Journal Vers une fusion IBM SUN ?

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
13
18
mar.
2009
D'après un article du Wall Street Journal (*), IBM veut acheter SUN en y mettant le prix (une prime de 100% sur le cours de bourse actuel !).
Je note cette phrase dans l'article:
"The two companies are also strong supporters of open-source Linux and Java software."

(*) http://online.wsj.com/article/SB123735970806267921.html

Maintenant, est-ce que les autorités de la concurrence, en Europe et aux USA, vont laisser faire ou estimer que le nouveau groupe a un poids trop important ?

A suivre en tout cas...
  • # 100% à quel moment ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Vu que ce genre d'annonces a tendance pas mal faire bouger le cours des 2 entreprises concernées, les 100% de prime sur le cours, se baseront sur quelle valeur ? Au moment de l'annonce ? À la date de la signature ? Lors du vote des actionnaires ?

    Comment ça se passe dans ce genre de cas ? La loi définit-elle des règles ou c'est selon le bon vouloir des actionnaires et/ou acheteurs ?

    Si quelqu'un pouvait agrandir ma culture personnelle...
    • [^] # Re: 100% à quel moment ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Ben déjà la bonne règle c'est d'éviter les fuites avant de se mettre d'accord, ça évite aux boursicoteurs de faire foirer les plans.

      Suivant la bonne volonté des 2 entreprises, une fait une offre et l'autre l'accepte ou pas.

      Tu peux toujours dire que l'annonce va faire exploser, disons, le cours de Sun. Certes, mais dans ce cas IBM peut maintenir la même offre et affirmer que si Sun refuse, le cours retombe à son nivau pre-annonce, voire plus bas!

      En principe, à moins que l'offre ne soit hostile, au moment où on te dit "a fait une offre", il ne reste en fait que quelques petits détails à régler...

      Enfin:
      Le Wall Street Journal donne-t-il la moindre indication sur ses sources? Parce que IBM et Sun, la complémentarité, elle ne me saute pas aux yeux (mais je me trompe peut-être!).
      • [^] # Re: 100% à quel moment ?

        Posté par . Évalué à 3.

        > Parce que IBM et Sun, la complémentarité, elle ne me saute pas aux yeux (mais je me trompe peut-être!).

        Pareil, je ne vois pas l'intérêt pour IBM d'acheter Sun. Mais si c'est le double de la valeur en bourse, c'est "abordable". Sun a chuter massivement ces 18 mois (-80 % environ). Juste pour information, c'est maintenant un peu plus que la capitalisation de Red Hat.
        Peut-être pour les compétences Java, peut-être pour OOo. Mais que faire du hardware de Sun ? Que faire de Solaris ? Ces deux déclinent (lentement).
        Le seul vrai intérêt que je vois, est que ça permet à IBM de se débarraser vite fait d'un concurrent.
        • [^] # Re: 100% à quel moment ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          >>>Le seul vrai intérêt que je vois, est que ça permet à IBM de se débarraser vite fait d'un concurrent.

          +1

          If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

        • [^] # Re: 100% à quel moment ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Récupérer quelques brevets au passage pour se prémunir?
        • [^] # Re: 100% à quel moment ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Mais que faire du hardware de Sun ? Que faire de Solaris ? Ces deux déclinent (lentement).

          Qu'entends tu par "Ces deux déclinent" ? Tu parles de parts de marché ? je vois encore beaucoup de gens acheter du Sun. Dans le monde bancaire par exemple. Alors certe ils gagnent peut-être peu de nouveaux clients comparativement à d'autres boites comme dell ou hp, mais leurs clients historiques sont assez fidèles.
          • [^] # Re: 100% à quel moment ?

            Posté par . Évalué à 2.

            > Qu'entends tu par "Ces deux déclinent" ?

            Ce qui est dit.
            Sun s'est vu dans la quasi obligation d'ajouter du x86 à sa gamme. Les clients historiques ne sont pas éternels.

            > Dans le monde bancaire par exemple.

            Même ici il y en a qui passe à Linux + x86. Tiens, NYSE Euronext utilise Linux sur x86.
          • [^] # Re: 100% à quel moment ?

            Posté par . Évalué à 5.

            Personnellement j'ai une vision négative sur l'avenir de Solaris, ces dernières années IBM a fait très fort pour promouvoir AIX dans les gros comptes.
            Il y a 5/6 ans je voyais les HPUX passer sous AIX4 et depuis 2/3 ans ce sont les sont les Solaris qui migrent sous AIX5.

