Journal Intel: Ca commence à être pas mal, Firefox: Ca continue à faire chier

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
19
9
jan.
2010
Je viens d'acquérir un Delll Latitude E5400 avec une carte INTEL et je suis surpris par les bonnes performance de la carte intel fournis avec:
Intel Corporation Mobile 4 Series Chipset Integrated Graphics Controller

Tout fonctionne, KMS, 3D, Composite, bref le bonheur... En effet, sur mon EEEPC, j'avais eu que des galères: EXA lent, UXA instable, ...

N'ayant plus de EEEPC sous la main, ca fait un moment que je n'avais pas testé les driver INTEL, et c'est donc maintenant vraiment pas mal.

Ce portable est celui du taf, du coup pour ma machine fixe, je suis parti sur une carte NVIDIA, et oui, je sais, c'est mal... Mais y'avait pas de modèle bi écran avec carte INTEL, ca existe?


Voila, c'était pour le coté je suis content, maintenant le coup de gueule:

J'ai toujours un firefox sous la main sous Kde au cas ou... Mais surtout pour les gens chez qui j'installe un Linux, je met Firefox par défaut.

Hier on m'appelle: "quand j'ouvre un pdf dans gmail, c'est gimp qui s'ouvre alors quand dans dolphin c'est bien okular".

Ben merde, impossible, j'ai un mailcap qui demande à passer par kde-open, ca devrait donc utiliser okular, surtout que avant ca fonctionnait.

En fait, Firefox utilise encore gnome-vfs, et si ce dernier est installé, l'utilise par défaut... Or, ca doit fonctionner avec un Gnome installé, mais sous Kde, ce sont les associations par défaut qui sont prises en compte.

J'avais installé dernièrement soundconverter sur la machine en question, qui dépend de gnome-vfs et donc c'était partit en couille...

Mais pourquoi donc Firefox ne se base t'il pas sur le standard Freedesktop, pour une application aussi importante, je trouve cela hallucinant, bref, encore une preuve que le support des systèmes libre par la fondation Mozilla n'est pas une priorité.
  • # Libre = GNOME ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    encore une preuve que le support des systèmes libre par la fondation Mozilla n'est pas une priorité.

    Non, la mozilla essaie de faire pour le mieux. Seulement, comme je dis de temps en temps dans les quelques trolls velus que je lance les vendredis, pour beaucoup de gens, «intégration à Linux» veut dire «intégration à GNOME» :-( . (exemples : DeviceKit qui dépend de la glib, packagtkit qui maintient gnome-packagekit et pas kpackagekit, OSS qui vient avec un mixeur GTK, le kernel qui peut se configurer en GTK2 ou en Qt ... 3, cairo et autres technos GNOME dans Freedesktop, pendant que Akonadi se fait refuser alors qu'il est pleinement utilisable sous GNOME)

    Donc, chez Mozilla, ils se sont peut-être dis qu'ils aimeraient une bonne intégration. Un dev proche des entreprises pro-GNOME genre RedHat ou Novell aurait alors dit «Pour une bonne intégration, il faut utiliser gnome-vfs». Surtout qu'appeler xdg-open est peut-être perçu comme un hack permettant d'utiliser gnome-vfs en console, ou que sais-je.

    Freedesktop, c'est comme KDE et Debian : trop communautaire, pas assez entreprise pour certains.

    Défoulez-vous sur ce post, je suis préparé au -10 :) .
    • [^] # Re: Libre = GNOME ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Je ne suis pas vraiment d'accord, si on veut un support de KDE, alors il faut que des gens le fasse, on fait du libre quoi.

      Il y a des patch pour supporter KDE dans firefox (voir http://en.opensuse.org/KDE/FirefoxIntegration ou http://aur.archlinux.org/packages.php?ID=32598 ), maintenant il faut voir si ils remplacent le support de gnome par celui de KDE ou si il ajoute le support de KDE...

      Le mieux serait bien sûr d'avoir un support de Freedesktop j'imagine...
      • [^] # Re: Libre = GNOME ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Effectivement, mais j'en ai profité pour dénoncer le GNOME-centrisme que le Libre commence à prendre.

        J'utilise KDE, j'aime KDE, c'est quelque-chose de très bien fait, mais j'ai de plus en plus l'impression d'être mis à l'écart, car de plus en plus de choses sont développées pour GNOME, sans se soucier de KDE.

