Journal Dossier jeux sous Linux sur jeuxvideo.com

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
41
28
mai
2016

Comme la bureautique,le jeux video est un domaine très résistant à la progression de GNU/Linux.
Le site jeuxvideo.com s'est posé la question du pourquoi et en a fait un dossier intitulé "Le jeux sous Linux est-il soluble dans le grand public ?". L'article est plutôt bien travaillé et honnête,ce dont ce site et ses lecteurs ne nous avaient pas habitués en ce qui concerne GNU/Linux. En effet,on entend plutôt dans ce milieu des phrases du genre :" Linux c'est nul,ça ne marche pas." Cependant,depuis quelques années,le site a ouvert des rubriques Linux notamment dans son forum.
jeuxvideo.com signe donc 5 articles qui traitent plutôt des succès ou des échecs commerciaux des jeux sous Linux (et très peu des jeux libres "trop nuls") :
SteamOS et les Steam Machines : un échec dont il ne faut pas faire une généralité
Linux et les jeux vidéo : une histoire d’amour qui revient de loin
Base d’utilisateurs faibles, rentabilité limitée : deux freins à l’évolution du jeu sous Linux… ou pas
Le problème de la portabilité, ou le gros choc de simplification…
Le futur : le développement natif avec Vulkan ?
modérateurs : Si vous n'aimez pas qu'on renvoie vers un autre site que le vôtre,n'hésitez pas à censurer les liens parce que c'est ce que fait jeuxvideo.com, donc on peut très bien leur rendre la pareil.

  • # ou pas

    Posté par . Évalué à 8.

    modérateurs : Si vous n'aimez pas qu'on renvoie vers un autre site que le vôtre,n'hésitez pas à censurer les liens parce que c'est ce que fait jeuxvideo.com, donc on peut très bien leur rendre la pareil.

    en l'occurence ce n'est pas les moderateurs qui ne veulent pas d'un lien vers un autre site (c'est la base meme du web)
    c'est le site cible qui ne voulait pas qu'on reference ses pages :D

    • [^] # Re: ou pas

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Exact,c'était un clin d'oeil sur ce qu'ils font,et justement pas sur ce qui est fait sur Linuxfr.

      • [^] # Re: ou pas

        Posté par . Évalué à 0.

        jeuxvideo.com ne censure pas les liens vers les sites externes. Seulement la pub.

        • [^] # Re: ou pas

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Ils placent le curseur,d'un côté qui n'est plus de la pub. Plus exactement, ils n'aiment pas qu'on parle d'un autre site que le leur. Ca je l'affirme, persiste et signe.

          • [^] # Re: ou pas

            Posté par . Évalué à 1.

            Tu as un exemple ?
            Je fréquente souvent jeuxvideo.com et je ne rencontre pas ce problème.

            • [^] # Re: ou pas

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Tous les exemples que je pourrais donner ont été censurés. 20 sanctions,dont 15 pour "pub";3 pour "message inopportun". Je modère ce que je dis depuis toujours, je fais attention à ce que je dis et je n'ai jamais rencontré un phénomène de ce genre ailleurs. Pour être sûr qu'un message passe sans censure, il ne faut mettre aucun lien internet dans le texte.

            • [^] # Re: ou pas

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Je me souviens d'un cas où un gars cherchait un nouveau jeu de type RPG,j'avais répondu par un jeu libre que je connaissais,avec lequel je n'ai aucun lien et vlan censuré

  • # Super article

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 28/05/16 à 14:37.

    En effet, c'est un super article. Factuel, qui retrace l'histoire, les évolutions, les soubresauts, l'état et les possibilités. Bref, un article pragmatique et objectif.

    Il manque peut être le problème de la grande diversité des distributions et la grande rapidité de développement, qui peuvent apparaitre comme un problème pour certains éditeurs de jeux. Valve a répondu par cela en faisant du linux=ubuntu. C'est une solution. Du coup le packaging du client Valve pour Fedora ajoute une couche.

    Il manque également la question de l'étude du public. Il peut apparaitre fort peu probable d'avoir en client tout les utilisateurs de linux. Donc non seulement le nombre d'utilisateurs sur PC personnel est inférieur à celui de Mac et/ou de Windows, mais en plus ces utilisateurs ne seront pas tous convertibles en clients de jeux vidéos non-libres.

    Cependant c'est bien tout les jours noel avec Valve, pour un linuxien pur qui aime aussi les jeux pas gnu.

