Journal Test de gnome 3

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
25
1
avr.
2011

A une semaine de la sortie de gnome 3, je me suis décidé à tester Gnome 3 pour savoir si j'allais migrer ou attendre une version plus peaufinée.
Je me suis donc dirigé vers le site de gnome 3, et j'ai téléchargé leur live CD basé sur Fedora. Première bonne surprise, alors que je pensais que j'allais passer en mode dégradé à cause des drivers, je me suis retrouvé avec des drivers utilisant Gallium r600g. Du coup la composition fonctionnait et Gnome Shell s'est lancé sans souci.
J'avais déjà testé Gnome Shell l'année dernière, et il y a du mieux. L'interface est bien plus aboutie, et on retrouve facilement toutes les applications, c'est même je trouve un net progrès par rapport à Gnome 2. Voici une liste non exhaustive de ce qui ma marqué :

  • Les fenêtres ne se minimisent plus. En effet il n'y a plus de barre des tâches, du coup, les développeurs de Gnome on rendu cette fonctionnalité obsolète. A la place on accède aux fenêtre via le dash (en cliquant sur activities). Pour agrandir la fenêtre sur tout le bureau on la déplace en haut de l'écran (comme sous windows 7), ou on double-clique dessus.
  • Les bureaux virtuels se crées automatiquement en déplaçant les fenêtre via le Menu Activities. Ce qui oblige à faire un clic puis un glisser/déposer dans un nouveau bureau. Il y a heureusement des raccourcis pour déplacer une fenêtre dans un nouveau bureau ou pour changer de bureau sans avoir besoin d'entrer dans le dash.
  • On doit appuyer sur la touche Alt pour faire apparaître le bouton Power-Down dans le menu utilisateur (en haut à droite), par défaut on se voit juste proposer du mettre l'ordinateur en suspend au lieu de l'éteindre.
  • Il n'y a pas encore d'application pour appliquer un thème personnalisé (en tout cas je n'en ai pas vu), et le thème par défaut est je trouve très encombrant surtout quand on est habitué à avoir un thème minimaliste comme elementary
  • Les boîtes de dialogues de configuration système on été refaites, et je ne les trouve pas très au point pour le moment. Surtout que lorsqu'on navigue entre elles, la précédente disparaît (comme sur windows vista et 7), mais leur taille change, ce qui est perturbant. Ils devraient faire en sorte que la taille de la fenêtre ne change pas à la navigation des boites de dialogue de configuration.
  • Il n'y a plus d'icônes sur le bureau, et pour naviguer rapidement via les "places" et "racoucis" de nautilus, on est obligé d'aller retrouver nautilus dans la liste des applications ou le mettre en raccourcis sur le dash. Un menu places directement intégré à Gnome Shell n'aurait pas été du superflu.
  • Il n'y a pas d'intégration avec zeitgeist contrairement à Ubuntu Unity. La fonctionnalité mériterait aussi d'être intégrée. J'espère qu'il y aura une extension pour l'activer avant Gnome 3.2.
  • Il faudra avoir des drivers supportant OpenGL 2.1 pour faire tourner Gnome Shell. Pour les cartes ATI celà ne posera pas de problème grâce aux avancées remarquables des drivers libres Gallium 3D r300g et r600g. Je ne sais pas ce qu'il en est pour NVidia, et Intel.

En conclusion

Au final Gnome 3 change essentiellement la donne via Gnome Shell et le nouveau système de theming du type CSS. Il y a clairement une avancé en terme d'interface homme-machine, même si l'on sent qu'il faudra attendre Gnome 3.2 pour que tout ceci soit peaufiné.

J'étais plutôt sceptique face aux nouveaux concepts de Gnome Shell, surtout après avoir testé l'année dernière une version très fouillis. Finalement, cette dernière mouture a fait des progrès considérables en terme de facilité d'utilisation. Les changement proposés ne manquent pas d'une certaine élégance, et la prise en main est quand même très facile.

À noter aussi que Gnome 3 s'est avéré très stable, et je n'ai pas eu comme à la sortie de KDE 4.0 des bug qui rendaient l'utilisation du bureau impraticable. De ce côté là les développeurs de Gtk et Gnome semblent avoir fait le bon choix en reportant de 6 mois la sortie de leur nouvelle mouture.

  • # Précisions

    Posté par . Évalué à  6 .

    Les fenêtres ne se minimisent pluS

    alt+f9 (alt+clic droit affiche tjrs le menu par ailleurs)

    Il n'y a pas encore d'application pour appliquer un thème personnalisé (en tout cas je n'en ai pas vu

    gnome-tweak-tool (dispo dans les dépôts fedora) et évidemment dconf-editor. Pour les thémes personnalisés, une extension du shell est en cours de développement mais les extensions ne sont pas encore prêtes à être distribuées.

    Il n'y a plus d'icônes sur le bureau

    Tu peux demander à ce que nautilus gère le bureau, mais par défaut, ça n'a pas de sens puisque le bureau est centré sur l'application désormais.

    Les boites de dialogues de configuration système on été refaites, et je ne les trouve pas très au point pour le moment

    Ça s'inspire de Mac OS X plutôt, le but c'est de centraliser tout les panels de configuration dans une seule application et graphiquement cohérente. Reste quelques trucs à peaufiner mais ça me semble pas trop mal.