        Certaines choses sont la faute des devs de KDE, comme DeviceKit qui n'est pas très bien supporté par Solid, mais on peut aussi mettre la faute sur les entreprises qui préfèrent payer des devs pour travailler sur GNOME plutôt que KDE.

        KDE a peut-être fait des erreurs, en se liant trop à Trolltech puis à Nokia, mais on ne peut pas dire que ce soit difficile de développer pour eux. Un compte SVN s'obtient en 20 minutes, et on a quasi carte blanche sur tout le dépôt. Des outils super sont en place, comme la doc Doxygen, le lxr.kde.org, techbase, les forums, les mailing-lists, etc.

        Mais néanmoins, malgré que KDE soit super ouvert sur les contributions, personne ne s'attaque à ce dont KDE a besoin.

        Oui, on a Plasma, plein de petits jeux, KOffice, et tout un tas de super bonnes applications. La partie «haute» est on ne peut plus complète, ce qui manque est la partie basse. Comme je le dis plus haut, on a un support DeviceKit plus que douteux, qui a fait l'objet de deux commits (ok, des gros) il y a quelques mois, et qui se morfond maintenant dans branches/work. Ce n'est que récemment, très récemment que KMix supporte PulseAudio.

        En fait, pour constater le déséquilibre, il n'y à qu'à voir ce qu'on trouve de chaque côté :

        * Pour GNOME, il y a RedHat qui paie des gens, Canonical qui développe de petits machins et qui mettent GNOME à la mode (pour ceux que je connais, Linux = Ubuntu = GNOME = largement en arrière par rapport à Windows 7 :( ). Tous ceux qui développent une technologie l'intègrent à GNOME, les GUI de configuration de KVM, MySQL Workbench, des trucs comme FireFox justement, et des centaines de grosses applis
        * Pour KDE, il y a juste Nokia et SuSE. Le reste est assuré purement par des bénévoles, et pas beaucoup (Okular est quasi abandonné, Ark aussi, une vague d'applis on du être mises dans le tag unmaintained). Côté distrib, il y a juste OpenSuSE, Mandriva et les petits genre Chakra, Pardus, etc.

        Ça me donne l'impression que KDE est développé à l'ombre de GNOME. Oui, GNOME est excellent, et je n'en garde que de bons souvenirs : simple, élégant, efficace. Mais il faut absolument éviter de tuer la concurrence, car on est dans un cercle vicieux : plus les gens développent pour GNOME, mieux GNOME est, donc plus il attire de gens.

        (si on avait été vendredi, j'aurais ajouté qu'en plus GNOME n'aurait pas du exister, du moins plus après la libération de Qt sous GPL, mais c'est un pas que je ne franchirai pas).
        • [^] # Re: Libre = GNOME ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Nan, en effet, GNOME n'aurait jamais du exister. Le bureau officiel du projet GNU ça devait être GNUStep. Mais il a trainé des pattes arrières alors...
          • [^] # Re: Libre = GNOME ?

            Posté par . Évalué à 0.

            Je crois me souvenir que tu avais essayé GNUStep, sais-tu si ce dernier et Étoilé bougent encore ? Qu'est-ce que cela donne à l'utilisation ?
            C'est bien la seule chose qui pourrait me faire lâcher Gnome...
            • [^] # Re: Libre = GNOME ?

              Posté par . Évalué à 1.

              GNUStep comme envirronement de développement est très bien et continue d'évoluer. Mais tant que l'équipe n'intégrera pas un moteur web au framework, il n'intéressera personne.

              gswebkit n'a pas bougé depuis trois ans !

              Dans la liste des vœux :

              Web browser

              Seems to be a popular request :).

              * Work is on the way to bring SimpleWebKit, a small WebKit compatible library up to working condition. SimpleWebKit is part of the GNUstep project and can be found in the SVN. This library will allow the creation of a simple web browser, such as Vespucci.app.

              * The WebKit project has also offered their support to anyone who wishes to port WebKit to GNUstep, see this e-mail. This framework would allow the creation of a fully functional web browser.


              Seems to be a popular request... il faut la balancer celle-ci quand même !

              Ça devrait même pas être une demande, ça devrait être une priorité pour le projet.

