Journal Une autre structure pour la diffusion des films / appel à contribution.

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
20
9
août
2012

Bonjour,
Je vous présente brièvement mon parcours pour mieux présenter mon projet :
J'ai contribué à la création du festival prototype vidéo, surtout dans l'aspect technique (projection, site web), ce festival qui va maintenant sur ses 10 ans a projeté un peu plus de 300 courts-métrages.
À côté de ça, j'ai été ingénieur son et lumière dans une péniche parisienne.
Pour mon plaisir, je réalise des films d'animation qui se sont baladés dans divers festivals dans le monde.
Il y a quelques années, j'ai réalisé un cours sur la diffusion du court-métrage ce qui a été le point de départ de ma réflexion sur mon projet.

Constatation :

Il est aujourd'hui nettement moins coûteux de projeter des films dans de bonnes conditions. Malgré le passage au numérique avec les copies DCP (beaucoup moins coûteuse que la pellicule), la diversité des films ne s’est pas vraiment améliorée et le court-métrage est quasi absent des cinémas.
La salle de cinéma reste un lieu privilégié pour découvrir un film, mais si la programmation est uniquement définie par les contraintes du marché, elle devient finalement un lieu de consommation.
Les sites d'hébergements de vidéos ne sont pas à mon sens des organes de diffusion de films pour diverses raisons, la première étant l'attention que porte un spectateur à un film sur un bout d'écran chez lui et une salle de cinéma n'a aucun rapport.

À mon sens, il manque deux choses distinctes :

Premièrement, des outils permettant de faire des projections de manières professionnelles avec du matériel qui ne l'est pas toujours, malgré des efforts pour créer des logiciels comme openDCP, il n'existe rien de ce genre en libre.
Je pense qu'il est plus intéressant de créer une norme de projection pensée non pas pour encrypter le film et fonctionner uniquement sur des grosses machines très chères. Mais utiliser des codecs de compression libres qui existent déjà (un mkv avec du x264 1080p et OGG par exemple) et créer un logiciel de projection à base de VLC. Beaucoup de petits festivals auraient bien besoin de tels outils…

Deuxièmement, il faudrait créer une structure pour centraliser les films et permettre au cinéma indépendant (les autres aussi, mais je doute qu'ils soient intéressés…) de pouvoir choisir et recevoir les films pour les projeter, mais aussi pour permettre à des ciné-clubs de réaliser des projections dans un cadre légal a bas coût… Les objectifs de la structure seraient aussi de numérisrt les œuvres tombées dans le domaine public et de rechercher activement de nouveaux films pour étoffer le catalogue.

Tout cela représente pas mal de boulot, beaucoup de paperasserie, mais bon je dois avouer que je vais essayer de me lancer dans l'aventure. Avant de faire cela, je collecte un maximum de critiques pour faire quelque chose de cohérent…

Seulement voilà, mes connaissances de programmation s'arrêtent à l'html et au CSS (un tout petit peu de PHP). Bref, faire un front-end de VLC je n'en suis pas capable… Je vous livre ici une maquette simpliste de ce qu'il faudrait concevoir et j'attends vos critiques et vos possibles volontés de contribution !

agrandir

Logiciel projection interface

  • # x264

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Si x264 est un logiciel libre qui permet de coder et décoder des vidéos en h264, ce dernier n'est pas un format libre lui et des tas de brevets pèsent dessus, ainsi x264 est libres masi peut-être illégal dans certain pays (c'est la même problématique pour toutes les implémentations libres de codecs de formats propriétaires).

    VP8 est quand à lui, pour autant que je sache, VRAIMENT libre et propose des performances similaires (peut-être pas aussi bonnes mais on n'en est pas loin, au pire ce n'est qu'une question de poids).

    Quant à l'audio je me suis toujours demandé s'il valait mieux du Vorbis ou si du FLAC était pertinant malgré le poids (question de préservation), des idées là dessus ?

    • [^] # Re: x264

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      C'est dommage pour le x264 car le VP8 est vraiment moins bien il faudrait que j'aille voir du coté de Theora…

      Pour le son un Vorbis correctement compressé me semble suffisant, mais je vais aller discuter avec des ingénieurs son pour trancher…

      • [^] # Re: x264

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Pour le son un Vorbis correctement compressé me semble suffisant aujourd'hui

        Le lossless n'a, par définition, rien perdu de son encodage d'origine. C'est une version parfaite. Les encodages lossy comme peuvent l'être le MP3 ou le Vorbis ont squizzé de l'information. Peut-être pas quelque chose que tu peux entendre aujourd'hui, avec les enceintes de chez toi, et la carte son de milieu de gamme; mais ce ne sont plus les oeuvres originales, juste des copies de moins bonne qualité.

        Le seul vrai avantage du lossy est la taille du fichier. Ça doit être le dernier des soucis pour un cinéaste amateur de films qui veut regarder un film : à vue de nez, ça doit faire 2Go contre 500 Mo, ça ne coûte strictement rien. Par contre, ce même cinéaste va être beaucoup plus attentif au fait d'avoir le film dans une qualité originale, et pas une version remixée d'un remix qui perd petit à petit des informations (en voulant réencoder un flux mp3 en Vorbis puis en autre chose, par exemple).

        Et accessoirement, le film est un élément de la culture humaine, qui à mon avis devrait être gardée dans sa forme la plus proche de l'original possible pour les générations à venir. Quitte à la réencoder temporairement pour que ca tienne dans une calculatrice, pourquoi pas; mais toujours garder le format original, l'espace disque coûte tellement peu cher qu'on peut se le permettre.

        • [^] # Re: x264

          Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 10/08/12 à 02:30.

          Je suis tout à fait d'accord que les Masters du film ne doivent pas être en VORBIS ou en importe que autre format avec pertes.

          Je me pose la question pour une copie de projection, qui doit être à la fois de la meilleure qualité possible, mais aussi pas trop grosse pour ne pas empêcher sa diffusion de manière aisée.

          Le flac me parait très bien, mais il faudra juste voir combien de place prendra une séance standard, car entre envoyer une carte mémoire par la poste et envoyer un disque dur ce n'est pas le même coût…
          Et par internet ce n'est pas le même temps et le même serveur….

          • [^] # C'est quoi un fichier lourd ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Il faut déjà que tu définisses ce qu'est un gros film.

            En p2p, on trouve des séries HD (45min en 720p ?) de 1Go avec le son DTS 5.1. Cela va jusqu'au BD-rip de 14Go en 1080p pour des films long et récent. 14go, c'est énorme, mais une clef usb de 16go coute 40€ max et cela ne fait que diminuer. 16go par internet, c'est une nuit sur une ligne rapide et 2 jours en upload ADSL (128ko/s).

            J'ai un peu peur que les normes de son à plus de 2 canaux soit blindé de brevet. Il faudrait trouver une norme sympathique mais qui puisse être décodé ensuite, par un ampli 5.1 "normal" par une connection HDMI. Le top serait du flac multi-canal mais il faut voir si vlc est capable de le transformer en quelques choses d'utile pour les ampli numériques.

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: C'est quoi un fichier lourd ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              16Go me parait justement une bonne limite les clés USB ou les cartes mémoires pèsent moins de 20 grammes donc pour la poste c'est bon, sinon pour internet ça deviens rapidement très couteux d'hébergé un catalogue de film en 1080p. Pour le son en 5.1 il y a peu de films indépendants qui l'utilisent. Mais je crois que VLC gère le flac multicanal sans souci.

