Journal festival de grosses

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
5
17
avr.
2009
aufeminin.com nous livre un article passionnant sur les grosses qui s'affichent :
http://www.aufeminin.com/looks-stars/stars-rondes-photos-d64(...)

alors dans la liste on a :
- Scarlett Johansonn
- Eva Mendez
- Hayden Panetierre
- Kate Winslett
- Lilly Allen
- Salma Hayek

que des grosses, qu'il dit l'article !

... enfin ronde, mais une femme ronde n'a t elle pas du gras en trop ? n'est elle pas grosse finalement ?

toutes des grosses ! ... et pendant ce temps, l'anorexie tue.
  • # L'explication

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    c'est que vu la liste, et sans aller voir l'article bien sûr, peut-être que les grosses ne sont pas là où tu le crois...

    Oui, la porte, je sais...
    • [^] # Re: L'explication

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      je comprends donc que les grosses sont avec les missiles ...
    • [^] # Re: L'explication

      Posté par . Évalué à 10.

      Surtout qu'étant allé voir rapidement les photos en questions, si ça c'est "grosse", "normal" veut dire mourir d'anorexie.
      • [^] # Re: L'explication

        Posté par . Évalué à 5.

        +10000

        Voilà bien un article qui va arranger les choses.
      • [^] # Re: L'explication

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Je suis hélas d'accord avec ce constat. Et à chaque fois ça me désole au plus haut point. Il fallait que je le dise, ça me révolte tellement.

        Mesdames, n'ayez pas honte de vos formes, énormément d'hommes ne trouvent pas qu'une silhouette filiforme soit le comble du sexy.
        • [^] # Re: L'explication

          Posté par . Évalué à 9.

          Le jour où t'arriveras à faire comprendre ça à certaines...
          Parce que bon, le coup du "faut avoir de gros seins" toussa toussa, on peut comprendre, dans la mesure où y a une "demande" masculine !
          Mais le coup du "faut qu'on voit les os de ma hanche et mes côtes", là j'ai du mal à comprendre !
          Y a vraiment des mecs en ce bas-monde qui flashent sur le look "rescapée d'Auschwitz" ???
          • [^] # Re: L'explication

            Posté par . Évalué à 2.

            Faut de tout pour faire un monde, et chacun est libre. Ou devrait l'être. Quand je vois des nénettes se ruiner la santé pour ressembler aux photos des magazines, je me dis qu'elles feraient mieux de se payer des cours de retouche d'image...

            http://www.glennferon.com/portfolio1/
          • [^] # Re: L'explication

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Y a vraiment des mecs en ce bas-monde qui flashent sur le look "rescapée d'Auschwitz" ???
            Réponse courte: oui
            Réponse un poil plus longue: le pourcentage des _vrais_ amateurs de maigres est faible (je suppose). Pour les autres, tu leur présentes une bien maigre comme dans les magasines. Ils trouvent qu'elle est canon. Maintenant tu leur présentes en vrai (pas de maquillage pour gommer les rougeurs, pas d'éclairage pour donner un super teint, pas de ventilateur pour faire voler les cheveux, pas d'habits pour masquer la diformité globale de 1m82 pour 55kg) éh bien... comment dire... :-)

            Je connais une ado vraiment maigre. Sa mère prétends qu'elle est fine et belle. La vérité c'est qu'en maillot de bain elle est franchement repoussante. Les genoux aussi gros que les cuisses, les poignets qui ressortent. Heureusement qu'elle entretien sa ligne en ne mangeant que très peu. Manger ça fait grossir, dixit la môme, et les gros c'est moche. Ces deux points sont vrais, elle ne précise cependant pas que les vraiment maigres c'est moche aussi :-)
            • [^] # Re: L'explication

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Manger ça fait grossir, dixit la môme
              Il faudrait surtout lui apprendre que manger permet de vivre!

              Je trouve ce genre de remarque hallucinante.

              On verra bientôt des gens dire que respirer c'est dans dangereux à cause des < insérez ici le mot que vous voulez > qu'il y a dans l'air.
              Ce jour là j'attendrai qu'ils arrêtent de respirer, juste pour voir!

              Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

              • [^] # Re: L'explication

                Posté par . Évalué à 3.

                Boire c'est dangereux. J'ai raison, parce que l'eau est responsable de plusieurs décès par ans. D'ailleurs, c'est le composant principal des pluies acides.
                • [^] # Re: L'explication

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Vivre, c'est dangereux. J'ai raison, car si je n'étais pas né, je ne pourrais pas mourir.
                  D'aucuns disent même que la vie est une maladie sexuellement transmissible.

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: L'explication

                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                Je suis d'accord. Et c'est du même ordre que la tendance du moment ou on nous explique que <insérer ici une pratique de la vie courante> est cancérigène.

                Manger de la viande est cancérigène.
                Trop peu dormir est cancérigène
                Trop dormir est cancérigène.
                Le stress est cancérigène.
                Boire est cancérigène.
                Vieillir est cancérigène.

                Moi je préfère carrément dire "vivre est cancérigène". Ainsi, soit on se tire une balle tout de suite, soit on arrête avec ces conneries et on profite de la vie qui est déjà assez courte.
                • [^] # Re: L'explication

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Le fait est qu'apparement, le nombre de personnes atteintes de cancer dans notre société est en augmentation [préciser la source].

                  Manger de la viande est ptet très bon, mais manger de la viande dopée aux hormones, c'est moyen.
                  Respirer c'est bien entendu essentiel, mais respirer l'air des rues des grandes villes, bof.

                  Aaaaaaaaaaad lib

                  Je vois pas en quoi un peu de lucidité sur les risques induits par notre mode de vie t'empêchent de "profiter de la vie".
                  • [^] # Re: L'explication

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Le fait est qu'apparement, le nombre de personnes atteintes de cancer dans notre société est en augmentation [préciser la source].

                    Ouép, et préciser en quoi ça n'est pas lié à l'amélioration des méthodes permettant de discerner un cancer d'une autre affection.

                    Manger de la viande est ptet très bon, mais manger de la viande dopée aux hormones, c'est moyen.

                    Heureusement que, hors les citadins esclaves de leur mode de vie, il reste possible de manger de la viande propre ;)

                    Respirer c'est bien entendu essentiel, mais respirer l'air des rues des grandes villes, bof.

                    Clairement. Mais à partir du moment où l'on y vit, autant respirer cet air vicié que rien du tout, non?

                    Je vois pas en quoi un peu de lucidité sur les risques induits par notre mode de vie t'empêchent de "profiter de la vie".

                    Un peu de lucidité, c'est bien. Trop de lucidité (ou une lucidité qui ne serait pas accompagnée d'une certaine capacité à relativiser) n'est certainement pas bon pour l'étanchéité de l'estomac :)
              • [^] # Re: L'explication

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                "On verra bientôt des gens dire que respirer c'est dans dangereux à cause des < insérez ici le mot que vous voulez > qu'il y a dans l'air.
                Ce jour là j'attendrai qu'ils arrêtent de respirer, juste pour voir!"

                Quelque chose me dit que la sélection naturelle oeuvrerait à tour de bras dans ce cas ...
                Loin de moi l'idée que ça pourrait être utile à la société : qui veut lancer cette mode ? ^_^
              • [^] # Re: L'explication

                Posté par . Évalué à 5.

                On verra bientôt des gens dire que respirer c'est dans dangereux à cause des < insérez ici le mot que vous voulez > qu'il y a dans l'air. Ce jour là j'attendrai qu'ils arrêtent de respirer, juste pour voir! Pas besoin d'attendre, c'est de notoriété publique que l'oxygène est toxique et que c'est parce que le corps humain produit des défenses antioxydantes que l'on se porte bien (ça set à ça les vitamines). Mais en cas d'insuffisance, l'oxygène peut être à l'origine de cancer et de plein d'autres désagréments (arthrites, diabètes etc...). De plus l'oxygène participe au vieillissement des cellules.
              • [^] # Re: L'explication

                Posté par . Évalué à 3.

                Oui ! Respirer c'est dangereux, ça dégage du CO2, gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique.

                Il faut donc arrêter de manger (ça fait grossir) et de respirer (ça réchauffe la planète).
        • [^] # Re: L'explication

          Posté par . Évalué à 2.

          Remarque sexiste. Peut être qu'avant de plaire a un (des) homme(s) une femme doit se plaire à elle même, nan? Ou c'est pas important ?
          • [^] # Re: L'explication

            Posté par . Évalué à 6.

            Et si le regard (approbateur) des autres était une composante essentielle pour se plaire à soi-même?
            • [^] # Re: L'explication

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              ca fait plaisir de voir que l'on plait.

              mais que c'est salissant et blessant quand une personne vous déshabille du regard voire se permet des commentaires ou des gestes obscènes.

              Quant on fini par se rendre compte qu'il y a beaucoup de matteurs qui au final nous font nous ressentir comme de la viande, comme une chose jettable, un produit de consommation ... alors doucement on fini par se demander que faire pour être mieux perçue ?

              certaines vont se cacher sous les vêtements ou le gras, d'autres vont disparaitre à force de régime ... juste pour voir le regard des hommes changer à leur propos.

              La presse n'est que l'écho de ces regards.

              Je te remercie, de me permettre de rappeler le rôle du regard des hommes :)

              de la lecture sur le sujet :
              http://www.scienceshumaines.com/corps-de-femme-2c-regards-d-(...)
              • [^] # Re: L'explication

                Posté par . Évalué à 3.

                Bien sûr que ça fait plaisir (enfin j'ai connu des exceptions ...), mais ça ne doit pas être un but en soit, juste un effet de bord ...
              • [^] # Re: L'explication

                Posté par . Évalué à 6.

