Journal Offres "Internet illimité" : Orange et SFR assignés pour pratiques trompeuses par l'UFC-Que Choisir.

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
29
16
sept.
2010
Je pense que tout le monde ici est conscient que les fameuses offres data des opérateurs mobiles vendues comme étant des accès illimités à Internet ne sont pas illimités (quota de données échangées) et encore moins des accès à Internet (pas d'IP publiques, ports filtrés).

L'UFC-Que Choisir assigne donc Orange et SFR en justice pour pratiques commerciales trompeuses, l'idée étant de les forcer à clarifier les descriptions de leurs forfaits 3G.

Au-delà de l'action en justice ce qui me semble intéressant c'est que ça amène à parler de ce problème en dehors du cercle des initiés, ce qui permettra peut être au grand public de se rendre compte qu'ils se font enfiler à sec et que non c'est pas normal de devoir payer un forfait mail quand on est sensé déjà avoir un accès Internet ...

Quelques liens :
http://www.quechoisir.org/pages/breves/Internet-illimite-Les(...)
http://www.marianne2.fr/Que-Choisir-porte-plainte-contre-Ora(...)
http://www.pcinpact.com/actu/news/59380-internet-illimite-or(...)
  • # web/internet

    Posté par . Évalué à 4.

    Je me pose plein de question sur cette affaire.

    Cela dira-t-il enfin la différence (légale) entre web et internet (par jurisprudence) ?
    ou s'agit-il seulement de l'aspect forfaitaire ?
    "...n'est pas vraiment de l'Internet et encore moins de l'illimité."

    S'ils perdent le procès que se passera-t-il ?

    Je n'ai pas compris ce qui définit les mots dans une telle situation. Les experts, l'usage.
    Le grand public en apprend plus par les pubs orange que par les experts et ils sont (le grand plubic) plus nombreux. Y-a-t'il un risque que l'usage soit considéré comme étant celui commercial ?
    • [^] # Re: web/internet

      Posté par . Évalué à 0.

      Internet : Réseau
      Web : application

      Si tu ne vois pas la différence, je vais passer par l'analogie des voitures:
      Je te vend un passe "Autoroutes illimitées", où tu ne pourras qu'aller qu'à une seule destination qui est la sortie d'autoroute X et à concurrence d'utiliser 40 litres d'essence dans le mois.
      • [^] # Re: web/internet

        Posté par . Évalué à 10.

        Si tu ne vois pas la différence je vais passer par l'analogie du sage et de l'idiot
        le sage montre la lune
        l'idiot regarde le doigt

        Je pense que le post précédent savait très bien de quoi il en retourne, et qu'il a la même définition que toi bien entendu, mais l'important ce n'est pas ce que NOUS pensons mais ce que va penser et juger le tribunal grâce à cette plainte. Qui pourrait effectivement faire peut être jurisprudence en entérinant une définiton précise des différents usages d'un réseau commun. Oui.

        Pour finir, reprenons l'analogie des voitures ... Quant je vais chez le garagiste il ne me fait pas signer un ordre de réparation "pour le moteur", mais un devis de réparation "pour telle pièce". La différence, on la voit bien, de suite ... Plus question ensuite de pouvoir utiliser le mot "internet" en sous entendant un accès complet au réseau lorsqu'il s'agit uniquement de contrat de vente d'accès à des services précis du réseau.

        C'est d'ailleurs certainement l'objet réelle de la plainte de l'assocation "UFS que choisir", demandant implicitement à un tribunal de statuer sur la définiton des mots afin de clarifier la réalité des offres proposées. Aujourd'hui c'est le grand flou, ils sont toujours à la llimite de la publicité mensongère. Lorsque la situation aura été clarifiée, les opérateurs ne pourront vendre des vessies pour des lanternes :) (ce qui n'enlève rien à leur choix pour le contenu de leur offre)

        non ?
    • [^] # Re: web/internet

      Posté par . Évalué à 8.

      Pour Orange, je pense qu'il peuvent jouer sur le fait qu'ils ne vendent pas un "accès Internet", mais "un accès Internet selon Orange".
      • [^] # Re: web/internet

        Posté par . Évalué à 5.

        Sauf qu'Orange n'est pas assigné par rapport aux termes "Internet selon Orange" mais "Internet Illimité". D'ailleurs, ça ne fait pas de différence, car même leur "Internet selon Orange" si restrictif est limité dans l'usage (débit).

