Ryzom un jeu GPL

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags :
0
10
déc.
2001
Jeu
Alors comme on parle de temps en temps de la question des jeux en GPL, et bien l'on peut signaler l'initiative d'une boîte française (Nevrax) qui publie ses jeux sous licence GPL.
Rien à voir pourtant avec ce que l'on voit dans cette catégorie. Leur prochaine production par exemple (Ryzom) est un MMORPG (Massive Multiplayer Online Role Playing Game) et ce jeu a peu de choses à envier aux autres MMORPG (cf les screenshots)...
Alors Internet est-il l'avenir des jeux (communautaire) GPL en proposant une distribution classique pour un soft GPL (download ou achat) et en faisant payer l'abonnement? Ma foi cela serait une voie raisonnable...

L'Open Source est-il un business model viable?

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
27
nov.
2001
Commercial
Article un peu pessimiste et en même temps lucide sur ZDnet qui parle de la lente désaffection des entreprises pour le mouvement Open-Source.
En clair même si le courant Open-Source est un modèle de développement viable (perénité, par exemple par les actions de la FSF...) il semble ne pas tenir la route au niveau business comme le montre l'exemple de société comme VA Linux, Great Bridge, Sistina...(même le directeur des ventes de SUSE se pose des questions...), et ceci suite au retournement du secteur où dorénavant toute branche doit être profitable sous peine de se faire amputer (ce qui va à l'encontre d'une autre idée, qui dit que le mouvement permet à un projet de perdurer, malgré la disparition de la société). Bref à lire.

Des sous? non des logiciels...

Posté par . Modéré par Fabien Penso.
Tags : aucun
0
6
nov.
2001
Communauté
"IBM va donner pour 40 Millions de USD d'outils de développement au domaine public afin de créer une organisation open-source pour les développeurs". C'est ce qu'on peut lire sur ZDNET, où des analystes estiment que c'est dans le but de rendre plus crédible l'open-source au sein des entreprises...sans cacher qu'effectivement avec l'open-source et Linux en particulier, IBM récupère un grand nombre de développeurs pour des applications pouvant tourner sur ses machines attaquant du même coup Microsoft (moins cher au niveau licence) et SUN (en ayant plus de développeurs sur Linux qui lui est open-source contrairement à Solaris).
Pour finir sachez que les outils d'Eclipse (c'est le nom de cette nouvelle organisation) tournent à la fois sous Linux et Windows (en espérant que cela facilite la migration...)

Comment Linux sauva Amazon (enfin pas encore...)

Posté par . Modéré par oliv.
Tags : aucun
0
31
oct.
2001
Commercial
Un article dans ZDNET sur l'utilisation à grande ampleur de GNU/Linux au sein d'Amazon ce qui lui a permis de diminuer de près de 25% ses dépenses liées à la micro-informatique.
On cite pêle-mêle les avantages du système sur d'autres: pas besoin de savoir si les licences sur les postes sont toutes OK,... ou comme le dit une personne "Les choses vont bien pour Linux surtout dans une économie morose".
Enfin on n'oubliera pas la petite phrase de Microsoft, selon laquelle "beaucoup de consommateurs sont leurrés par le prix apparemment bas de Linux (...), mais à longue échéance cela revient cher..." blah, blah, comme quoi il faut qu'ils trifouillent eux-même l'OS, qu'ils gèrent les mises à jour, bref "c'est le boulot des vendeurs de logiciels comme Microsoft", et au passage une connerie sur des problèmes de packages.

Note du modérateur : rappelons que amazon est partisan des brevets logiciels bidons.