Journal La langue française, un standard commun ?

36
18
août
2012

Sommaire

Introduction

Fréquentant ce site depuis maintenant plusieurs années je n'ai pu m'empêcher de remarquer que, parfois, la communication entre deux contributeurs se heurtait à une différence de niveau de maîtrise de la langue française. Je souhaite donc partager avec vous les solutions dont je pense qu'elles peuvent, sinon régler le problème, améliorer la communication entre nous tous "LinuxFRiens".

Les règles de base

  • Faire, chacun à son niveau, l'effort de se rapprocher du standard bien établi que l'on nomme Langue française.
  • Accepter la critique et la correction d'autrui, se remettre en question.
  • S'astreindre à une relecture consciencieuse de sa propre prose avant de faire le pas de la publication.
  • Accepter la déviance de certains de nos interlocuteurs, mais la combattre avec mansuétude, fermeté et humanisme.

Les outils

Ces béquilles informatiques peuvent parfois parer nos faiblesses bien humaines.

Dictionnaires

Le Wiktionnaire, un incontournable. C'est un wiki utilisant le même moteur que Wikipdia (Mediawiki). Il est simple, sobre et efficace.

Le CNRTL propose au sein d’un portail unique, un ensemble de ressources linguistiques informatisées et d’outils de traitement de la langue. Notamment des dictionnaires français anciens et modernes. Personnellement je fais mes requêtes sur http://www.cnrtl.fr/definition. Les définitions renvoyées par cet outil peuvent paraître trop complexes (on m'a déjà fait la remarque) par rapport au Wiktionary. Le plus de ce dictionnaire est que pour chaque définition de mot, il indique les extraits de la littérature française (au sens large) dans laquelle ce mot est apparu en premier. Par exemple pour espérance, voici ce que ce dictionnaire nous retournera, j'ai retiré certains passages par soucis de concision :

ESPÉRANCE, subst. fém.
A.− PHILOS., PSYCHOL.
1. Disposition de l'âme qui porte l'homme à considérer dans l'avenir un bien important qu'il désire et qu'il croit pouvoir se réaliser. L'espérance est le désir joint à un jugement (Destutt de Tr., Idéol.,1, 1801, p. 237).Cette belle espérance, qui consiste à croire sans preuve, à adorer ce qu'on ignore et à attendre avec ferveur ce qu'on ne sait pas du tout (Flaub., Tentation,1849, p. 344).Et l'espérance n'espère pas l'espérance, mais d'heureux lendemains (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 240):
[...]
a) RELIG. CHRÉT. Vertu surnaturelle par laquelle les croyants attendent de Dieu, avec confiance, sa grâce en ce monde et la gloire éternelle dans l'autre[...]
− LITT. (cf. L'Enfer de Dante) :
5. « Je n'aime point, disait M., ces femmes impeccables, au-dessus de toute faiblesse. Il me semble que je vois sur leur porte le vers du Dante sur la porte de l'enfer : Lasciate ogni speranza, voi che intrate. Vous qui entrez ici, laissez toute espérance. » C'est la devise des damnés. Chamfort, Caract. et anecd.,1794, p. 172
− MYTH. [La vérité] doit demeurer ensevelie dans le sein du sage, comme l'espérance au fond de la boîte de Pandore (Chateaubr., Essai Révol.,t. 2, 1797, p. 268).
c) Locutions
− Contre toute espérance. Contre toute attente, alors que personne ne s'y attendait, ne l'espérait (cf. Rob., Lar. Lang. fr.).
− De grande/belle/haute/riche espérance (vieilli). Dont on espère beaucoup; qui donne dès maintenant une haute idée de ce que sera l'avenir. Jeune homme de la plus haute espérance (Delille, Homme des champs,1800, p. xix):
[...]
♦ Avoir des espérances. Être enceinte. Laura m'a confié qu'elle avait des espérances; mais chut!... elle préfère qu'on ne le sache pas encore (Gide, Faux-monn.,1925, p. 1122).
♦ (Avoir des) espérances. (Avoir un) héritage en perspective. Monsieur diplômé, (...) recherche en vue mariage jeune personne (...) avec dot minimum 500 000 et espér. possible (Montherl., J. filles,1936, p. 925):
9. ... je fis remarquer à mon ami que d'excellentes gens emploient communément le mot « espérances » pour désigner la fortune qui doit leur échoir lorsqu'ils auront eu le malheur de devenir orphelins. « Cent mille francs de dot, sans compter les espérances... » Petite phrase coutumière et qui n'a pas l'air méchant, mais qui ouvre un jour, comme on dit, sur les bas-fonds humains. Mauriac, Journal 1,1934, p. 60.
Prononc. et Orth. : [εspeʀ ɑ ̃:s]. D'apr. Grammont Prononc. 1958, p. 41 : [εspε ʀ ɑ ̃:s], p. harmonis. vocalique. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 n'aveir esperance de « ne pas s'attendre à » (Roland, éd. J. Bédier, 1411); 2. 1remoitié xiies. esperance « disposition de l'âme qui nous fait considérer ce que nous désirons comme devant se réaliser » (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, LXI, 7, p. 79); 3. mil. xiies. « personne ou chose sur laquelle on fonde son espérance » (Psautier Cambridge, éd. Fr. Michel, LXI, 8, p. 105). Dér. du rad. de espérer*; suff. -ance*. Fréq. abs. littér. : 6 700. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 15 418, b) 9 311; xxes. : a) 7 534, b) 5 815. Bbg. Gossen (C.-T.). Ma plus douce espérance est de perdre l'espoir. Z. rom. Philol. 1955, t. 71, pp. 337-364.