            J'ai le sentiment que les hautes directions de certains groupes ne jurent plus que par IBM ou Microsoft. Avec l'annonce d'une proposition de rachat par IBM je crains qu'ils se sentent rassurés dans leurs positions et ce ne fera que s'aggraver même si le rachat ne se fait pas :(

            Le seul point positif dans l'histoire c'est qu'AIX5 et largement supérieur à AIX4, maigre consolation...
    • [^] # Re: 100% à quel moment ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Il suffit de lire l'article :

      "IBM is likely to pay at least $6.5 billion in cash to acquire Sun, the people said. That would translate into a premium of more than 100% over Sun's closing price Tuesday."

      Le 100% de prime se base sur le cours de l'action SUN hier.
      Le prix par action est décidé par l'acheteur, en fonction du prix auquel les vendeurs sont prêt à vendre.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/March%C3%A9_financier est certainnement une bonne source d'information sur le sujet.

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

  • # Si j'ai bien compris

    Posté par . Évalué à 4.

    Netbeans va finir à la poubelle, c'est ça?
    • [^] # Re: Si j'ai bien compris

      Posté par . Évalué à 6.

      Netbeans, Glassfish...
      Ca serait bien dommage que Netbeans ne survive pas à ce genre de fusion. Je le trouve pour ma part bien meilleur qu'Eclipse pour le développement java.
      • [^] # Re: Si j'ai bien compris

        Posté par . Évalué à 2.

        Ou bien faire fusionner les deux projets. Il suffit juste de transformer l'actuelle licence de NetBeans (CDDL 1.0) en licence Eclipse (EPL 1.0) ou l'inverse car les deux licences sont des dérivés de la Mozilla Public Licence (MPL 1.1).
  • # Question

    Posté par . Évalué à 9.

    Je vous pose à tous cette question : voyez-vous un avantage à tirer de ce rachat pour les utilisateurs de logiciels libres que nous sommes ?

    Personnellement, j'ai tendance à penser que non. Plusieurs entités qui se font concurrences, y'a rien de mieux pour stimuler un secteur. Même si ce n'est pas dans le même domaine.
    • [^] # Re: Question

      Posté par . Évalué à 6.

      Peut-être qu'IBM veut acquérir les compétences en Open Source de Sun! Bientôt OpenAIX sur OpenPPC!!!
      • [^] # Re: Question

        Posté par . Évalué à 10.

        Autant on ne peut pas nier que les mentalités aient évolué ces dernières années chez Sun, qu'ils aient complètement réorienté leur stratégie en adoptant vraiment le modèle opensource (libération de Java, Netbeans, Glassfish, OOo, OpenSolaris),autant IBM est aux antipodes de cette vision:

        -Adoption de Linux en réaction à l'écroulement d'OS/2 (OS/2 toujours pas libre, AIX pas libre alors que Solaris a été libéré)
        - Promotion d'Eclipse pour couler les IDE Java concurrents de l'époque
        - Clearcase toujours vache à lait d'IBM (Oui, je sais c'est une daube)
        - Intégration de Clearcase uniquement avec Clearquest (exit JIRA ou tout autre bugtracker)
        - RSA qui s'intègre avec CVS mais qui ne supporte pas SVN (pas moyens de travailler correctement en groupes sur des modèles sans utiliser Clearcase)
        - Lotus Smartsuite devenue Symphony (gratuite et proprio) après avoir repompé sur OOo.
        WAS complètement fermé avec une Community Edition qui pille les composants libres.(Geronimo, Tomcat, ...)

        Et surtout le dernier exemple en date : la plateforme collaborative Jazz qui est vendu comme l'Eclipse coté serveur. Ils promettaient un bus ouvert sur lequel viendrait s'intégrer des modules tant proprio/que libres, un peu à la manière dont Eclipse forme un socle.
        Ils faisaient miroiter une licence libre et comme la concurrence n'est pas encore présente, ils décident de ne pas l'ouvrir. Ils ont même le toupet d'inventer un nouveau concept: l'open commercial: Vous testez gratos et nous gardons les sources. Viendez quand même vous plugger chez nous les devs opensource. L'ouverture réelle, ils ne la feront certainement que lorsque la concurrence représentera un danger.

        Bref IBM ne pratique l'ouverture que lorsque ca lui permet d'enfoncer les autres.
        Ce mariage n'apportera rien de positif au libre bien au contraire
        • [^] # Re: Question

          Posté par . Évalué à 3.