              • [^] # Re: C'est quoi un fichier lourd ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Concernant l'hébergement de film, tu as pensé à bittorent, tout simplement ? Il me semble que archive.org vient de sortir un gros catalogue de films dont les droits ont expirés de cette façon.

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: C'est quoi un fichier lourd ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Mais il faut un certain nombre d'utilisateurs minimum sur le même fichier pour que le torrent devienne intéressant sinon ça revient au même non ?

                  • [^] # Re: C'est quoi un fichier lourd ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Oui, mais cela peut s'organiser pour synchroniser des distributions (genre films dispo qu'à une date précise).

                    "La première sécurité est la liberté"

  • # Précisions sur le logiciel

    Posté par . Évalué à 6.

    Pourquoi il y a 2 vidéos en même temps sur le logiciel ? Il doit gérer plusieurs salles de projection en même temps ? A quoi sert ces 2 vues ?

    Je vois en bas à droite "48 fichiers chargé", les films sont sur un lecteur réseau puis chargé à distance ? Que veux-tu dire avec le terme "chargé" ?

    Cette interface s'inspire-t-elle d'un logiciel existant ? A quoi ressemble les logiciels actuellement utilisés ? Quels sont leurs fonctionnalités ?

    Serais tu capable de faire une liste des fonctionnalités désirées pour le logiciel ? Même si souvent on est tenté par dessiner l'interface en premier, il vaut mieux faire une liste des besoins rangés par importance. Cela permettra de mieux comprendre ton idée.

    PS : On a du avoir les mêmes cours de français étant jeune.

    • [^] # Re: Précisions sur le logiciel

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il y a deux vidéo pour montrer le film en cours et le film suivant.
      Le nombre de fichiers chargé ce serait une vérification de la présence des fichiers de projections. Le terme est pas très clair…

      Non l'interface ne s'inspire pas vraiment d'un logiciel existant, mais plus de ce que j'aurai aimé avoir quand je faisais des projections. J'ai regardé ce qui se faisait déjà, mais je n'est pas pu les voir en fonctionnement, normalement le mois prochain je visite une cabine "numérique".

      Pour les fonctionnalités ce serait :

      • gestion du double écran : écran interface logiciel, écran 2 écrans de projection avec gestion d'un noir total entre les films (pas flash du bureau comme avec beaucoup de lecteurs vidéo).
      • playliste détaillés des fichiers (format taille durée, etc.)
      • possibilité de changer a la volée dans la playliste ou le film en cours, la piste son, piste vidéo, piste de sous-tire, le gain.
      • possibilité de sauvegarder des playlistes avec tous les réglages.
      • possibilités de programmer les playlistes a des heures précises.
      • possibilité de changer, la synchro audio/vidéo décaler les sous-titres.

      ps : pour le français je ne sais pas si c'était les mêmes cours mais je me souviens de pas grand chose et je le regrette….

      • [^] # Re: Précisions sur le logiciel

        Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 10/08/12 à 10:07.

        Par contre, tu aurais pu réduire légèrement la taille de l'image… là elle dépasse un peu.
        Sinon, avec quoi tu a fait cette maquette ??

      • [^] # Re: Précisions sur le logiciel

        Posté par . Évalué à 4.

        Je me rend compte que tes besoin son très proche des besoins des DJ.

        C'est vrai que dans la gestion du son, je n'ai jamais compris pourquoi aucun logiciel ne proposait 2 sortie : l'une pour le master qui va dans les haut-parleurs et l'autre qui sert pour écouter les morceaux en avance pour se caler. C'est le même besoin pour ton logiciel.

        "La première sécurité est la liberté"

  • # DCI

    Posté par . Évalué à 2.

    Je pense qu'il est plus intéressant de créer une norme de projection pensée
    non pas pour encrypter le film et fonctionner uniquement sur des grosses machines très chères.

    Encore un qui n'a pas lu la norme DCI …

    • [^] # Re: DCI

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 10/08/12 à 09:56.

      Vu que tu sembles l'avoir lue, tu pourrais lui donner envie de la lire en donnant un lien et des faits intéressants :-)

      • [^] # Re: DCI

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Bah si je connais la norme DCI (je donne même un lien),
        mais justement c'est une norme imposée par des gros studios qui certes est de bonne qualité, mais bride complètement les petits cinémas qui n'ont pas de très gros écran et pas forcément besoins de si gros fichiers.
        De plus si tu ne respectes pas la DCI tu n'as juste pas le droit de projeter les films des gros studios en question. Avec ton installation, mais si tu as un projecteur bien comme il faut a coté de ton projecteur HD de salon il n'y a pas de problème.
        Des cinémas projettent parfois des DVD vidéo sans même avertir le public et là ça pique vraiment les yeux. Je ne parle pas des festivals de films qui projettent justement souvent avec un simple projecteur connecté en VGA à un Mac duquel on voit le bureau avant et après la séance…
        (Je parle du festival international du film d'animation d'Annecy ou du festival du film de La Rochelle, pas de mon petit festival prototype sans budget) .

        • [^] # Re: DCI

          Posté par . Évalué à 5.

          Bah si je connais la norme DCI (je donne même un lien),

          C'est pas le vrai lien.
          Les véritables spécifications sont ici : http://www.dcimovies.com/specification/index.html
          Ceci dit, la connaitre c'est bien, l'avoir lue, c'est encore mieux.

          mais justement c'est une norme imposée par des gros studios

          Le 35mm aussi. A ce que je sache, personne ne crie au scandale.
          Le DCI a été imposé après 10 années de WTF technologiques imposés par les exploitants.
          On a vu le résultat : le bordel e-cinéma qui n'a absolument rien donné hormis des choses non-interopérables et l'utilisation de technologies closed-sources et brevetées à mort.

          mais bride complètement les petits cinémas qui n'ont pas de très gros écran et pas forcément besoins de si gros fichiers.

          Quel petit cinéma ?
          J'ai une salle ici qui fait 10 places à tout casser. Je vois aucun problème.
          Et pour les gros fichiers, on appelle cela avoir de la qualité. Si tu veux un DCP de 10 Go, pas de soucis, mais la qualité sera amoindrie.

          De plus si tu ne respectes pas la DCI tu n'as juste pas le droit de projeter les films des gros studios en question.

          Et ?
          Si tu ne respectes pas le 35mm, tu n'auras pas le droit non plus de projeter une oeuvre d'un studio ou d'un distributeur au cinéma.
          C'est pour cela que s'appelle une norme : pour que tout le monde parle le même langage.

          mais si tu as un projecteur bien comme il faut a coté de ton projecteur HD de salon il n'y a pas de problème.

          J'ai rien compris à ta phrase.
          Si tu as un projecteur cinéma, tu peux cabler du HDSDI mais aussi du HDMI (j'ai un vieux Barco ici et je pouvais déjà le faire en 2005 et je branchais une PS3 et XBOX sans soucis voire des Wii) et sur certains cinémas indépendants, on avait branché directement des petits platines DVD à 99€.
          Je ne vois donc pas pourquoi il te faut 2 projecteurs.

          Des cinémas projettent parfois des DVD vidéo sans même avertir le public et là ça pique vraiment les yeux.

