Journal Vos retours sur Friendika et les réseaux sociaux décentralisés ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
8
5
mar.
2012

Hello,

Ceux qui me suivent un peu savent que je poursuis une quête : celle du graa… d'une alternative décentralisée à Facebook/Google+. (une moule a gentillement créé un tag pour ça: https://linuxfr.org/tags/d%C3%A9centralis%C3%A9/public ).

Je précise « Facebook/Google+ » car Status.net ou Jappix peuvent aussi être vus comme des réseaux sociaux mais ne répondent pas au cas de figure que je cherche à explorer. Et dans cette catégorie, justement, on ne trouve pas grand chose:

Diaspora

http://diasporaproject.org/

Exemple: https://joindiaspora.com/u/ploum

C'est le plus connu. Ils ont réussi à lever des fonds via des dons pour lancer l'aventure. Il y a quelques mois, j'avais des mots assez durs pour Diaspora:
https://joindiaspora.com/posts/362487

Je dois dire que la situation s'est légèrement améliorée. L'interface est de mieux en mieux, il y a quelques idées intéressantes dans la présentation. Cependant:

  • La majeure partie du travail semble ne se faire que sur l'aspect présentation/design. Il y a très peu de fonctionnalités au final.
  • Diaspora est complexe à installer (déjà, c'est du RoR).
  • Il n'y a peu ou prou d'interactions avec d'autres réseaux sociaux. Bref, Diaspora est une bulle de plus.
  • C'est joli, c'est design mais ce n'est toujours pas du tout ergonomique (exemples bêtes: des liens dans le bas de la page alors que la page se remplit automatiquement à mesure qu'on fait défiler, des annonces « Machin partage avec vous » alors que Machin vous suit, une navigation peu intuitive, etc)

Bref, un projet qui semble mené par des designers. On a parfois l'impression de voir plus un mockup de site que le site lui-même.

Mais j'ai découvert il y a peu un nouveau concurrent, très intéressant:

Friendika (ou Friendica, c'est pas clair)

http://friendica.com/

Exemple: https://frndc.com/profiles/140

La particularité de Friendika c'est qu'il propose des plugins qui permettent d'interagir avec d'autres réseaux: Status.net, Diaspora, Facebook, Twitter.

Le concept n'est pas sans rappeler les passerelles de XMPP, passerelles qui étaient le must absolu de XMPP il y a 5 ans et qui sont devenues plus qu'anecdotiques.

De plus, Friendica est installable sur n'importe quel bête serveur PHP/MySQL et personnalisable simplement via des plugins et des thèmes.

Problème: c'est vraiment très moche (du moins les quelques thèmes que j'ai vu) et on ne peut même pas parler de manque d'ergonomie car il n'y a même pas la moindre recherche à ce niveau. On a parfois l'impression que les dev ont jeté pêle-mêle tous les liens possibles sur la page.

Je suis également surpris du manque d'intérêt envers Friendica. Est-ce que c'est juste peu connu, que c'est trop moche pour attirer qui que ce soit ou est-ce vraiment pourri ?

Bref, quel est votre avis sur Friendica ? Comment comparez-vous Friendica à Diaspora, Facebook, G+ ? Utilisez-vous Friendica avec des connecteurs vers d'autres réseaux ? Me conseillez-vous d'installer Friendica sur mon serveur ?

  • # https://frndc.com/profiles/140

    Posté par . Évalué à 6.

    Titre de l'image

    Depending on the time of day, the French go either way.

    • [^] # Re: https://frndc.com/profiles/140

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      En effet. Moi, quand je suis sur cette page, ça me dit « Ceci est votre profil public, il est visible par tous ». Ça dit bien le niveau de l'ergonomie.

      Et ce lien : https://frndc.com/profile/ploum ?

      • [^] # Re: https://frndc.com/profiles/140

        Posté par . Évalué à 4.

        Works.

        Depending on the time of day, the French go either way.

      • [^] # Re: https://frndc.com/profiles/140

        Posté par . Évalué à 4.

        Ma foi, ça m'a l'air pas mal.
        en fait, dans ton profil, on voit tous tes amis, quel que soit le réseau social (identi.ca, Diaspora …) sur lequel ils sont.
        Bon, les liens vers joindaspora ne marchent pas, et il serait bien de voir dans la vignette de tes amis sur quel réseau on va attérir en cliquant (oui, je sais qu'on voit l'adresse en survolant le lien, mais je parle de visuel pour tout le monde).

        Du coup, les réponses aux questions que tu poses m'intéressent beaucoup.
        Ça va pas beaucoup t'aider, sinon te rassurer dans le bien fondé de ton journal!

    • [^] # Re: https://frndc.com/profiles/140

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Friendica est en effet très instable. Ils ont tout basé sur un protocole très intéressant qui relie les noeuds over HTTP (ce que je trouve vraiment génial).

      C'est moche, mais Facebok aussi, permet moi de te dire qu'il sera toujours temps de faire un thème plus tard, voir de permettre d'en changer aussi facilement qu'avec WordPress.

      Friendika s'écrivait avec un K avant, ils ont changé de nom car certains pays de l'Est ont fait remarquer que ca sonnait soviet' et que ca finirait par porter à confusion. Ils ont donc changé pour une écriture plus anglophone.

  • # Sacré ploum !

    Posté par . Évalué à 2.

    Me conseillez-vous d'installer Friendica sur mon serveur ?

    Si Friendica te permet de proposer aux adhérents de l'amicale des adorateurs de Sacré Graal le moyen ultime de faire perdurer l'adoration, alors c'est tout bon. Et par le pouvoir extraordinaire qui vient de m'être conféré par dlfp, je te nomme président à vie de l'amicale.

