Journal "Glenn Greenwald, le blogueur qui défie Big Brother"

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
24
10
juin
2013

Dans un précédent journal à propos de transfert d'information automatique entre la NSA et les principaux fournisseurs de services internet, beaucoup de commentateurs criaient au "fake" et la manipulation.

Les informations sortent grâce à un blogeur Glenn Greenwald du Guardian, qui a reçu, entre autre, des informations d'un ancien sous-traitant de la NSA, aujourd'hui planqué à Hong Kong.

 « Les programmes évoqués ces deux derniers jours dans la presse sont secrets au sens où ils sont classés “confidentiel défense”, mais ils ne sont pas secrets au sens où, en ce qui concerne les appels téléphoniques, chaque membre du Congrès en a été informé [...].

Concernant les appels téléphoniques, personne n’écoute vos appels. Ce n’est pas ce en quoi consiste ce programme [...].

Je pense qu’il est important de reconnaître que vous ne pouvez pas avoir 100% de sécurité mais aussi 100% de respect de la vie privée et zéro inconvénient. Vous savez, nous allons devoir faire des choix de société. » Barack Obama.

journal précédent : https://linuxfr.org/users/niconico/journaux/google-is-evil-comme-les-autres-sauf-twitter
source : http://www.rue89.com/2013/06/09/glenn-greenwald-blogueur-defie-big-brother-243132

  • # Plus d'infos

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Sur la "source" :
    Un ancien de la CIA à l'origine des fuites sur la NSA
    Chapeau à son courage, car sa vie (pro et perso) va être de la grosse merde maintenant.

    Sinon, si il y a une phrase à retenir de Glenn:
    "Nous sommes censés à peu près tout savoir d’eux : c’est pour cela qu’on parle de service public. Eux sont censés à peu près ne rien savoir de ce que nous faisons : c’est pour cela qu’on nous appelle des individus privés. Cette dynamique, la base d’une société saine et libre, a été inversée de manière radicale."

  • # Ca déballe

    Posté par (page perso) . Évalué à 9. Dernière modification le 10/06/13 à 10:18.

    • [^] # On prend les mêmes et on recommence

      Posté par . Évalué à 2.

      Si on s'en tient à ce que les gens ont déjà accepté il y a près de 15 ans…

      Il n'y a pas de partage de données avec la NSA;

      Il s'agit juste d'un "accès de secours" aux données, au cas où toutes ces entreprises perdraient les codes d'accès principaux notés sur des bouts de papier.

      L'apparition du terme "NSA" n'est qu'une coïncidence et ne désigne que le chiffrage utilisé est "compatible avec les lois d'exportation des États-Unis."
      NSAKEY (c) Microsoft 1999

  • # Pas de soucis à se faire ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    … car "seulement les terroristes, les criminels et les espions doivent avoir peur des activités secrètes des agences de renseignements américaines et britanniques", enfin c'est ce que promet le secrétaire des affaires étrangères britanniques. http://www.independent.co.uk/news/uk/politics/william-hague-lawabiding-britons-have-nothing-to-fear-from-gchq-8651013.html

    Ce n'est qu'une question d'équilibre entre la liberté et la sécurité. Bon je cherche toujours à savoir ce qu'ils souhaitent "sécuriser", mais certainement pas nos libertés.

    "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

    • [^] # Re: Pas de soucis à se faire ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Le sénateur Obama de 2007-2008 était totalement contre cette exploitation sans mesure des données privées. Le président Obama s'est avéré pire que Bush (vous savez, le grand satan va-t-en-guerre).

    • [^] # Re: Pas de soucis à se faire ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Et comme dit sur Slashdot, les gouvernements qui respectent la loi n'ont rien à craindre des dénonciateurs. Seuls les criminels de guerre, les corrompus et les malhonnêtes devraient avoir peur de l'activité des médias.

      http://slashdot.org/comments.pl?sid=3844241;cid=43958401

      pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

      • [^] # Re: Pas de soucis à se faire ...

        Posté par . Évalué à 2.

        Sauf que, sauf que… j'ai bien peur que tout ça soit parfaitement légal…

        • [^] # Re: Pas de soucis à se faire ...

          Posté par . Évalué à 1.

          Vu que c'est le gouvernement qui décide des lois du pays, n'importe quoi peut être légal si il le décide…

          • [^] # Re: Pas de soucis à se faire ...

            Posté par . Évalué à 2.

            Toute nation a le gouvernement qu'elle mérite
            Si les états-uniens n'avaient pas laissé passer ces lois liberticides, ils n'auraient pas a s'indigner aujourd'hui. On peut taper sur Obama, parce qu'il le mérite, mais le peuple a sa responsabilité.
            A nous de s'opposer a de telles lois.