              Quand à Étoilé, aux dernières nouvelles ça bouge pas mal. Mais l'expérience utilisateur est encore médiocre. Ils se concentrent pas mal sur les fondations techniques pour l'instant.
              • [^] # Re: Libre = GNOME ?

                Posté par . Évalué à 1.

                > Ils se concentrent pas mal sur les fondations techniques pour l'instant.

                C'est peut-être le principal problème. Ça fait 10 ans (bon, moins pour Étoilé) qu'ils se concentrent sur les fondations techniques. J'ai eu à une époque (argl, c'est vieux) un bureau GNUStep, mais très peu utilisable si on souhaite ne garder que des applis GNUStep. J'avais espéré une libération de la suite Lighthouse Design, mais bon, ça ne s'est pas fait.
                Un navigateur pour le Ternet, quelques applis basiques (courriel, bon, il y a Mail, traitement de texte -qui saurait lire et écrire les odf, tableur, logiciel de dessin, de présentation, etc), et ça permettrait d'élargir la base des utilisateurs.
                Oui, je sais, code toi-même.
                Ah, tiens, on est déjà vendredi ?
                • [^] # Re: Libre = GNOME ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  C'est peut-être le principal problème. Ça fait 10 ans (bon, moins pour Étoilé) qu'ils se concentrent sur les fondations techniques.

                  Ah, mais je suis entièrement d'accord.
        • [^] # Re: Libre = GNOME ?

          Posté par . Évalué à 9.

          Il n'y a pas que KDE qui est à l'ombre. Il y a tout les autres DE/WM. Cette sur-intégration à Ubuntu et à GNOME est néfaste pour la diversité du libre dans son ensemble. Si on ne peut plus choisir, ça ne peux pas être vraiment libre.
          • [^] # Re: Libre = GNOME ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Certes, mais le libre c'est aussi la possibilité de voir disparaître des projets qui n'intéresse plus personne ou pas suffisamment de monde.

            Libre de choisir plein de logiciels différents, et de les soutenir ; libres de choisir tous le même logiciel et de mettre les autres dans la mouise.

            C'est ça la liberté au sens du logiciel libre. C'est une liberté de libéraux ;)
            • [^] # Re: Libre = GNOME ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Le problème n'est pas que les DE disparaissent mais que les programme n'en supporte plus qu'un, compliquant la tâche pour ceux qui veulent en développer un en parallèle.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Être positif & apprendre du meilleur plutôt que de le discréditer

                Posté par . Évalué à -1.

                « Le problème n'est pas que les DE disparaissent mais que les programme n'en supporte plus qu'un, compliquant la tâche pour ceux qui veulent en développer un en parallèle. »

                Ce n'est en fait un problème que parce que ça ne te convient pas. Autrement dit, en termes objectifs et en suivant une logique cartésienne, ce n'est pas du tout un problème. Dans tout écosystème en général, tu as des éléments qui apparaissent ou disparaissent, qui sont dominants ou dominés, tout ça car certains s'adaptent, évoluent et/ou résistent mieux.

                En tant que développeur, 1) tu as des choix techniques et technologiques à faire en fonction de tes goûts et compétences, 2) ton temps et tes ressources sont limités et 3) si tu es un développeur du Libre, tu dois avant tout te faire plaisir et généralement combler un de tes besoins. Sachant cela, on voit nettement que si tu développes un projet, tu ne pourras pas satisfaire tout le monde.

                Logique.

                Du coup, en réunissant l'ensemble des projets faisant des choix, il y a forcément une tendance qui se dégage, dans notre cas un DE qui est devant les autres en tant que plateforme de développement préférée : c'est tout à fait normal, et exiger une égalité parfaite au nom d'un concept intellectuel d'outre-dimension n'est tout simplement pas réaliste, souhaitable et sain. Sauf évidemment pour quelques kikoonets bien installés derrières leur clavier qui attendent en se paluchant la tige et en gueulant que c'est pas normal, que c'est la faute des multinationales qui écrasent sans vergogne l'individu et la Société, appauvrissant les gens et déshumanisant les villes et les campagnes au nom des profits et de la satisfaction des actionnaires insatiables, blablabli et blablabla : ça, c'est au mieux un bon argument quand tu commences à avoir des poil au pubis et au menton et que tu es entre personnes qui commencent à avoir du poil au pubis et au menton.

