Journal Résultats du Google Summer of Code 2009 pour KDE

Posté par .
Tags : aucun
14
27
sept.
2009
Un résumé des projets réalisés dans le cadre du Google Summer of Code 2009 pour KDE a été publié sur le dot : http://dot.kde.org/2009/09/26/what-i-did-my-summer-holiday . Ça donne un petit aperçu de ce qui est à venir pour KDE 4.4 (qui sortira vers janvier 2010 normalement) et après. Il y a visiblement plein de choses sympathiques.

Si vous avez des liens vers des résumés d’autres projets n’hésitez surtout pas à les poster.
  • # Excellent !

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Ça c'est une très très bonne chose. Quand on voit tout ce qu'ils ont ajouté, on peut se dire que beaucoup de monde va passer à KDE 4.4 (en provenance de Windows, KDE 3 et GNOME).

    Rien que l'édition de filtres dans KMail a l'air super pratique !

    Maintenant, au tour de GNOME de nous présenter ce qui va changer dans la version 3, mais ça m'étonnerais qu'ils en fassent autant (par contre ils feront peut-être plus de marketing, accompagnés d'Ubuntu :-( ).

    PS: J'ai installé le trunk de KDE, et je peux vous dire que KWin déchire vraiment dans cette version. Surtout que le nouveau Oxygen est vraiment bien mieux que l'autre. Screenshot : http://omploader.org/vMmZpYw . Pour ceux qui n'aiment pas, l'engine Arorae permet de facilement créer des thèmes avec des images .png, avec support de la transparence par pixel s'il vous plaît (donc vous pouvez faire des trous dans votre décoration).

    Vive KDE !
    • [^] # Re: Excellent !

      Posté par . Évalué à 9.

      Pourquoi tant de haine envers Gnome? Certains préfèrent la simplicité et sobriété à une grande quantité de fonctionnalité qu'ils n'utiliseront de toute manière jamais.
      Je comprends que KDE ou Gnome puissent répondre à des profiles différents d'utilisateurs.
      • [^] # Re: Excellent !

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        De la haine ?

        Je n'ai pas dit qu'il est nul (ce qu'il n'est pas). Je n'ai pas dit qu'il se développe trop doucement (seulement qu'il avance moins vite, «dans le respect des utilisateurs»). Je n'ai pas dit qu'il devrait disparaître.

        Non, la seule chose que j'ai pu dire, c'est que KDE avance vite, très vite, et GNOME moins. Je ne m'en plaint pas, GNOME est très bien comme il est.

        Ensuite, je dénonce un fait (et pas GNOME en particulier), c'est à dire le marketing, le fait que pour beaucoup de devs qui découvrent le Libre, «Linux = GNOME, programmer pour Linux = programmer pour GNOME», et ça fait qu'on arrive avec des trucs comme PackageKit qui est inutilisable sous KDE parce que totalement orienté GNOME.
        • [^] # Re: Excellent !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          J'aimerais bien que tu approfondisses le fait que PackageKit soit inutilisable avec KDE. Le projet PackageLit me semble vraiment intéressant mais pour l'instant, je le trouve peu pratique, et j'utilise KDE. Est-ce que tu penses que fondamentalement, PackageKit ne peut être fonctionnel avec KDE ? pourquoi ? etc.
          • [^] # Re: Excellent !

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            KPackageKit marche, oui, mais comparé à ce qu'on a sous GNOME, c'est le jour et la nuit. Il n'y à qu'à voir ces screenshots : http://www.packagekit.org/pk-screenshots.html .

            Et sinon, on n'a pas d'équivalent à Synaptic Package Manager (Adept n'étant plus maintenant, et KPackage ne marche pas vraiment bien). On n'a pas d'équivalent à gnome-app-install d'ailleurs.

            En gros, tout ce qui est intégration au système, on n'a pas dans KDE (du fait que les distribs genre Fedora, Ubuntu et Debian sont plus ou moins orientées GNOME, donc elles développent leurs outils pour GNOME, pas KDE).

            Et ça ne peut que s'agraver, car l'utilisateur ayant un bureau GNOME plus consistant le préférera à KDE, ce qui va encore renforcer le déséquilibre. Amis de GNOME, ne faites pas à KDE ce que Windows fait à Linux.
            • [^] # Re: Excellent !

              Posté par . Évalué à 3.