    Pour terminer, il manque aussi peut être une contre-partie plus étendue sur les "problèmes de performances". Car s'ils existent encore ils sont non seulement moins nombreux mais aussi de plus en plus compensés. Compensés par des titres où au contraire c'est Windows qui a des problèmes de performances. Cette contre-partie est abordée mais peu détaillée et surtout peu datée. Là encore ce "manque" est difficile car il faudrait des stats longues et factuelles.

    A défaut de stats factuelles, voici mon humble expérience récente à ce sujet : sur Windows vous pouvez rêver pour que « Dying Light » soit jouable avec une nvidia 710M même en mettant tout au minimum, sur Fedora il n'y a aucun problème, c'est fluide au même bas niveau de détail. Sous Windows vous pouvez vous brosser pour avoir un gamma correct avec « Dead Island », sous Fedora aucun problème. Par contre le dépaquetage (décompression) fait par Steam sur linux ralenti systématiquement les séquences d'introduction des jeux, c'est chiant, flagrant avec « Alien Isolation » où ces séquences se freezent, et également avec « Metro Last Light Redux », mais ensuite aucun problème visibles/perceptibles de performances sous « Alien Isolation », contrairement à ce qui est dit dans l'article : c'est parfait même au plus hauts niveaux graphique et de détails.

    Enfin, toujours en restant dans l'expérience personnelle, il y a deux personnes dans mon entourage direct qui ont installés Linux (Mint pour l'un, Ubuntu pour l'autre) et qui sont joueurs. Une troisième ne passe pas à Linux car il possède un ancien et gros catalogue de jeux Steam auquels il joue encore, dont certains ne fonctionnent pas sur Linux.

    Les qualités techniques et commerciales du système ne sont plus à prouver, linux is everywhere, la seule question restante est qui gagnera la partie : une distro classique avec Steam ou bien ChromeOS/Android avec le Play Store. Pour le reste, tout le reste, c'est déjà écrit, il ne s'agit que d'ajustement de planning et de techno (jeux locaux maintenant ou en stream internet sur du moyen terme, par exemple).

    • [^] # Re: Super article

      Posté par . Évalué à 3.

      Salut, comment savoir ce qui est compatible Linux ? Est-ce qu'installer Steam et se connecter fait apparaitre les jeux compatibles directement ?

      J'ai ma bécane de jeux sous Windows actuellement.

      • [^] # Re: Super article

        Posté par . Évalué à 4.

        • [^] # Re: Super article

          Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 29/05/16 à 10:50.

          Il y aussi comme information les « System Requirements » : ils affichent par défaut la config pour windows lorsqu'on est pas identifiés sur le service, mais sont présents et accessibles pour Linux aussi. Ils sont très bien fait puisqu'ils présentent, en plus d'une carte graphique minimale, la version du driver minimale (exemple pour « Dota 2 » : Graphics: nVidia Geforce 8600/9600GT (Driver v331), AMD HD 2xxx-4xxx (Driver mesa 10.5.9), AMD HD 5xxx+ (Driver mesa 10.5.9 or Catalyst 15.7), Intel HD 3000 (Driver mesa 10.6) ) en prenant soin de marquer si le driver Mesa est OK.

          Si les informations sur les versions de drivers sont bien faites, celle sur la carte graphique minimale est par contre souvent sur-évaluée et calquée sur l'info pour windows. Exemple avec « Dying Light » : NVIDIA® GeForce® GTX 780 alors que sur linux il tourne très bien avec une simple Nvidia 710M ! (niveau minimum de détails mais parfaitement fluide)

      • [^] # Re: Super article

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Est-ce qu'installer Steam et se connecter fait apparaitre les jeux compatibles directement ?

        Oui, il y a des filtres pour les jeux disponibles sur « SteamOS + Linux », que ce soit dans ta ludothèque ou dans le magasin. Et bien sûr, sur la page commerciale de chaque jeu, tu as la liste des OS compatibles.

        Il me semble que par défaut, Steam (le client lourd ou le client web) active par défaut le filtre correspondant à ton OS, mais à vérifier (ça m'avait gêné au début, car je voulais également voir les jeux Windows).

      • [^] # Re: Super article

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Salut, comment savoir ce qui est compatible Linux ? Est-ce qu'installer Steam et se connecter fait apparaitre les jeux compatibles directement ?

