer plus cher certaines choses en fonction de leur nature, en aiguilleur tout-puissant.
  • # Google à la solde des telcos

    Posté par . Évalué à -2.

    Jusqu'à présent, Google jouait loyalement, et on pouvait difficilement leur reprocher autre chose que d'être les meilleurs dans leurs domaines.

    Ben voyons... Sur le Nexus One, on ne peut pas passer par le Wi-Fi pour télécharger des applications, même gratuites. On ne peut que passer par son opérateur téléphonique, alors que le reste fonctionne très bien par le Wi-Fi (à l'exclusion peut-être des downloads de Google Maps qui nécessitent aussi la 2/3G, mais je n'ai pas vérifié... mais ça ne fait que renforcer mon propos).

    Vive la neutralité... et surtout, vive sa facture de portable quand le forfait ne comprend pas de data.

    Mais bon, effectivement, pour être au courant il faudrait un petit peu arrêter de se branler la nouille avec l'iPhone et de mouler sur les 36 journaux quotidiens qui bouffent de la pomme.
    • [^] # Re: Google à la solde des telcos

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ben voyons... Sur le Nexus One, on ne peut pas passer par le Wi-Fi pour télécharger des applications, même gratuites.

      A semble plus un soucis applicatif donc de ROM qu'un réel problème matériel. Donc change ta rom.

      Perso j'ai un HTC Desire estampillé Orange et je passe toujours en WIFI à la maison pour les mises à jour. Je n'ai jamais eu de problème.

      Mais bon, effectivement, pour être au courant il faudrait un petit peu arrêter de se branler la nouille avec l'iPhone et de mouler sur les 36 journaux quotidiens qui bouffent de la pomme.

      Oui en plus la pomme c'est le pêché, boooouuuuh pas la pommme !

      Alexandre COLLIGNON

      • [^] # Re: Google à la solde des telcos

        Posté par . Évalué à 2.

        On voit le résultat du précédent mangeage de pomme (cf Adam et Eve) ...

        Mais bon, peut être que comme en mathématique moins par moins égal plus, donc en remangeant la pomme on repart illico pour l'Eden !!

        Achetez Apple !!

        PS: le vendredi c'est permis !
        • [^] # Re: Google à la solde des telcos

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.


          Mais bon, peut être que comme en mathématique moins par moins égal plus, donc en remangeant la pomme on repart illico pour l'Eden !!


          En fait il suffit de manger un nombre impair de pomme pour combler le problème....

          Une pomme par jour jusqu'à ma mort... on verra bien le dernier jour s'il faut me mettre une pomme dans la bouche avant mon dernier souffle.

          Alexandre COLLIGNON

      • [^] # Re: Google à la solde des telcos

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Pareil pour le Spica et tous les android que je connais.
    • [^] # Re: Google à la solde des telcos

      Posté par . Évalué à 4.

      Bon alors tout les applications que j'ai télécharger sans ma carte SIM sur mon Nexus One via le wifi, j'ai du faire une fausse manipulation ?
      Et toutes celles que je télécharge avec ma carte SIM avec juste le wifi d'activé ?
      Un peu de sérieux quand on argumente merci.
      • [^] # Re: Google à la solde des telcos

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai une version 2.2 FRF42 36942 qui me le fait à moi et à mes collègues, et j'avais le même problème sur les versions 34429 et 34565. Il s'agit de versions diffusées par Google pour les développeurs, mais j'ai pu constater qu'un nombre particulièrement important de personne avait le même problème en consultant différents forums, et ce avec différentes versions, donc oui, c'est un problème serieux, et si il s'agit simplement d'un bug, Google n'a pas l'air pressé de vouloir le corriger.

        Sinon, je suis preneur sur l'origine et la version de ton firmware.
    • [^] # Re: Google à la solde des telcos

      Posté par . Évalué à 2.

      je partage ta méfiance des opérateurs télécom. Google n'est pas irréprochable OK mais par contre pour le Nexus One je ne suis pas d'accord. Je travaille avec un Nexus One pour tester mes applications Android et je n'ai jamais mis de carte SIM à l'intérieur. La condition pour accéder à l'Android Market c'est d'avoir un compte google. J'ai installé des dizaines d'applications gratuite depuis le Market sans SIM.

      Je précise que c'est une version non brandé opérateur que j'ai.
    • [^] # Re: Google à la solde des telcos

      Posté par . Évalué à 2.

      >A la solde
      Je sais pas, mais en tout cas Oracle semble vouloir chercher des poux à Google à propos de Dalvik dans Android.
      Info relayée sur macgénération ...
      http://www.macgeneration.com/news/voir/164911/oracle-attaque(...)

      ça m'inquiète plus qu'une QoSoD verizonienne.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.