Journal Hermaia

17
15
avr.
2014

en bref : Hermaia est un projet (Python3/GPLv3) pour créer et consulter des listes de mots préalablement analysés du point de vue morphologique. Un exemple ici (si vous voyez n'importe quoi, pensez à utiliser l'unicode comme encodage).


Hermaia est un (très modeste) projet (Python3/GPLv3) permettant

  • de créer une liste de mots accompagnés de leur analyse morphologique. Exactement comme si l'on associait le mot "aimerai" à "aimer"+"futur.3S".
  • de rechercher un mot et de l'analyser. Ex : est-ce que le mot "aimerai" (...)

Phokaia, dictionnaire de grec ancien → français

Posté par (page perso) . Édité par NeoX, ZeroHeure, Benoît Sibaud et Xavier Claude. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
21
24
oct.
2013
Éducation

En bref : un (embryon de) dictionnaire grec ancien → français, sur corpus, libre (GPLv3), compilable avec Logotheras et disponible aux formats texte et RST.

Phokaia est un dictionnaire grec ancien -> français sur corpus.
Phokaia est écrit de manière à être utilisé avec le projet Logotheras et est par conséquent disponible en format texte ainsi que sous forme d'une exportation au format RST.

Quand le projet Logotheras le permettra, ce dictionnaire sera également consultable sous forme d'une base de données MySQL.

Phokaia est hébergé chez l'excellent(e) TuxFamily.

Logotheras, compilateur de dictionnaires de langues

20
1
oct.
2013
Python

En bref : une bibliothèque (Python3, GPLv3) hébergée sous GitHub, permettant de lire des dictionnaires de langues (au format texte ou sous forme d'une base de données), de les formater et d'en vérifier la cohérence, puis de les (ré)écrire au format texte ou sous forme d'une base de données. La version actuelle (0.1.6) permet seulement de travailler sur les fichiers texte. De manière générale, le projet n'a pas été testé de manière intensive.

Phoseg, stockage et analyse de données phonétiques transcrites

25
14
déc.
2012
Technologie

Bonjour à tous,
dans le cadre d'un projet j'ai besoin d'un module pour stocker et analyser des données phonétiques transcrites, par exemple avec l'alphabet phonétique international. Mon code commence à devenir (vaguement) utilisable : je le publie donc sous une licence GLPv3 : Phoseg est un module pour Python3 que vous trouverez à cette adresse.

J'ai essayé de coller à certains principes facilitant le travail en communauté ainsi que l'écriture de code lisible : tests unitaires, code et commentaires écrits en anglais, surveillance de la qualité du code par pylint, documentation fournie.

Concrètement, je cherche d'autres personnes susceptibles d'utiliser ou d'améliorer mon module. Si vous êtes un spécialiste de la phonétique, j'ai aussi de nombreuses questions à vous poser… De façon générale, n'hésitez pas à faire remonter vos remarques, je n'attends que ça, surtout si elles sont négatives !

Journal La langue française, un standard commun ?

36
18
août
2012

Sommaire

Introduction

Fréquentant ce site depuis maintenant plusieurs années je n'ai pu m'empêcher de remarquer que, parfois, la communication entre deux contributeurs se heurtait à une différence de niveau de maîtrise de la langue française. Je souhaite donc partager avec vous les solutions dont je pense qu'elles peuvent, sinon régler le problème, améliorer la communication entre nous tous "LinuxFRiens".

Les règles de base

  • Faire, chacun à son niveau, l'effort (...)

Est‐il démocratique, adapté et rentable que l’anglais soit la langue internationale ?

35
10
oct.
2011
Culture

Dans une série de vidéos, Claude Piron, psychologue et ancien traducteur, dissèque les mécanismes linguistiques, au travers d’une analyse critique du choix de l’anglais comme langue internationale.

Après avoir mis en lumière l’importance de la maîtrise d’une langue lors d’échanges internationaux politiques, économiques, scientifiques et autres, il montre en quoi le choix de l’anglais comme langue internationale :

  1. n’est pas démocratique ;
  2. est inadapté ;
  3. a un résultat, par rapport à l’énergie et aux sommes dépensées pour son apprentissage, proche de 0 ; ce qui ne serait jamais accepté dans d’autres domaines.

NdM :

Journal Solécisme, emphase, palindrome et clavier BÉPO

Posté par .
33
27
déc.
2009
Ce n'est pas de raton laveur que je vais parler, mais d'un petit livre: «Le livre des curiosités et énigmes de la langue française» par Claire Leroy et Jean-Michel Maman.

Destiné, d'après la page de garde, aux amoureux de la langue française, il survole en plus de 300 pages des concepts aussi variés que les barbarismes, l'argot, les figures de styles, les clichés, le parler d'autres coins de la francophonie, des mots historiques, des dernières paroles, des poèmes etc... (pléonasme). (...)

