Journal Radioamateurisation du libre

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
16
5
oct.
2012

Bonjour Nal,

après DLFP is dying, je propose un autre sujet dans le même genre. J'avais vu quelque part un commentaire, c'était peut-être ici, et que j'avais trouvé pertinent, qui disait que le libre pourrait se "radioamateuriser", c'est à dire devenir un loisir technique, intéressant, mais sur le déclin, marginalisé, et pratiqué quasi-exclusivement par des vieux. Il suffit de faire une recherche d'image sur google un moteur de recherche avec le mot "radioamateur" pour s'en apercevoir.

Donc pour résumer, je trouvais intéressant la comparaison entre le libre et le radioamateurisme, il y a d'ailleurs pas mal de liens entre les deux, par exemple l'article sur la SDR dans linux magazine de ce mois-ci, et il y a biensûr des radioamateurs qui traînent ici et qui pourraient peut-être mieux parler de ça que moi.

A vos commentaires !

Et pour respecter les traditions, une nimage.

PS: au début c'était un simple commentaire, mais on m'a encouragé à faire un journal. c'est d'ailleurs le premier que je rédige…

  • # Bof

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Bof, le libre ne décroit pas vraiment, à mon avis. Il y a dix ans, il était difficile de trouver quelqu'un qui ait entendu les mots GNU ou Linux, et quand on en trouvait, il croyait qu'il s'agissait d'un truc hyper-élitiste exclusivement en ligne de commande. Il était parfois difficile d'installer un GNU/Linux sur un ordinateur, les jeux n'étaient que rarement portés, l'administration n'avais jamais touché à du logiciel libre…

    Aujourd'hui, où en sommes-nous ? Il y a des trucs basés sur Linux — et parfois aussi sur GNU — partout. Pas mal de gens ont entendu le mot « Linux » même s'ils ne savent pas toujours très bien de quoi il s'agit. En tout cas ils n'ont plus le préjugé de la ligne de commande omniprésente il me semble. GNU/Linux tourne sans problème sur la plupart des machines. Pas mal de jeux sont portés, quoique ce soient surtout des indépendants. Steam ont l'air d'avoir pas mal misé là-dessus. L'administration publique utilise pas mal de logiciel libre et une circulaire officielle a été publiée dans ce sens.

    Donc marginalisé, je ne crois pas, non. Dénaturé, peut-être, en tout cas avec pas mal de nouveaux le paysage change, c'est clair.

    • [^] # Re: Bof

      Posté par . Évalué à 3.

      Si le libre ne décroit pas, c'est peut être le retour à la réalité qui est difficile. Ce n'est pas le Libre qui décline, mais nous ne percevons qu'une progression, alors qu'une hallucination collective nous montrait une progression du Libre comparable au PIB de la Chine.

      Il y a peut être 2 à 4 ans, on croyait en l’avènement du libre. Nokia et QT, difficultés de MS alors que Linux devenait réellement User friendly, migrations massive d'administrations vers OpenOffice, les Netbook sous Linux, les autorités de la concurrence commençaient à s'intéresser réellement à la vente liée, percée dans le grand publique de quelques gros logiciels libres, Apple et MS nous faisaient du pied…

      Le 100% libre reste l'apanage d'une minorité, mais le libre est partout. Notre but est d'être libre ou d'imposer les autres à l'être?

  • # Ca dépend

    Posté par . Évalué à 2.

    Et bien ça dépend pas mal des domaines: coté super-ordinateur et téléphone Linux va très bien, coté desktop Linux est déjà 'radioameutariser'.

    • [^] # Re: Ca dépend

      Posté par . Évalué à 2.

      il est question du libre, pas de linux.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Ca dépend

        Posté par . Évalué à 2.

        OK, mais Linux est libre donc ça fait déjà 2 domaines ou le libre va très bien.

        Pour le desktop, Firefox et Chrome se portent bien.

        • [^] # Re: Ca dépend

          Posté par . Évalué à 4.