        Sous Linux, l’interface Steam te propose un critère de discrimination “SteamOS + Linux” dans la recherche et dans la bibliothèque :

        Linux Steam Recherche
        Linux Steam Bibliothèque

        Cette option n’est pas disponible dans le client pour Windows (ici sous Wine) :

        Wine Steam Bibliothèque

        Si tu voulais passer ta machine de jeux sous Linux, sache qu’il t’est possible d’installer les deux versions de Steam, celle native à Linux et celle de Windows avec wine. Préfère Ubuntu à SteamOS, quand bien même SteamOS est la distribution de Valve, ils ont plus d’utilisateurs d’Ubuntu et ils apportent plus de soin à ce dernier.

        ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

        • [^] # Re: Super article

          Posté par . Évalué à 3.

          Y'a aussi https://www.humblebundle.com/store/search/platform/linux

          Bon c’est principalement un subset de Steam (et gog), mais ça permet de faire une bonne action et profiter de promos différentes des soldes steam.

        • [^] # Re: Super article

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Steam fonctionne aussi pleinement sous Fedora. Voir aussi ce tuto pour d'autres distros.

          • [^] # Re: Super article

            Posté par . Évalué à 5.

            Il existe un slackbuild pour slackware et steam fonctionne aussi sans accrocs dessus.

            On a beau dire (à mon avis à tort) que les distributions ça disperse l'univers Linux, dans la majorité des cas un truc qui marche sous un Linux marche sur tout les Linux…

            Yth.

    • [^] # Re: Super article

      Posté par . Évalué à 0.

      Enfin, toujours en restant dans l'expérience personnelle, il y a deux personnes dans mon entourage direct qui ont installés Linux (Mint pour l'un, Ubuntu pour l'autre)…

      Donc l'un utilise Ubuntu et l'autre… Ubuntu.
      Voyez-vous la bêtise ou non?! Si c'est juste avoir un bureau différent et 2 applications en standard pourquoi ne pas SIMPLEMENT faire un paquet pour la distribution originale seulement, un bundle "skin/app" quoi.

      On crée des distro pour un rien!

      • [^] # Re: Super article

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le bureau différent, c’est Ubuntu, Kubuntu, Ubuntu-Gnome, Xubuntu, etc. Ce sont simplement des paquets différents d’un même dépôt.

        Mint est très proche d’Ubuntu, mais c’est pas que du Ubuntu. On peut comparer la relation entre Mint et Ubuntu avec celle qu’il y a entre Ubuntu et Debian, surtout aux débuts d’Ubuntu quand utiliser un dépôt Debian sous Ubuntu n’était pas risqué, aujourd’hui personne n’irait dire de faire seulement un paquet Debian pour Ubuntu…

        ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: Super article

        Posté par . Évalué à 3.

        Et puis "Mint" c'est vague.
        Peut-être s'agissait-il de la Debian Edition ?

    • [^] # Re: Super article

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      sur Windows vous pouvez rêver pour que « Dying Light » soit jouable avec une nvidia 710M même en mettant tout au minimum, sur Fedora il n'y a aucun problème, c'est fluide au même bas niveau de détail.

      Ça m'étonne un peu, vu qu'il s'agit d'un portage et que Techland a mobilisé peu de moyens là dessus. T'es sûr que t'avais pas un problème sous windows?

      • [^] # Re: Super article

        Posté par . Évalué à 2.

        Je n'ai pas windows, donc je suis sûr de ne pas avoir de problème avec windows :-) et ce, depuis 14 ans maintenant : exclusivement gnu/linux.

        C'est le retour de la même personne qui a pas mal de lags et trouve cela injouable avec son portable (équipé d'un 710M, comme mon ancien) sous windows. Un retour d'un gamer, mais un seul retour, donc, tjs de l'expérience perso, rien de plus.

        Ce jeu est vraiment remarquable en terme de qualité (consommation ram / cpu & gpu par rapport aux graphiques rendus) C'est flagrant en comparant avec d'autres titres demandant plus de ressources gpu pour visuellement avoir moins de rendu. Comme quoi, un "petit portage" suffit si au départ c'est bien fait :-)

        • [^] # Re: Super article

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Ok, merci pour la réponse. Ca fait un moment que j'ai plus de windows non plus. :)

          Je suis assez avancé sur Dying light, et globalement, ça tourne pas mal, mais j'ai une config "moyen+" (GTX 960+core i5), donc difficile de conclure.

          Les premiers benchmarks montraient quelques problèmes, mais là aussi, difficile de conclure, le jeu a été pas mal patché…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.