              Peut-être que le marché reflète le besoin des utilisateurs. L'écosystème libre offre beaucoup de concurrence, si KDE 4 sait convaincre il sera également utilisé. On peut le voir avec le récent changement du bureau sélectionné par défaut dans OpenSuSE. Beaucoup de distributions n'ont-elles pas laissé tomber KDE à cause de sa stagnation pendant trois longues années entre 2005 et 2008 puis son instabilité pendant une bonne année?

              Cela dit, je suis d'accords sur le principe (freedesktop, toussa), mais ce n'est pas à Gnome de faire le boulot de promotion/communication de KDE.
            • [^] # Re: Excellent !

              Posté par . Évalué à -7.

              En gros, tout ce qui est intégration au système, on n'a pas dans KDE (du fait que les distribs genre Fedora, Ubuntu et Debian sont plus ou moins orientées GNOME, donc elles développent leurs outils pour GNOME, pas KDE).

              Je comprend parfaitement ta préoccupation, mais ce n'est pas de la faute à Gnome.
              De plus, KDE n'a pas toujours fait preuve de jugeotte.
              Par exemple Gnome s'engage sur Gstreamer et PulseAudio, KDE au-lieu de suivre le mouvement nous pond Phonon qui ne résoud aucun problème et augmente le nombre de ligne de code à maintenir.
              Gnome a un système de détection de matériel et une "logique/base de donnée" pour s'y adapter, KDE fait le projet Solid qui est (encore) une surcouche qui ne résoud rien.
              KDE a aussi "la folie des grandeurs" en voulant être porté sur Windows. Ça bouffe un temps énormemissime et presque personne n'utilise ça.

              A final, à cause de choix "stratégiques" de KDE, KDE est à la "ramasse" pour ce qui est de l'intégration. Qu'on soit d'accord, du côté de Gnome ce n'est pas parfait. Mais que de progres !
              Les dernières modifications autour de PulseAudio et le réglage audio sont un plus très bien venu.

              Enfin, c'est Gnome qui a jeté le plus de ponds vers KDE (et tous les bureaux) avec freedesktop.
              KDE accèpte de rogner son indépendance mais qu'en dernier recours. C'est une grave erreur, KDE devrait plus faire confiance à la "communauté" des développeurs libres (qu'ils soient de Gnome ou autre) et ne pas se croire au-dessus d'elle.

              OK, ce commentaire fait "brûlot". M'enfin, ce qui arrive à KDE, KDE l'a cherché. C'est ce que je veux dire.
              • [^] # Re: Excellent !

                Posté par . Évalué à 8.

                Tu cherches le troll dis moi :)

                Le débat Gstreamer/Phonon, je le croyais enterré depuis longtemps, mais tu nous le ressors à nouveau. Faudrait songer à passer à autre chose :) D'autant plus qu'il y a deux backends Phonon sous Linux actuellement : Xine et .... Gstreamer ! Elle est pas belle la vie ?

                Enfin, c'est Gnome qui a jeté le plus de ponds vers KDE (et tous les bureaux) avec freedesktop.
                Là je veux des preuves !


                KDE a aussi "la folie des grandeurs" en voulant être porté sur Windows. Ça bouffe un temps énormemissime et presque personne n'utilise ça.
                KDE utilise un langage multiplateforme, et il y a des devs qui ont envie de passer du temps à rendre utilisable KDE sous Windows et Mac. C'est leur choix et rien ne dit que ce même dev participeraient autrement dans KDE si il n'y avait pas cette possibilité (et d'ailleurs, je suis même plutôt enclin à penser le contraire).
                Donc l'impact sur le dev de KDE à mon avis est nul. Ce qui tend même à être prouvé par la vitesse à laquelle KDE4 a évolué ces derniers mois.
              • [^] # Re: Excellent !

                Posté par . Évalué à 10.

                Par exemple Gnome s'engage sur Gstreamer et PulseAudio, KDE au-lieu de suivre le mouvement nous pond Phonon qui ne résoud aucun problème et augmente le nombre de ligne de code à maintenir.

                Ça a déjà été discuté en long, en large et en travers. Ça résout un problème important pour KDE : ne pas être dépendant d'un système, ne pas être dépendant des cassages d'API, etc. L'expérience arts a été mal vécue. Enfin bref, ça sert à rien de discuter plus avant de ça a déjà été fait dans de multiples journaux.

                Gnome a un système de détection de matériel et une "logique/base de donnée" pour s'y adapter, KDE fait le projet Solid qui est (encore) une surcouche qui ne résoud rien.

                En quoi solid ne résout rien ? Je n'ai pas de souci de détection de matériel sous KDE.

                KDE a aussi "la folie des grandeurs" en voulant être porté sur Windows. Ça bouffe un temps énormemissime et presque personne n'utilise ça.

