Journal Diaspora en alpha

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
15
29
nov.
2010
Avec un peu de retard: Diaspora est passé en alpha test "ouvert" le 23 Novembre dernier.

Notez le ouvert avec des guillemets, puisque les places sont tout d'abord réservées en priorité a ceux qui ont soutenu financièrement Diaspora.

Parmi les nouveautés depuis mon dernier journal, on remarquera que le site web s'est internationalisé, et présente un look très "2.0".

Le dépôt GitHub s'est vu accepter un gros paquet de contributions de l'extérieur, notamment au niveau de la sécurité, puisque nos quatre compères ne sont pas forcément des experts.
Notons pour la petite histoire qu'au vu des graphs d'impact de github, les développeurs initiaux ne laissent pas la machine tourner toute seule puisqu'ils contribuent toujours pas mal.

On voit aussi émerger des petits débats plus profonds, comme celui-ci, ou l'on parle du champ "gender".

Pour ce qui est de la suite, le post l'explique: leur objectif premier était de sortir quelque chose de fonctionnel, et maintenant ils souhaitent améliorer le produit, autant d'un point de vue fonctionnalités (plus d'intégration avec les autres réseaux sociaux, extensibilité -- dans le genre facebook apps? beurk?--, etc.) que d'un point de vue maintenabilité et sécurité ( nettoyage du code, plus d'audits et de tests).

Ils ont aussi un wiki assez fourni maintenant sur GitHub, qui explique assez bien comment héberger Diaspora chez soi.

De mon coté, je pense que Diaspora n'est pas encore prêt à arriver dans les chaumières (mais on est encore en Alpha hein...).
Je possède un Seagate Dockstar qui n'attend que cela, mais pour le moment, MongoDB, qui est le logiciel derrière la base de données de Diaspora, ne tourne pas sur plateforme ARM.

A mon sens, Diaspora n'a d’intérêt que sous la forme d'une application "clé en main", qui s'installe partout, sans dépendances et sans souci. Mais c'est tout a fait personnel.

À plus!
  • # Friendika

    Posté par . Évalué à  3 .

    A mon sens, Diaspora n'a d’intérêt que sous la forme d'une application "clé en main", qui s'installe partout, sans dépendances et sans souci. Mais c'est tout a fait personnel.

    En ce cas, tu peux regarder du côté de Friendika (anciennement Mistpark), qui tourne avec du "bête" PHP/Mysql et qui s'interface (pour la partie publique) avec les implémentations de OStatus (dont identi.ca).

    http://portal.friendika.com/
  • # La décentralisation : une fausse solution

    Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

    Le problème de la centralisation/décentralisation des réseaux dits "sociaux" est pour moi un faux problème.
    Le coeur du débat sur Facebook est situé au niveau de la confidentialité des données.
    Et à partir du moment où on rend ses propres données "publiques" ou bien accessibles à X personnes, ces données n'ont plus aucune garantie de rester confidentielles, qu'elles soient hébergées chez moi en tant que cluster Diaspora ou à l'intérieur des serveurs redondants de chez Facebook.
    On peut arguer que mes propres données restent chez moi car les clients Diaspora ne conservent pas de cache ? Qui peut me garantir qu'un client pour Diaspora ne le fera jamais ?
    Dans ce sens, je rejoins un peu l'avis de Jean-Marc Manach ( http://bugbrother.blog.lemonde.fr/ ) lorsqu'il prétend qu'il faut considérer que ses données sur facebook sont publiques, même si elles ne sont partagées qu'avec 50 "amis".
    Bon, l'intérêt de Diaspora peut-être à la rigueur que ces données ne profiteront pas à celui qui créé le(s) logiciel(s), contrairement à Facebook, qui lui maintient tous ses utilisateurs (et leurs données) captifs.

    Chippeur, arrête de chipper !

    • [^] # Re: Ladécentralisation: une fausse solution

      Posté par . Évalué à  10 .

      Oui le problème de confidentialité est encore présent, puisque le problème reste toujours le maillon le plus faible.

      Mais comme tu l'as fait remarquer, les données ne profiteront plus à celui qui créé le soft, du coup au lieu de devoir
      faire confiance à tes amis + une société qui vit de la vente de données personnelles tu n'as plus qu'à faire confiance
      à tes amis.

      C'est un peu comme si tu disais que les mails sont publics parce qu'ils transitent sur Internet. Tant que les destinataires
      ne les dévoilent pas, les conversations restent dans le domaine du « privée ». (il faudrait aussi les chiffrer mais bon...)

      Et comme le code est ouvert, on peut supposer que les filtres de confidentialité seront efficaces.
      • [^] # Re: Ladécentralisation: une fausse solution

        Posté par . Évalué à  9 .

        > on peut supposer que les filtres de confidentialité seront efficaces.

        Une fonctionnalité basique que j'attends c'est de créer différents cercles d'amis, connaissances, familiers et collègues ayant accès à des informations différentiées.
        • [^] # Re: Ladécentralisation: une fausse solution

          Posté par . Évalué à  9 .

          "Diaspora lets you create “aspects,” which are personal lists that let you group people according to the roles they play in your life. We think that aspects are a simple, straightforward, lightweight way to make it really clear who is receiving your posts and who you are receiving posts from. It isn’t perfect, but the best way to improve is to get it into your hands and listen closely to your response."

          Exaucé !
          • [^] # Re: Ladécentralisation: une fausse solution

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Même mieux : les nouveaux contacts d'un "aspect" ne voient pas les anciens messages postés sur cet "aspect" mais seulement les nouveaux (ça à l'air de rien comme ça ;).

            « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

      • [^] # Re: Ladécentralisation: une fausse solution

        Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

        1/ Je vois gros comme une maison que pour percer, Diaspora va devoir compter sur des "super-clusters" qui seront hébergés "gracieusement" par des acteurs majeurs du web (associations, organismes, entreprises, etc). En effet, installer soi-même un logiciel pour héberger ses propres données, ne rendre accessible ces données que lorsque le PC est allumé, ça ne marchera pas à grande échelle ; les gens ont goûté à l'accès instantané avec Facebook (un lien) et revenir "en arrière" à ce niveau sera rédhibitoire.
        A terme, Diaspora pourrait établir une liste de "confiance" de "super-clusters" vers lesquels rediriger l'utilisateur novice qui ne veut pas s'embêter à héberger ses données sur sa machine.

        2/ maîtriser la confidentialité d'un mail avec *1* correspondant, ça va, mais là, on parle d'un concurrent de facebook, le truc où les gens acceptent leurs collègues comme "amis". Va-t'en maîtriser une info dans ce contexte...

        Menfin bon, oui, Diaspora me semble tout de même un progrès, comme je le disais.. et je fais confiance à la communauté pour blinder le truc en matière d'accès aux données par les tiers. Rien que le fait qu'une seule société ne maîtrise pas tout est déjà une bonne chose.

        Chippeur, arrête de chipper !

        • [^] # Re:Ladécentralisation:une fausse solution

          Posté par . Évalué à  2 .

          > 1/ Je vois gros comme une maison que pour percer, Diaspora va devoir compter sur des "super-clusters" qui seront hébergés "gracieusement" par des acteurs
          > majeurs du web (associations, organismes, entreprises, etc). En effet, installer soi-même un logiciel pour héberger ses propres données, ne rendre
          > accessible ces données que lorsque le PC est allumé, ça ne marchera pas à grande échelle ; les gens ont goûté à l'accès instantané avec Facebook (un
          > lien) et revenir "en arrière" à ce niveau sera rédhibitoire.
          > A terme, Diaspora pourrait établir une liste de "confiance" de "super-clusters" vers lesquels rediriger l'utilisateur novice qui ne veut pas s'embêter à
          > héberger ses données sur sa machine.

          Aller, « il suffit » que les FAI associatifs se développent massivement et propose ce service :).


          > 2/ maîtriser la confidentialité d'un mail avec *1* correspondant, ça va, mais là, on parle d'un concurrent de facebook, le truc où les gens acceptent
          > leurs collègues comme "amis". Va-t'en maîtriser une info dans ce contexte...

          On peut supposer que les gens qui utliseront Diaspora le feront parce que justement ils n'aimaient pas le fonctionnement de facebook, et donc
          feront d'avantage attention. (on peut rêver)


          > Menfin bon, oui, Diaspora me semble tout de même un progrès, comme je le disais.. et je fais confiance à la communauté pour blinder le truc en matière
          > d'accès aux données par les tiers. Rien que le fait qu'une seule société ne maîtrise pas tout est déjà une bonne chose.

          Idem.
        • [^] # Re: La décentralisation: une fausse solution

          Posté par . Évalué à  6 .

          Tout à fait d'accord avec le point 1, et ça s'est déjà produit par le passé, avec jabber/XMPP.

          Le véritable décollage de ces services (pour le public) n'a eu lieu que lorsque google a utilisé XMPP pour gtalk.

          Des centaines de serveurs existaient déjà (plus ou moins fiables) genre jabber.fr, sans compter les serveurs de facs, privés, etc, mais je n'ai vraiment réussi à "convertir" les utilisateurs de MSN que depuis que google est derrière.

          Quand on voit pourtant à quel point il est simple de créer un compte jabber (directement depuis le client, peu d'infos à donner, choix de serveurs, ...) on se demande comment va se développer diaspora face à l'inertie des utilisateurs (j'en ai pas besoin, tous mes faux potes sont déjà sur facebook, personne utilise ton truc, c'est trop compliqué, c'est moins bien, t'a pas l'appli pour élever des cochons...).

          Alors si en plus il n'y a pas un "grand nom" derrière pour attirer le grand public, ça s'annonce compliqué.
          Parce que oui, comme pour un protocole de messagerie instantanée ou un bon restaurant, il faut avoir du monde pour pouvoir attirer plus de monde.

          *Sano*

          • [^] # Re: La décentralisation: une fausse solution

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            C'est exactement pour ça qu'il y a une intégration de Facebook dans Diaspora :).

            Et il est BEAUCOUP plus facile de changer de site web que de changer de logiciel (rien que d'en installer un nouveau est de plus en plus stressant pour l'utilisateur lambda).

            « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

        • [^] # Re: Ladécentralisation: une fausse solution

          Posté par . Évalué à  9 .

          Je vois gros comme une maison que pour percer, Diaspora va devoir compter sur des "super-clusters" qui seront hébergés "gracieusement" par des acteurs majeurs du web (associations, organismes, entreprises, etc). En effet, installer soi-même un logiciel pour héberger ses propres données, ne rendre accessible ces données que lorsque le PC est allumé, ça ne marchera pas à grande échelle ; les gens ont goûté à l'accès instantané avec Facebook (un lien) et revenir "en arrière" à ce niveau sera rédhibitoire.
          A terme, Diaspora pourrait établir une liste de "confiance" de "super-clusters" vers lesquels rediriger l'utilisateur novice qui ne veut pas s'embêter à héberger ses données sur sa machine.


          C'est actuellement le cas pour le mail aujourd'hui, et sincèrement ça ne me pose pas de problème et je n'espère pas mieux.

          L'important est que si tu le désire tu puisse t'autohéberger, ou changer de fournisseur de service sans contraintes artificielles.

          Quand ce sera le cas ce sera déjà un grand pas.
        • [^] # Re: Ladécentralisation: une fausse solution

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Il y a aussi la possibilité de chiffrer les données bout-à-bout par client lourd :

          Un logiciel (libre) sur ton ordi chiffre les données --→ les envoie à ton serveur Diaspora --→ les envoie à l'autre serveur Diaspora --→ les envoie à ton "ami" qui les déchiffre.

          Si ça c'est pas de la vie privée de crypto-communiste ?

