Journal Le téléphone portable idéal du libriste

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
6
30
jan.
2012

Salut,

Voilà, ça y est, après quatre ou cinq (courtes) années de services, mon téléphone portable commence à me lâcher. Redémarrage intempestif en cas de fermeture de clapet un peu vif, batterie qui ne tiens pas plus d'une journée…

C'est donc triste que je me sent enclin à me mettre en quête d'un nouveau mobile, victime de l'obsolescence programmée.

Aussi je me tourne vers toi, linuxfrien(ne), pour me faire part de tes précieux conseils et autres avis en la matière.

Tu auras compris que je préférerait quelque chose de solide, conçu pour durer, tout une vie pourquoi pas.

Bien sûr en tant que libriste, je serait intéressé d'avoir un appareil bidouillable qui tournerait très bien avec uniquement des logiciels libres propulsés par du matériel libre. Évidemment celui-ci serait exempt de logiciel d'espionnage et autres portes dérobés, comme l'actualité nous les révèle abondamment.

Je doute qu'un appareil répondant à tous ces critères soit pour l'instant trouvable sur le marché, mais puisqu'on en est à faire de l'idéal hypothétique, ne nous privons pas. :)

Perso je ne cracherait pas sur la possibilité de relier le dit mobile à un clavier/souris/écran. Évidemment la lecture de vorbis, une sortie jack mini ne seraient pas de trop.

Et un bouton facile d'accès pour faire de l'enregistrement audio. Hop j'ai une mélodie qui me vient, pouf, j'enregistre ça direct. Il ne resterait plus qu'à développer un truc pour convertir cela directement en partition si ça n'existe pas déjà.

J'avais lu par ici que des travaux étaient fait pour développer une pile logiciel pour la partie téléphonie aussi, si quelqu'un à des nouvelles de ce coté là, je serait intéressé.

Voilà, et toi linuxfrien(ne), quel serait ton mobile idéal ? Que considères-tu comme le plus intéressant du marché ? Le plus orienté libriste ?

Pendant un moment j'ai entendu moulte louanges sur le n900, mais je ne suis pas sûr qu'il soit encore en vente. Par contre je n'ai pas entendu d'appareil aussi loué dans mon entourage de geek ces derniers temps.

  • # Ma liste perso

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Voilà, ça y est, après quatre ou cinq (courtes) années de services, mon téléphone portable commence à me lâcher. Redémarrage intempestif en cas de fermeture de clapet un peu vif, batterie qui ne tiens pas plus d'une journée…

    C'est donc triste que je me sent enclin à me mettre en quête d'un nouveau mobile, victime de l'obsolescence programmée.

    Franchement je trouve que tu fais un peu fort niveau anti-consumérisme primaire. Un téléphone c'est quand même le paroxysme de l'entassement de composants électromagnétiquement antagonistes. Bon allez admettons que les satellites sont pires. Mais tu l'as payé combien, ton truc qui honteusement commence à montrer des signes de fatigue au bout de plusieurs années de cohabitation entre de l'électronique de puissance et de la micro-électronique (si, quand même, une batterie de téléphone c'est de la puissance par rapport aux transistors microscopiques juste à côté :-P) ?

    Et sinon pour répondre à ta question (un peu trollifèrement), voilà ma liste de choix :

    1. un Freerunner, un Nokia sous meemachintruc-je-change-de-nom-et-de-techno-tous-les-semestres, ou un quelconque machin qui te fera découvrir plus fort que l'obsolescence programmée : l'obsolescence anticipée (pour ou contre l'avortement des téléphones ? les constructeurs qui font tuent leurs projets de vapor(hard)ware sont-ils des assassins ça pourrait faire un bon journal)
    2. Un geeksphone zero, qui n'est peut-être pas libre comme un Freerunner, m'enfin, au moins, on peut espérer qu'il démarre (spéciale dédicace à ceux qui comme moi ont du recharger la batterie de leur FR par un moyen tiers), et tu peux faire ce que tu veux avec, et il est directement livré sous Cyanogen je crois ?
    3. un tel de google ; à priori moins « libriste » que le geeksphone, m'enfin ils sont quand même interdits de lock par les opérateurs souhaitant les vendre, donc merci Google. Tu peux facilement installer une ROM pure google voire une Cyanogen
    4. une merde (ie. un truc proprio (ie. un android non-google, un iPhone))...

