Journal 12/12 à Lille : NSA, DCRI, police… comment les États nous surveillent et comment s’en prémunir

Posté par . Licence CC by-sa
5
24
nov.
2013

Atelier-conférence le 12 décembre à Lille : NSA, DCRI, police… comment les États nous surveillent et comment s’en prémunir

Nous savions déjà que les États et leurs polices – sous couvert de lutte antiterrorisme – sont adeptes de la surveillance généralisée. Les révélations de l’ex consultant de la NSA Edward Snowden permettent désormais de savoir qui est la cible de cette surveillance et comment elle s’effectue. Dissidents et opposants, militants politiques et associatifs (même « amis »), acteurs de l’industrie et de l’économie ; de Al-Qaïda à Angela Merkel en passant par l’ensemble des utilisateurs de Google, de Facebook ou encore de Wanadoo, les services secrets états-uniens et leurs alliés surveillent toutes les communications électroniques de la planète.

Bien sur, le gouvernement français n’est pas en reste. En plus de collaborer activement avec la NSA et de posséder des outils de surveillance similaires, une filiale de l’entreprise Bull (propriété de l’État français) et l’Armée ont fourni des dispositifs de surveillance extrêmement performants à Kadhafi qui ont été utilisés pour réprimer la révolution libyenne. Des outils de surveillance d’internet et du téléphone fournis par les occidentaux ont également été utilisés lors des révolutions de Tunisie et d’Egypte.

L’union locale des syndicats CNT de Lille vous invite à découvrir comment sont conçus ces outils de surveillance et quels sont les moyens de s’en prémunir. Des travailleurs de l’informatique du syndicat CNT de l’industrie, du commerce et des services du Nord (CNT-STICS 59) présenteront le fonctionnement des réseaux de communication mondiaux et comment les services secrets les scrutent. Des outils et services présumés résistants aux systèmes de surveillance seront également présentés (Tor, GPG, Riseup…).

Aucune connaissance préalable en informatique n’est nécessaire.

Jeudi 12 décembre 2013 à 19h
à la Maison des syndicats CNT, 32 rue d’Arras, Lille
Entrée gratuite!

Affichette

  • # Dépêche ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ca pourrait faire l'objet d'une dépêche non ?

  • # ;p

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Où est-ce qu'on s'inscrit ?

    • [^] # Re: ;p

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      S'inscrire ?
      Tu veux dire fournir ton identité pour assister à une conférence expliquant les moyens de se prémunir des moyens de surveillance étatique ?

      Les RG vous sauraient gré de bien vouloir leur fournir la liste des participants, merci.

      PS: Des artisans maçons photographes vous attendent dans leur fourgon blanc afin de prendre des photos de cette belle soirée gala :)

      • [^] # Re: ;p

        Posté par . Évalué à 1.

        Effectivement pas besoin de s'inscrire. Il faut se rendre directement au 32 rue d'Arras.

        La conférence traitera principalement des aspects techniques de la surveillance mise en œuvre par la NSA et consorts. La CNT n'a aucune espèce de sympathie pour les théories conspirationnistes ni pour ceux qui les diffusent. Ce type d'énergumènes ne sont pas les bienvenus.

        • [^] # Re: ;p

          Posté par (page perso) . Évalué à -8.

          La CNT n'a aucune espèce de sympathie pour les théories conspirationnistes ni pour ceux qui les diffusent.

          Ah, j'avais pas vu, c'est l'ineffable CNT ("Confédération Nationale du Travail" 3 mots, 3 mensonges) Donc résumons-nous :

          Dénoncer "la surveillance mise en œuvre par la NSA et consorts" non seulement c'est pas des "théories conspirationnistes" mais encore, ceux qui pensent le contraire, ils n'ont "aucune espèce de sympathie" pour eux, et faut voir comme, apparemment leurs noms seront remis directement aux autorités. Quelle bande de baltringues, c'est douloureusement drôle.

          Count me out :)

          • [^] # Re: ;p

            Posté par (page perso) . Évalué à -2.

            en fait ce sont des travaux pratiques pour apprendre comment surveiller leurs ennemis politiques : la nuance est qu'ils sont contre la surveillance généralisée (des gentils libertaires comme eux), mais pour la surveillance ciblée (de ceux qui ne pensent pas comme eux, c'est à dire les gens de droite).

            « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

            • [^] # Re: ;p

              Posté par . Évalué à 1.

              Les gens de droite qui exercent leur liberté de pensé en foutant le feu à un pédé ?

              Please do not feed the trolls

        • [^] # Re: ;p

          Posté par . Évalué à 1.

          « Big Brother is watching you », « NSA, DCRI, police : comment les États nous surveillent […] », c'est sûr, tu vas pas du tout attirer de conspirationnistes en faisant de tels raccourcis… en plus des cibles « bien choisies » qui montre clairement en gros penchant politique d'une certaine extrême gauche. C'est dommage, je pense qu'effectivement ce genre d'informations pourrait intéresser pas mal de gens, mais votre manière de l'amener ne va pas forcément donner envie à tout le monde. Si vous mélangez tout, ça va repousser du monde et pas servir la cause de la vie privée sur Internet.

          • [^] # Re: ;p

            Posté par . Évalué à 6.

            Ben pourtant « NSA, DCRI, police : comment les États nous surveillent » pour une conférence qui « traitera principalement des aspects techniques de la surveillance mise en œuvre par la NSA et consorts », ça me paraît un titre cohérent avec son contenu. Surtout avec Snowden, on sait que tout ça est vrai. Où y vois-tu un raccourci?

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: ;p

              Posté par . Évalué à 0.

              Oui, le titre est plutôt cohérent, mais c'était plus l'ensemble, avec le visuel. Après, ça omet aussi complètement l'exploitation des données par les acteurs privés, que je trouve personnellement tout aussi inquiétante. Et puis on ajoute un « police » qui n'a rien à voir, mais parce que la police c'est des méchants, etc.

              Bref, ça fait un peu « je mets tout le même panier », et je trouve que dire qu'il surveillent tout (comme c'est sous-entendu) est une exagération vers laquelle il est dangereux d'aller. Oui, la NSA a commis des abus, la DCRI aussi (mais sûrement moins), et on dépassé certaines limites imposées par la loi, mais quand tu regardes, ils tiennent quand même un peu compte de celle-ci. Pour moi, c'est là qu'est l'espoir, car on peut bien sûr modifier la loi et durcir le contrôle/les sanctions de ces organismes, ou diminuer leurs moyens. Tous ces leviers sont aussi importants que l'auto-protection, qui est utile mais vaine à elle seule face à de tels acteurs.

            • [^] # Re: ;p

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Je n'ai rien vu concernant la DCRI dans les papiers de Snowden.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.