                C'est fallacieux. Les développeurs de KDE/windows n'étaient pas des développeurs KDE sous linux avant. Ce sont des nouveaux développeurs qui sont arrivés parce qu'ils étaient intéressés par avoir KDE sous windows. Tu supprimes KDE/windows et bien ils iront voir ailleurs voilà tout.

                Enfin, c'est Gnome qui a jeté le plus de ponds vers KDE (et tous les bureaux) avec freedesktop.

                Ça dépend des points de vue. Pour les développeurs KDE il se passait ceci : les développeurs gnome faisaient leur norme dans le coin, la mettaient sur freedesktop sans demander leur avis aux développeurs KDE et après les accusaient de ne pas suivre les normes. Ce genre d'attitude n'est pas toujours très bien passé et a froissé quelques susceptibilités. Au Gran Canaria Desktop Summit des nouvelles règles ont été élaborées pour éviter que ce genre de situation ne se reproduise. En gros avant d'être mise sur freedesktop, chaque norme devra explicitement être approuvée et par gnome et par kde.

                KDE accèpte de rogner son indépendance mais qu'en dernier recours. C'est une grave erreur, KDE devrait plus faire confiance à la "communauté" des développeurs libres (qu'ils soient de Gnome ou autre) et ne pas se croire au-dessus d'elle.

                L'impression des développeurs KDE (enfin, de ce que j'en perçois) c'est exactement le contraire. KDE fait énormément d'efforts pour adopter des trucs gnome alors que gnome est extrêmement réticent à faire le moindre effort (adaptation de l'interface, dépendance sur glib, etc.).

                OK, ce commentaire fait "brûlot"

                Effectivement.

                M'enfin, ce qui arrive à KDE, KDE l'a cherché.

                KDE a certainement fait des erreurs mais gnome est loin d'être exempt de tout reproche ici.
              • [^] # Re: Excellent !

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Kde n'a rien cherché du tout, ce qui leur arrive, c'est qu'ils n'ont pas une grosse structure comme Redhat ou Canonical pour se taper le dev des outils autour du desktop: administration, mise à jour, ...

                Enfin si, y'a Suse, mais leur outils sont malheureusement pas vraiment portable sur les autres distros...
            • [^] # Re: Excellent !

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Je pige pas, d'un coté, tu dit que kde avance trés vite, mais de l'autre, tu demandes à ce que gnome n'enterre pas kde en ayant 95% de part de marché ( comme windows face à linux en fait ).

              Je ne comprends pas non plus, si kde avance si vite, pourquoi est ce que kde n'avance pas en comblant ce que tu sembles voir comme des manques ?
        • [^] # Re: Excellent !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          De l'haleine? KDE sentirait-il le poisson pourri?
        • [^] # Re: Excellent !

          Posté par . Évalué à 0.

          Non, la seule chose que j'ai pu dire, c'est que KDE avance vite, très vite, et GNOME moins.

          Ça fait depuis des lustres qu'on entend ça. KDE devait même "tuer" Gnome tant il est génial, technique supérieur, surtout que Gnome qui n'avance pas (selon des rumeurs non fondée).
          On n'a rien vu de ça. Et si on regarde côté "transfert technologique", il en a plus de Gnome vers KDE que l'inverse. Ce n'est pas du marketing, c'est un fait.

          Pour Gnome 3, ne t'inquiète pas, il y a des idées chez Gnome.

          PackageKit qui est inutilisable sous KDE parce que totalement orienté GNOME.

          Bullshit.
          PackageKit est indifférent du bureau (sauf évidemment le frontend Gnome).
          C'est à KDE de se "sortir les doigts du cul" et porter PackageKit sur KDE.
          • [^] # Re: Excellent !

            Posté par . Évalué à 9.

            Et si on regarde côté "transfert technologique", il en a plus de Gnome vers KDE que l'inverse.

            Tu peux expliciter s'il te plait ? Je ne suis plus trop l'actualité des desktop, mais j'avais plutôt l'impression que c'était le contraire (dbus venant de dcop, le nouveau framework de notifications dans la barre des tâches ayant été initié par KDE, etc ...).

            Et d'autre part, ce que dit steckdenis, c'est que le rouleau compresseur Ubuntu a fait du mal à KDE en terme d'utilisation et d'orientation de développements de logiciels annexes. En gros, les dév ont plus tendance à faire des applis pour Gnome que pour KDE, ce qui ne préjuge en rien de la qualité technique des deux plateformes.
        • [^] # Re: Excellent !