    Je ne mets aucun lien et peu d'arguments, ça t'occupera, de les chercher.

    Pour ma part j'ai fait le choix 1, puis le 3 (parce que bon quand même j'avais envie de disposer d'un téléphone, sérieusement) mais sans savoir que le 2 était possible (ou alors il n'existait peut-être pas encore ? ché pu). Si je devais choisir maintenant je ferais le choix 2 sans aucune hésitation.

    • [^] # Re: Ma liste perso

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Pour la petite note de "fun" je rajouterai que ces téléphones ne tiennent guère plus d'une journée ou deux sur batterie et s'ils ne s'éteignent pas lors de la fermeture du clapet c'est surtout car ils n'en ont pas ;) (vive l'évolution). Bon j'exagère un peu sur les bug .... Juste un peu

    • [^] # Re: Ma liste perso

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      le gta04 est sorti, cher mais libre.
      je me souvient quand on se plaignait du gta02 et sa batterie qui tenait trop peu ... et dire que mon galaxy s aujourd'hui ne fait pas mieux ...

    • [^] # Re: Ma liste perso

      Posté par . Évalué à  3 .

      J'ai tiqué sur la même phrase que toi. Pour une batterie qui tient 4 à 5 (petites) années, on ne peut pas parler d'obsolescence programmée, c'est même plutôt un très bon score.

      • [^] # Re: Ma liste perso

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Je ne suis pas un expert en batterie, donc je ne saurait vraiment jugé de la faisabilité d'une batterie de plus longue durée.

        L'autre soir arte diffusait un reportage sur l'obsolescence programmée. Dans celui-ci on apprenait entre autre que la technologie pour faire des ampoules durables, càd plus de 25 ans, existait déjà dans les années 80.

        Mais comme cela ne conviens pas à la volonté de rente périodique capitaliste, les ingénieurs sont au contraire poussés à développer des produits qui vont périr rapidement.

        Je ne dit pas qu'il serait possible avec l'état de l'art de faire des batteries qui durent 100 ans, je n'en sais rien (ni même si c'est physiquement possible). Cela étant avec une mentalité comme sus-mentionnée, on peut douter de l'abondance des investissements pour les recherches en la matière.

        • [^] # Re: Ma liste perso

          Posté par . Évalué à  3 .

          Il paraît que plus les ampoules durent longtemps, plus elles sont chères et moins leur rendement est élevé. Donc faut voir si c'est vraiment rentable pour le consommateur voire la planète. Je ne renie pas l'obsolescence programmée, c'est évident qu'elle existe, mais tout n'est pas non plus blanc ou noir.

          Pour les batteries, il y a effectivement une usure inévitable, mais les technologies progressent bien. Généralement une batterie ça tient relativement bien entre 12 et 30 mois en fonction de la technologie, de la qualité, de l'entretien accordé.

          • [^] # Re: Ma liste perso

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            Les ampoules dont ils parlaient étaient produites industriellement en ex-RDA si j'ai bien retenu.

            Le reportage disait que les ingénieurs communistes ont présenté leur technologie à un salon de l'ampoule international. Leurs confrères ont rejeté l'idée non pas pour des raisons d'écologie ou de coût global pour la société, mais pour ne pas se retrouver en pénurie de pigeonclient.

            Dans le reportage on voyait aussi un frigo fabriqué en RDA, il y a plus de 20 ans, en parfait état de marche, même l'ampoule !

            • [^] # Re: Ma liste perso

              Posté par . Évalué à  3 .

              Le reportage a très certainement raison, ça me parrait raisonable de penser que les confrères ont rejeté la technologie pour des raisons bassement économiques. Mais ça n'empêche pas que cette technologie était certainement plus chère à produire et était probablement bien moins efficace.

              Quant au réfrégirateur, je ne nie pas qu'il puisse exister au moins un vieil engin fabriqué en RDA en parfait état de marche, mais de là à en déduire que d'une manière générale ils sont plus économiques, plus écologiques que ce qui se fesait à l'Ouest, il y a un canyon que je ne franchirai pas.