    • [^] # Re: Sacré ploum !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Le projet français MOVIM dont je suis l'un des contributeurs avance d'un pas ferme depuis des années, avec une accélération du dev depuis les 12 derniers mois.

      Les progrès sont impressionnants sachant que seulement 2 dev travaillent à plein temps dessus. Pour te faire une idée surtout, utilise le Wiki qui à été intégralement refait la semaine dernière http://wiki.movim.eu/fr:main_page

      Site officiel : http://movim.eu/

      • [^] # Re: Sacré ploum !

        Posté par . Évalué à 3.

        Sauf que Movim demande une confiance encore plus grande dans l'hébergeur que les autres solutions : non seulement tu leur confies tes données, mais aussi les codes d'accès à ton adresse de messagerie instantanée. A moins que ça n'ait changé dernièrement?

        • [^] # Re: Sacré ploum !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Movim ne te demande pas d'utiliser un noeuds dans lequel tu n'as pas confiance, c'est justement l'unique but du projet de te permettre de créer des noeuds pour y inviter tes amis et ta famille.

          Mais effectivement si c'est le cas, si le but c'est de faire un truc décentralisé et que comme StatusNet, 95% des utilisateurs vont sur un seul noeud appelé Identi.ca, on recentralise les informations et en cas de hack ou d'hébergeur crasseux, on peut porter atteinte à ta vie privée. Mais ca sera bien cherché dans ce cas, puis qu'on parle bien de logiciel décentralisé, tellement facile à installer que chacun pourra installer en quelques clics sa propre instance.

          Pour le serveur XMPP à utiliser (on sait tous que Prosody stocke tout en clair), hé bien tu peux avoir reccourt à un hébergeur respectueux du Libre tel que http://www.kegtux.org/ ou http://www.legtux.org/ ou te tourner vers le geek de ta famille qui le fera en quelques tapes de clavier.

          • [^] # Re: Sacré ploum !

            Posté par . Évalué à 3.

            Movim ne te demande pas d'utiliser un noeuds dans lequel tu n'as pas confiance, c'est justement l'unique but du projet de te permettre de créer des noeuds pour y inviter tes amis et ta famille.

            La confiance, ce n'est pas du tout ou rien. Je ne suis pas certain que les membres de ma famille soient tous (certains le sont) prêts à me confier les clés de leur boîte mail (puisque dans le cas d'adresses GTalk, c'est le même mot de passe que le compte Jabber).

            Être respectueux du Libre, c'est bien. Très bien même. Mais ça n'est pas suffisant. Google respecterait très scrupuleusement le Libre que ça ne me donnerait pas pour autant envie de leur filer mon code de carte bancaire.

            On a déjà eu cette conversation - peut-être avec toi d'ailleurs - il y a quelques mois. C'est le problème majeur de Movim - qui par ailleurs est séduisant en diable : à vouloir à tout prix gérer la connexion XMPP côté serveur, on rajoute une inconnue de taille quant à ce qu'il advient du mot de passe. Même si les solutions "côté client" (comme Jappix, mais manifestement pas comme ce qu'ils commençent à faire avec Jappix Me) ne sont pas la panacée non plus - il faut faire confiance au serveur qui envoie le Javascript - on peut éventuellement feinter. Prévoir un serveur XMPP qui accepte des mots de passe à usage unique, par exemple. Dans le cas de Movim, toute cette souplesse potentielle disparaît pour une solution qui fait dangereusement penser au "Entrez vos identifiants Hotmail pour retrouver tous vos amis" de Facebook.

            Une solution comme Diaspora, StatusNet ou Friendica, même si moins bandantes car basées sur HTTP (et encore c'est subjectif, mais perso je persiste à trouver ça moins bandant), ont l'avantage de ne pas imposer de mettre tous les oeufs dans le même panier.

            Et non, avoir une adresse XMPP rien que pour Movim n'est PAS la réponse. Sinon, l'intérêt "utilisateur" principal de baser ta solution sociale sur XMPP disparaît.

            • [^] # Re: Sacré ploum !

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Là encore, j'aurais envie de te dire que tout n'est pas noir ou blanc. J'ai oublié un truc essentiel, c'est que d'ici quelques versions les données seront chiffrées dans une instance Movim. Mais pas avant la 0.6 pour l'heure. Ce qu'il faut retenir c'est que ce sera fait :)

              Moi je crois que ca réponds bien à la question essentielle de Ploum qui est "Finalement, si je fais un réseau social, est-ce que ce réseau peut se montrer sociable en se reliant aux autres, ou va t-il enfermer ses utilisateurs dans son protocole ?" (si j'ai bien résumé ?)

              Oui biensur que la technologie de Movim réponds à ca, il suffirait que Facebook, MSN ou Google+ activent l'option BoSH dans leurs serveurs XMPP pour avoir une rétrocompatibilité vers ces réseaux ! Mais il ne faut pas rêver ! Il va de soit qu'entre réseaux libristes, la porte est grande ouverte. Le fait que Movim soit en PHP permet d'autant plus d'imaginer un futur pont vers Friendika.

              N'importe quelle adresse Jabber peut se connecter sur Movim, c'est juste pas implémenté http://wiki.movim.eu/fr:whoami#pourquoi_ne_puis-je_pas_ajouter_un_compte_existant_depuis_l_interface_de_movim

              Et enfin, te connecter sur une page Friendika, c'est pas mettre tous ses oeufs dans le même pannier ca ?! Tout sur un seul serveur Web ?!