          Je ne suis pas d'accord du tout. Le nombre de logiciel libre majeur sur super calculateur et smartphone se limite souvent à linux et c'est tout.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Ca dépend

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Coté super calculateur, on peut quand même dire que la grande majorité des outils utilisés sont libres. Par exemple:
            - les implémentations MPI (MPICH2, OpenMPI, MVAPICH)
            - les bibliothèques numériques (lapack, gotoblas, Magma, etc.)
            - les outils d'analyse de performance (Open|SpeedShop, TAU, VampirTrace, etc.)

            Alors, c'est vrai qu'il y a aussi du proprio, mais je ne pense pas que ça représente la majorité des logiciels utilisés.

          • [^] # Re: Ca dépend

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Android est libre, ça fait une bonne couche d'appli libre. Par contre, il est vrai que pas mal d'application utilisé sur ces smartphones ne le sont pas.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Ca dépend

          Posté par . Évalué à 2.

          Pour le desktop, Firefox et Chrome se portent bien.

          Oui mais on parlait du libre.

          Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # Il y a libre et libre

    Posté par . Évalué à 9.

    Il suffit de voir l'activité sur Github pour se rendre compte que le libre est en très bonne forme.

    Est-ce que c'est l'esprit de la FSF, GNU, GPL; je ne sais pas. Mais l'open source, le partage de code, la coopération sont bien là.

  • # radioamateur marginalisé

    Posté par . Évalué à 2.

    pratiqué quasi-exclusivement par des vieux.

    Je te remercie de me traiter de vieux. ;)
    J'utilise effectivement les logiciels dont tu parle comme ( fldigi qsstv predict-gsat wsjt ) et que je trouve excellent et bien foutu.
    Mais je n ai rien trouver concernant les logiciels libres de pilotage d'un SDR ce sont tous des proprio Windows dommage ou j'ai mal chercher.
    Et comme tu dit pour respecter les traditions, un amis aveugle qui a construit sont antenne

    PS: quand vous faites un site WEB penser au aveugle qui ont des difficulté pour accéder au pages avec leur lecteur vocal a base de proprio.

    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

    • [^] # Re: radioamateur marginalisé

      Posté par . Évalué à 9.

      quand vous faites un site WEB penser au aveugle qui ont des difficulté pour accéder au pages avec leur lecteur vocal a base de proprio.

      Avec toutes tes fautes, tu as du crever les yeux de quelques-uns, c'est gentil de penser à eux.

      • [^] # Re: radioamateur marginalisé

        Posté par . Évalué à 0.

        milles excuse pour les fautes, pour les yeux je ne suis pas médecin :§

        Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

    • [^] # Re: radioamateur marginalisé

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      39 ans et on me traite déjà de vieux :-)
      on vieillit, autrement je suis hb9ond.

      Autrement le logiciel libre est en pleine forme, pratiquement tous le monde utilise firefox, tous le monde connaît sur les forums on voit souvent parler d'ubuntu.
      Il est entré dans les moeurs et c'est quelque chose de normal.
      Je remarque aussi que quand on parle de linux, c'est souvent synonyme de qualité et de stabilité, par contre quand une machine sous linux se plante, les gens on de la peine à comprendre.

  • # Faire la différence

    Posté par (page perso) . Évalué à -9. Dernière modification le 05/10/12 à 17:15.

    qui disait que le libre pourrait se "radioamateuriser", c'est à dire devenir un loisir technique, intéressant, mais sur le déclin, marginalisé, et pratiqué quasi-exclusivement par des vieux

    Erreur : le libre se porte à merveille, regarde Linux sur les serveur, Android, Firefox…
    L'intégrisme libriste par contre, lui, prend mal, clairement. Mais personnellement, j'avoue que ça me fait très plaisir, je peux de plus en plus "vendre" le libre aux gens sans passer pour un idéaliste qui vit sur une autre planète et qu'il ne faut surtout pas écouter.

    Le libre n'est pas/plus qu'un loisir, le libre n'est pas que technique (il y a aussi du graphisme, de la musique, de la vidéo…), le libre est intéressant ou pas suivant si tu aimes ton taf ou pas, le libre est sur une pente ascendante (et pas qu'un peu), le libre n'est plus marginalisé, le libre est très pratiqué par les jeunes.