                Bref, je ne sais pas si c'est typiquement franchouillard, mais cette tendance à crier au complot, à la magouille, à l'injustice ou a je ne sais quoi chaque fois d'injustifié quand on évoque un leader, c'est tout ce qu'il y a de plus insensé. Plutôt que de frapper sur le leader, il me paraît quand bien plus positif et productif de réfléchir, analyser et comprendre ce qui fait de lui un leader afin d'apprendre de lui et de s'améliorer pour être un meilleur compétiteur.

                En résumé, si GNOME pierre plus que KDE, c'est parce qu'il s'est adapté pour séduire la plupart des développeurs & utilisateurs, ce qui fut loin d'être toujours le cas ... Et si KDE suce plus que GNOME & Shay Lauren réunis, c'est parce qu'il séduit moins.

                Période. Fin de ma plaidoirie. Et caetera.

                « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

                • [^] # Re: Être positif & apprendre du meilleur plutôt que de le discréditer

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Le but d'un DE c'est pas de tuer ses concurrents et de les découper en rondelle, on est pas sous Windows ici.
                  Ça me pose aucun problème qu'il y ai un DE qui est majoritaire et qui satisfait 90% des gens, soit. Mais qu'il n'écrase pas les autres, surtout lorsqu'il existe des standards.

                  Si j'ai envie d'un DE utilisable sans souris, alors ni KDE ni GNOME ne conviens vraiment. Mais si on me prive d'utiliser un autre DE, alors je n'ai plus le choix. Je ne suis plus libre, et on perd presque pas mal de l'intérêt du libre. Autant retourner sous Windows et laisser Microsoft faire les mauvais choix pour moi.
        • [^] # Re: Libre = GNOME ?

          Posté par . Évalué à 6.

          Ben au lieu de partir dans un nouvel environnement en Qt, pourquoi tu ne contribues pas à KDE, puisque tu as les compétences ?

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Libre = GNOME ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Remarque très pertinente :-) .

            L'environnement de bureau est maintenant maintenu par trois lascars, pendant justement que j'essaie d'aider KDE comme je peux : patches, troll^W promotion (mes journaux avec les screenshots), nouvelles, et surtout ma distribution visant à le remettre là où il doit, c'est à dire en première place. Je compte d'ailleurs utiliser le meilleur dedans, donc il se pourrait que je sois amené à le coder ce foutu backend Solid, ou l'intégration Plymouth->KDM, ou le support d'OSSv4 dans Phonon, etc.

            Ok, je n'ai pas encore beaucoup de choses à mon actif, mais j'ai déjà soufflé quelques mots au développeur de Shaman 2, un gestionnaire de paquets à la packagekit (il est d'ailleurs compatible avec ce dernier) pour KDE.

            Je bêta-test KOffice aussi, parce que ce truc a largement plus d'avenir que le clone de MS Office qu'est OpenOffice.org. KOffice est largement plus révolutionnaire, et quand il ne plante pas, un plaisir à utiliser (amusez-vous à mettre plein de graphismes vectoriels et à faire de la POO dans KWord, tout est à sa place, même des frames qui créent des nouvelles pages quand elles sont remplies).
        • [^] # Re: Libre = GNOME ?

          Posté par . Évalué à -5.

          tu demandes un support de pulseaudio une techno Gnome dans KDE? T'es pas en contradiction. De tout de facon pulseaudio ca marche tres tres tres mal donc que KDE ne perde pas son temps a supporter ce truc cela ne me gene personnellement pas du tout au contraire.
          • [^] # Re: Libre = GNOME ?

            Posté par . Évalué à 0.

            pulseaudio n'est pas une techno Gnome ou cela fonctionne bien? C'est rigolo car a chaque fois que j'ai entendu parler d'un probleme son depuis 1 an sous linux, j'ai dis degage pulseaudio, parfois on me repondais mais je passe deja par la commande fournit par PA pour eviter son utilisation et passer par Alsa directement, je continuais a dire degage PA et CHAQUE FOIS que cela a ete fais cela marchait comme il faut. Pour la partie Gnome est-ce que PA fournit des outils de conf en Qt4 ou uniquement en Gtk?