    Il n'y a pas d'intégration avec zeitgeist contrairement à Ubunu Unity

    Zeitgeist n'a pas été inclus à GNOME (principalement à cause de l'obstination de son mainteneur d'ailleurs)

    Je ne sais pas ce qu'il en est pour NVidia, et Intel.

    Quelques bogues avec Intel mais que Dave Airlie est en train de corriger dans les pilotes mesa.

    • [^] # Re: Précisions

      Posté par . Évalué à  4 .

      dconf-editor ca c'est du progres niveau interface humain-machine...

    • [^] # Re: Précisions

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Je ne sais pas ce qu'il en est pour NVidia, et Intel.

      Pour nvidia on va dire qu'avec le pilote nouveau c'est stable mais pour l'instant les mises à jour journalières (plénoasme???) font que certains artefact apparraissent. Par exemple, les icones ddu menu application sont floues et/ou blanches. En cours de résolution.
      Par contre j'ai aussi une agréable impression avec ce nouveau gnome même si on est un peu perdu au début...

      Une feature que je trouve intéressant c'est de mener une fenêtre à droite de l'écran et une autre à gauche. Comme cela les deux seront directement ajustées pour l'écran sans se chevaucher et en plein écran. Super pratique pour comparer du code ou avoir 2 fenêtres côtes à côtes sans se galérer à les ajuster...

    • [^] # Re: Précisions

      Posté par . Évalué à  2 .

      Tu peux demander à ce que nautilus gère le bureau, mais par défaut, ça n'a pas de sens puisque le bureau est centré sur l'application désormais.

      Eh non, perdu, l'option a été supprimée de nautilus 3.0. Il est par contre possible d'utiliser d'autres gestionnaires de bureau comme par exemple xfdesktop.

      • [^] # Re: Précisions

        Posté par . Évalué à  2 .

        Au temps pour moi, la version courante dans Fedora rawhide le propose encore (nautilus 3.0 a été compilé hier)

  • # Pareil

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    J'ai testé le Live CD OpenSuse:

    • Impossible de savoir si une fenetre est maximisable donc pas très pratique... (on s'acharne à double cliquer sur la barre de titre sans savoir pourquoi cela ne fonctionne pas).

    • Plein de gens ont dit que Gnome3 aurait un mode de compatibilité avec Gnome2, c'est une vaste blague, en mode dégradé, on a un gnome-panel minimialiste (menu, bureaux, ...) non configurable. On comprend mieux pourquoi Gnome2 a été forké.

    • Je trouve que l'accès aux applications n'est pas très pratique, on ne le voit pas directement mais surtout il faut plusieurs mouvements de souris pour les atteindre, peut etre qu'un menu Activités et un menu Applications auraient été les bienvenus.

    • Les buttons précédent/suivant de nautilus sont en contradiction total avec l'IHM de Gnome (à droite dans la barre d'outils). Par contre, un dev Gnome m'a dit que c'était le choix d'une seul personne un peu obtu.

    • Dommage de ne pas avoir un thème Gtk2/Gtk3 homogène, à ma connaissance, seul QtCurve et Oxygen (KDE) permette d'avoir un thème Gtk2/Gtk3 identique.

    • Le thème gnome-shell par défaut est moche ou plutot inexistant: c'est noir, juste noir... (meme pas un petit dégradé).

    • Les jeux gnome semblent totalement d'un autre temps

    • Evolution reste lent et trop complexe à mon gout, il y'a encore du boulot:
      http://adishatz.1s.fr/~gnumdk/evolution.png
      http://adishatz.1s.fr/~gnumdk/kmail.png

    Sinon, effectivement, mutter est vraiment efficace, pour une première release c'est nickel, les applis sont plutot stables (un petit bug dans l'outils de capture d'écran qui ne capture pas une fenêtre seule) mais sinon c'est du bon boulot.

    Voilà, pour le coté fonctionnel, j'ai une petit tendance à préférer Unity mais bon: Gnome 3.0 is not Gnome 3 ;)

  • # Quel jour on est?

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 . Dernière modification : le 01/04/11 à 23:41

    Résumons :

    • On ne peut plus réduire simplement les fenêtres (les fenêtres réduites, c'était trop compliqué pour l'utilisateur)
    • On n'a plus d'icônes sur le bureau (trop compliqué pour l'utilisateur)
    • On ne voit plus le bouton éteindre facilement (éteindre l'ordinateur est trop compliqué pour l'utilisateur, il n'a qu'à se contenter de la veille, beaucoup plus simple)

    Roadmap pour Gnome4 :