                Ne pas se méprendre : je ne cautionne pas les abrutis qui se retournent tous les trois mètres pour reluquer la nénette qu'ils viennent de croiser. Je te dirais bien que j'ai depuis longtemps pris le pli de ne _jamais_ prêter publiquement plus d'attention à une femme que je n'en attacherais à un homme dans la même situation, mais dans mon cas c'est plus par fierté que par respect d'autrui.

                La presse n'est que l'écho de ces regards.

                Oui et non, c'est un cercle vicieux. Certes, si la presse vend c'est que ça s'achète. Mais d'un autre côté, cette dernière (ainsi que le monde de la communication en général) ne se réserve pas qu'à ses clients : les couvertures de journaux sont visibles de loin sur tous les kiosques de la capitale, par exemple. Et, à mon humble avis, ça contribue à entretenir la demande.

                De manière plus générale, et désolé si je suis abject, mais si la situation actuelle perdure c'est que personne n'a vraiment intérêt à ce qu'elle cesse. Les femmes protestent contre l'utilisation de leur corps comme marchandise, mais il y en a trop qui ne sont pas prêtes à ce qu'on arrête de la leur payer. Le jour où suffisamment de femmes refuseront systématiquement toute faveur conditionnée par leurs beaux yeux (pour rester poli), leur message aura autrement plus de poids.
              • [^] # Re: L'explication

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                c'est salissant et blessant quand une personne vous déshabille du regard
                Cela dépends beaucoup de l'opinion que l'on a de soi. La majorité des femmes attache une _énorme_ importance à leur pouvoir de séduction (physique de préférence, mais pas toujours). Logiquement la majorité en question est sensible aux regards et le prenne pour (rare) ou contre (souvent) elles.

                Exemple personnel: dans un train, je regardais à l'extérieur lorsque j'entends chuchoter un peu fort une femme située en dehors de mon champ de vision. Elle était un rang devant moi, sur des sièges en vis-à-vis. Elle explique à sa voisine qu'elle met son sac sur ses jambes car elle se fait matter. Etonné, je regarde à l'intérieur du train quasi désert et me rend compte qu'elle me regarde via le reflet de la vitre.
                --> elle pensait que je la mattais par le reflet
                Les regards sont salissants lorsqu'on pense qu'il le sont.
                D'autres pensent que c'est plutôt le "regardeur" qui est naze. Question de point de vue donc.

                Ce sont les femmes qui s'habillent sexy (certaines), pas les hommes qui les obligent. Ce sont les femmes qui se maquillent, pas les hommes qui les obligent. Ce sont les femmes qui marchandent leur sexualité, pas les hommes. Etc.
                • [^] # Re: L'explication

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Il y a certainement des regards salissants car présupposé comme tel. J'ai expliqué une fois à une collègue que les gens ne la regardaient que parce qu'elle passait son temps à se tirer la jupe quand elle en mettait. Donc oui, il y a des comportements qui attirent l'oeil.

                  J'ai déjà eu affaire à des types qui me regardaient les seins puis le visage puis le corps puis les seins et qui ont un petit sourire de satisfaction après.

                  Rien que ce soir, en allant commander à dîner, un gars s'est arrêté et j'ai cru qu'il me laissait passer avec ma canne. Vue le manque de distance, son hochement de tête pour me "matter" était caractéristique. Et en cas de doute qu'en à son attitude, il s'est permis un sifflement et une remarque après qu'il a pu profiter du mattage de mes fesses.

                  Il y a quelques semaines, j'étais allée prendre un verre à coté de chez moi avec une amie et un ami. Puis sur le retour, un petit groupe de djeunz interpelle le mâle du groupe pour lui demander une clope et un peu d'argent. il n'avait pas de clope et n'avaient pas particulièrement envie de sortir son porte monnaie. Les sus dits djeunz , tout en nous faisant le "balayage/déshabillage", lui ont dit en substance " zyva ! tu as deux bonnasses avec toi et t'es un clodo ? comment tu fais pour te lever de la meuf bonne comme ca sans une thune ? ". être chosifiée ainsi n'est pas agréable.

                  que l'on ait envie d'etre belle, de plaire, n'est en rien une invitation aux regards concupiscents, aux propos obscènes ou à se faire mettre une main aux fesses.

                  Donc oui, c'est triste à dire mais tant que ca commencera par des bandes de djeunz cons pour finir avec des vieux tripoteurs ... il y aura toujours une suspicion évidente envers les mecs qui ne se rendent pas compte de ce qui se passe.

                  Sinon, un détail, il y a eu une expérience sur les regards et la conclusion fut que très souvent, on n'a pas conscience de ses propres mouvements oculaires et de l'ensemble des informations regardées.

                  Ce sont les femmes qui s'habillent sexy (certaines), pas les hommes qui les obligent. Ce sont les femmes qui se maquillent, pas les hommes qui les obligent. Ce sont les femmes qui marchandent leur sexualité, pas les hommes. Etc
                  la notion de consentement forcé existe tant au niveau psychologique qu'au niveau juridique. et j'intive à lire le bouquin " corps de femmes regard d'hommes "
                  • [^] # Re: L'explication

                    Posté par . Évalué à 5.

                    Être un mec ne préserve pas des regards de con, du genre « je vais te montrer que je suis plus fort que toi » ou « t'as pas de Rolex alors t'es qu'un looser* », ni des actions qui en découlent. Et, malheureusement, ces regards ne sont pas tous venus que de mecs.

                    Depuis j'ai quitté la ville et que je vis comme un sauvage, pas assez à mon goût cependant. Et si quelqu'un vient me chercher... la montage n'est pas fréquentée et les sangliers sont nombreux.... :)

                    * spécialement adapté mais ça fonctionne aussi avec des artifices moins coûteux.

                    The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

                  • [^] # Re: L'explication

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    il y aura toujours une suspicion évidente envers les mecs qui ne se rendent pas compte de ce qui se passe.
                    Je ne suis pas certain qu'ils ne se rendent pas compte. Il y a les tout-simplement-cons qui se contrefichent des autres, et ceux qui estiment qu'une femme habillée sexy est censée assumer (ben oui, montrer ses gambettes et son décoleté est loin d'être anodin, et c'est un acte volontaire).
                    Ceux qui ne se rendent pas compte sont à mon avis une minorité.


                    j'intive à lire le bouquin " corps de femmes regard d'hommes "
                    Je viens de l'ajouter dans le lot de mes lectures :-)
                    • [^] # Re: L'explication

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      il y a les tout-simplement-cons qui se contrefichent des autres, et ceux qui estiment qu'une femme habillée sexy est censée assumer (ben oui, montrer ses gambettes et son décoleté est loin d'être anodin, et c'est un acte volontaire).

                      là est tout le problème.

                      un homme peut montrer ses gambettes sans que cela soit sexuel.
                      une femme qui montre ses gambettes c'est nécessairement sexy.

                      un homme peut porter un débardeur près du corps sans que cela soi sexuel.
                      une femme qui porte un debardeur ou un top montrant autant de cage thoracique qu'un homme, cela sera quand meme un décolté à connotation sexuelle.

                      un homme peut etre torse nu dans une piscine voire en pleine rue sans que cela soit sexuellement connoté.
                      une femme au torse nu, c'est une exhibition sexuelle ( http://www.rue89.com/rue69/2009/04/10/deux-fourgons-et-douze(...) ).

                      Franchement, si dès qu'une femme montre une once de surface de peau cela est réprimandé et taxé comme " attitude sexy et provocante " ...
                      si pour être une femme bien et non une salope, une pute, une cochonne, une seductrice, une allumeuse, il ne faut pas montrer son corps ...

                      franchement messieurs, elle est ou la différence avec les regles de pudeurs musulmanes où la femme doit être couverte de la tete au pied ( avec le visage ou non inclus ) ?

                      franchement, n'est ce pas hypocrite comme discours ?
                      Pourquoi ne pas dire les choses clairement, et dire une femme " bien et respectable " doit etre couverte, et ce, sans invoquer de lois divines, mais juste en disant que les mecs sont des gros cons pervers incapable de respecter une femme et donc pour proteger les femmes il faut les couvrir ?

                      en fait, cela n'est il pas aussi une extension de ceci ?
                      http://www.sexactu.com/2009/03/08/le-courage-des-hommes-lhon(...)

                      elle est où structurellement la différence avec les attitudes que l'on retrouve dans ces "pays d'incultes arriérés " où la femme se doit d'etre soumise, couverte et obéissante envers les hommes ?

                      s'il vous plait ...

                      là n'est il pas tout le problème ?
                      • [^] # Re: L'explication

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        Je ne suis pas d'accord du tout avec ce que tu écris. C'est un débat sans fin de toutes manière :-)
                        D'autant plus que tu prétends ne pas trouver les hommes sexy (si ils montrent leurs jambes, tu indiques que ce n'est pas sexy, si ils montrent le haut non plus. Il reste l'appareil urogénital et les fesses, choses cachées en principe) et que tu prétends que les femmes, quoi qu'elles fassent, sont sexy.

                        Un homme: http://www.homme-avenue.com/fre/catalogue/lingerie-homme/sho(...)
                        Une femme: http://accel6.mettre-put-idata.over-blog.com/630x470-000000/(...)
                        Cet homme qui se promène avec son boxer moulant et son débardeur devant une école, je pense qu'il termine sa journée en garde à vue. Par contre la femme en talons aiguille, minijupe et décoleté n'a rien à craindre de ce côté là.



                        un homme peut montrer ses gambettes sans que cela soit sexuel.
                        une femme qui montre ses gambettes c'est nécessairement sexy.