          • [^] # Re: Pas de soucis à se faire ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Normalement, une démocratie pratique la séparation des pouvoirs: ce n'est pas le gouvernement qui décide des lois, c'est le pouvoir législatif. Ta remarque ne tient pas.

            • [^] # Re: Pas de soucis à se faire ...

              Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 11/06/13 à 21:31.

              A partir du moment ou les gouvernements protegent un petit groupe de privilegies, dont font egalement partie les senateurs et les deputes, l'interet particulier de l'executif se confond avec celui du legislatif, et le decouplage necessaire a la democratie n'a plus lieu.

              L'idee de Montesquieu etait plus subtile que la separation des pouvoirs, c'etait la separation des pouvoirs en entites ayant des objectifs et donc des dynamiques opposees.

              En pratique, ce que veut le petit groupe de privilegies, l'executif et le legislatif le veulent aussi, faisant eux memes partie des privilegies, et donc les lois passent. Y'a qu'a voir les lois qui passent (et qui concerne les libertes fondamentales ou bien economiques) depuis, disons, 30 ans. Laquelle peut se vanter d'etre assurement et sans ambiguite pour le bien commun et allant a la fois contre l'interet particulier des plus riches? On finit par ne plus que voter non non non, car j'ai personnellement l'impression que rien ne va dans notre interet. La question de savoir si alors on est en democratie se pose reellement et sincerement (et non voter ne veut pas dire democratie comme on aime a nous le rabacher des notre plus tendre enfance).

      • [^] # Re: Pas de soucis à se faire ...

        Posté par . Évalué à 4.

        Et comme je l'ai vu sur internet (ouais, c'est précis comme référence, en plus je vais traduire approximativement), les autorités expliquent que si on a rien à se reprocher, on a rien à cacher. Donc pourquoi s'inquiètent-ils qu'on dévoile ce qu'ils cachent ?

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Pas de soucis à se faire ...

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 11/06/13 à 21:23.

      "seulement les terroristes, les criminels et les espions doivent avoir peur des activités secrètes des agences de renseignements américaines et britanniques"

      Tout a fait, apres, qu'est ce qui dans les faits est designe comme un terroriste? Un opposant au bien commun et a la liberte, ou plus pragmatiquement un opposant au pouvoir en place?

      Parce que si seuls les opposants au pouvoir ont quelque chose a craindre, en soit, tout va bien tant que le gouvernement est legitime et agit pour le bien commun, mais une fois que le gouvernement n'est plus que le bras legal et executif d'un petit groupe de privilegies qui craint jusqu'a la paranoia pour ses avoirs, ses 19 proprietes avec golf, son yacht et ses actions en bourse, je pense que la categorie fourre tout terroriste/opposant pourrait tout de suite viser beaucoup plus de monde que l'on pense. Avec ca, tout lanceur d'alerte devient un terroriste (Assange, etc), toute personne qui finalement voudrait le bien commun s'opposerait automatiquement aux interets particuliers, et donc serait une menace a abattre (en proportion de la nocivite de ses actions bien sur, on va pas embeter le pekin moyen qui consomme tant qu'il peut grace a ses 2 jobs payes une misere et qui continue de regarder le baseball a la tv, par contre les ocupy wall street, les opposants aux guerres de conquete economiques, au denonceurs de corruption, etc eux, ils doivent craindre).

  • # L'Europe qui baisse son pantalon pour ne pas protéger la vie privée

    Posté par . Évalué à 10.

    Exiger un consentement explicite ne porterait atteinte qu'aux entreprises qui ne respectent pas notre vie privée. Les autres, en revanche, ne pourraient que bénéficier du gain de confiance résultant du véritable contrôle donné aux utilisateurs.
    
    Entre autres choses, le Conseil propose ainsi de ne plus exiger de « consentement explicite » avant de pouvoir exploiter des données personnelles, mais de le remplacer par un simple notification de cette exploitation.
    
    De façon encore plus explicite, le Conseil propose également de considérer comme légitime et donc légal tout traitement de données personnelles relevant du marketing direct...
    
    

    Et tout le monde s'en fout…

    source : http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2013/06/05/du-droit-a-violer-la-vie-privee-des-internautes-au-foyer

    "La première sécurité est la liberté"

  • # Hero of the year

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Citation extraite de cet article :

    He had a great life, $200,000 salary, a family stability and a bright career. He sacrificed all of that. He said, "I'm willing to sacrifice all of that because I can't in good conscience allow the US government to destroy privacy, internet freedom and basic liberties for people around the world with this massive surveillance machine they're secretly building."

    Je m'incline bien bas devant ce type. Je ne sais pas si j'aurais eu le courage qu'il a eu. Immense respect.

  • # Ça mériterait une dépêche....

    Posté par . Évalué à 3.