        <<Article L121-1
        Est interdite toute publicité comportant, sous quelque forme que ce soit, des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur, lorsque celles-ci portent sur un ou plusieurs des éléments ci-après ; existence, nature, composition, qualités substantielles, teneur en principes utiles, espèce, origine, quantité, mode et date de fabrication, propriétés, prix et conditions de vente de biens ou services qui font l'objet de la publicité, conditions de leur utilisation, résultats qui peuvent être attendus de leur utilisation, motifs ou procédés de la vente ou de la prestation de services, portée des engagements pris par l'annonceur, identité, qualités ou aptitudes du fabricant, des revendeurs, des promoteurs ou des prestataires.>>



        Dans tous les cas, l'utilisation du terme 'illimité' est trompeur et ils le font en connaissance de cause. Je prend pour exemple chez Orange le descriptif de leur offre ADSL "internet - TV téléphone" où l'on lit :
        <<
        téléphone par internet illimité
        vers 4 numéros de mobiles tous
        opérateurs en France métropolitaine
        vers tous les fixes de France métropolitaine et vers plus de 100 destinations (4)>>


        Il est clairement indiqué que le téléphone est "illimité vers 4 numéros (...)", et non pas tout simplement illimité, avec un renvoi à ces limitations très loin et en très petit.

        Il faut donc faire la différence entre les limites dues à des exceptions techniques (panne, couverture...), et les limites qui constituent l'essentiel de l'offre.

        Ces mêmes limites 'commerciales' n'étant de surcroît pas cohérentes: Limitation du débit au delà de 1Go pour (selon eux) assurer la qualité du réseau mais en parallèle aucune limitation sur la TV par streaming et les vidéos à la demande.
    • [^] # Re: web/internet

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Les définitions officielles sont les suivantes :

      internet n. m. sg.
      Domaine : Télécommunications/Réseaux-Internet.
      Définition : Réseau mondial associant des ressources de télécommunication et des ordinateurs serveurs et clients, destiné à l'échange de messages électroniques, d'informations multimédias et de fichiers. Il fonctionne en utilisant un protocole commun qui permet l'acheminement de proche en proche de messages découpés en paquets indépendants.
      Note : L'acheminement est fondé sur le protocole IP (Internet Protocol), spécifié par l'Internet Society (ISOC). L'accès au réseau est ouvert à tout utilisateur ayant obtenu une adresse auprès d'un organisme accrédité. La gestion est décentralisée en réseaux interconnectés.
      Équivalent étranger : Internet network, Internet, Net.

      toile d'araignée mondiale ou, ellipt., toile mondiale, toile n. f. sg.
      Abréviation : T.A.M.
      Domaine : Informatique/Internet.
      Définition : Dans l'internet, système, réparti géographiquement et structurellement, de publication et de consultation de documents faisant appel aux techniques de l'hypertexte.
      Voir aussi : hypertexte, internet.
      Équivalent étranger : World Wide Web.

      Source :
      http://www.culture.gouv.fr/culture/dglf/cogeter/16-03-99-int(...)
      http://franceterme.culture.fr/FranceTerme

      Il y a donc déjà une différence officiel (légale ?) entre web (enfin toile en bon français) et Internet...
      • [^] # Re: web/internet

        Posté par . Évalué à 2.

        Merci
        Ces définitons valent elles devant un tribunal ? (même question :p)
        Ce dernier peux exiger leur clarification ? (la définiton de "tam" me semble bien bien floue)
        en tout cas si un tribunal entérinne cette définition de "internet", et que la décison fait jurisprudence, plus question pour les opérateurs de "vendre un accès internet" puisqu'ils vendent dans les fait "un accès web, limité en poids" et parfois y inclus un "service mails", ou le facture en sus.

        Utilisateur de SFR, perso je peux dire que j'ai un "accès internet" dans la mesure où les seules restrictions concernent le poids mensuel total reçu ainsi que la vitesse d'émission. Pas de blocage de ports, ni de protocoles, ni de service à ma connaissance. (ha si... SIP ... ha ben tiens alors ce n'est plus un accès internet, alors...)
        • [^] # Re: web/internet

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Merci
          De rien.

          Ces définitions valent elles devant un tribunal ? (même question :p)
          Je n'en sait rien avec certitude, mais vu qu'elles ont étés publiées au journal officiel je suppose qu'elles ont une valeur légale.