          Posté par . Évalué à 1.

          our beaucoup de devs qui découvrent le Libre, «Linux = GNOME, programmer pour Linux = programmer pour GNOME», et ça fait qu'on arrive avec des trucs comme PackageKit qui est inutilisable sous KDE parce que totalement orienté GNOME.

          L'inverse est hélas également très vrai : certains devs découvrant le libre ont l'impression qu'il n'y a que Qt et que lier intimement une application générique (ie: qui pourrait très bien être utilisé dans un autre environnement, comme un utilitaire pour graver des CD) est d'une logique toute naturelle... et il y en a beaucoup plus, hélas...
          • [^] # Re: Excellent !

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Si tu parle de K3B, c'est l'utilitaire de gravure de KDE et il est normal que ce soit intimement lier à KDE. Se pleins-t-on que nautilus ou Totem est intimement lié à Gnome? Par ailleurs, rien n'empêche d'utiliser K3B sous Gnome.


            Je dirais même que ceux qui font le choix de ne pas se lier intimement à un environnement de bureau, on plutôt intérêt à choisir Qt (indépendant de KDE)
            Pouvez-vous deviner que VLC, Arora, psi ou scribus, ne sont pas des application GTK+ lorsque elle sont lancée sous Gnome?
            Par contre, une application GTK+ sous KDE dénote immédiatement.
            • [^] # Re: Excellent !

              Posté par . Évalué à 0.

              C'est là que je me pose la question de la pertinence de la création d'un utilitaire de gravure spécifique à KDE... pourquoi ne pas créer UN utilitaire de gravure avec un front-end différent selon qu'on veuille l'utiliser sous x ou y, afin de ne pas avoir à importer les 3/4 d'un autre environnement (avec ses services etc...) pour l'utiliser ?

              Pouvez-vous deviner que VLC, Arora, psi ou scribus, ne sont pas des application GTK+ lorsque elle sont lancée sous Gnome?

              euh... oui... et inversement... logique...
              • [^] # Re: Excellent !

                Posté par . Évalué à 3.

                C'est là que je me pose la question de la pertinence de la création d'un utilitaire de gravure spécifique à KDE... pourquoi ne pas créer UN utilitaire de gravure avec un front-end différent selon qu'on veuille l'utiliser sous x ou y, afin de ne pas avoir à importer les 3/4 d'un autre environnement (avec ses services etc...) pour l'utiliser ?

                Tu peux voir K3B et brasero comme des front-ends différents à cdrtools qui est l'utilitaire de gravure.

                Pouvez-vous deviner que VLC, Arora, psi ou scribus, ne sont pas des application GTK+ lorsque elle sont lancée sous Gnome?

                euh... oui... et inversement... logique...


                Normalement, si je ne me trompe pas, Qt utilise automatiquement un style GTK avec les boîtes de dialogue GTK et tout lorsque c'est utilisé sous gnome.
                • [^] # Re: Excellent !

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Il n'y a pas que le style, il y a aussi l'agencement. Et là, ça change beaucoup.

                  Envoyé depuis mon lapin.

                  • [^] # Re: Excellent !

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    Une application Qt adapte son agencement en fonction de la platforme.
                    Par exemple, l'ordre des boutons, l'alignement dans les boite de dialogues, et pleins d'autre choses changent si on lance l'appli sous Gnome ou sous KDE.

                    Ce n'est pas parfait à 100%, il y a toujours des petits détails. Mais dans l'ensemble, une application Qt se confond avec une application Gtk+, et même un œil expert aura du mal à voir la différence.
                    • [^] # Re: Excellent !

                      Posté par (page perso) . Évalué à -3.

                      Je n'étais pas assez précis quand je parlais de l'agencement. C'est au niveau de la philosophie de modèle d'application et de l'agencement des fonctionnalités dans l'espace globale du bureau qui est différent.

                      Dolphin, qu'il soit lancé avec gnome ou kde est très différent de nautilus en mode spatial. Et c'est pas une question de bordures ou d'ordre de boutons.

                      Envoyé depuis mon lapin.

                      • [^] # Re: Excellent !

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        Ouais donc en gros, ce que vous constatez, c'est que les applications Qt/Kde ne suivent pas la même approche que celles de GNOME...

                        Mais au niveau du style graphique, une application Qt s'intègre bien mieux dans un environnement GTK qu'une application GTK ne le fait dans un environnement Qt.
                      • [^] # Re: Excellent !

                        Posté par . Évalué à 10.