          > -Adoption de Linux en réaction à l'écroulement d'OS/2

          Je ne crois pas. IBM fait surtout du hardware et du service. IBM a investit dans le logiciel libre car le libre est demandé par ses clients. Comme IBM le fait avec Windows.

          > - Lotus Smartsuite devenue Symphony (gratuite et proprio) après avoir repompé sur OOo.

          Si IBM a repompé du code OOo, alors ça ne peut pas être proprio. OOo est GPL, pas BSD.
          Enfin on peut imaginer que Lotus Smartsuite est mourrant puisqu'il me semble qu'IBM a mis une trentaine de développeurs sur OOo.


          Globalement d'accord, IBM est une boite qui fait pricipalement du proprio pour les logiciels qu'elle édite. Mais IBM contribue beaucoup à Linux (second contributeur ?). Ce n'est pas pour "sauver" AIX.
          Même si IBM fait principalement du proprio, c'est une boite qui fout la paix au libre (voir OIN), et même qui aide le logiciel libre. Comme dernier exemple, il y a IBM (ainsi qu'Intel) qui soutient RHEL-V (ou ovirt et KVM) et non une solution proprio. IBM n'attend pas que le marché décide, IBM mise de suite sur du libre.
          IBM ne me semble pas pro-proprio comme l'est MS. IBM pousse le libre au près de ses clients, y contribue. Je n'ai pas l'impression qu'IBM voit un avenir aussi brillant avec du proprio qu'avec du libre. Ce n'est pas le meilleur ami du libre, mais je n'y vois pas un ennemi.
          • [^] # Re: Question

            Posté par . Évalué à 4.

            Attention, OpenOffice.org 3.0 est sous licence LGPL v3 qui permet de réutiliser le code dans un logiciel libre sous licence LGPLv3 ou GPL v3 ou dans un logiciel propriétaire, ce qui est le cas de Lotus Symphony (IBM) et StarOffice (Sun).
            • [^] # Re: Question

              Posté par . Évalué à 2.

              Ben ce qui est sous (L)GPL reste libre (on a toujours les sources) et ne devient pas proprio.
              Si IBM diffuse Lotus SmartSuite avec des bouts de GPL, IBM est obligé de fournir les sources (au moins de ce qui est sous LGPL).

              > ce qui est le cas de Lotus Symphony (IBM) et StarOffice (Sun).

              Sun a le copyright d'OOo. C'est-à-dire que Sun peut le changer pour faire du proprio. IBM avec le soit disant code OOo dans Symphony ne le peut pas (sauf accord entre Sun et IBM).
          • [^] # Re: Question

            Posté par . Évalué à 7.

            IBM pousse le libre au près de ses clients,
            On ne doit pas voir les mêmes commerciaux.
            Les miens poussent à l'adoption de RSA/Clearcase/Clearquest/Requisite Pro (et maintenant Doors qu'ils ont racheté aussi)/Team Concert
            Je ne les ai jamais vu faire autre chose que casser les offres libres en prétendant qu'elles ne sont pas suffisantes, que le libre c'est eux qui le dirigent (équipe d'eclipse qu'ils ont complètement depuis replacée sur Jazz au passage).
            On est bien loin d'une offre libre avec une différenciation sur les services comme Sun le fait depuis quelques temps.
            La différenciation se fait sur les produits. Un noyau proprio quand ils le peuvent/ opensource quand c'est stratégiquement rentable, et des offres complémentaires proprio pour se démarquer de la concurrence. Concurrence , qui perd du temps à convertir ses solutions à la plateforme (portage de Borland sur Eclipse) ou qui meurt (l'ouverture de Netbeans n'a servi à rien). avec Jazz , c'est pareil. L'offre ALM de Borland est fermée. Si la concurrence s'aiguise ils ouvriront Jazz qui est modulaire pour tuer les concurrents. Jazz est le coeur et Team Concert est l'offre intégrée complémentaire.
            Si l'opensource n'avait plus le vent en poupe, ils n'auraient aucun état d'âme à revenir au proprio.


            En absorbant Sun, qui plus qu'un complément est un concurrent frontal ils vont pouvoir appauvrir les contributions aux projets de Sun.
            Pour ceux qui y voient une complémentarité
            WAS vs Glassfish
            RSA vs Netbeans
            AIX/Linus/zOS vs Solaris/OpenSolaris/Linux
            Symphony vs OO
            ....