          Les définitions sont effectivement assez floues, il faudra de toutes façon les clarifier pour juger si on autorise les opérateurs à vendre leurs trucs sous le nom Internet ...


          Utilisateur de SFR, perso je peux dire que j'ai un "accès internet" dans la mesure où les seules restrictions concernent le poids mensuel total reçu ainsi que la vitesse d'émission. Pas de blocage de ports, ni de protocoles, ni de service à ma connaissance. (ha si... SIP ... ha ben tiens alors ce n'est plus un accès internet, alors...)
          Intéressant en effet, c'est quasiment du vrai Internet ...

          Question subsidiaire : ton téléphone a il un adresse IP publique ou tu es derrière un NAT comme chez Orange ?
          • [^] # Re: web/internet

            Posté par . Évalué à 4.

            >Question subsidiaire : ton téléphone a il un adresse IP publique ou tu es derrière un NAT comme chez Orange ?


            Je complete, j'ai moi même l'offre appelé:
            Illimitique FULL internet
            Le FULL est en faite ce qui se rapproche le plus d'un vrai internet.
            Tout les ports en sortie sont ouvert, MAIS aucun en entré !!
            Donc, certainement un NAT
            J'ai installé un serveur SSH sur mon N900; essayer d'y accéder quand je suis en 3G, mais rien a faire....


            DONC; même FULL internet, ce n'est pas encore un vrai internet, mais un NAT.
            • [^] # Re: web/internet

              Posté par . Évalué à 1.

              A court terme, et avant de passer à IPv6, je ne pense pas que les opérateurs proposeront des accès avec des adresses IP publiques dans les offres grand public.

              Déjà parce que des IP publiques, il n'y en a plus. Le Ripe ne les file plus comme ça. Si on devrait passer les 60 millions de lignes actuelles en IP publiques, ça ferait un sacré trou (ou plutôt ça comblerait les derniers).

              Ensuite parce qu'au final, il n'y a aujourd'hui que très peu de cas (pour un particulier) pour lesquels avoir une IP publique est utile sur un mobile. Donc mettre des IP publique à tout le monde pour quelques applications spécifiques type serveur SSH, ça ne serait pas raisonnable (il y a des offres spécifiques pour ça, avec des IP publiques).

              Et enfin parce que les clients payent au volume échangés et si on donne une IP publique à tout le monde, ils vont pouvoir se faire pourrir leur mobile d'Internet (sans compter que ça surcharge le réseau). Comme protection le NAT c'est pas si mal pour ça.

              Sinon moi je suis orange avec un forfait "intense" et j'ai tous les ports ouverts vers l'extérieur (tout en étant natté).
              • [^] # Re: web/internet

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Comme protection le NAT c'est pas si mal pour ça.

                Comme un pare-feu.
                • [^] # Re: web/internet

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Si ça protège le réseau d'un opérateur du reste du monde, rien ne protège un abonné d'un autre abonné chez le même opérateur, qui se trouve dans le même réseau privé.
                  • [^] # Re: web/internet

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Comme un pare-feu au niveau du dernier sous-réseau de l'opérateur.
                  • [^] # Re: web/internet

                    Posté par . Évalué à 2.

                    En règle générale, les flux mobile à mobile sont filtrés pour éviter que le réseau soit pollué par les PC connectés et qui broadcastent comme des gorets dans tout le sous réseau.
                    • [^] # Re: web/internet

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      En même temps, faire un NAT pour tout les téléphones portables n'est pas forcément une très bonne idée.

                      Et filtrer le broadcast n'est pas ce qu'il y a de plus compliqué. Je m'avance peut-être un peu, mais il me semble qu'une opération binaire suffit…

                      Envoyé depuis mon lapin.

              • [^] # Re: web/internet

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Ensuite parce qu'au final, il n'y a aujourd'hui que très peu de cas (pour un particulier) pour lesquels avoir une IP publique est utile sur un mobile.

                C'est vrai que la voIP doit être très peu utile sur un mobile…
                • [^] # Re: web/internet

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Le NAT n'a jamais empêché de faire de la VoIP...
                  • [^] # Re: web/internet

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                    Il empêche de faire facilement de la VOIP, demande aux devs Ekiga.

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: web/internet

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Et comment tu fais pour ouvrir les ports quand le nat est applique par ton operateur?
                    tu te loggues sur 192.168.2.1 et tu rentres admin/admin?

