Journal Comment les brevets logiciels se retournent contre leurs promoteurs ?

Posté par .
Tags : aucun
21
12
août
2009
Bonjour mon cher journal

Les brevets logiciels ne sont pas quelque chose que je connais bien.
Je sais qu'ils sont interdits en Europe (au grand désespoir de l'entreprise éditant un OS dont le nom commence par Win et fini par dows) et qu'ils existent aux US.
Je sais qu'ils font l'objet de longs et couteux procès

Mais parfois, la créature se retourne contre le créateur :

http://www.01net.com/editorial/504888/microsoft-word-interdi(...)

:p
  • # Documents

    Posté par . Évalué à 2.

    http://www.i4i.com/collateral/05-26-09-Release-Jury_orders_M(...) communiqué de presse de l'entreprise i4i

    http://v3.espacenet.com/publicationDetails/description;jsess(...) texte du brevet US2004205540 de Michael Vulpe, publié le 2004-10-14.
    • [^] # Re: Documents

      Posté par . Évalué à 3.

      je m'ai gourré, le brevet en question c'est celui-là :http://www.freepatentsonline.com/5787449.html
      • [^] # Re: Documents

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je suis allé directement sur l'USPTO (équivalent INPI aux US) et on le trouve ici : http://patft.uspto.gov/netacgi/nph-Parser?Sect1=PTO1&Sec(...)

        Je me suis tapé une bonne partie du texte (c'est franchement pas amusant à lire).

        En fait, le procédé breveté est celui de stocker le contenu d'un fichier et sa structure dans deux zones différentes. Il s'applique à tous les fichiers dont le format comprend des marqueurs (métacodes), donc XML mais aussi HTML et bien d'autres formats.

        La zone content contient le texte brut du fichier et la zone map contient la liste des metacodes associés à des pointeurs vers les zone texte concernées.

        Le brevet concerne aussi les méthodes de transformation du format avec métacodes vers le format content/map et inversement.

        Cela pourrait donc concerner un paquet de bibliothèques si elles ont le malheur, un moment ou un autre, de créer une carte des metacodes du ficher séparée du contenu.

        C'est pas une invention bien astucieuse, je pense que beaucoup de développeurs peuvent avoir utilisé ce procédé sans même avoir pensé qu'il était digne d'intérêt d'être protégé.
        • [^] # Re: Documents

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          C'est quoi l'intérêt d'un procédé pareil comparé un document xml classique?

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Documents

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          > Il s'applique à tous les fichiers dont le format comprend des marqueurs (métacodes), donc XML mais aussi HTML et bien d'autres formats.


          ben non justement, si j'ai bien compris le procédé. Le brevet explique une technique où le contenu est séparé de la structure. Tu le dis toi même : content et map sont séparés. Or en XML/HTML, le contenu est à l'intérieur même de ce qui décrit la structure (les balises formant la structure).

          Et cela semble être confirmé par ce que je viens de lire un peu partout : ce n'est pas l'utilisation du format XML qui est remis en cause, mais la manière dont sont stockées certaines données dans le format XML de Microsoft (avec j'imagine, un truc du genre des données brutes dans une balise, et une map dans une autre).

          Ce brevet n'en reste pas moins totalement ridicule.
          • [^] # Re: Documents

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Le il fait référence au procédé. C'est le procédé qui s'applique au XML, pas le brevet effectivement.

            Mais, lors du traitement d'un fichier XML on peut très bien enfreidre ce brevet si, à un moment ou un autre, on sépare la structure du contenu. Comme tu dis, c'est ridicule.
  • # Surprenant !

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    On dirait qu'ils ont pas assez saupoudré les bonnes personnes :)
    Enfin bon, tout cela va rentrer dans l'ordre ; MS va gagner en appel quand on aura bien fait comprendre à ce juge comment les choses fonctionnent.
    • [^] # Re: Surprenant !

      Posté par . Évalué à 10.

      Non, on ne badine pas avec le droit, surtout avec la propriété intellectuelle aux US. Par contre, on va trouver un brevet de MS violé par le plaignant et donc on fera un deal. Du coup, tout le monde est (plus ou moins) content et MS s'en sort blanc comme neige.
      • [^] # Re: Surprenant !

        Posté par . Évalué à 4.

        C'est ce que je pense aussi. Ça où un "accord à l'amiable"...un chèque quoi ...
        • [^] # Re: Surprenant !

          Posté par . Évalué à 9.

          Sauf si le plaignant est une "société d'inventeur" comprendre une société qui rachète des pools de brevets sans rien produire.

          Ils font payer les inventions pour réduire l'innovation...

          "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Surprenant !

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        > Par contre, on va trouver un brevet de MS violé par le plaignant et donc on fera un deal

        i4i = "eye for eye"
  • # Mauvaise nouvelle ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Je vois que l'on se réjouit de cette nouvelle, mais au delà de la stupidité intrinsèque des brevets logiciels, je vois une très mauvaise nouvelle pour l'inter-opérabilité.