                        Ah, tu voudrais qu'une appli KDE/Qt lancée dans Gnome soit capable de se supprimer des fonctionnalités, pour ainsi améliorer l'intégration ?
                        Ah ouais, mais là t'en demandes un peu trop !
              • [^] # Re: Excellent !

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Il me semble que ça a été trollé et re-trollé.

                Le programme de gravure sous Linux, c'est cdrdao et mkisofs. Oui, K3B n'est qu'un frontend. Maintenant, KDE oblige, il est de très bonne qualité, ce qui permet presque d'oublier qu'il ne fait que lancer des commandes en arrière-plan quand on l'utilise.

                Sous GNOME, je crois que c'est Brasero, qui utilise aussi cdrdao et mkisofs (et encore plein d'autres).
              • [^] # Re: Excellent !

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                C'est là que je me pose la question de la pertinence de la création d'un utilitaire de gravure spécifique à KDE... pourquoi ne pas créer UN utilitaire de gravure avec un front-end différent selon qu'on veuille l'utiliser sous x ou y, afin de ne pas avoir à importer les 3/4 d'un autre environnement (avec ses services etc...) pour l'utiliser ?

                Oui mais non, c'est pas aussi simple, avec la libkde (qu'on peut voir comme une grosse surcouche à la libqt avec plein de trucs en plus), si tu décides de l'utiliser à fond pour profiter de toutes ses fonctionnalités (intégrer les kparts, etc) et de ses possibilités d'intégration avec le système, c'est extrêmement difficile voir impossible d'architecturer ton logiciel pour pouvoir s'en passer éventuellement et utiliser un autre ensemble de libs.
                Ou sinon, on la joue à la VLC avec Qt qui elle a proprement séparé le frontend GUI du reste, ce qui fait que le logiciel n'utilise rien de Qt en interne mais seulement quand il s'agît de GUI.
                Seulement voilà, quel était l'objectif de k3b ? C'était d'offrir un système de gravure pour KDE (donc bien intégré) et si le système sur lequel ton soft repose te propose des outils séduisants et puissants et intégrés, vas-tu t'en passer pour plus d'indépendance ?
                Faut faire un choix à un moment donné, il y a quelques softs "phares" comme ça qui ont fait le choix d'y aller à fond dans l'exploitation des libs KDE pour plus de simplicité et d'intégration et tant mieux ! (tant mieux pour moi qui suis sous KDE :p)
        • [^] # Re: Excellent !

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Au niveau de la vitesse de développement, on peut se poser plusieurs question :
          * Combien de développeurs on à de chaque coté ?
          * N'oublions pas l'adage «Rien ne sert de courir ; il faut partir à point», ou encore «il ne faut pas confondre vitesse et précipitation».

          Moi de ce que j'ai entendu, gnome manque de dev. Je reprend toujours l'exemple du bug de la mauvaise gestion du simple clique dans la boite de dialogue de sélection de fichier de gtk[1], qui existe depuis au moins 6 ans vu le rapport de bug. Y a bien eu un patch proposé, mais ils manquent tellement de moyens que ça n'a pas été intégré.

          [1] https://bugzilla.gnome.org/show_bug.cgi?id=121113
          • [^] # Re: Excellent !

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Et c'est pourtant une horreur niveau IHM...

            C'est surement la question qui revient le plus souvent quand les gens se retrouvent devant la boite d'enregistrement: "Mais pourquoi un coup c'est le double clique et un coup c'est le simple clique?"
          • [^] # Re: Excellent !

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            C'est là que KDE a été plus intelligent.

            Du côté de KDE, on a une base Qt, développé par des salariés (beaucoup) de Nokia, et donc au développement super rapide (y'a qu'à voir la 4.6 qui est vraiment superbe).

            Du côté de GNOME, ils ont été intégrer GTK dans GNOME lui-même, donc ce sont les mêmes développeurs qui développent pour GNOME et GTK. Ça divise vraiment très fortement leur main d'oeuvre.