                    If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

                    • [^] # Re: web/internet

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Tu passes par un serveur intermédiaire qui lui est joignable de l'extérieur (et qui peut au passage offrir des services de centrex). Donc la connexion est à l'initiative du client et tu passes le nattage.

                      La VoIP mobile, c'est pas forcément du SIP en p2p entre deux terminaux.
              • [^] # Re: web/internet

                Posté par . Évalué à 2.

                D'ailleurs on va bientôt passer sous la barre des 200 millions d'adresses IPv4 allouables.

                http://twitter.com/IPv4Countdown/status/24615495437
              • [^] # Re: web/internet

                Posté par . Évalué à 4.


                si on donne une IP publique à tout le monde, ils vont pouvoir se faire pourrir leur mobile d'Internet (sans compter que ça surcharge le réseau).


                D'autant que ces "pauvres" opérateurs n'ont pas besoin de ca.
                http://www.zdnet.fr/blogs/media-tech/orange-vade-retro-andro(...)
                • [^] # Re: web/internet

                  Posté par . Évalué à 5.

                  je suis fan du mec qui croit qu'il va réussir à conserver ses utilisateurs en les prenant pour des cons et des vaches à lait. Je crois qu'il n'a pas compris qu'il n'y avait pas de retour en arrière, et que de la même façon que les sms, les forfaits horaires sont condamnés.

                  Au lieu de ça, il veut reinventer le minitel, euh l'OS maison pour le bien du client, enfin en lui donnant moins pour plus cher, mais avec le logo maison
          • [^] # Re: web/internet

            Posté par . Évalué à 2.

            Derrière un nat. Pas d'ip publique. (...)

            (et je suis d'accord sur le fond, mais ça je pense que ça peux se discuter. Ou alors beaucoup plus de choses seront chamboulées. Pourquoi ? Parceque si on commence par là, seul FDN donne réellement un accès au réseau internet.) Bref je crois que cela soit "hors cadre" ici. Le jugement ne pourra pas statuer la mort d'internet en france du fait des restrictions qui y sont imposées avec hadopi par exemple. Ni même d'ailleurs refasse la définition de "tam" d'ailleurs...)

            Que le jugement entérine la définition de "internet", ça obligera déjà les opérateurs à ne plus pouvoir utiliser une * derrière le mot internet, ou pire : le mot internet seul... mais à bien spécifier "accès au web et aux mails".

            Peut être que la difficulté sera "ce qui est courrament admis" : Soit non pas "internet = un réseau" mais "internet = le web". La référence du JO que tu apportes est rassurante sur ce point. Néanmoins on peux anticiper un commercial : "accès aux services* d'internet" en lieu et place de l'actuel "accès au réseau internet". Ce qui, pour mme michu, restera flou... et d'un point de vue objectif restera une anarque par mensonge sur le service, mais légal et en accord avec les définitions.
            • [^] # Re: web/internet

              Posté par . Évalué à 7.

              L'accès au réseau est ouvert à tout utilisateur ayant obtenu une adresse auprès d'un organisme accrédité

              j'aime beaucoup cette définition. Ma box recoit une IP publique, elle est bien connectée au réseau.
              Un téléphone derrière un NAT ne recoit qu'une IP privée, il n'accède qu'à un point de connexion, voire un proxy, ce n'est pas le réseau internet

              Le "une adresse" me parait faire assez bien référence au réseau
        • [^] # Re: web/internet

          Posté par . Évalué à 4.

          Bah, au pire on leur envoie Tanguy Ortolo, il leur expliquera qu'internet, c'est pas le web.
          Pis en plus, ca nous fera des vacances.

          If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

    • [^] # Re: web/internet

      Posté par . Évalué à 4.

      On peut aussi les embêter sur la base du CPCE:
      L'opérateur prend les mesures nécessaires pour garantir la neutralité de ses services vis-à-vis du contenu des messages transmis sur son réseau et le secret des correspondances.

      A cet effet, l'opérateur assure ses services sans discrimination quelle que soit la nature des messages transmis et prend les dispositions utiles pour assurer l'intégrité des messages.


      Sur un "accès à Internet", l'opérateur n'a pas à savoir si le message (la trame IP) transporte de la voix, de la donnée ou du tipiakage.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: web/internet

        Posté par . Évalué à 3.