    • Supprimer tout menu, trop compliqué
    • Supprimer toute fenêtre à gérer de façon compliquée par l'utilisateur. Les applications prendront toute la place par défaut. Un utilisateur normal ne devrait pas avoir besoin de plus d'une application à la fois. Dconf permettra de déverrouiller un lanceur pour les autres.
    • Supprimer les thèmes. Ce sera beaucoup plus simple à régler.
    • Supprimer le "G", le "m" et le "e" de Gnome. "no", c'est bien plus simple et rapide à taper pour l'utilisateur. Une étude sur les interfaces homme-machine est en cours pour voir si la suppression du "n" et/ou du "o" aurait un impact significatif sur l'expérience utilisateur.
    • Soit dit en passant, un utilisateur ne devrait pas avoir besoin de clavier pour utiliser son ordinateur. Le clavier est une interface d'entrée obsolète avec trop de touches, induisant à la confusion et facilitant les fautes de frappe. Deux pistes sont à l'étude:
    • un clavier purement ASCII, mais simplifié pour enlever les touches trop compliquées
    • plus de clavier du tout
    • La souris aussi devrait être simplifiée. Les seniors sont toujours perdus avec les boutons, alors qu'un seul, voire zéro bouton, ce sera plus simple à gérer. D'ailleurs, on envisage d'éliminer complètement la souris, parce que quand on a des difficultés à utiliser une main, il vaut mieux la laisser là où elle est.
    • Enfin, afin que les utilisateurs les moins aguerris ne soient pas trop perdus devant leur ordinateur, une fonction permettra de ralentir les animations et vidéos à l'écran afin qu'ils aient le temps de suivre.
    • Étant donné que tous ces changements permettront de considérablement simplifier le matériel informatique nécessaire à une utilisation quotidienne, il est fort possible que le projet Gnome lui-même se lance dans le domaine en proposant une implémentation de référence, ouverte, bien entendu. Ce projet matériel, dont plusieurs prototypes sont en réalité déjà disponibles, pour l'implémentation de référence, a d'ores et déjà un nom : Aquarium.

    -----------> [ ]

    • [^] # Re: Quel jour on est?

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Voici en exclusivité le code source complet de la première alpha de gnome 4:

      int main(void)
      {
          return 0;
      }
      
      • [^] # Re: Quel jour on est?

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Trop complexe...

        void main (void)
        {
        }
        
        • [^] # Re: Quel jour on est?

          Posté par . Évalué à  6 .

          Non ce sera :

          using System; {

          class Gnome 
          {
              static void Main() 
              {
              }
          }
          

          }

          Bah oui gnome4 sera en C# !

          • [^] # Re: Quel jour on est?

            Posté par . Évalué à  6 .

            Quitte à simplifier, j’imaginais plutôt un :

            #!/usr/bin/sh
            
            • [^] # Re: Quel jour on est?

              Posté par . Évalué à  8 .

              Gnome Shell... je commence à comprendre

            • [^] # Re: Quel jour on est?

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              Je crois que /bin/sh est plus portable! (Déjà, c'était bien essayé de pas mettre bash, bravo!)

              • [^] # Re: Quel jour on est?

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Tu voulais peut-être écrire plutôt :

                #!/usr/bin/env sh
                
                • [^] # Re: Quel jour on est?

                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                  Ah oui, effectivement! (Bien que la pratique du /usr/bin/env recèle parfois quelques pièges ...)

                  À propos, je ne connais pas de système où /bin/sh n'est pas le bon choix de shell, soit absent, soit incompatible, tu peux m'aider à combler ça?

      • [^] # Re: Quel jour on est?

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Salut, ta version me plaît beaucoup. J'ai une version plus portable qui nous permettra d'augmenter considérablement les nombre de plate-formes visées :)

        #include <stdlib.h>
        int main(void)
        {
            return EXIT_SUCCESS;
        }
        
    • [^] # Re: Quel jour on est?

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Les choix ergonomiques arbitraires que l'on doit contourner en appuyant sur 5 touches à la fois me donnent envie de partir en courant.
      Moi qui avait décidé d'arrêter le support Windoze aux amis pour me simplifier la vie, je crois que je vais pas tarder à faire de même avec Ubuntu (et rester peinard avec Arch et Awesome)...

      • [^] # Re: Quel jour on est?

        Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

        Ca tombe bien, Ubuntu n'utilisera pas Gnome3 mais Unity ;)

        • [^] # Re: Quel jour on est?

          Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

          Ok, autant pour moi. Mais on ne m'ôtera pas de l'idée que ça devient lourdingue à débugger, Ubuntu, et que ça en devient même une preuve flagrante que Linux n'a aucun intérêt à chercher à être « prêt pour le desktop » ou « Michu-compliant » (aïe, ça va moinsser, je sent).

          • [^] # Re: Quel jour on est?

            Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

            Ca c'est parce que t'es devenu vieux et que y'a 10 ans ce te plaisait de voir comment fonctionnait ton OS et aujourd'hui tu as la flemme...

            Parce que bon, je sous Arch, et à service égale, j'ai pas trop vu de diff avec Ubuntu ;) (hormis l'init mais une fois de plus: RTFM)

            • [^] # Re: Quel jour on est?

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              Non non, je cherche réellement à régler les problèmes, et je suis toujours curieux de savoir comment fonctionne mon système. C'en est même passionnant, quand on voit l'évolution depuis 10 ans, ou même depuis seulement 2 ans que je suis Arch, mon système a énormément évolué, et en bien (par exemple, l'init justement : je viens de passer sous systemd, ça dépote ! Avec du SSD, le boot doit être quasi instantané).

  • # J'ai testé aussi...

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    C'est amusant, je constate les mêmes choses et n'arrive pas du tout aux même conclusions...

    http://yeknan.free.fr/dc2/index.php?post/2011/03/18/J-ai-teste-gnome-3

  • # Xfce…

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Eh bien, vu les modifications, j'ai envie de dire qu'heureusement qu'il y a Xfce pour l'avenir.