            Pour OO tu as raison, j'ai exagéré.

            Pour Linux, c'était une vision stratégique: Plutôt que de continuer à supporter la concurrence des autres Unix en plus de celle de Windows, ils ont préféré miser sur Linux pour tuer les autres unices comme ils l'ont fait avec Eclipse pour tuer Borland, Sun & Co.
            Le libre y a trouvé son compte mais ce n'était pas un revirement stratégique comme l'a amorcé Sun.
            C'est peut-être pragmatique, mais ce n'est pas désintéressé. Nous avons tout à craindre de ce rachat.
            • [^] # Re: Question

              Posté par . Évalué à 0.

              > Nous avons tout à craindre de ce rachat.

              Faut pas pousser, ce n'est pas Apple ou MS qui achete Sun.
              Ben oui, IBM est un agneaux à côté de ces derniers. Alors calmos.
              • [^] # Re: Question

                Posté par . Évalué à 4.

                J'aurais préféré red hat qui bouffe Sun...

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Question

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Et Mandriva dans tout ça ?... ;-)
                  • [^] # Re: Question

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Racheté par Bull?

                    ------------> [ ]
                    • [^] # Re: Question

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Houla, je bosse trop, moi. Au début je me suis demandé ce qu'une équipe de F1 irait faire avec Mandriva...
          • [^] # Re: Question

            Posté par . Évalué à 10.

            mon sentiment sur Big blue et le libre après plusieurs années et plusieurs services : IBM fait du business si le libre permet de faire plus de business alors go. Sinon on s'en fou royalement et on continue à vendre des softs périmés et hors de prix à des DSI incompétents. IBM ne fait pas dans l'informatique, IBM est un assureur.
          • [^] # Re: Question

            Posté par . Évalué à 2.

            >Je ne crois pas. IBM fait surtout du hardware et du service. IBM a investit dans le logiciel libre car le libre est demandé par ses clients. Comme IBM le fait avec Windows.

            Exacte, j'ai toujours entendu dire que IBM ce foutait de l'OS il veut surtout refiler son hardware dans un premier temps.

            >Globalement d'accord, IBM est une boite qui fait pricipalement du proprio pour les logiciels qu'elle édite. Mais IBM contribue beaucoup à Linux (second contributeur ?). Ce n'est pas pour "sauver" AIX.

            Le 'L' de AIX5L m'a toujours fait penser qu'IBM préparait une éventuelle migration en douceur, ils se rapprochent dans une premier temps puis plus tard éventuellement ils pourront plus simplement faire la bascule vers un Linux.
            Par contre je n'ai jamais pu vérifier si la compatibilité binaire Linux était vraiment efficace et je ne connais personne l'ayant testé.
            • [^] # Re: Question

              Posté par . Évalué à 2.

              > Exacte, j'ai toujours entendu dire que IBM ce foutait de l'OS il veut surtout refiler son hardware dans un premier temps.

              Et le support, le conseil, etc.
              Sun fait un Solaris contre Linux, IBM ne fait pas un AIX contre Linux. Les deux profitent à IBM. IBM ne va pas contre le marché. Le marché veut encore du AIX, IBM le fournit. Le marché veut du Linux, IBM le fournit.

              > Par contre je n'ai jamais pu vérifier si la compatibilité binaire Linux était vraiment efficace et je ne connais personne l'ayant testé.

              Il ne me semble pas avoir lu qu'AIX serait compatible binaire avec Linux. A ma connaissance, IBM a compilé des programmes Linux (GNU) populaire sous AIX. Rien de nouveau, Digital le faisait beaucoup avec son Dec Unix (et c'était très sympa).
              • [^] # Re: Question

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                1/ Sun ne fait pas Solaris contre Linux, je ne sais pas ou tu l'as vue jouée celle là, mais Sun fait Solaris pour Solaris, parce que c'est un OS qui plait à beaucoup de monde et de boîte. Sun fait aussi du linux et du Windows... tout comme IBM fait AIX, Linux ou Windows
                2/ Il n'y a pas de compatibilité linux juste des softs GNU et IBM qui rajoute un L à AIX pour le marketing.
                3/ Solaris dispose lui par contre d'une compatibilité binaire avec Linux qui marche pas trop mal : BrandZ (basé sur les zones ce qui rend le truc encore plus sympathique)
                • [^] # Re: Question

                  Posté par . Évalué à 4.