    Il y a juste des gens qui confondent le libre avec leur idéologie (pas toujours compatible avec le libre).

    • [^] # Re: Faire la différence

      Posté par . Évalué à 10.

      Et toi tu es aussi pénible que les vieux radioamateurs avec ton combat anti-intégriste.

      C'est comme les salafistes, il doit y en avoir 4 ou 5 qui traînent ici et tu nous en fais tout un pataques en croyant que c'est la majorité.

      Tu veux pas changer de rengaine ?

    • [^] # Re: Faire la différence

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      L'intégrisme libriste par contre, lui, prend mal, clairement.

      Ah bon ? Je n'en suis pas convaincu.
      Je ne suis pas un intégriste dans le sens ou je veux convertir tout le monde à cette cause et faire du monde un monde uniquement composé de LL, même si je serais content que ça se produise ce n'est pas mon but…

      Et depuis quelques années, il n'a jamais été aussi facile de se reposer entièrement sur des LL ou au maximum. Il y a quelques années de cela, tu pouvais rêver pour survivre au Web sans Flash, d'utiliser ta carte graphique nVidia sans le pilote propriétaire, de se dispenser des formats de fichiers non libres comme le MP3, etc.
      Je n'utilise que des LL et pratiquement sans contraintes, la seule contrainte est que je ne peux pas aller sur certains sites web (qui ne m'intéressaient pas en l’occurrence) donc je ne trouve pas cela problématique.

      Avant on était obligé de composer avec un Windows en dual-boot, ou des bouts proprio par ci par là, aujourd'hui on peut s'en passer pour un usage privé et sans grandes concessions par rapport au passé, donc au contraire tout va bien à ce niveau là.

    • [^] # Re: Faire la différence

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      L'intégrisme libriste par contre, lui, prend mal, clairement. Mais personnellement, j'avoue que ça me fait très plaisir,

      c'est pas toi pourtant qui en fait toute une pendule quand quelqu'un poste un projet multimédia en Creative Commons NC et que le NC c'est pas dans la vraie définition du libre, la seule valable étant celle donnée par la FSF ?

      « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

      • [^] # Re: Faire la différence

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Il y a une différence entre poster un projet en NC et poster un projet en NC tout en disant que c'est du libre. Ne rends pas Zenitram plus chiant pointilleux qu'il ne l'est déjà.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Faire la différence

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Merci. J'ai toujours autant de mal à me faire à l'idée que les gens arriver à mélanger un pseudo-intégrisme (qui fait franchement rire, vu que je suis sous un OS proprio) avec mon refus que les gens s'approprient des qualités qu'ils n'ont pas (n'avait pas, pour le dernier, il a changé d'avis). Je ne vois pas le rapport, ma réaction portant uniquement sur le vocabulaire et non pas sur mon refus du NC (j'avais même écrit 10 fois que c'est tout à fait respectable de faire du NC, drôle d'intégrisme quand même…). Ah le libre à la tête du client…

  • # Linux et Radioamateurisme quand tu nous tiens !!!!

    Posté par . Évalué à -1.

    Tien j'ai trouver quelle que chose ICI ca peut intéresser quelqu'un.
    Pour les plus mordu (c'est comme le libre quand le doigt passe, tous passe) CA
    Et ci vous étiez dans le coin LA

    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

    • [^] # Re: Linux et Radioamateurisme quand tu nous tiens !!!!

      Posté par . Évalué à 5.

      je suis a la recherche d'un contrat de proféssionnalisation, d'une durer de 10 mois(10/2012 au 07/2013) en Licence STS Mention Informatique SVP.

      Je veux pas être désagréable mais je me suis fait cette réflexion il y a quelques jours, alors je t'en fais part. C'est pas étonnant que tu ne trouves pas si ton CV et ta lettre de motivation contiennent autant de fautes d'orthographe.

      j Je suis a à la recherche d'un contrat de proféssionnalisation professionnalisation, d'une durer durée de 10 mois (10/2012 au 07/2013) en L licence STS Mention Informatique SVP.

