Journal Expérience de modes scrutin alternatifs

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
9
20
avr.
2012

J'ai recensé deux expériences visant à simuler l'élection présidentielle selon différents modes de scrutin. Je me suis inscrit sur les deux sites pour y participer

http://voteaupluriel.org
http://www.votedevaleur.org

L'émission du grain à moudre sur France Culture d'hier jeudi 19/04 évoquait cette problématique sous le titre Elections : que reste-t-il à expérimenter ? et qu'il est possible de réécouter en podcast (ou baladodiffusion), le lien direct vers le mp3 de l'émission (oui je sais c'est un mp3, je ne crois pas qu'il y a de ogg) : http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10175-19.04.2012-ITEMA_20361641-0.mp3

Il sera donc intéressant de comparer ce que donneront les votes selon les différents modes de scrutin par rapport au résultat réel.

Du coup j'encourage tout le monde à prendre un peu de temps pour participer à ces expériences. J'ai l'espoir qu'un jour le mode de scrutin changera mais comme dit dans l'émission de manière très douce, ce n'est pas prêt d'arriver vu que le mode de scrutin actuel favorise ceux qui sont élus et ceux qui sont élus seraient défavorisés par un mode de scrutin différent.

  • # Le jugement majoritaire

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Personnellement, je trouve le jugement majoritaire beaucoup plus User Friendly et plus clair:

    http://www.tnova.fr/note/rendre-les-lections-aux-lecteurs-le-jugement-majoritaire

    • [^] # Re: Le jugement majoritaire

      Posté par . Évalué à  1 .

      Et le vote par approbation aussi, mais je n'ose pas imaginer les difficultés de comptage…

    • [^] # Re: Le jugement majoritaire

      Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

      Pour l'instant j'ai vu 2 articles intéressants sur le jugement majoritaire:
      http://www.americanscientist.org/bookshelf/pub/grading-candidates
      http://www.americanscientist.org/bookshelf/pub/a-letter-regarding-steven-j-bramss-review-of-majority-judgment

      Personellement, je dirais que si je ne suis pas sûr de qui voter, avec le jugement majoritaire je peux utiliser les subtilités, mais si je suis sûr, je vais essayer de faire peser le plus possible sur la balance en faveur de mon (mes) favoris et défaveur des autres.
      Au niveau stratégique, pour que mon vote fasse effet, viser simplement le plus haut score (respectivement le plus bas) n'est pas forcément la meilleure chose.

      Si mon candidat C1 est soutenu de la manière suivante dans les sondages:

      6 (Excellent): 5%
      5 (Very good): 5%
      4 (Good     ): 25%
      3 (Average  ): 35%
      2 (Poor     ): 15%
      1 (Reject   ): 15%
      
      

      Il faudrait plutôt voter "Good" plutôt que les autres rangs supérieurs afin de faire peser la balance dans cette catégorie là et d'avoir un meilleur niveau.
      Le candidat en question aurait d'ailleurs intérêt à donner comme instructions de vote de voter "Good" à ses votants les plus fervents afin de faire descendre les 10% de vote les plus haut vers le "Good" et ainsi passer le median de "Average" à "Good".

      En gros j'ai l'impression que les candidats devraient jouer stratégiquement et dire aux gens quoi voter en fonction de sondages et de prédictions afin d'avoir plus de chance de gagner.
      De la même manière ils regarderaient les zones défavorables des autres candidats, par exemple un candidat C2 aura peut-être intérêt de dire aux gens de voter "Average" pour C1 au lieu de "Poor" ou "Reject" afin d'éviter qu'il ne passe en "Good".

      D'un autre côté, peut-être que les autres systèmes sont encore pire. Je pense qu'il faudrait analyser les différents systèmes en partant du principe de base que les gens vont essayer de faire tourner les choses en leur faveur (ça a peut-être déjà été fait, je ne sais pas).

    • [^] # Re: Le jugement majoritaire

      Posté par . Évalué à  3 .