              • [^] # Re: Ma liste perso

                Posté par . Évalué à  1 .

                Et les soyouz ? N'oublions pas que pour le moment il n'y a que les russes (et les chinois ?) qui sont capables d'envoyer des hommes dans l'espace.
                On peut aussi parler des AK-47.

                On ne peut pas en faire une généralité, mais ces deux produits sont quand même impressionnants.

                • [^] # Re: Ma liste perso

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  Je ne dis pas le contraire, je dis juste qu'il est possible que les ampoules qui durent plus longtemps soient en fait moins bien à tous points de vue. Mais si ma se trouve elles sont mieux à tout point de vue, on ne sait pas.

                  • [^] # Re: Ma liste perso

                    Posté par . Évalué à  1 .

                    On peut supposer que des ampoules avec une très grande durée de vie peuvent être compliqué à industrialiser, et être donc plus chère au final (peu d'économie d'échelle)

              • [^] # Re: Ma liste perso

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Mais ça n'empêche pas que cette technologie était certainement plus chère à produire et était probablement bien moins efficace.

                Je n'en sais rien, mais là je ne vois pas de raison de croire ton hypothèse ou son inverse. Pour cela il faudrait une enquête à part entière.

                Je serais curieux cependant de savoir ce que tu appels par plus cher. Écologiquement et économiquement il y a clairement des plus :
                * on économise le transport des ampoules neuves ;
                * de même pour les ampoules usagés, de plus les déchets à traiter sont moins important.

                Humainement aussi, cela coûte moins de temps humain, puisqu'on fabrique moins.

                Maintenant je ne connais pas les détails du procédé de fabrication, les éventuels produits non-recyclables utilisés, les conditions de travail…

                Mais pour ce qui peut être déduit d'une ampoule qui dure plus longtemps, en soi, je ne vois pas de raison de penser qu'elle coûterait plus cher.

                Entendons nous aussi que même si l'ampoule en question était plus cher à produire, il faudrait mettre ce coût en perspective de sa durabilité. Une ampoule deux fois plus cher à produire, mais qui dur 30 ans plutôt que 6 mois, cela paraît plus rentable.

                • [^] # Re: Ma liste perso

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Je n'en sais rien, mais là je ne vois pas de raison de croire ton hypothèse ou son inverse. Pour cela il faudrait une enquête à part entière.

                  C'est exactement ce que je dis.

          • [^] # Re: Ma liste perso

            Posté par . Évalué à  2 .

            Il paraît que plus les ampoules durent longtemps, plus elles sont chères et moins leur rendement est élevé.

            Et les LED ?? Ça n'est pas des ampoules, mais il me semble que c'est moins chère, le rendement est plus élevé et ça dure plus longtemps… Je ne suis pas spécialiste de la question, mais il y a quelques années j'avais lu des choses sur les constructeurs de voiture qui ne voulaient pas de LED pour les phares, parce que le marché de l'ampoule de voiture était bien juteux.

            • [^] # Re: Ma liste perso

              Posté par . Évalué à  1 .

              Ça fait quelques années qu'on voit des voitures avec phares à LED quand même. Et ça me surprend que les constucteurs de voiture fassent du blé sur la vente d'ampoules, je ne pense pas que ce soient eux qui les fabriquent, et ça m'étonnerait pas qu'il y ait des normes ISO pour le format.

              • [^] # Re: Ma liste perso

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                J'avais lu par ici qu'au contraire, le modèle économique des constructeurs actuels c'est justement de te refourguer une bagnole pas trop cher et de te faire raquer sur l'entretien.

                On peut aussi citer les mallettes constructeurs pour ce qui est des outils de raquette en la matière.

                • [^] # Re: Ma liste perso

                  Posté par . Évalué à  1 .

                  J'avais lu par ici qu'au contraire, le modèle économique des constructeurs actuels c'est justement de te refourguer une bagnole pas trop cher et de te faire raquer sur l'entretien.

                  Sûrement. Sur les crédits aussi.

                  On peut aussi citer les mallettes constructeurs pour ce qui est des outils de raquette en la matière.