                  > Sun ne fait pas Solaris contre Linux, je ne sais pas ou tu l'as vue jouée celle là,

                  La CDDL spécifiquement fait pour être incompatible avec la GPL (et donc Linux) tu en fais quoi ?
                  Les contributions de Sun à Linux (le noyau) sont ridicules par rapport à IBM. Chez IBM on trouve des tonnes d'articles sur Linux et trois fois rien chez Sun, etc.
                  On ne peut pas forcément dire que Sun est hostile envers Linux, mais quel manque d'entrain.

                  > Sun fait aussi du linux et du Windows... tout comme IBM fait AIX, Linux ou Windows

                  Depuis pas longtemps et timidement.
                  • [^] # Re: Question

                    Posté par . Évalué à 3.

                    On ne peut pas forcément dire que Sun est hostile envers Linux, mais quel manque d'entrain.

                    > Sun fait aussi du linux et du Windows... tout comme IBM fait AIX, Linux ou Windows

                    Depuis pas longtemps et timidement.


                    Pas longtemps, normal puisqu'ils ne proposent du x86 que depuis pas longtemps et que les linux sur sparc n'ont jamais été poussé par les distributeurs linux tels que redhat ou suse. Je doute que ça ait un rapport avec un manque d'entrain. Quand tu as un solaris 10 ou opensolaris qui tourne bien sur une machine x, tu as peu d'intérêt de la faire tourner sous linux. C'est pas comme si les clients étaient vraiment intéressés.

                    Ce qui intéresse les gens qui utilisent du linux, c'est pour une très petite partie la liberté, et pour une très grande majorité le coût. Hors faire tourner du solaris sur une machine Sun, ça ne coûte pas plus cher que d'y faire tourner du linux ou du windows. Donc les clients sun ont peu d'intérêt pour mettre du windows ou du linux sur du hardware sun, sauf s'ils n'ont aucune compétence solaris en interne.
                    • [^] # Re: Question

                      Posté par . Évalué à 2.

                      > normal puisqu'ils ne proposent du x86 que depuis pas longtemp

                      ah si si, Solaris x86 c'est vieux (d'au moins 10 ans, d'ailleurs j'en avais installé un en 99).

                      le problème ici c'était la stratégie et la politique commerciale de Sun, une vraie girouette. régulièrement LA crainte que le Solaris pour Intel canibalise des ventes de Solaris Sparc donc du matériel vendu par Sun, donc régulièrement des éclipses (ah ah) de ce vilain petit canard. Sun le cache presque, style "ah mais non, c'est pas lui le bon produit hein !"
                      • [^] # Re: Question

                        Posté par . Évalué à 2.

                        ah si si, Solaris x86 c'est vieux (d'au moins 10 ans, d'ailleurs j'en avais installé un en 99).

                        rien à voir, je parles du hardware. Si ma mémoire est bonne les premières machines x86 étaient les v20z et v40z.

                        e problème ici c'était la stratégie et la politique commerciale de Sun, une vraie girouette. régulièrement LA crainte que le Solaris pour Intel canibalise des ventes de Solaris Sparc donc du matériel vendu par Sun, donc régulièrement des éclipses (ah ah) de ce vilain petit canard. Sun le cache presque, style "ah mais non, c'est pas lui le bon produit hein !"

                        bof je ne sais pas. Il est indéniable la plateforme x86 n'a d'intérêt que si on prend seulement le rapport performance/prix comme critère. Question fiabilité et maintenance, les x86 sont clairement à la rue.
                        • [^] # Re: Question

                          Posté par . Évalué à 2.

                          seulement le rapport performance/prix

                          Pour le mêmes prix, on a plusieurs x86 pour une seul sparc !

                          "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: Question

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    > La CDDL spécifiquement fait pour être incompatible avec la GPL (et donc Linux) tu en fais quoi ?
                    Nan mais arrête ton FUD, dans ces cas là attaque toutes les licences libres qui sont incompatibles avec la GPL de la même manière.

                    Toutes les dérivées de la MPL sont donc contre Linux, hein !!!

                    > On ne peut pas forcément dire que Sun est hostile envers Linux, mais quel manque d'entrain.
                    Quel manque d'entrain de RedHat envers OpenSolaris...
                    Les devs Sun servent beaucoup linux et RedHat en particulier quand même : OpenOffice, OpenJDK, Gnome (le HIG par exemple doit beaucoup à Sun, idem pour le dernier gdm par exemple).
              • [^] # Re: Question

                Posté par . Évalué à 2.

