Journal Firefox Photon: comment l'interface va redevenir ce qu'elle était

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
18
17
juil.
2017

Bonjour,

Du travail et en cours chez Mozilla Firefox avec un projet nommé « Photon » dont le but est de changer l'interface utilisateur.

Vous pouvez, par exemple, suivre les nouveautés sur ce blog.

Il y a beaucoup de changements, et un certain nombre me font penser à l'interface avant Australis et ses onglets courbes, en voici quelques exemples (notez d'ailleurs que les onglets vont redevenir rectangulaires !) :

Nouveau menu hamburger

Vu qu'il ne sera plus modifiable, un nouveau bouton apparaît :

Nouveau bouton

Nouvelles animations

Le bouton de recharge / arrêt est animé différemment.

Vos retours !

Tout ceci se passe sur la nightly, alors n'hésitez-pas à donner vos retours en l'essayant, et en ouvrant des tickets le cas échéant.

  • # Onglets rectangulaires

    Posté par . Évalué à 1 (+2/-3).

    En utilisant l'extension Colorful Tabs, les onglets sont rectangulaires. Je dirais presque que c'est une raison suffisante pour l'utiliser.

    • [^] # Re: Onglets rectangulaires

      Posté par . Évalué à 9 (+7/-0).

      Le thème "Compact" (intégré à Firefox, mais qui n'est pas le thème sélectionné par défaut) suffit à les rendre rectangulaires.

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Onglets rectangulaires

      Posté par . Évalué à 1 (+2/-1). Dernière modification le 17/07/17 à 16:55.

      Mouais enfin si on ne veut pas des couleurs et du design horribles, bon :D

      Et sinon il y a Squared Australis Tabs qui permet de mettre les onglets en dessous de la barre d’adresse.

    • [^] # Re: Onglets rectangulaires

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-0).

      Ben vous avez quoi contre les onglets arrondis ? Je sais les goûts et les couleurs … mais c'est une vraie question qui demande développement.
      Merci.

      « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

      • [^] # Re: Onglets rectangulaires

        Posté par . Évalué à 7 (+8/-3).

        Ça gaspille de la place horizontale.

        • [^] # Re: Onglets rectangulaires

          Posté par . Évalué à 7 (+7/-1).

          Essaye Tree Style Tab si tu as beaucoup d'onglets. Non seulement les onglets redeviennent rectangulaire, mais en plus ils sont organisés dans une arborescence, le tout à la verticale !

        • [^] # Re: Onglets rectangulaires

          Posté par . Évalué à 9 (+6/-0).

          Hum, hum… Après vérification, ça ne change rien à la consommation d'espace horizontale.

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Onglets rectangulaires

          Posté par . Évalué à 10 (+8/-0).

          Ça gaspille de la place horizontale.

          Non même arrondis les onglets se chevauchent intelligemment.
          onglet

          kentoc'h mervel eget bezan saotred

      • [^] # Re: Onglets rectangulaires

        Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

        J’aime beaucoup les onglets actuels ! Mais dans l’absolu, je préfèrerais avoir la possibilité de laisser la gestion de la forme des onglets à mon environnement de bureau, histoire d'avoir une cohérence entre les applications.

        • [^] # Re: Onglets rectangulaires

          Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-1). Dernière modification le 18/07/17 à 10:18.

          Tout à fait d'accord, je déteste les logiciels qui réinventent leur aspect au lieu de simplement utiliser celui de l'environnement graphique utilisé. Et s'il semble moche au développeur de l'application en question, c'est en codant un thème graphique pour cet environnement qu'il doit corriger cela, pas en s'en démarquant ! Surtout que si c'est moche pour son logiciel, ça l'est sans doute pour les autres, donc mieux vaut faire bénéficier tout le monde de son amélioration.

          • [^] # Re: Onglets rectangulaires

            Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

            Je suppose que Mozilla souhaitait que ça soit très proche peu importe les plateformes.

          • [^] # Re: Onglets rectangulaires

            Posté par . Évalué à -10 (+0/-15).

            Tu le paies combien, ton thème graphique ?

            Tu paies aussi les thèmes graphiques pour les autres environnements ?

            Le développeur ne te doit rien.

            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

            • [^] # Re: Onglets rectangulaires

              Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+7/-3).

              Note que sans remettre en question ton assertion, l'utilisateur ne doit rien non plus, y compris à des développeurs, surtout dans un domaine concurrentiel.

              Après, tout est question de savoir si on "un développeur qui ne doit rien aux utilisateurs" a besoin d'utilisateurs ou pas.

          • [^] # Re: Onglets rectangulaires

            Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+9/-0).

            Toujours l'éternelle question.
            J'apprécie grandement le fait que les applications s'intègrent dans leur environnement, mais cela reste une question délicate qui selon moi est moins évident que tu ne le penses. D'autant plus qu'on parle d'un logiciel multiplateforme.

            Du coup, le logiciel multiplateforme a deux choix :
            * Une interface unifiée entre toutes les plateformes, pour que le produit ne change pas ou peu ;
            * Une interface qui s'adapte aux spécificités de chaque plateforme pour bien s'intégrer.

            Le 2e choix paraît évident, mais ça peut perturber des utilisateurs d'une part, et d'autre part c'est très très compliqué à bien faire. Car non seulement il y a la question de l'apparence visuelle (qui demande donc du travail sur les icônes, les widgets), mais aussi la question du positionnement des éléments (une interface type GNOME n'a rien à voir avec une interface type Windows, qui diffère aussi de macOS) sans compter la question des API éventuels dessous pour bien profiter des fonctionnalités offertes par chaque plateforme.

            Cela réclame beaucoup de travail et du travail qui n'est pas forcément mutualisable.

            Et puis tu occultes le problème des goûts et des couleurs, certains comme moi adorent les interfaces que GNOME offre, d'autres pas. Du coup ce qui est trouvé moche par les développeurs de Mozilla peut être élégant pour d'autres.

  • # humm

    Posté par . Évalué à 6 (+6/-1). Dernière modification le 17/07/17 à 22:05.

    Ce n'est pas pour critiquer, mais on se rapproche quand même de plus en plus de Chrome quoi. Personnellement, je ne pense pas qu'un menu hamburger soit très adapté à du desktop avec des écrans quand même assez larges.

    • [^] # Re: humm

      Posté par . Évalué à 5 (+7/-4).

      Qu'est ce qu'un menu hamburger ? Une formule de restauration rapide dans un navigateur qui laisse sur sa faim ?

      • [^] # Re: humm

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+11/-1).

        C'est le nom que l'usage a donné au menu affiché via un clic sur l'icône composée de trois lignes parallèles horizontales que tu peux notamment voir sur la première capture (l'icône est évidemment présente sur l'autre aussi mais n'est pas le sujet d'icelle).

        La référence gastronomique est assez simple à comprendre (faites pas vos précieuses, vous avez déjà tous mangé un hamburger), et avant que ça chouine sur la pertinence de cette icône, je rappelle qu'en 2017 on clique sur une image de disquette pour sauvegarder sur son SSD.

        • [^] # Re: humm

          Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

          J'aurai prefere qu'on l'appelle le menu casse dalle moi, parce que je trouve pas les frites du menu sur l'icone :D

    • [^] # Re: humm

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

      D’ailleurs, pour la petite histoire, ce menu hamburger avait été mis à en place par Facebook, et ils commencent à l’enlever ou à le modifier, car son sens n’est pas forcément compréhensible (on y met un peu tout ce que l’on veut…)

      Un petit article en anglais pour résumé la chose, si ça vous tente. Je ne peux que vous conseiller un autre article de nngroup qui s’intéresse au souci de ce bouton sur mobile.