      Je trouve que SVP à la fin c'est un peu pathétique.

      À part ça. Combien d'entreprises as-tu contacté, tu t'y aies pris combien de temps avant le début du contrat ?

      J'espère que tu vas trouver, et si c'est trop tard, pour l'année prochaine. Bonne chance.

  • # oopppsss

    Posté par . Évalué à -2.

    39 ans et on me traite déjà de vieux :-)
    on vieillit, autrement je suis hb9ond.

    J ai trouver CA

    désoler ;)

    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

  • # je crois que c'est une question d'esprit.

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Cela fait pffffff Plus d'un an que je ne viens plus me loger ici, même si je lis régulièrement les journaux, et certaines dépêches.

    Parce que l'ambiance me saoule. Cela provient au moins autant de moi que des autres, et je n'accuse personne. Mais, de mon point de vue, depuis mon premier message jusque mon dernier (avant celui-là) l'ambiance a changé. L'engouement du "libre pour le libre" - même si tu en chies ta race pour arriver à démarrer le serveur X, même si ta carte réseau t'a pris une semaine pour arriver à surfer sur le ternet, tu t'en moques parce que tu t'accroches à l'idée du libre comme principe premier - a diminué.

    Ce n'est pas forcement un concept qui se doit d'être universel i.e. devant s'imposer à tout le monde, mais c'est, à mon humble avis, pour moi, le moteur même de mon entrée dans le libre. 100% libre (peut être quelques firmwares de carte graphique, je ne sais plus mais il me semble bien). Et j'ai pas commencé en 2010 avec ubuntu "qui roxe", j'ai commencé en 1999 ou dans un document texte tu faisais CTRL+S à presque tous les mots (une habitude dont j'ai du mal à me défaire depuis.)

    Parce que le libre est un moteur, ou plutôt un escalier, d'apprentissage chaque nouvelle avancé (connaissance) est une nouvelle marche vers la suivante. Et cette dynamique est plutôt positive pour tous (c'est mon coté enseignant-formateur) car elle replace l'individu comme acteur de sa vie et non comme consommateur qui consomme … ce qu'on lui propose.

    Lorsque Internet est devenu grand public dans les années 2000 (un peu avant) avec les forfait illimités (j'ai commencé en payant à la minute en 14 Ko avec les fameux modem us-robotics) beaucoup de gens ont pensé que cela allait changer la face du monde en réduisant le nombre de consommateurs téléphages. 15 ans après, nous avons des consommateurs facebookphage (bien que facebook perde de la vitesse). La consommation passive de télé s'est porté sur la consommation passive de réseau 2.0 de "merde".

    Alors l'un n'est pas la cause de l'autre, mais on a vu arriver dans le libre le même genre de comportement. Il y a eu une grande offensive de l'open source sur l'importance de "la qualité du logiciel", la comparaison avec le non-libre. Et il est devenu de bon ton que ceux qui trouvent que la liberté est un concept qui peut être premier dans une démarche et qu'il faut toujours le dire sont des "nazis" et des intégristes. Ce sont des gens qui utilisent le libre parce que c'est plus simple (comme je repompe des biblio je peux pas faire autrement, comme je suis petit sur le marché en non libre jamais je ne percerais…) Ok, pas de soucis c'est une des liberté que le libre apporte sans soucis de retour. MAIS si cela avait été le cas dès le début il y a 25 ans : le libre serait toujours un truc de geek sur irc en noir et blanc et console.

    La qualité d'un logiciel c'est un truc tellement relatif. Je suis aussi prof dans une école (de la 4ème au bac+3). Les gens utilisent bien évidement word-dernier_en_date (license éducation) : ils ne savent même pas que l'on peut commencer à numéroter des pages qu'à certains endroits et font sur un document séparé les pages qui ne doivent pas être numérotées. Alors à ce niveau de connaissance word 2012 ou works 1995 ou ooo 1998 pas de différence. Moi je n'arrive plus à faire autrement qu'avec Latex (et parfois j'en chie des rond de chapeau pour faire ce que je veux, mais bien moins qu'avec les autres). Donc que l'on ne me parle pas de qualité. De mode OK, mais pas de qualité. Les gens dessinent dans power point alors le "bouffon" qui me parle du retard de inkscape sur illustrator-dernier_du_nom je m'esclaffe. (je suis pas prof d'info). Les profs font leur cours et interros en photocopie-ciseau-colle.