            Si GNOME, au tout début, avait laissé GTK chez GIMP (là où il devrait être), on n'aurait pas de problèmes :

            * Pas de morceaux de GNOME dans GTK, donc les applis GTK seraient comme les applis Qt : intégrables partout sans trop de problèmes
            * Les devs de GNOME auraient le temps de tout bien développeur leur DE, au lieu de se concentrer sur leur toolkit
            * GTK aurait été un projet bien à part, attirant plus de devs (par exemples ceux qui n'aiment pas un point du travail chez GNOME, etc)

            Et puis, revient toujours la question du langage. Sur KDE, il ne doit pas y avoir plus de 30 développeurs "actifs" au sens «plusieurs commits par jour, tous les jours». Chez GNOME, je ne sais pas combien ils sont, mais un fait est là : développer une appli GTK prend vraiment plus de temps qu'une appli Qt. Il n'y à qu'à voir les "petites" applis GTK qu'on peut trouver, comme Cream, le navigateur web d'une connaissance. Ca fait des mois et des mois que son développeur travaille dessus, et fait RC sur RC pour peaufiner le tout. En Qt, ça aurait été bien plus rapide : http://www.siteduzero.com/tutoriel-3-11372-tp-znavigo-le-nav(...) .

            Par contre, ce qui m'étonne, c'est que les distribs choisissent d'intégrer un DE certes très agréable à utiliser (et même moi je le dis, je préfère utiliser GNOME que KDE, et c'est dommage que GNOME soit si limité quand on pousse dans l'utilisation avancée), mais qui manque de développeurs, plutôt que KDE qui est vraiment un étendard du Libre, intégrant tout plein de bonnes choses, et qui est une machine à attirer les développeurs (voyez son site : http://www.kde.org , dès la page d'accueil on a un chemin pour participer, et la techbase[1] est vraiment bien faite. Il existe même des tutoriels pour développer pour KDE[2] !)

            [1] : http://techbase.kde.org/Welcome_to_KDE_TechBase
            [2] : http://techbase.kde.org/Development/Tutorials (d'ailleurs, je vous invite à suivre au moins les 4 premiers, qui vous permettent en, allez, 150 lignes, de faire un lecteur de tout type de document en utilisant les Kio)
            • [^] # Re: Excellent !

              Posté par . Évalué à 0.

              Hum ça sent le troll sur le C utilisé historiquement par Gnome. On peut utiliser GTK avec des langages modernes hein (C#, Vala).
              • [^] # Re: Excellent !

                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                Oui, c'est vrai, mais ça fait fuir les développeurs :

                «Je veux coder pour KDE. Très bien, j'apprends/approfondis le C++, installe KDevelop, et j'y vais»

                «Je veux coder pour GNOME. Le C en objet, j'aime pas, donc faut que je trouve autre chose [déjà ici 1/2 des devs sont partis]. Alors, nous avons Vala qui a l'air bien, mais c'est apprendre un autre langage. Nous avons le C++ qui semble pas mal non-plus, mais faut voir si ce binding n'est pas trop lent/pas à jour. Y'a aussi la solution Mono, mais je vais me faire flamer par les barbus. Y'a aussi le python, mais c'est lent et lourd si je compte développer une grosse appli. Y'a aussi le ruby, mais je connais pas. Dites docteur, je prend quoi ?»

                Le choix, c'est bien (KDE propose aussi plein de bindings), mais trop de choix tue le choix, malheureusement. J'ai un jour voulu développer en graphique «pour Linux» (au tout début de ma découverte d'Ubuntu, donc ce que je dis en haut est basé sur des faits réels). J'ai donc tout naturellement installé «l'IDE de Linux», c'est à dire Anjuta. Et bien, comparé à Visual Studio, comment dire, c'est de la merde, désolé. Déjà on me propose à l'installation de choisir quel widget j'utilise pour la coloration syntaxique, j'ai gardé le choix par défaut. Ensuite, merci Ubuntu, pas moyen de compiler le programme de test (ben oui, il manque les bibliothèques -dev, que Ubuntu a omis de mettre en dépendances d'Anjuta).

                Il y a quelques mois, j'ai voulu développer pour KDE, pour voir. J'installe «l'IDE de KDE», c'est à dire KDevelop, en version 4 parce que j'aime le bleeding edge. Faut savoir qu'il n'était même pas encore en bêta, mais déjà largement robuste ! Et là, pur bonheur. Nouveau projet, CMake, configuration (nom, parties de KDE qu'on utilise, etc). Un fichier d'exemple est créé, je clique sur la flèche pour lancer, ça se lance. J'ai une auto-complétion super efficace, qui m'affiche même la documentation Doxygen.

                Je met le tout sur mon SVN, et v'là t-y pas qu'on peut même faire des SVN commit en graphique dans KDevelop ! Franchement, chapeau, j'en ai même fait une entrée de blog : http://www.logram-project.org/fr/node/297 .