              Justement, Movim nécessite deux serveurs : un serveur web et un serveur XMPP. Du coup le serveur XMPP requis est générique (respect scrupuleux des XEPs), ce qui veut dire qu'à moins que le protocole XMPP permette l'usage de mots de passes à usages uniques par exemple, ca n'est pas possible. Si tu utilises Prosody, c'est ton problème d'avoir tes mots de passes en clair. Moi c'est comme ca et j'assume.

              Mais ce qu'il faut retenir c'est que Google a pu promettre de décrocher la Lune, Google c'est un trou noir depuis toujours. Si tu y as cru plus d'une seconde, c'est critique. Sinon hé bien tu savais qu'en l'installant chez toi ca irait, Movim ne proposera probablement jamais un noeud central tel que celui d'Identica pour StatusNet : ca va à l'encontre du principe de décentralisation, une instance maxi par foyer. (j'espère avoir bien répondu à tout)

          • [^] # Re: Sacré ploum !

            Posté par . Évalué à 3.

            te tourner vers le geek de ta famille qui le fera en quelques tapes de clavier.

            Je re-reviens sur ce point précis, parce que c'est une erreur que j'ai longtemps fait, et qui contribue à expliquer le manque d'attrait du grand public pour solutions décentralisées/acentrées. Après le fait de ne pas en avoir entendu parler, évidemment.

            La plupart des gens à qui j'ai posé la question préfèrent confier leurs données à des gens qu'ils ne connaissent pas. C'est triste, pas très rassurant, et ça nécessiterait certainement une bonne couche de pédagogie (et de crypto) pour faire évoluer ça, mais c'est malheureusement prévisible.

            Et ça peut se comprendre : je ne sais pas dans ta famille, mais souvent le geek de service n'est pas la personne à qui - humainement - tu confierais les plus facilement tes clés.

            Bref, plus ça avance, plus j'ai le sentiment que le "web social et libre" ne pourra se faire qu'à travers une logique à (au moins) deux niveaux : des noeuds persos contenant très peu d'utilisateurs (un, le plus souvent ; parfois un par habitant du foyer), et des noeuds beaucoup plus courus qui reprennent une partie du rôle des anciennes solutions centralisées et "encloses". L'avantage est qu'effectivement ça permettra à tout le monde de communiquer, indépendament de leur choix d'hébergement. Mais le défi qu'il va falloir relever, c'est de faire attention à ce que ça reste possible de fonctionner sur une logique "oligopolaire" (multipolaire à peu de pôles). Sinon, le gros du public ne suivra pas, et c'est ça qui compte le plus dans un réseau.

            Le cas de StatusNet est assez exemplaire, quoi qu'on en dise (et il y a de quoi) : ils ont réussi à faire en sorte de tourner dans une situation quasi-monopolaire, sans pour autant fermer la porte aux pôles tiers. Et alors même qu'ils auraient pu refermer la porte qu'ils avaient ouvert au début - il y a deux ans environ, de mémoire, il manquait certaines choses pour la gestion fédérée des groupes - et avancer beaucoup plus vite. Mais ils ont fait le choix de faire évoluer le protocole en accord avec leur vision initiale, et d'étendre les capacités de la fédération.

            • [^] # Re: Sacré ploum !

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Je ne peux malheureusement qu'être d'accord avec tout ca. Je pense qu'on a imaginé une autre manière de faire (qui me plaît beaucoup chez Diaspora*) c'est l'onglet Pods sur notre site : http://pod.movim.eu/

              En gros, les gens qui arrivent pour rejoindre le réseau, qui n'ont personne dans leur famille pour les aider et pour qui l'informatique n'est pas une passion (en clair, un utilisateur lambda sur n'importe quel réseau social populaire) ils vont devoir se choisir leur propre noeud. Pour l'heure la page ne fait que référencer les noeuds.

              On peut imaginer une page où chaque serveur sera trié par une note de sérieux (aucune plainte, uptime très bon, réactivité, propose HTTPS, bande passante, etc). Les serveurs enregistrant les mots de passes en SHA ou MD5 seront mis en avant, les serveurs sous Prosody seront déclassés fortement. Et là entre la gestion des quotas. Je crois qu'Edhelas envisage à terme de placer une limite par défaut de 1000 comptes utilisateurs par instance, ce sera contournable mais là encore, passé 1000 utilisateurs, la note descends.

              Et de cette manière, les internautes vont petit à petit intégrer la logique du réseau social, comprendre son coté volatil, jamais au même endroit, qu'on peut facilement héberger soit même (c'est à la portée de n'importe quel webmaster).

              Et là on élimine le coté oligopole. Mais c'est une politique qui est parfaitement liée au logiciel et tout à fait indépendante de la volonté des concepteurs du projet : si demain Google décide de promouvoir un noeud, hé bien les brebis iront.

              Je crois que définitivement il n'y a rien à faire pour les utilisateurs qui se victimiseraient eux même en choisissant un serveur que le script Pods jugerait nocifs. C'est comme lorsqu'on demande à Madame Michu (la pauvre) de faire attention au petit cadenas en bas de sa fenêtre : combien le font avec assiduité ? Le problème entre la chaise et le clavier ne peut pas être résolu, mais on essaye de l'amortir autant que la technique rends cela possible.

        • [^] # Re: Sacré ploum !

          Posté par . Évalué à 1.

          Movim ne stocke en aucun cas les mots de passes. Nous gardons bien une empreinte sha1 du mot de passe, mais elle n'est pas utile telle quelle. Linuxfr fait probablement pareil d'ailleurs.