Conjugaison

La conjugaison c'est l'art d'accorder genre et nombre dans le passé, le présent et futur.

Verbiste est un système de conjugaison française. Il s'agit d'une librairie écrite en C++, de deux programmes aussi écrits en C++ qui peuvent être utilisés à la ligne de commande ou à partir d'un autre programme, et d'une applet GNOME. Il est sûrement disponible dans les dépots de votre distribution favorite.

Leconjugueur.com est le conjugueur en ligne du site du journal Le Figaro. Il y a de la publicité mais il est plus complet que Verbiste. Il semble qu'il y ait un client lourd pour GNU/Linux mais il ne doit pas être libre et je ne l'ai jamais testé.

Grammaire

La grammaire c'est le fondement d'une langue ou d'un langage.

Reverso.net semble être une ressource de qualité. Je ne l'ai jamais utilisé mais il doit permettre d'apprendre ou réviser sa grammaire de manière efficace. Par exemple la page sur la proposition relative ressemble à ça :

La proposition relative
La proposition relative est une subordonnée introduite par un pronom relatif (qui, que, quoi, dont, où, lequel, quiconque). a) C'est le bureau dans lequel il a toujours travaillé. b) Vous compléterez le dossier que vous avez reçu. c) Je l'aperçois qui arrive en toute hâte. d) Qui veut voyager loin ménage sa monture. e) Embrassez qui vous voudrez. La proposition relative est généralement complément de l'antécédent du pronom relatif.

    a) La proposition dans lequel il a toujours travaillé est complément du nom antécédent bureau (tout comme le serait du directeur dans une phrase telle que C'est le bureau du directeur).
    b) La proposition que vous avez reçu est complément du nom antécédent dossier.
    c) La proposition qui arrive en tout hâte est complément du pronom antécédent l'.

Quand le pronom relatif n'a pas d'antécédent, la relative est sujet (d) ou complément (e) du verbe de la principale.
Le pronom relatif, contrairement à la conjonction de subordination, a toujours une fonction dans la relative. a) lequel : complément circonstanciel du verbe a travaillé. b) que : complément d'objet direct du verbe avez reçu. c) qui : sujet du verbe arrive. d) qui : sujet du verbe veut voyager. e) qui : complément d'objet direct du verbe voudrez. Le verbe de la relative peut être à l'infinitif. Dans ce cas, le sujet n'est pas exprimé. Il répertorie les organismes à qui adresser une demande de subventions. La proposition relative peut ne pas comporter de verbe, notamment avec dont et voici, voilà. C'est un statut particulier puisque normalement toute proposition se compose d'un sujet et d'un verbe. Aliette a eu neuf enfants dont huit filles. L'homme que voici est notre nouveau directeur.

Conclusion

La clé pour bien écrire c'est de lire beaucoup, ça aide énormément. À force de voir le français écrit correctement on arrive à l'intégrer et à l'écrire mieux. Savoir s'exprimer dans un français correct, un français commun, est le pré-requis à une diffusion efficace de ses idées à l'oral et surtout à l'écrit. J'ai conscience que cet effort peut paraître insurmontable, mais c'est une obligation inévitable.

J'espère que ce journal ne vous aura pas trop chauffé les neurones car en cette période de canicule les miens semblent fondre de par cette chaleur diabolique.

  • # Samis compris.

    Posté par . Évalué à  -1 .

    Je souhaite donc partager avec vous les solutions dont je pense qu'elles peuvent, sinon régler le problème, améliorer la communication entre nous tous "LinuxFRiens".

    J'ai arrêté là parce que le standard que tu évoques n'était pas respecté : )

    • [^] # Re: Samis compris.

      Posté par . Évalué à  7 .

      Explique-toi je t'avoue que je vois pas.