                Pour résumer, GNOME est plutôt une machine à attirer les utilisateurs (ça se voit à son site, un onglet rien que pour les releases notes bourrées de screenshots). KDE est plus pour les développeurs (dans le menu, on a des liens vers les mailing-lists, le wiki des développeurs, et seulement récemment un forum d'utilisateurs et un wiki d'utilisateurs).
            • [^] # Re: Excellent !

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              * Pas de morceaux de GNOME dans GTK, donc les applis GTK seraient comme les applis Qt : intégrables partout sans trop de problèmes

              Je vois pas ce que tu veux dire, GTK n'est pas lié à Gnome aux niveaux des dépendances.
              Pour installer Gtk+, Debian ne demandera aucunes libs du bureau Gnome en dépendances. Sous Gentoo ou à partir des sources, pas d'useflag/option "gnome".

              GTK est peut être développé par le projet Gnome, mais est utilisable seul, tout comme QT l'est sans les lib KDE4. On peut toujours créer une nouvelle entité pour le développement de GTK hors de Gnome, mais ce seront toujours les mêmes développeurs. Après, je ne connais pas leur mode de fonctionnement et leur ouverture à la communauté...
              • [^] # Re: Excellent !

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Ben justement. C'est pourtant simple :

                D'un côté Qt est générique et bien portable. Les devs de KDE avaient besoin de leur propre boîte de dialogue, donc ils la mettent dans les kdelibs (ils n'ont pas accès à Qt). Qt est donc propre et intégrable dans GNOME.

                Du côté de GNOME, imaginons qu'ils aient également besoin d'une boîte de dialogue. Pourquoi la mettre dans libgnome alors qu'ils ont GTK à leur disposition ? Ben allons-y, mettons le tout dans GTK.

                On a donc Qt qui est bien indépendant de KDE, et GTK qui contient, comme je l'avais dit, de petit bouts de GNOME qu'ils ajoutent quand ils en ont besoin. Le bug de la boîte d'ouverture vient sans doutes d'un de ces morceaux de GNOME, le fait que les applis GTK genre GIMP ne s'intègrent pas dans Windows aussi, etc.
                • [^] # Re: Excellent !

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je sais pas comment c'est maintenant, mais à une époque pas si lointaine, t'aais une boite d'ouerture de fichier dans libgnome et une autre dans GTK.

                  Seulement celle de GKT était complètement archaique ...
      • [^] # Re: Excellent !

        Posté par . Évalué à 5.

        +1
        Il me semble que le choix entre Gnome et KDE est plus une question de philosophie que de fonctionnalités.
      • [^] # Re: Excellent !

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Et surtout, pourquoi se réjouir du nouveau KDE en le plaçant forcément dans une perspective de confrontation avec Gnome ?
        C'est un peu puéril...
        Ca fait penser à ceux qui ne peuvent défendre les systèmes GNU/Linux qu'en descendant Windows...
        • [^] # Re: Excellent !

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          «Maintenant, au tour de GNOME de nous présenter ce qui va changer dans la version 3»

          C'est la seule chose que j'ai dit sur GNOME, et toutes les réponses à mon message m'accusent d'être anti-GNOME, alors que dans tous mes trolls^W posts, je m'efforce toujours de ne pas descendre GNOME.

          Ici, je dit simplement que des gens vont passer à KDE (et dans ma liste tout en haut, GNOME est en dernier, donc c'est que le minimum de gens vont passer de GNOME à KDE, et quand j'écrivais ça, je pensais à Linus Torvalds qui est passé à GNOME en attendant que KDE aille mieux).

          Ensuite, je demande simplement ce que GNOME réserver pour GNOME 3, parce que deux applications (ok, elles sont bien), c'est pas suffisant pour une version majeure d'un DE. Oui, ils nettoient les API, mais on a quand-même le droit de demander si on a loupé quelque-chose ? non ?

          Bref, j'aimerais que les GNOMEistes ne se sentent pas tout de suite agressés quand on parle de GNOME, alors que j'essaie justement de ne froisser personne.
          • [^] # Re: Excellent !

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Bref, j'aimerais que les GNOMEistes ne se sentent pas tout de suite agressés quand on parle de GNOME, alors que j'essaie justement de ne froisser personne.

            Je suis amoureux de Qt, utilisateur 100% KDE (et petit contributeur à une époque), j'ai dû utiliser Gnome 5 minutes dans ma vie pour dépanner les copains, alors c'est pas en tant que Gnomiste que je me sens agressé ^^
          • [^] # Re: Excellent !

            Posté par . Évalué à 1.