          Il est vrai que les serveurs XMPP ont tendance à stocker les mots de passe en clair, ceci pour la simple (et honteuse) raison que les spécifications du protocole ne définissent pas une seule méthode de hashing lors de la connexion. Du coup la majorité des serveurs enregistrent le mot de passe en clair plutôt que générer de multiples hash (plus gérable, on ne peut pas vraiment les blamer).

          Mais dans ce cas de figure, on peut parfaitement héberger sa propre instance d'XMPP/Movim et passer outre ces problèmes. Movim ne propose pas de nœud par défaut qui risquerait de devenir central, mais promeut une logique de confiance ; si on n'est incapable d'administrer une instance de Movim, on peut toujours utiliser celle d'un tiers de confiance, ami, famille, coloc etc.

          • [^] # Re: Sacré ploum !

            Posté par . Évalué à 1.

            Je réponds à mon propre commentaire (we need to go deeper…), pour préciser un point par rapport aux autres commentaires que j'ai négligé.

            Movim est libre de vrai. Du coup le tiers de confiance n'est pas obligatoirement un tiers proche. On peut très bien mettre Movim avec un serveur XMPP sur un gros serveur, faire accepter une EULA avec droits et devoirs pour les deux partis afin d'accéder au bestiau. Je pense que c'est une possibilité qui est souvent négligée.

  • # Partage != suivre

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    des annonces « Machin partage avec vous » alors que Machin vous suit

    On a eu de longs débats sur la traduction de cette phrase en français mais je maintiens mon avis : non, "machin" ne vous suit pas, bien au contraire, il vous fait le suivre lui.

    Quand "Machin" commence à partager avec vous, ça veut dire qu'il vous donne accès aux postes qu'il publie dans l'aspect où il vous a ajouté. (et, en conséquence, il vous "suit" si on considère vos postes publics). Mais la différence est grande, entre l'action de suivre qui veut dire qu'on s'intéresse au contenu publié par une personne, et l'action de partager, qui correspond à donner l'accès à ses publications à une personne.

    Il est vrai qu'en général quand on fait cela, on s'attend à ce que la personne nous donne les accès à son tour, mais la relation n'est pas symétrique comme sur facebook ou autre.

    • [^] # Re: Partage != suivre

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Quand on fait du software, on fait pas de l'éthymologie.

      Quand je reçois « Machin partage avec vous », je m'attends à le voir dans mon flux. Je ne vois pas comment interpréter ça autrement.

      Et même éthymologiquement, ton raisonnement ne tiens pas. Le fait que Machin m'aie mis dans un aspect ne signifie en rien qu'il partage des choses avec moi tant qu'il n'a pas posté un post non-public à destination de l'aspect auquel il m'a ajouté. Tant que Machin n'a pas posté de cette manière, le fait que je sois dans ses aspects ne changent absolument rien pour moi.

      Il faut aussi se poser la question: à quoi sert cette notification? Elle sert à dire: "Machin sera automatiquement prévenu de vos posts publics ou des posts à destination des aspects dans lesquels vous avez placé Machin". (c'est pas pour rien que sur toutes les autres plateformes, on parle de « Follower »).

      Bref, de nouveau, on a beaucoup de peintre de cabanon à bicyclettes prêts à discuter mais cela illustre bien ce que je disais: aucune considération envers l'utilisateur final et l'ergonomie du produit. Ou alors, c'est de l'amateurisme. Quoi qu'il en soit, ce sont plein de petits détails de ce genre qui rendent le produit « Diaspora » beau mais inadapté.

  • # Passerelles

    Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 05/03/12 à 10:07.

    Le concept n'est pas sans rappeler les passerelles de XMPP, passerelles qui étaient le must absolu de XMPP il y a 5 ans et qui sont devenues plus qu'anecdotiques.

    Pourquoi ? Tu peux expliciter ?

    Sinon content qu'on se rende compte qu'il y a autre chose que Diaspora.
    On m'a parlé de Juick aussi, et je suis tombé sur un vieux billet de Nÿco qui en parle.

    • [^] # Re: Passerelles

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Par exemple, Friendica permet de suivre des personnes sur Diaspora et de poster vers Diaspora. C'est exactement comme les passerelles XMPP.

      À court terme, cela permet de palier au manque de personnes sur cette plateforme. C'est également un incitant (regrouper l'existant dans un seul compte).

      À long termes, une fois la majorité des personnes sur ce réseau, ça n'a plus vraiment d'utilité.

      • [^] # Re: Passerelles

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Non mais ça j'ai bien compris, l'intérêt des passerelles est assez évident. Je demandais pourquoi tu penses qu'elles sont devenues plus qu’anecdotiques ?

        Et je ne suis pas d'accord qu'à long terme ça n'a plus d'utilité. À moins qu'on se retrouve avec un protocole unique (ce qui n'est pas souhaitable, et qui AMHA n'arrivera pas), les passerelles ont toute leur place.

        • [^] # Re: Passerelles

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Pourquoi n'est-ce pas souhaitable d'avoir un protocole unique ? (si celui-ci est libre et standardisé).

          Il y a 5-6 ans, les utilisateurs d'XMPP ne juraient que par les passerelles. Il n'était pas rare d'entendre des libristes dire que 90 voire 100% de leur contact-list était faite via les passerelles. Un serveur XMPP n'avait du succès que suivant la disponibilité des passerelles et les blogs libristes fleurissaient de tutos « Comment configurer sa passerelle MSN sur le serveur machin ».