    Soit je fais fausse route, soit ce jugement signifie (d'après les 3 lignes de description du brevet) que le format ODT poserait les mêmes problèmes et c'est donc une occasion en or pour Microsoft de ne pas/jamais le supporter.
    J'imagine bien Microsoft revenir a un bon vieux format interne, proprio et binaire pour éviter ce genre de mésaventures.

    Si l'on ne résout pas une bonne fois ces stupides histoires de brevets, ne risque-t-on pas de se faire avoir sur tous les formats ouverts ? Il me semble que le fait qu'un format soit ouvert et/ou standardisé n'a aucune incidence sur la validité d'un brevet qu'il violerait et dès lors qu'une société un peu riche l'utilise, le sournois ayant-(non)-droit viendra réclamer sa com...
    • [^] # Re: Mauvaise nouvelle ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Soit je fais fausse route, soit ce jugement signifie (d'après les 3 lignes de description du brevet) que le format ODT poserait les mêmes problèmes et c'est donc une occasion en or pour Microsoft de ne pas/jamais le supporter.

      Tu fais fausse route, c'est une utilisation particulière du format XML qui est breveté qui ne concerne qu'une fonctionnalité de Word qui pourrait être retiré dans une prochaine release.

      Source: http://www.pcinpact.com/actu/news/52465-word-xml-vente-inter(...)

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Mauvaise nouvelle ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        La preuve que ce n'est pas le format docx qui est en cause, c'est que la plainte ne porte pas du tout sur Excell ou PowerPoint.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # La news d'origine

    Posté par . Évalué à 4.

    L'annonce du cabinet d'avocat de i4i (in english)

    http://sev.prnewswire.com/banking-financial-services/2009081(...)
  • # Descente aux enfers

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Bonjour,

    Même si on peut se poser des questions sur les formats Libres, MS vient tout de même de se prendre une bonne claque dans les dents.

    En effets, ils ont amorcé leur descente aux enfers, qui durera quelques années. Ils admettent d'abord que Linux est un concurrent sérieux ( http://www.developpez.net/forums/d789309/club-professionnels(...) ), puis maintenant se prennent cette affaire de brevets.

    Premier point : plus une entreprise est vieille, plus elle amasse des "cadavres dans le placard". En effet, depuis 20 ans, MS a largement eu le temps d'empiéter sur des brevets, de faire des choses qu'elle n'aurait pas du faire, etc. Plus le temps passe, plus MS risque de tomber, au profit du Libre, et d'Apple (qui reste tranquille dans son coin à attendre que le temps passe, pour obtenir une bonne part du gâteau).

    Deuxième point, le FUD. MS a essayé de FUDer sur Linux, avec une histoire de brevets, ce qui veut dire qu'ils savent que les brevets sont importants. Ici, ce n'est pas un noyau "peu utilisé" en entreprise qui est touché, non, c'est un traitement de texte mondialement utilisé, surtout en entreprise.

    Et là, ça devient intéressant. Même si MS fait appel, et qu'ils s'en tirent, ils ont perdu énormément de plumes :

    - Les entreprises ne vont plus lui faire une confiance absolue, et vont voir que MS n'est pas tout blanc. Ils auront également peur d'arriver dans ces problèmes.
    - Si Word disparaît, ou en tous cas la version OOXML, les entreprise vont l'avoir profond, car leurs documents seront perdus. Ils vont enfin découvrir l'avantage des formats libres et interopérables. Même si OOo avait été touché par un brevet de la sorte, et contraint de sortir en une version dépourvue du format ODF, d'autres applications (genre KOffice) aurait pu être utilisées (non-attaquées), ou le document aurait pu être converti en un autre format, libre du brevet (et tout aussi libre, genre celui d'Abiword, ou des premiers OOo, ou en XHTML, ou dans un nouveau format)
    - Cela m'amène au 3eme point : les entreprises vont chercher des alternatives, et c'est là une aubaine pour OOo et les autres. Les entreprises vont cesser de se dire «Il n'existe que Word», il vont voir ailleurs.

    Et un point que je détache des autres, parce qu'il est très incertain : si cela est bien médiatisé, c'est peut-être une grande chance pour Linux. En effet, si dans le journal parlé du soir, on a comme premier sujet «Microsoft retire Word de la vente», ils pourraient terminer leur journal par proposer des alternatives, genre Linux.

    Et pour finir, MS peut soit verser de l'argent à cette entreprise, soit, mais c'est vraiment improbable, faire pression pour que les brevets logiciels disparaissent. En effet, MS a beaucoup plus à perdre maintenant. Comme dit plus haut, leur image de marque est fichue, et ils doivent passer cette affaire sous silence. Rendre les brevets illégaux peut donc les arranger, mais ça vire au rêve malheureusement.