            «Maintenant, au tour de GNOME de nous présenter ce qui va changer dans la version 3»

            C'est la seule chose que j'ai dit sur GNOME


            Mais tu le dis genre "on va bien rigoler".
            Puis, Gnome 3 a déjà présenté ce qui va changer dans la version 3 !
            En passant, on peut déjà tester ce qui sera dans Gnome 3 avec Fedora (notamment la branche Rawhide).

            Gnome 3 ne manque pas d'idée, je te laisse faire une recherche sur Google ou autre. Après documentation, ton avis sera très apprécié et n'hésites pas à comparer à KDE si tu veux (j'ai rien contre les comparaisons tant qu'elles sont basées sur de vrais (justes) arguments).
            • [^] # Re: Excellent !

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je pense que la plupart des distribs proposent zeitgeist et gnome-shell dans les versions de dev, j'ai testé gnome-shell sous cooker, avec des résultats similaires à ceci ( http://thefinalzone.blogspot.com/2009/09/gnome-shell-useless(...) ).

              Une des préoccupations de gnome, à la demande des utilisateurs, ça va être de ne pas être aussi brutal que l'équipe kde lors de la migration à kde4 dans le passage à la version de gnome 3. Donc les changements vont être plus incrémentaux que radicaux, et c'est bien expliqué partout gnome 2.30 ( ou 2.32 ou plus ) deviendras gnome 3, ce qui montre une continuité dans le developpement, pas une rupture.
              • [^] # Re: Excellent !

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Mwai, enfin ce qui risque de leur arriver, c'est que quand pour Gnome 3.2 ils vont vouloir enlever l'ancienne interface (gnome-panel & co), ca va hurler... Et donc avec un peut de change, on aura un gnome 3.28 avec deux interfaces disponibles...

                Bien sur j'éxagère, mais il faut savoir dire merde aux utilisateurs...
                • [^] # Re: Excellent !

                  Posté par . Évalué à 3.

                  En tant qu'utilisateur (et sysadmin) je suis bien d'accord d'une manière générale, sur le développement. Et sans trop grossir, il n'est pas peut être pas faux de dire que Windows est ce qu'il est à cause des utilisateurs. Bref... mais là, il s'agit uniquement d'ergonomie, de plus d'ergonomie par défaut. Dire merde aux utilisateurs sur ce point c'est à coup sûr aller dans le mur. A moins d' être un génial génie qui pense à tout, tout seul.
                • [^] # Re: Excellent !

                  Posté par . Évalué à 5.

                  > il faut savoir dire merde aux utilisateurs...

                  c'est ce que KDE a fait avec KDE 4

                  avec le succès que l'on connait...
              • [^] # Re: Excellent !

                Posté par . Évalué à 3.

                Concernant gnome-shell il y a quelques semaines il y avait justement un développeur gnome qui me disait sa frustration avec le nouveau gnome-shell qui nécessite une accélération 3D. Il a fait part du problème aux gens de gnome-shell, il s'est fait envoyer bouler. J'espère pour les utilisateurs de gnome qu'ils vont prévoir une option pour avoir un comportement acceptable sans accélération 3D.
                • [^] # Re: Excellent !

                  Posté par (page perso) . Évalué à -3.

                  En même temps, cela poussera peut-être le développement des pilotes Libres gérant la 3D, celle-ci arrivant bientôt pour Nouveau et pour la majorité des carte AMD/Ati. L'idée est peut-être, comme KDE4 à son époque ;), d'inclure certaines fonctions qui favoriseront la résolution de quelques problèmes.
                  • [^] # Re: Excellent !

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Oui, ben je vais quand même te dire que par expérience, et je suppose dans tous les domaines, faire reposer un projet critique sur la réussite d'autres projets critiques en supposant qu'ils seront "dans les temps" et en sachant qu'ils n'ont aucun compte à te rendre, c'est euh... ah! J'ai bien des mots qui me viennent à l'esprit mais aucun d'adapté à une discussion saine...
    • [^] # Re: Excellent !

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      >Surtout que le nouveau Oxygen est vraiment bien mieux que l'autre.

      Hmm, c'est surtout que le code de Nitrogen a été backporté dans oxygen ;)

      Nitrogen étant un fork d'Oxygen...

      http://kde-look.org/content/show.php/Nitrogen?content=99551
  • # Et sinon

    Posté par . Évalué à 6.

    au lieu de troller le fil d'au-dessus, vous n'auriez pas des résumés équivalents pour d'autres projets ? Je ne sais pas vous mais j'aime bien savoir ce qui se passe chez les autres pour voir ce qui se fait actuellement et ce qu'on va voir arriver ces prochains mois.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.