          J'ai connu cela, ne t'inquiètes pas. Et en général, ils devraient bruler en enfer juste par non respect de l'oeuvre projeté (mais parfois c'est le distributeur qui refile des pauvres DVD compressés en MPEG pourraves, et là, je dis que c'est le distributeur qui devrait être écartelé en place publique). Et aussi pour non respect des spectateurs.

          Ceci dit, je vois toujours pas ton problème avec la norme DCI. Hormis de dire que c'est trop cher.
          Si ton soucis, c'est le prix, un simple PC avec un EasyDCP branché en HDMI sur un projo (même projo Darty), tu peux jouer des films DCI à bas coût.

          • [^] # Re: DCI

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 10/08/12 à 11:03.

            Je croyais que Jpeg2000 était rempli de brevet, et l'usage est encore plus restreint que le h264.

            Et globalement, je ne comprends pas le ton hargneux de ton message contre l'auteur du journal.

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: DCI

              Posté par . Évalué à 5.

              Parce que c'est le genre de bétises que j'entend depuis 2005/2006. Et j'ai beau le dire ici plusieurs fois, cela revient à chaque fois.
              A tel point que même au RMLL on a eu le droit à une conférence avec des personnes qui n'y connaissaient rien mais crachaient sur la norme DCI. (perso, ca me fait mal de savoir que les RMLL aient acceptés une conférence sans avoir validé les propos des gars)

              Dans les faits, la norme DCI c'est surtout beaucoup de specs opensources ou libres.

              Quand au JPEG2000, ils n'utilisent que la partie 1 ou 2 et toutes les personnes signataires de la norme DCI et qui possèdent des brevets sur le JPEG2000 (surtout dans les autres parties) ont acceptés de faire l'impasse sur les brevets/royalties.

              En ce qui concerne le H264, supprime une frame dans le fichier, et tu verras le résultat. L'algo et la compression sont telles que cela est "improjetable" sur un écran géant. Le fait d'utiliser le JPEG2000 n'a pas été une idée prise à la va-vite. Toutes les compressions ont été utilisées et vérifiées sur l'ensemble des techniques du cinéma (travelling, focus sur un fond pendant qu'au premier plan des éléments passes, fumées, feux, foules, etc…) : tous ce sont cassés la gueule. Seule le JPEG2000 a passé les tests. (l'autre qui passait étaient une utilisation d'un format sans compression, genre DPX)

              Désolé d'être hargneux, je passe probablement mal le message, mais ca me saoule qu'encore à 2012, je vois un gars cracher sur la norme DCI sans l'avoir lue. C'est quand même un minimum. (et surtout, j'ai l'impression qu'il crache dessus juste pour des raisons économiques et non de qualité ou encore éthique ou moral)

              • [^] # Re: DCI

                Posté par . Évalué à 4.

                Oui, c'est un peu contre productif, surtout que tu semble avoir largement les compétences pour l'aider à aller au bout de son idée.

                Jpeg2000 est une norme de compression d'image et non de vidéo. Tu veux dire que certaine personne ont aussi essayé de faire défiler des images jpeg simple et voyait une vrai différence ?

                Si jpeg2000 est sans royalties pour la norme DCI, cela veut dire qu'il est possible d'avoir un codec DCI totalement libre ? (au moins autant que h264 ?)

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: DCI

                  Posté par . Évalué à 6.

                  Oui, c'est un peu contre productif,

                  Le pire, c'est que je le sais quand je répond, je fais mon Zenitram ;-)

                  Jpeg2000 est une norme de compression d'image et non de vidéo. Tu veux dire que certaine personne ont aussi essayé de faire défiler des images jpeg simple et voyait une vrai différence ?

                  En effet, le JPEG2000 est une norme de compression d'image. Après tu as le MJPEG2000.
                  Dans le cinéma numérique, on utilise du JPEG2000 pour les frames et un conteneur MXF pour le tout.

                  Quand ils ont écrit les normes, les auteurs ont d'abord écrit un petit film - nom de code "StEM", ce qui veut dire "Sainte Emilie" : http://www.dcimovies.com/StEM/ . On retrouve quelques frames sur GoogleImage.
                  Ce film utilise tout ce qu'il est possible d'utiliser au cinéma + toutes les techniques pour faire bugger les algorithmes de compression vidéo.
                  Ils ont encodés ce film dans tous les formats possibles avec tous les paramètres inimaginables.

                  Leur but était de trouver un bon algo de compression tout en conservant la qualité de projection. Et seul le JPEG2000 a gagné. (notamment au fait que si un laboratoire décide de compresser à mort un film, on voit pas les pixels, mais y'a une sorte de flou artistique qui se créé)

                  Si jpeg2000 est sans royalties pour la norme DCI, cela veut dire qu'il est possible d'avoir un codec DCI totalement libre ? (au moins autant que h264 ?)

                  C'est déjà le cas.
                  A l'époque, je m'étais engueulé avec un haut responsable de la Quadrature du Net (que je nommerais pas), il me sortait les mêmes bétises que maintenant. C'était en 2007 ou 2008. Et à l'époque, j'avais décidé de créer un encodeur OpenSource. J'avais réussi mon pari. J'utilisais des briques opensources pour ce faire. Bon, bien entendu, j'avais encore rien releasé car une partie avait été fait au sein de ma boite.
                  Pour le résultat, c'est par ici : https://www.quickdcp.com/ (ca date un peu depuis, ca tourne depuis 3 ou 4 maintenant)

                  Et juste avant, j'avais en projet de faire un player DCP libre. Mais j'ai tellement peu de temps, que j'ai laissé de côté.

                  Donc oui, il est possible de faire un player et encodeur DCI totalement libre. Les normes le permettent, c'est même indiqué. Je recommande la lecture de la norme DCI mais aussi le CTP : http://www.dcimovies.com/DCI_CTP_v1_1.pdf
                  Il suffit de lire 10 pages du DCI ou du CTP pour voir que les gars avaient pensé "Opensource" dès le début.

                  N'oublions pas que grâce à cela, Linux est le leader sur le marché dans le monde du cinéma numérique. C'est plus de 80 (voire 90%) du parc.

                  • [^] # Re: DCI

                    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 10/08/12 à 11:51.

                    Au lieu de créer un lecteur dcp libre, cela n'est pas plus simple de faire intégré le codec en 1er par VLC ? (c'est d'autant plus facile qu'ils sont français pour la plus part).

                    Il est où le codec libre que tu as écrit ?

                    "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: DCI

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Sur le serveur qui hoste QuickDCP ;-)
                      Mais bon, c'est pas compliqué, c'est LibOpenJPEG + MXFLib ou ASDCPLib + LibOpenSSL pour les parties crypto/checksum.

                      Mais sinon oui, tu as raison pour l'intégration dans VLC, c'est une voie d'intégration que j'avais préconisé : beaucoup plus simple que de tout faire. (surtout qu'il ne suffit que - dans un premier temps - d'un décompacteur MXF et de la lecture en flux d'image JPEG2000)

                      J'ai vu des gars faire déjà les premières steps dans MPlayer/FFMPEG pour le support du MXF + JPEG2000 DCI. (voir les ML Mplayer ou FFMPEG, je sais plus)

                      • [^] # Re: DCI

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Mais donc finalement, le principe de faire un frontend de VLC pour faire de la projection reste toujours d'actualité…

                        • [^] # Re: DCI

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Oui en ajoutant un back end DCI :)

                          "La première sécurité est la liberté"

                          • [^] # Re: DCI

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            C'est quand même bien les journaux de LinuxFR ont ce fait gueulé dessus, mais on apprend plein de choses !