      J'ai oublié un post scriptum que je voulais ajouter à ce journal avant de la publier, donc je vous en fait part ici, dans ce commentaire. Chaque personne qui pointera ET corrigera une faute de français quelconque (orthographe, grammaire, conjugaison) aura droit à un plussage de ma part.

      • [^] # Re: Samis compris.

        Posté par . Évalué à  1 .

        Je ne serai pas plussé puisqu'il n'est pas question d'orthographe, de grammaire ou de conjugaison, mais de syntaxe.

        M'faut ma récompense, moi,
        Et dans un beau contrat,
        Sinon, c'est le fatras,
        Et j'me tiens coi.

      • [^] # Re: Samis compris.

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        j'ai retiré certains passages par soucis de concision

        La préposition « par souci de » est invariable. Elle ne doit pas être mise au pluriel.

      • [^] # Re: Samis compris.

        Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

        et d'une applet GNOME

        D'après Wiktionary, le terme 'applet' serait masculin. Bien que, selon Wikipedia,

        "En pratique, les développeurs francophones utilisent généralement ce mot tel quel, au féminin."

        Mais

        "Le dictionnaire Larousse.fr indique pour sa part que le mot est [bien] masculin, et qu'il est le terme en usage au Québec."

      • [^] # Re: Samis compris.

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        « donc je vous en fais »

      • [^] # Re: Samis compris.

        Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

        En français l'on emploie des guillemets français (cf. le second paragraphe de ce commentaire — par ailleurs pas forcément des plus adroits — pour connaître mon avis quant à leur statut orthographique)… J'ai droit à la récompense ?

        J'allais oublier : l'orthotypographie en langue française invite à l'usage d'espaces insécables fines en leur intérieur, mais justifiantes en leur extérieur ; cette espace fine est également conseillée avant toute ponctuation haute (point-virgule, point d'exclamation, d'interrogation, d'ironie) à l'exception du deux-points qui sera précédé d'une espace insécable « normale ».

        Encore de petites joies fort sympathiques mais — hélas ! — si souvent ignorées…

      • [^] # Re: Samis compris.

        Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

        Chaque personne qui pointera ET corrigera une faute de français quelconque (orthographe, grammaire, conjugaison) aura droit à un plussage de ma part.

        Sans même lire cette promesse de récompense, j'imagine que beaucoup d'entre nous ont eu le même réflexe que moi, qui me suis immédiatement attelé à rechercher minutieusement toute erreur.

        Résultats :
        * les guillemets " " au lieu de « »
        * le s de l'expression par soucis (mais je n'étais pas sûr que c'était invariable)
        * l'omission de l'accent circonflexe dans dépôts

        Je n'ai fait qu'une lecture mais en cherchant soigneusement.

        Les deux premières ont déjà été signalées mais je mérite bien un plussoiement pour la troisième, non ?

        GNU's Not Unix / LINUX Is Not Unix Xernel

      • [^] # Re: Samis compris.

        Posté par . Évalué à  4 .

        Je souhaite donc partager avec vous les solutions dont je pense qu'elles peuvent […] améliorer la communication […]

        La formulation me paraît étrange, j’ai l’impression que ça sonne faux. Je ne pourrais affirmer que c’est incorrect mais je pense que quelque chose comme « […] les solutions qui, je pense, peuvent […] » passerait bien mieux.

        bien établi que l'on nomme Langue française.

        La majuscule me semble superflu (si ce n’est fautive).

        d'une librairie écrite en C++

        D’une bibliothèque plutôt, non ?

        LinuxFRiens

        Le français n’aime pas l’abondance de majuscules, et je ne pense pas qu’il apprécie particulièrement d’avoir des lettres qu’il faut épeler en plein milieu d’un mot. La seule solution est de lexicaliser, ça peut donner quelque chose comme « linuxeffèriens ».
        C’est la règle de lexicaliser par exemple les dérivés de sigle : on dérive « BD » en « bédéthèque », « CGT » en « cégétiste ». Même si la base ici (LinuxFr) est particulière (et n’est pas un sigle), je pense que la règle de lexicalisation s’applique quand même.
        (J’ai hésité à le mentionner celui-ci… D’autant que je ne suis pas sûr que j’aurais suivi la règle moi-même… ;))

        • [^] # Re: Samis compris.

          Posté par . Évalué à  0 .

          Well played, Junior : )

        • [^] # Re: Samis compris.

          Posté par . Évalué à  1 .

          +1 pour la majuscule inadéquate.

          Pour "librairie" j'ai copié/collé donc ça compte pas ;)

          LinuxFriens non plus (faut pas déconner)

          Donc +1 pour toi aussi !