Linguae : Gestionnaire de dictionnaires, multiformat et multiplateforme.

Posté par . Modéré par Mouns.
8
2
juin
2009
Éducation
Linguae est un nouvel outil libre (licence CeCILL) de gestion de dictionnaires hors-ligne. Il permet de lire, d'éditer et de convertir des dictionnaires de différents formats ainsi que de créer ou d'améliorer ses propres dictionnaires. Linguae vient compléter des logiciels comme StarDict ou QStarDict, offrant des possibilités et des facilités de conversion nouvelles entre les différents formats.

Les fonctionnalités d'édition de dictionnaires qu'offre Linguae sont actuellement sans égales à notre connaissance dans le domaine, au moins parmi les logiciels à code ouvert. Ce logiciel sous licence libre CeCILL a aussi pour objectif de permettre à des auteurs de dictionnaires informatiques de garder la maîtrise de leur travail, grâce à ses fonctionnalités simples de création, de modification, de conversion et de cryptage, à l'inverse de ce que proposent certains outils similaires dans le monde des logiciels propriétaires.

Développé en Python par Billig depuis août 2008, Linguae, bien qu'encore en version alpha, est déjà très fonctionnel. Linguae est un logiciel associé au projet "Polyglotte".

Apertium intègre le premier traducteur automatique breton-français

Posté par . Modéré par patrick_g.
8
22
mai
2009
Communauté
L'Office de la Langue Bretonne a présenté le lundi 18 Mai 2009 le premier traducteur automatique breton-français, développé conjointement avec l'université espagnole d'Alicante, dans le cadre du système de traduction libre Apertium (sous licence GPL).

Apertium était initialement destiné à traduire entre des langues suffisamment voisines, mais a réussi aujourd'hui à créer des paires linguistiques plus éloignées. Il a bénéficié du soutien financier du gouvernement espagnol et du gouvernement autonome de Catalogne, ainsi que de la contribution de plusieurs entreprises et universités européennes.

Apertium offre de nouvelles paires de langues et participe au GSOC

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
13
26
avr.
2009
Bureautique
Apertium est un programme de traduction automatique libre. Disponible pour 18 paires de langues repris sur la page d'accueil du wiki. Aujourd'hui deux paires comprenant le français existent en version stable : français-catalan et français-espagnol. Depuis la publication de la dernière nouvelle sur Apertium en mars 2008, beaucoup de choses ont changé.

Tout d'abord, Apertium gagne en popularité. Par exemples, l'université de Reykjavík participe au développement d'Apertium et le très diffusé quotidien espagnol El País consacre un long article au programme de traduction libre.

Ensuite, Apertium a été sélectionné pour le Google Summer of Code (GSOC). Neuf étudiants dont deux de Grenoble participent à l'événement.

Finalement, les développeurs ont publié en version stable de nombreuses nouvelles paires dont l'espagnol-occitan, catalan-occitan, espagnol-basque, anglais-espéranto, anglais-galicien, anglais-gallois, portugais-galicien, portugais-catalan.

Notons que des développeurs pour de nouvelles paires comme par exemple le français-espéranto sont les bienvenus. Vous pourrez ainsi vous baser sur entre autres les paire espagnol-français et d'autre part espagnol-espéranto, catalan-espéranto, anglais-espéranto. De plus la version français-espagnol est passée en version 0.9.

Apertium français-espagnol 0.8.0 vient de sortir

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
0
7
mar.
2008
Bureautique
Le monde du logiciel libre ne compte que très peu de solutions de traduction automatique :
  • OpenLogos, projet peu actif ;
  • Moses, qui réalise des traductions automatiques basées sur des statistiques ;
  • Apertium, projet en GPL reposant sur une communauté active.

Apertium est une plateforme de traduction automatique libre et d'outils linguistiques conçue initialement pour des langues proches, comme par exemple la paire catalan - espagnol. La version 0.8.0 de la paire français-espagnol est sortie le 21 février 2008. Cette paire a bénéficié du soutien de l'entreprise Eleka Ingeniaritza Linguistikoa et a été développée par Prompsit.

Dictionnaires libres ?

Posté par (page perso) . Modéré par Fabien Penso.
1
23
sept.
2002
Rien à voir
En cherchant un dictionnaire français-anglais pour kdict je suis tombé sur la page du Spiers English-French Dictionnary, qui est semble-t-il un projet pour construire un dictionnaire libre à partir des pages scannées d'un vieux dictionnaire tombé dans le domaine public (pour l'instant les pages sont en .doc, les raisons sont données dans la faq).


Y'a-t-il d'autres projets du même acabit ? Qu'existe-t-il pour l'instant comme dictionnaires libres ?