    Parce que bon, l'entrée « Arrêter » planquée, la maximisation planquée et tout, ça me semble de la régression en terme de fonctionnalités.

    KDE 4 ⇒ on passe sous GNOME
    GNOME 3 ⇒ on passe sous Xfce ?

    • [^] # Re: Xfce…

      Posté par . Évalué à  1 .

      Où bien on reste sous OpenBox !

    • [^] # Re: Xfce…

      Posté par . Évalué à  0 .

      Le seul manque c'est le bouton "arrêter" dont on ne peut deviner comment y accéder à première vue. (à seconde vue on essaie comme sous macosx le bouton alt pour afficher un menu différent).
      La maximisation est parfaitement accessible.

      Quand tu essaies Gnome 3, tu te rends compte qu'il y a de vrais progrès en matière d'ergonomie, intuititvé, "utilisabilité", etc même si ce gnome 3 est épuré.

      Les "fonctionnalités" n'ont que peu d'intêret en elles-mêmes si elle n'apportent rien à l'utilisateur. Il n'y a qu'à voir le résultat avec KDE.

      • [^] # Re: Xfce…

        Posté par . Évalué à  2 .

        Au pire, on se déconnecte et on arrête depuis GDM. C'est pas la panacée, mais c'est moins insurmontable.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Xfce…

        Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

        C'est clair que les gens ont l'air d'être frustrés par leurs petite habitudes qui sont dérangées... Je le serai sans doute un peu, mais pas longtemps à mon avis.

        De nombreux choix sont très logiques, et une interface épurée c'est une interface intuitive. L'interface idéale, comme le dit si bien ploum, c'est ça:

        Titre de l'image

        Une collègue me parlait d'interaction homme-machine et m'a posé cette question... Comment faire la meilleur interface pour la jauge de carburant d'une voiture ? J'ai imaginé un tas de truc, mais rien qui corresponde en au besoin réel de l'utilisateur: savoir combien de kilomètres tu peux encore rouler. La meilleure jauge, c'est donc quand il n'y a pas de jauge. "There is no spoon".

        GNOME 3 cherche à changer la manière dont on interagit avec un système informatique. Se plaindre des changements, c'est l'éternel débat entre ceux qui veulent un workflow plus efficace et intuitif, et ceux qui veulent conserver leurs habitudes coûte que coute. On avait déjà eu droit à
        Nautilus spatial vs navigationnel ("ouin, c'est nul ça ouvre plein de fenêtres, on dirait Win95"). Maintenant, avec gnome-shell on a droit au refrain:
        "Je veux pouvoir maximiser l'application en cliquant sur un bouton", alors que dans un système idéal, l'utilisateur n'aurait même pas à gérer ses fenêtres lui même. Idem avec "je veux avoir des icônes sur le bureau". Ah oui, le bureau qui est en général recouvert par tes applications, que tu dois réduire avant de pouvoir y accéder ?

        Bref, certains choix du projet GNOME sont sans doute hasardeux, certaines valeurs par défaut peut être mauvaises, et certains bugs encore présents, mais GNOME 3.2 sera le temps du retour d'expérience.

        Je suis content que GNOME ait accompli un gros boulot pour faire avancer le débat, non sans une prise de risque. Pourquoi les interfaces graphiques devraient être figées ? Parce que "640k should be enough for everyone" ?

        • [^] # Re: Xfce…

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          alors que dans un système idéal, l'utilisateur n'aurait même pas à gérer ses fenêtres lui même.

          Ca s'appelle un smartphone et laisse moi douter que ce soit un système idéal...

          • [^] # Re: Xfce…

            Posté par . Évalué à  2 .

            Entre un ordinateur et un smartphone, il y a une marge qui fait que l'usage et les pratiques ne sont pas les mêmes.

            Ne serait-ce que la taille de l'écran ou l'interaction (souris vs tactile), entre autres.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Xfce…

          Posté par . Évalué à  -1 .

          Au sujet de l'interface idéale. Les développeurs GNOME pensent que, l'utilisateur pouvant ne pas savoir ce qu'il veut vraiment, il est préferable de choisir à sa place et de lui laisser aucune possibilité de choix.

        • [^] # Re: Xfce…

          Posté par . Évalué à  7 .

          C'est clair que les gens ont l'air d'être frustrés par leurs petite habitudes qui sont dérangées... Je le serai sans doute un peu, mais pas longtemps à mon avis.

          Faut pas tout confondre.
          Par rapport à l'utilisation " actuelle ", tu vas avoir ce qui va être détecté comme des régressions, et ce qui va être détecté comme une fonctionnalité inutile. Plus un mode de fonctionnement qui peut plaire.
          Tout le monde est en train de se prendre pour " ergonome ", alors que l'utilisateur, il veut juste que le système fasse ce que lui veut que le système fasse.