    DONC NON la qualité ce n'est pas l'objectif et de mon point de vue le libre est premier. Comme cet état de fait est "conspué" ici, les gens se barrent et ne participent plus. Alors il reste tout plein de gens super compétents et investis (je ne vais citer personne pour ne pas froisser ceux que je vais oublier et ceux qui pensent se retrouver dans la catégorie - je n'en fais pas parti) mais la FOI qui portait la communauté il y a 10 ans c'est diluée dans le relativisme et le pragmatisme ambiant.

    La majorité à un compte facebook, gmail, utilise google doc, flikr et consort… et trouvent cela bien. Ok, ils ont probablement raison, mais ils ont perdus de ce qu'était le libre. Pas le truc de geek qui sert à juste se sentir supérieur le truc qui fait que tu as un truc à partager, qui sert à apprendre un quelque chose à l'autre, un truc qui permet à l'autre d'adapter un peu à ce qu'il a besoin, LE truc qui en fera un acteur et pas un consommateur.

    Et ils sont ici ce qu'ils sont : des consommateurs.

    Alors je parle, mais je ne suis pas mieux, car je ne participe plus. Mais honnêtement je suis usé de me battre contre des moulins à vent. Je le fais dans mon entourage, petit à petit à l'école (je vais probablement mettre en place le labo de langue libre sur lequel j'ai travaillé), ma famille, mes amis.

    La vie continue, et linuxfr perd mes contributions (souvent inutiles). Je ne suis pas forcément le seul…

    The show must go on et bien sur c'était mieux à vent.

    • [^] # Re: je crois que c'est une question d'esprit.

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      C'est triste ton avis sur nous.

      Je crois sincèrement que la majorité ici pense comme toi. Ça ne se voit peut-être pas beaucoup en ce moment parce que les discours sont structurés par la rhétorique ambiante, et que ces dernières années, les enjeux se focalisaient sur les qualités techniques du logiciel libre.

      Au moment où l'idée de liberté du code source commençait à porter, il y a eu une offensive sur la qualité technique du logiciel libre. La contre-offensive a consisté à démontrer les qualités techniques inhérentes au logiciel libre. La réponse des opposant fut l'open-source pas libre. Et maintenant, entre le propriétaire et le libre, il n'y a plus un fossé, mais une multitude d'intermédiaires.

      Le libre a perdu et gagné en même temps cette bataille rhétorique : il est présent partout, mais est noyé partout.

      L'idée que la qualité technique d'un logiciel n'est pas une raison suffisante pour choisir un logiciel est, pour ainsi dire, neuve. C'est l'idée que les libristes convaincus défendent en ce moment, et l'argument commence à porter car on l'entend de plus en plus souvent ici.

      • [^] # Re: je crois que c'est une question d'esprit.

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        retrouve en historique mes contributions, mes journaux, mes réponses et ce qui s'est suivi et ensuite montre moi que TOI tu serais resté. Et je changerais d'avis sur toi(que je ne connais pas).

        L'idée que la qualité technique d'un logiciel n'est pas une
        raison suffisante pour choisir un logiciel est, pour ainsi
        dire, neuve. C'est l'idée que les libristes convaincus
        défendent en ce moment, et l'argument commence à porter car
        on l'entend de plus en plus souvent ici.

        je n'ai pas arrêté de lire et je n'ai JAMAIS vu cela de manière majoritaire. Ce n'est pas une idée neuve, c'est l'idée qui a présidé à la naissance du libre. Que ca revienne, à la marge, par ceux qui se font traiter d'intégriste, oui je veux bien l'entendre, mais ce n'est pas l'ambiance générale.

        Tu sais, je crois que les prosélytes (oui je sais c'est le mal) c'est un peu de la chair à canon qui s'usent contre les falaises et lorsqu'ils sont essorés, de nouveau marchent sur eux et prennent la place. J'ai fait mon temps. Que la génération suivante prenne la place.