          Tu vois encore beaucoup ça ? Avec le succès de GMail, XMPP est devenu un standard utilisé également dans l'industrie. Les boîtes modernes proposent une adresse XMPP équivalente à l'adresse email (ok, c'est encore rare mais ça existe). Je connais beaucoup de personnes non-geek et non-libristes qui n'ont plus que des contacts XMPP (à majorité GMail mais c'est pas grave). Avoir une adresse XMPP n'est plus un truc exotique. D'ailleurs, MSN est en train de disparaitre totalement du paysage, remplacé par GMail chez les geeks et Facebook chez les ados.

          Bref, l'utilité des passerelles est devenue beaucoup moins importante et n'est plus du tout un avantage majeur de XMPP (ce qu'elles étaient avant). En fait, je dirais que 99,9999% des utilisateurs du réseau XMPP n'ont jamais eu de passerelle et ne savent même pas que ça a existé. Si ça c'est pas anecdotique…

          • [^] # Re: Passerelles

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Pourquoi n'est-ce pas souhaitable d'avoir un protocole unique ? (si celui-ci est libre et standardisé).

            Parce qu'un protocole c'est des contraintes techniques (par exemple XML pour XMPP) qui ne sont pas forcément adaptée à tout, c'est aussi des contraintes administratives (la XSF c'est très bien parce que c'est propre pour standardiser, mais c'est aussi lent, et il n'est pas souhaitable que tout passe par un même organisme), etc. Il est important de garder la diversité, mais si on peut peut avoir de la diversité et rester compatible, c'est encore mieux, d'où le rôle des passerelles.

            Il y a 5-6 ans, [SNIP] Si ça c'est pas anecdotique…

            Parce que tu ne vois la passerelles que comme un moyen de se connecter à MSN. Ça permet aussi de se connecter à du XMPP fermé (par exemple FB est sur son propre réseau fermé, le seul moyen d'avoir accès a ses contacts de manière intégrée via un compte Jabber, c'est d'utiliser une passerelle). D'autre part il y a encore des tas de protocoles à accéder: jette un œil à Spectrum, tu verras qu'il y a pas mal de trucs intéressants (comme identi.ca qui a supprimé son bot XMPP et twitter).
            Enfin ça peut permettre des choses plus excentriques. Ainsi j'ai prévu de faire une passerelle weboob pour utiliser son client XMPP pour, au hasard, poster sur DLFP.

            Bref, c'est loin d'être inutile ou anecdotique.

      • [^] # Re: Passerelles

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        À long termes, une fois la majorité des personnes sur ce réseau, ça n'a plus vraiment d'utilité.

        Lapincompris. Car si c'est pour remplacer un réseau plus ou moins monopolistique par un autre, quel est l'intérêt ? Au contraire, les passerelles devraient être quelque chose de réellement important dans ta quête, non ?

        • [^] # Re: Passerelles

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          En quoi ce serait un réseau monopolistique ? Si je n'ai pas été assez clair, je le redit: Friendica est décentralisé.

          À partir du moment où un reseau est décentralisé et basé sur un protocole standardisé, librement implémentable (au hasard: HTTP, email, XMPP), quel est l'intérêt de créer un concurrent ou des passerelles ?

          Les passerelles ne servent qu'à faire la jonction vers des « bulles » centralisées (généralement propriétaires).

          • [^] # Re: Passerelles

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Le problème c'est que friendica (ou autre) ne fera probablement jamais l'unanimité.
            Donc il y aura toujours plus d'un réseau, qu'ils soient centralisés ou non. Il faudra donc être capable de discuter avec les autres.
            Après, le "contre-exemple" c'est la messagerie, parce que tout le monde passe petit à petit sous xmpp (y compris msn par exemple). On a donc un même protocole de base et donc l'interopérabilité est, en partie, intrinsèque à l'usage d'xmpp. Mais dans ce cas, je rejoins le côté où ces plateformes devraient finalement être basées sur xmpp, ça résoudrait beaucoup de problème.
            Le truc c'est que croire qu'ils vont faire naitre un protocole standardisé … Quand on voit la galère que c'est, c'est une tâche quasiment illusoire. Donc autant se baser sur xmpp. Maintenant, il y a aussi beaucoup de critiques sur xmpp, le côté xml à la con par exemple.

            • [^] # Re: Passerelles

              Posté par . Évalué à 3.

              Friendica ne fera peut-être jamais l'unanimité, mais si le protocole se développe efficacement et tend à répondre à tout les besoins des diverses approches des réseaux sociaux, alors il pourrait y avoir un équivalent à friendica de ce que XMPP est à jabber, et ce protocole sous-jacent pourrait se répandre sur d'autres réseaux sociaux, même à la philosophie différente.

              Et les gens pourraient communiquer entre divers réseaux sociaux, mais avec un protocole commun.
              Et le fait d'avoir un protocole unique n'implique pas un réseau monopolistique, ni une interface unique.
              On en a quand même pas mal d'exemples, et beaucoup de recul aujourd'hui sur ce que ça implique comme difficultés et comme problèmes.
              Les mails étant le plus bel exemple (SMTP/POP/IMAP) avec des dizaines de serveurs et de clients (si c'est pas des centaines !), et personne ne se pose vraiment la question d'utiliser un protocole différent de nos jours, ça n'a juste pas de sens. Et pour ce que les mails ne permettent pas, et bien on invente de nouveaux protocoles, de nouvelles philosophies, comme XMPP par exemple. Mais le mail lui, il reste, il bouge pas, et il n'a pas besoin de bouger. Et il ne viendrai à l'idée de personne de refaire du mail avec d'autres protocoles (faire autre chose que du mail mais incluant les fonctionnalités du mail oui, mais refaire du mail, non).

