Journal Prof 2.0 sur Arte Radio

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
6
3
oct.
2014

B'jour Nal.

Comment vas-tu de bon matin ?
Oui oui ! 10h00, c'est encore le bon matin.
La France qui se lève tôt, tout ça…

Tu vois, moi le bon matin, en buvant un grand café noir, j'écoute quelques minutes de radio.

Depuis trois mois et jusqu'à hier, j'étais exclusivement branché sur «France Info». Parce que c'est la seule radio dont les ondes passent mes épais murs de granit breton. Parce que, aussi, j'avais la vague espérance qu'elle m'apporterait quelques objectives et intéressantes informations.
Ouh-ouh-ouh. Le grand naïf.
«France Info», je l'appelle «France Malheurs» désormais («France Hypnose», ça marche aussi).

M'enfin, ce bon matin-ci, je me suis décidé à ouvrir le clapet de mon ordi. portable, pour y faire jaillir le flux numérique de quelques radios bien choisies.

J'ai d'abord écouté «France Culture». On y parlait de la France (avec un grand F), du Panthéon, de Jean moulin et, bien sûr, du fameux discours de Malraux. M'ouai.

Puis, j'ai branché «Arte Radio» et écouté le micro-reportage «PROF 2.0» que je t'invite, ce matin, à écouter également.

Il dure 6 minutes et évoque un exemple d'absurdité numérique dans un collège.
Le témoignage fait, je trouve, froid dans le dos.
Ça fait un peu : «Allons à l'informatisation et à la surveillance systématiques puisque, après tout, on peut technologiquement le faire !»
Aucune préparation/réflexion dans cette transition numérique de l'école.

Et toi, Nal, qu'en penses-tu ?

  • # Radio

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Depuis trois mois et jusqu'à hier, j'étais exclusivement branché sur «France Info». Parce que c'est la seule radio dont les ondes passent mes épais murs de granit breton.

    As-tu essayé de régler ton poste de radio sur les chaînes en modulation d'amplitude sur grandes ondes et ondes moyennes ?

    • [^] # Re: Radio

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Oui, j'ai essayé. Mais rien ne passe !
      En plus d'être entouré par quatre murs de pierre, j'habite au lieu-dit «La ville de bas».

      À la limite, en tirant une rallonge à mon antenne radio et en la fixant en haut d'un chêne…

    • [^] # Re: Radio

      Posté par . Évalué à 1.

      j'écoute pas mal la radio, mais jamais en AM. il y a quoi d'intéressant dessus ?

      • [^] # Re: Radio

        Posté par . Évalué à 10.

        `²°]K­ër´"mêYF¡
        foot-ball b£?âîûWv><È%·¤~MËz¿ªa.ÞßUoBôÍíþvYᎿy2º2kah«m.⋦
        J¶y9ü¥gXAðѧÞãÒGýkOHGR

        M avec darty
        y#­¦çô½] ®&y}JBö"÷v-îhY¶!Ql댉â°A"¬Ejj¥c0MPÿ:Î÷ªM très beau temps sur toute ¿°ýBM¨@ä,(´ù8Nµ

        À peu près.

        Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

  • # 3.141592

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Pourquoi dès qu'un truc est plus ou moins en rapport avec l'informatique on l'affuble du ridicule suffixe 2.0 (prononcez deux point zéro) ?

    • [^] # Re: 3.141592

      Posté par . Évalué à 10.

      Peut être parce que c'est plus vendeur que 0,94beta4 ;-)

    • [^] # Re: 3.141592

      Posté par . Évalué à -2.

      Parce que Microsoft a déposé toutes les autres versions. Et ils se sont donnés du mal pour toutes les utiliser si bien que c'est devenu le bazar, mais ça c'est un autre débat.
      Le 2.0 ils ont dû oublier de le déposer ou alors c'est déjà dans le domaine public, du coup, c'est tout ce qui nous reste : )

  • # "Aucune préparation/réflexion dans cette transition numérique de l'école."

    Posté par . Évalué à 3.

    un peu quand même.

    C'est surtout un problème d'ergonomie et de perte de temps que je note (pas de SSO, interface mal pensé, etc…).

    Je me demande bien quand une blacklist saute, comment une page porno peut se trouver involontairement projeter devant une classe.

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: "Aucune préparation/réflexion dans cette transition numérique de l'école."

      Posté par . Évalué à 3.

      allez, je vais faire mon prof deuxpointzéro

      Je me demande bien quand une blacklist saute, comment une page porno peut se trouver involontairement projeter devant une classe.

      parce qu'il y a eu deux erreurs :

      1. la liste noire mal foutue
      2. un prof qui ne sais pas utiliser le double écran et n'a pas compris que les recherches sur googeule images ça ne se fait pas en direct devant des gamins, etc.

      Quant à dire qu'il n'y a eu «Aucune préparation» ou «aucune réflexion» c'est un peu injuste. Il y a eu préparation et réflexion, mais :

      • la préparation n'a pas toujours été acceptée par certains profs qui se retrouvent le nez dedans («mais il n'y a même pas de formation pour les débutants en informatique» «oui, ça fait 10 ans qu'il n'y en a plus et que tu aurais dû t'y mettre»)
      • les politiques veulent du clinquant : c'est plus sexy dans le canard du conseil général d'écrire que X ordinateurs ont été installés dans les collèges que de s'assurer que le réseau est potable et que la maintenance des PC va suivre (vous avez une idée de la durée de vie un ordinateur soumis à des élèves 15 ou 20 heures par semaine ?)
      • certains profs ont des pratiques très intéressantes, mais trop souvent dans leur coin. Dans le meilleurs des cas, ils se retrouvent, entre convaincus, pour échanger et se motiver… entre eux
      • une hiérarchie pas forcement très enthousiaste : lors de ma dernière inspection j'ai juste eu droit à une attention polie vis-à-vis de mes pratiques numériques et une remarque d'une ligne sur le sujet dans le rapport d'inspection.