          • [^] # Anglicisme + plagiat

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            Pour "librairie" j'ai copié/collé donc ça compte pas ;)

            Double faute alors : tu n'as pas indiqué que c'était une citation.

            GNU's Not Unix / LINUX Is Not Unix Xernel

            • [^] # Re: Anglicisme + plagiat

              Posté par . Évalué à  1 .

              Je ne connais pas la licence du texte du site officiel de Verbiste duquel j'ai honteusement pompé cette phrase.

              Voilà un +1 pour toi aussi.

              Avis à tous :

              /!\ Maintenant le jeu est fini /!\

      • [^] # Re: Samis compris.

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Encore un chipotage typographique — presque — inutile : Quand on est un homme de goût, on utilise l’apostrophe typographique (U+2019 ; ’) plutôt que la vulgaire apostrophe droite U+0027 (').

        • [^] # Re: Samis compris.

          Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 22/08/12 à 23:09

          J´ai trouvé la combinaison de touche, c´est AltGr+ù (il faut appuyer deux fois sur ù).

          J´espère que c´est bien celle là :)

          Par contre c'est pas glop, sur la touche ' (4) de mon clavier c'est bien une apostrophe typographique qui est dessinée, pas une droite :/

          • [^] # Re: Samis compris.

            Posté par . Évalué à  1 .

            Non, là tu fais des accents graves. Il est probable que tu ne trouves pas l’apostrophe sur ta disposition de clavier, mais il y a une combinaison avec la touche compose par défaut (avec une locale UTF-8). C’est « compose > ' » (touche compose puis « supérieur à » puis apostrophe droite) sur ma machine, c’est sûrement de même pour toi.

          • [^] # Re: Samis compris.

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Tu utilises quoi comme map de clavier ?
            Par-ce que moi pour utiliser l’apostrophe typo, il a fallu que je re‐mappe mon clavier, le raccourci que tu nous sonne ne marche pas chez moi…
            Du coup je me suis amusé à rajouter des trucs plus ou moins utiles comme le tiret cadratin (—), et d’autres carément kikoolol comme ☺.

    • [^] # Re: Samis compris.

      Posté par . Évalué à  2 .

      Après réflexion je devine que tu faisais allusion à "LinuxFRiens".

      Si j'avais utilisé « » en lieu et place de "" usstétébon ? ;)

      +1 accordé durant les temps-morts.

  • # Vérification de la grammaire

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    Il existe aussi des correcteurs grammaticaux libres comme LanguageTool (j'en avais vu un autre en python qui avait l'air bien mais je ne tombe plus sur son nom). Ils ne sont pas parfait mais permettent de repérer les fautes les plus évidentes.

    « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

  • # Une marotte ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    A l'ombre du 1337 5|*34|<, votre vénérable volition vante un vétuste verbe qui vaut ces vaines mais vaillantes visées de veiller à sa vénusté.

    Un tautogramme verbeux, voire vétilleux, vraisemblablement vide, mais qui vénère volontiers le visage d'un vent qui virevolte et voue sa vigilance à la vie

    Et la langue verte ?

    • [^] # Re: Une marotte ?

      Posté par . Évalué à  1 .

      Merci j'ai appris des mots mais j'ai pas saisi le propos (même après une nuit de sommeil).

      1337 5|*34|<

      Pour le 4 à la place du A, ce n'est pas vraiment volontaire. J'avais un compte sur ce site avec Marotte, seulement j'ai pommé le mot de passe et j'ai perdu la boîte altern.org avec laquelle je l'avais ouvert. J'ai donc dû me recréer un compte, et Marotte j'y tenais, d'où le 4.

      En fait, plus que le sens figuré de marotte qui perdure de nos jours, j'ai choisi ce mot pour son sens propre :

      A. − [Désignant une figurine ou une figure]
      1. Poupée ancienne montée sur un bâton, reprise à l'époque moderne comme marionnette (d'apr. Giteau 1970). Çà et là, sur les lits, il y a des jouets. Oh! bien modestes: pour les petites filles, ce sont des poupées, des marottes plutôt, habillées en peignoir d'indienne (Loti,Livre de la pitié, 1891, p. 168).
      − En partic. Sceptre fait d'un bâton surmonté d'une tête grotesque coiffée d'un capuchon à grelots, considéré comme le symbole de la folie et servant d'attribut aux bouffons de cour.

      Oui je sais je ne suis pas tout à fait net ;)

      • [^] # Re: Une marotte ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

        Je pense qu'il faut faire un s/pommé/paumé/ :

        Pommer :

        Se former en pomme, en parlant des choux et de certaines laitues.
        Ces choux commencent à pommer.
        Ces laitues ne pommeront pas.