          (le problème c'est qu'il faut que tes "amis" soient aussi des crypto-communistes :D)

          « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

          • [^] # Re: Ladécentralisation: une fausse solution

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Pourquoi seulement par client lourd ?
            On peut imaginer que chaque noeud diaspora héberge les données chiffrées et qu'il sert du javascript au client web pour qu'il puisse déchiffrer ses données à la volée avec la clef PIN de l'utilisateur, un peu à la Mozilla Sync. Bon après, effectivement, sans système de clef privée/clef publique, ça va être difficile d'aller délivrer l'information au correspondant de manière réellement confidentielle.
            Mais je pense que y'a vraiment moyen de se faire plaisir pour blinder l'hébergement et les communications tout en conservant une simplicité d'utilisation au niveau des *clients*, le point faible restera toujours qu'à un moment donnée, on expose ses données personnelles à ses "amis". Mais c'est justement le but de ce genre d'outils donc bon.

            Chippeur, arrête de chipper !

          • [^] # Re: Ladécentralisation: une fausse solution

            Posté par . Évalué à  2 .

            Bah, ils sont déjà des "crypto-communistes": ils utilisent de temps en temps https..

            Ce qui montre bien que ce n'est pas vraiment un probleme d'utiliser du chiffrement si l'interface utilisateur est simple..
    • [^] # Re: La décentralisation : une fausse solution

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Le problème de la centralisation/décentralisation des réseaux dits "sociaux" est pour moi un faux problème.
      Pas pour moi. La raison principale pour laquelle je ne suis pas sur Facebook est que je ne souhaite pas faire reposer ma communication avec mes relations sur les services d'une entreprise États-Unienne. J'ai déjà commis l'erreur d'utiliser MSN parce que tous mes amis y étaient ; maintenant qu'ils ont tous déserté, je ne souhaite pas remplacer cela par la même chose en plus casse-pieds.

      Dans ces conditions, une plate-forme sociale me permettant d'utiliser mes propres services (comme je le fais pour le courrier électronique et le Web, le faisais pour l'IRC, etc.), ça me convient très bien. Ce que je regrette en revanche amèrement, c'est qu'il n'y ait pas plus de réflexion pour converger à terme vers un protocole standard pour les réseaux sociaux (une extension de XMPP, peut-être ? Je n'y connais pas grand-chose). Cela augmenterait la surface des technos ouvertes (en permettant de relier tous les réseaux basés sur ce protocole entre eux) et marginaliserait les solutions proprios. J'ai vu [http://onesocialweb.org/] mais j'ignore si ça va prendre de l'ampleur...

      Envoyé depuis mon PDP 11/70

      • [^] # Re: La décentralisation : une fausse solution

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Ça s'appelle OStatus :http://www.clochix.net/post/2010/03/29/Sortir-le-flux-des-si(...)

        Et c'est implémenté par Diaspora et StatusNet entre autres.

        « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

      • [^] # Re: La décentralisation : une fausse solution

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Dans ces conditions, une plate-forme sociale me permettant d'utiliser mes propres services (comme je le fais pour le courrier électronique et le Web, le faisais pour l'IRC, etc.), ça me convient très bien. Ce que je regrette en revanche amèrement, c'est qu'il n'y ait pas plus de réflexion pour converger à terme vers un protocole standard pour les réseaux sociaux

        Je pense que Google Wave avait (a ?) cette ambition mais sur le plan plus collaboratif que purement social et je regrette que Google en ait abandonné le développement. Cela dit, le but était aussi de publier des spécifications ouvertes pour ne pas dépendre que de Google.

        Chippeur, arrête de chipper !

    • [^] # Re: La décentralisation : une fausse solution

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Le contrôle des données qui se baladent...
      Finalement, on vient a des problématiques un peu similaire au maisons de disques... DRM ?
      • [^] # Re: La décentralisation : une fausse solution

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Boarf, pas vraiment, le DRM c'est de 1 vers 1 (maison de disque vers le consommateur) tandis qu'ici, il s'agit du 1 vers N (toi vers tes N contacts).
        Dans le cas du DRM, il s'agit (entre autre) de t'interdire techniquement de copier des données (dans l'objectif éventuel de les retransmettre) alors qu'ici, la problématique est d'offrir un simili-contrôle sur ce que deviennent tes données personnelles sur le net.
        Dans le cas du DRM, la faille, c'est le contournement technique, très simple.
        Dans le cas qui nous intéresse, la faille potentielle, c'est le contact, dans quelle mesure va-t'il -consciemment ou non- transmettre tes informations (PC vérolé avec un Diaspora-Worm-data-leaker.win32) à une méchante organisation maléfique collectrice de données personnes.

        Chippeur, arrête de chipper !

  • # Heu…

    Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

    « Diaspora n'est pas encore prêt à arriver dans les chaumières »
    Surtout si on sait pas ce que c’est…
    • [^] # Re: Heu…

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      Effectivement, avec tous les journaux que j'ai fait dessus, j'ai oublie de le préciser:

      Diaspora est une alternative open source et décentralisée de Facebook. Il en existe plein d'autres (status.net, GNUSocial, etc...).
      Mais je suis un peu le développement depuis ses débuts, alors j'en fait des journaux :-)
      • [^] # Re: Heu…

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        "Il est existe plein d'autres..."

        Heu... pas trop : Status.net c'est juste pour les messages comme Twitter (d'accord, on peut hacker par dessus, etc, etc, mais ça reste très Twitter-like).

        GNUSocial c'est justement un fork de StatusNet.

        « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

        • [^] # Re: Heu…

          Posté par . Évalué à  2 .

          Heu... pas trop

          Ben si : Friendika, Tapage (oui bon, ok...), Movim, OneSocialWeb & co... ce ne sont pas les projets qui manquent. Et certains ont déjà quelque-chose de mieux gaulé que Diaspora, pour moins cher.
  • # Gender field ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    http://www.sarahmei.com/blog/2010/11/26/disalienation/

    Très sympa à lire...

    * Ils vendront Usenet quand on aura fini de le remplir.

