Journal Telling a geek

Posté par .
Tags : aucun
8
24
juin
2009
Je fais partie de ceux qui commencent à en avoir un peu ras la casquette de voir les marchands de pizzas et de jeux vidéos qualifier de geeks les consommateurs compulsifs des produits qu'ils produisent, voire, de simples asociaux 2.0 .

Quelle fût alors mon soulagement de voir enfin proposée une définition satisfaisante : pour moi du moins :

"Given a choice between spending an hour doing a task manually, or spending three hours writing a program to do it automatically... a geek will write the program, every single time. And, if not given the choice, if explicitly ordered to do the job manually, we'll disobey and write the program anyway."

(Par respect pour la sacro-sainte propriété, je dois sans doute préciser que ça vient de là : http://catherinedevlin.blogspot.com/2009/06/how-to-tell-geek(...) via http://www.cafeaulait.org/ : les décors sont de Donald Caldwell, les éclairages de Linuxfr et la musique de David TMS. Le café est colombien et ta mère ).

Cet utile préambule passé, à vous les studios !
  • # Heu, ouai, en fait...

    Posté par . Évalué à 7.

    On peut appeler "geek" toute personne passionnée par un domaine. Un peu comme dans le dîner de cons.

    Un passionné de pizza est un geek.
    Un passionné de jeux vidéos est un geek.
    Un passionné d'allumettes est un geek.
    Un passionné de programmation est un geek.
    Un geek des sciences est un nerd.

    En fait je n'ai pas trouvé de définition exacte, mais je pense que la tienne est réductrice puisqu'elle se cantonne à la programmation. Peut-être que je me trompe.
    • [^] # Re: Heu, ouai, en fait...

      Posté par . Évalué à 3.

      Je serais un peu plus précis/réducteur, pour moi, on peut qualifier de geek toute personnes passionnée par un domaine en rapport avec les nouvelles technologies ou la science.

      Un passionné de pizza est un pizzaiolo.
      Un passionné de jeux vidéos est un geek.
      Un passionné d'allumettes est invité aux diners de con.
      Un passionné de programmation est un geek.
      Un g33k est un nerd.
      • [^] # Re: Heu, ouai, en fait...

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        C'est pas plutôt ça?

        Un g33k 3st un n3rd.

        B0n, 0k, j3 s0rs ;-)

        ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

      • [^] # Re: Heu, ouai, en fait...

        Posté par . Évalué à 10.

        Pfff appeler geek un gamer... Où va le monde ?
        • [^] # Re: Heu, ouai, en fait...

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Surtout qu'un gamer c'est soit :
          - un hardcore gamers : le mec qui a une vie normale mais qui le soir chez lui a fini les dix derniers gros hit sur console et qui en profite pour te mettre une rouste a teken les doigt dans le nez
          - Un nolife : lui il joue a WoW. Qu'il soit bon ou mauvais il est dans une guilde et il raid tout les jours avec son personnage level 50. On le reconnait au fait qu'il dit lol dans la vrai vie.
          • [^] # Re: Heu, ouai, en fait...

            Posté par . Évalué à 1.

            Tu oublies les joueurs occasionnels (casuals) dont la plupart jouent sur consoles (portables ou Wii) ou à des jeux flash tous pourris et/ou de farm.

            Tu oublies aussi les "pgm" : lui c'est le gros vantard qui croit être bon, et qui pourtant fracasse un clavier par semaine à force de s'énerver dessus parce qu'il arrive à rien.

            De plus, maintenant, le niveau maximal sur wow c'est 80 :)
      • [^] # Re: Heu, ouai, en fait...

        Posté par . Évalué à 10.

        "Un passionné de pizza est un pizzaiolo."

        Non, un pizzaiolo est quelqu'un qui fait des pizzas.
        Un passioné de pizza c'est une Tortue Ninja !

        Cowabunga !
        • [^] # Re: Heu, ouai, en fait...

          Posté par . Évalué à 3.

          D'autant plus qu'un pizzaiolo il aime pas forcément son métier.

          Personnellement je bosse en informatique, mais je préférerais largement autre chose.


          La définition selon wikipedia (avec tout le crédit qu'on peut lui accorder): http://fr.wikipedia.org/wiki/Geek

          Pour Nerd: http://fr.wikipedia.org/wiki/Nerd
        • [^] # Re: Heu, ouai, en fait...