    Je viens de visionner l'interview d'Edgar SNOWDEN sur le site du Guardian. C'est vraiment à diffuser…
    Et en plus en ce moment, il y a grâce à cette affaire un débat crucial aux States ( voir la rubrique de Wired )
    Heureusement qu'en France on est loin de tout cela !

    • [^] # Re: Ça mériterait une dépêche....

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      En 2009, en Allemagne, un gars des Verts poursuivait son opérateur mobile pour obtenir les données que celui-ci avait sur lui. Il a obtenu 6 mois de données et ça a donné cette visualisation.
      Dans le cas de Verizon, la NSA doit avoir les données directement ce qui doit lui permettre de faire du data mining et du croisement d'infos. Mais on n'est pas très loin en France.
      Aux États-Unis, au moins il est possible d'acheter des abonnements mobiles anonymes qu'on peut payer par cash. Et c'est possible d'acheter des cartes de payements également anonymes payable en cash. En France je ne vois pas vraiment comment faire…

      • [^] # Re: Ça mériterait une dépêche....

        Posté par . Évalué à 3.

        Aux États-Unis, au moins il est possible d'acheter des abonnements mobiles anonymes qu'on peut payer par cash
        M'enfin les espions se rendront vite compte que le téléphone passe la moitié de son temps chez toi, qu'il part en même temps que toi au boulot, qu'il appelle ton conjoint et tes amis…

        Bref l'anonymat est limité, et la seule utilité de ce genre de téléphone payé par cash est un usage unique (genre les attentats de Madrid, déclenchés par téléphone) pour empêcher de remonter la piste. En termes d'anonymat sinon, ils sont nuls.

        De même pour les cartes Navigo à Paris d'ailleurs : le nom n'est peut-être pas associé au numéro dans le cas de la carte "anonyme", mais les déplacements sont suivis de près.

        • [^] # Re: Ça mériterait une dépêche....

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          M'enfin les espions se rendront vite compte que le téléphone passe la moitié de son temps chez toi, qu'il part en même temps que toi au boulot, qu'il appelle ton conjoint et tes amis…
          Bref l'anonymat est limité, et la seule utilité de ce genre de téléphone payé par cash est un usage unique (genre les attentats de Madrid, déclenchés par téléphone) pour empêcher de remonter la piste. En termes d'anonymat sinon, ils sont nuls.

          ou pour passer un coup de téléphone ponctuel. Les choses sont compliquées (je n'ai plus le lien vers l'article):
          - acheter le téléphone et la carte SIM dans un lieu bondé, sans vidéo-surveillance, ou ayant une vieille caméra
          - garder la batterie hors du téléphone
          - quand on veut passer un coup de fil, laisser son autre téléphone à la maison
          - et aller à bonne distance de son domicile, si possible dans un endroit assez bondé
          - mettre la batterie, téléphoner, enlever la batterie

      • [^] # Re: Ça mériterait une dépêche....

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        En 2009, en Allemagne, un gars des Verts poursuivait son opérateur mobile pour obtenir les données que celui-ci avait sur lui. Il a obtenu 6 mois de données et ça a donné cette visualisation.

        Et ça n'a pas fait plus de bruit que ça… Même dans un pays "sensible" à la chose.
        C'est dire comme les gens s'en foutent…

  • # Marrant

    Posté par . Évalué à 3.

    Échelon, si je me rappelle bien ça fait bientôt 15 ans qu'on en parle sur linuxfr (Aujourd'hui, 21 octobre, c'est le "Jam Echelon Day").
    Je ne vois pas ce qu'il y a de nouveau dans ces articles sauf que maintenant les américains découvrent que ça existe

    • [^] # Re: Marrant

      Posté par . Évalué à 5.

      La différence c'est que la les données sont collectées avec la collaboration des boites impliquées, alors que Echelon c'est de l'écoute "passive" en quelque sorte. Mais dans le fond t'as raison.

      • [^] # Re: Marrant

        Posté par . Évalué à 2.

        Sauf que tout le monde sait qu'il est toujours possible d'avoir des méchants qui écoutent la ligne, sinon TLS n'existeraient pas.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Marrant

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Il n'a pas dit que c'était impossible mais que ça leur facilitait le traitement.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # Benjamin Franklin doit se marrer

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je pense qu’il est important de reconnaître que vous ne pouvez pas avoir 100% de sécurité mais aussi 100% de respect de la vie privée et zéro inconvénient. Vous savez, nous allons devoir faire des choix de société.

    Quand j'avais vu Obama faire ce discourt aux infos, j'ai toute suite pensé à ce qu'avait dit ce père fondateur :
    “Une société prête a sacrifier un peu de liberté contre un peu de sécurité ne mérite ni l’une, ni l’autre, et finit par perdre les deux”

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.