    • [^] # Re: Gender field ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      C'est bien pour ça que je l'ai mis :-)
      • [^] # Re: Gender field ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Ah mince, je l'ai vu arriver par un feed àlc trois minutes après avoir vu ton journal, et j'avais pas capté que ça y était déja.

        /me retourne dans Usenet...

        * Ils vendront Usenet quand on aura fini de le remplir.

    • [^] # Re: Gender field ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Fichtre ! Le soft est même pas sorti de la version alpha que le politiquement correct s'immisce déjà. Beau record ;-)

      Envoyé depuis mon PDP 11/70

    • [^] # Re: Gender field ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Pourquoi je n'aime pas les champs texte pour ce genre de truc:

      - Impossible à "internationaliser" automatiquement
      - J'aime bien la langue française, mais toutes mes connaissances ne comprennent pas le Français. (Homme, ça ne leur parlera sans doute pas beaucoup...).
      - Impossible non plus de sortir des stats (pour ceux qui voudraient faire des stats).

      Cela dit, l'article montre bien le problème du menu à choix multiple. Il n'y en aura jamais assez pour tout le monde.
      • [^] # Re: Gender field ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Ca n'empêche pas de proposer une liste déroulante avec les trois choix mais éditable.

        Chippeur, arrête de chipper !

        • [^] # Re: Gender field ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Euh...
          "Homme"
          "Femme"
          "Non renseigné"
          "Autre: veuillez préciser"
          • [^] # Re: Gender field ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            Le quatrième choix est inutile ; en général, on laisse juste la possibilité d'éditer textuellement la combo, pour ceux qui ne se reconnaissent dans aucune des catégories.

            Chippeur, arrête de chipper !

          • [^] # Re: Gender field ?

            Posté par . Évalué à  3 .

            La dév. indique que ce sera champ texte et point final. Je résume les arguments contre, et les réponses :

            — un champ libre n'est pas traduisible automatiquement dans d'autres langues
            → si tu as des amis qui parlent d'autres langues, tu es censé comprendre ce qu'ils écrivent

            — avec un champ libre il y aura une grande disparité (p.ex. homme/masculin/garçon) et cela ne permet pas de classer ou de retrouver les gens par sexe/genre.
            → Pourquoi vouloir classer les gens par sexe ? Y'a mieux à faire sur Diaspora que de chercher des gens par leur sexe.

            — ce serait bien d'avoir combo-box + champ libre, comme cela au moins la plupart des gens peuvent utiliser les deux possibilités standard
            → La possibilité « autre » est insultante, elle transmet l'idée qu'il existe des gens normaux (qui se reconnaissent dans le choix binaire usuel) et des gens bizarres qui veulent un truc autre
            → c'est pas plus mal si tous les gens se demandent, au moins une fois dans leur vie, quel est leur genre (et pas leur sexe)

            — La solution de Randall Muroe (xkcd.org), demander quelque chose comme « votre caryotype contient-il au moins un chromosome Y » est la plus rigoureuse
            → (là c'est moins qui réponds) Randall s'occupait d'un site médical, cette question avait une importance pour les gens. Sur un réseau social, il s'agit plus de savoir comment les gens veulent s'afficher, pas leur identité génétique.
            • [^] # Re: Gender field ?

              Posté par . Évalué à  2 .

              → Pourquoi vouloir classer les gens par sexe ? Y'a mieux à faire sur Diaspora que de chercher des gens par leur sexe.

              C'est malheureux, mais ça a longtemps été une des raisons du succès du chat de Caramail (et je subodore que ça joue également sur Skyblog).
              • [^] # Re: Gender field ?

                Posté par . Évalué à  1 .

                Si Diaspora souhaite imiter d'autres réseaux sociaux populaires, j'imagine qu'au moment d'ajouter le champ "intéressé(e) par" (je n'ai pas été vérifié si ça existe déjà), il faudra prévoir de placer dans la liste déroulante l'ensemble de tous les textes qui ont été saisis dans la case "genre" ...
              • [^] # Re: Gender field ?

                Posté par . Évalué à  2 .

                Et bin quand tu feras ton propre caramail, tu pourrais toujours patcher ton install pour avoir un dropdown qui sera envoyé comme textes aux autres nodes !
            • [^] # Re: Gender field ?

              Posté par . Évalué à  3 .

              > si tu as des amis qui parlent d'autres langues, tu es censé comprendre ce qu'ils écrivent

              Là j'ai un argument contre valable à mon avis: sur facebook, j'ai entre autres des amis francophones qui ne parlent que français, des amis anglophones qui ne parlent que anglais. C'est moi qui jongle entre les deux langues. Je serais donc obligé d'écrire mon genre dans plusieurs langues dans ce champ. Après, j'admet qu'il n'est pas facile pour moi d'écrire des choses en m'adressant aux deux groupes simultanément mais au moins mon profil s'affiche dans la bonne langue pour tout le monde. Cela ferait un "intrus" au milieu d'une page structurée.

              Un réseau social que j'avais testé allait encore plus loin et permettait de créer une version de son profil dans autant de langues que l'on voulait :) Ca implique de tout écrire plusieurs fois mais au final c'est top et ça permet de mieux s'intégrer dans différentes communautés (sinon certaines personnes ont tendance à se "vexer" si la partie dans leur langue n'est pas en tête ou s'il faut passer du texte qui leur est incompréhensible avant de trouver la partie qu'ils comprennent)
              • [^] # Re: Gender field ?

                Posté par . Évalué à  5 .

                hé ben dans ce cas tu mets M ou F, et tout le monde est content :D
                Hein et les amis Japonais ? Rahhh bon ben j'ai mieux : o ou |

                Bon plus sérieusement, il est vraiment vital ce champ? En général, mes amis ils ont pas besoin d'un rappel.

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

              • [^] # Re: Gender field ?

                Posté par . Évalué à  2 .

                En même temps, si tu as des amis et que tu ne connais pas leur sexe, il y a peut-être un problème...