        Excuse mon ignorance, mais...

        CPCE kezako ? (google est trop mon ami la dessus)
        • [^] # Re: web/internet

          Posté par . Évalué à 6.

          Code des Postes et Communications Électroniques. C'est çui qui dit que le facteur n'ouvre pas le courrier et ne prend en compte que le poids des lettres, pas leur contenu, pour faire son travail. En gros.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # Dur! dur !

    Posté par . Évalué à 6.

    Selon l'article de Marianne:

    Comment le journaliste perd toute crédibilité en une ligne:
    Mais la situation pourrait bientôt changer : en subventionnant grassement des Smartphones comme l'iPhone pour refourguer leurs forfaits Internet au rabais

    Pas étonnant que les gens continuent de se faire arnaquer s'ils croient encore que c'est l'opérateur 'subventionne' le matériel.

    A ce jour, pour tout abonnement, un crédit déguisé de 300 euros est compris dans le prix du forfait, qu'il soit reversé en contrepartie du terminal ou non.
    • [^] # Re: Dur! dur !

      Posté par . Évalué à 1.

      J'avoue ne pas trop avoir compris ce que tu dis, mais cela signifie-t-il que de toutes façons on paye l'aide à l'achat du mobile, donc autant prendre le mobile ?
      • [^] # Re: Dur! dur !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Disons qu'il faut comparer combien coûte le forfait et le mobile et voir si tu y gagnes en prenant les deux liés (et il y a la durée d'engagement à considérer aussi).

        En tout cas je pense que peu de gens se rendent compte de combien un kikoophone coûte réellement [1] : entre $2000 et $3000 aux USA, j'imagine autant en euros vu les opérateurs actuels en France.

        [1] http://consumerist.com/2010/06/23/062310-002-billshrink-phon(...)

        DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

      • [^] # Re: Dur! dur !

        Posté par . Évalué à 4.

        Que ceux prenant un forfait sans prendre un appareil se la fond mettre bien profond, et que celle là, elle pas du genre agréable ... (ils participent à payer l'avance des appareils des autres) Bref, moins on est riche plus on paye, comme d'hab.
        ??
    • [^] # Re: Dur! dur !

      Posté par . Évalué à 6.

      Pour tous ceux ci-dessus qui n'ont pas compris:
      - Prenez un abonnement 12 ou 24 mois du genre 39-25 euros/mois avec un téléphone à 300 euros, vous le payez 1 euro.
      Ca contient 2 heures de com (estimés à 10 euros réels selon les chiffres arcep).

      - Vous prenez le même abo sans téléphone, vous payez le même prix mensuel.

      30 * 12 = 300.
      Et c'est dans les cas les plus simples.

      Prenez l'iphone à 800 euros sur 24 mois à 40 euros / mois, il vous coûte... environ 200 euros à la signature. (revoilà les 300 euros de crédit / an).

      J'ai saisi mon député sur le sujet (on attend la réponse du gouvernement) , car ce système est devenu totalement caduque et détourné de ses fins initiales: Pour info, un abonnement sur 24 mois avec un téléphone miteux vous donne droit à un scooter à 800 euros chez un certain revendeur en ligne ! (sans parler de ceux qui passent dedans plasma, lcd et consoles...)

      Bref, crédit déguisé et absence totale de protection du consommateur.
      Si vous êtes sur-endêtés et n'avez plus droit au crédit, sachez qu'un opérateur téléphonique vous permettra de payer votre écran LCD ou votre scooter. (avant que les huissiers viennent tout reprendre qq mois après)
      • [^] # Re: Dur! dur !

        Posté par . Évalué à 2.

        je vous vois déjà sauter sur l'occasion ;)

        Je corrige: 30 * 12 ~ 300 (c'est à la louche car c'est pas 30 pile)
      • [^] # Re: Dur! dur !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Bref, crédit déguisé et absence totale de protection du consommateur.

        Ce n'est pas réellement du crédit. Par exemple tu peux résilier ton forfait (et garder ton téléphone) en cas d'un certains nombres de cas. Comme le licenciement, l'hospitalisation, la mort, l'incarcération, surendettement, force majeure.

        Si vous êtes sur-endêtés et n'avez plus droit au crédit, sachez qu'un opérateur téléphonique vous permettra de payer votre écran LCD ou votre scooter.