                        Un homme en short est considéré comme sexy par certains/certaines, pas par d'autres. Un homme en pantacour/pantatrèscourt est souvent considéré comme étant sexy (si il est pas mal bien entendu). J'ai quelques ex-collègues masculins qui ont eu des "éloges" de la part de pas mal de femmes lorsqu'ils venaient en montrant leurs beaux mollets. Je ne parle même pas de montrer les cuisses.

                        Une femme en short "normal" en été n'a jamais été considérée comme étant sexy. Par contre la même en jupe courte choisie spécialement parcequ'elle est très légère, virevolte et se soulève au moindre mouvement, c'est sexy. C'est fait pour être sexy, et ça l'est. Alors que le short "normal" n'est pas fait pour être sexy, et personne ne le trouve sexy (presque personne, on mets les lourds de côté).

                        C'est tout la différence entre pas fait pour être sexy:
                        http://www.linternaute.com/femmes/luxe_mode/pantalon-short/s(...)
                        et fait pour être sexy:
                        http://www.fashiontribu.com/images/short_diesel_cherone_85E.(...)



                        un homme peut porter un débardeur près du corps sans que cela soi sexuel.
                        Il se trouve que je porte souvent des hauts très ajustés ou très moulants. La plupart du temps considérés comme étant sexy. Je ne porte pas ça n'importe où, ni avec n'importe qui. Par exemple je n'en porte pas au club de danse. Et les femmes qui y viennent ne sont pas non plus habillées comme des... heu... sexy. Elles sont habillées "normalement".


                        une femme qui porte un debardeur ou un top montrant autant de cage thoracique qu'un homme, cela sera quand meme un décolté à connotation sexuelle.
                        Une femme portant un haut moulant le fait volontairement pour mettre en valeur ses seins (si c'est involontaire, elle a de gros problèmes au niveau du cerveau). Le but est d'être sexy, il est normal que ça marche.
                        Pour les hommes, certains mettent en avant leurs formes (genre moi avec certaines tenues, mais pas n'importe où encore une fois), d'autres mettent en avant leur pilosité. Dans ces deux cas, c'est sexy. C'est fait pour, ils ne s'en plaignent pas.
                        http://img98.echo.cx/img98/1641/javiergomezmunozb7sn.jpg
                        http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://dueldestars.div(...)
                        Ces deux hommes en montrent beaucoup moins qu'une femme avec décoleté. Pourtant leur tenues est considérée comme étant sexy.
                      • [^] # Re: L'explication

                        Posté par . Évalué à 5.

                        elle est où structurellement la différence avec les attitudes que l'on retrouve dans ces "pays d'incultes arriérés " où la femme se doit d'etre soumise, couverte et obéissante envers les hommes ?

                        Et pourquoi faudrait-il une différence structurelle ? Ce sont des sociétés humaines comme les autres... Certaines tenues vestimentaires (chez les hommes aussi, oui oui) sont jugées choquantes ou inadéquates, d'autres pas.

                        Quant à dire que les hommes, eux, ont le droit de se balader torse nu, ça me fait rigoler : force est de constater dans les rues parisiennes que, même au plus fort de l'été, très peu ont envie de, ou osent, exercer ce droit. Ou encore : si tu te ramènes à un mariage ou à un enterrement en short, tu seras regardé de travers.

                        Croire que l'on devrait pouvoir montrer son corps parce qu'il est naturel est idiot : à partir du moment où l'on fait partie de la société, plus rien n'est naturel. La preuve, ce corps, il est souvent lavé (soigné, maquillé, rasé, épilé, entretenu) ; les façons de marcher, de se tenir, etc. font partie d'un apprentissage social.
                  • [^] # Re: L'explication

                    Posté par . Évalué à 6.

                    J'ai déjà eu affaire à des types qui me regardaient les seins puis le visage puis le corps puis les seins et qui ont un petit sourire de satisfaction après.

                    Ça arrive. Chez certaines, c'est tout simplement impossible de faire autrement : simple question de distance focale :>

                    Il y a quelques semaines, j'étais allée prendre un verre à coté de chez moi avec une amie et un ami. Puis sur le retour, un petit groupe de djeunz interpelle le mâle du groupe pour lui demander une clope et un peu d'argent. il n'avait pas de clope et n'avaient pas particulièrement envie de sortir son porte monnaie. Les sus dits djeunz , tout en nous faisant le "balayage/déshabillage", lui ont dit en substance " zyva ! tu as deux bonnasses avec toi et t'es un clodo ? comment tu fais pour te lever de la meuf bonne comme ca sans une thune ? ". être chosifiée ainsi n'est pas agréable.

                    Comme exemple du comportement généralement détestable des mâles, tu ne trouves rien de mieux qu'une bande de blaireaux en mal de reconnaissance?

                    que l'on ait envie d'etre belle, de plaire, n'est en rien une invitation aux regards concupiscents, aux propos obscènes ou à se faire mettre une main aux fesses.

                    Donc il faudrait que vous nous plaisiez sans qu'on vous regarde? Ou bien que seuls ceux qui vous agréent aient le droit?

                    Donc oui, c'est triste à dire mais tant que ca commencera par des bandes de djeunz cons pour finir avec des vieux tripoteurs ... il y aura toujours une suspicion évidente envers les mecs qui ne se rendent pas compte de ce qui se passe.

                    L'analyse est juste, la conclusion pas forcément. Si les jeunes et les vieux sont spécialement matteurs, ça ne veut pas dire qu'ils l'ont été (ou le seront) toute leur vie. C'est juste que ce sont deux périodes pendant lesquelles on est plus sujet à la frustration (soit parce que "ça ne veut toujours pas venir", soit parce qu'on se souvient trop bien de l'époque où ça venait tout seul).

                    Sinon, un détail, il y a eu une expérience sur les regards et la conclusion fut que très souvent, on n'a pas conscience de ses propres mouvements oculaires et de l'ensemble des informations regardées.

                    Diantre, j'avais jamais pensé à ranger une paire de seins dans la catégorie "information" ;)

                    Blague à part, c'est vrai, mais ça n'est pas limité aux regards des hommes sur les femmes. Le regard insistant que tu vas porter sur l'infirmité d'untel/unetelle, sur la paire de chaussures essoufflée d'un autre... les exemples sont légions, et même pas forcément signe d'une attirance particulière. Typiquement, quand je vois débouler une femme avec avec gorge particulièrement généreuse, je la regarde forcément. Mais - chacun ses goûts - c'est le plus souvent pour la plaindre (ou comprendre comment elle arrive à conserver la position verticale, selon mon niveau d'ébriété).

                    C'est ainsi, on regarde ce qui se voit. Quand il s'agit d'un point sur lequel le regardé risque de très mal le vivre (cas de l'infirmité), on a généralement le réflexe - pas toujours heureux - de regarder ailleurs. Quand c'est quelque-chose qui est manifestement mis en valeur, on serait bien con de feindre n'avoir rien vu (note: je suis bien con, en la matière, et on ne risque pas de me prendre un jour en train de siffler quelqu'un dans la rue).

                    la notion de consentement forcé existe tant au niveau psychologique qu'au niveau juridique.

                    Ça existe, mais c'est à double tranchant. On pourrait assez facilement considérer que certaines tenues/attitudes force le consentement tacite qu'est le regard.
                    • [^] # Re: L'explication

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Comme exemple du comportement généralement détestable des mâles, tu ne trouves rien de mieux qu'une bande de blaireaux en mal de reconnaissance?


                      N'avais je pas pris la précaution de donner un exempe avec un "gars" qui était ce que l'on va appeler un "européen mûr" :
                      Rien que ce soir, en allant commander à dîner, un gars s'est arrêté et j'ai cru qu'il me laissait passer avec ma canne. Vue le manque de distance, son hochement de tête pour me "matter" était caractéristique. Et en cas de doute qu'en à son attitude, il s'est permis un sifflement et une remarque après qu'il a pu profiter du mattage de mes fesses.

                      Donc il faudrait que vous nous plaisiez sans qu'on vous regarde? Ou bien que seuls ceux qui vous agréent aient le droit?
                      Que vous nous regardiez est agréable ...
                      mais fait cette expérience simple :
                      expérience 1 - regarde ta copine avec un sourire en ayant à l'esprit les images d'enfance issu de " mon voisin totoro " ... laisse aller ton esprit tout en restant focaliser sur des souvenirs sans rien de sexuel ... et regarde sa réaction.

                      expérience 2 - regarde ta copine dans la rue avec un sourire en ayant à l'esprit tout un ensemble de scène fortement excitante et à caractère pornographique ... laisse aller ton esprit tout en restant focaliser sur des images à tres forte connotation sexuelle, pornographique ... et regarde sa réaction.

                      si tu n'as pas de copine, tu peux prendre un ami à toi.

                      il y a un truc tout con, cela s'appelle le regard, qui en fait repose sur les muscles du visage, et ces muscles ont la particularité de ne pas être réellement contrôlable. ce qui fait que souvent, ton expression faciale révèle le contenu de tes pensées.

                      la conclusion pas forcément
                      Et pourtant, l'exemple de la vitre me parait caractéristique. Donc, du fait qu'il y a des types aux regards salissants, il restera une suspicion envers les types qui adoptent certains comportements de ces tordus. C'est en cela que je parle des hommes qui ne se rendent pas compte [du fait qu'ils usent à des fins honnêtes des subterfuges de dégoutants personnages].

                      Et j'en reviens à mes histoires d'expérience faciale ... pour faire comprendre l'ampleur du quiproquo. Car il y a aussi des mateurs qui matent avec un regard angélique pensant qu'ainsi ils flattent la dame ou passent pour des gars biens.