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: Gender field ?

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  Tu sais, je vois autour de moi que beaucoup de gens ont maintenant tendance à ajouter à leur réseau social des personnes qu'ils ne connaissent que via le net. Et je sais que je fréquente (faute d'un meilleur terme ?) des gens sur des jeux en ligne (par exemple) dont le genre n'est après tout que secondaire.

                  A titre personnel, avoir un champ texte pour définir mon genre ne me dérange pas. Avec mon habituel soucis du détail, je pense que si je devais m'inscrire à Diaspora et saisir l'information, je serais juste fortement tenté de coller l'information dans toutes les langues connues par mes diverses connaissances. Uniquement pour coller au label du champ qui pourra s'afficher dans une de ces langues selon la personne qui consulte la page. Par cohérence. Mais c'est juste moi :) Je crois que la plupart des gens n'en n'aurait rien à cirer et écrirait l'information dans leur langue maternelle et basta.
                  • [^] # Re: Gender field ?

                    Posté par . Évalué à  5 .

                    D'après unicode, on a le droit à plein de caractères d'identité sexuelle :
                    ♀♂⚢⚣⚤⚥⚦⚧⚲

                    Certes, ces représentations sont culturellement marquées, mais ça marche déjà pour toutes les personnes de culture occidentale, et ça fait déjà un grand nombre de mes amis potentiels.
                    • [^] # Re: Gender field ?

                      Posté par . Évalué à  1 .

                      Sur mon ordinateur du boulot (firefox sous Windows), seuls les deux premiers symboles s'affichent correctement. J'ai hâte de découvrir les autres ce soir :P
                      • [^] # Re: Gender field ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                        J’ai aussi un Firefox sous Windows (Minefield 4b8pre 64bits sur Win7 64bits) et je vois tous les symboles, moi.
                        Mais c’est le soir, aussi, c’est peut-être pour ça, puisque tu semblais attendre le soir.
                        • [^] # Re: Gender field ?

                          Posté par . Évalué à  2 .

                          Je voulais dire "ce soir sur mon pc perso avec un OS différent de celui du boulot". Cela faisait peut-être trop de déclarations implicites.

                          J'imaginais bêtement qu'en essayant sur un autre ordinateur faisant tourner une distribution linux récente, j'avais plus de chance de les voir.

                          Et pour la petite histoire, j'ai été bien étonné en découvrant ces symboles. Si j'avais bien compris que le genre pouvait dépasser le simple état binaire, je n'imaginais pas que cela pouvait couvrir autant de variétés. Cela m'aura au moins permis de me renseigner à ce sujet, bien que je n'ai pas encore trouvé la signification de tous les symboles..
                    • [^] # Re: Gender field ?

                      Posté par . Évalué à  2 .

                      Il n'y a pas le logo du Ministère de l'Homme, say Nuls.
                      • [^] # Re: Gender field ?

                        Posté par . Évalué à  2 .

                        ⚮⃝⃒̂

                        Approximation, avec dans l'ordre...

                        ⚮ U+26AE DIVORCE SYMBOL
                        ‍⃝ U+20DD COMBINING ENCLOSING CIRCLE
                        ⃒U+20D2 COMBINING LONG VERTICAL LINE OVERLAY
                        ‍̂ U+0302 COMBINING CIRCUMFLEX ACCENT
            • [^] # Re: Gender field ?

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              — ce serait bien d'avoir combo-box + champ libre, comme cela au moins la plupart des gens peuvent utiliser les deux possibilités standard
              → La possibilité « autre » est insultante, elle transmet l'idée qu'il existe des gens normaux (qui se reconnaissent dans le choix binaire usuel) et des gens bizarres qui veulent un truc autre


              Euh, il s'agit pas d'avoir un choix "autre", mais juste de laisser la combobox en édition, y'a rien de sorcier là dedans ni d'insultant. Tu es pas d'accord avec ce qu'il y a dans la liste déroulante ? Bin tu écris ce que tu veux...

              Chippeur, arrête de chipper !

            • [^] # Re: Gender field ?

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              → si tu as des amis qui parlent d'autres langues, tu es censé comprendre ce qu'ils écrivent

              J'ai travaillé pendant 2 ans avec un Coréen qui travaille à Tokyo. Je ne parle ni Coréen ni Japonais.
              Il ne parle pas un mot de Français.
              C'est juste un exemple, je peux continuer...

              → Pourquoi vouloir classer les gens par sexe ? Y'a mieux à faire sur Diaspora que de chercher des gens par leur sexe.

              Si le but est de faire un réseau social libre, pourquoi déjà décider "ce qu'il y a de bien à faire" à la place de l'utilisateur? Et si Diaspora permettait en plus d'être un "facebook-like" de devenir un site de rencontre genre meetic ou autre?
              (Non pas que ça m'intéresse, mais justement, ne pas décider à la place des utilisateurs ce qu'ils veulent en faire).

              → La possibilité « autre » est insultante, elle transmet l'idée qu'il existe des gens normaux (qui se reconnaissent dans le choix binaire usuel) et des gens bizarres qui veulent un truc autre

              J'ai volontairement écrit "Autre" pour souligner le problème de la liste déroulante avec possibilité de rentrer un texte: tous ceux qui ne sont pas dans la liste déroulante sont... "différents"?

              → c'est pas plus mal si tous les gens se demandent, au moins une fois dans leur vie, quel est leur genre (et pas leur sexe)

              Mouai... Si on veut se démarquer, on peut également le faire dans un champ "description générale" ou un truc dans le genre.

              → (là c'est moins qui réponds) Randall s'occupait d'un site médical, cette question avait une importance pour les gens. Sur un réseau social, il s'agit plus de savoir comment les gens veulent s'afficher, pas leur identité génétique.

              Je trouvais ça drôle moi, comme question. J'ai toujours cru que c'était une sorte de blague (sans compter que mon côté scientifique apprécie l'approche rigoureuse).