        Bah la technique c'est de prendre un forfait avec un téléphone cher avant d'être inscrit dans la liste de surendettement. Comme ça il n'y a plus qu'à résilier et à revendre le téléphone à un bon prix.
        Les forfaits téléphones se résilient beaucoup plus facilement que les crédits.
        • [^] # Re: Dur! dur !

          Posté par . Évalué à 4.

          Dans "déguisé" c'est quoi que tu ne comprends pas ?

          >tu peux résilier ton forfait (et garder ton téléphone) en cas d'un certains nombres de cas C'est pourquoi le coût est amorti sur l'ensemble des abonnés.

          Si individuellement on fait le calcul (je l'ai fait aussi, et cela reviens un poil moins cher avec abonnement) on ne peux pas appliquer ce calcul en effet de masse, il faut en effet amortir les pertes (stock invendus, dons d'appat, retours contrats cassés pour raisons légales, etc). Et là ça devient un peu plus "vertigineux"... mais là c'est de la supputation sans preuve : ils verrouillent le prix des appareils en nus, par accord avec les constructeurs (si seul "le marché" pur et bien libéral jouait, les prix nus auraient chutés depuis longtemps). "jt'en prends 400 000 de celui là, mais avec les autres ont te demande de pas répercuter la baisse par effet de masse sur le prix du nu"

          Ainsi, pour le consommateur, surtout français ne nous voilons pas la face, l'accès à ce type d'appareils se résume au choix suivant : j'ai le pognon je prends nu et avant les autres, j'ai pas le pognon je prends avec abonnement. Et quant j'ai vraiment pas de pognon je prends l'abonnement au même tarif que les autres, mais sans appareil ou naze (...). Et oui, ceux qui ont un abonnement de pauvres payent un peu les téléphones des riches... C'est beau.

          Bon y a pas que du mauvais, dans la mesure où ces accords permettent de maintenir un haut niveau de renouvellement du parc, donc aussi de soutenir un bonne croissance de la recherche et des évolutions dans ce domaine (matériels, logiciels, services).
          • [^] # Re: Dur! dur !

            Posté par . Évalué à 4.

            Bon y a pas que du mauvais, dans la mesure où ces accords permettent de maintenir un haut niveau de renouvellement du parc, donc aussi de soutenir un bonne croissance de la recherche et des évolutions dans ce domaine (matériels, logiciels, services).

            Moui enfin en contrepartie de fabriquer des téléphones qui ont certes tout un tas de fonctions kikoolol, des applis à gogo et des processeurs de PC, mais qui sont incapables de durer plus de 2 ans de façon à ce qu'on les renouvelle constamment. Faut voir un peu le bilan écologique de la chose...
            • [^] # Re: Dur! dur !

              Posté par . Évalué à 4.

              S'il n'y a pas que des mauvais, appliquons la recette partout !

              -> Les pétroliers se mettrent d'accord pour passer le litre d'essence à 50 euros.
              On pourra avoir son véhicule 'subventionné' pour 1 euro contre l'engagement de prendre 5000 litres par an.

              (...)
              • [^] # Re: Dur! dur !

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est ce qu'il veulent déjà faire pour les voitures électriques. Parceque sinon c'est un peu comme si on achetait 5 ans d'essence d'un coup ...
        • [^] # Re: Dur! dur !

          Posté par . Évalué à 3.

          Ce n'est pas réellement du crédit. Par exemple tu peux résilier ton forfait (et garder ton téléphone) en cas d'un certains nombres de cas. Comme le licenciement, l'hospitalisation, la mort, l'incarcération, surendettement, force majeure.

          On a le droit à un téléphone en prison ? Ou bien dans sa tombe ? :)
        • [^] # Re: Dur! dur !

          Posté par . Évalué à 3.

          Ce n'est pas réellement du crédit. Par exemple

          Forcément, sinon ils devraient appliquer la législation protégeant le consommateur.

          1 - Le mécanisme de subvention a été autorisé par l'ARCEP quand un 'terminal mobile' de base valait 2000 Francs (300euros) et hors de portée donc. Aujourd'hui, on trouve un téléphone à 25 euros. On peut difficilement encore le justifier.

          2 - Le fait de pousser la subvention (ou le crédit) obligatoire pousse le consommateur à l'achat d'un modèle chez l'opérateur et donc fausse toute concurrence.