              L'approche de Friendica me semble excellente, et je vais y jeter un œil. J'ai dû créer un compte Facebook récemment (bon, pas contraint et forcé non plus sous la menace, mais disons que je n'avais pas réellement d'alternative, c'était ça ou rien, et je ne voulais pas de rien), et ben si je peux faire comme avec jabber il y a dix ans, et ne plus me connecter au site de FaceBook, mais utiliser autre chose avec une passerelle, je serais vraiment content !
              Parce que ICQ a globalement disparut, mais que j'avais conservé mes contacts à travers une passerelle jabber. Parce que j'ai vu apparaître des contacts MSN et que j'ai pu les avoir grâce à une passerelle jabber, parce que les nouveaux contacts se créent sous gtalk et que je leur parle via mon compte jabber.org.
              Je n'imagine pas virer FB et utiliser diaspora par exemple, parce que la seule raison pour laquelle je suis sur un réseau social ce sont des gens qui sont uniquement sur FB !

              Alors vas-y Friendica, fonce dans le tas !
              MSN ont eu beau changer leurs protocoles pour plomber les passerelles jabber, ils ont fini par passer à XMPP, FB pourra pas faire mieux :)

              Yth, qui moule à mort ce matin, c'est abominaffreux.

              • [^] # Re: Passerelles

                Posté par . Évalué à 3.

                Friendica ne fera peut-être jamais l'unanimité, mais si le protocole se développe efficacement et tend à répondre à tout les besoins des diverses approches des réseaux sociaux, alors il pourrait y avoir un équivalent à friendica de ce que XMPP est à jabber, et ce protocole sous-jacent pourrait se répandre sur d'autres réseaux sociaux, même à la philosophie différente.

                Cet équivalent à XMPP existe déjà, même s'il est loin d'être définitif : c'est Zot!.

                • [^] # Re: Passerelles

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Ou sinon… XMPP (non parce que ce n'est pas que de la messagerie hein).

                  • [^] # Re: Passerelles

                    Posté par . Évalué à 4.

                    XMPP comme équivalent d'XMPP? Ça me paraît osé, non?

                    Plus sérieusement, XMPP pourrait sans doute devenir le protocole sous-jacent à Friendica. Mais le prix en serait particulièrement élevé : un serveur Jabber n'est pas une pièce anodine dans une architecture.

                    Ceci étant, vu ce qu'on nous a expliqué de Zot! jusqu'ici, ça semble assez agnostique en termes de transport. Concrètement, Zot!-over-XMPP ne me semble pas beaucoup plus compliqué (à condition d'arriver à réutiliser Salmon & co) que Zot!-over-HTTP. Car effectivement (je viens de retrouver la première mouture du protocole) Zot! n'est théoriquement qu'un sur-ensemble de Salmon.

                    Quelques liens retrouvés sur le sujet (fraîcheur toute relative) :

                    • [^] # Re: Passerelles

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Ce que je veux dire, c'est qu'on parle de faire un équivalent à XMPP pour les réseaux sociaux, en supposant que XMPP c'est de la messagerie. Mais XMPP est parfaitement capable de faire tout ce qui est inclus dans ce qu'on appelle les réseau sociaux (microblogage and Co), et de communiquer avec les protocoles étrangers. Bref, il peut très bien communiquer avec Diaspora et Friendi[kc]a ou autre via des passerelles comme pour les réseau de messagerie type MSN ou ICQ. Il le fait déjà au moins avec Twitter et Identi.ca.

                      • [^] # Re: Passerelles

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Je t'entends bien, et n'aies crainte : je suis bien conscient du potentiel d'XMPP (même si je reste persuadé qu'il est peu sous-exploité dans Movim).

                        Ceci étant, il me semble que dans ce que propose actuellement Friendica, il y a des aspects (chiffrement de bout en bout, "mass-deliveries", …) qui ne sont pas accessibles dans XMPP "de base".

                        En gros, le mec est en train de bosser à un système de routage de messages indépendant du DNS - en partie pour contrer les récentes "attaques" à ce sujet. Quelque-chose qu'XMPP n'est pas encore prêt à faire tout seul.

                        Je le tanne régulièrement avec l'intérêt de parler au monde XMPP, et je n'ai pas l'impression qu'il y soit opposé par principe. Juste ça n'est pas la priorité.

    • [^] # Re: Passerelles

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Sinon, Juick tombe dans la même catégorie que BuddyCloud : c'est plus un concurrent à Twitter/Status.net qu'un réseau social G+/Facebook.

  • # Friendica

    Posté par . Évalué à 10.

    Car oui, désormais le K a été remplacé par un C. La raison en est expliquée ici :http://friendica.com/node/10.

    Pour le reste, je suis forcément biaisé parce que je les (le?) suis depuis très longtemps. Du temps où ça s’appelait encore Mistpark. Et je suis resté - malgré la montée en puissance de Diaspora - pour plusieurs raisons.

    D'abord parce que c'est nettement plus abordable, comme plateforme. Comme Ploum l'a fait remarquer, c'est PHP/Mysql. Pas envisageable chez les pages persos Free (quoique?), mais sur n'importe quel hébergeur d'entrée de gamme.

    Ensuite, la philosophie de développement est radicalement différente. Chez Diaspora, on est parti d'une idée (séduisante, mais un peu floue), de quelques jeunes et d'un gros paquet de fric. Chez Friendica, c'est un seul gugusse (Mike MacGirvin), ancien de la bulle "dotcom", sans un rond pour ça. Et de là vient à la fois la force et la faiblesse de Friendica : il a commencé par le code, et l'a fait évoluer. En spécifiant ce qu'il faisait, au fur et à mesure. Du coup, parfois ça casse des trucs. Notamment en ce moment, où une grosse évolution (lire: réécriture) du protocole est en cours.