          Posté par . Évalué à 3.

          je pense que c'est plutot dans l'autre sens :

          Un nerd est un geek , un geek n'est pas forcement un nerd.
          Le gamer est un geek mais le geek n'est pas forcement un gamer.
          Tout comme le pizzaiolo est un passioné de pizza mais le passionné de pizza n'est pas forcement pizzaiolo (il peut juste aimer les manger).

          En fait de facon mathématique geek est un essemble qui a des sous ensemble (gamer nerd , coder etc..) un point ce trouvant dans nerd et forcement dans geek mais un point se trouvant dans geek peut être dans 0, 1 , N de ses sous ensembles ...

          bref j'espere que ma vison du geek vous a plus. Car la , il faut que j'arrete de dire de connerie et que je retourne bosser.
          • [^] # Re: Heu, ouai, en fait...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Le gamer est un geek mais le geek n'est pas forcement un gamer.

            Pas tout à fait d'accord, certes certains gamers sont geeks (ceux qui conservent leur lynx ou leur atari religieusement par exemple.), autant une majorité des gamers ne sont pas geeks, je vois pas comment on pourrait qualifier ceux qui passent leur temps sur World of Warcraft ou sur Counter-Strike des geeks. À mes yeux ceux là sont juste des associaux.
            • [^] # Re: Heu, ouai, en fait...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Parfaitement d'accord, j'ai passé 11 mois de formation avec deux gros gamers de WoW (et uniquement celui là il me semble) qui se revendiquaient "geeks"
              Parce que ça fait "classe" tu comprends.
              Enfin dans leur façon de le dire ça se voyait que c'était clairement pour se faire mousser et dire qu'ils appartiennent à "un clan" (et c'est apparement le cas de nombreux joueurs de WoW)
              Parce qu'à part le jeu et avoir développé mis en service un site web pour la guilde avec un CMS type 'nuked klan', z'ont pas fait grand chose de geek les mecs.
              (Ah si, me soutenir mordicus qu'il fallait développer les sites web pour IE (à cause de sa grande part de marché) et que les 'hacks' étaient pour que ça fonctionne sur Firefox.. pour eux, il n'existait aucun autre navigateur en dehors de ceux là, et ils utilisaient le deuxième (ouf))

              D'après Wikipedia avant c'était nerd qui occupait la place de la signification de "passionné à l'excès" (d'un point de vue extérieur, pour les gens qui ne comprennent pas la passion en question)
              et ça s'est inversé en suite.
              Nerd est devenu péjoratif, Geek est devenu.. à la mode :(
              • [^] # Re: Heu, ouai, en fait...

                Posté par . Évalué à 3.

                "geek" a changé de sens, un peu comme "hacker". Personnellement, je ne l'utilise pas/plus comme ça il n'y a aucun malentendu.
    • [^] # Re: Heu, ouai, en fait...

      Posté par . Évalué à 6.

      Exactement ! j'ai un pote qui se réclame non geek (dans le sens informatique), mais en fait qui est un vrai geek de la BD (comics principalement) !

      Tu lui montres un spiderman, il va le regarder sous toutes les coutures pendant 10mn pour te dire quelle année approximative, et parfois quel dessinateur !!!
      • [^] # Re: Heu, ouai, en fait...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        En même temps, en regardant une BD pendant 10mn c'est pas bien difficile trouver l'année et l'auteur.

        Enfin, j'dis ça, j'dis rien (d'ailleurs j'y connais rien).
    • [^] # Re: Heu, ouai, en fait...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Un premier ministre qui collectionne les gadgets onéreux est un geek.
  • # mince j'en suis presque un

    Posté par . Évalué à 2.

    Je fais un calcul con :
    temps passé à le faire manuellement
    temps passé à coder un script/programme le faisant à ma place
    temps passé à corriger les erreurs d'attention (pour le cas manuel )
    temps passé à rectifier les particularité du schmilblik (oui le code ne peut être uniforme partout)
    degré d'ennui à faire la tâche répétitive
    Défis représenté par scripter/coder l'automate
    Mon humeur :D

    Si c'est équivalent, je code, si le temps manuel est vraiment plus court en tenant compte de ma motivation pour une tâche ingrate, je macrotise emacs. (oui un macro emacs ça reste du manuel.)