                  Là je suis désolé mais j'ai pas compris la phrase :)

                  • [^] # Re: Ma liste perso

                    Posté par . Évalué à  3 .

                    Pour comprendre, remplace raquette par racket

                    • [^] # Re: Ma liste perso

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                      youps :P

                      Merci.

                      • [^] # Re: Ma liste perso

                        Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 30/01/12 à 16:32

                        Ça je m'en doutais, mais y'a « mallettes » aussi que je comprends pas.

                        • [^] # Re: Ma liste perso

                          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                        • [^] # Re: Ma liste perso

                          Posté par . Évalué à  1 .

                          ah ok ^^

                          Je pense qu'il faisait allusion aux espèces de mallettes electroniques de diagnostique. Ce sont des malettes, bourrées de bidules et de trucs, que tu branche sur ta voiture, et qui te disent : "ya CECI et CELA qui vont pas".

                          Ces mallettes sont TRES cheres, différentes pour chaque marque, et on ne peut plus vraiment esperer ouvrir un garage sans acheter toutes les malettes pour toutes les marques.

                        • [^] # Re: Ma liste perso

                          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                          https://linuxfr.org/users/vincent_k/journaux/linformatique-est-sensiblement-identique-%C3%A0-la-m%C3%A9canique

                          Les garagistes sont donc obligé de s'équiper de "malettes" qui diagnostiquent les problèmes sur l'électronique embarqué. Une malette coute 15 000€, et avec une mallette/marque on arrive facilement à un patrimoine de malettes de secours qui se chiffre à 100 000€.

                          Le journaliste précise bien que les constructeurs sont bien heureux du tout électronique dans leurs voitures neuves, car les réparations sont plus chers, et qu'on ne peut plus les effectués soit même.

                          « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

                          • [^] # Re: Ma liste perso

                            Posté par . Évalué à  2 .

                            autosar n'était pas sensé standardiser tout ça ?

                            • [^] # Re: Ma liste perso

                              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                              Il me semblait que la partie standardisée était très limitée et complètement inutile pour diagnostiquer un problème.

                              « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

                          • [^] # Re: Ma liste perso

                            Posté par . Évalué à  3 .

                            Le journaliste précise bien que les constructeurs sont bien heureux du tout électronique dans leurs voitures neuves, car les réparations sont plus chers, et qu'on ne peut plus les effectués soit même.

                            Les consommateurs sont bien heureux aussi par ce que maintenant y'a plus aucune raison de pas faire le diag toi même vu que tu peux souvent te payer le logiciel pour le prix de 3/4 passages à la valise chez le constructeur et que les mecs savent rien faire d'autre que lire betement le code d'erreur. Limite si t'apprends pas à la plupart des mecs des concessions comment fonctionne ta voiture...

                            Et au passage tu reactives les fonctions bridées electroniquement gratos ou pour le prix d'un pauvre commodo.

                            D'ailleurs c'est dommage qu'il n'y ait pas de projet libre dans un état avancé sur le sujet.

              • [^] # Re: Ma liste perso

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Ça fait quelques années qu'on voit des voitures avec phares à LED quand même.

                Qui ne sont pas des feux de route ou de croisement mais uniquement pour le signalement. Ils ne sont pas là à la place mais en plus.

                Et ça me surprend que les constucteurs de voiture fassent du blé sur la vente d'ampoules, je ne pense pas que ce soient eux qui les fabriquent

                Ce sont eux qui les revendent et qui les installent dans la voitures (ça devient de plus en plus difficile de changer ses phares soit même car il faut démonter la moitié du moteur et pour les phares aux xénon, c'est hautement déconseillé).

                « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

                • [^] # Re: Ma liste perso

                  Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                  Je passe le coté « c'était mieux avant », qui n'est pas plus pertinent que le « c'était pire avant » généraliste que tente de nous fourguer l'auteur.

                  Mais il n'y a pas que ces biais de survie et d'idéalisation du passé. Si les économistes sont sceptiques vis à vis de l'obsolescence programmée, c'est que cette stratégie apparemment subtile n'a en réalité aucun sens.