            Mais merci de moinsser sans argumenter cela montre a quel point j'ai raison et que au lieu d'argumenter vous preferez cacher "ce sein que je ne saurais voir".
            • [^] # Re: Libre = GNOME ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Que pulseaudio fonctionne mal ça a déjà été assez trollé. Effectivement on peut en remettre une couche mais bon c'était pas spécialement le sujet ici.
              Que pulseaudio soit mieux intégré a gnome qu'a kde, c'est justement le sujet de son post.
              • [^] # Re: Libre = GNOME ?

                Posté par . Évalué à 0.

                PA est une techno Gnome si PA voulait etre integre a KDE ils fourniraient eux meme un backend phonon.
                • [^] # Re: Libre = GNOME ?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Mais c'est le sujet de son post justement. Pulseaudio est distro agnostique, mais l'intégration a un DE est concentrée sur gnome, comme les autres softs qu'ils a cité. Ce qu'il dénonce c'est que intégration à linux=intégration à gnome la plupart du temps et pulseaudio en est un bon exemple.
    • [^] # Re: Libre = GNOME ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Ce n'est pas vraiment mon problème, que firefox dépende d'une lib gnome ne me gène pas...

      Ce qui me gène, c'est que firefox dépende toujours d'une libre obsolète...
    • [^] # Re: Libre = GNOME ?

      Posté par . Évalué à -2.

      moi c'est xdg-open tu as quoi a lui reprocher ? et je crois que j'ai pas de gnome-vfs
      j'ai pas gnome non plus
      le probleme c'est GNOME a mon avis
      • [^] # Re: Libre = GNOME ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        C'est justement parce que tu n'as pas gnome-vfs que tu n'as pas de problème. C'est l'objet de la critique.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Comme le disait un développeur de Mozilla il n'y a pas longtemps

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Il y a très peu de contributeurs (c'est relatif) venant du monde Linux sur Firefox.

    « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

  • # Extension

    Posté par . Évalué à 1.

    Y a OpenDownload qui peut peut-être aider un peu:
    https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/207

    "Allows you to open any file from the internet into the OS assigned program. This is similar to IE's 'Open' or 'Run' file download functionality. ..."
    En tout cas chez moi sous KDE ça diminue les choix bizarres d'applications associées...
  • # S'adapter à une minorité? Oui, à condition...

    Posté par (page perso) . Évalué à -8.

    Mais pourquoi donc Firefox ne se base t'il pas sur le standard Freedesktop, pour une application aussi importante, je trouve cela hallucinant, bref, encore une preuve que le support des systèmes libre par la fondation Mozilla n'est pas une priorité.

    Plusieurs réactions :
    * Linux, c'est 1% de la base, comme pour beaucoup de logiciels. alors forcement, on a moins tendance à passer du temps sur un problème impactant 1% des gens que sur des problèmes impactant les 99% autres restants.
    * Linux, avec ses 1% de d'utilisateurs, implique un nombre de développeurs intéressés faible. Pas de développeurs --> Pas de développements.
    * En plus de ne pas être nombreux, ces linuxiens n'arrivent même pas à ce mettre d'accord sur une interface commune. Il y a certes freedesktop, mais bon, c'est pas pour "tout", il reste des zones d'ombres. C'est aussi aux desktops de se mettre d'accord une bonne fois pour toutes sur un standard unique, sans d'autres portes pour y accéder.

    Bref, avant de gueuler contre les développeur, faudrait balayer devant chez soit : Linux, c'est la grosse merde pour l'intégration dans les DM, et la plus faible part de marché des 3 "gros" OS. Pourquoi est-ce que les développeurs iraient dans ce bordel alors qu'il n'y a pas/peu d'utilisateurs? Pourquoi ne pas gueuler contre les DM pas capables de se mettre d'accord plutôt? Prêt à payer pour qu'on intègre ta spécificité? Et j'aurai la même réaction qu'on me balance parfois : c'est libre, propose un patch!
    • [^] # Re: S'adapter à une minorité? Oui, à condition...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Pourquoi ne pas gueuler contre les DM pas capables de se mettre d'accord plutôt?

      ben xdg-open c'est pas le truc qui est sorti quand ils se sont mis d'accord ? chez qui est-ce que ça ne marche pas ?
    • [^] # Re: S'adapter à une minorité? Oui, à condition...

      Posté par . Évalué à 0.