      • [^] # Re: humm

        Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

        Selon moi, c'est justement ça le problème, "tout ce que l’on veut". Plus rien n'est ordonné, on fourre tout dedans et on laisse l'utilisateur se débrouiller.

    • [^] # Re: humm

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Sur Chrome attention, c'est 3 points et non plus un hamburger comme touche !

  • # Bouton de recharge

    Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

    Enfin ils lui redonnent une place de choix, et pas tout petit sur la barre d'adresse ! Du bon.

  • # questions diverses

    Posté par . Évalué à 3 (+4/-3).

    J'avoue ne pas suivre ni utiliser FF (entres autres pour son interface, mais j'ai ete voir vite fait le lien donne quand meme, parce que j'aimerai bien un navigateur qui tienne la route sans webkit, pour changer), mais puisqu'ils refont l'interface, sera-t-il possible de la configurer sans avoir a toucher du code (xml, css, js, brainfuck, peu importe)?
    Par exemple, chez au moins un concurrent, les preferences permettent une barre d'onglets verticale (vus les ecrans modernes, je prefere consommer de la largeur que de la hauteur, sans compter que ca rends l'usage de la molette pour selectionner un onglet plus logique, entres autres), ainsi que placer la barre d'uri en bas de l'ecran (je prefere parce que mes yeux sont plutot diriges vers le haut de l'ecran au repos, et que les infos de l'uri ne sont que ponctuellement utiles). Je ne parlerai pas de changer les couleurs, mais ca meriterais. Comme tant d'autres sujets en fait.

    Bref: a part attacher ou non des boutons a un hamburger et des animations qui changent, il y a des trucs qui changent pour de vrai au menu? Je ne parle pas d'innover, juste d'investir dans laisser l'utilisateur lambda choisir des choses qui donnent, au 1er coup d'oeil, l'impression qu'il est possible d'adapter ff a ses besoins sans avoir besoin de telecharger des themes, extensions ou etre webdev.

    • [^] # Re: questions diverses

      Posté par . Évalué à 8 (+7/-0).

      puisqu'ils refont l'interface, sera-t-il possible de la configurer sans avoir a toucher du code (xml, css, js, brainfuck, peu importe)?

      En utilisant des thèmes et des extensions, comme depuis le début de firefox ?

      • [^] # Re: questions diverses

        Posté par . Évalué à 1 (+1/-2).

        Pour moi:
        * Les extensions servent à étendre les fonctionnalités. C'est pratique, pour des choses qui n'ont pas leur place dans un logiciel mais que certains aimeraient y voir intégrées pour une raison ou une autre. Typiquement, ajouter une fonction de téléphone à un navigateur. En revanche, une extension pour rendre un outil configurable, pour moi, ça devrait être mergé. Par exemple, n'autoriser le JS que pour des sites sur une liste blanche (je ne sais pas si FF le fait, mais mon navigateur actuel ne le fait pas alors qu'Opera 12 le faisait, et ça me manque).
        * Les thèmes, c'est génial, ça permets de partager sa configuration graphique avec les autres utilisateurs d'un même logiciel. Mais, pour autant, ce n'est pas, en soi, de la configuration. Pour faire un thème sur FF, si je ne m'abuse, il faut toucher a du code, hors, pour juste déplacer une barre de menu, ça me semble quand même franchement excessif.

        Sinon, je me trompe ou il n'est pas possible d'utiliser des ajouts non validés par le censeur dans FF? Si c'est le cas, alors ce n'est plus "comme depuis le début de firefox"…

        • [^] # Re: questions diverses

          Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-1).

          En revanche, une extension pour rendre un outil configurable, pour moi, ça devrait être mergé. Par exemple, n'autoriser le JS que pour des sites sur une liste blanche (je ne sais pas si FF le fait, mais mon navigateur actuel ne le fait pas alors qu'Opera 12 le faisait, et ça me manque).

          Un logiciel n'a pas forcément pour but d'accueillir toutes les fonctionnalités du monde, même autour de son activité centrale. Car un logiciel trop personnalisable non seulement cela réclame beaucoup de maintenances en terme de code, cela complique les tests, le débogage, ça augmente le risque de bogues, etc. Sans compter l'effet que cela peut avoir sur l'utilisateur en terme de prise en main.

          Toute fonctionnalité est incluse si elle semble pertinente, car exigée par assez d'utilisateurs ou développeurs. Je peux comprendre que Mozilla ne propose pas une fonctionnalité de liste blanche pour le moment de JS.

          L'exemple typique, KDE n'attire pas des foules alors qu'il est bien plus puissante et configurable que GNOME, mais cette puissance et cette possibilité a un revers sur la stabilité et l'utilisabilité du logiciel.

          Et je me souviens de l'époque de GNOME 2 où beaucoup d'utilisateurs se plaignaient d'avoir bougé les barres principales. Preuve que la personnalisation ça peut être aussi perturbant pour un utilisateur non averti.

          pour juste déplacer une barre de menu, ça me semble quand même franchement excessif.

          Car je pense que tu n'imagines pas comment est conçu une interface graphique logiciellement. S'il suffisait de changer juste le CSS pour changer une interface tout en prodiguant les mêmes fonctionnalités, ça se saurait.

          Firefox était peut être un peu rigide sur la question, je ne sais pas, mais personnaliser profondément une interface ça n'a rien de trivial. D'autant que parfois, pour proposer des interfaces différentes, tu dois ajouter des informations inexistantes dans le code actuel.

          • [^] # Re: questions diverses

            Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

            Je peux comprendre que Mozilla ne propose pas une fonctionnalité de liste blanche pour le moment de JS.

            Certes, mauvais exemple, je le reconnais: c'est pas juste de la config, mais bien une fonctionnalité (avancée, de surcroît).
            Il faudrait que j'installe firefox pour avoir un meilleur exemple.

            Car je pense que tu n'imagines pas comment est conçu une interface graphique logiciellement.

            Hum.
            Je vais résumer ce dont je me souviens, tu pourras juger:
            j'ai un peu joué il y a longtemps (~10 ans) avec Qt et les MFCs, et, longtemps aussi mais moins (~5 ans), avec wxWidgets.
            Dans le cas que je me souviens le plus, wx (la 2.9, qui était la bêta de la 3.0, actuelle stable à priori), il y avais 2 solutions: soit placer les coordonnées en dur, soit utiliser des layouts, souvent imbriqués, avec diverses options de poids et autres contraintes.
            Dans le cas de la 2nde solution, la plus efficace et la moins chiante, changer la position d'un contrôle se fait très simplement: soit en réorganisant l'ordre des contrôles, soit en insérant un spacer (un placeholder quoi) avant, ou après.
            Peu importe la méthode, il est évident que si l'on utilise un GUI pour générer le code, c'est horrible à changer par programme, mais sinon il suffit de changer 2-3 variables, en fonction, soit des coordonnées x,y(et bien sûr dans ce cas, faire attention a ne pas chevaucher un autre contrôle), soit déplacer un objet dans une arborescence. Tout ça me rappelle d'ailleurs que j'avais été obligé de faire une méchante bidouille pour générer la barre de menu principale à partir d'une config, parce que celle-ci, bien qu'ayant une API proche des sous-menu, n'était pas dans la même hiérarchie de classes… souvenirs, souvenirs.
            Depuis, il me semble que pas mal de toolkits se basent sur des descriptions d'un fichier extérieur (souvent basé sur un truc proche de HTML, mais ce n'est pas une règle absolue), je peux me tromper.
            Jusque la, je parlais de toolkits qui gèrent la totalité de l'aspect graphique de l'application, avec la possibilité de laisser le programmeur prendre la main sur certains contrôles (pour un rendu opengl ou autre). En fait, des frameworks, qui remplacent habituellement la fonction main().
            Maintenant, je vais parler un peu de ceux qui sont plus utilisés en conjonction avec des outils dont le rôle principal est d'afficher une fenêtre et de récupérer les évènements (clavier, souris, WM, …) genre SDL, SFML ou GLFW.
            J'ai cherché il y a 2-3 ans un toolkit qui supporte l'injection d'évènements (puisque ceux-ci sont transmis par un autre outil) et qui fasse du rendu uniquement sur une zone initialisée au préalable.
            Là, la norme est d'avoir un fichier extérieur qui permette à des non programmeurs de modifier le GUI, justement. Quelques exceptions tout de même utilisaient une approche plus classique, donc celui pour lequel j'avais opté (me souviens plus du nom, pas pertinent de toute façon: vu son implémentation dégueulasse, il ne doit pas être compatible avec GCC >= 5).