    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: mince j'en suis presque un

      Posté par . Évalué à 4.

      ...
      temps passé à faire le calcul
      • [^] # Re: mince j'en suis presque un

        Posté par . Évalué à 1.

        bah c'est rapide, ça se fait lorsque j'évalue la tâche à faire, et comme il est compris des deux coté, ça revient au même.

        En général, lorsque j'utilise un script c'est bien plus rentable en temps que le manuel; mais je peux toujours me planter dans les estimations.

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # Définition des geeks :-P

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Bonjour,

    Je profite de ce journal pour redonner un lien vers le « bestiaire fabuleux des geeks » où je me suis amusé à recenser les différents types de geeks et à les ordonner selon plusieurs critères « social », « reconnaissance », etc :-P

    [http://baty.web.cern.ch/baty/fr/others/others.html]

    C'était un délire « one shot » que j'avais eu une fois dans un train ...

    Juste parce que moi aussi j'en ai ras le bol que lorsque on dit « c'est un geek » on m'assimile à un adolescent boutonneux consommateur de pizza et de nouvelles technologies ...

    Bonne lecture à ceux que ça intéresserais

    Librement votre ...

    Sir Eustache
    • [^] # Re: Définition des geeks :-P

      Posté par . Évalué à 2.

      Trop génial, je viens de comprendre mon cas symptomatique de geekisme aigue a tendance socialo refoulé et hobbysto testeur :)

      Merci de ce document
    • [^] # Re: Définition des geeks :-P

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Bon, je suis me suis presque reconnu dans le « geek social », mais en fait je préfère le côté social au côté geek, c'est juste que j'en ai moins l'occasion. Pendant les manifs anti-hadopi j'avais été interviewé pour le blog « geek mais pas trop », j'aime bien cette définition aussi :-)
    • [^] # Re: Définition des geeks :-P

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Et comment on fait si notre type varie durant l'année. Personnellement je suis un geek saisonnier. Le mois de août-septembre je suis un gamer, parce que fin septembre il y a la seule lan-party auquel je participe. Donc les deux mois avant je fais que ça (ou presque).
      Le reste de l'année je touche pas un jeu vidéo.

      Il y a aussi la période ou je sors pas de chez moi et je code (généralement des périodes de 2 semaines chaque 2 mois), il y a les périodes ou je socialise. Je travaille des fois dans l'ombre et des fois dans la lumière.

      Bon par contre je suis un libriste convaincu (et partout où je passes, le proprio trépasse (si, si les deux dernières boîtes, où j'ai travaillé, étaient sur suse ou redhat (avec des trucs proprios à gauche et à droite), quand je suis parti, elles étaient sous Debian)).

      Sinon je suis quelque part entre le codeur et le hacker pour les aspects techniques.

      "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

  • # François

    Posté par . Évalué à 2.

    Ça tombe bien, parce que le journal officiel^W^W figaro se demnade si François Fillion est un geek...

    http://www.lefigaro.fr/hightech/2009/06/18/01007-20090618ART(...)

    Il a fait un programme pour produire automatiquement des lois ?
    • [^] # Re: François

      Posté par . Évalué à 10.


      void ministre() {
      if(amendement.from == opposition) {
      tell("anéfé, avis défavorable du gouvernement")
      } else {
      tell("avis favorable du gouvernement")
      }
      }

      void depute() {
      avis = listen();
      if(avis == "anéfé, avis défavorable du gouvernement") {
      sleep();
      } else {
      main.leve();
      }
      }
  • # Pas du tout !

    Posté par . Évalué à 1.

    Est geek celui qui fait plus de 15% au geek test !

    http://www.innergeek.us/geek.html

    Et je ne fais que 26% ...
    • [^] # Re: Pas du tout !

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est vrai que c'est pas terrible, 26%...

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Pas du tout !

      Posté par . Évalué à 2.

      En même temps, ce test regroupe tout est n'importe quoi, de l'info, de la science-fiction, des jeux, des maths, bref c'est n'importe quoi, tout comme le mot "geek".
      • [^] # Re: Pas du tout !

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Personnellement je trouve que c'est pourtant ce qui correspond le mieux à ce que désigne pour moi geek...
        • [^] # Re: Pas du tout !