      Il y a un détail que tu sembles oublier, c'est que Mozilla a proclamé Firefox comme étendard pour la libération des standards web, et cette philosophie se base en partie sur le côté multiplate-forme, pour bien montrer que tous les acteurs peuvent être égaux.

      Or se dire multiplate-forme en mettant de côté une plate-forme non négligeable (car c'est un fait : Firefox est reconnu sous Linux comme sous Windows), ça donne plutôt l'impression qu'ils se concentrent sur leur part de marché et non sur la libération du net.

      Enfin, compare avec Opera et Google, qui ont fait des efforts conséquents pour porter leurs logiciels phare sous Linux et n'ont pourtant pas une base utilisateur aussi conséquente, toutes plate-formes confondues : quelles sont leurs raisons ? Je pense que Mozilla ne peut que se tirer une balle dans le pied en continuant d'ignorer Linux, qui compte les bidouilleurs les plus inventifs de la planète.

      Posons-nous la question : est-ce que Firefox serait aussi extensible et aussi utilisé sous Windows s'il n'avait compté autant d'utilisateurs sous Linux ?

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: S'adapter à une minorité? Oui, à condition...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        et cette philosophie se base en partie sur le côté multiplate-forme, pour bien montrer que tous les acteurs peuvent être égaux.

        Euh... Je n'ai lu ça nul part. Sous Linux, il y a plein de navigateur qui respectent les standards du web, c'est la plate-forme Windows qui a le plus besoin d'un navigateur respectant les standard.
        Tu donnes des arguments pile-poil pour dire que c'est normal que Mozilla se concentre sur la version Windows...

        Or se dire multiplate-forme en mettant de côté une plate-forme non négligeable

        Linux représente moins de 1% des OS non-serveur. Pour moi c'est négligeable. Pour toi, à partir de combien est-ce négligeable? Nous n'avons sans doute pas la même définition de "négligeable".

        Enfin, compare avec Opera et Google, qui ont fait des efforts conséquents pour porter leurs logiciels phare sous Linux et n'ont pourtant pas une base utilisateur aussi conséquente, toutes plate-formes confondues : quelles sont leurs raisons ? Je pense que Mozilla ne peut que se tirer une balle dans le pied en continuant d'ignorer Linux, qui compte les bidouilleurs les plus inventifs de la planète.

        Préjugé : il y a bien plus de bidouilleurs sous Windows, et des pas mauvais. Beaucoup d'utilisateurs, donc beaucoup de développeurs, ça aide ;-).

        De plus, tu prend l'exemple Opera, qui est la depuis des lustres : on voit que les linuxiens le rendent bien, Opera a rien en part de Marché, sympa, Opera se casse le cul à s'adapter à Linux, et... rien. Ah, mais Opera n'est pas libre c'est ça? Le beurre, l'argent du beurre...

        Posons-nous la question : est-ce que Firefox serait aussi extensible et aussi utilisé sous Windows s'il n'avait compté autant d'utilisateurs sous Linux ?

        Je me pose la question, justement : je n'en suis pas si sûr. Firefox a certes profité des linuxiens, mais déjà les linuxiens les moins intégristes, ceux qui acceptent de toucher au monde Windows. Ensuite, ceux qui râlent, ce sont ceux qui veulent le beurre et l'argent du beurre : Linux est libre, modifiable, mais non, les linuxiens demandent qu'en plus, on fasse tout ce qu'ils veulent, comme ça. Bizarre, "on" m'avait dit que l'avantagea du libre c'est que chacun pouvait le modifier.

        La fonctionnalité demandée n'a pas l'air de réellement intéresser quelqu'un, car personne n'a développé la chose, alors que tout le monde le peut.

        Alors, cette fonctionnalité, est-elle vraiment importante? Je regarde les faits : non.
        Par contre, il y en a pour râler, oui.

        La "communauté" Linux est très égocentrique, il faudrait redescendre un peu sur terre quand à son importance : Linux est connu pour les serveurs, et sans les serveurs il n'y aurait pas grand chose. Et sur sur le desktop, il n'y a pas de 2 linuxiens d'accord pour la même interface d'accès aux commandes du desktop. Je sais, ça peut fâcher, mais je comprend ) 100% les personnes qui ne priorisent pas Linux : pas tant de développeurs pour aider, et beaucoup de râleurs car leur petite config n'est pas prise en charge.