            Je suppose que depuis il a bien du y avoir plusieurs "révolutions" que je n'ai pas suivies.

            mais personnaliser profondément une interface ça n'a rien de trivial.

            Tout à fait d'accord. Modifier profondément une interface, c'est complexe.
            Changer la position d'un contrôle, ça peut être pénible, je l'admets. Pourquoi?
            Parce que ça peut entrer en conflit avec d'autres contrôles. Bien. Maintenant, justement, dans Firefox, il n'y a pas 30000 contrôles, à priori.
            Et même si, admettons (il y a peut-être des contrôles cachés après tout, ça fait longtemps que j'ai essayé pour la dernière fois d'avoir un FF confortable à utiliser), changer la position d'un contrôle est une gageure, changer les couleurs d'une interface, ça devrait être simple.
            Sauf si, bien entendu, on utilise un toolkit maison bancal (je n'ai jamais utilisé XUL, alors je ne sais pas s'il est bancal, je précise. D'ailleurs, il me semble qu'ils ne l'utilisent plus?). Ou alors qu'on s'en juste fout.

            En tout cas, je trouve amusante l'idée qu'il soit préférable d'installer des plugins et des thèmes pour configurer une IHM plutôt que d'intégrer la possibilité de le faire nativement: un bout de code totalement étranger me semble moins recommandé qu'un bout de code fait par des gens qui maîtrisent le logiciel (car ils en sont les éditeurs et sont, en théorie, les mieux placés pour ça) pour éviter les comportements non souhaités.

            • [^] # Re: questions diverses

              Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

              Certes, mauvais exemple, je le reconnais: c'est pas juste de la config, mais bien une fonctionnalité (avancée, de surcroît).

              Mais même pour de la configuration.
              La moindre option en plus c'est :

              • Des tests supplémentaires à faire (vérifier que l'option marche, éviter les conflits avec un autre, des variables en plus dans le code à suivre) ;
              • Des bogues plus nombreux, par rapport à l'option elle même tout comme des conflits éventuels (quand ton programme n'est pas trivial, ce qui est le cas d'un navigateur, les effets de bord possibles d'une option peuvent être immenses) ;
              • Du temps de développement, pour ajouter l'option, faire une conception logicielle et graphique pour que ce soit joli, agréable à utiliser et simple.

              Peu importe la méthode, il est évident que si l'on utilise un GUI pour générer le code, c'est horrible à changer par programme, mais sinon il suffit de changer 2-3 variables, en fonction, soit des coordonnées x,y(et bien sûr dans ce cas, faire attention a ne pas chevaucher un autre contrôle), soit déplacer un objet dans une arborescence.

              Yakafocon.
              Oui, de manière individuelle le travail n'est pas forcément colossal. Mais tu oublies qu'un navigateur ça a des tas de widgets et de choses à prendre en compte. Et que de gérer la cohérence de tout ceci et la personnalisation de tout ceci est ce qui rend la personnalisation complexe.

              Et c'est sans compter les cas particuliers à gérer, les onglets verticaux ce n'est pas juste déplacer la barre sur le côté (sinon l'intérêt est pauvre), c'est aussi repenser l'affichage de l'onglet lui même.

              Il faut aussi penser à présenter ça de manière élégante pour l'utilisateur pour pas que le débutant fasse une connerie qu'il ne sait pas corriger.

              Le pire, c'est que Firefox est déjà quand même pas mal configurable techniquement. On ne peut pas dire qu'ils ne font rien, même si on souhaiterait qu'ils fassent plus, je comprends qu'ils n'en aient pas l'envie / le temps / la priorité de le faire.

              Et même si, admettons (il y a peut-être des contrôles cachés après tout, ça fait longtemps que j'ai essayé pour la dernière fois d'avoir un FF confortable à utiliser), changer la position d'un contrôle est une gageure, changer les couleurs d'une interface, ça devrait être simple.

              Bah ça tombe bien, ces choses là sont disponibles dans Firefox.
              Pour juste changer les couleurs et les fonds d'affichage, tu as les Personas qui sont des thèmes légers qui se résument presque à du CSS (voire que ça). Thunderbird et LibreOffice les exploitent aussi.

              Par contre changer la forme du widget ou fournir un pack d'icônes ça demande forcément plus de travail.

              Sauf si, bien entendu, on utilise un toolkit maison bancal (je n'ai jamais utilisé XUL, alors je ne sais pas s'il est bancal, je précise. D'ailleurs, il me semble qu'ils ne l'utilisent plus?). Ou alors qu'on s'en juste fout.

              XUL a des défauts mais aussi ses avantages, j'ai rarement vu des programmes aussi personnalisables que Firefox ou Thunderbird visuellement. Preuve qu'ils ont trouvé un moyen de le faire.

              Mais XUL est en effet sur la voie de l'abandon.

              En tout cas, je trouve amusante l'idée qu'il soit préférable d'installer des plugins et des thèmes pour configurer une IHM plutôt que d'intégrer la possibilité de le faire nativement: un bout de code totalement étranger me semble moins recommandé qu'un bout de code fait par des gens qui maîtrisent le logiciel (car ils en sont les éditeurs et sont, en théorie, les mieux placés pour ça) pour éviter les comportements non souhaités.

              Sauf que l'ajout de la fonctionnalité thème ou extensions c'est développer une fonctionnalité qui peut servir à remplir des tas de fonctions dont Mozilla n'a pas forcément imaginé à la base et satisfaire aussi facilement le besoin des utilisateurs ayant des envies particulières. Cela mutualise grandement le travail et évite de devoir maintenir par eux même toutes ces personnalisations possibles.

              • [^] # Re: questions diverses

                Posté par . Évalué à -1 (+0/-3).

                Mais tu oublies qu'un navigateur ça a des tas de widgets et de choses à prendre en compte.

                Intéressant. D'abord, je ne savais pas comment on fait une IHM, maintenant j'oublie tout? Des tas de widgets? Firefox?
                Non.
                Je viens de le télécharger, la, juste pour vérifier. Par défaut, il y a:

                • une barre d'onglets,
                • une barre contenant le champ d'adresse, de recherche, quelques boutons,
                • une zone de rendu, qui inclue d'éventuelles scrollbar,
                • un bandeau en bas qui apparaît de temps en temps (dans ce cas précis, il me demande pour la 2ème fois si je veux envoyer des infos à firefox… insistants, les gens de chez mozilla.)