                >Il ne me semble pas avoir lu qu'AIX serait compatible binaire avec Linux. A ma connaissance, IBM a compilé des programmes Linux (GNU) populaire sous AIX. Rien de nouveau, Digital le faisait beaucoup avec son Dec Unix (et c'était très sympa).

                J'étais convaincu que c'était la compatibilité binaire, j'ai vérifié dans la doc et tu as raison.
                Ce qui est nouveau c'est que IBM communique, et sur ce point il est plus fort que HP par exemple.
        • [^] # Re: Question

          Posté par . Évalué à 4.

          on est déjà vendredi ? parce que bon, faut rester sérieux un peu :

          > Adoption de Linux en réaction à l'écroulement d'OS/2 (OS/2 toujours pas libre, AIX pas libre alors que Solaris a été libéré)

          OS/2 ayant été écrit au départ avec un certain Microsoft, tu peux toujours attendre.

          > Promotion d'Eclipse pour couler les IDE Java concurrents de l'époque

          le rachat de NetBeans par Sun est antérieur. de bien deux ans. mis en gratuit puis libéré.

          j'ai besoin de parler de StarOffice d'abord placardé partout en freeware puis devenu OpenOffice ?

          > (3 couplets sur Clearcase)

          bah si c'est une daube, tu t'en fous... il y a largement le choix ailleurs

          > Lotus Smartsuite devenue Symphony (gratuite et proprio) après avoir repompé sur OOo.

          deux produits différents qui n'ont rien à voir. Lotus 1-2-3, Word Pro, Freelance Graphics, Approach et Organizer sont morts et enterrés. la dernière version commercialisée de Lotus SmartSuite date de 1999.

          Lotus Symphony est effectivement un fork de OpenOffice 1 (1.1.4, et qui présentait la bonne licence pour cela). on peut se demander l'intéret de IBM là dedans, mais il faut se souvenir qu'ils ont l'habitude des produits estampillés IBM. d'ailleurs chez IBM TOUT doit être estampillé IBM. comme sur leur catalogue. donc bon là ils ont barbouilé le bazar pour que ça ressemble un peu à Office 2007 et son ruban magique, mais surtout que ça soit marqué IBM dessus. c'est ça l'argument de vente. IBM.

          > WAS complètement fermé avec une Community Edition qui pille les composants libres.(Geronimo, Tomcat, ...)

          qui "pille" ?!? tu vas bientot leur reprocher de piller les lettres de l'alphabet...
          • [^] # Re: Question

            Posté par . Évalué à 3.


            > Adoption de Linux en réaction à l'écroulement d'OS/2 (OS/2 toujours pas libre, AIX pas libre alors que Solaris a été libéré)

            OS/2 ayant été écrit au départ avec un certain Microsoft, tu peux toujours attendre.

            Ah et AIX ?
            Mais tu ne contestes pas sur les raisons de l'adoption de Linux


            Le rachat de NetBeans par Sun est antérieur. de bien deux ans. mis en gratuit puis libéré.

            j'ai besoin de parler de StarOffice d'abord placardé partout en freeware puis devenu OpenOffice ?

            Oui, et que fais tu de l'offre de Borland, d'IntelliJ, ... ?
            Sinon , je n'ai affirmé nulle part que la stratégie de Sun avait toujours été lisible et arrêtée. Relis moi, j'ai parlé de "ces dernières années"


            bah si c'est une daube, tu t'en fous... il y a largement le choix ailleurs

            Sauf que lorsqu'un produit IBM me convient, je suis fortement encouragé à utiliser leur autres produits car leur offre intégrée ne permet bien souvent pas de choisir ce qui me convient. (l'enfermement, c'est bien une stratégie proprio)


            Lotus Symphony est effectivement un fork de OpenOffice 1 (1.1.4, et qui présentait la bonne licence pour cela). on peut se demander l'intérêt de IBM là dedans, mais il faut se souvenir qu'ils ont l'habitude des produits estampillés IBM. d'ailleurs chez IBM TOUT doit être estampillé IBM. comme sur leur catalogue. donc bon là ils ont barbouilé le bazar pour que ça ressemble un peu à Office 2007 et son ruban magique, mais surtout que ça soit marqué IBM dessus. c'est ça l'argument de vente. IBM.