              Bon, malgré toutes ces réponses, je reste sur ce que j'ai dit:
              Je vois bien que le problème n'est pas si simple. Je n'ai pas d'avis tranché, et après tout, les développeurs sont seuls juges de ce qu'il faut mettre dans leurs applis!
              • [^] # Re: Gender field ?

                Posté par . Évalué à  4 .

                > pourquoi déjà décider "ce qu'il y a de bien à faire" à la place de l'utilisateur?
                Dès tu fournis des fonctionnalités c'est une décision de prise. Sur les réseaux sociaux commerciaux, l'intérêt de connaitre ton sexe c'est la publicité ciblée. Ici la contrainte n'est pas la même.
                Tu peux patcher ton install pour fournir à tes utilisateurs uniquement deux options.

                > de devenir un site de rencontre genre meetic ou autre?

                1. Les gens intéressés par recevoir des contacts mettront un genre qui permettent qu'on les trouve facilement. Ceux qui s'amuseront à mettre des statuts n'ayant aucun sens ne recevront pas de contacts inopportuns.
                2. En fait la recherche est plus puissante qu'avec juste H/F. Les communautés LGBT pourraient être intéressées à l'utiliser justement comme site de rencontres.

                > J'ai travaillé pendant 2 ans avec un Coréen qui
                > travaille à Tokyo. Je ne parle ni Coréen ni Japonais.
                > Il ne parle pas un mot de Français.

                Considère que ton genre est une partie de ton profil, comme « quels sont vos hobbys ». Ton ami coréen écrira sans doute son profil en coréen, tu écriras peut-être le tien en français. Aucun de vous deux ne comprendra les hobbys de l'autre. Soit tu écris tout en anglais (et ta grand-mère ne comprend rien), soit tu écris tout en français (et ton ami coréen est perdu), soit tu traduis tout en plusieurs langues (maintenir plusieurs profils à jour dans toutes les langues de tes amis, bonjour le temps passé).
                • [^] # Re: Gender field ?

                  Posté par . Évalué à  5 .

                  Tu peux patcher ton install pour fournir à tes utilisateurs uniquement deux options.

                  Moui bof. Si tu fais ça, il faut aussi la patcher pour lui faire interpréter toutes les valeurs possibles des autres instances (parce que bon, le but c'est de fédérer). Et ça, c'est déjà moins trivial.

                  Je n'irais pas me battre sur ce point de détail (j'ai déjà largement lâché Diaspora, après quelques semaines à maintenir ma petite instance perso), mais je trouve que ça pue le dogmatisme à plein nez. 95% des utilisateurs se rangent dans H/F, alors autant l'indiquer. Les gens veulent spécifier leur genre en plus de leur sexe? alors on peut le proposer aussi. Mais supprimer l'information "sémantiquement exploitable" sous prétexte d'égalitarisme me semble crétin. D'autant qu'il était toujours possible de ne pas remplir le champ pour ceux qui a) ne tenaient pas à en faire de publicité ou b) ne se reconnaissaient dans aucune des options proposées.

                  Au final, c'est sans grand dommage, mais c'est assez révélateur du développement de Diaspora : ça donne un peu l'impression de discuter la couleur des rideaux avant de poser les fondations.
        • [^] # Re: Gender field ?

          Posté par . Évalué à  2 .

          Voir un champ dont la valeur change selon la personne qui le lit.
      • [^] # Re: Gender field ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

        C'est surtout que cette logique est très centrée sur l'anglais, où genre et sexe sont quasi synonymes.

        Dans les langues latines, chaque substantif ayant un genre masculin ou féminin, on doit connaître le genre d'un mot pour pouvoir décliner les adjectifs, les pronoms etc.
        Dans le dico, je vois
        "Table, nom féminin, [définition]"
        et pas
        "Table, ne sais pas, plus masculin qu'hier en tout cas, [définition]"

        Ensuite, je ne suis pas sûr que ça soit une « bonne » idée d'un point de vue attractif de faire ça, pour un logiciel social. Car au lieu de « libérer » les gens, ils imposent une contrainte, celle de ne pas pouvoir être facilement catégorisé, pour les gens qui le souhaitent, pour telle ou telle raison (rencontre, besoin de s'identifier etc.). Autrement dit, en supprimant des catégories, ils imposent leur vision et empêchent une vraie liberté, celle de choisir d'entrer, ou non dans ces catégories.
      • [^] # Re: Gender field ?

        Posté par . Évalué à  1 .

        Au delá une question plus générale
        C'est quoi l'intéret d'un champ Gender

        -Soit tu connais ces gens en vrais, et ils savent plus ou moins à quel Genre tu appartiens donc l'info ne sert à rien.
        -Soit les gens que tu connais ne le savent pas tous (Trans, par exemple) dans ce cas là tu n'as peut être pas envie que les gens le savent.

        Soit tu ne connais pas les gens, et dans ce cas là j'avoue qu'il y a beaucoup de chose plus importante que le genre.
        Bien sur pour devenir un réseau social populaire c'est nécessaire mais c'est un autre problème.

        Sinon la meilleure solution pour genre c'est texte livre avec autocompletion parmis les plus populaire
        par exemple si quelqu'un tappe fe Il proposera automatiquement Female ce qui simplifie les recherche tout en permettant de mettre à la place Fuck me I'm famous
    • [^] # Re: Gender field ?

      Posté par . Évalué à  1 .

