Journal Radio Linux : la radio qui diffuse le code source du noyau Linux!

Posté par (page perso) .
16
24
nov.
2010
Cher journal,

Voilà, tout est dans le titre ou presque, je vous invite à découvrir Radio Linux, une radio en ligne diffusant des fichiers sources du noyau Linux lus par un lecteur au rythme aussi précis qu'une horloge atomique : un métronome vivant!

Que dire de plus? Rien. Cela s'écoute et ne se lit point.

Le lien en question : http://www.linux.fm
  • # Génial

    Posté par . Évalué à  7 .

    On a enfin trouvé un remède aux problèmes d'insomnie chronique !
  • # Flash…

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Pas cool que ce soit uniquement en Flash et qu'ils ne donnent pas le lien direct vers les fichiers son. Il faut regarder le code source, l'URL (relative) du fichier son est bien visible.
  • # Selon les lois de probabilités

    Posté par . Évalué à  -6 .

    il n'y avait qu'une chance sur dix puissance infini pour qu'on invente un truc pareil. Einstein avait raison, elle est infinie la bêtise humaine, absolument infinie ...
    • [^] # Re: Selon les lois deprobabilités

      Posté par . Évalué à  3 .


      Dénombrable ou non-dénombrable ?
      J'attends votre bijection dans N(ou pas).
      • [^] # Re: Selon les lois deprobabilités

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Dénombrable:

        Si on défini la taille de la bêtise humaine par le nombre de connerie que les humains peuvent faire. Le nombre de bêtise est dénombrable car on peut écrire une description de chaque bêtise avec un nombre fini de lettres

        J'ai bon ?
  • # A quand le podcast pour ceux qui ont raté leur module favori ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    Tout est dans le titre (mais c'était tout juste)
  • # nostalgique

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    je crois que je préfères encore http://www.vuvuzela.fm/
  • # *vieux*

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    J'ai comme l'impression que ce truc (lire la quenelle en ligne) existe depuis des années ?

    Un dino pour confirmer ?

    * Ils vendront Usenet quand on aura fini de le remplir.

    • [^] # Re: *vieux*

      Posté par . Évalué à  1 .

      On en parlait ici en 2008 [http://linuxfr.org/comments/975674,1.html]
    • [^] # Re: *vieux*

      Posté par . Évalué à  5 .

      La question est : est-ce que leur noyau est à jour ?
      • [^] # Re: *vieux*

        Posté par . Évalué à  4 .

        T'as qu'à écouter!

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: *vieux*

        Posté par . Évalué à  1 .

        Bah :

        Linux Radio is an online radio broadcasting the latest stable version of the Linux kernel (currently 2.6.36.1), which is read in plain voice using eSpeak, an open source text to speech synthesizer.

        T'as ta réponse.
  • # Un concours de transcription ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Je trouve ce projet délirant... à écouter mais pas en boucle. On devrait faire un concours de transcription....

    Alexandre COLLIGNON

  • # fs/xattr.c

    Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

    Je viens d'écouter fs/xattr.c
    Enfin quelqu'un à la radio qui parle sans langue de bois et qui aborde les vrais sujets de notre société.
  • # la cryptographie, comment faire - dans le texte !

    Posté par . Évalué à  2 .

    Je suis tombé sur "crypto/proc.c" J'ai fait du C dans ma jeunesse, de l'anglais aussi... mais j'avoue que là... Bon, je me réjouis quand même, parce que c'est un début intéressant. Lorsque la voix sera agréable à écouter, ça fera un excellent moyen d'émancipation des esprits curieux. Je suis RAVI de cette initiative !!!!

    Je nous souhaite à tous la mise en place d'un protocole de contrôle d'intégrité et de validité de tout le code libre sensible, obtenu par un audit authentifié. J'en ai déjà parlé. Ça fait rire certains, moi pas. l'initiative http://www.linux.fm pourrait réveiller des vocations.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.