          De nombreux choix sont très logiques, et une interface épurée c'est une interface intuitive. L'interface idéale, comme le dit si bien ploum, c'est ça:

          Non, un tableau unicolore sans rien, ça n'est pas intuitif. C'est juste un tableau unicolore sans rien.
          Et plutôt que de raisonner pour les autres, je préfèrerais lire des gens qui parlent de leur expérience, de ce qui les gêne et de ce qu'ils apprécient. Mais moi, quand je lis : " absence de bouton d'arrêt ", je bondis. C'est complètement hors de propos. Et dans mon cas, c'est une raison pour NE PAS utiliser gnome3. Et personne ne pourra jamais me convaincre que " c'est pour mon bien" .
          Il n'y a pas que ça, il existe le fait qu'apparemment il va falloir faire le triple de mouvements et de clics pour " lancer une application".

          Une collègue me parlait d'interaction homme-machine et m'a posé cette question... Comment faire la meilleur interface pour la jauge de carburant d'une voiture ? J'ai imaginé un tas de truc, mais rien qui corresponde en au besoin réel de l'utilisateur: savoir combien de kilomètres tu peux encore rouler. La meilleure jauge, c'est donc quand il n'y a pas de jauge. "There is no spoon".

          C'est bien le complexe de l'ergonome ça... Une jauge, c'est un objet qui donne une indication. Moi tu me proposes une voiture sans jauge, je ne te l'achète pas. Tu me bousilles ma jauge sur ma voiture, je t'explose le crâne. :) Si tu me proposes autre chose, et que cet autre chose me fait tomber en panne sèche, je te dynamite. :)

          GNOME 3 cherche à changer la manière dont on interagit avec un système informatique. Se plaindre des changements, c'est l'éternel débat entre ceux qui veulent un workflow plus efficace et intuitif, et ceux qui veulent conserver leurs habitudes coûte que coute. On avait déjà eu droit à Nautilus spatial vs navigationnel ("ouin, c'est nul ça ouvre plein de fenêtres, on dirait Win95"). Maintenant, avec gnome-shell on a droit au refrain: "Je veux pouvoir maximiser l'application en cliquant sur un bouton", alors que dans un système idéal, l'utilisateur n'aurait même pas à gérer ses fenêtres lui même.

          pareil que pour la jauge. Il y a plein de bonnes raisons pour " gérer ses fenêtres soi-mêmes ". Il y a 6.8 Milliards de " systèmes idéaux ". Le système " simpliste " n'en est qu'un parmi les 6.8 milliards. ( et en tout cas, à l'usage, être obligé de faire 3 mouvements pour voir la température de la mer là où dans le système précédent il n'en fallait qu'un, c'est une régression à mon sens ).

          Idem avec "je veux avoir des icônes sur le bureau". Ah oui, le bureau qui est en général recouvert par tes applications, que tu dois réduire avant de pouvoir y accéder ?

          non, c'est une vue de l'esprit.
          1- Multibureau
          2- Applis en mode fenêtre qui laissent accéder aux icônes
          3- raccourci clavier qui réduit toutes les fenêtres.

          En gros, la plupart du temps, un doubleclic sur l'icône de l'appli la place directement au premier plan.

          Là à la place de ça tu proposes :
          - Ouvrir le menu contextuel truc.
          - prendre 1 appli: cliquer dessus,
          - maintenir la prise ( maintenir le clic enfoncé ) glisser l'appli dans un autre espace ( bouger la souris jusqu'à provoquer le contexte de l'autre espace )( si ça marche, le glisser déposé, c'est pas pour les manchots ).
          - ouvrir l'autre espace en cliquant dessus pour accéder à l'appli.

          Excuse moi de trouver ça une très mauvaise réponse à une question pas forcément pertinente.

          Bref, certains choix du projet GNOME sont sans doute hasardeux, certaines valeurs par défaut peut être mauvaises, et certains bugs encore présents, mais GNOME 3.2 sera le temps du retour d'expérience.

          Je suis content que GNOME ait accompli un gros boulot pour faire avancer le débat, non sans une prise de risque. Pourquoi les interfaces graphiques devraient être figées ? Parce que "640k should be enough for everyone" ?

          Pourquoi est-ce que donner son avis sur une proposition, aux yeux de certains, placent directement l'utilisateur insatisfait dans la catégorie des gens " figés " ?
          Le problème que j'ai décris, je l'ai retrouvé aussi sur KDE où, pour certaines actions, il faut 2 mouvements de plus sur KDE4 que sur KDE3.
          Je pense que beaucoup de personnes oublient que l'ergonomie, c'est d'abord la facilité d'utilisation réelle ( hors phases d'apprentissage, j'entends ). Et jusqu'à preuve du contraire, cliquer sur un objet pour engendrer une action est la chose la plus simple, intuitive et la plus facile qui ait existé, après la ligne de commande.

          Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

          • [^] # Re: Xfce…

            Posté par . Évalué à  2 .

            "absence de bouton d'arrêt", je bondis. C'est complètement hors de propos

            Oui, personne n'a dit non plus que toutes les décisions étaient bonnes et avaient un sens.

            Moi tu me proposes une voiture sans jauge, je ne te l'achète pas.

            Le tout est de savoir pourquoi tu utilises la jauge. Souvent c'est pour estimer "au pif", d'un coup d'oeil, la distance que la voiture peut encore parcourir avant d'aller à la pompe. Si on avait une info fiable du nombre de km restants en lieu et place de la jauge j'imagine que tu ne t'en porterais pas plus mal...