      Très sympas,

      Fréquentant des groupes politique qui ne parle pas que de logiciel libre,
      je me souviens d'un atelier passionnant sur les questions de genre animé par une féministe, un gay, et un intervenant du STRASS (Syndicat des travailleurs sexuel salariés)
      Passionnant, vraiment passionnant,
      J'ai depuis décidé de m'interesser plus aux questions de genre, enfin quant je trouverais le temps.
  • # Mieux que ça

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Il y beaucoup de serveurs diaspora, dont le principal est http://joindiapora.com mais il y a aussi http://diasp.org par exemple, la liste est ici : http://podup.sargodarya.de/

    Personnellement je suis inscrit à joindiaspora.com (car j'étais inscrit sur les serveurs de test et j'ai contribué au code de Diaspora :

    C'est pas encore complet mais il y a de grands progrès par rapport à Facebook :

    _ les aspects : des catégories pour les gens
    _ L'interface : assez légère et moderne
    _ La vie privée : tout est orienté vers la protection de l'utilisateur, pleins de details comme le fait que l'on ne peut voir que le nom et l'avatar de quelqu'un que l'on ne connaît pas (si il a accepté d'être listé) (ça ne montre pas les amis)
    _ L'intégration de Youtube dans les messages
    _ L'ajout d'amis : j'en ai plus de 150 dans un groupe spécial (oui, ce sont tous des geeks et des geekettes)
    _ L'ambiance est très sympa :D (surtout pour les tests de vidéos Youtube :D, les infos autres que les bugs de Diaspora commencent à circuler, mais il y a beaucoup d'allemands)

    Je préfère attendre la sortie d'une version stable pour faire une dépêche bien écrite.

    « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

    • [^] # Re: Mieux que ça

      Posté par . Évalué à  1 .

      Quelques questions,
      -Parmis les autres serveurs, lesquels sont viable à moyen long-termes, lesquels sont juste pour des admins qui veulent faire joujou ? (C'est pas méchant mais si c'est pour se retrouver sur un serveur alternatif lent, pas à jour et qui disparait dans trois mois il faut alors le compte de test qui va bien)
      -On en est ou en terme d'usabilité : Monsieur tout le monde peut il déjà aller y faire un tour ou pas ?
      -En terme de multi-serveur ça fonctionne bien ou pas ?
      -est ce que crée un compte diaspora* une orga est possible (sachant que la personne s'occupant des réseaux sociaux n'est pas un geek) ou est ce qu'on va au devant de trop de problèmes ? Est-ce que d'ailleur il y a des trucs prévu pour les personnes morales (Club, Think-tank, ONG, Entreprise, Syndicats, toussa…)

      La dernière question qui tue,
      J'ai jamais compris l'intéret de facebook,
      J'avoue que l'entousiasme autour de diaspora attise ma curiosité ainsi que la killer-feature qui est de séparer les contacts en différents groupes.
      Est-ce que je vais trouver un intéret à Diaspora ou est ce que au bout de 2 ans fier de mes zéros amis je vais suicider mon compte de test ?
      • [^] # Re: Mieux que ça

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Je suis pas un pro mais :

        _ Le lien que j'ai donné liste les "meilleurs" serveurs, pour moi les 3 "gros" serveurs sont joindiaspora.com diaspo.org et geraspora.

        _ Oué, c'est très ergonomique et bien pensé mais ça fonctionne mal sous IE

        _ Multi-serveur ? avoir des amis sur d'autres serveurs ou faire un cluster ? pour les amis c'est largement bon, c'est complétement transparent (et ça impréssionne !). Pour le cluster, ça doit être possible.

        _ Tu peux créer un compte "normal" avec le nom d'une personne, après rien de spécial n'est prévu.

        Déjà t'auras pas 0 amis, en attendant des gens que tu connais, tu peux mettre des groupes de gens que tu trouves sympa sur Diaspora.

        Et oué, ça m'a l'air de combiner les avantages de Twitter et de Facebook.

        « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

  • # C'est bien joli tout ça mais…

    Posté par . Évalué à  0 .

    Le geek étant par nature associable est-ce que ça va aider à le civiliser ?

    Et quand on n'a pas d'amis ? ;-)

    Est-ce que Diaspora ramène la femme aimée, chance au jeu, succès en affaires, discrétion assurée, vrai marabout médiumnique raëlien ?

    Et surtout, comment faire pour que ça ne devienne pas un repaire à kikoolols comme Facebook ?

    cd /pub && more beer

    • [^] # Re: C'est bien joli tout ça mais…

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      Et surtout, comment faire pour que ça ne devienne pas un repaire à kikoolols comme Facebook ?

      Ca ne sera un repaire à kikoolols que si tu as des contacts kikoolols.

      Chippeur, arrête de chipper !

      • [^] # Re: C'est bien joli tout ça mais…

        Posté par . Évalué à  2 .

        Parce que ce sera uniquement sur invitation avec sélection ?

        Le peu de temps que j'ai passé sur Facebook me fait dire que si Diaspora a du succès, y'aura obligatoirement un tonne de kikoo.

        Alors oui, y'a les « aspects » permettant de cloisonner nos différentes connaissances permettant donc de mieux contrôler pour qui l'information postée est visible, mais ce n'est pas parce que cette possibilité existe qu'elle sera utilisée par tout le monde. Je cloisonne, mais rien ne dit que les connaissances de mes connaissances vont cloisonner et prendre la peine de faire cet effort minimal de réflexion qui est : « À qui je veux donner accès à cette info ? »

        Y'a sûrement plein d'autres « killer features » dans Diaspora mais qui, si elles ne sont pas utilisées ne serviront à rien.

        Pour faire un parallèle à la con, Windows peut-être sécurisé, n'empêche que y'a plein de PC zombies. Si les gens ne sont pas un minimum formés, benh marche pas. Et la communication, ça demande aussi un minimum de réflexion. Un minimum de bon sens et d'allumage du cerveau aussi, ce que, globalement on a tendance à moins faire j'ai l'impression ces derniers temps.

        Les gens qui s'étonnent d'êtres virés de leur boîte parce qu'ils ont posté sur leur mur des conneries sur leur patron / boîte n'ont pas à s'étonner. ( Attention, je ne cautionne pas le fait qu'ils soient virés pour ça ) si ils ne sont pas capables de séparer la vie privée, la vie au boulot et de réfléchir à ce qu'ils rendent public est accessible à tout un chacun, tant pis pour eux. Tout comme ceux qui balancent que leur grand-maman est canée pour aller à une fiesta et ensuite le montrer à la Terre entière, donc au patron.