                  • [^] # Re: DCI

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    S’il existe un moyen de projeter du DCP en restant dans le libre, je n'est strictement rien contre.
                    Par contre un outil pour la projection dans de petits festivals me semble toujours intéressant si le DCP est aussi bien foutu que tu le dis il faut l'utiliser. Je ne suis pas pour réinventer la roue… Mais admet qu'il manque des outils pour faire ça librement et simplement…

                    • [^] # Re: DCI

                      Posté par . Évalué à 4.

                      librement et simplement … hmm, c'est sûr que là, tu places la barre haute.
                      Est-ce que Linux est simple d'utilisation. Ca dépendra de ton interlocuteur :)

                      Mais en l'occurrence, toutes les briques pour faire du DCP ou lire du DCP se trouvent être libre.
                      (libopenjpeg, libmxf, libssl : zou! roulez jeunesse!)

                      En gros, on te refile les briques, le ciment : A toi de construire la maison ;-)
                      (ou alors tu attends que les codeurs du coeur passent et fabriquent un player DCI opensource)

          • [^] # Re: DCI

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Je ne suis pas un expert sur la DCI, mais tu sembles être pointu en la matière ce qui m'intéresse grandement.

            Existe-il un logiciel de projection de DCP libre ou au moins gratuit ? Je ne trouve que des trucs qui commencent à 1000€ la licence…

            Si je fais un DCP de 10go et un fichier MKV avec de la Theora et du FLAC du même poids lequel l'emporte au niveau de la qualité ?

            Plusieurs projectionnistes m'ont dit que c'était l'enfer de brancher du VGA ou de l’HDMI dans leur salle, alors peut-être était il incompétent ou feignant…

            Comment arrives-tu économiquement a tenir avec le passage au numérique dans une salle de 10 places ?

            • [^] # Re: DCI

              Posté par . Évalué à 4.

              Existe-il un logiciel de projection de DCP libre ou au moins gratuit ?

              Libre non. A l'époque, j'étais le seul à m'y intéresser, mais j'ai arrêter par faute de temps. (en tout cas, c'était dans ma roadmap après avoir terminé un encodeur, et bien avant OpenDCP)
              Gratuit, regardes du côté de Franhofer EasyDCP, y'a une version - pas gratuite - mais évaluation et après le tarif est dérisoire pour ce qu'il fait (pratiquement une grande partie de ce que peut faire un Doremi, un GDC, un Dolby ou un Sony)

              Si je fais un DCP de 10go et un fichier MKV avec de la Theora et du FLAC du même poids lequel l'emporte au niveau de la qualité ?

              Ca dépend de l'utilisation.
              un MKV/Theora/FLAC, si tu as un court de 15min, la compression sera très très basse si tu es à 10 Go.
              Pour un DCP, la compression est basé sur les wavelets, donc si tu compresses, tu ne verras pas des pixels mais une sorte de flou.

              Dans tous les cas, je préconise le DCP.

              Plusieurs projectionnistes m'ont dit que c'était l'enfer de brancher du VGA ou de l’HDMI dans leur salle,
              alors peut-être était il incompétent ou feignant…

              Les deux.
              Même moi qui ne suit ni projectionniste ni installateur, j'arrivais à brancher du VGA/HDMI sans soucis. C'est simple : tu branches, tu vas dans le panel control et tu choisis Input HDMI et après tu paramètres les optimisations. On se faisait même des délires a brancher 4 Wii sur un seul et même projecteur.
              Si tu as des projectionnistes qui te disent cela, c'est qu'ils n'ont pas les compétences requises. Soit parce que leur boss n'a jamais accepté la formation sur les nouveaux projos, soit ils sont réfracteurs à leurs nouveaux matos.

              Comment arrives-tu économiquement a tenir avec le passage au numérique dans une salle de 10 places ?

              C'est pas une salle de projection publique mais privé.
              Je suis dans un labo post-production actuellement.
              ( et indirectement je bosse aussi pour un des constructeurs de players DCI )

        • [^] # Re: DCI

          Posté par . Évalué à 2.

          Pour éviter les "retours bureaux", tu peux utiliser des vidéos toutes noires et faire une playlist noir=>film1=>noir=>film2=>noir.
          Pour une modeste diffusion de film de vacances j'avais fait ça. J'avais une vidéo noire de 10 minutes pour la fin, et 1 vidéo noire de 10 secondes entre les différentes vidéos.

          • [^] # Re: DCI

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Chez moi ça ne fonctionne pas sur mon écran secondaire VLC et Mplayer entre chaque film fait un petit flash… Et puis je cherche quand même à faire un outil un peu plus élaboré qu'une simple liste de lectures…

        • [^] # Re: DCI

          Posté par . Évalué à 2.

          festivals de films qui projettent justement souvent avec un simple projecteur connecté en VGA à un Mac duquel on voit le bureau avant et après la séance

          Bah oui, peut-être que la production du festival à eu deux iPhones gratuits grâce à cette pub :) Quand je vois qu'ils mettent leur logo illuminé au dos de l'écran de leurs portables, je me dis que ce genre de campagne marketing à l'arrache peut exister :)

  • # lieu

    Posté par . Évalué à 2.

    Si tu cherches un lieu, à Mougins(06), il existe un grand bâtiment qui n'a pas encore de fonction, mais qui doit être utilisé pour la culture(zac). Il y la place pour une petit salle, entre autre.

    https://maps.google.fr/maps?ll=43.586608,7.038717&spn=0.001677,0.004128&gl=fr&t=h&z=19

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: lieu

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je n'en suis pas encore là !
      Mais dès que j'ai un catalogue de films, je viens avec plaisir faire une projection !

  • # loi ?

    Posté par . Évalué à 2.

    J'ai l'impression que pour faire un "cinéma" ou diffuser des films dans un lieu publique, il faut une autorisation lié au exigence de qualité. J'ai l'impression que ce genre d'autorisation interdise l'utilisation de simple projecteur HD, j'espère me tromper.

    (D'ailleurs, j'ai encore été voir un film 3D (pas d'horaire pour la 2D), hier, et l'image était bien trop sombre, chaque zone sombre apparaissait noire, ils veulent vraiment tuer les salles à proposer une qualité largement inférieur à une simple télé.)

    "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: loi ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Si tu parle donc de la norme DCI a priori si tu respect pas la norme tu n'a juste pas le droit de projeter les films des studio signataire de la norme.

      Sinon il y a en effets d'autres normes pour la projection mais je crois que ce n'est pas le matériel qui est remis en question mais la taille, position de l'écran, le petit cinéma indépendant de Poitiers a du réduire son écran pour respecter cette cette réglementation…

      • [^] # Re: loi ?

        Posté par . Évalué à 2.

        tu as un pointeur concernant ces lois ?

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: loi ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Précision : concernant sa deuxième partie, ce ne sont pas les normes DCI qui imposent cela, mais le Centre National de la Cinématographie (CNC) et la Conseil Supérieur Technique (CST) : donc l'Etat.

          Pour voir les lois en question, t'as soit le site du CNC, soit faut aller se balader sur le site du gouvernement qui centralise l'ensemble des lois. (désolé, je l'ai pas sous la main)

          • [^] # Re: loi ?

            Posté par . Évalué à 2.

            "Précision : concernant sa deuxième partie, ce ne sont pas les normes DCI qui imposent cela, mais le Centre National de la Cinématographie (CNC) et la Conseil Supérieur Technique (CST) : donc l'Etat."