    Dans tous les cas, on peut se réjouir de cette nouvelle. C'est un grand coup dans MS, qui ne peut que leur faire du mal. Pour le reste, wait and see.
    • [^] # Re: Descente aux enfers

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Ou alors on ne tire pas de conclusion hâtive. Non parce que là ça ressemble drôlement à de l'anticipation ce que je lis là.
      • [^] # Re: Descente aux enfers

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Je crois qu'il a fait un rêve humide. Et les draps s'en souviennent
        • [^] # Re: Descente aux enfers

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          J'ai dit que ça virait au rêve à la fin. C'est simplement une suite de conclusion qu'on peut tirer de cette affaire.

          En clair, sans détours, et sans rêves, MS a un gros problème qui peut leur faire beaucoup de mal, même avec un accord.

          Ca ne peut faire que du bien (ou presque) au libre, car ça va prouver que MS n'est pas un bloc auquel personne ne touche. Qui sait, d'autres entreprises vont peut-être se mettre à chercher les brevets que MS peut enfreindre, pour les attaquer.

          En tous cas, ça va faire du bruit.
          • [^] # Re: Descente aux enfers

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Des conflits juridiques, MS en a tout les jours. Comme toutes les grosses sociétés d'ailleurs.

            >>> d'autres entreprises vont peut-être se mettre à chercher les brevets que MS peut enfreindre

            hahaha, et Eolas, c'est du vent ??? (désolé) http://www.pcinpact.com/actu/news/38588-plugin-eolas-brevet.(...) et des affaires comme ça, il y en a toujours eu.

            Il est l'heure de se réveiller maintenant, MS ne fait peur à personne. C'est un partenaire très convoité pour un éditeur de logiciel propriétaire, et même certains éditeurs de logiciels libres.
            • [^] # Re: Descente aux enfers

              Posté par . Évalué à 10.

              Heureusement que j'ai cliqué sur le lien, j'ai cru qu'on parlait de Maître Eolas. Il faudrait qu'il se prenne un procès pour avoir utilisé le même nom d'ailleurs :D
          • [^] # Re: Descente aux enfers

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            lachutedecrosoftquivabientotarriver ... ça fait un peu trop de fois que les gens s'enflamment dessus...

            > Ca ne peut faire que du bien (ou presque) au libre, car ça va prouver que MS n'est pas un bloc auquel personne ne touche.

            mouaif ... faut voir
            on peut aussi faire du libre en en ayant juste rien a foutre de crosoft et uniquement pour le libre...
    • [^] # Re: Descente aux enfers

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je ne pense pas qu'un procès, quel qu'en soient les parties, permettant de valider un brevet logiciel soit une bonne nouvelle.

      Même si ça peut être un coup pour Microsoft, c'est quand même la validation d'un principe qui ne peut pas faire de bien à l'innovation en général et au logiciel libre en particulier.
      • [^] # Re: Descente aux enfers

        Posté par . Évalué à 2.

        Ça se passe comme ça aux US. L'USPTO ne vérifie que très peu les brevets qui sont déposés, et laisse aux tribunaux le soin de trancher. C'est le principe du droit américain qui veut ça.
      • [^] # Re: Descente aux enfers

        Posté par . Évalué à 1.

        Le principe est valide depuis un bail...
        C'est pas comme si ce proces etablissait un precedent jamais vu...
        • [^] # Re: Descente aux enfers

          Posté par . Évalué à 3.

          un precedent jamais vu...

          C'est curieux comme expression, non? ;)
          • [^] # Re: Descente aux enfers

            Posté par . Évalué à 1.

            non, pourquoi?

            Ca etablit un precedent (ie ya des cas qui vont suivre et seront donc les suivants) et il a jamais ete vu (en gros, ce precedent, c'est le premier).
  • # Brevets de stupidité logicielle

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Moi tout ce que j'espère c'est que cette histoire va (enfin) faire prendre conscience (à plus grande échelle) de la stupidité des brevets logiciels...

    blog.rom1v.com

    • [^] # Re: Brevets de stupidité logicielle

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Bob, ça va juste montrer que ça peut protéger les petits contre les gros... MS va filer de l'argent et dire « nous respectons les brevets parce que c'est bien ».
  • # Rêvez pas DocBook peut sauver Microsoft :)

    Posté par . Évalué à 4.

    On peut y lire:
    "DocBook est agé d'environ une quinzaine d'année avec la version 1.0 datant de novembre 1992 dans le cadre d'un projet d'échange de documentation Unix chez O'Reilli."

    http://igm.univ-mlv.fr/~dr/XPOSE2005/PRONZATO_cedric/siteweb(...)
  • # les brevets

    Posté par . Évalué à -1.

    Les brevets logiciels ce n'est vraiment pas bien du tout.
  • # Contenu du brevet non accessible?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pourquoi donc le contenu du brevet n'est pas accessible ?
    http://www.freepatentsonline.com/5787499.html
    http://www.patentstorm.us/patents/5787499.html

    blog.rom1v.com

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.