            Quelle indulgence. Bon c'est un fork proprio ou pas ?
            En voilà une société qui joue le jeu du libre


            qui "pille" ?!? tu vas bientot leur reprocher de piller les lettres de l'alphabet...

            Certes c'est le jeu. Mais ca révèle un certain état d'esprit. Un produit bridé gratuit ou opensource et des produits à valeur ajoutée fermés plutôt qu'une différentiation sur les services comme le font à présent Sun et RedHat.
            • [^] # Re: Question

              Posté par . Évalué à 3.

              > Mais tu ne contestes pas sur les raisons de l'adoption de Linux

              Il y a différentes façons d'adopter Linux, celle de IBM est respectable. IBM contribue (pourquoi selon toi ?), IBM a aussi fait des pubs télé pour Linux (pourquoi selon toi ?), IBM participe à ION (diable diable, pourquoi selon toi ?), etc.
              MS a aussi "adopté" Linux avec l'accord MS/Novell. Mais ça n'a pas grand chose à voir. MS ne contribue pas, MS nous emmerde avec ses brevets et n'est pas dans OIN, MS FUD avec "get the facts" et "GPL = cancer", etc.
              Je suis largement d'accord pour dire qu'IBM supporte le proprio et s'il peut faire du proprio il en fera. IBM n'a pas le chromosome libre. Mais IBM n'emmerde en rien le libre. Au contraire mais si on peut espérer plus.
              • [^] # Re: Question

                Posté par . Évalué à 3.


                IBM n'a pas le chromosome libre.

                On est donc d'accord là dessus depuis le début.

                Maintenant, la question initiale était: Le rachat de Sun par IBM sera t'il profitable au libre ? Si IBM rachète Sun, tu crois que tous les devs de produits de Sun concurrents de ceux d'IBM vont rester dessus.
                Je pense que non.
                Ces projets risquent donc de tomber dans l'oubli et passer à la trappe. Lorsqu'ils ne seront pas virés, une partie d'entre eux seront réaffectés au libre et d'autres au proprio .
                Sun, depuis l'arrivée de Schwartz, s'était clairement repositionné sur le libre et en avait la fibre.
                • [^] # Re: Question

                  Posté par . Évalué à 2.

                  > On est donc d'accord là dessus depuis le début.

                  En tout cas je ne diabolise pas IBM.

                  > Le rachat de Sun par IBM sera t'il profitable au libre ?

                  Je n'en sais rien.
                  Le rachat serait probablement la mort à moyen terme de Solaris et Sparc. Pour java ça ne changera pas grand chose, IBM n'avait pas arrêté de demander la libération de Java. Pour OOo je ne voix pas l'intérêt pour IBM de le rendre proprio. J'image qu'IBM se fout complètement de VirtualBox (IBM préfère KVM et a sa solution pour AIX). MySQL est à moitier proprio, rien ne changera ici non plus. IBM ne voulant pas de Solaris (à long terme), on pourrait voir ce qui est sous CDDL passer à une licence compatible GPL.
                  Mon avis est que pour le libre ça ne chengera pas grand chose.
                  De tout manière, je ne crois pas qu'IBM va acheter Sun.
            • [^] # Re: Question

              Posté par . Évalué à 3.

              > et AIX ?

              AIX, je ne sais plus. je pense qu'ils n'ont pas le droit non plus car ils ont du code qui vient d'ici et là.

              accessoirement, AIX ne tournera pas sur d'autres machines que celles qu'IBM te vendra. ce détail a son importance : libérer un truc dont tout le monde se fout n'a aucun intéret.

              > Mais tu ne contestes pas sur les raisons de l'adoption de Linux

              je n'ai pas l'intention de "contester" ou d'approuver une affirmation ou ici une fine analyse qui a autant de valeur que du vomi de jeune chiot. donne moi une source fiable, par exemple de chez IBM ou d'un ancien chef Linux ou autre là bas. sinon ah ah aucun intéret.

              > Sinon , je n'ai affirmé nulle part que la stratégie de Sun avait toujours été lisible et arrêtée. Relis moi, j'ai parlé de "ces dernières années"

              je t'aide : j'ai l'impression qu'elle ne l'a jamais été.

              > Sauf que lorsqu'un produit IBM me convient, je suis fortement encouragé à utiliser leur autres produits car leur offre intégrée ne permet bien souvent pas de choisir ce qui me convient. (l'enfermement, c'est bien une stratégie proprio)

              j'ai l'impression que tu ne sais pas trop ce que tu veux. si cet enfermement, enfin l'obligation d'acheter moult casseroles avec, te pose un problème majeur, le produit ne te convient pas. ça ne sera pas un problème technique mais commercial (comme s'il était trop cher, hein), mais il ne te conviendra pas.