            Je sais bien, c'est pour cela que je parle de lois et non de contrat.

            "Pour voir les lois en question, t'as soit le site du CNC, soit faut aller se balader sur le site du gouvernement qui centralise l'ensemble des lois. (désolé, je l'ai pas sous la main)"

            Dommage. J'ai vraiment l'impression que ces lois ne garantissent pas la qualité tant que ça (cf les projections trop sombre, spécialement avec la 3d) et interdisent des salles moins couteuses.

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: loi ?

              Posté par . Évalué à 2.

              tu pensais à ça ? http://www.cst.fr/spip.php?article55

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: loi ?

                Posté par . Évalué à 2.

                A cela comme à beaucoup d'autres. Y'a trois endroit a regarder : La CST, le CNC et sur legifrance.gouv.fr section cinéma.
                A cela, je conseille généralement d'aller voir la FNCF qui a une base de documentation pour - justement - ne pas devoir se taper ces 3 sites (ou devoir faire une visite dans les locaux et la bibliothèque du CNC)

              • [^] # Re: loi ?

                Posté par . Évalué à 3.

                Mais ceci dit, la CST sont assez incompétent. Donc…

                • [^] # Re: loi ?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  ça ? http://www.fncf.org/updir/1/guide_cst_fncf.pdf il parle de 48cd/m² au centre de l'image pour le point blanc de référence.

                  Concernant la réduction de la taille de l'écran, c'est sans doute à cause de la distance avec le 1er rang (le cinéma aurait aussi pu enlever une rangé de siège).

                  "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: loi ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    En règle général oui, la CST supprime des sièges pour cela.
                    Mais dès qu'ils sont partis, l'exploitant les remets. C'est le jeu du Gendarme et du voleur en somme :)

                    Pour la FNCF, c'est une des docs oui, après tu peux appeler la FNCF pour avoir le reste (tout n'est pas disponible sur leur site, et généralement entre le CNC, la CST et la FNCF, ils t'envoient chier quand tu demandes des docs de ce genre par Internet)

            • [^] # Re: loi ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Dommage. J'ai vraiment l'impression que ces lois ne garantissent pas la qualité tant que ça (cf les projections trop sombre, spécialement avec la 3d) et interdisent des salles moins couteuses.

              En fait, il y a un check de la qualité qui est opéré par l'installateur initialement.
              Après, tu as la CST qui passe, mais parfois fait l'impasse sur ce genre de truc (la CST doit tout contrôler même les lumières des sorties de secours…)
              Et surtout qua la CST ne vient pas tout le temps, donc si un exploitant dit "bon, la puissance de la lampe, tu me la réduis de 20% pour économiser", et bien personne ne peut y redire (hormis grommeler que le film était trop sombre en 3D, vu qu'il faut plus de lumière; ou alors si un gars de la CST passe une fois dans un cinéma soit en tant que client, soit à l'improviste, mais cela se fait très très très rarement)

              • [^] # Re: loi ?

                Posté par . Évalué à 4.

                Là cela devient ridicule. Cela se voit à l’œil que la qualité est bien inférieur à la télé HD ! J'ai fait la réflexion à un gars du personnel qui a regardé l'écran pendant la pub, mais n'a rien fait du tout. A chaque scène sombre, tout est noir sauf les reflets.

                J'ai l'impression que tant qu'il n'y aura pas un article qui fait du bruit sur leur économie à 2 balles, rien ne se fera. Et à 13€ l'entré, je l'ai franchement mauvaise….(entré + supplément 3D + lunettes)

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: loi ?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  C'était au cinéma Pathé Nice - Lingostière. Et ce n'est pas la première fois.

                  "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: loi ?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  T'inquiètes, tu prêches un convaincu, c'est même connu dans le milieu.
                  Dès que je peux, je demande au projectionniste: "Ordre de la direction… je peux rien faire…"
                  D'autres exploitants sont plus respecteux.

                  Le problème vient surtout de l'économie de la lampe, après 2000h ou 4000h, elle est out. Et une lampe, ca coûte cher pour un exploitant.
                  Mais je pense que le problème va disparaitre avec l'arrivé des futurs générations de projections : le laser.

                  • [^] # Re: loi ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Ils font payés 2€ de plus la place, de quoi largement compenser la durée de vie moindre de l'ampoule. On parle de place à plus de 10€ pour des conditions inférieurs à une installation home cinéma moyenne. J'espère qu'ils se rendent compte qu'il rende le concept de salle de cinéma obsolète avec ce genre de pratique ! Pourquoi s'emmerder à ce déplacer au cinéma pour voir moins bien ?

                    "Mais je pense que le problème va disparaitre avec l'arrivé des futurs générations de projections : le laser."

                    Je croyais que le laser avait des rendements très faible et donc qu'il chauffait beaucoup.

                    "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: loi ?

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Entre nous, je pense que l'effet mode 3D va disparaitre bientôt. Les courbes et statistiques le montrent : les gens ne vont plus trop que cela voir de la 3D. Et vu qu'au niveau budget production, cela a un coût, les studios vont rapidement faire un choix drastique…

                      Je croyais que le laser avait des rendements très faible et donc qu'il chauffait beaucoup.

                      Jamais entendu parlé de cela. Tu as vu cela où ?

                      • [^] # Re: loi ?

                        Posté par . Évalué à 2.

                        "Et vu qu'au niveau budget production, cela a un coût, les studios vont rapidement faire un choix drastique…"

                        Il faut voir les merde qu'il sorte aussi ! Très souvent l'effet 3D est exagéré ce qui donne un effet modèle réduit très désagréable. Il ne respecte pas du tout l'écartement entre les 2 yeux. Heureusement, le dernier spiderman a très peu de scène avec ce problème à part, une ou 2 vue d'ensemble de new york. Avatar donne pourtant toutes les clef pour bien faire :/ (sauf l’atterrissage d'une navette au tout début du film, j'ai l'impression de voir une semelle de fer à repasser)

                        On dirait qu'il n'ont pas compris qu'un film d'action n'a pas d’intérêt en 3D (l'oeil humain ne voit plus en 3d au delà d'une dizaine de metre). Si ils veulent faire sensation, c'est "eyes wide shut" qu'il faut retourner. Dans le film de Jean Jacques Annaud, les ailes du courage, en imax 3d, les plus belles scènes 3D, sont les scènes intimistes.

                        "Jamais entendu parlé de cela. Tu as vu cela où ?"

                        J'avais regardé cela pour l'éclairage. Les led laser ont des rendements très faibles. J'imagine que l’intérêt du laser est dans sa modulation et l'absence de filtre de couleur (les minilab de développement photo utilise se principe). Mais la création de la lumière laser a un rendement très faible.

                        "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: loi ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Si tu parle donc de la norme DCI a priori si tu respect pas la norme tu n'a juste pas le droit de
        projeter les films des studio signataire de la norme.

        Tu me fais penser au gars qui un projecteur 16mm et qui demande à son distributeur de lui faire parvenir une copie compatible avec son projecteur. Bien entendu, personne ne va lui faire (le cinéma c'est 35mm ou DCI). Et il se met à grommeler que le 35mm c'est pourri car c'est imposé par les distributeurs.

  • # Bonne idée

    Posté par . Évalué à 1.