        Pour info, si je me souviens bien ce que j'ai lu, Firefox n'est pas bien intégré à Linux car peux de développeurs sont sous Linux. C'est donc aussi au linuxiens de passer développeurs, parait qu'il y a plein de bidouilleurs, la réalité corrige le constat, ou au moins pour la partie "desktop" (je peux personnellement dire que je rencontre beaucoup de "bidouilleurs" Linux serveurs, et que dalle pour le Linux "desktop").
  • # comment

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Quelle est la manière propre de faire?

    Je ne sais pas comment ça marche, mais c'est peut-être ça dont tu parles:
    http://hg.mozilla.org/mozilla-central/rev/2572312e17df

    > encore une preuve que le support des systèmes libre par la fondation Mozilla n'est pas une priorité.

    Arrétez avec ça, ça devient vraiment gonflant. En tout cas, c'est pas avec des commentaires comme ça que tu vas nous aider. Ouvre plutot des bugs au lieu de nous cracher dessus.
  • # bi-ecran et chipset intel

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce portable est celui du taf, du coup pour ma machine fixe, je suis parti sur une carte NVIDIA, et oui, je sais, c'est mal... Mais y'avait pas de modèle bi écran avec carte INTEL, ca existe?


    Je n'ai eu aucun souci pour faire du multi-écran avec la sortie DVI et la sortie VGA du chipset intel (GMA 4500HD) de ma carte mère gygabyte (EG45M-UD2H). Donc oui ça existe :-)
    • [^] # Re: bi-ecran et chipset intel

      Posté par . Évalué à 1.

      Tu peux donner plus de détails ? Comment ça marche en pratique, tu arrives à avoir un serveur X pour chaque écran ?
    • [^] # Re: bi-ecran et chipset intel

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ben je viens de tester avec mon laptop et j'ai pas réussi à faire autre chose que du clonage... Après, j'ai pas cherché plus loin que l'interface de Kde pour randr mais il me disait que je ne pouvais pas avoir du xinerama.

      Une idée?
    • [^] # Re: bi-ecran et chipset intel

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      J'ai un E6400, et j'ai deux écrans connecté à ma station d'accueil. Ça marche aux petits oignons !! :-)

      J'utilise xrandr et un petit script pour détecter au lancement de kdm si mes écrans externes sont dispos.
      • [^] # Re: bi-ecran et chipset intel

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ha j'oubliais d'abonder dans ton sens. J'ai parié sur ce chip intel en le privilégiant sur les laptop qu'on a commandé, et je ne le regrette pas. Il est effectivement tout à fait suffisant tant qu'on ne veut pas des perfs de fou. Mais il tient très bien sur des petits jeu 3D que j'ai testé (ManiaDrive par exemple), il ne chauffe donc j'imagine consomme moins. Et puis ça aurait été bête d'ajouter un chip graphique en plus de celui intégré (pollution toussa, c'est toujours ça de pris).

        Et en plus le driver est libre !

        Ha au fait, depuis que je l'ai (6 mois), je bosse exclusivement dessus, j'ai gardé le même confort qu'avant grâce à la station d'accueil, sans les soucis de synchro pour les fichiers qui ne sont pas centralisés sur un SVN, sans le bruit et la surchauffe quand il fait chaud. C'est le pied en fait :-)
  • # Firefox : problème récurrent

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    C'est un problème que j'ai depuis toujours avec Firefox sous GNU/Linux (sous Gnome, je sais pas si c'est spécifique)

    J'ai jamais compris pourquoi Firefox ne savait pas avec quoi ouvrir une archive toute simple alors que quand je double clic sur le fichier dans mon navigateur ça marche.
    Puis parfois Firefox me dit que l'appli n'existe pas ou ne propose simplement aucune appli.
    Et pas moyen de choisir une appli parmi la liste disponible comme dans les autres logiciels, on a un bouton parcourir qui nous demande un fichier, il faut donc trouver le fichier executable qui correspond à l'application. Sauf que sous GNU/Linux on sait pas forcément lequel c'est, j'aimerai autant entrer une commande.

    En clair, c'est sûr que si Firefox remettait la gestion de l'ouverture du fichier à mon système, qui lui sait faire, ça m'aiderait beaucoup.
    Par contre je ne sais pas du tout à quoi ça correspond techniquement derrière, je sais juste que c'est très agaçant.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.