Journal Une séparation

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
23
19
juil.
2011

C'est délicat de parler d'un film qu'on a vraiment aimé. Très délicat.
Comment faire comprendre le choc viscéral qu'on a ressenti ? Cette hébétude au moment du générique de fin ? Cette impression d'avoir vu une vraie oeuvre ?

La plupart du temps, quand on sort d'une séance de cinéma, on se dit qu'on a passé un bon moment et guère plus. On a sans doute vu des beaux effets spéciaux ou bien on a rigolé en regardant une agréable comédie. C'est essentiellement un divertissement.
Cela n'a rien de honteux d'ailleurs d'aller voir ce genre de films. Moi j'aime bien ça les divertissements et je suis bon public. Le mois dernier j'ai vu Kung Fu Panda 2 (très sympa) et je compte bien aller voir le Harry Potter la semaine prochaine.

Mais bon le film "Une séparation" c'est différent.
Quand une amie m'a proposé de sortir ce soir pour aller voir un film iranien inconnu au bataillon, un drame projeté en VO dans une salle lointaine, je dois avouer que je n'étais pas délirant d'enthousiasme. Je n'y suis pas allé à reculons (les critiques, lues en diagonale, avaient l'air bonnes alors pourquoi pas ?) mais sans m'attendre à un grand truc.

Nom d'un chien, je suis sorti de la salle il y a maintenant 3 heures et je suis encore sous le choc !
C'est vraiment un film qui vous prend aux tripes, une histoire poignante, d'une force incroyable. Et en plus c'est merveilleusement joué.
D'ailleurs toute la distribution féminine du film a reçu, collectivement, l'ours d'or de la meilleure actrice au festival de Berlin 2011. Pareil pour la distribution masculine qui a reçu l'ours d'or du meilleur acteur. Et pour faire bon poids le film a remporté l'ours d'or du meilleur film !

Je crois qu'il ne faut pas trop lire les articles sur le film avant de le voir. L'article d'Evene est bien mais, par exemple, le papier du Monde en révèle beaucoup trop. Bien entendu ce n'est pas un film à retournement final donc peu importe...mais il vaut quand même mieux y aller sans savoir trop de choses sur l'intrigue pour plonger vraiment dans cette société iranienne si étrange et si familière.
Des gens qui sont comme nous, qui souffrent et qui luttent comme nous, qui ploient sous les mêmes douleurs et font face aux mêmes drames. Et en même temps on ressent cette impression de décalage. Une société vraiment autre avec ce poids terrible de la religion, cette différence de statut entre les hommes et les femmes.
Franchement je n'avais pas vu un film aussi fort depuis bien longtemps.

Bon par contre il ne faut pas être dépressif pour aller le voir. Rue89 évoque une tragédie grecque et ils ont raison. C'est quand même un plombe-moral assez puissant.

  • # C'est impossible de décrire un ressenti devant une "beauté"

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Au début de ton journal, tu exprimes la difficulté d'exprimer ce qu'on peut y voir de beau ou relevant d'un sentiment profond vis à vis d'une œuvre. Le mathématicien Paul Erdos avait une belle citation pour le dire :

    Pourquoi les nombres sont-ils beaux ? Cela revient à se demander pourquoi la neuvième symphonie de Beethoven est belle. Si vous ne voyez pas pourquoi, personne ne pourra vous l'expliquer. Je sais que les nombres sont beaux. S'ils ne sont pas beaux, rien ne l'est.

    Contente toi d'admirer cette œuvre, si des personnes n'y parviennent pas, c'est qu'ils ne sont pas sensibles à ce que le film voulait faire ressentir aux gens c'est tout. ;)

    Cependant, c'est sympa de nous présenter un film qui fait peu de bruit dans la presse ou les affiches de cinéma.

  • # C'est plutôt réussi ;-)

    Posté par . Évalué à 5.

    Ben mince, j'ai super envie d'aller le voir moi maintenant !

    Mais je doute que cela soit possible (j'habite ottawa sans voiture pour les 3 mois qui restent)... J'imagine qu'il n'est pas disponible sous forme de location encore : j'attendrais !

    Mais tu as bien réussi ton coup, tu donnes vraiment envie !

  • # ça semble juste

    Posté par . Évalué à 1.

    Pour autant que j'ai put en lire, oui c'est une oeuvre.
    Mais tu me confortes dans mon idée: je ne suis pas au mieux psychologiquement, pas la peine d'en ajouter.
    Si ça sort sur un autre support , je l acheterai, et le regarderai en temps voulu.

  • # A reculons ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Après avoir été forcé d'aller voir un film inconnu dans une salle miteuse, j'espère au moins que tu l'as serré la copine ?

  • # +1

    Posté par . Évalué à 5.

    Vu en avant première, il y a plusieurs semaines déjà.
    C'est également l'un des plus beaux films que j'ai vu depuis bien longtemps.

  • # Des gens qui sont comme nous, ...

    Posté par . Évalué à 10.

    ... qui souffrent et qui luttent comme nous, qui ploient sous les mêmes douleurs et font face aux mêmes drames.

    C'est quoi leurs pseudos ?

  • # Dans le même genre....

    Posté par . Évalué à 2.

    Oui, quand j'ai vu l'article l'autre jour sur Transformer, j'ai beaucoup regretté que linuxfr ( le site francophone n°1 sur le cinéma) n'en ai pas parlé, plutôt que de parler d'un blockbuster...
    Mais ma prose n'étant pas superbe, et ma flemme immense, je n'ai pas pris ma plume non plus.