        Ce n'est pas moi qui se plaint de la baisse des contributions…

        Mais paix et amour mon frère.

        • [^] # Re: je crois que c'est une question d'esprit.

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          pour ainsi dire, neuve

          Je voulais dire que étonnamment, cette idée qui est probablement celle des origines, a été marginalisée, mais qu'elle revient.

          Que ca revienne, à la marge, par ceux qui se font traiter d'intégriste, oui je veux bien l'entendre, mais ce n'est pas l'ambiance générale.

          C'est ce que je dis, nous sommes d'accord. J'ajoute simplement que ce n'est pas parce que ce n'est pas beaucoup dit que ce n'est pas beaucoup pensé. Je crois que ces idées sont largement partagées ici.

    • [^] # Re: je crois que c'est une question d'esprit.

      Posté par . Évalué à 1.

      J'ai peut-être un peu rédigé vite le journal, j'ai hésité à mettre "libre" ou "linux" ou autre chose car ce n'était pas bien clair dans ma tête.
      mais effectivement je voulais parler du fait qu'avec le libre les gens s'étaient appropriés la technologie, pouvaient être acteurs et pas seulement consommateurs d'informatique.
      c'est la même chose pour les radioamateurs, certains construisent eux-mêmes leur équipement, apprennent des choses. au début, ils pouvaient communiquer avec le reste du monde avant l'arrivée d'internet, c'était la classe. et pourtant ça a fini par décliner.

      Comme certains l'ont dit, les logiciels libres ont du succès, sont utilisés sur des serveurs, mais si ils finissent par n'être développés que par des professionnels, et qu'il y a un désintérêt des prochaines générations pour s'approprier les technos, et qu'ils restent consommateurs ce serait dommage.

      enfin voilà je n'ai pas dit que c'était le déclin, car il y a encore bcp de jeunes à s'intéresser au libre. mais le radioamateurisme (je ne sais pas si ça se dit ??) c'est super intéressant, il y a encore des progrès à faire, et pourtant il n'y a plus bcp de monde à pratiquer.

      je voulais juste dire qu'il "pourrait" arriver la même chose au milieu du libre.

    • [^] # Re: je crois que c'est une question d'esprit.

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      La majorité à un compte facebook, gmail, utilise google doc, flikr et consort… et trouvent cela bien. […] ils ont perdus de ce qu'était le libre. […] le truc qui fait que tu as un truc à partager, […] LE truc qui en fera un acteur et pas un consommateur.

      Et ils sont ici ce qu'ils sont : des consommateurs.

      Comme toi (apparemment) je suis mordu du logociel libre. Cependant, il me semble que ce que tu reproches aux gens—et ce à quoi je ne m'associe pas—c'est tout simplement de ne pas partager ta passion de la même façon que toi. Tu n'as pas l'air de réaliser que ton discours ne s'applique pas qu'au libre, après tout on pourrait le transposer à n'importe quoi: prenons le cinéma par exemple. Je vais parfois au cinéma, mais au fond qu'est-ce qui m'empêche de m'acheter une petite caméra et de tourner des petits films amateurs avec quelques copains? On apprendrait tout un tas de choses et on sortirait de notre rôle de consommateur…

      Au final je te trouve un peu grincheux et un tantinet méprisant en jugeant que ceux qui ne veulent pas s'intéresser de façon aussi poussée que toi au logiciel libre sont des consommateurs: il y a d'autres combats qui méritent tout autant d'être menés et personne ne te demande de t'engager et pour le logiciel libre, et pour les enfants qui meurent de faim au Darfour, et pour les enfants qui meurent de faim en France, et le ceci et les cela. Si tu as quelques choses à partager et à transmettre, c'est à ton honneur, mais ne reproche pas aux gens de ne pas s'y intéresser de la meme façon que toi.

      • [^] # Re: je crois que c'est une question d'esprit.

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        pff, je voulais arrêter de répondre et repartir en mode lecture.