        Les dérives dont on entend parler genre les groupes « Ce prof est un con » c'est pas de la connerie ça ? Ça paraît débile non ? Moi, ça ne me serait jamais venu à l'idée de créer ce genre de groupes pourtant, des kikoos l'ont fait. Quand j'entends ce genre de trucs, je ne peux pas m'empêcher de penser que y'a des coups de pieds au cul qui se perdent.

        Donc, ma question, même si elle parait un peu conne me semble justifiée. Comment concilier liberté et connerie débridée moutonnesque. Après qu'on me colle un moins deux pour ça, j'ai du mal à comprendre… Certes, ça tenait en une phrase au lieu de plusieurs mais quand même…

        cd /pub && more beer

        • [^] # Re: C'est bien joli tout ça mais…

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          Je ne réponds qu'à la partie qui concerne ma réponse car tu pars ensuite un peu dans toutes les directions.

          Le peu de temps que j'ai passé sur Facebook me fait dire que si Diaspora a du succès, y'aura obligatoirement un tonne de kikoo.

          Alors oui, y'a les « aspects » permettant de cloisonner nos différentes connaissances permettant donc de mieux contrôler pour qui l'information postée est visible, mais ce n'est pas parce que cette possibilité existe qu'elle sera utilisée par tout le monde. Je cloisonne, mais rien ne dit que les connaissances de mes connaissances vont cloisonner et prendre la peine de faire cet effort minimal de réflexion qui est : « À qui je veux donner accès à cette info ? »


          OK, alors là on arrive un peu mieux à cerner ce qui te déplaît dans Facebook et que tu n'aimerais pas revoir dans Diaspora. Tu aurais dû commencer par ça.
          Y'a en effet le problème de cloisonnement mais je crois qu'il faut dissocier les messages écrits par tes contacts et les messages émis par les applications facebook utilisés par tes contacts.
          Pour les messages écrits à la mimine du genre "aujourd'hui j'ai mangé un oursin sans enlever les épines, ouille ouille", là on en revient au fait de mieux choisir ses contacts ;-).
          Après il y a en effet les applications. Lorsque j'avais un compte facebook, j'étais inondé de "Machin a moissonné son 1000ième champ de Colza dans Farmville", tu parles que j'en avais rien à branler, mais mon contact lui, était incité à le faire pour gagner sa sucette dans le jeu, en gros tu deviens un homme-sandwich pour Zynga, c'est ça qui est formidable.
          Pour Diaspora, ça va donc être une question sensible : dans la mesure où ils auront une telle masse critique d'utilisateurs qu'ils seront confrontés à la question de savoir à quel point ouvrir un API applicative dans leur réseau. En effet, imagine un client Diaspora qui permette l'utilisation d'une application qui puisse émettre un message public et c'est déjà terminé, le loup est dans la bergerie. Il va donc falloir être très finaud sur le coup pour éviter ces problèmes (si tant est que ça soit possible). Mais j'imagine que de nombreuses discussions sont déjà entamées au niveau de la communauté Diaspora (entre autre).

          Chippeur, arrête de chipper !

          • [^] # Re: C'est bien joli tout ça mais…

            Posté par . Évalué à  1 .

            > Lorsque j'avais un compte facebook, j'étais inondé de "Machin a moissonné son 1000ième champ de Colza dans Farmville"

            C'est pas que je cherche à défendre Facebook envers et contre tout, mais ça ce filtre en 2 clics appli par appli. (et ptet une fois pour toute dans les préférences, faudrait aller voir)
        • [^] # Re: C'est bien joli tout ça mais…

          Posté par . Évalué à  5 .

          > rien ne dit que les connaissances de mes connaissances vont cloisonner
          > et prendre la peine de faire cet effort minimal de réflexion qui est :
          > « À qui je veux donner accès à cette info ? »

          Tu ne racontes pas « j'ai mangé des oursins » et « je suis enceinte » aux mêmes personnes, devant un ordinateur ou IRL. Aucun logiciel ne peut t'aider si tu fais confiance aux mauvaises personnes.
    • [^] # Re: C'est bien joli tout ça mais…

      Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

      Alors:

      Pour les kikoolols, il y a Skyblog

      Pour avoir une femme, des vrais amis, faire des affaires, avoir les services d'un vrai marabout médiumnique raëlien et tout le reste, il y a MasterCard!
  • # Intéropérabilité

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Diaspora, Movim, GNU Social

    Vive le Libre et les alternatives!

    Il semble que Movim et GNU Social se soient rapprochés.
    Qu'en est-il de Diaspora?

    Parce qu'un réseau social libre et ouvert, c'est bien, mais plusieurs réseaux sociaux libres ouverts et qui ne savent pas travailler ensemble, ça craint!
    • [^] # Re: Intéropérabilité

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Le protocole qui s'est imposé est OStatus, mais Movim veulent faire du XMPP.

      « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

      • [^] # Re: Intéropérabilité

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Qu'ils utilisent des solutions différentes, ça ne me choque pas.
        Mais ce serait bien qu'ils se parlent un peu de leurs structures et futures évolutions pour pas se cloisonner.

        Diaspora aura une "passerelle" pour Facebook. C'est super, mais ce serait encore mieux si FB ne devenait pas le dénominateur commun à toutes ces solutions.

        Ce serait un peu comme avoir 3 solutions de messagerie instantanées libres, mais dont les clients ne peuvent communiquer qu'à travers une passerelle MSN...
        • [^] # Re: Intéropérabilité

          Posté par . Évalué à  3 .

          Est-ce que Dorian n'est pas en train de dire que justement, OStatus est le standard commun, et non Facebook ?

          Je crois me rappeler que les mecs de chez Diaspora avait travaillé avec ceux de GNUSocial sur ces problématiques…
  • # On en parle ailleurs

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Diaspora a fait l'objet d'un article dans le quotidien le plus lu en Belgique francophone: http://www.metrotime.be/Diaspora_br_l_anti_Facebook.html

    « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.