                      Donc, oui, il y a une éducation des hommes à faire.

                      On pourrait assez facilement considérer que certaines tenues/attitudes force le consentement tacite qu'est le regard.
                      je t'invite à lire mon commentaire précédent sur les comportements du mâle occidentale face aux femmes.

                      et pour ne pas me répéter, je te propose cette vidéo flashkipu :
                      http://www.youtube.com/watch?v=GqqCgtxWf0E

                      à ce propos, et en revoyant la vidéo ...
                      si un homme porte un bermuda et un caleçon, et qu'en bougeant les jambes il laisse transparaitre subrepticement ( et par mégarde ) une partie de son appareil génital. Il y aura des regards gênées des femmes et des hommes, et tout le monde s'arrangera à ne pas fixer le dit appareil.
                      si une femme porte une jupe ( pas une mini-jupe, juste une jupe s'arretant aux genoux ), il y aura toujours un connard pour s'installer dans l'axe et matter.

                      la femme reste condamnée aux pantalons amples et aux jupes extra longues et larges avec des poids aux ourlets pour qu'elle ne puisse s'envoler ? pour qu'il n'y ait aucun malentendu sur sa " bienséance " et sa volonté de ne pas être considérée comme une chose sexuelle ?
                      • [^] # Re: L'explication

                        Posté par . Évalué à 3.

                        N'avais je pas pris la précaution de donner un exempe avec un "gars" qui était ce que l'on va appeler un "européen mûr"

                        Certes (quoique le caractère "européen" soit à mon avis une information superflue). Mais reste que sur deux exemples, l'un des deux est franchement bancal. On est très loin de la généralité.

                        si tu n'as pas de copine, tu peux prendre un ami à toi.

                        Je demande graveleusement la permission de réutiliser cette phrase sortie de tout contexte.

                        ton expression faciale révèle le contenu de tes pensées.

                        Modulo une très grosse part d'interprétation, liée à l'état d'esprit actuel de l'interpréteur/euse. Pour ton expérience - qui reste intéressante néanmoins - l'effet sera largement biaisé par le fait qu'éventuellement la copine a eu le "bonheur" de repousser les avances de 12 pénibles depuis le matin.

                        si un homme porte un bermuda et un caleçon, et qu'en bougeant les jambes il laisse transparaitre subrepticement ( et par mégarde ) une partie de son appareil génital. Il y aura des regards gênées des femmes et des hommes, et tout le monde s'arrangera à ne pas fixer le dit appareil.

                        Cela doit dépendre des milieux, alors. Parce qu'à chaque fois que j'ai été en présence d'une "révélation" de ce genre, ça s'est soldé par un gros foutage de gueule.

                        si une femme porte une jupe ( pas une mini-jupe, juste une jupe s'arretant aux genoux ), il y aura toujours un connard pour s'installer dans l'axe et matter.

                        Remplace "toujours" par "souvent", et je te suis. Mais clairement, il n'y a pas _toujours_ un connard pour matter une fille en jupe assise. Je suis sincèrement désolé si, dans ton cas, c'est systématique (mais auquel cas, ne t'ayant a priori jamais rencontré, je me sens un peu outré par les généralités sur le "mâle occidental" dont je suis génétiquement un représentant parmi d'autres).

                        et pour ne pas me répéter, je te propose cette vidéo flashkipu :

                        Et sinon, tu as d'autres clichés du genre? Déjà que Youn n'a pas trop l'habitude de me faire rire, mais dans le genre on a rarement fait plus crétin. Qu'est ce que ça (dé)montre, à part qu'il existe un grand nombre de synonymes de "pute" dans la langue française? Et que, par un phénomène d'assymétrie assez peu révélateur, le pendant masculin de ces expressions ne contient pas la même connotation? On est à la limite du sophisme pur et simple, non?

                        la femme reste condamnée aux pantalons amples et aux jupes extra longues et larges avec des poids aux ourlets pour qu'elle ne puisse s'envoler ? pour qu'il n'y ait aucun malentendu sur sa " bienséance " et sa volonté de ne pas être considérée comme une chose sexuelle ?

                        Non. Homme ou femme, quand on montre sa viande, on assume. Un mec qui se balade torse nu sur la voie publique, sauf à être à proximité de la plage ou à ce qu'il fasse 40 à l'ombre (et encore), c'est un beauf. Et si à toi, il te semble que la société accepte plus facilement ce genre de choses qu'un décolleté outrageux/généreux (selon qu'on apprécie ou pas), c'est peut-être aussi que tu ne portes pas le même regard sur les hommes que celui qu'ils se portent les uns aux autres. De même que ta vision des femmes est forcément différente de celles que les hommes en ont. Enfin il me semble, il est tard.
                        • [^] # Re: L'explication

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Des mecs qui montrent leurs torses en pleine rue, serait équivalent à des femmes topless en pleine rue ... et non avec un décolleté. Et un détail, la taille des seins ne se choisit généralement pas ( sauf à se payer 4000€ d'implants ou de réductions mammaires ), donc une femme avec une poitrine généreuse se voit nécessairement obligée de porter que des cols roulés car la moindre ouverture transformerait cela en une orgie pornographique ?

                          pas envie de chipoter plus ... juste une question qui montre le problème :
                          - combien de femmes par an agressent physiquement des hommes parce que les hommes ont une tenue "sexy" ?
                          - combien d'hommes par an agressent physiquement des femmes uniquement parce qu'elles ont une tenue "sexy" ?

                          Le jour où ces deux nombres seront équivalent, ton discours aura un sens.

                          T'es tu déjà fait courser par un mec ou une femme juste pour ta tenue ? moi oui, une fois par un mec et uniquement parce que je rentrais chez moi tard et que je portais ( entre autre ) une jupe.

                          Pour résumer ta pensée, oui il semble important de se prémunir contre la misandrie. Mais restons sérieux, la misandrie si elle existe sur certains aspects précis et de manière scandaleuse, elle reste globalement théorique ...

                          si tu n'as pas de copine, tu peux prendre un ami à toi.
                          Je demande graveleusement la permission de réutiliser cette phrase sortie de tout contexte.
                          Si c'est pour justifier ta drague d'autres geeks, là ca fait un peu sophisme ;)
                          • [^] # Re: L'explication

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Je me rappelle que quand un ami portait un kilt, les filles l'abordaient à cause de ça.

                            Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                          • [^] # Re: L'explication

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Des mecs qui montrent leurs torses en pleine rue, serait équivalent à des femmes topless en pleine rue ... et non avec un décolleté.

                            Si ce qui te choque est qu'on (comprendre: la société) ne considère pas de la même manière la poitrine d'un homme et celle d'une femme, alors oui, effectivement, il y a une différence. Là où je te suis moins, c'est que prétendre qu'il n'y en a pas chamboule _beaucoup_ de choses. Cela ne serait pas forcément un mal, mais clairement ça n'est pas pour demain. Chez une femme, la poitrine joue un rôle dans la relation au mâle, alors que pas tellement l'inverse (voire pas du tout). A contrario, la musculature chez l'homme joue un rôle bien plus important que chez la femme, dans ce contexte là. Je ne dis pas que c'est juste, je ne dis pas que c'est inéluctable. Juste que c'est comme ça pour l'instant, et que ce n'est pas le genre de choses qui change en une génération.

                            - combien de femmes par an agressent physiquement des hommes parce que les hommes ont une tenue "sexy" ?
                            - combien d'hommes par an agressent physiquement des femmes uniquement parce qu'elles ont une tenue "sexy" ?


                            Combien de femmes agressent physiquement des hommes tout court?
                            Combien d'hommes agressent physiquement des femmes tout court?

                            Comment tu peux arriver à considérer la tenue comme un facteur déterminant dans ces conditions?

                            T'es tu déjà fait courser par un mec ou une femme juste pour ta tenue ? moi oui, une fois par un mec et uniquement parce que je rentrais chez moi tard et que je portais ( entre autre ) une jupe.

                            C'est moche. Mais parce que ça t'es arrivé une fois (et, ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit, c'est inqualifiable de la part du mec qui a fait çà) ne signifie pas que c'est une affaire courante, ni que c'est le signe d'une quelconque inégalité sexuelle.

                            Et puis bon, tu incrimines ta tenue, mais rien ne dit qu'il ne t'aurait pas coursée si tu avais été en pantalon. Tu es peut-être juste irrésistible, je n'en sais rien.

                            (et comme on dit chez moi : on court plus vite avec la jupe relevée qu'avec le pantalon baissé)

                            Pour résumer ta pensée, oui il semble important de se prémunir contre la misandrie.

                            Objection, votre honneur. Ca ne résume absolument pas pensée, un de mes propos (et encore).

                            Mais restons sérieux, la misandrie si elle existe sur certains aspects précis et de manière scandaleuse, elle reste globalement théorique ...

                            Si elle existe, en quoi est-elle théorique? Je veux à la limite bien admettre qu'elle soit largement moins répandue que son opposé. Mais j'ai déjà un gros problème de définition. Un homme tient la porte à une femme : est-ce une preuve de misogynie? d'irrespect?

                            Soit ce comportement n'est condamnable que quand il est associé à une intention douteuse (soit parce qu'on considère cette femme incapable de se démerder, ou inférieure, ou qu'on cherche une occasion de la contempler plus longuement, ou que sais-je d'autre), et on rentre sur le terrain glissant du procès d'intention.

                            Soit ce comportement est condamnable en tant que tel, et auquel cas je veux changer de monde tout de suite.