                Et c'est sans compter les cas particuliers à gérer, les onglets verticaux ce n'est pas juste déplacer la barre sur le côté (sinon l'intérêt est pauvre), c'est aussi repenser l'affichage de l'onglet lui même.

                Fatalement. Faut penser pour faire quelque chose. Logique. Bientôt, tu vas me dire que la gestion des onglets de FF est exceptionnelle?

                En quelques secondes voici ce que je vois: on peut les épingler, déplacer droite/gauche, les envoyer vers une autre fenêtre, les rendre muets. C'est tout. Il reste, j'espère, des trucs qu'on peut faire et qui sautent moins aux yeux, parce que sinon… je veux dire, c'est juste ce qu'on sait faire avec des onglets depuis une décennie (les rendre muets, ça ne concerne pas vraiment la gestion de l'onglet lui-même).
                Manifestement, par défaut, il ne fait plus les miniatures au survol. Peut-être qu'il ne l'a jamais fait… je ne sais plus. Peut-être que ça s'active quelque part.

                La barre principale… bof, c'est une barre normale à première vue. Des champs pour saisir, des boutons… ah, j'oubliai, oui, effectivement il y a le… disons, l'en-tête, qui indique si le site est fiable ou pas (entres autres, ça indique aussi "firefox" si on est sur une page interne du navigateur à priori). En gros, l'en-tête est un peu intéressant, côté effets de bord, mais c'est tout.

                Bah ça tombe bien, ces choses là sont disponibles dans Firefox.
                Pour juste changer les couleurs et les fonds d'affichage, tu as les Personas qui sont des thèmes légers qui se résument presque à du CSS (voire que ça). Thunderbird et LibreOffice les exploitent aussi.

                Dis-moi où, s'il te plaît, je ne vois vraiment pas. Ah, laisses-moi deviner, il faut télécharger un plugin ou des thèmes? Bon, ben, dans ce cas, ce dont je parlais n'est pas là: je parlais de pouvoir changer, tout bêtement, les couleurs de fond et principale des contrôles.
                Concrètement, sur le navigateur que j'utilise, il y a un onglet "apparence" dans le dialogue de configuration. Cet onglet liste les thèmes (par défaut il y en a plusieurs, mais on s'en fout, tant qu'il y en a un) ainsi que la possibilité de les éditer. Quand je dis éditer, c'est du vite fait: changer 4 couleurs: arrière-plan, textes, élément activé, et couleur principale.
                Dis-moi comment on fait un truc aussi simple, dans firefox? Ca fait 3 fois que je fais le tour du dialogue de configuration et je n'ai rien vu qui traite de l'apparence, ça doit pourtant bien être quelque part… j'ai bien une section apparence dans les modules, avec la liste des thèmes mais impossible de les modifier en passant par ici…

                Par contre changer la forme du widget ou fournir un pack d'icônes ça demande forcément plus de travail.

                Ca, on est d'accord, ce n'est pas trivial.

                j'ai rarement vu des programmes aussi personnalisables que Firefox ou Thunderbird visuellement. Preuve qu'ils ont trouvé un moyen de le faire.

                Dans les options que j'ai mises, j'ai mis que peut-être que XUL est bancal, mais je pense que la réalité est bel et bien la dernière: ils s'en foutent, personnaliser son logiciel doit être réservé à une élite. C'est vraiment l'impression que j'ai quand j'utilise FF: pour faire un truc autre qu'utiliser un site web, il faut être expert dans la technologie maison de FF (XUL pour l'instant, autre chose plus tard, c'est pas important l'outil).

                Pour le côté personnalisable, je suis certain qu'on peut le faire à 100%. Sauf que voila: il faut, en gros, hacker les fichiers XUL. On ne peut pas, à priori, le faire par une interface graphique.

                Sauf que l'ajout de la fonctionnalité thème ou extensions c'est développer une fonctionnalité qui peut servir à remplir des tas de fonctions dont Mozilla n'a pas forcément imaginé

                Je ne considère pas que c'est mauvais d'avoir ces outils. Je considère par contre que de tout mettre dans les plug-ins et de n'en embarquer par défaut aucun ou presque est une erreur du point de vue utilisation, parce que si ça se trouve, il y a un max de trucs géniaux dans FF, mais personne ne le sait (mis à part quelques geeks qui ont investit pas mal de temps dans du fouillage de code ou de doc).

                C'est ça qui m'intrigue en fait ici: cette dépêche, c'est, en gros "Mozilla développe un nouveau thème, c'est une fonctionnalité majeure!". J'exagère, bien sûr (changer le comportement du menu n'est pas de l'habillage, plutôt du plugin) mais bon, je vois vraiment pas la plus-value de FF sur les autres, excepté le moteur de rendu. Et ça, c'est juste parce que ce serait dommage de n'avoir plus qu'un seul moteur libre qui supporte JS.

                En fait, pour rendre FF attractif, ce qu'il faudrait, j'ai bien l'impression que c'est une distribution!
                Tout comme on fait des distributions linux, il faudrait des paquets Firefox combinés avec des plug-ins et des thèmes par défaut, peut-être avec une thématique derrière… lightweigth, devel, graphiste… divers installateurs pour divers usages. Problème: ça voudrait implicitement dire que quelqu'un s'assure qu'il n'y a pas de conflits dans le paquet qu'il distribue… bref.

                • [^] # Re: questions diverses

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

                  Je viens de le télécharger, la, juste pour vérifier. Par défaut, il y a:

                  Tu oublies la barre personnelle et le fait que la disposition des éléments au sein du menu et des barres est entièrement personnalisable de manière simple. Ce n'est pas rien. Pas tellement de logiciels en font autant en fait.

                  Fatalement. Faut penser pour faire quelque chose. Logique. Bientôt, tu vas me dire que la gestion des onglets de FF est exceptionnelle?

                  Tu passes à côté de ce que je soulignais, les onglets verticaux exigent de l'interface deux façon de visualiser les onglets, donc des widgets différents, du code différent, etc. Cela demande du travail, bien plus que ton raisonnement simpliste de changer les coordonnées x et y du widget en question.

                  Si c'est si simple, il est où ton correctif pour mettre ça en place ?

                  En quelques secondes voici ce que je vois: on peut les épingler, déplacer droite/gauche, les envoyer vers une autre fenêtre, les rendre muets. C'est tout.

                  Restaurer les onglets fermés, pouvoir les transformer en marques page automatiquement, l'envoyer (à travers Firefox Sync) à un autre appareil. Pas des actions triviales que tu trouves partout non.

                  Puis bon des onglets ça reste… des onglets, tu veux que cela fasse le café aussi ?

                  Je considère par contre que de tout mettre dans les plug-ins et de n'en embarquer par défaut aucun ou presque est une erreur du point de vue utilisation, parce que si ça se trouve, il y a un max de trucs géniaux dans FF, mais personne ne le sait (mis à part quelques geeks qui ont investit pas mal de temps dans du fouillage de code ou de doc).

                  Tu trouves que c'est une erreur, je trouve que non. Personne n'a tort ou raison, c'est une question de point de vue et d'objectifs.

                  Mozilla utilise les greffons comme un moyen de satisfaire les besoins les plus étranges de ses utilisateurs sans alourdir le navigateur de fonctionnalités pas forcément utiles pour tous, mais aussi comme un moyen d'expérimentation en proposant des extensions pour tester des fonctionnalités (qui seront inclues par la suite nativement, ou pas) ou pour regarder des fonctionnalités novatrices qui fonctionnent avant de les intégrer.