        EUH… je ne suis pas grincheux (enfin si, mais pas là). Je ne reproche rien à personne et si tu lisais un peu mieux au lieu de le prendre pour toi, tu verrais que je réponds au journal est-ce que le libre ca devient un truc d'initié qu'on ne voit plus comme avant et au précédant pourquoi il semble y avoir une diminution des commentateurs/journaux/commentaires sur le libre…

        Je ne fais que donner MON expérience et pourquoi JE ne viens plus, en explicitant bien que je n'étais pas un élément important ou nécessaire.

        Maintenant qu'on ne peut pas demander aux gens de s'impliquer pour le Darfour, je veux bien l'entendre mais on ne peut pas en même temps se désoler qu'ils ne s'impliquent pas et que le site darfour linux french page perde en visiteurs.

        Je ne juge personne, et je m'en moque un peu de ce que font les autres. Si ce que je dis choque parce cela coince aux entournures, ce n'est pas de ma faute. Je ne reproche pas aux gens de ne pas s'y intéresser :le libre me fournit ce dont j'ai besoin et je ne demande rien de plus. que tout le monde soit libre je m'en moque, ceux qui le veulent peuvent l'être.

        Maintenant ce n'est pas de ma faute s'il y a moins de monde et ce n'est pas de ma faute si l'ambiance qui règne ne correspond pas à ce que j'attends d'un truc sur le libre. D'ailleurs depuis tout ce temps je suis resté dans mon coin sans rien dire. Je voulais juste donner MON avis, qui ne concerne que moi, qui n'est valable que pour moi (et dont tout le monde se cogne) parce que c'est peut être une raison pour certains de délaisser le bousin.

        Maintenant si tu me trouves méprisant et grincheux parce que je viens de passer plus d'une heure à faire part de mon expérience, excuse moi. reste dans ton idée que je suis un grincheux qui refuse que les gens ne partagent pas sa passion et reste sur linuxfr avec une basse des contributions (le sujet initial n'est pas de moi).

        Ensuite ce que je vais dire est peut être abrupte et va probablement être mal pris, mais ce n'est rien de personnel.

        Je retrouve mon pseudo et mon passe, je passe 1 heure à rédiger mon ressenti parce que je pensais que cela pouvait apporter et j'ai Michaël qui me dit, en gros, tu es méprisant et grincheux laisse les gens vivre leur vie.

        Ok

        je repars donc dans le silence et vous laisse à vos nouveaux modes d'appréhension individuels et modernes du libre. Je m'excuse d'avoir partagé ce que je pense.

        C'est très exactement je ce que disais dans mon post long comme un jour sans root : vous "éjectez" ceux qui ne pense pas comme vous et vous ne leur donnez pas envie de rester.

        Voila le "nouveau libre" sur la toile ce sont des pragmatiques plus ou moins impliqués qui trouvent les autres méprisant de ne pas penser comme eux. (mais eux ne se considèrent pas méprisables de ne pas pensez comme les autres..)

        Le libre c'était l'échange, les trolls, les grands avancés les petites reculades, c'est devenu, ici un truc un peu insipide très pragmatique, de qualité technique (les dépêches de patrick_g sont toujours un bonheur) mais qui manque de foi. Ce n'est que MON avis que l'on va trouver méprisant. probablement.

        Maintenant si on enlève la "foi", il reste quoi entre le libre et le propio ? que le plus aboutis gagne techniquement ? Pas mon combat, c'est pour cela que je laisse ma place (oui je sais, c'est méprisable).

        Attention, en forme de ps, ce n'est pas une attaque perso contre michaël que je ne connais pas, juste la mise en avant d'un changement de paradigme. Et que je ne suis plus assez combatif pour ce nouveau paradigme et d'après ce qu'il me semble lire sous la plume des deux derniers journaux sur le sujet, la relève n'est pas encore là pour continuer le combat, sous les nouvelles formes modernes et plus respectueuses des choix de chacun.

        • [^] # Re: je crois que c'est une question d'esprit.