        Paumer :

        (Familier) Perdre, égarer.
        J’ai encore paumé mon portefeuille.

        « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

      • [^] # Re: Une marotte ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        Merci j'ai appris des mots mais j'ai pas saisi le propos (même après une nuit de sommeil).

        Je vais alors éclaircir mon propos… Une marotte qui n'entrave pas, ça peut finir en guenilles.

        A l'ombre du 1337 5|*34|<, votre vénérable volition vante un vétuste verbe qui vaut ces vaines mais vaillantes visées de veiller à sa vénusté.

        Un tautogramme verbeux, voire vétilleux, vraisemblablement vide, mais qui vénère volontiers le visage d'un vent qui virevolte et voue sa vigilance à la vie

        Traduction : Malgré ton utilisation du leet speak, ta noble volonté de défendre un usage du français en déperdition (ce que l'on peut constater sur Internet) vaut néanmoins la tentative inutile mais courageuse de préserver sa beauté.
        Voilà une allitération pompeuse, peut-être excessive, et qui n'a certainement pas grand sens, mais qui rend hommage au symbole d'une révolution naissante qui défend la liberté.

        En fait, ce qui a provoqué ce bavardage, c'est le lien qui m'est paru entre ta défense de la langue française et l'aspect "geek" de ton pseudo… Et j'ai pensé au fameux tautogramme de V qui est lui-même un symbole un peu "geek"…

        Voilà le voile tombe, mais le masque demeure !

        En passant, s'il vous vient l'idée d'acheter un de ces masques, réfléchissez à qui vous donnez votre argent ! Et pensez DIY ! Ca fera peut-être plaisir à l'anarchisme d'Alan Moore.

        • [^] # Re: Une marotte ?

          Posté par . Évalué à  2 .

          Merci pour ces liens. Je suis toujours sur le cul quand je vois des origami, celui là ne manque pas à la règle !

          Masque de Guy Fawkes en origami

          • [^] # Re: Une marotte ?

            Posté par . Évalué à  2 .

            Ne dit-on point plutôt "déroger à la règle" plutôt que "manquer à la règle" ?

            • [^] # Re: Une marotte ?

              Posté par . Évalué à  2 .

              Tout à fait. Cependant manquer à la règle à l'air d'être assez utilisé quand même. C'est plus moche je te l'accorde, j'en avais conscience en l'écrivant, mais déroger ne m'est pas venu à l'esprit.

              • [^] # Re: Une marotte ?

                Posté par . Évalué à  0 .

                selon le T.L.F.I :

                II. − [Idée de faute (plus ou moins grave)]
                […]
                Manquer à qqc. Se soustraire à une obligation morale ou sociale, ne pas répondre à ce qui est attendu, pécher contre quelque chose.

                Le sens me semble plus fort avec cette expression, mais il existe.

  • # sensmotdire

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    Pour la conjugaison, j’utilise personnellement le site http://sensmotdire.gnunux.info/ qui semble être un client web pour Verbiste, avec quelques trucs tirés du wiktionnaire.
    Comme c’est du web ça permet de montrer à quelqu’un qu’il a tort en lui donnant un lien plutôt que de dire « t’as qu’à télécharger Verbiste et regarder par toi-même », mais contrairement à leconjugeur.com, il n’y a pas du publicité, donc c’est bien.

    • [^] # Re: sensmotdire

      Posté par . Évalué à  2 .

      contrairement à leconjugeur.com, il n’y a pas du publicité, donc c’est bien.

      Sauf que Verbiste ne donne pas tous les temps. Enfin je veux dire si, il suffit de savoir former un futur antérieur par exemple, mais je trouve bien pratique de les voir affichés.

      Bon je me rends compte que mon argument est très con en fait :) Merci pour le lien donc.

  • # Œuf et poule, règle ou usage

    Posté par . Évalué à  6 .

    Comme tu le dis si bien dans ta conclusion, ce qui favorise en premier une bonne orthographe c'est de lire beaucoup. En fait, une langue (et son orthographe) çà s'apprend en la pratiquant car c'est un processus statistique et non un processus à base de règle qui prévaut dans le cerveau.
    Pour preuve c'est qu'il n'existe pas de corpus de règles simples et limitées qui génère une langue donnée.

    Si on doit décrire le français, il s'agit de plus de 1000 règles (avec ou sans les exceptions je ne sais plus). Or Rablais n'a jamais eu en mémoire de façon consciente ou inconsciente ces milles règles lorsqu'il écrivit notre langue.

    Non la grammaire n'est pas le fondement d'une langue, les humains parlaient et écrivaient avant que les linguistes existent. Il s'agit d'usages, de traditions de l'écrit ou de l'oral. Usages et traditions qui dans un contexte donné (période historique, milieu professionnel,…) aboutissent à un code de correction d'erreurs améliorant la communication.