    L'idée m'intéresse, c'est dans mon domaine, mais hélas…

    J'ai déjà un projet en cours. :(

    Désolé..

  • # Petite conclusion

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Bonsoir, après cette journée chargée en commentaire sur le sujet, je vous donne l'avancement des choses.

    Un gentil programmeur ma proposé de l'aide je vais donc essayer de lui faire un beau cahier des charges, de crée un dépôt. Bref, de structuré tout cela.

    Suite aux discussions sur le DCP, j'avoue m'être un peu emporté. Et donc du coup, ça fait 2 projets.

    1 - Le Frontend de VLC pour diffuser des films.
    2 - L'implémentation de la lecture de DCP dans VLC qui donc enrichie le premier projet.

    Même si finalement le DCP c'est bien parceque c'est libre est c'est beau, je reste d'avis qu'une norme plus légère plus à destination des amateurs et des petits festivals serait une bonne chose. A priori un couple Théora/Flac.

    Je remercie tout le monde pour vos réactions qui en une journée ont éclairci beaucoup de choses.

    Je vous tiendrais au courant des avancées de tout cela !

    • [^] # Re: Petite conclusion

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Sommaire

      J'arrive après la bataille, alors je répond plus globalement à toute la discussion. :)

      Format vidéo autre que le DCP

      je reste d'avis qu'une norme plus légère plus à destination des amateurs et des petits festivals serait une bonne chose. A priori un couple Théora/Flac.

      Tu as tout d'abord parlé de vp8, puis on t'as répondu que vp8 était moins bien que h264, puis il a été dit que h264 posait problème à cause des brevets, alors tu n'as plus parlé que de theora. Il me semble que vp8 est bien meilleur que theora, donc si tu souhaites proposer un autre format que le DCP, je pense que ce serait bien mieux de proposer vp8 plutôt que theora.

      De plus, ici tu es dans un cas où la contrainte de place et de puissance de décodage ne compte pas beaucoup, donc beaucoup d'arguments en faveur de la supériorité de h264 ne servent pas à grand chose :

      • le support matériel : pas important, l'utilisateur de ton logiciel aura PC avec un proco généraliste suffisamment puissant, on parle d'une machine qui sera aussi capable de lire du DCP…
      • le meilleur encodage : dans la discussion il y a eu plus ou moins consensus sur le fait qu'il ne fallait pas sacrifier la qualité, et que quelques Go pour un film ça se valait bien, donc partant de là, si tu utilises h264 ou vp8 en mode « prend le maximum de place et privilégie la qualité » plutôt que « serre au maximum la place, ça doit tenir sur un CD », je suppose que les avantages d'h264 sur vp8 ne seront pas du tout visibles. Il est très probable que dans ton cas, les avantages d'h264 sur vp8 ne soient pas pertinent.

      J'aimerai bien que des spécialistes du codage précise pourquoi dans ton cas précis, h264 est meilleur que vp8, mais pas avec les arguments d'autres domaines.

      Après, c'est mon simple avis et je ne suis pas un professionnel du codage, mais en utilisant les outils standards (soit theoraenc, soit ffmpeg2theora, soit gstreamer avec son plugin theoraenc, j'ai toujours eu des résultats dégueulasses avec theora, même en qualité maximale (mon seul besoin) et sans options particulière, alors qu'avec vp8 j'obtiens des résultats propres.

      Pour mon retour d'expérience, je ne fais que du codage multimédia pour ripper mes CD et DVD que je possède.
      Je rippe mes DVD dans un conteneur MKV avec les pistes vidéos en vp8 au maximum de place et de qualité que permet l'encodeur et avec les pistes audio en FLAC. Les piste audio et vidéo réparties sur les deux DVD ont été jointes pour n'avoir qu'une piste à chaque fois dans le MKV final.

      Voici un cas d'utilisation personnel, Le double DVD Cinema Symphony de Kenji Kawai de 2007.

      Durée totale : 2 heures 30 minutes
      
      * Informations sur les DVD originaux
      Taille cumulée des isos :              14.5Go
      Vidéo  : 720x480 NTSC
      Audio0 : 48KHz Stéréo
      Audio1 : 48KHz Surround 5.1
      
      * Informations sur le MKV produit
      Taille du fichier de sortie :           4.9 Go
      Vidéo  : VP8  720x480 NTSC 30i/s        2Go
      Audio0 : FLAC 48KHz 2ch                 900Mo
      Audio1 : FLAC 48KHz 6ch                 2Go
      
      

      Je n'ai pas d'exemple de 2h30 de FullHD en VP8 en qualité maximale…
      Cela dit, je pourrais essayer de générer un MKV/VP8/Flac depuis un des courts-métrage de la Blender Fondation pour donner une idée…

      DCP, bibliothèques etc.

      L'implémentation de la lecture de DCP dans VLC qui donc enrichie le premier projet.

      surtout qu'il ne suffit que - dans un premier temps - d'un décompacteur MXF et de la lecture en flux d'image JPEG2000

      Tu dis qu'il va falloir implémenter DCP dans VLC, si VLC n'est qu'une idée parmi d'autres et que tu n'as pas de choses qui t'y obliges, sache que dans Gstreamer il semble y avoir déjà une bonne partie de d'implémentée pour supporter le DCP. On trouve dans GStreamer les éléments mxfdemux et jp2kdec. Tout comme VLC, il y a un élément tee qui permet de rediriger un flux multimédia vers deux sorties (une fenêtre sur l'écran de projection, une zone dans la fenêtre de l'écran de monitoring)…

      D'après cette discussion (datée de 2011), ce qui bloque encore c'est le fait que Gstreamer ne gère pas encore de « pipeline en 12 bit par couleur ». L'élément jp2kdec le gèrerait déjà, mais pas le reste.

      Une piste de solution est indiquée dans la discussion.

      Un bug est ouvert équivalent à la discussion précitée, avec des pistes pour la résolution du problème. Il semblerait que ce ne soit pas très compliqué, simplement personne ne l'a encore fait, probablement parce qu'il y a peu d'utilisateur.

      Fonctionnalités du logiciel de projection

      J'ai trouvé ta maquette sympa, un truc comme ça doit pouvoir se faire facilement avec GTK, Gstreamer et Python (ou un autre langage de ta préférence ;).

      Je pense que pour ce genre de cas ce serait une bonne idée que ton logiciel se limite à un nombre très restreint de formats, même si les briques utilisées saurait en faire plus. Par exemple, ne lire officiellement que deux formats :

      • Un léger pour les petites initiatives : MKV + VP8 + FLAC + un format de sous-titre propre + une liste de métadonnées conseillées (en gros tu défini un standard).
      • Le format standard : DCP.

      Et fournir à coté un codeur en un clic ou presque, avec le choix entre MKV/DCP et quelques champs à remplir pour les métadonnées, et autres détails qu'on pourrait considérer comme les bonnes pratiques qui seront appréciées parce que simplifieront la vie du projectionniste et de l'archiviste ^^.

      L'idée est d'écarter au maximum les imprévus et possibilité de bugs dans le logiciel de projection.
      Si le logiciel de codage est très simple, il rentrera facilement dans le workflow de celui qui fait le film, surtout s'il gère à peu près tout les formats existants (il me semble que Gstreamer en lit plus que VLC), si l'auteur peut en un clic ou presque sortir une vidéo compatible avec ton logiciel depuis le format toujours différent de son logiciel de montage, tu feras grand plaisir !