          Posté par . Évalué à 1.

          Personne n'est d'accord sur ce que désigne ce mot...
          • [^] # Re: Pas du tout !

            Posté par . Évalué à 3.

            en même temps, tous à troller sur ce qu'est qu'un geek, ne le somme nous tous pas un peu ?

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Pas du tout !

              Posté par . Évalué à 3.

              Pourquoi ? Troller sur "autant pour moi / autant pour moi" ne fait pas de nous des académiciens.
              • [^] # Re: Pas du tout !

                Posté par . Évalué à 6.

                Non, ça fait de nous des geeks /o\

                Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                • [^] # Re: Pas du tout !

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Troller implique d'être un geek ? De mieux en mieux...
                  • [^] # Re: Pas du tout !

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Non, ça dépend du sujet du troll, si c'est une expression, un mot, il y a de forte chance que ce soit une discussion de geek, si c'est sur des idée politique c'est pas forcément des geek :D

                    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: Pas du tout !

      Posté par . Évalué à 2.

      En même temps, le geek test, c'est assez ancien, c'est fait pour ceux de culture américaine, et ça ne peut être que faux puisque je n'ai 14% (Tendances geek mon cul)
      • [^] # Re: Pas du tout !

        Posté par . Évalué à 2.

        Le fait est qu'il aurait sérieusement besoin d'être dépoussiéré. Tout ce qui est daté est trop vieux, c'est plus des geek qu'il teste c'est des dinos. En plus les jeunes geeks d'aujourd'hui ont sûrement des passe-temps que je n'imagine même pas. Par exemple, il n'y a rien sur les réseaux sociaux à la facebook / myspace, etc. Bon c'est des trucs de kikoololeurs, mais je pense qu'il doit y avoir des geeks là dedans aussi, notamment les plus jeunes.

        Par contre même moi qui ait des tendances dino, j'ai plus de console de jeu datant d'avant 1985 (j'en ai eu, cela dit). Par contre j'ai encore une super nes et mine de rien ça commence à dater. Je connais aussi pas mal de gens qui ont toujours une Dreamcast, et ça c'est clairement un truc de geek (surtout si elle sert de serveur web ou à jouer à des jeux créés par des fans).

        ... Bref, un volontaire pour refaire une version à jour ? ;-)
  • # Je dois pas regarder les bonnes pubs

    Posté par . Évalué à 5.

    Quels marchands de pizzas qualifient leurs clients de geeks ?
  • # De mon temps....

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    A la base c'était carrément péjoratif le terme geek. L'origine du mot remonte à loin.
    Vers la fin du XIXe siècle, en Amérique du Nord, dans les foires, on a commencé à présenter des Geeks dans les side-shows, ces expositions annexes aux spectacles de cirque.
    Dans ce « bestiaire », le geek était souvent une personne handicapée mentale (Syndrome de Down) ou bien un artiste de cirque ne pouvant plus participer aux numéros habituels. Il se tenait généralement nu, dans une cage, couvert de boue, vêtu de peaux de bêtes et rugissait et secouait les barreaux de la cage pour effrayer les visiteurs ayant payé pour le voir. On le présentait comme le « chaînon manquant », comme l'« homme sauvage » capturé en forêt. Parfois on lui faisait égorger ou décapiter des poulets avec ses dents et le geek devait faire semblant de boire leur sang.
    (Wikipedouille)
    • [^] # Re: De mon temps....

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Oui mais ça c'était avant l'avènement de l'informatique. Maintenant que le Geek à une activité qui lui plaît, il est beaucoup plus présentable.

      Corollaire: ta citation nous laisse entrevoir ce qui peut se passer si l'on prive un Geek d'informatique, de romans de SF, et de figurines en plastique pendant assez longtemps.
  • # ta definition

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je trouve qu'elle definit quelqu'un d'assez malin pour economiser ses efforts:

    "Given a choice between spending an hour doing a task manually, or spending three hours writing a program to do it automatically... a geek will write the program, every single time."

    La deuxieme partie definit un rebelle:

    "And, if not given the choice, if explicitly ordered to do the job manually, we'll disobey and write the program anyway."

    C'est donc la definition d'un rebelle malin,
    qui est a mon avis un ensemble ne comprenant pas que des geeks.
    • [^] # Re: ta definition

      Posté par . Évalué à 2.