      En gros, il faudrait voter pour savoir quel nouveau mode de scrutin a la préférence des gens, c'est ça? ;)

  • # Le problème fondamental de la démocratie représentative

    Posté par (page perso) . Évalué à  -8 .

    Le problème fondamental de la démocratie représentative, c'est que c'est un oxymore, une contradiction dans les termes. En effet, la démocratie, c'est le pouvoir exercé directement par le peuple. Quand on élit des représentants pour décider à notre place, on n'est plus en démocratie.
    Ce qu'il faut changer, c'est la Constitution, comme le préconise Étienne Chouard et Bernard Friot :

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Etienne-Chouard-La-cause-des-causes-11468.html

    • [^] # Re: Le problème fondamental de la démocratie représentative

      Posté par . Évalué à  2 .

      Le problème fondamental de la démocratie représentative, c'est que c'est un oxymore

      Absolument pas, il est tout à fait possible d'imaginer qu'il soit possible de retirer son poids à un représentant pour le filer à un autre en cours de mandat, et les représentants ne compteraient que pour le nombre de voix qu'ils portent.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Le problème fondamental de la démocratie représentative

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        On peut aussi imaginer la "Démocracie liquide", concept défendu par le Parti Pirate. En gros, votre représentant n'a votre voix que si vous ne vous exprimez pas sur un sujet donné. À tout moment, vous pouvez donc vous faire entendre ou reprendre votre voix.

        • [^] # Re: Le problème fondamental de la démocratie représentative

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          Ca me semble intéressant mais ça présuppose une gestion informatique des votes, non ?

          • [^] # Re: Le problème fondamental de la démocratie représentative

            Posté par . Évalué à  2 .

            Dans ces cas là comme tu peux ou non donner ta voix à un représentant, le vote ne peut plus être secret, cela permet un contrôle direct du citoyen sur le fonctionnement de la démocratie, (et cela permet une informatisation sans crainte), mais cela à l'inconvénient de rendre plus simple l'achat de vote, les pressions, ou les discriminations.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: Le problème fondamental de la démocratie représentative

        Posté par . Évalué à  3 .

        Ça me semble un système qui serait très constructif en effet. Ceux tenté par la démocratie directe pourraient s'exprimer en toute liberté, tandis que les autres pourraient suivre le représentant.

        Reste le problème logistique, en cas de trop nombreux partisants de la démocratie directe…

    • [^] # Re: Le problème fondamental de la démocratie représentative

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Quand on élit des représentants pour décider à notre place, on n'est plus en démocratie.

      C'est faux du moment que:
      - Toutes les décisions sont prises par la base et les représentants ne font que ce que leur role indique: représenter
      - Les représentants sont révocables par la base

      Mais bon, même si de nombreuses expérience de socialisme libertaire ont prouvé que cela fonctionne à différentes échelles (entreprises, communes, régions), il n'en reste qu'en 2012, le plus gros problème à résoudre est celui ci: le peuple ne s'intéresse plus à la politique, c'est même pour cela qu'il va voter, c'est dire si il n'y comprend rien…

    • [^] # Re: Le problème fondamental de la démocratie représentative

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      J'ai plussé parce que je suis pour la démocratie directe et techniquement je suis d'accord avec ce que TU dis, sauf que Egalite Et Reconciliation c'est des gros fachos que je ne veux pas toucher même avec un bâton de 3km de long, merci d'éviter de decrédibiliser un discours par ailleurs intéressant en utilisant un messager galeux.

  • # Blanc/nul/abstention

    Posté par . Évalué à  2 .

    Sur http://voteaupluriel.org/, lors du dernier scrutin, on est obligé de voter pour quelqu‘un.

    Du coup, on est obligé de choisir entre Sarko et Marine, Sarko et Hollande, Hollande et Marine, etc. (ce qui dans la réalité résultera en une abstention pour chacun de ces choix).

  • # Poids des votes

    Posté par . Évalué à  1 .