            3- raccourci clavier qui réduit toutes les fenêtres.

            Essaie la touche super.

            maintenir la prise ( maintenir le clic enfoncé ) glisser l'appli dans un autre espace ( bouger la souris jusqu'à provoquer le contexte de l'autre espace )( si ça marche, le glisser déposé, c'est pas pour les manchots ).

            Cliquer sur l'appli en question dans les favoris à gauche fonctionne aussi et affiche la fenêtre dans le workspace courant.

            Pourquoi est-ce que donner son avis sur une proposition, aux yeux de certains, placent directement l'utilisateur insatisfait dans la catégorie des gens " figés " ?

            Je pense surtout qu'il faut laisser aux gens l'occasion de tester gnome shell un certain temps et d'émettre des opinions. Certains choix se révèleront mauvais, d'autres seront adoptés. Certains aimeront, d'autre pas. C'est tout.

            • [^] # Re: Xfce…

              Posté par . Évalué à  3 .

              Le tout est de savoir pourquoi tu utilises la jauge. Souvent c'est pour estimer "au pif", d'un coup d'oeil, la distance que la voiture peut encore parcourir avant d'aller à la pompe. Si on avait une info fiable du nombre de km restants en lieu et place de la jauge j'imagine que tu ne t'en porterais pas plus mal...

              Ben c'est surtout impossible... Puisque les lois de la physique nous apprennent que l'énergie consommée dépend de notre action sur la pédale de gauche. :)
              Je préfère savoir combien il me reste dans le réservoir qu'un obscur calcul qui ne prendra jamais en compte la réalité de mes déplacements.
              Par exemple, j'ai 30 litres. Je sais qu'avec 10 litres, je peux faire les 150 km de montagne ( les derniers avant d'arriver ) et qu'avec 20 litres, je peux faire les 400 premiers kilomètres d'autoroute en calant mon compteur entre 100 et 125 km/h. J'ai une indication qui me dit, alors que j'arrive au pied des montagnes en question, que je peux faire encore 200 km, et je sais que j'ai une station ici et la prochaine à 175 km. Un simple coup d'oeil à la jauge me force à refaire le plein. L'indication " fiable " qui alors s'avère fausse , parce que sans aucun rapport avec la réalité physique de la route, ou le changement de conducteur, ou autre, m'incite à ne pas faire le plein. Ce cas est valable aussi en retour de week end ou vacances vers les bouchons Parisiens.

              La jauge transpose une réalité physique ( la quantité de liquide dans le réservoir ). C'est mon cerveau et mon expérience qui me permettent de prendre la décision, en fonction de ce que je sais des possibilités d'approvisionnement et des prix pratiqués.

              L'indicateur de kilomètres restants n'est qu'une interprétation, de toutes façons fausse, qui ne m'est d'aucune utilité.

              Essaie la touche super.

              Super + lancement de la souris dans le coin supérieur gauche= ? :)
              C'est typiquement une interface tablette.
              J'attends en fait ( en + de ce qui existe ) :
              - Le retour des fenêtres et des listes des apps par bureau
              - Le sélecteur de bureaux avec 6 à 12 bureaux virtuels ( en polygone 3D )
              ( Le bouton + et - pour ajouter des bureaux , c'est pas mal du tout Mais l'action supplémentaire consistant à cliquer sur le bureau pour activer le bureau en cours et l'aplication dessus, c'est pas bon ).
              - La possibilité de ranger des trucs dans les bandeaux
              - La possibilité d'escamoter les bandeaux
              - La possibilité de déplacer les bandeaux où je veux comme je veux
              - La possibilité de ne les placer que sur une portion de l'espace alloué.
              - Les menus contextuels par clic droit et clic milieu sur les espaces vides et sur les bandeaux.
              - La possibilité de régler ces menus en ajoutant des éléments moi-même. comme je l'entends.
              - La réduction de 85% de la largeur du bandeau de gauche ( le Dash ).
              - Un bouton " reset défauts" qui remet l'interface par défaut ( gnome 3 ).
              - La division par 4 de la taille des 2 autres bandeaux ( l'invisible du bas et celui du haut ) - La division par 4 de la taille des polices sur le bureau
              - Les effets kikoo sur les fenêtres me manquent déjà. Et je refuse de m'en passer plus que tout le reste. :)
              - Un fond d'écran par bureau virtuel. :)
              - La suppression de l'effet kikoo de la séparation en 2 de l'écran quand on colle une appli sur le côté gauche ou droit de la fenêtre.

              Bon tout ça, je suis sûr que ça va faire du travail avant d'être comblé .

              Pour gnome3 actuel sinon, je félicite le travail accompli , ça ressemble à une façon de virer les barres séparées en 25 espaces inutiles qu'on avait dans Gnome-2.16 .
              C'est une feuille blanche qu'il va falloir remplir ( bien remplie déjà pour les tablettes ).

              et j'espère que le cube 3D de Compiz va encore plus donner un effet kikoo à nos bureaux. :) Par contre, je me vois mal dans un soft à utiliser ses menus et me retrouver " fenêtres réduites " parce que le mouvement de la souris a été déctecté en " réduction de toutes les fenêtres et affichage du bureau " ...