    En effet, sa première mouture (DFRN, pour Distributed Friends and Relations Network) réinventait beaucoup la roue, par manque de standards existants (Webfinger balbutiait, Salmon était aux abonnés absents, etc.). Avec le temps, l'arrivée à maturité de ces standards l'a poussé à les intégrer, l'un après l'autre. Avec un certain succès, mais l'ensemble finissait par ne plus ressembler à grand chose.

    Le grand chantier du moment, c'est donc Zot!. Un "mini-protocole", liant Salmon, Webfinger, OpenID et quelques autres. Si j'ai bien tout suivi, c'est en fait essentiellement une transposition des bons côtés du mail au monde du "everything-over-HTTP", qui ne ferme pour autant pas la porte aux autres protocoles. En clair, une passerelle SMTP-Zot! semble triviale. Idem pour XMPP-Zot!. Et l'un des buts "visibles" essentiels de cette évolution, c'est de rendre le chargement des pages nettement plus rapide. Il y a pour l'instant des appels en tous sens pour aller chercher les entrées distribuées sur les instances distantes, et ça se sent parfois.

    L'autre gros chantier en ce moment, c'est le support des thèmes. Au début, c'était un cauchemar. Pas pensé pour ça, l'interface entière était à moitié définie dans des templates, à moitié à même le code. Rien que pour la traduction, c'était ingérable. Depuis quelques mois (un an?), les choses se sont grandement améliorées, et tout se fait aujourd'hui par templates. Mais les thèmes restaient encore beaucoup de larges copier/coller du template de base. Depuis quelques semaines, un grand nettoyage a été lancé : seuls les thèmes activement maintenus seront migrés sur la nouvelles infrastructure, fond et forme seront beaucoup mieux séparés, etc.

    Pour l'instant, les grandes "familles" de thèmes qui subsistent sont les suivantes : http://frndk.de/gallery/

    (en sachant qu'il est assez simple de rajouter un membre à une famille existante, mais que pour l'instant rajouter une famille demande encore pas mal de motivation pour mettre les mains dans le cambouis… mais ça évolue).

    Enfin, le dernier gros avantage de Friendica - même si ça peut sembler paradoxal - c'est une toute petite communauté (au moins sur les instances visibles depuis le réseau "officiel"). J'ai longtemps été le seul francophone actif, et c'était assez perturbant en soi. Mike est toujours le seul développeur aux commandes du "coeur" (il a été rejoint par d'autres pour toute la partie thèmes, ainsi que sur certains plugins), et il reste étonnamment disponible. De plus, il s'est apparemment aussi investi côté Diaspora, leur filant un coup de main sur la partie Salmon.

  • # Les autres projets

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ici et ici on trouve des listes longues comme le bras de différents réseaux sociaux libres et décentralisés, la plupart très embryonnaires. Difficile de s'y retrouver…

    Parmi les projets qui avaient attiré mon attention, il y avait aussi Lorea, de la communauté dyne software, et socialZE, mais les deux semblent morts (mais Elgg est toujours en vie par contre).

    Celui qui retient le plus mon attention en ce moment, c'est Salut à Toi, notamment pour la variété de clients développés (un en CLI, un ncurses, un client de bureau graphique et un client web). J'avais en effet amèrement regretté de m'être inscrit sur Identica lorsque celui-ci est passé à l'horrible version 1.0 de StatusNet. Et je ne pouvais pas installer un StatusNet 0.9 sur mon espace legtux, et les clients de bureau pour Identica étaient soit lourds et moches, soit pas assez complets. Obligé de me coltiner l'interface web par défaut moche et pas pratique. :(

    Bref, à mon avis il faut mettre le paquet sur les réseaux décentralisés basés sur XMPP, et interconnectés, ainsi que sur la diversité des instances et des interfaces. C'est comme ça qu'on saura rapidement quels projets vont réussir et lesquels vont faire flop.

    Mais en attendant, quand quelqu'un me demande de m'inscrire sur Facebook, je réponds quoi ?

    • [^] # Re: Les autres projets

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Mais en attendant, quand quelqu'un me demande de m'inscrire sur Facebook, je réponds quoi ?

      Que tu ne veux pas mais que lui peut très bien s'inscrire sur $whatever à la place. Comme ça tu retournes la situation, ce qui permet de lui montrer que ce qu'il te demande n'est pas anodin, pas plus que ce que tu lui demandes à la place.

      • [^] # Re: Les autres projets

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        ce qui permet de lui montrer que ce qu'il te demande n'est pas anodin

        Mouai… sauf que pour les gens s'inscrire sur facebook leur semble justement anodin.
        Et en fait, ils s'en foutent totalement de s'inscrire sur facebook ou n'importe où ailleurs, la seule chose qui compte réellement c'est les personnes qui sont dessus.
        Et là, en lui proposant de s'inscrire sur n'importe quoi ben le gens il s'en fout royalement puisqu'il n'y a personne.

    • [^] # Re: Les autres projets

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Mais en attendant, quand quelqu'un me demande de m'inscrire sur Facebook, je réponds quoi ?

      À toi de voir, moi quand on me dit « mais fais-toi un compte Facebook, comme ça on pourra rester en contact ! » (sous-entendant donc que Facebook est le seul moyen de rester en contact, je me demande comment on faisait avant…), j’explique que je refuse d’utiliser un moyen de communication qui ne laisse pas à mes interlocuteurs le choix de leur outil et de leur fournisseur de services.