                  Tu veux un truc très personnalisable, ok, peut être que le Mozilla natif ne te convient pas. Que veux-tu que je te dise ?

                  KDE est très personnalisable aussi, pourtant GNOME est sans aucun doute plus utilisé et de nombreuses personnes n'aiment pas justement le fait que KDE propose autant de choix. Car le choix c'est casse gueule, en particulier envers un public débutant.

                  je vois vraiment pas la plus-value de FF sur les autres, excepté le moteur de rendu.

                  Ses extensions sont probablement sa plus grande force aujourd'hui. Car justement il permet d'inclure des fonctionnalités que l'éditeur ne souhaite pas, ou qu'il n'a jamais envisagé (car tu ne peux avoir toutes les bonnes idées par toi même).

                  De fait, Firefox est le navigateur moderne le plus personnalisable. Peut être pas nativement, mais dans l'ensemble, écosystème inclus.

                  En fait, pour rendre FF attractif, ce qu'il faudrait, j'ai bien l'impression que c'est une distribution!

                  C'est ton avis, et je ne le partage pas, c'est le meilleur moyen d'ajouter de la confusion. Et c'est compliqué à mettre en œuvre (notamment les tests, la distribution, etc.).

                  Firefox peut faire bien des choses pour attirer plus de mondes, on le sait, mais je ne crois pas que le manque de personnalisation de l'interface soit vraiment le critère.

                  Avoir une interface de base plus différente de Chrome, sans doute, ajouter des fonctionnalités qui se démarquent, peut être. Mais transformer Firefox en logiciel fourre tout, je ne le crois pas.

                  • [^] # Re: questions diverses

                    Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

                    Pas tellement de logiciels en font autant en fait.

                    Je n'ai pas la même impression, mais quand j'utilisais encore une majorité de logiciels graphiques, je visais un truc personnalisable. Ca doit jouer sur ma perception des choses.

                    Si c'est si simple, il est où ton correctif pour mettre ça en place ?

                    Déjà, il faudrait que le système de build de firefox fonctionne réellement. Ce n'était pas le cas quand j'ai essayé de le compiler. Sérieusement, ils mettent des options de compilation… qui ne marchent juste pas. Si je contribue a un soft, c'est certainement pas pour qu'il reste un suiveur.
                    Du coup, ben, je préfèrerai aller contribuer ailleurs: netsurf, uzbl, otter ou dillo seraient mes choix les plus probables. Chacun d'entre eux se démarque du classique chrome, au moins. Chacun a une personnalité propre (et ils ont tous des cibles différentes, sauf netsurf et dillo qui se partagent un peu la même).

                    Cela demande du travail, bien plus que ton raisonnement simpliste de changer les coordonnées x et y du widget en question.

                    Restaurer les onglets fermés, pouvoir les transformer en marques page automatiquement, l'envoyer (à travers Firefox Sync) à un autre appareil. Pas des actions triviales que tu trouves partout non.

                    Accessoirement, pas des actions que j'ai trouvées en 1er chez firefox. Ce qui implique que d'autres le font, et depuis plus longtemps. La, je pense clairement à Opera (la synchro notamment). Mais bon, toutes ces fonctionnalités, inspirées par la concurrence ou non, n'ont pas d'impact sur l'aspect ou le code graphique, et que tes boutons soient horizontaux ou verticaux n'a aucun impact sur ces fonctionnalités. Sauf, peut-être, pour le placement du menu contextuel (faudrait pas que ça sorte de l'écran quand on affiche le menu contextuel du bas) mais ça, logiquement, ça doit déjà exister pour les verticaux.

                    Puis bon des onglets ça reste… des onglets, tu veux que cela fasse le café aussi ?

                    Non, par contre, certains utilisateurs (pas moi, mais j'en connais) utilisent constamment les vignettes au survol. Moi, j'utilise des groupes d'onglets. La sélection multiple d'onglets aussi. Mais je n'ai de toute façon pas demandé à ce que FF fasse ça, je peux m'en passer. Le point c'est surtout que les onglets de firefox ne sont pas riches de fonctionnalités (ce qui peut être une qualité aussi, admettons) et que je ne pense clairement pas que ce soit si difficile de pouvoir mettre la barre en bas ou sur des côtés de façon configurable.
                    Quand je parlais des toolkits, j'ai oublié de mentionner un truc: wx permettait aussi à l'utilisateur de déverrouiller les contrôles pour les placer ou il le souhaite. Enfin, certains contrôles, et ok, il y avait un peu de code derrière pour ça, mais ça restait simple à mettre en place.
                    Hors toolkits, il y a aussi l'interface de blender qui est juste magique, et je pense que le logiciel est au moins aussi complexe que firefox (bien que la cible soit complètement différente, bien entendu).

                    Bref, les contrôles configurables, ça se fait depuis des années, sauf chez firefox.

                    Car le choix c'est casse gueule, en particulier envers un public débutant.

                    Ok. Mais la base qui a lancé Firefox, qui à convaincu le monde de l'utiliser, qui lui reste relativement fidèle, est-ce le public débutant?
                    Après, si tu me dis que leur public c'est juste les débutants et les guru XUL, avec un immense désert au milieu peuplé des quelques gens qui restent avec FF par tradition… ok.

                    De fait, Firefox est le navigateur moderne le plus personnalisable. Peut être pas nativement, mais dans l'ensemble, écosystème inclus.

                    J'ai pourtant bien l'impression que les extensions de chrome sont tout aussi puissantes.
                    Et puis, si c'est "dans l'ensemble" alors tout navigateur open source l'est, fatalement. Reste donc à définir le terme moderne, mais… au pire, j'invoquerai chromium: support du HTML5, extensions, open source, bibliothèque de plugins pas vide non plus que je sache…

                    Firefox peut faire bien des choses pour attirer plus de mondes, on le sait, mais je ne crois pas que le manque de personnalisation de l'interface soit vraiment le critère.

                    Avoir une interface de base plus différente de Chrome, sans doute, ajouter des fonctionnalités qui se démarquent, peut être. Mais transformer Firefox en logiciel fourre tout, je ne le crois pas.

                    Fourre-tout, hein? C'est sûr, ils ne fourrent pas tout dedans, juste des outils de visio conf. Mais surtout pas de configuration pour permettre d'utiliser de manière efficace un maximum de l'écran… il y a même un truc que je trouve absolument pénible dans la façon dont firefox gère le(s) fullscreen(s), qui entre en conflit avec le WM que j'utilise (i3).

          • [^] # Re: questions diverses

            Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

            L'exemple typique, KDE n'attire pas des foules alors qu'il est bien plus puissante et configurable que GNOME, mais cette puissance et cette possibilité a un revers sur la stabilité et l'utilisabilité du logiciel.

            Heu ??? Elles sortent d'où ces affirmations fallacieuses ?

            1. En quoi KDE n'attire pas les foules ?
            2. En quoi ce désamour (s'il existait) serait lié à sa configurabilité ?
            3. En quoi sa configurabilité le rend instable ?
            4. En quoi KDE est moins stable que GNOME ?
            5. En quoi KDE a une plus mauvaise utilisabilité que GNOME ?
            • [^] # Re: questions diverses

              Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-1).

              En quoi KDE n'attire pas les foules ?

              KDE a une base utilisateurs non négligeable, mais bien inférieur à GNOME. D'ailleurs aucune distribution majeure n'a pris le parti de le proposer par défaut uniquement (Mageia et OpenSUSE proposent GNOME de manière équivalente).