      Malin, peut-être, mais pas pragmatique. Passer plus de temps à programmer une tâche qu'à l'effectuer à la main, parce que c'est plus amusant, c'est compréhensible pour un geek mais c'est généralement considéré comme immature.

      Je ne parle pas de désobéir à un ordre direct, c'est non seulement immature (oui être rebelle de cette manière est généralement considéré comme un comportement immature), c'est souvent idiot en fonction de la situation (perdre son travail plutôt qu'une heure de son temps, en passant au final plus de temps à travailler ? n'importe quel adulte normalement constitué vous dira que c'est débile :-) )


      ... Notez que je n'ai pas dit que ce n'était pas le genre de choses que je pourrais faire si je ne me surveille pas ! ;-)

      Cela dit, en tant que geek fourbe, j'essaierai de le justifier : « oui mais je ne vais pas y passer des heures, je vais réutiliser tel et tel bout de script... En plus je suis sûr que ça resservira dans telle et telle situation... ». Et puis en vieillissant on devient moins geek, ça doit être parce qu'on a plus tendance à déléguer les tâches et moins à les faire soi-même... ;-)
      • [^] # Re: ta definition

        Posté par . Évalué à 5.

        Me suis trouvé tout un argumentaire pour me justifier :
        — on finit par faire des erreurs lors de tâches répétitives, qui passent inaperçues car rares, une tâche automatisée est plus dans la logique « tout ou rien » ;
        — on peut relancer les tâches, tester différents paramètres, explorer les choses, bref plus de liberté par la suite pour se concentrer sur le résultat du travail que sur le travail lui-même ;
        — un bug en informatique ça arrive, avoir automatisé le processus permet de recommencer proprement du début ;
        — une erreur dans les données de départ, un supérieur qui change d’avis sur le travail, et tout est à refaire ;
        last but not least ça permet de mouler le reste du temps sur linuxfr pendant que l’ordinateur travaille !
        • [^] # Re: ta definition

          Posté par . Évalué à 2.

          Tes arguments sont plutôt valable, mais attention à ce qu'on ne les retourne pas contre toi :

          — Il peut y avoir des erreurs ou des oublis dûs à un bug dans le script, qui si ils sont rares (cas particulier pas prévu) passeront inaperçus aussi (alors que si c'est fait par un cerveau humain, il y a des chances que l'anomalie soit prise en compte quand elle est rencontrée) ;
          — pressé par le temps sous la pression de ta hiérarchie (il faut aller aussi vite que si c'était fait à la main), tu cours plus de risque que ce type de problème arrive ;
          — rien ne dit que tu ne devras pas tout refaire si tu fais un script jetable et que les données de départ changent ;
          — au lieu de mouler, tu ferais mieux de prendre de l'avance sur telle ou telle tâche qui traîne depuis X temps (il y a toujours une tâche en retard, en cherchant bien).

          Du coup la question qu'il faut se poser est différente. Si il s'agit d'une tâche critique, dans laquelle une erreur ou un oubli poserait un réel problème qu'il ne suffirait pas de régler une fois qu'on s'en est aperçu (ex : on risque de perdre un prospect / de l'argent / la confiance d'un client), alors c'est qu'il faut procéder différemment.

          Dans ce cas, Il faut prendre le temps d'analyser la tâche en amont pour éliminer le plus possible les risques de bugs, prendre le temps de l'implémenter correctement, et de tester le résultat de manière approfondie.

          Du coup le vrai problème devient d'identifier une telle tâche, et de prévoir alors l'investissement (au moins en temps) nécessaire. Autrement dit de gestion du risque. Ah tiens, justement, c'est le boulot de ton chef (ou éventuellement le tien, mais dans ces cas là tu as rarement à te justifier de la manière de procéder)... Et prendre en compte l'avis d'un technicien au préalable si besoin est au lancement de la tâche, tout en revoyant le budget temps toujours si il le faut, c'est son boulot aussi. Donc en fait ce qu'il faut c'est pas se justifier, c'est savoir quand on a une chance de convaincre son chef pour avoir le temps de le faire proprement...

          C'est marrant j'ai l'impression qu'on s'éloigne de la problématique de geek, là. Ou alors on la déplace au niveau au dessus, tétracapillosection, tout ça... ;-)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.