    Les ressorts du langage ne sont nullement des règles logiques, fixes et intemporelles. La grammaire est là pour faciliter l'apprentissage de ces traditions en créant de la simplicité dans la complexité pour en améliorer la compréhension (en fait çà c'est une définition de la Science en générale). La grammaire découle de l'usage mais ne le fait pas.

    Cependant pour marcher droit, il faut des lois, avec le législateur immortelle qu'est l'Académie Française, pour bien insister sur le côté cartésien, logique, idéal et immuable. Ici, on fait une erreur en inversant le processus. Du coup, on pond des chimères horribles, sans vie, sans substance comme "cédérom".

    Bref ce qui importe c'est que le message passe. Maintenant, si tu ne peux juger au-delà de l'apparence.

    PS Il y a certainement plein de fautes, mais en fait je m'en f…

  • # Erreur

    Posté par . Évalué à  1 .

    régler le problème, améliorer la communication entre nous tous "LinuxFRiensDLFPiens".

    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Erreur

      Posté par . Évalué à  1 .

      régler le problème, améliorer la communication entre nous tous "LinuxFRiensDLFPiens hommes et femmes".

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Erreur

        Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

        régler le problème, améliorer la communication entre nous tous "LinuxFRiensDLFPiens hommes et femmes", humains.

  • # Markdown

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Ce qui est dommage dans ton journal (qui par ailleurs est un fort bon rappel), c'est que l'on y trouve des erreurs grossières… de Markdown. Pourtant il y a une aide à l'écriture de cette syntaxe immédiatement sous le champ de texte dans lequel l'on entre le texte du journal… Certes, cette aide est incomplète et serait fort bien accompagnée d'un lien vers la documentation de Markdown. Dommage…

    Pour info, l'erreur est d'avoir indenté ton texte pour obtenir un bloc de citation, alors que ça produit un bloc de code. Pour un bloc de citation, il faut commencer chaque paragraphe par un chevron fermant suivi d'un espace — comme dans un courriel.

    • [^] # Re: Markdown

      Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

      (Je n'ai pas testé l'affichage d'une citation sur ce genre de texte, ce commentaire est peut être donc complêtement foireu.)

      Mais: parfois, la citation est affichée en italique (ou autre rendu) qui fait qu'un petit bloc de citation passe bien, mais un gros pavé bien présenté/indenté passera mal en tant que citation.

      D'où le choix, parfois, d'utiliser la syntaxe dédié au code, qui généralement préserve la présentation (je pense notamment très fort aux man pages, qui ne sont pas du code)

      Ceci est dû à un manque de markdown, qui se veux très simple, et qui ne permet pas de différenciation d'affichage entre différents éléments du même type (d'où l'ajout des classes CSS à la syntaxe markdown avec discount, une implémentation C qui propose des améliorations)

      • [^] # Re: Markdown

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Markdown est employée pour générer du xHTML, ce qui implique deux choses :

        1. la syntaxe ne s'occupe que de sémantique, et pas du rendu ;
        2. l'on peut insérer du xHTML sans souci.

        Ces deux codes :

        <blockquote>
        Citation.
        </blockquote>
        
        

        et

        > Citation
        
        

        sont donc équivalents et génèrent :

        Citation

        Par ailleurs, une bonne conception graphique s'assurera que l'on sache aisément où commence et où se termine un bloc de code, de citation ou de quoi que ce soit. C'est même tout l'intérêt des blocs sur les éléments en ligne.

        L'argument donné plus bas du trop grand nombre de caractères interprétables par Markdown me semble davantage valable.

    • [^] # Re: Markdown

      Posté par . Évalué à  2 .

      Oui mais non. Il y avait trop de caractères interprétables en Markdown, donc l'utilisation de "la balise code" est volontaire et assumée.

  • # bonne liste d'outils

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Bien que je sois tout à fait d'accord avec le sujet et que je fasse un certain nombre d'efforts pour écrire de manière correcte, j'ai un certain nombre de lacunes. J'utilise couramment wiktionnary mais j'utilise trop souvent une simple recherche sur un moteur bien connu plutôt qu'une recherche spécialisée.

    Merci donc pour cette liste d'outils intéressants :)

    Lire beaucoup, oui, mais lire de bonnes sources. J'ai remarqué avoir perdu des automatismes (que ce soit en français ou en anglais d'ailleurs) alors que j'ai globalement stoppé de lire de la littérature mais lis énormément d'écrits de diverses personnes, souvent pas natives, ou qui font moins attention (sujets techniques).