              Ah oui, et autre chose: Un logiciel qui se ferme, on n'a aucun repère visuel .
              Un logiciel qui change de couleur en arrière plan non plus.

              Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

      • [^] # Re: Xfce…

        Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

        Le seul manque c'est le bouton "arrêter"

        Oh que non. Le mode bordel pour la liste des logiciels, c'est aussi une régression majeure.

        • [^] # Re: Xfce…

          Posté par . Évalué à  1 .

          Pas du tout. Les catégories sont toujours là.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Xfce…

            Posté par . Évalué à  2 .

            Même avec les catégories, cela reste un "gros menu avec de grosses icones et beaucoup d'espace entre et autour". Et ça, cela fait toujours ressortir un mode "gros bordel" même bien rangé, ici aussi :( Et là, pour remplacer le "menu" actuel, sans tomber dans un "gros truc bien gras", c'est pas évident. Il est probable qu'ici le superflu aide : en animant un menu semi-rond par exemple, où les catégories sont bien visibles en premier. Mais aussi avoir une base mime, complétée en auto par un bon gros file, pourrais aider à se passer de l'utilisation du menu, mais aujourd'hui on encore le reflexe "je lance l'appli je glisse-dépose le fichier [où du moins "vais chercher le fichier] au lieu de cliquer sur le fichier directement. Je ne sais pas... Bref remplacer le menu n'est pas chose évidente.

            • [^] # Re: Xfce…

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              Oui, on a surtout aujourd'hui plein de logiciel qui n'ouvre pas de fichiers...

              Sinon, je ne juge pas encore cette ui, car j'ai mis du temps a aimer kickoff sous KDE donc après, il y'a aussi la phase de transition.

              Par contre, elle est pas accessible directement, ca c'est nul.

          • [^] # Re: Xfce…

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Aaaah, chouette ! Tu as une source pour confirmer cette bonne nouvelle ?

            • [^] # Re: Xfce…

              Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

              Ben, il suffit d'utiliser gnome 3 :p

              Et ca fait un moment que c'est là... Depuis que je teste le livecd opensuse...

              • [^] # Re: Xfce…

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Je viens d'essayer, et pas de GNOME Shell du tout, je tombe sur un GNOME tout à fait classique. C'est peut-être parce que GNOME Shell est infoutu de fonctionner sans OpenGL, auquel cas → poubelle.

                • [^] # Re: Xfce…

                  Posté par . Évalué à  1 .

                  GNOME Shell est infoutu de fonctionner sans OpenGL

                  Non c'est pire que ca, il faut un version mini d'openGL avec les bonnes extensions, sinon ca marche pas. Donc pour les vieux PC et portables avec des cartes graphiques un peu vieilles, tu as droit a une version castree de Gnome.

                  Avec Unity, c'est a peine mieux, mais au moins le fallback sur Unity2D est pas trop mal et tu gardes la meme interface.

  • # Fedora 15 Alpha & Gnome 3

    Posté par . Évalué à  3 .

    J'ai testé Fedora 15 Alpha, dans un premier temps dans une VM (donc en mode restreint). J'ai pris peur et me suis dit que je continuerai d'utiliser OpenBox, rien que pour le fait qu'on peut le configurer au poil de f!on près.

    Mais du coup, j'ai voulu tester « l'expérience complète ». Du coup, création de Live USB (économie de CD), et c'est franchement le jour et la nuit.

    J'ai été hyper désorienté lorsque j'ai voulu paramétrer un minimum Gnome 3 (proxy, affichage, thème). En effet, leur interface tout-en-un demande à avoir un « mode avancé », avec tous les items qui étaient présents dans le menu « Système / Préférences » & « Système / Administration ». Le déplacement des fenêtres est (volontairement ?) lent, c'est même rebutant.

    J'ai également essayé sur un TabletPC, et bonne surprise, l'écran tactile était reconnu directement et semi-fonctionnel (je n'ai pas trouvé la possibilité de calibrer la dalle avec le pilote « usbtouchscreen »).

    Donc, pour conclure, bonnes impressions globales mais très désorientant... A suivre de près.

  • # gnome shell

    Posté par . Évalué à  4 .

    on accède aux fenêtre via le dash
    Bash est trop complexe, la simplification passe par dash, ils ont raison. (vendredi inside)

    agrandir la fenêtre sur tout le bureau on la déplace en haut de l'écran (comme sous windows 7)
    Comme sous kde3,x avec un clique une configuration

    bureaux virtuels se crées automatiquement en déplaçant les fenêtre via le Menu Activities. Ce qui oblige à faire un clic puis un glisser/déposer
    Comme sous maemo, une bonne idée, mais en moins bien. Une évolution, mais aucun gain.

    Il y a heureusement des raccourcis
    Le truc pratique serait d'avoir la création d'un bureau et le palcement de l'application sur celui ci, automatique lors du lancement de la nouvelle appli.

    on est obligé d'aller retrouver nautilus dans la liste des applications ou le mettre en raccourcis sur le dash
    Tu n'a pas encore, visiblement, eu besoin du glisser déposer. Raaa zut, mais c'est une fonction obsolète. Oui, mais ils n'ont pas encore intégré un "super" menu "envoyer vers", qui permette de passer tout type de document vers une autre appli ou un autre matériel...

    par défaut on se voit juste proposer du mettre l'ordinateur en suspend
    Perso j'ai configuré des ordi "michu ready" comme ceci, et c'est parfait. Le bémol est que ces ordi ont un support au poil pour ça, ce qui n'est pas le cas de tous...