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Bonjour Hervé, pour commencer 2-3 clarifications:

          1. Apparemment je t'ai froissé, j'avais oublié que tu es un peu susceptible, ce n'était pas mon intention désolé. (Ceci dit, tu mélanges toujours affect et raison dans tes (longs) messages, je trouve ça particulièrement pénible)

          2. Je n'ai pas pris ton message de façon personnelle.

          > EUH… je ne suis pas grincheux (enfin si, mais pas là). Je ne reproche rien à personne

          Quand je lis ton texte, je trouve un tas d'informations qui à mes yeux sont connotées moralement…

          Alors je parle, mais je ne suis pas mieux, car je ne participe plus. Mais honnêtement je suis usé de me battre contre des moulins à vent.

          … ça fait un peu «moi DQ j'arrête ma croisade pour le libre,» non?

          Ce n'est que MON avis que l'on va trouver méprisant. probablement.

          Voir 1. ci-dessus. (Juste pour donner un exemple.)

          Voila le "nouveau libre" sur la toile ce sont des pragmatiques plus ou moins impliqués qui trouvent les autres méprisant de ne pas penser comme eux. (mais eux ne se considèrent pas méprisables de ne pas pensez comme les autres..)

          Tu as mal lu ce que j'ai écrit: si le ton que tu adoptes me semble méprisant, ce n'est pas parceque je pense différemment de toi, mais parceque tu réduis les gens qui ont une implication ou une motivation différente de la tienne à des consommateurs.

          Ne le prend pas mal, mais pour dialoguer de façon fructueuse, il faudrait que tu abandonnes un peu de ta susceptibilité et que tu mettes de l'ordre dans tes idées (ou dans la façon dont tu les présentes, mais vu de chez moi c'est dur de faire la différence).

          Si tu te rends comptes que la communauté LinuxFR a changé dans sa composition ou dans sa visibilité, et bien je suis certain que tu trouveras une communauté où tu te sens mieux à condition de chercher (je ne t'éjecte pas!).

          Sinon voilà quelques exemples posts qui vont peut-être te convaincre que l'entraide et l'échange ne sont pas morts sur LinuxFR:

          https://linuxfr.org/users/sygne/journaux/exemple-d-interface-en-ligne-de-commande

          https://linuxfr.org/forums/programmationshell/posts/le-plus-petit

          Bien-sûr le nombre de ces d'échanges est moins intense que sur comp.unix.shell mais ici, c'est un site plutôt généraliste.

        • [^] # Re: je crois que c'est une question d'esprit.

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Voila le "nouveau libre" sur la toile ce sont des pragmatiques plus ou moins impliqués qui trouvent les autres méprisant de ne pas penser comme eux.

          La « dictature du pragmatisme » n'est pas une idée loufoque !

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: je crois que c'est une question d'esprit.

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        La différence est qu'on parle ici du public de linuxfr, pas du français moyen. Il est compréhensible que des lecteurs de forums de cinéma amateur s'inquiètent de voir que le forum s'oriente maintenant vers les dernières sorties de blockbusters américains.

        • [^] # Re: je crois que c'est une question d'esprit.

          Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 07/10/12 à 19:47.

          Il est compréhensible que des lecteurs de forums de cinéma amateur s'inquiètent de voir que le forum s'oriente maintenant vers les dernières sorties de blockbusters américains.

          C'est effectivement très compréhensible, mais d'un autre côté, on peut aussi se réjouir que de nombreuses personnes qui ont rejoint le forum en question à cause de leur intérêt pour les blockbusters américains pourraient aussi découvrir que le cinéma ne se limite pas à ça.

          Si on ne veut pas de ce genre d'évolution on crée une communauté fermée avec des gardiens du temple qui cooptent les prochains gardiens du temple, mais ici c'est une communauté ouverte.

  • # des progrès à faire

    Posté par . Évalué à -1.

    Ce ne sont pas les technologies qui on fait péricliter le radioamateurisme, mais les droits d entrer ( licence ) et la pose d'antenne sur un batiment publique (HLM).

    Cela ma conter encore plus cher en 1999 ( la tempete ) rien de récupérable et des dégats monstrueux sur le HLM ( mat video et antenne monter par un spécialiste honte a lui ).

    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.