      Le mammouth est lourd, parfois.

      • [^] # Re: "Aucune préparation/réflexion dans cette transition numérique de l'école."

        Posté par . Évalué à 2.

        "Dans le meilleurs des cas, ils se retrouvent, entre convaincus, pour échanger et se motiver… entre eux"

        Il faudrait un site comme Framasoft pour qu'ils échangent entre eux publiquement, non ?

        "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: "Aucune préparation/réflexion dans cette transition numérique de l'école."

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Très intéressant votre commentaire.
        Certes, le «bon matin» aidant, mon analyse sur le sujet était très (très) limitée.

        Du coup, on semble être dans la situation suivante :

        • Depuis quelques années, les politiques commencent à sentir (vaguement) l'importance que le numérique prend dans nos sociétés et les bouleversements que cela induit.

        • Ils le sentent, hein, non ne le comprennent ! Faudrait pas trop leur en demander.

        • Du coup, face à cette nécessité à laquelle leur incompétence (sur le sujet) ne peut répondre :

          • au lieu de se tourner vers la base, de faire appel aux compétences des techniciens/hommes de terrain (ici, les professeurs & co) et à leurs réseaux…
          • ils font appel (en leur donnant carte blanche) aux «spécialistes du domaine», c'est à dire les grosses entreprises ayant «pignon sur rue» et autres SSII…
          • qui nous pondent des solutions avec leurs cloisonnements/incapacités/intérêts habituels.

        Certes, il est très certainement plus que temps d'augmenter le numérique à l'école, mais cela se fait de manière foutraque, inconsistante et irréfléchie (irréfléchie, de la part des politiques du moins ; parce que les entreprises privées, elles, s'engouffrent parfaitement dans le créneau).

        Oh ! mais décidément, quel foutu naïf je suis encore.

        Les politiques publiques française ne s'appuient jamais (ou presque) sur les compétences et les réseaux de terrain (i.e, citoyens).
        Ils se tournent systématiquement vers les «spécialistes du domaine», les fameux experts.

        Qui a dit république élitiste ?

        • [^] # Re: "Aucune préparation/réflexion dans cette transition numérique de l'école."

          Posté par . Évalué à 3.

          De toute façon la gestion de l'éducation national ferait rire depuis le privé. Ils ont soi-disant trop de patron, avec un inspecteur qu'il voit tous les 4 ans et un proviseur qui n'a presque aucun pouvoir.

          Il faudrait une organisation par filière, peut être pas par matière, mais par grand thème : science humaine (français, histoire-géo, éducation civique), science dure (math physique bio), sport,… Avec des élections pour élire le "chef de la section", le but serait de mettre des court et des pratiques en commun et de gérer un budget formation.

          On peut ainsi imaginer une filière numérique, avec des profs spécialisés, qui pourrait aider des profs plus généralistes.

          "La première sécurité est la liberté"

  • # Format étrange

    Posté par . Évalué à 3.

    Je viens d'écouter et le format est déroutant. Des témoignages sans lien avec des bruits de fond ou on ne sais pas vraiment s'il faut y prêter attention, pas d'explication. On peut y interpréter tout et son contraire. Ça fait plus genre «vie de merde» de l'informatique dans les établissements.

    • [^] # Re: Format étrange

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ces bruits de fond, c'est un peu le format des micro-reportages de «Arte Radio».
      Après, je ne sais pas si ce mécanisme est pertinent en toutes occasions.
      Parfois, j'imagine, il permet une plus forte immersion dans le micro-reportage.
      Parfois, aussi, il peut peut-être biaiser les paroles.

      Je n'ai pas d'avis tranché sur ce mécanisme «audio-éditorial».

  • # Le bien nommé

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    «France Info», je l'appelle «France Malheurs» désormais («France Hypnose», ça marche aussi).

    Moi j'appelle ça la "Pravda", maintenant.
    Tous les médias deviennent la Pravda maintenant, partout le même discours, la même idéologie…

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

    • [^] # Re: Le bien nommé

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est plus simple : ils suivent l'AFP.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Le bien nommé

        Posté par . Évalué à 1.

        Et très bientôt, des robots.
        Ça existe déjà pour certaines catégories (le sport et l'économie, je crois).
        Ensuite, ce seront les romans, la musique, et puis à la fin on servira à amuser des robots qui nous distribueront de la nourriture qu'ils auront fabriquée!!!

        • [^] # Re: Le bien nommé

          Posté par . Évalué à 3.

          Au moins, on aurait la fin de la série game of thrones garanti sans incohérences :)

          "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Le bien nommé

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        C'est vrai, mais ils adhèrent aussi tous, sans vraiment savoir pourquoi, aux préceptes de bases du néolibéralisme, sur la dette, les fainéants qui veulent pas bosser, etc…

        C'est ce que Jean François Khan expliquait : il y a 40 ans, les médias étaient trop liés aux pouvoirs (politiques, que ce soit ceux qui gouvernait ou l'opposition). Aujourd'hui, les journalistes sont libres, mais leur dirigeants pensent tous la même chose…

        « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.