    Naïvement j'aimerais savoir quel est le problème avec le système suivant (déjà en œuvre dans certains pays je crois):

    • il y a 10 candidats, donc je les classe par ordre de préférence (1 pour mon préféré, 2 pour le suivant, etc)
    • si je ne sais pas ce que je pense d'un candidat, je ne le classe pas; je peux donc avoir ma liste avec 1 seul candidat dessus, 2, 3… jusqu'à 10 si j'ai mon avis sur tous.
    • pour le décompte, si le choix 1 n'a pas la majorité des voix, on peut reporter le vote sur le choix 2, et ainsi de suite.
    • il y a donc 1 seul tour, jusqu'à ce qu'un candidat ait la majorité des voix.

    Le décompte et les statistiques sont plus complexes, mais ça permet de voter pour 1 petit candidat dont on se sent proche, tout en pouvant de "voter utile" en mettant un gros candidat peu après. Ça éviterait des surprises comme en 2002 et ça permettrait aux petits partis d'être plus fidèlement représentés.

    • [^] # Re: Poids des votes

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      C'est la méthode de vote utilisé par le projet fedora, sauf erreur de ma part.

      http://rangevoting.org/

      Je dois reconnaitre que je penche aussi pour ça, car il est simple à comprendre, qu'il permet d'éviter certains soucis ( genre les conneries de vote utile ou pas, etc ). Le site web francais est mal traduit, mais l'anglais est assez fouillé.

      Ça ne régle pas tout ( notament les histoires de representativité du vote blanc ), mais je ne pense pas que ça soit au niveau du systéme de vote que la solution se trouve. Si aucun candidat ne va à suffisament de gens ( ie assez de gens pour que ça fasse une différence significative ), et que personne ne s'est presenté pour representé l'opinion des gens qui ne se retrouvent pas dans les candidats ( ie, les personnes qui veulent voter blanc ), c'est soit que les raisons de voter blanc sont trop diverses pour en faire un partie ou une idéologie, et ce serait une erreur de compter ça comme 1 seul opinon, soit que tout le groupe des gens qui votent blanc ne peuvent pas ou ne veulent pas devenir candidat. Si ils peuvent pas, on a un probléme dans les régles, et il faut le regler. Si ils veulent pas ( et je parle bien de tout le monde dans un groupe assez grand ), je ne vois pas ce qu'on peut faire si personne ne veut faire l'effort d'un truc, ça n'arrive pas et voila.

    • [^] # Re: Poids des votes

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Si je ne m'abuse, tu décris là l'IRV tel qu'il est pratiqué, par exemple, en Australie. Tu peux donc aller voir les critères qu'il remplit ou non, ainsi que le tableau de comparaison pour chaque critère. Tu pourras constater qu'il n'y a pas de système idéal (tous sont vulnérables au « vote stratégique », par exemple) mais notre système actuel n'est pas particulièrement heureux.

      Pour ma part, je pense qu'en fait, notre système politique est tordu à de nombreux égards (découpage électoral, absence de proportionnelle, système de vote foireux, pas de votations à la Suisse, impossibilité de révoquer un mandat, etc.) et que le système de vote à lui tout seul ne suffira pas à changer les choses. À noter, cependant, que les Britanniques ont eu un référendum l'année dernière, où ils ont en majorité rejeté le passage du FPTP à l'IRV (je n'en tire pas de conclusions particulières, n'ayant suivi la campagne que d'assez loin).

      Envoyé depuis mon PDP 11/70

  • # Images des math

    Posté par . Évalué à  4 .

    Lu aujourd'hui sur l'excellent Images des Mathematiques, un article tres clair sur differents systemes de vote.

    http://images.math.cnrs.fr/La-democratie-objet-d-etude.html

    • [^] # Re: Images des math

      Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 20/04/12 à 13:59

      Je veux bien que ce soit un site de Maths, mais "Vainqueuse" ?

      edit: J'ai rien dit, il semblerait que ce terme est d'usage en Suisse et au Québec… en tout cas ça pique les oreilles d'un pauvre Français…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.