  • # les sigles

    Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

    Puisqu'on est dans le français, une faute que je vois en permanence sur LinuxFR : en français et à la différence de l'anglais, les sigles sont invariables et ne prennent pas la marque du pluriel. Exemple : les FAQ, les DVD, les BSD etc.

  • # La langue française

    Posté par . Évalué à  -1 .

    Merci, je tag ça va me servir. ;)

    je suis pas blond, je suis châtain clair alors je corrige les fautes d'orthographe au blanco.

    • [^] # Re: La langue française

      Posté par . Évalué à  3 .

      Ce journal t'est spécial dédicacé ;)

      • [^] # Re: La langue française

        Posté par . Évalué à  1 .

        Génial et merci pour la dédicace. ;)

        je suis pas blond, je suis châtain clair alors je corrige les fautes d'orthographe au blanco.

  • # Pas si simple

    Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

    La clé pour bien écrire c'est de lire beaucoup, ça aide énormément.

    Cela ne me paraît pas exact. Je lis et j'ai toujours lu énormément. Je connais toutes les règles de grammaire et de conjugaison, dans le sens où je peux les réciter et les appliquer sur des exemples. Mais, je fais quand même beaucoup de fautes de grammaire. Je pourrais me relire des heures et des heures, je ne trouverais pas les fautes dans ma production d'écrit. François de Closet a d'ailleurs écrit un livre sur ce sujet, dans lequel il parle de son problème qui est plus ou moins similaire au mien.

    J'ai également remarqué que cela n'est pas du tout compris par les gens qui ne font pas de fautes et qui peuvent parfois être assez intolérants : non les gens qui font des fautes ne le font pas forcément exprès et ne sont pas plus idiots que la moyenne.

    Afin de m'améliorer, j'ai même crée un site de dictée : http://zendictee.fr/

    • [^] # Re: Pas si simple

      Posté par . Évalué à  0 . Dernière modification : le 23/08/12 à 14:33

      Ton mal, ou tout du moins celui de François de Closet, à un nom : la dyslexie .

      Il est fâcheux que bien souvent on oublie ce trouble, préférant penser que toute personne se doit d’écrire sans fautes et dans le cas contraire croire en une faiblesse d’esprit, voir d’illettrisme.

  • # Orthonet

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Juste deux petits liens en supplément de ceux déjà proposés dans le journal :
    - orthonet est un outil de type dictionnaire revenant assez systématiquement sur les difficultés de la langue française. Par exemple, entrez-y « pres » et vous verrez les différents emplois de prêt, près, pré… C'est bien moins complet que le dictionnaire du cnrtl, mais souvent très complémentaire.
    - dico.isc.cnrs.fr est un excellent dictionnaire de traductions et de synonymes. L'outil rêvé pour choisir le mot juste.

  • # Dafuq?

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Gé ri1 compri a ton journale, mé je lache 1 com comme même.

    Peas!

  • # Que penser de....

    Posté par . Évalué à  1 .

    Bonjour tout le monde.

    Que pensez-vous de ceci : http://jacques-andre.fr/faqtypo/lessons.pdf

    • [^] # Re: Que penser de....

      Posté par . Évalué à  2 .

      Pas tout lu évidemment (50 pages quand même) mais ça à l'air plutôt bien ! En plus je suppose que c'est libre vu que c'est édité par l'IRISA, tu peux confirmer ?

      • [^] # Re: Que penser de....

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        En plus je suppose que c'est libre vu que c'est édité par l'IRISA, tu peux confirmer ?

        C’est en libre accès, mais pas « libre » au sens où on l’entend par ici :

        Ces documents sont en accès libre et peuvent être reproduits et utilisés de façon non commerciale.
        Merci toutefois de citer l'url d'origine ou celle-ci :
        http://Jacques-Andre.fr/ed/

        • [^] # Re: Que penser de....

          Posté par . Évalué à  2 .

          OK. C'est déjà pas mal, on peut le faire tourner gratuitement.

          • [^] # Re: Que penser de....

            Posté par . Évalué à  1 .

            Bonjour.

            Un peu «long» pour répondre, gouttedg l'a fiat pour moi.

            Merci, merci

    • [^] # Re: Que penser de....

      Posté par . Évalué à  2 . Dernière modification : le 22/08/12 à 15:12

      C'est très bon :

      Exercice. Saisissez le pangramme suivant 12 (en minuscules puis en
      petites capitales) avec votre traitement de texte préféré.

      Dès Noël où un zéphyr haï me vêt de glaçons würmiens
      je dîne d’exquis rôtis de boeuf au kir à l’aÿ d’âge mûr
      & cætera !
      Dès Noël où un zéphyr haï me vêt de glaçons würmiens
      je dîne d’exquis rôtis de boeuf au kir à l’aÿ d’âge mûr
      & cætera !