      Je compare avec la téléphonie classique, où tout le monde trouve normal qu’un abonné France Télécom disposant d’un téléphone Sagem puisse joindre un abonné SFR disposant d’un Nokia, et avec le courrier électronique, où tout le monde trouve normal qu’un utilisateur de GMail puisse joindre un utilisateur de Yahoo.

      Et je liste les moyens de communication acceptables selon ce principe et par lesquels je peux être joint :

      Moyen Fournisseurs Outil
      Courrier postal tout opérateur postal large choix de papiers et de stylos !
      Téléphonie classique tout opérateur télécom large choix de téléphones
      Courrier électronique FAI, GMail, Hotmail, Yahoo, hébergeurs… Thunderbird, Claws-Mail, Evolution, KMail, Mutt, Outlook, webmails…
      Messagerie instantanée XMPP apinc.org, jabber.org, etc. Pidgin, Kopete, Gajim, etc.
      Téléphonie sur IP linphone.org, ekiga.net, OVH… Linphone, Ekiga, Empathy, Twinkle, etc.
      Microblogging OStatus Identi.ca ou toute instance StatusNet tout navigateur + quelques clients dédiés comme Heybuddy
    • [^] # Re: Les autres projets

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Mais en attendant, quand quelqu'un me demande de m'inscrire sur Facebook, je réponds quoi ?

      Ben voyons, tu l'engueules vertement pour oser te demander d'alimenter avec lui le fichier des gens honnêtes !

      Blague à part, c'est la raison pour laquelle il y a tant de projets de réseaux sociaux décentralisés : parce qu'on ne veut surtout pas que quiconque utlise les autres réseaux sociaux (ce qui est légèrement différent que la proposition "on ne veut surtout pas utiliser soi-même les autres réseaux sociaux"). Du coup, choisir son réseau social décentralisé s'avère hautement stratégique : celui qu'on choisit sera celui où on voudra que tous nos amis nous rejoignent. En bref, il faut du monde pour que ça marche ! Et la fragmentation n'aide pas tellement à atteindre ce but.

      Là-dessus, je vais être un peu neuneu, mais peut-être que tout ce monde serait plus peuplé en concevant des clients multi-protocoles de réseaux sociaux, un peu comme les clients de micro-blog ou de messagerie instantanée. Leur avantage serait de gérer en même temps différents réseaux, et donc de ne pas avoir à se soucier de l'interface moche de Friendica ou des notifications obscures de Diaspora. Mais il aurait peut-être trop d'inconvénients : ergonomie d'usine à gaz, encouragement à la duplication des contenus, crashs à chaque modification des protocoles…

      De toute façon, il semblerait que les OS récents (Windows 8 et Gnome) deviennent peu à peu des clents multi-protocoles de réseaux sociaux. Dans ce cas, la popularisation de réseaux décentralisés tiendrait-elle à la simple rédaction d'une poignée de backends supplémentaires ?

  • # sakoi un réseau social pour toi?

    Posté par . Évalué à 3.

    Quelles fonctionnalités attends-tu d'un réseau social?

    J'avais écris une nouvelle résumant la situation des réseaux sociaux au sens large: https://linuxfr.org/news/des-bases-de-donn%C3%A9es-sociales-aux-r%C3%A9seaux-sociaux

    C'est devenu une entrée sur le wiki avec une liste des logiciels libres existants sur ce "marché":

    https://linuxfr.org/wiki/ReseauxSociaux

  • # Question conne...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    … mais qui a son importance mine de rien. Tous ces réseaux, ils ont quelque chose de différent, de plus, de mieux que F+ ou Facebook ? Je veux dire si on ne prend pas en compte des côtés techniques ni libres.
    En gros, pour un utilisateur classique des services comme G+ et Facebook, quel serait l'intérêt de ceux-ci ?

    • [^] # Re: Question conne...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Diaspora avait les aspects, mais le concept a été repris par G+ sous forme de "Cercles".

      • [^] # Re: Question conne...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        le concept a été repris par G+

        Hum…
        Le concept a été repris par G+ ou un concept similaire existe dans G+ ?

        Oué, désolé mais tourné comme ça on ne sait jamais vraiment si c'est intentionnel, s'il y a la moindre information sur le sujet, si c'est juste du délire, ou si juste plusieurs personnes ont eu des idées proches…

      • [^] # Re: Question conne...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ok, donc si je me place du point de vue d'un utilisateur basique je n'ai aucun intérêt à quitter facebook/G+ pour l'un de ces réseaux.

        En fait, tant qu'il n'y aura pas quelque chose différent ça ne fonctionnera jamais vraiment.

        • [^] # Re: Question conne...

          Posté par . Évalué à 0.

          Ok, donc si je me place du point de vue d'un utilisateur basique je n'ai aucun intérêt à quitter facebook/G+ pour l'un de ces réseaux.

          Je pense que la vrai réflexion est plus : "[…] je n'ai aucun intérêt à m'inscrire sur un autre réseau". Après, l'intérêt de se désinscrire, je pense que ce sont d'autres arguments qu'il faut lancer. Arguments tellement compliqué à assimiler que la réponse classique est "Mais qu'est-ce t'en a à f**tre ?"

          LeMarsu, un jour, ils comprendront… peut-être… pas…

        • [^] # Re: Question conne...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Sauf que on en est pas encore là. On en est au point ou moi, ploum, je suis convaincu de vouloir un réseau décentralisé qui offre les mêmes fonctionnalités que G+/Facebook et je ne le trouve pas.

          Donc un équivalent, même plus limité par certains aspects, serait parfait.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.