    J'en profite donc pour conseiller dans le même genre (si vous avez aimé, une Séparation, vous aimerez surement... ) :
    - L'Etrangère,
    - Incendie

    Des films qui font prendre conscience que la vie n'est pas manichéenne...

    • [^] # Re: Dans le même genre....

      Posté par . Évalué à 3.

      Oui, quand j'ai vu l'article l'autre jour sur Transformer, j'ai beaucoup regretté que linuxfr ( le site francophone n°1 sur le cinéma) n'en ai pas parlé, plutôt que de parler d'un blockbuster …
      Mais ma prose n'étant pas superbe, et ma flemme immense, je n'ai pas pris ma plume non plus.

      Comme quoi la critique est plus simple que l'acte. Comme on dis DLFP est un site qui dépend de ses utilisateurs, s'il n'y a pas de dépêches/journaux sur ce genre de cinéma c'est que personne ne les écris.

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

  • # Très bon film

    Posté par . Évalué à 5.

    Je ne serai pas aussi dithyrambique, mais il faut dire que la veille j’avais revu 2001, l’Odyssée de l’espace. La barre était placée très, très haut.

    Pour moi, c’est avant tout un film qui ne tombe dans aucun des défauts des étrons hollywoodiens, ce qui n’est déjà pas si fréquent (je ne suis pas bon public et je n’irai pas voir Transformers). Très bien interprété, très bien construit aussi. Je lui reproche seulement de céder quand même au travers de vouloir raconter une histoire, fermer ce qui a été ouvert, répondre aux questions comme à l’école. En cela il est inférieur, de mon point de vue, à un Kubrick ou un Haneke.

    Un point que j’ai apprécié sur le traitement de la religion, c’est la façon dont le réalisateur l’exclut de l’écran pour mieux l’intégrer dans le film, sans montrer des imams interdisant ceci ou cela. L’emploi du téléphone donne à la religion un côté deus ex machina dont les ordres sont aussi finals et absurdes que ceux de l’administration du Château ou ceux du Numéro 1. À la fin même le téléphone s’efface («j’ai appelé, et...») pour montrer à quel point la religion est pervasive dans cette société.

    S’il faut un résumé, pour ceux qui ne savent pas quoi faire par ce temps, allez-y, vous ne le regretterez pas. Sauf si vous achetez un billet pour Taxi 42 et vous trompez de salle.

    • [^] # Re: Très bon film

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      (HS) Je viens aussi de revoir 2001 hier. La version restaurée de la rétrospective, à 10 dans une salle Gaumont avec écran incurvé !

      Une des plus belles preuves qu'on peut faire du cinéma sophistiqué et divertissant !

      Debug the Web together.

    • [^] # Re: Très bon film

      Posté par . Évalué à 4.

      J'ai également vu ce film, très bien, émouvant et rudement bien joué, mais je me vois dans l'obligation de doucher l'enthousiasme de patrick_g (ouais, je sais, c'est osé pour un compte récent et postant peu...) : ce sont les ours d'argent (et non d'or) qu'ont reçus les actrices & acteurs pour leurs performances dans ce film...

      En même temps, faut dire, que le seul Ours d'Or c'est pour le film primé, les autres récompenses du festival de Berlin, ne sont qu'Ours d'argents !

      • [^] # Re: Très bon film

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Ah oui après vérification tu as raison. Mais bon l'appellation exacte a peu d'importance. Ce qui compte c'est que la distribution complète du film a reçu la plus haute récompense possible lors de festival.

  • # A voir aussi

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Pour ceux qui ont ce type de gouts:

    Un amour de jeunesse, de Mia Hansen-Love

    \Ö<

  • # Une amie...

    Posté par . Évalué à 7.

    Quand une amie m'a proposé de sortir ce soir

    Quel frimeur ce patrick... tout ça pour dire qu'il a le temps d'avoir des amies en plus de geeker et de mouler toute la journée!

    • [^] # Re: Une amie...

      Posté par . Évalué à 4.

      il a le temps d'avoir des amies [...] et de mouler toute la journée

      En même temps, c'est peut-être lié.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # hébétude

    Posté par . Évalué à 0.

    Comment faire comprendre le choc viscéral qu'on a ressenti ? Cette hébétude au moment du générique de fin ? Cette impression d'avoir vu une vraie oeuvre ?

    Peut-être en commençant par l'écrire correctement : œuvre

    • [^] # Re: hébétude

      Posté par . Évalué à 0.

      Désolé, ça n'a pas marché. Ton commentaire m'a fait l'effet d'une douche froide.

  • # Un thème universel : le mensonge

    Posté par . Évalué à 5.

    Je suis allé voir le film suite à ce journal fort pertinent et aussi parce que j'avais lu beaucoup de bonnes critiques. Je craignais cependant un film contemplatif un peu trop intello pour moi. Erreur.
    C'est vraiment un excellent film qui pose dans le cadre juste un peu exotique de l'Iran actuel la question du mensonge sous tous ses aspects : le gros, le petit, le mensonge pour le bien d'autrui, l'omission, les engrenages du mensonge,etc... le tout dans une histoire qui vous captive d'un bout à l'autre.
    Et surtout, chose que j'apprécie toujours dans un film, les personnages sont vraiment en 3D, c'est à dire qu'ils ont plus d'une facette, ils changent, et nous les percevons différemment au début ou à la fin. Pas besoin de lunettes ni de mal à la tête !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.