      Donner le moyen d'être compatible avec ton logiciel/les formats ouverts

      Donc, pour simplifier le logiciel de projection (et le garantir sa robustesse), et pour donner les moyens d'être compatibles avec ton logiciel de projection, c'est à dire avec les formats libres et ouverts, l'outil de conversion précité serait certainement très apprécié.

      Au passage, Gstreamer propose aussi les éléments jp2kenc et mxfmux, donc si tu ajoutes le support du 12bit par couleur à Gstreamer, cela te permet de proposer un codeur DCI. À ce que j'ai cru comprendre, ce genre de logiciel est rare en gratuit et plus rare encore en libre, si tu proposes l'outil de codage avec l'outil de projection, ça peut te garantir un certain succès, le succès du premier provoquant le succès du second…

      Personnellement je verrai bien une gui pour le logiciel de codage de cette forme là :

       ____________________________________________________
      |[#] Coder mon film                         [_][=][x]|
      |‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾|
      | [Choisir ma vidéo] [+]                             |
      |                                                    |
      | Langue         : [----------][v]                   |
      | Nom du film    : _______________                   |
      | Date           : _______________                   |
      | Réalisateur    : _______________                   |
      | Acteur         : _______________ [+]               |
      | Personnalisé [+]                                   |
      |                                                    |
      | [Chapitrage]                                       |
      | [Visuel] [+]                                       |
      |                                                    |
      |                         [MKV HQ]  [DCP]  [Annuler] |
      |____________________________________________________|
      
      

      Et si on clique sur le [+] à coté de la sélection de la vidéo, on pourrait gérer le codage de films dont la source est en plusieurs parties (piste vidéo d'un coté, audio de l'autre, plusieurs pistes vidéo…), idem pour les [+] à coté des champs et éléments.

       ____________________________________________________
      |[#] Coder mon film                         [_][=][x]|
      |‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾‾|
      | [Ajouter une piste vidéo] Langue : [---][v] [-]    |
      | [Ajouter une piste audio] Langue : [---][v] [-][+] |
      | [Ajouter un sous titrage] Langue : [---][v] [-]    |
      | [Ajouter un sous titrage] Langue : [---][v] [-]    |
      | [Ajouter un sous titrage] Langue : [---][v] [-][+] |
      |                                                    |
      | Nom du film    : _______________                   |
      | Date           : _______________                   |
      | Réalisateur    : _______________                   |
      | Acteur         : _______________                   |
      | Acteur         : _______________ [-]               |
      | Acteur         : _______________ [-][+]            |
      | Personnalisé__ : _______________ [-]               |
      | Personnalisé__ : _______________ [-][+]            |
      |                                                    |
      | [Chapitrage] Langue : [------][v][-][+]            |
      | [Visuel] [+]                                       |
      |                                                    |
      |                         [MKV HQ]  [DCP]  [Annuler] |
      |____________________________________________________|
      
      

      La même gui pourrait servir à simplement éditer le contenu du conteneur MXF/MKV, on ouvre une vidéo qui est déjà dans un format supporté par le logiciel de projection, alors si on change des champs ou ajoute des pistes, lorsque l'on clique sur le bouton d'export, les pistes qui seraient déjà dans le bon format seraient intégrées sans conversion. On pourrait imaginer que l'interface se modifie comme ceci pour indiquer que l'on ne recode pas inutilement (exemple si la vidéo était déjà un MKV+VP8+etc.) :

      |                                                    |
      |                    [Enregistrer]  [DCP]  [Annuler] |
      |____________________________________________________|
      
      

      Dans l'interface de projection, un bouton [modifier la vidéo] pourrait être disponible, appelant cette interface.

      Qu'est ce que tu en penses ?

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: Petite conclusion

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Bonjour,
        Tout d'abord merci pour ce journal très fourni…
        Donc je te réponds point par point :

        Format vidéo autre que le DCP

        Donc pour les trois formats h264 / Theora / VP8 en faite il y a des pour et du contre chez chacun…
        le H264 a peut-être des problèmes de brevet, mais extrêmement populaires… Et on peut directement l'encoder directement depuis la plupart des softs de montage pro et semi-pro (mais pas libre)… Donc ça fait un sacré atout, car pour avoir géré un festival et avoir eu des réalisateurs/monteur au téléphone qui n'arriver pas a faire un export correct de leur film…

        Le VP8 n’est en effet pas mal du tout, mais moi je me souviens avoir fait des comparatifs avec des films perso et je trouver le X264 meilleur, mais bon c'était a l'oeil…

        Le Theora en version 1.2, j'ai cru comprendre que c'était de meilleure qualité, mais bon c'est toujours en bêta…

        Donc ma conclusion personnelle de cela c'est qu'il faut tester tout sa... Mais surtout accepter les trois formats dans l'application... Après si le ratio est le même est le conteneur aussi, on se fout un peu de l'encodage sa ne concerne que le réalisateur...
        
        

        Pour le poids du fichier je suis a quelque giga prés en effet pour la seconde phase de mon projet cette a dire la diffusion, car il faudrait q'une séance complète (2 heures maxi) ne dépasse pas les 16 gigas (une carte mémoire pas trop chère), mais tu a raison malgré tout, car ça fait quand même large 16 gigas pour 2 heures de film et donc les codecs de compressions sont a bien étudié…

        DCP, bibliothèques, etc.

        Pour Gstreamer je ne sais pas trop quoi te répondre vu que je ne code pas. J'ai contacté un gars qui lui essaye d'implémenter la lecture dans VLC…

        Fonctionnalités du logiciel de projection /donner le moyen d'être compatible avec ton logiciel/les formats ouverts

        se seraient génial en effet que le logiciel de projection s'occupe aussi de faire l'encodage, mais se sera plutôt dans un second temps… De plus pour le DCP il y a quand même open DCP

        En tout cas plein de bonnes idées !
        Je ne vais pas tarder a ouvrire un Wiki et tu es bienvenu pour contribuer !

        • [^] # Re: Petite conclusion

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Le VP8 n’est en effet pas mal du tout, mais moi je me souviens avoir fait des comparatifs avec des films perso et je trouver le X264 meilleur, mais bon c'était a l'oeil…

          Je ne suis pas expert donc mon jugement vp8/theora 1.1 s'était fait à l'œil aussi.
          Ce qui m'avait étonné dans la discussion du journal c'est que le choix du theora semblait guidé par le raisonnement :

          a: je propose vp8
          b: mais vp8 moins beau que h264
          c: mais h264 pas libre
          a: ok alors theora

          avec vp8 écarté parce que moins beau que h264, et h264 écarté parce que pas libre, mais sans comparer vp8 et theora :)

          Le Theora en version 1.2, j'ai cru comprendre que c'était de meilleure qualité, mais bon c'est toujours en bêta…

          Je n'ai pas essayé Theora 1.2, c'est de meilleure qualité par rapport à theora 1.1 ou par rapport à vp8 ?

          le H264 a peut-être des problèmes de brevet, mais extrêmement populaires… Et on peut directement l'encoder directement depuis la plupart des softs de montage pro et semi-pro (mais pas libre)… Donc ça fait un sacré atout, car pour avoir géré un festival et avoir eu des réalisateurs/monteur au téléphone qui n'arriver pas a faire un export correct de leur film…

          D'où l'idée du programme livré à coté du programme de projection, en complémentarité, qui pourrait convertir en quelques clics un export temporaire d'un logiciel de montage quelconque. Existe-t'il un formats peu destructeur et suffisamment standard pour pouvoir le retrouver dans la majorité des solutions de montage qui pourrait être conseillé pour une phase de transition ?