              > (...)

              je crois que niveau services, IBM n'a aucune leçon à recevoir. et que niveau "produit bridé gratuit ou opensource et des produits à valeur ajoutée fermés" Sun comme Red Hat s'en sont donnés à coeur joie par le passé. Sun nous en a donné justement pendant des années et Red Hat était dans le commerce de boites en cartons pleines de CDs avec des tarifs du genre 10 dollars + 20 dollars par CD, à moins que ca soit 20 dollars + 10 par CD. désolé d'avoir la mémoire si longue, hein. et c'était pas que du libre dessus, oh non.
              • [^] # Re: Question

                Posté par . Évalué à 2.

                > et que niveau "produit bridé gratuit ou opensource et des produits à valeur ajoutée fermés" Sun comme Red Hat s'en sont donnés à coeur joie par le passé.

                Tu m'expliques pour Red Hat ?
                Il y a/avait RHN, c'est un service chez Red Hat. La partie cliente a toujours été libre (sauf RHN Satelite mais qui est serveur et client). Les distributions Red Hat ont toujours été libred (cf Centos et plein d'autres ou aussi Oracle Linux). Les quelques trucs proprio (java, flash) ont toujours été fournit de façon séparés et ce n'est pas Red Hat qui le développe. La seul excèption était Netscape (jusqu'à RHL 5.2 ? des lustes).
                Dans tout ce qu'a développé Red Hat, il n'y avait que RHN Satelite qui était proprio. Il est maintenant libre (RHN Satelite est la même chose que RHN). Red Hat a beaucoup acheté de proprio et les a rendu libre (GFS, Netscape Directory, JBoss et bientôt Solid ICE + Spice).
                Ce que ne veut pas Red Hat, c'est de faire de son support/RHN un service gratuit. Red Hat n'a jamais cherché à faire du proprio ou "produits à valeur ajoutée fermés". Red Hat vend des services payants (pléonasme), pas du proprio.
                Achetes une RHEL, tu auras alors d'office un abonnement d'un an à RHN. Attend un an, ne paye pas RHN, et tu peux toujours utiliser RHEL (mais pas RHN évidemment).
                Si tu ne veux pas de RHN, il y a Centos (et plein d'autres).
  • # Sic transit gloria

    Posté par . Évalué à 3.

    Juste une réflexion sur les choses, les gens... Dans les années 60-70, IBM c'était le Microsoft de l'époque (cf "IBM ou l'émergence d'une nouvelle dictature" par deux ingénieurs de l'IBM dont j'ai oublié le nom) et à présent rachetés peut être... Il viendra un temps où la boite à Billou sera dévaluée et rachetée elle aussi, le libre, lui, continuera. Inch'allah comme dit un copain!
    • [^] # Re: Sic transit gloria

      Posté par . Évalué à 7.

      C'est IBM qui veut racheter SUN, pas l'inverse ;-)

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: Sic transit gloria

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Oui, je suis d'accord.

        Mais on peut trouver d'autre exemple d'entreprise en étant racheté prenne le pouvoir de l'acheteur. Par exemple NeXT avec Apple, au moment ou on pensait à un rachat de BeOS.

        Enfin, c'est plus pour l'annectode. Je vois mal les équipes de Sun surpassé celle de Big Blue.

        Je suis vraiment currieux de savoir ce qu'ils fairont avec Java.
        • [^] # Re: Sic transit gloria

          Posté par . Évalué à 1.

          Et Trolltech va prendre le contrôle de Nokia ! \o/


          Hummm, pardon... Je m'égare.
    • [^] # Re: Sic transit gloria

      Posté par . Évalué à 8.

      IBM avait un monopole comme MS aujourd'hui. Mais à l'époque d'IBM, les organismes anti-trust étaient utiles.
  • # Collège et pas école...

    Posté par (page perso) . Évalué à -3.

    On parles d'un collège et non d'une école, ça peut jouer quand même.
  • # ZFS bientôt dans linux?

    Posté par . Évalué à 3.

    cela pourrait être pas mal même si btrfs et autre peuvent être intéressant ce n'est tout de même pas pour demain que cela sera fini. ZFS est mature et stable alors un petit changement de licence sera peut être la bonne surprise de cette acquisition.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.