                            Comme pour beaucoup de choses, il ne suffit que d'un petit changement de point de vue pour renverser totalement les conclusions. Tu vois la course effrénée de certains hommes comme une atteinte à ta condition de femme? Je trouve au contraire que l'ascendant qu'exercent les femmes sur nous est une atteinte à ma liberté d'homme.

                            Si tu veux le fond de ma pensée (et je conçois d'avance qu'elle risque fort de te choquer), une grande partie des avancées récentes en matière d'égalité hommes/femmes se sont faites en dépit du bon sens.

                            Que les femmes votent, ça semble une évidence. Qu'elles aient accès aux mêmes professions que les hommes, c'est normal. Qu'elles puissent s'habiller comme bon leur sens (dans la limite de la décence imposée à tous : ne pas montrer ses parties génitales, et j'en passe), j'aurais du mal à m'y opposer sans sombrer dans la caricature rétrograde.

                            Par contre, cette "libération" a largement contribué à déresponsabiliser les hommes dans leurs rapports aux femmes. Et si certaines femmes ont réussi à très bien tirer leur épingle du jeu, il y en a (et en aura) beaucoup qui sont perdantes dans l'affaire. Parce que, statistiquement, les mecs qu'elles rencontreront n'auront d'égards que le minimum syndical. Parce que, pour reprendre une idée trop fréquemment entendue, "elles ont voulu l'égalité, elles l'ont". Parce qu'effectivement, vouloir prendre soin de sa femme est pratiquement devenu un concept réactionnaire.

                            Il y a eu longtemps un équilibre délicat du pouvoir entre hommes et femmes, les premiers ayant la force et le droit pour eux, les secondes ayant pour elles un rôle d'arrière-cour beaucoup plus subtil et difficile à quantifier (surtout a posteriori). La situation était imparfaite, et nécessitait des réajustements. Certains, utiles, ont été apportés (cf. plus haut). D'autres, tout aussi utiles, ne l'ont pas été (notamment une certaines moralisation du comportement des hommes). À la place, on a - d'une certaine manière - abaissé la femme au rang de l'homme.

                            Je serais le dernier à souhaiter le retour massif de la femme au foyer. Par contre, je ne supporte pas l'idée qu'une femme qui souhaite l'être - au foyer - soit forcément considérée comme une victime soumise ou une oisive complète.

                            Pour donner dans la caricature facile (et injuste, j'en conviens), le courant "féministe" (au sens large) pourrait se résumer en deux idées :

                            1) Les hommes sont des porcs abjects incapables de contrôler leurs pulsions, bafouant nos droits les plus élémentaires, se complaisant dans un premier degré atterrant, conservant par la force des privilèges qui ne leur reviennent pas de droit, et dirigeant le monde de manière tout à fait illégitime.
                            2) On veut faire pareil.


                            Si c'est pour justifier ta drague d'autres geeks, là ca fait un peu sophisme ;)

                            Ah non! D'abord parce que je ne drague pas de geeks (la consanguinité des idées, je suis contre). Ensuite parce que "hors contexte", ça veut dire "hors contexte". Et que cette phrase, seule, est juste superbe de concision :)
                            • [^] # Re: L'explicationt

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              - combien de femmes par an agressent physiquement des hommes parce que les hommes ont une tenue "sexy" ?
                              - combien d'hommes par an agressent physiquement des femmes uniquement parce qu'elles ont une tenue "sexy" ?

                              Combien de femmes agressent physiquement des hommes tout court?
                              Combien d'hommes agressent physiquement des femmes tout court?


                              ne parlions nous pas des tenues des femmes qui si elles dévoilent une once de leur corps n'ont que ce qu'elles méritent ? ( ou j'exagère :p )

                              Je pourrais etre vilaine en délimitant plus :
                              - combien de femmes agressées par des femmes ?
                              - combien de femmes agressées par des homme hétéro ?
                              - combien de femmes agressées par des homme homo ?
                              - combien d'hommes hétéro agressées par des femmes ?
                              - combien d'hommes homo agressées par des femmes ?
                              - combien d'hommes hétéro agressées par des hommes hétéro ?
                              - combien d'hommes homo agressées par des hommes hétéro ?
                              - combien d'hommes hétéro agressées par des hommes homo ?
                              - combien d'hommes homo agressées par des hommes homo ?

                              Tu vois le problème ?
                              Le mâle hétéro se démarque un peu trop dans sa violence très souvent connoté sexuellement envers la population féminine ou homosexuelle ( H/F confondu ).

                              Je te rejoins sur le fait que la libération de la femme n'est pas un réel succès. par contre, la libération de la femme se fera par la libération des hommes du modèle patriarcal.

                              Sérieusement, la mode masculine n'est elle pas affligeante ?
                              - jean+polo/pull ou costume+cravate ou survetement
                              - ne parlons pas des chaussures monochromes dépressives : noir ou marron

                              Et pour ce qui est du gars qui porte un kilt, ce mec est un mec largement plus libéré que la horde de pingouins en costumes ! un mec libéré plaira plus qu'un mec coincé dans un carcan. Des jupes pour hommes existent, des cultures entières ont des jupes et des robes pour hommes, pourquoi les mecs doivent se cantonner à ces quelques panoplies ?

                              libérez vous !

                              Par contre, ce n'est pas à la femme de libérer l'homme, c'est aux hommes eux meme de se prendre par la main pour le faire.

                              Quand les femmes se sont libérées, toutes les femmes n'étaient pas derrière à les soutenir, aujourd'hui encore, il y a un clivage qui est encore perceptible dans certains milieux.
                              • [^] # Re: L'explicationt

                                Posté par . Évalué à 2.

                                ne parlions nous pas des tenues des femmes qui si elles dévoilent une once de leur corps n'ont que ce qu'elles méritent ? ( ou j'exagère :p )

                                J'opterais pour la seconde solution, avec ta permission. Ou alors c'est moi qui ait exagéré au coup d'avant. Ou alors les deux. Mais bref, je ne me reconnais pas du tout dans ta phrase, et n'ait pas l'impression d'avoir dit ça (hors caricature).

                                Je pourrais etre vilaine en délimitant plus :
                                [...]
                                Tu vois le problème ?


                                Je ne nie pas l'existence de crétins patentés au sein de la gent masculine. Je ne cherche même pas d'excuse à leur comportement. Je cherche juste à éviter une vision orientée "guerre des sexes", laquelle n'aurait - à mon humble avis - rien de bon à apporter. Si tu as une solution à apporter contre les excès de certains, je suis tout ouïe. Mais, comme je l'ai déjà noté, je reste en attendant persuadé qu'aucune solution n'existera tant que certaines femmes (et hommes, mais tu ne sembles pas remettre ce point en question) se satisferont pleinement de ce que nous (je me permets de nous ranger temporairement dans le même panier) considérons comme un problème.

                                Je te rejoins sur le fait que la libération de la femme n'est pas un réel succès. par contre, la libération de la femme se fera par la libération des hommes du modèle patriarcal.

                                Marrant, j'ai justement l'impression que les hommes sont aujourd'hui de plus en plus dans un modèle matriarcal : élevés par des femmes, tenus trop souvent à l'écart de leur progéniture (ce qui explique le point précédent), et de manière générale tenus pour responsables de tous les problèmes impliquant à la fois les deux sexes. Et franchement, je ne peux pas dire que ça m'enthousiasme (même si à mon petit niveau je m'en arrange, et suis suffisamment indépendant des femmes pour que ça ne m'empêche pas de vivre).

                                Sérieusement, la mode masculine n'est elle pas affligeante ?

                                s/masculine//

                                Par définition, quand tout le monde s'arrange pour ressembler à son voisin, c'est triste. Et d'autant plus quand il prétend faire ça pour "affirmer sa personnalité" (sic).

                                - jean+polo/pull ou costume+cravate ou survetement

                                Tu schématises. Si tu prends la mode féminine à l'échelle d'un secteur urbain (la région parisienne, typiquement), tu peux aussi extraire un tout petit nombre de tendances hyper-représentées. Pour l'exemple de la RP, la dernière fois que je suis monté à la capitale c'était baggy/sweat à capuche, ballerines/leggin/tunique informe ou tailleur-jupe (au printemps ou en été) ou jupe "fourreau"/bottes (en hiver). Je ne suis pas certain que vous ayez beaucoup à nous apprendre là-dessus (d'autant que - sexisme ahead! - de plus en plus d'hommes s'adonnent désormais à l'achat compulsif de fringues dès qu'ils ont une contrariété).

                                - ne parlons pas des chaussures monochromes dépressives : noir ou marron

                                Ah, enfin! Je les attendais, les chaussures. C'est vrai que nous autres, on arrive à survivre avec une seule paire de chaussures (unie, de surcroît). Blague à part, j'ai du mal à considérer les pseudo-baskets multicolores (matinées arbre de noël) comme un forme de progrès. Et force est de reconnaître que ces couleurs (ainsi que le vert caca d'oie des bottes en caoutchouc, mais tout le monde ne vit pas à la campagne) ont un gros avantage : ça tolère bien la crasse. Alors que rien que les grôles en cuir retourné jaune (popularisées par Caterpilar du temps où j'étais lycéen) elles ressemblent rapidement à rien à cause de pluie, projections diverses, boue et j'en passe. C'est peut-être moins frappant en ville, cela dit.

                                Et pour ce qui est du gars qui porte un kilt, ce mec est un mec largement plus libéré que la horde de pingouins en costumes ! un mec libéré plaira plus qu'un mec coincé dans un carcan. Des jupes pour hommes existent, des cultures entières ont des jupes et des robes pour hommes, pourquoi les mecs doivent se cantonner à ces quelques panoplies ?