              Alors que Debian, Fedora et bientôt Ubuntu ont choisi GNOME comme environnement par défaut. KDE est bien derrière en terme de choix.

              En quoi ce désamour (s'il existait) serait lié à sa configurabilité ?

              Ce n'est probablement pas la seule raison. Mais beaucoup d'utilisateurs reprochent cet aspect à KDE. C'est donc bel et bien une raison (sans doute parmi d'autres).

              En quoi sa configurabilité le rend instable ?

              Quand tout le long de la branche KDE 4.x, en particulier au début, il fallait supprimer le dossier de configuration .kde pour que le bureau fonctionne correctement est un indice très fort que la tâche de gérer les anciens fichiers de configuration est complexe, complexité qui vient de l'abondance des options.

              En quoi KDE est moins stable que GNOME ?

              Selon mon expérience, celui de pas mal de gens et même celui de l'équipe KDE. Il a fallu bien plus de temps à la branche KDE 4.x de se stabiliser, par rapport à GNOME 3.x. Et devoir refaire régulièrement le dossier de configuration en est le témoignage. Procédure qui n'a jamais été nécessaire sous GNOME.

              En quoi KDE a une plus mauvaise utilisabilité que GNOME ?

              À toute les personnes peu à l'aise avec l'informatique où j'ai proposé les deux préféraient GNOME car KDE semblait, selon eux, trop riches en informations, trop complexe, trop de choix à faire dans les options, etc. Ils étaient perdus.

              J'en conviens que c'est une expérience personnelle mais globalement cela rejoint tous les travaux faits sur l'expérience utilisateur : une interface trop riche rebute les débutants.

              C'est un choix, et c'est très bien que KDE propose une expérience très différente qui va satisfaire un public différent.

              • [^] # Re: questions diverses

                Posté par . Évalué à 2 (+3/-2).

                Merci pour cette réponse qui confirme en tout point mon message. Ton affirmation était fallacieuse.

                KDE a une base utilisateurs non négligeable, mais bien inférieur à GNOME. D'ailleurs aucune distribution majeure n'a pris le parti de le proposer par défaut uniquement (Mageia et OpenSUSE proposent GNOME de manière équivalente).
                Alors que Debian, Fedora et bientôt Ubuntu ont choisi GNOME comme environnement par défaut. KDE est bien derrière en terme de choix.

                Il me semble que tu inverses cause et conséquence. À mon sens, ce sont certaines distributions (Ubuntu, Fedora, Debian) qui ont choisi de mettre GNOME en avant. Pas les utilisateurs. Donc ça ne dit rien sur le fait que KDE attire « les foules » ou pas. Simplement que les décideurs, dans ces distrib', expriment du désamour pour KDE au profit de GNOME. Rien à voir avec les utilisateurs.

                Ce n'est probablement pas la seule raison. Mais beaucoup d'utilisateurs reprochent cet aspect à KDE. C'est donc bel et bien une raison (sans doute parmi d'autres).

                Source ?

                Quand tout le long de la branche KDE 4.x, en particulier au début, il fallait supprimer le dossier de configuration .kde pour que le bureau fonctionne correctement est un indice très fort que la tâche de gérer les anciens fichiers de configuration est complexe, complexité qui vient de l'abondance des options.

                Gni ? le passage à GNOME 3 s'est fait en douceur peut-être ? Tu as pu garder ta config GNOME 2 ?

                Selon mon expérience, celui de pas mal de gens et même celui de l'équipe KDE. Il a fallu bien plus de temps à la branche KDE 4.x de se stabiliser, par rapport à GNOME 3.x. Et devoir refaire régulièrement le dossier de configuration en est le témoignage. Procédure qui n'a jamais été nécessaire sous GNOME.

                « Selon mon expérience » ne fait pas un « exemple typique » qui concerne « les foules » comme tu l'affirmais fallacieusement dans ton premier message.

                Quant à la stabilisation de KDE 4 ou de GNOME 3, je crois effectivement que ça a été pénible pour tout le monde, mais au moins les dév de KDE avaient eu la présence d'esprit de prévenir que les premières versions n'étaient pas finies. Il ne me semble pas que ce fut pareil pour GNOME. Si je ne me trompe pas en terme de stabilité et d'utilisabilité on repassera.

                À toute les personnes peu à l'aise avec l'informatique où j'ai proposé les deux préféraient GNOME car KDE semblait, selon eux, trop riches en informations, trop complexe, trop de choix à faire dans les options, etc. Ils étaient perdus.

                Ah OK, « les foules » c'est les gens que tu connais et à qui tu as parlé de GNOME/KDE. C'est quoi 10 personnes ? Allez soyons fous : 20 personnes ?

                J'en conviens que c'est une expérience personnelle mais globalement cela rejoint tous les travaux faits sur l'expérience utilisateur : une interface trop riche rebute les débutants.

                Primo : « interface trop riche »… En quoi l'interface de KDE (plus que GNOME) est riche ? Et en quoi elle l'est « trop » ? Pour finir, quel rapport entre richesse de l'interface et configurabilité (ce qui est quand même le thème du fil de discussion)

                Secundo : Où sont « les travaux faits sur l'interface utilisateur » qui montrent que la configurabilité est un problème ? Je travaille sur l'UX et la CCU, alors j'aimerai bien que tu me donnes des réfs vers des sources qui appuient un peu tes propos. (Les travaux, même anciens, montrent l'inverse ! ex. : G. Fischer et E. Scharff, « Meta-design: design for designers », in Proceedings of the 3rd conference on Designing interactive systems: processes, practices, methods, and techniques, 2000, p. 396–405. Tu trouveras facilement le PDF)

                • [^] # Re: questions diverses

                  Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+2/-4).

                  Simplement que les décideurs, dans ces distrib', expriment du désamour pour KDE au profit de GNOME. Rien à voir avec les utilisateurs.

                  Car tu crois qu'ils choisissent des solutions au hasard ou qu'ils discutent aussi avec leurs utilisateurs ?

                  Gni ? le passage à GNOME 3 s'est fait en douceur peut-être ? Tu as pu garder ta config GNOME 2 ?

                  Je parlais du fait qu'entre KDE 4.1 à KDE 4.2 il fallait supprimer le dossier .kde. Ce qu'il faut faire régulièrement et durant très longtemps c'était la solution à de nombreux problèmes. J'étais utilisateur KDE à l'époque, donc je n'exagère pas ce trait.

                  Sous GNOME 3 (donc entre 3.2 et 3.4 par exemple), jamais je n'ai eu à le faire et je ne suis tombé sur aucun message comme quoi c'était une solution.

                  « Selon mon expérience » ne fait pas un « exemple typique » qui concerne « les foules » comme tu l'affirmais fallacieusement dans ton premier message.

                  Comme je l'ai dit, même l'équipe de KDE a affirmé que le passage à KDE 4.X a été bien plus complexe que prévu et n'étaient pas satisfait de la stabilité de la branche pendant longtemps.

                  Donc non, ce n'est pas juste mon expérience, cela reste bien plus partagée.

                  Quant à la stabilisation de KDE 4 ou de GNOME 3, je crois effectivement que ça a été pénible pour tout le monde, mais au moins les dév de KDE avaient eu la présence d'esprit de prévenir que les premières versions n'étaient pas finies. Il ne me semble pas que ce fut pareil pour GNOME.

                  GNOME n'avait pas à prévenir que GNOME 3 était inutilisable car ce ne fut pas le cas. S'il manquait des fonctionnalités intéressantes (comme KDE 4), la stabilité fut bonne dès le départ.