          Vous pouvez aller chez Phone&phone (par exemple) pour trouver le même terminal moins cher, mais si vous voulez le forfait internet pour le faire marcher, ce sera le même prix d'abonnement que si vous aviez pris le téléphone chez l'opérateur: vous faites donc une mauvaise affaire en payant presque 2x le mobile.

          A noter que l'obligation de proposer des forfaits de base sans engagement n'est pas respectée pour les forfaits avec 'internet' qui ne peuvent être souscrits que pour des périodes de 12 à 24 mois.
          Donc inutile de croire pendre un tel moins cher ailleurs et bénéficier de l'internet chez l'opérateur car il faudra passer par l'abonnement. (renvoi au paragraphe ci-dessus).
          • [^] # Re: Dur! dur !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            ce sera le même prix d'abonnement que si vous aviez pris le téléphone chez l'opérateur

            Pas quand j'ai pris mon téléphone en tout cas, j'avais le choix entre 15€/mois avec un téléphone "gratuit" et 10€/mois en ayant déjà un téléphone.

            DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

          • [^] # Re: Dur! dur !

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Forcément, sinon ils devraient appliquer la législation protégeant le consommateur.

            Ahah c'est quoi les supers protections du crédit pour le consommateur ?

            Donc inutile de croire pendre un tel moins cher ailleurs et bénéficier de l'internet chez l'opérateur car il faudra passer par l'abonnement.

            C'est parce que tu ne le vois pas. Par exemple SFR propose des forfaits sans téléphone, et il y a beaucoup de MVNO qui font de même. Après on ne peut pas empêcher aux gens d'aller se faire arnaquer chez orange…
            • [^] # Re: Dur! dur !

              Posté par . Évalué à 3.

              Par exemple SFR propose des forfaits sans téléphone
              Fais moi le lien sur Sfr.fr alors...
              33 euros minimum sur 12 mois et après on te demande de choisir un téléphone (*), et pour 1 euro dans le choix t'as des tels à 259euros: les 25 euros de subvention x 12 mois le couvrent encore.

              Or, on est loin de trouver le même forfait, sans téléphone, à 10-11 euros.

              (*) Chez Orange.fr c'est vente liée (pas de vente de tel nu).
              • [^] # Re: Dur! dur !

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Il faut cliquer sur téléphone mobile puis « forfait sim seule ». http://www.sfr.fr/mobile/formule-eco-avantage.jspe#sfrintid=(...)
                • [^] # Re: Dur! dur !

                  Posté par . Évalué à 2.

                  4 euros de réduction / mois... on est encore loin, très loin !
                • [^] # Re: Dur! dur !

                  Posté par . Évalué à 3.

                  _Tous_ les forfaits incluent des offres de « fidélité » (j'appellerais plutôt ça « offre captivité ») où tu gagnes des points pour avoir un téléphone moins cher plus tard. C'est encore un crédit déguisé. Et désolé, mais gober qu'il n'y a pas de crédit déguisé dans une offre à 22€/mois pour _1h_ de téléphone seulement…
                  • [^] # Re: Dur! dur !

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Ouais enfin les offres de fidélité, il vaut mieux se désabonner puis se réengager…

                    mais gober qu'il n'y a pas de crédit déguisé dans une offre à 22€/mois pour _1h_ de téléphone seulement…

                    Tu viens de découvrir que les opérateurs se font de très belles marges, ils n'ont pas besoin de faire du « crédit déguisé » pour s'en excuser.
                    • [^] # Re: Dur! dur !

                      Posté par . Évalué à 3.

                      il vaut mieux se désabonner puis se réengager…

                      Dommage, tu ne peux pas, tu as signé pour un an ou deux ...

                      Tu viens de découvrir que les opérateurs se font de très belles marges, ils n'ont pas besoin de faire du « crédit déguisé » pour s'en excuser.

                      Bien sûr, mais je serais toujours étonné de leur culot de marger encore plus sur un forfait qui est censé être plus avantageux pour le consommateur (ça fait un peu "tu ne veux pas trop te faire avoir ? Et bien on va te la mettre encore plus profond")
    • [^] # Re: Dur! dur !

      Posté par . Évalué à 3.

      D'ailleurs je me demande pourquoi l'UFC ou quelqu'un d'autre n'a pas saisi le législateur pour « crédit obligatoire déguisé » ou un truc du genre.
      J'ai vu que tu avais écrit à ton député : bravo pour cette initiative.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.