                                Parce que changer ce qui ne va pas, ça fait déjà suffisamment de remous pour qu'on ne s'amuse pas à chambouler systématiquement ce qui ne pose pas de souci majeur (comme l'usage quasi-universel du pantalon chez le mâle occidental moderne)?

                                libérez vous !

                                Marrant. On nous a expliqué que le pantalon était une liberté nouvelle pour la femme, que ça lui permettait de se sentir plus libre de ses mouvements, de courir, etc. Et maintenant, tu nous propose de nous libérer en troquant nos pantalons contre des jupes. Je serais (davantage) parano, j'y verrais une tentative revancharde de nous asservir :p

                                Par contre, ce n'est pas à la femme de libérer l'homme, c'est aux hommes eux meme de se prendre par la main pour le faire.

                                Tout dépend de quoi l'homme est "prisonnier", non? Si c'est la femme qui a la clé, elle a son rôle à jouer dans la libération.

                                Quand les femmes se sont libérées, toutes les femmes n'étaient pas derrière à les soutenir, aujourd'hui encore, il y a un clivage qui est encore perceptible dans certains milieux.

                                Ce serait donc plus juste de dire "Quand _des_ femmes se sont libérées". Ou alors de considérer ouvertement que les femmes de ces "certains milieux" auxquels tu fais allusion sont dans le tort.
                          • [^] # Re: L'explication

                            Posté par . Évalué à 3.

                            donc une femme avec une poitrine généreuse se voit nécessairement obligée de porter que des cols roulés car la moindre ouverture transformerait cela en une orgie pornographique ?

                            Juste en guise de parenthèse, il n'y a pas que la taille qui rend des seins désirables pour un homme.

                            Oh, et puis cette fixation sur les filles qui ont la malchance d'être désirables me fait marrer. Demande à une grosse (*) fille moche et boutonneuse ce qu'elle en pense... Une complainte de gosse de riche en quelque sorte.

                            (*) vraiment grosse hein, pas les exemples de ton journal :-))

                            T'es tu déjà fait courser par un mec ou une femme juste pour ta tenue ?

                            Je voudrais faire un petit rappel à la réalité : nous sommes dans une société où, même depuis la libération de la femme, les hommes prennent majoritairement l'initiative dans les situations de séduction. Les femmes l'attendent ainsi, d'ailleurs, et valorisent ce type de comportement (y compris les auto-proclamées féministes, mais oui).

                            Le fait que certains mecs (minoritaires malgré tout, hein) « coursent » les filles qui leur plaisent et non l'inverse, me semble assez logique en conséquence. Lorsqu'une attitude est valorisée socialement, il y a forcément des excès (par exemple dans une société qui valorise le fait de faire justice soi-même, il y a beaucoup d'homicides).

                            Par ailleurs et en général, ton argumentaire est peu recevable parce qu'il considère que seules les femmes sont tenues par des contraintes sociales, et que les hommes sont prétendument libres. Grosso modo c'est un discours victimaire, qui refuse d'accepter que le consensus social est autant partagé et encouragé par les femmes que par les hommes (en majorité hein, je ne dis pas que toi ou moi soyons d'accord avec ce consensus).
                            • [^] # Re: L'explication

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Juste en guise de parenthèse, il n'y a pas que la taille qui rend des seins désirables pour un homme.

                              C'est vrai. Même si ça ne change pas grand chose au débat actuel, ça vaut toujours le coup de le préciser.

                              Le fait que certains mecs (minoritaires malgré tout, hein) « coursent » les filles qui leur plaisent et non l'inverse, me semble assez logique en conséquence. Lorsqu'une attitude est valorisée socialement, il y a forcément des excès (par exemple dans une société qui valorise le fait de faire justice soi-même, il y a beaucoup d'homicides).

                              Il faut tout de même reconnaître que l'attitude de certains mâles est déplaisante au possible (quoiqu'étant plutôt réservé, et m'étant plus d'une fois fait "doubler" par un gros porc bien direct, mon avis est partial).

                              Ceci dit, il est vrai que si moins de mecs arrivaient à leur fins avec ce genre d'approche stupide, elle serait moins répandue. Un autre facteur à prendre en compte, à mon avis, est l'imagerie populaire moderne. Dans combien de fictions (écrites ou filmées) assiste-t-on à la scène classique de la fille qui cède aux avances du lourdaud? Ces histoires ne glorifient certes pas toujours le "vainqueur", et pourraient s'inspirer d'expériences similaires chez les auteurs (souvent, la scène se déroule en présence d'un jeune homme sensible, méritant et dépité). Mais il n'empêche que pour un lecteur/spectateur qui se laisse dominer par ses pulsions, la situation du lourdaud est clairement triomphale, et la subtilité sous-jacente (éventuelle) est occultée. On notera d'ailleurs que si cet effet est facilement observable chez les hommes, il n'est pas forcément sans conséquence sur les femmes, contribuant à véhiculer l'image hyper-machiste du "salaud au grand coeur".

                              Si ma petite théorie n'explique pas à elle toute seule le succès de l'approche "grasse" (et si tant est qu'elle tienne tout simplement la route, ce que je ne garantis pas), il faut bien se résoudre à intégrer dans l'équation une autre source de "valorisation sociale" : l'approche brutale fonctionne encore trop souvent. Ne serait-ce d'ailleurs que pour de simples raisons statistiques : on a tous des périodes où l'on est "vulnérable", mal dans sans peau, et près à sauter sur le premier individu consentant venu. Partant de là, il est logique que les approches rapides aient un taux de succès assuré face aux tentatives de séduction les plus subtiles (et aussi les plus longues, donc les plus à même d'être avortées avant terme).
                              • [^] # Re: L'explication

                                Posté par . Évalué à 3.

                                Donc il vaut mieux courser les femmes sur les 30 premiers mètres. Après ça devient fatiguant et la probabilité de succès diminue.

                                The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

                                • [^] # Re: L'explication

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Je suppose que quand tu as vraiment la dalle, c'est plus rassurant de tenter de draguer vite fait un peu tout ce qui bouge, plutôt que de t'investir dans une (hypothétique future) relation. A moins que je n'inverse cause et conséquence, bien entendu ;)
                              • [^] # Re: L'explication

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Les approches rapides ont un taux d'échec très élevé, mais compensé par le volume de nanas approchées.

                                c'est pourtant simple de plaire à une femme :
                                - l'écouter
                                - la faire rêver
                                - la faire rire
                                - être créatif
                                - être honnête, sincère et respectueux
                                - savoir la rassurer et lui offrir un confort épanouissant ( non, ce n'est pas une question de pognon ou de force, mais de savoir que vous êtes là comme élement rassurant avec qui elle est en confiance, sur qui elle peut se reposer, avec qui elle peut parler librement, qui lui proposera des initiatives lui laissant la possibilité de ne pas penser à tout, ... )

                                ca frise le stéréotype, mais il y a des gros morceaux de vrai dedans.

                                le geek libriste peut utiliser ses geekeries et son implication de libriste comme argument de séduction : la lutte dans la défense des droits fondamentaux des citoyens, la sécurité et le confort dans un monde qui devient de plus en plus numérique, ...

                                A vous de vous valoriser :p

                                Puis des femmes biens et célibataires, il y en a beaucoup ... et si les rayons bricolages sont des plan-dragues assez connus, à vous d'innover dans les rayons de Surcouf, de la FNAC, de Virgin :p
                                • [^] # Re: L'explication

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  Les approches rapides ont un taux d'échec très élevé, mais compensé par le volume de nanas approchées.

                                  On est d'accord. Mais va expliquer au monde actuel que penser à court terme est une connerie...

                                  c'est pourtant simple de plaire à une femme :[...]

                                  Et accessoirement avoir un petit peu de bol au bon moment. Parce que même avec tout ça, si elle est comblée par son homme, ou que tu lui donnes positivement envie de vomir, tu es pas arrivé ;)

                                  le geek libriste peut utiliser ses geekeries et son implication de libriste comme argument de séduction : la lutte dans la défense des droits fondamentaux des citoyens, la sécurité et le confort dans un monde qui devient de plus en plus numérique, ...

                                  Avec les mêmes limites que lorsqu'il aborde ces sujets-là devant n'importe quel public profane : ça ne passe pas toujours bien du tout. Après, tout est dans le choix de la cible : avec ce genre d'approche, mieux vaut viser des populations qui maximisent les chances de succès (pour caricaturer, mais quelque-chose me dit que le conseil est superflu, il est vain d'aller tenter ce genre d'arguments à un séminaire de formation Access).

                                  Puis des femmes biens et célibataires, il y en a beaucoup ...

                                  Tout dépend des échelles de valeurs. Pour certains, une femme bien est forcément mariée (emploi du temps allégé, ne court pas après l'engagement, etc.). :>

                                  Au delà de la gaudriole, tout le monde vient plus ou moins naturellement à suivre la voie que tu résume ici. Chez certains, ça prend juste beaucoup de temps (et puis bon, quand tu as été élevé au film de boule, il faut pas mal d'abstraction pour comprendre que les scénaristes prennent quelques libertés avec la réalité de la phase pré-coïtale :p )
                                  • [^] # Re: L'explication

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    Juste pour compléter un peu, et rétablir un peu l'équilibre : il faut bien admettre que les femmes ne sont pas toujours très très douées non plus dans leurs relations aux hommes, surtout au début.

                                    Quand je vois des gamines de 15 se promener maquillées comme des voitures volées, à allumer tout ce qui bouge, et s'étonner au bout de quelques années de n'avoir jamais réussi à attirer que des connards uniquement attirés par le cul...
  • # aah enfin

    Posté par . Évalué à 7.

    voilà de quoi relancer l'audience de dlfp !
    ça manquait furieusement de bombasses sur ce site.
    • [^] # Re: aah enfin

      Posté par . Évalué à 4.