                  Primo : « interface trop riche »… En quoi l'interface de KDE (plus que GNOME) est riche ? Et en quoi elle l'est « trop » ? Pour finir, quel rapport entre richesse de l'interface et configurabilité (ce qui est quand même le thème du fil de discussion)

                  La richesse se mesure en terme de fonctionnalités et de la quantité d'options. Je ne sais pas si tu as comparé deux logiciels équivalents entre KDE et GNOME mais le nombre de boutons et d'options est bien plus élevé côté KDE.

                  Et c'est normal, KDE vise à être un environnement très configurable, faut bien que cela soit proposé quelque part.

                  Où sont « les travaux faits sur l'interface utilisateur » qui montrent que la configurabilité est un problème ?

                  Quand tu vois les évolutions de l'UX côté Apple, Microsoft et Red Hat (qui engagent des ergonomes donc je dirai des spécialistes de la question), on voit bien qu'on cherche à produire des interfaces dont la configuration reste simple et légère du moins pour les applications de base (car bon l'ergonomie de Visual Studio ou de XCode voire Eclipse, ce sont des publics qui ont des besoins différents).

                  Alors contrairement à toi, je n'ai pas de travaux universitaires à montrer sur la question, je n'ai eu que des discussions avec des designers de GNOME et de Red Hat quand il a été question d'ergonomie des programmes (notamment d'Anaconda, l'installateur de Fedora). Si je parviens à retrouver les archives je pointerais les messages.

                  • [^] # Re: questions diverses

                    Posté par . Évalué à 1 (+3/-3).

                    En bref : toujours pas de source pour appuyer l'ensemble des affirmations de ton post initial.

                    L'exemple typique, KDE n'attire pas des foules alors qu'il est bien plus puissante et configurable que GNOME, mais cette puissance et cette possibilité a un revers sur la stabilité et l'utilisabilité du logiciel.


                    En détail :

                    Car tu crois qu'ils choisissent des solutions au hasard ou qu'ils discutent aussi avec leurs utilisateurs ?

                    Non. On SAIT que ces solutions ne sont pas choisies en fonction des utilisateurs et encore moins pour des questions ergonomiques. On l'a vu et on le voit encore (cf. revirement d'Ubuntu sur Unity, qui a avait fini par être accepté - à la place de GNOME !-). Si mes souvenirs sont bons, pour Debian c'étaient les problèmes de licence de KDE, pour Redhat (avant Fedora) c'était pour la même raison + les contributeurs de GNOME étaient chez Redhat (peut-être aussi des question de bibliothèques ?). Pour Ubuntu je ne sais plus ce qui les avaient poussé vers Gnome (peut-être qu'il était question de design graphique ?).

                    Comme je l'ai dit, même l'équipe de KDE a affirmé que le passage à KDE 4.X a été bien plus complexe que prévu et n'étaient pas satisfait de la stabilité de la branche pendant longtemps.

                    Et celle de GNOME 3 s'est bien passée ? Quel rapport avec la configurabilité de KDE ?

                    Donc non, ce n'est pas juste mon expérience, cela reste bien plus partagée.

                    Et toujours pas de source !

                    GNOME n'avait pas à prévenir que GNOME 3 était inutilisable car ce ne fut pas le cas. S'il manquait des fonctionnalités intéressantes (comme KDE 4), la stabilité fut bonne dès le départ.

                    Tu as récupéré ta config de GNOME 2 ?

                    La richesse se mesure en terme de fonctionnalités et de la quantité d'options. Je ne sais pas si tu as comparé deux logiciels équivalents entre KDE et GNOME mais le nombre de boutons et d'options est bien plus élevé côté KDE.
                    Et c'est normal, KDE vise à être un environnement très configurable, faut bien que cela soit proposé quelque part.

                    À mon avis tu confonds configurabilité avec complexité. Oui, l'interface de KDE (Plasma c'est moins vrai) est plus complexe que celle de GNOME. Mais cela n'a pas grand chose à voir avec la configurabilité (de KDE qui est plus grande que celle de GNOME).

                    Quand tu vois les évolutions de l'UX côté Apple, Microsoft et Red Hat (qui engagent des ergonomes donc je dirai des spécialistes de la question), on voit bien qu'on cherche à produire des interfaces dont la configuration reste simple et légère du moins pour les applications de base (car bon l'ergonomie de Visual Studio ou de XCode voire Eclipse, ce sont des publics qui ont des besoins différents).

                    Toujours pas de source mais un gros mélange de concepts différents. À mon avis les buts d'Apple, Microsft ou Redhat sont pas tout à fait les mêmes !

                    Pour Apple, il me semble que le manque de configurabilité (c'est contestable d'ailleurs sur l'OS pour ordinateurs) n'a pas qu'un but ergonomique il a aussi un but commercial (et on pourrait même penser que c'est le but principal pour les appareils mobiles) : rendre captifs les utilisateurs.

                    Pour ce qui est de Microsoft, je ne vois pas bien ce que tu veux dire sur la baisse de configurabilité ???

                    Ensuite tu me parles de grosses usines à gaz comme Eclipse… Heu… C'est quoi le rapport avec la configurabilité de KDE ou même celle de Firefox (ce qui est le sujet initial… Je vois quand même un rapport : les extensions. Tu veux aussi interdire les extensions dans FF ?)

                    Alors contrairement à toi, je n'ai pas de travaux universitaires à montrer sur la question,

                    Les travaux universitaires reposent sur des expérimentations que l'on peut qualifier de représentatives. Ce qui n'est pas le cas de nos expériences personnelles ou de celles de nos connaissances.

                    je n'ai eu que des discussions avec des designers de GNOME et de Red Hat quand il a été question d'ergonomie des programmes (notamment d'Anaconda, l'installateur de Fedora). Si je parviens à retrouver les archives je pointerais les messages.

                    Super, je suis impatient de les lire.

                    • [^] # Re: questions diverses

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+2/-3).

                      Et celle de GNOME 3 s'est bien passée ? Quel rapport avec la configurabilité de KDE ?

                      GNOME 3 était stable dès le début, oui.
                      Pour KDE, je vais y revenir.

                      Tu as récupéré ta config de GNOME 2 ?

                      Il n'a jamais été question dans la discussion de récupérer la configuration de GNOME 2 vers GNOME 3 et de KDE 3 à KDE 4.
                      La question se porte sur KDE 4.1 et KDE 4.2 (et suivant), de même pour GNOME.

                      Dans un cas, pas de soucis, dans l'autre, si tu ne supprimais pas le répertoire de configuration, tu avais beaucoup de problèmes à chaque mise à jour.

                      Donc soit KDE avait du mal à gérer les anciennes options, probablement à cause du nombre importants, ou alors il y avait des conflits à cause du trop grand nombre de combinaisons possibles à maintenir.

                      Dans les deux cas, c'est lié à la difficulté de maintenance qu'entraîne les options supplémentaires.

                      À mon avis tu confonds configurabilité avec complexité

                      Les deux sont liés, la moindre option ajoute des éléments à prendre en compte par l'utilisateur pour prendre en main son logiciel. Cela ajoute des boîtes de dialogues, des menus, des boutons et des textes qui y sont liés.

                      Pour Apple, il me semble que le manque de configurabilité (c'est contestable d'ailleurs sur l'OS pour ordinateurs) n'a pas qu'un but ergonomique il a aussi un but commercial (et on pourrait même penser que c'est le but principal pour les appareils mobiles) : rendre captifs les utilisateurs.