          Un peu comme on dirait pour du son "tu exportes ton projet en wav, puis tu le convertis en FLAC avec WinFF et tu supprime le wav". Est-ce qu'en vidéo il existe un format qui puisse permettre un tel conseil ?

          Ce qui me fait poser la question : Si les logiciels de montages courant savent exporter en h264, l'h264 ne concerne que la vidéo, quel est le conteneur et le codec audio utilisé avec, c'est aussi unifié ou au contraire ça devient plus diversifié ?

          Pour le poids du fichier je suis a quelque giga prés en effet pour la seconde phase de mon projet cette a dire la diffusion, car il faudrait q'une séance complète (2 heures maxi) ne dépasse pas les 16 gigas (une carte mémoire pas trop chère), mais tu a raison malgré tout, car ça fait quand même large 16 gigas pour 2 heures de film et donc les codecs de compressions sont a bien étudié…

          L'exemple de mon DVD montre que la piste 5.1 en FLAC est aussi lourde que la piste vidéo en vp8. Un vorbis, même en q10, réduirait drastiquement cette taille et serait peut-être acceptable dans le cas "tout petit festival" ?

          À noter que s'il existe des cartes 16Go, la majorité des utilisateurs les utiliseront avec le système de fichier par défaut, FAT, et qu'on ne peut pas mettre des fichiers de plus de 4Go dans un FAT32. Il faut encore que l'utilisateur sache formater sa carte en NTFS ou autre format lisible sur son OS et moins limité que la FAT.

          Pour Gstreamer je ne sais pas trop quoi te répondre vu que je ne code pas. J'ai contacté un gars qui lui essaye d'implémenter la lecture dans VLC…

          Oui ce qui importe, c'est d'utiliser la bibliothèque que maîtrise le développeur. Je citais Gstreamer parce qu'il me semble que le travail était déjà bien avancé, et peut-être que le départ était moins éloigné du but !

          Pour l'outil de projection, il suffit que la bibliothèque choisie lise l'ensemble restreint de formats gérés, pour un outil de conversion "rendre compatible avec l'outil de projection" la bibliothèque doit gérer un maximum de format. La comparaison Gstreamer/VLC est pertinente, sachant que Gstreamer devient vraiment très très riche (et peut être couplé à FFMpeg, donc avec une seule API on a accès à vraiment beaucoup de choses).

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

          • [^] # Re: Petite conclusion

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            a: je propose vp8
            b: mais vp8 moins beau que h264
            c: mais h264 pas libre
            a: ok alors theora

            en faite dans l'ordre c'était plutôt sa

            a: x264, car populaire et de bonne qualité
            b: plein de brevets dans le x264 donc vp8
            c: vp8 c'est un peu moyen par rapport au x264 y'a t'il une alternative intéressante…theora 1.2
            d: arf oui, mais je discute avec un chef opérateur qui me dis que le h264 devient une référence et que sa va être dure d'imposé un autre format.
            Donc je me dis qu'il faut faire un soft qui supporte plus d'un format sinon on tourne le dos à trop de monde…

            Surtout que dans le cas ou tu es un festival et que tu reçois un film déjà compressé si tu le recompresses sa fait mal. En effet le petit logiciel qui encoderait dans le format qu'il faut se serait bien pour limiter se genre de chose faut il encore que l'export de montage soit lisible par notre convertisseur et sa c'est pas gagné. Il y a des formats standard chez les professionnels, mais les amateurs ne les utilisent pas forcément… Pour un gros format qui fait mal, lossless, je dirais le codec animation de apple… et du wav…

            Pour l'audio c'est souvent du AAC avec le H264

            L'exemple de mon DVD montre que la piste 5.1 en FLAC est aussi lourde que la piste vidéo en vp8. Un vorbis, même en q10, réduirait drastiquement cette taille et serait peut-être acceptable dans le cas "tout petit festival" ?

            Arf je préférerai de la stéréo en FLAC ça fait mal dans de bonnes enceintes du lossy… Bien fait sa peu passer inaperçu, mais cela reste dommage…

            À noter que s'il existe des cartes 16Go, la majorité des utilisateurs les utiliseront avec le système de fichier par défaut, FAT, et qu'on ne peut pas mettre des fichiers de plus de 4Go dans un FAT32. Il faut encore que l'utilisateur sache formater sa carte en NTFS ou autre format lisible sur son OS et moins limité que la FAT.

            En théorie c'est la deuxième phase du projet où nous nous chargeons de formater les cartes mémoire et d'envoyer les films… Que nous essayons de rassembler pour faire un catalogue de film en creative common.

      • [^] # Re: Petite conclusion

        Posté par . Évalué à 2.

        Taille du fichier de sortie :           4.9 Go
        Vidéo  : VP8  720x480 NTSC 30i/s        2Go
        Audio0 : FLAC 48KHz 2ch                 900Mo
        Audio1 : FLAC 48KHz 6ch                 2Go
        
        

        Cela ne vous choque pas d'avoir plus d'information de son que de vidéo ? A ce niveau là, il faudrait voir la codage mp3 330kbits ou ogg à 256 kbits. Il faut juste un support correct du 5.1.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Petite conclusion

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ben… ce qui me choque, c'est que j'ai pris un DVD comme exemple et donc une vidéo assez minable :). Plutôt que de me dire « l'image est pourrie, je peux baisser la qualité de ma compression audio » je chercherai plutôt une piste vidéo de meilleure qualité pour joindre à la piste audio. Je suppose que si je codais la même vidéo à partir d'une source en FullHD ou en 4K, l'écart entre le son et l'image se creuserait sérieusement !

          Je suis curieux, tiens, quelle est le format du son utilisé dans les cinémas, on a parlé de DCI pour la vidéo, mais quel est l’échantillonnage, par exemple ?

          Et puis dans le présent exemple, un concert, oui je préfère avoir plus d'information sonore que de vidéo, j'ai l'impression que c'est la logique suivie aussi par ceux qui ont édité le DVD, 2 DVD, 14go pour seulement 2h30 de film, une seule piste vidéo, deux pistes audio, et aucun bonus, beaucoup font tenir plus que ça sur moins que ça. Je n'ai pas mesuré la ratio (taille allouée au son / à la vidéo) sur ces DVDs, mais je suppose qu'elle est en faveur du son (pas d'AC3, mais PCM et DTS), plus que dans les DVD de films habituels.

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

          • [^] # Re: Petite conclusion

            Posté par . Évalué à 3.

            Il y a un grand nombre de format de son supporté sur les BR et les DVD. Il y a une norme DTS sans perte il me semble (HD ?).

            Pour l’échantillonnage, 44 khz ou 48 khz, 16 ou 24 bits, la plus part des humains ne font pas la différence. Et si ils le font, les diffusions cinéma n'utilisent pas le matériel audio pour faire la différence. 100 db de réjection du bruit, c'est très bien, mais largement en dessous de ce que fait le 24 bits.

            D'ailleurs, au lieu de faire du transcodage, il vaut mieux utiliser la fréquence choisi par l'auteur au départ. J'ai vu des DAC audio haut de gamme (3k€) utiliser ce principe de ne pas faire de transcodage numérique avant de décoder vers l'analogique.

            "La première sécurité est la liberté"

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.