      Pourtant, on avait déjà Pascal (Terjan)
      grrrrrr !
    • [^] # Re: aah enfin

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      je m'offusque ! il y a des femmes sur DLFP !
      • [^] # Re: aah enfin

        Posté par . Évalué à 2.

        Et il paraît qu'il y a même des utilisateurs de Windows

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: aah enfin

        Posté par . Évalué à 9.

        On parle pas de femmes, on parle de bombasses.
        • [^] # Re: aah enfin

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          c'est quoi une bonnasse ?
          • [^] # Re: aah enfin

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Bombasse, pas bonnasse :-)

            Une bombasse (dans mon jeune temps, on disait bombe), c'est lorsqu'intérieurement tu as une pense du type "puxxxx pourquoi elle n'est pas avec moi celle là ?!" qui surgit 0,7 seconde après avoir vu la femme en question. Le genre de chose animal, instinctif.
            Hélas souvent les bombasses parlent et le charme retombe (ce n'est pas une caricature, ce sont les statistiques de l'INSEE).

            Jusqu'à il y a quelques mois j'étais officiellement en couple avec une bombasse. Lorsque je la revois ça me fait plutôt "mais qu'est ce que j'ai été fouxxx avec cette coxxx". Et elle doit penser la même chose de son côté :-)
            • [^] # Re: aah enfin

              Posté par . Évalué à 9.

              Jusqu'à il y a quelques mois j'étais officiellement en couple avec une bombasse.


              - Si tu savais... l'autre jour il m'a appelé sur mon portable pendant que j'étais dans mon jacuzzi pour me parler de mes copropriétés!
              - Et alors?
              - Ben rien, c'était juste pour te dire que j'avais un téléphone portable, un jacuzzi et des copropriétés.


              (plus ou moins F. Pérusse)
              • [^] # Re: aah enfin

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                J'aime bien ta citation, je retiens. Cependant ça ne colle pas car il n'y a pas d'intérêt à se mettre en avant le fait de s'être trompé de partenaire. Tu as oublié la fin du paragraphe qui marque le contraste entre le discours attendu et le discours résultant :-)
                • [^] # Re: aah enfin

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Ouioui, c'était juste pour plaquer ma citation, hein :)
                  • [^] # Re: aah enfin

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Elle est juste excellente. Mister Pérusse n'est plus de mon âge (ni physique, ni mental), mais celle-là est très bien. Je l'ai copié/collé dans mon fichier de citations, à côté de Talleyrand, Mark Twain et bien d'autres.
                    • [^] # Re: aah enfin

                      Posté par . Évalué à 1.

                      J'aime bien pérusse mais celle là je l'ai pas comprise
            • [^] # Re: aah enfin

              Posté par . Évalué à 4.

              Ça colle pas, si tu te dit "pourquoi elle est pas avec moi celle là ... eh mais en fait si !"
              c'est plus la définition de la bombasse. Donc la bombasse c'est celle avec qui tu n'es pas ...
              • [^] # Re: aah enfin

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Voilà un important point qui complique les choses. C'était donc une bombasse _avant_. Puis nous avons fait des galipettes donc elle s'est transformée en (en quoi ? en grenouille ? En bonnasse probablement). Maintenant que l'ordre des choses est rétabli, est-elle redevenue une bombasse ? Dans mon esprit non puisque je ne me dis pas "pourquoi elle est pas avec moi celle là".
                Hum, mais elle reste une bombasse pour d'autres ? Probablement. Elle n'a pas cessé de l'être d'ailleurs.

                C'est donc affaire de point de vue. Tout s'éclaire. C'est pour ça que les bombasses des zins ne sont pas toujours les bombasses des zotres.

                Heureux celui qui trouve bombasse la femme la plus laide du coin. Avec un peu de chance elle est libre et "ouverte" à sympatiques propositions (si il n'est pas lui-même trop moche, faut pas exagérer non plus). Et voilà deux heureux :-)
              • [^] # Re: aah enfin

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                c'est plus la définition de la bombasse. Donc la bombasse c'est celle avec qui tu n'es pas ...

                si une bombasse et celle avec qui Kerro n'est pas ( ou n'a pas été ) ... cela fait quand meme 3 000 000 000 de bombasses sur notre planète.

                ca me fait penser à solinux quand plusieurs geeks ont cru que j'étais la démonstratrice du TuxDroid sur le stand DLFP ... jusque parce que j'étais blonde :D
                • [^] # Re: aah enfin

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  3 000 000 000 de bombasses
                  Ce n'est plus un rêve érotique, c'est un cauchemard érotique :-)

                  j'étais blonde
                  C'est comme le hoquet, ça passe ?
                • [^] # Re: aah enfin

                  Posté par . Évalué à 6.

                  ca me fait penser à solinux quand plusieurs geeks ont cru que j'étais la démonstratrice du TuxDroid sur le stand DLFP ... jusque parce que j'étais blonde :D

                  Oui, et tu aurais été un quarantenaire rugissant au sourire brite et au costume italien impeccable, on aurait été persuadé que tu étais le commercial d'un stand voisin. Et un ouvrier du bâtiment qui se serait promené sur le salon habillé en jean/tshirt/basket serait passé pour un informaticien chevronné auprès de la plupart des gens. Les préjugés ont la vie dure, ils sont généralement crétins (comme les généralités, en fait), mais ils ne sont pas plus dirigés vers les femmes que vers les noirs, les vieux, les jeunes... les gens, quoi.

                  Et, mea maxima culpa, je dois admettre que si je croise une femme dans un milieu d'ordinaire très largement masculin, je vais envisager des hypothèses alternatives ("c'est la copine d'un des mecs", "elle a vu de la lumière et elle est rentrée", ...). Idem si je croise un mec dans un magasin de vêtements féminins : je vais commencer par me dire que c'est un vendeur ou qu'il accompagne quelqu'un. Désolé d'être un infâme (bi)sexiste.
                  • [^] # Re: aah enfin

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    si je croise un mec dans un magasin de vêtements féminins, je vais commencer par me dire que c'est un vendeur ou qu'il accompagne quelqu'un
                    les vendeuses cherchent la femme qu'il accompagne puis si il n'y en a pas, vont vers lui pour savoir si " c'est pour offrir " ou si " c'est pour offrir " ( la différence est dans la manière de rougir ).

                    Et toi ? qu'y fais tu ? "c'est pour offrir " ou " c'est pour offrir " ?
            • [^] # Re: aah enfin

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              "Une bombasse (dans mon jeune temps, on disait bombe), c'est lorsqu'intérieurement tu as une pense du type "puxxxx pourquoi elle n'est pas avec moi celle là ?!" qui surgit 0,7 seconde après avoir vu la femme en question. Le genre de chose animal, instinctif."

              Sur la définition, je n'aurais pas été dire que la pensée est prédominante, elle peut être présente, mais tardivement (dans le processus de reconnaissance du sujet concerné) et plutôt facultative. À mon sens, c'est plus du côté de la moëlle épinière et du dessous de la ceinture que ça se passe chez le clampin lambda. 0,7 seconde, c'est peut-être un peu lent, non?
          • [^] # Re: aah enfin

            Posté par . Évalué à 3.

            Bonasse :

            bonasse masculin et féminin identiques

            1. (Familier) Qui est simple, sans malice et de peu d’esprit.

            Il est si bonasse que vous lui ferez croire tout ce que vous voudrez.
            (Par extension) Figure, air, manières bonasses.

            Donc moi je dit troujasse ...
            • [^] # Re: aah enfin

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Attention, orthographe différent:
              bonnasse avec deux 'n', comme "néné", sinon ce n'est pas une bonnasse.
              • [^] # Re: aah enfin

                Posté par . Évalué à 4.

                Oui je sais, mais phonétiquement, c'est pareil.

                D'où ma suggestion de troujasse.

                -Le suffixe dépréciateur -asse est bien là come pour bonnasse ou putasse...
                -Le début du mot est "trou" ce est finalement la seule chose qui intéresse vraiment quand la discussion tombe bas à ce point.
                -Le j n'a qu'une valeur phonétique pour éviter l'hiatus (les hiatus c'est chiant quand on est bourré). Le j sonne bien je trouve...
                • [^] # Re: aah enfin

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  > -Le début du mot est "trou" ce est finalement la seule chose qui intéresse vraiment quand la discussion tombe bas à ce point.

                  Si parler de la couche d'ozone c'est tomber bien bas, j'ai hâte de parler de trucs sérieux avec toi.
  • # Une grosse, c'est...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    144.Soit douze douzaines. Ou 111 + 33 (pour ceux qui suivent)...
    Enfin moi je pense à ça. Ou alors à l'autre dans le bus ce matin, mais on doit pas parler de la même chose dans ce cas...
  • # Ophtalmologiste ou psychotérapeute ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Il va falloir m'expliquer en quoi Katherine Heigl est grosse:
    http://www.journaldesseries.com/public/Grey%27s%20Anatomy/Ka(...)

    Il va falloir m'expliquer en quoi Salma Hayek est grosse:
    http://www.mexique-fr.com/salma-hayek/salma-hayek-8.jpg

    Il va falloir m'expliquer en quoi Drew Barrymore est grosse:
    http://assets.madame.lefigaro.fr/images/photo_set_item/pictu(...)
    Même à côté d'un trétau:
    http://frillr.com/files/images/Drew-Barrymore-gucci-resor-.j(...)