                      Là pour le coup, tu vas devoir sourcer un minimum. Car les interfaces de ces produits et donc les choix effectués sont bien guidés par des designers / ergonomes. Apple et Microsoft ne payent pas ces gens là pour faire joli.

                      De plus, en quoi moins d'options dans un logiciel rend l'utilisateur plus captif ? Que tu exposes peu l'API système, que tu n'ajoutes pas de couche de compatibilité avec les solutions concurrentes va dans ce sens. Mais le manque d'options ne rend pas un utilisateur captif, car l'utilisateur il veut avant tout un produit qui fonctionne, qu'il peut comprendre et qui répond à son besoin. Si tu prends de mauvaises décisions en terme de configuration tu vas faire fuir l'utilisateur.

                      Et pour avoir testé tous les systèmes d'Apple, les options existent mais restent raisonnable en quantité. Et le grand public louent plus la conception d'Apple que la concurrence.

                      Pour ce qui est de Microsoft, je ne vois pas bien ce que tu veux dire sur la baisse de configurabilité ???

                      Microsoft a beaucoup travaillé pour épurer son centre de configuration et ses logiciels dont par le passé les options étaient nombreuses en plus d'être cryptiques. Microsoft a compris qu'une bonne expérience utilisateur passait par une ergonomie à la hauteur et donc se reposer sur le travaux des ergonomes de la boîte.

                      Sinon tu voulais des sources, je ne parviens pas à retrouver les messages sur les listes de diffusion.
                      Mais j'ai trouvé d'autres choses :

                      Parmi les lecture recommandées de GNOME, tu as une thèse universitaire chinoise qui prône la réduction des options dans le monde logiciel : http://neverworkintheory.org/2016/06/09/too-many-knobs.html

                      Tu as aussi un article de blog très intéressant sur le mythe de la découverte du logiciel (je n'ai pas su savoir si ce gars là était du milieu ou pas, mais c'est bien écrit). Et justement les options font partis de cette découverte.

                      Bref, cela me semble quand même étayé, et l'équipe de GNOME est composé d'ergonomes de métiers et la littérature va au moins en partie dans leur sens aussi.

                      • [^] # Re: questions diverses

                        Posté par . Évalué à -2 (+0/-3).

                        Je ne vais pas répondre point par point, c'est un peu trop long et j'ai l'impression que ça tourne en rond.

                        Je ne parle pas de l'interface de GNOME ou de KDE, mais de leur configurabilité (puisque c'est toi qui prenais ces exemples pour les comparer à l'éventuelle non configurabilité des futurs Firefox).

                        J'ai parcouru les sources que tu donnes et je ne vois pas où elles parlent de ça. Ce que je vois c'est quelles parlent d'autres critères d'ergonomie qui sont ceux qui sont liés à la charge de travail, l'homogénéité, la signifiance, voir le guidage (cf. Scapin et Bastien) ou au minimalisme (cf. Nielsen).

                        J'attends toujours une source reproductible (c-a-d scientifique) qui indique que la configurabilité pose un problème d’utilisabilité (ou même d'UX).

                        Sinon, je ne conteste pas que la configurabilité augmente la complexité logicielle pour les dév. Ce que je conteste c'est la véracité de ton affirmation initiale :

                        L'exemple typique, KDE n'attire pas des foules alors qu'il est bien plus puissante et configurable que GNOME, mais cette puissance et cette possibilité a un revers sur la stabilité et l'utilisabilité du logiciel.

                        D'ailleurs, tu as expliqué au fil de tes commentaires que les « foules » étaient en fait quelques personnes que tu connais et avec lesquelles tu as discuté de KDE/GNOME. Donc de mon point de vue tu ne peux pas généraliser les éléments que tu as glanés sur ces quelques personnes à tout le monde de façon à en faire un « exemple typique ». Je n'ai pas non plus vu que tu aies montré que « KDE n'attire pas des foules ».

                        Pour conclure, je dirais exactement l'inverse de ce que tu défendais dans ton post initial : selon moi, la personnalisation est une des clés principales de l'appropriation des artefacts (et donc de l'UX) → cf. notamment le papier de Fischer que je citais. Voir aussi (plus ancien) la notion de « genèse instrumentale » de Rabardel.

                        dsl pour l'orthographe, pas le temps de me relire !

                      • [^] # Re: questions diverses

                        Posté par . Évalué à 2 (+2/-2). Dernière modification le 26/07/17 à 11:10.

                        Microsoft a compris qu'une bonne expérience utilisateur passait par une ergonomie à la hauteur

                        Ah ok. Je comprend maintenant l'idée de mettre les menus en caps lock (bon, certes, c'est du 2012 mais ça m'a choqué quand j'ai découvert ça y'a 2 semaines au taf): c'est pour que les lettres prennent de la hauteur!!

                        Sérieusement, ne viens pas parler d'ergonomie dans l'OS de redmond: on est obligé de passer de la souris au clavier toutes les 5 minutes, et on ne peut rien faire pour y remédier… enfin, pas sans de longues heures de galère à chercher comment intégrer des hooks dans cette usine à gaz!

                        Moi qui ai connu windows de la 3.1 à w8 (chez les autres surtout, à partir de vista), gnome 2, kde 3, xfce 4, lxde et i3, c'est clair: windows est bien le système qui me blesse le plus les membres par des gestes répétitifs et inutiles.

                        Le seul truc "ergonomique" de windows, c'est que tout le monde connaît son interface, c'est tout. Et encore, maintenant, ça pète tous les 2-3 ans… niark!

                • [^] # Re: questions diverses

                  Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

                  G. Fischer et E. Scharff, « Meta-design: design for designers », in Proceedings of the 3rd conference on Designing interactive systems: processes, practices, methods, and techniques, 2000, p. 396–405.

                  Je suis désolé, en y réfléchissant, cette réf est peut-être mal choisie car un peu trop absconse !

                  Deux sources, plus claires, qui font référence dans le domaine de l'ergonomie et de l'UX :

                  C'est sans doute plus abordable (c'est en plus bien vulgarisé sur ces sites) que la réf donnée ci-dessus (qui en plus, présente un courant particulier qui est le meta-design).

    • [^] # Re: questions diverses

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-1).

      Palemoon permet d'avoir un firefox "comme-avant", avec des onglets carrés, une barre de menu et la barre d'uri au dessus des onglets.

  • # Pfff

    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+8/-3).

    Et encore une fois ils nous font une copie de Chrome… C'est un peu le problème de Mozilla, on invente un truc qu'on abandonne deux ans plus tard parce que Google ne fait pas comme nous… A force c'est navrant…

    • [^] # Re: Pfff

      Posté par . Évalué à 5 (+5/-2).

      C'est bizarre, j'arrive jamais à me faire à Chrome.

      Donc Firefox n'est pas un clone de Chrome.

      CQFD.

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Pfff

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-2). Dernière modification le 18/07/17 à 17:03.

        Ben pourtant, avec le nouveau menu qui est un clone de celui de Chrome, tu devrais ne plus te faire à Firefox…

        CQFD

        • [^] # Re: Pfff

          Posté par . Évalué à 5 (+3/-1).

          Mais non, car d'ici là, Chrome aura changé et ses goûts aussi.
          Au fond, il ne déteste pas Chrome, mais il lui faut un cycle complet d'évolution pour s'en rendre compte à chaque fois.

          ------> [ ]

        • [^] # Re: Pfff

          Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

          perso j'ai toujours la barre de menu "historique" dans mon firefox ^ et pareil chrome me soule vite

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.