      Si vous n’y arrivez pas, changez impérativement de système

      Bon le copier/coller depuis Adobe Reader a fait sauter les capitales mais j'ai bien ri.

    • [^] # Re: Que penser de....

      Posté par . Évalué à  0 .

      À part le passage sur les sigles (qui est à jeter à la poubelle selon moi — peut-être qu’il y a d’autre passage dans ce cas, mais j’ai seulement feuilleté, pas relu —), il me semble très bien comme introduction à la typographie (et un peu à la ponctuation).

      • [^] # Re: Que penser de....

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Est-ce que tu pourrais expliciter ton rejet du passage sur les sigles, s’il te plait ? Ça m’intéresserait — ainsi que sûrement d’autres personnes —…

        • [^] # Re: Que penser de....

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          Hors-sujet (quoique…), mais pourquoi ce tiret avant les trois points ? Il me semble que le tiret fermant une incise doit s’effacer devant la ponctuation finale — c’est-à-dire, lorsque l’incise est en fin de phrase…

          • [^] # Re: Que penser de....

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Effectivement, j’avais passé outre cette règle, sans doute par distraction. Mea culpa.
            Il faudrait que je révise un peu mes règles de base de la typo…

        • [^] # Re: Que penser de....

          Posté par . Évalué à  0 .

          Il le dit lui-même, ce sont des usages plus que des règles et je les trouve mauvais.
          Je suis pour les recommandations données par Lacroux dans son Orthotypographie (les articles « Sigle » et « Acronyme »).
          Ce sont les règles qui m’ont semblé les plus cohérentes, les plus complètes (et les plus simples car n’ayant pas vraiment d’exceptions).

          — on ne met plus toujours de points dans les sigles,

          C’est à la mode… et même conseillé par l’Imprimerie nationale… Mais ces points ne sont pas là pour faire joli, ils ont un sens : ce sont des points abréviatifs, ils indiquent qu’il manque la fin du mot. L’argument « on comprend bien sans » me semble faible (on pourrait retirer beaucoup de chose avec cet argument…), d’autant qu’on peut leur trouver une utilité (voir en-dessous).

          — on ne met en majuscule que la première lettre d’un sigle lorsqu’il
          est prononçable,
          — on met, de préférence, en petites capitales un sigle que l’on épelle,

          Dans les deux cas, les lettres sont des majuscules, elles ont donc le droit à leur capitale.
          Et pour la différenciation sigle/acronyme, on peut jouer du point — vu que je suis pour qu’on les garde — et les retirer pour les acronymes.

          — il faut respecter l’usage des propriétaires de sigles (et notamment
          leur emploi de capitales accentuées ou non),
          — certains sigles sont parfois des logos (comme EDF au lieu de Édf).

          Un sigle est un sigle, un logo est un logo (même s’il est basé sur un sigle (ou simili)).
          Le logo, ils en sont propriétaire, c’est leur problème. Le sigle est une affaire de langue, ils n’ont pas plus de poids qu’un autre.
          Je ne suis pas pour créer des exceptions sous prétexte que le sigle les désignent eux (on se plaint souvent des exceptions du français, pourquoi en rajouter ?).
          Par contre aucun problème pour respecter certains de leurs choix, comme les initiales utilisées, du moment que la graphie respecte les règles.

          Après il y a des sigles comme « JPEG », je ne sais pas encore trop quoi en faire… Soit changer ma prononciation et tomber dans les cas simples (J.P.E.G. en épelant, JPEG en prononçant « j’pègue »), soit garder la prononciation que j’utilise (et entends) « j’y pègue » mais écrire J.PEG (je trouve ça moche mais au moins c’est cohérent avec le reste et c’est ce que je comprends de la catégorie « sigle mixte » de Lacroux).

          • [^] # Re: Que penser de....

            Posté par . Évalué à  3 .

            Mais ces points ne sont pas là pour faire joli, ils ont un sens : ce sont des points abréviatifs,

            et

            J.PEG (je trouve ça moche mais au moins c’est cohérent avec le reste et c’est ce que je comprends de la catégorie « sigle mixte » de Lacroux).

            me semble paradoxal.

            Je n'ai pas lu Lacroux mais JPEG c'est pour Joint Photographic Experts Group, c'est bien un acronyme. Donc des points partout ou pas de point du tout.

            Je ne vois pas ce que J.PEG a de cohérent.

  • # Grévisse

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Désolé de faire aussi vieux jeu, mais en plus des outils électroniques que tu évoques on peut utiliser des livres, notamment le Grévisse. C'est un ouvrage de grammaire truffé d'exemples et donc très accessible, qui contient beaucoup d'informations toujours très détaillées.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.