    Il va falloir m'expliquer en quoi Eva Mendes est grosse:
    http://img.timeinc.net/people/i/2006/stylechannel/ireallylov(...)

    etc etc
    • [^] # Re: Ophtalmologiste ou psychotérapeute ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Soit dit en passant, l'article ne dit jamais "grosses", mais toujours "rondes".
      Certes, en terme de rondeurs, on a vu plus convainquant aussi !
      • [^] # Re: Ophtalmologiste ou psychotérapeute ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        l'article ne dit jamais "grosses", mais toujours "rondes"
        vieux séniors
        aveugle non-voyant
        nain personne de petite taille
        ...
        donc grosse ronde :-)

        "Ronde" ça veut dire "tellement grosse qu'elle en est devenue sphérique" non ? C'est pire que grosse je trouve.
  • # grosses ... ou pas

    Posté par . Évalué à 4.

    Grosses ou pas, peu importe. Seules trois choses comptes chez une femme :
    1. ce qu' elles ont entre les oreilles.
    2. ce qu' elles ont au fond des yeux.
    3. ce qu' elles ont entre les cuisses.

    Après tout le monde ne partage pas cet ordre, ni même ce chiffre 3...

    /*vendredi*/
    • [^] # Re: grosses ... ou pas

      Posté par . Évalué à 8.

      1. ah, ce fameux débat sur le vide ou l'ether...

      --> []

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # troll de compèt'

    Posté par . Évalué à 4.

    Tout ce que ça m'inspire, c'est que les articles de magazines féminins semblent être rédigés par une bande de gros dégeulasses qui feraient mieux de surveiller leur poids à eux au lieu de faire ch*** les femmes avec ça...
    • [^] # Re: troll de compèt'

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      En même temps si ils vendent leurs torchons c'est qu'il y a de la demande...
      • [^] # Re: troll de compèt'

        Posté par . Évalué à 4.

        C'est tout l'art des équipes marketing de faire vendre de la merde en faisant croire que ça sent bon. C'est ce qu'on appelle "créer le besoin".
    • [^] # Re: troll de compèt'

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bah non, même pas. Les magazines féminins sont rédigés par des femmes superficielles pour des femmes superficielles. Enfin... sont rédigés par des femmes superficielles dont le contenu est dicté par les grandes marques pour des femmes superficielle qui vont dépenser toute leur thune en conneries.
      • [^] # Re: troll de compèt'

        Posté par . Évalué à 2.

        Et c'est là que je me dis que j'ai de la chance d'avoir une copine qui s'en tape pas mal de ce genre de truc de mode et que si elle fait un régime c'est pour sa santé et atteindre le poids de forme conseillé par sa nutritioniste (et pas par celui conseillé le dernier magazine ni pour ressembler aux squelettes qu'on peut y voir).
        • [^] # Re: troll de compèt'

          Posté par . Évalué à 3.

          Le poids de forme...un drôle de truc.
          Il faudrait que je prenne 10 kg pour le faire. J'ai beau m'empiffrer, rien n'y fait, je ne prends pas un gramme !!!
  • # La question qui tue (ou pas)

    Posté par . Évalué à 2.

    Comment es-tu arrivé sur ce site, et à lire tout l'article ?

    :)
  • # Synthèse

    Posté par . Évalué à 4.

    Tac, j'ai un peu de temps dispo alors je vais faire une synthèse. Pas de ce que j'ai lu, mais de ce que je pense. C'est décousu.

    Oui, c'est ridicule de présenter ces femmes comme "rondes", et ça doit drolement travailler les femmes normales qui doivent probablement se sentir grosses. C'est un lieu commun, mais j'y adhère. Toutefois, et comme certains l'ont relevés, c'est en lien direct avec l'ensemble des conneries qu'on peut lire dans tout bon magazine féminin. Ce qui me rend triste là dedans, c'est que ce sont les femmes qui achètent ces torchons. J'aurais tendance à comparer ça aux hommes qui achètent FHM ou autre (qui sont intellectuellement aussi intéressant à mon avis, et qui eux aussi véhiculent une image erroné de l'anatomie et de la sexualité humaine -- je taxe mentalement immédiatement de "gros beaufs" les gens que lisent ça). Mais j'ai tendance à penser (faudrait vérifier) que la somme des magazines masculins vendus est très inférieure à la somme des magazines féminins vendus. Pire, des féministes achètent (voir même écrivent) dans ce genre de torchon et je suis circonspect. Pourquoi tolérer des magazines féminins qui éduquent à la superficialité (les articles supposés de fond entre les pubs retouchées sont consternants) et ne pas tolérer cette superficialité chez certains représentant masculins ?
    Alors, on me répondra sans doute (et c'est certainement le cas de l'auteur de ce journal) que celles qui chient sur les hommes ne lisent pas de tels magazines. Moi je pense que l'intersection des deux ensembles rassemble énormément de monde et qu'ils feraient bien de faire un peu de ménage chez eux.

    Axe de lutte : l'asservissement des femmes par les femmes.

    Par ailleurs, faisant mon possible pour ne pas tomber dans cette superficialité (et en général, sur l'ensemble des comportements sexistes, mais je ne suis pas plus fort qu'un autre et n'ai pas la prétention d'être parfait), ça me fait chier d'être automatiquement classé comme, au mieux un gros beauf, au pire une menace parce que j'ai un pénis.
    Typiquement, je me déplace régulièrement à pieds, en particulier le soir. Très régulièrement, je me sens obligé de changer de trottoir parce que la fille qui marche devant moi (que je fini toujours par rattraper rapidement parce que je marche vite) jette des coups d'oeils paniqués en arrière pour voir qui la suit. Je ne suis pas un prédateur et je crois ne l'avoir jamais été, je n'ai pas un physique particulièrement menaçant, je suis un type normal qui marche dans la rue.

    Axe de lutte : recentrer la victimisation sur des points un peu plus concret.

    Le féminisme est souvent sexiste, je trouve ça insupportable. Chez nous (et dans pas mal d'endroit ailleurs), dans un repaire de gauchiste très sympa au demeurant, il y a un groupe féministe non-mixte. Moi ça me fait penser à un groupe de blancs sans noirs, sauf que les noirs ne représentent pas 50% de la population mondiale. C'est un exemple un peu violent, mais le féminisme revient souvent à voir le mal partout et les hommes comme responsables (typiquement, des exemples de féministes universitaires qui favorisent les femmes aux examens oraux, parce que quand même, elles en ont chié un peu plus pour arriver là, à cause de ces gredins d'hommes). D'ailleurs, des tendances "masculinistes" se forment. Par exemple, des pères divorcés qui se battent pour avoir la garde de leurs enfants.

    Enfin, j'ai constaté lors d'un séjour au Japon un phénomène extraordinaire pour nous français : les femmes là bas s'habillent comme elles veulent (dans les limites blabla). Beaucoup de jupes très courtes, de mini-short. Ma première réaction a été "en France, tu tiens 2 minutes avant de te faire siffler, 1 journée avant de te faire violer". Et de fait, en France, les femmes sont souvent habillé avec des vêtements très couvrant et des couleurs sombres (= passes-murailles). C'est amha un indicateur que quelque chose cloche chez nous, parce que même si les japonais sont des gros perverts, les japonaises sont a priori en sécurité.

    En genre de conclusion, je crains que les comportements archaïques qu'il faut changer, et que je condamne aussi, soit remplacé par des comportements irrationnels, pas tellement plus intelligents. On me rétorquera à raison qu'il faut tirer un peu plus dans un sens pour arriver à l'équilibre, mais étant un bon cartésien, ça ne me satisfait qu'à moitié.
    • [^] # Re: Synthèse

      Posté par . Évalué à 3.

      J'aurais tendance à comparer ça aux hommes qui achètent FHM ou autre (qui sont intellectuellement aussi intéressant à mon avis, et qui eux aussi véhiculent une image erroné de l'anatomie et de la sexualité humaine -- je taxe mentalement immédiatement de "gros beaufs" les gens que lisent ça). Mais j'ai tendance à penser (faudrait vérifier) que la somme des magazines masculins vendus est très inférieure à la somme des magazines féminins vendus.

      Autant je partage totalement ton avis sur la qualité de la "presse féminine pour hommes", autant je suis moins optimiste que toi quant à leur succès. Si tu acceptes d'y ranger des magasines comme Entrevue (ce que je fais sans hésiter), tu arrives tout de même à d'assez jolis scores.

      Comme d'habitude, quand tu flattes les bas-instincts (oui, ça sonne désuet, mais c'est bien de ça qu'il s'agit), ça vend bien. L'ironie est que c'est la génération qui a lutté pour la libération des moeurs qui aujourd'hui tiens les rennes de toute une économie hyper-fructueuse basée sur l'exploitation (et donc la confiscation d'une part de liberté) débridée des pulsions qu'ils ont rendu montrables au grand jour. J'ai tendance à rejetter les théories du complot, et je m'abstiendrais donc de hurler à la conspiration. Mais il n'empêche qu'il doit bien y avoir une explication rationnelle (et probablement inconsciente) à cette évolution de la société.

      Enfin, j'ai constaté lors d'un séjour au Japon un phénomène extraordinaire pour nous français : les femmes là bas s'habillent comme elles veulent (dans les limites blabla). Beaucoup de jupes très courtes, de mini-short. Ma première réaction a été "en France, tu tiens 2 minutes avant de te faire siffler, 1 journée avant de te faire violer". Et de fait, en France, les femmes sont souvent habillé avec des vêtements très couvrant et des couleurs sombres (= passes-murailles). C'est amha un indicateur que quelque chose cloche chez nous, parce que même si les japonais sont des gros perverts, les japonaises sont a priori en sécurité.

      Moins loin de nous, j'ai eu les mêmes échos venant d'Irlande et d'Allemagne.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.