    Il faudra avoir des drivers supportant OpenGL 2.1 pour faire tourner Gnome Shell
    ça, pour moi, c'est rédhibitoire. Ce n'est pas l'utilisation d'OpenGL, c'est génial ça, c'est l'absence d'un mode basique qui n'enlève pas les fonctions basique au bureau. Or le mode basique de gnome3 enlève les fonctions basiques ( voir le commentaire de gnnumdk ici : en mode dégradé, on a un gnome-panel minimialiste (menu, bureaux, ...) non configurable Que les fonctions basiques et essentielles, ainsi que la présentation du bureau, de gnome3 ne puissent pas se passer d'opengl sera source de perte d'utilisateurs probablement.

    J'étais plutôt sceptique face aux nouveaux concepts de Gnome Shell
    Moi aussi, et je le reste, bien que, comme toi, les avancées sont là et bien visible. On est encore loin d'une simplication réelle : ce sont des évolutions, souvent, et bonnes (jugement) mais ces évolutions ne mènent pas à une simplication d'usage réelle.

    • [^] # Re: gnome shell

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Le vendredi 01 avril 2011 à 12:54 +0200, tankey a écrit :

      bureaux virtuels se crées automatiquement en déplaçant les fenêtre via le Menu Activities. Ce qui oblige à faire un clic puis un glisser/déposer Comme sous maemo, une bonne idée, mais en moins bien. Une évolution, mais aucun gain.

      comment tu fais ça sous maemo ?

      Il y a heureusement des raccourcis Le truc pratique serait d'avoir la création d'un bureau et le palcement de l'application sur celui ci, automatique lors du lancement de la nouvelle appli.

      C'est faisable sous awesome avec Shifty
      https://awesome.naquadah.org/wiki/Shifty

      • [^] # Re: gnome shell

        Posté par . Évalué à  2 .

        s/maemo/moblin
        sorry

        moblin fait cela par défaut : une nouvelle application de lancée = création d'un nouveau "bureau" = switch automatique vers celui ci. Fermeture de l'application = fermeture du bureau = retour automatique vers le précédent.

        • [^] # Re: gnome shell

          Posté par . Évalué à  4 .

          Et dans cette optique, je pense que le "gestionnaire de fichiers" devient totalement obsolète. Il serait éclaté en fonctions. Fonctions présentes selon le contexte : "envoyer vers" sur un click droit, multi-sélection de fichiers dans une application thématique, visibilité du type de fichiers selon l'application thématique, base mime solidifiée et enrichie automatiquement. Bref le "gestionnaire de fichiers" en tant qu'application indépendante est probablement un concept obsolète pour le bureau de mr tout le monde.

  • # Mais à qui servent les environnements Desktop?

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Longtemps je n'ai pas utilisé d'environnement «desktop» mais me suis baladé entre ION, WMAKER et quelques autres WM. La seule fonctionnalité des «desktop» qui me manquait, c'est la petite magie des fichiers DESKTOP qui permettent au «file manager» de proposer quelques alternatives pertinentes lorsqu'on veut maniper un fichier: le luxe quoi! Le point qui m'a définitivement séduit dans XFCE, outre la légèreté, c'est quelques thèmes bien rétros et la petite horloge «so XCLOCK» qu'on peut mettre dans leur PANEL. Ça paraît un peu «cheap» comme liste de «killer features» mais vu que dans une session typique je lance un terminal, un EMACS et un SEAMONKEY point barre (chacun maximisé, avec une police DVJU MONOTYPE 18 pour ne pas trop me fatiguer à lire) ...

    Beaucoup de bla-bla pour dire que les fonctionnalités des environnements «desktop», je ne m'en sers tellement pas que je n'en connais même pas la liste! Si on sait un tant soit peu se servir d'un système UNIX, un WM et un FM potables, c'est tout ce qui compte, non? Et à la rigueur le FM n'est pas indispensable!

    Il me semble que l'intérêt principal des environnements «desktop» est de rendre la machine facile à utiliser pour celui qui veut en savoir le moins possible. Avoir un tel système sous la main permet de l'utiliser comme base pour déployer une solution logicielle sophistiquée dans une entreprise. Par exemple, on peut proposer à un cabinet d'avocats d'affaires le déploiement de stations de travail, intégrant une suite de bureautique, des méthodes de sauvegarde, quelques mesure de sécurité et encore quelques outils spécifiques. En disposant d'un environnement «desktop» à la GNOME, KDE ou XFCE pour relier entre eux tous ces éléments on se libère de la contrainte culturelle obligeant les avocats, pour continuer sur cet exemple, à travailler sous MS-Windows: le temps d'adaptation au nouveau système devrait être rapide.

    À mon sens, pour être le plus utile, un environnement «desktop» doit-être, dans son mode «sortie d'usine», aussi banal, consensuel et peu innovant que possible. C'est pas folichon, mais dans ce type de projet, la place des paris risqués est à l'horizon de ce que l'utilisateur flemmard et pas très formé peu voir, pas sur le devant de la scène.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.