                  Mais il ne s'agit pas de savoir ce que « les économistes » (parce que évidemment tous les économistes sont d'accord) trouvent pertinent ou non au fond de leur tour d'ivoire. Il s'agit de savoir ce que font les acteurs économiques sur le terrain.

                  L'article ne semble pas non plus aborder le sujet du coût exorbitant qu'impliquent la publicité nécessaire à faire désirer en continue des objets prêts à jeter.

                  Combien de personne voudraient d'un IPad2 sans une abondante et intempestive promotion de celui-ci ?

                  Je ne doute pas que l'être humain à besoin de changements et de variations pour se sentir bien dans sa peau, je doute fortement que cela passe nécessairement par la production de monticules de déchets pour produire des objets qui les rejoindront rapidement.

                  Et noter que jamais personne ne vous a obligé à acheter quoi que ce soit.

                  C'est vrai que si les publicitaires étudient les moyens efficace de manipulation de l'être humain, c'est dans une perspective humaniste visant à leur fournir les moyens et la documentation utiles pour déjouer les maux des propagandes.

                  Un cartel, voilà qui éveille tout de suite l'attention de l'économiste. Comment fonctionnait-il? Comment empêchait-ils ses membres d'adopter un comportement opportuniste (par exemple, en vendant des ampoules de plus longue durée que les autres, ou des ampoules moins chères)?

                  C'est vrai que l'entente entre les membres d'un cartel pour plumer le pigeon, c'est du jamais vu.

                  Le fait qu'on utilise des pays comme décharge en se lavant bien les mains du coût de traitement de ces déchets semble ne pas être si préoccupant tant que chez nous on vie bien. Puis la preuve que c'est trop cool notre modèle de société : ceux qui vivent dans les déchèterie qu'on produit rêveraient d'être à notre place.

                  • [^] # Re: Ma liste perso

                    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                    Tu ne t'es pas trompé de message à répondre ?

                    « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

                • [^] # Re: Ma liste perso

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  Qui ne sont pas des feux de route ou de croisement mais uniquement pour le signalement.

                  On en voit de plus en plus pour les feux arrières. Pour l’avant, c’est souvent réservé au « Tuning » et au voiture haut de gamme mais je suis persuadé que ça existe.

        • [^] # Re: Ma liste perso

          Posté par . Évalué à  1 .

          Une réponse détaillée qui ouvre la discussion : Le mythe de l'obsolescence programmée

          • [^] # Re: Ma liste perso

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Le fil rouge du reportage se termine - un espagnol ayant essayé, très difficilement, de réparer son imprimante à jet d'encre parce qu'il ne voulait pas en changer, suivant les conseils des vendeurs lui suggérant plutôt d'en acheter une neuve pour une trentaine d'euros.

            Pour avoir vu le documentaire lors de son passage sur Arte, on est bien loin de ce qui est dit.
            L'informaticien espagnol (dont je n'ai pas retenu le nom) a remarqué que son imprimante stockait le nombre d'impressions effectuées gràce à une puce et la rendait inutilisable après le nombre maximum d'impression fixé par le constructeur.
            Ce n'est donc pas juste un fauché qui refuse de mettre 30€ pour du nouveau matériel.

            • [^] # Re: Ma liste perso

              Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

              J'ai été trop lent à éditer, mais je voulais juste préciser que je n'ai pas lu tout le pavé, mais ce passage m'a semblé trop gros pour ne pas réagir.

          • [^] # Re: Ma liste perso

            Posté par . Évalué à  4 .

            Cet article est interessant a plus d'un titre, mais pour le découvrir il faut garder un oeil critique.

            Prenons un exemple utilisé dans le documentaire, celui des collants féminins qui filent très vite, au point qu'il faut les changer toutes les deux semaines. Si un collant coûte 4€ et dure deux semaines, à l'issue desquelles les clientes en rachètent un, elles montrent à l'entreprise qu'elles sont disposées à dépenser 104€ par an en collants. Or, fabriquer un collant très solide coûte peut-être un peu plus cher à l'entreprise, mais certainement pas autant que de fabriquer 26 collants vendus 104 euros. Elle pourrait donc réaliser un profit largement supérieur, en vendant par exemple un collant garanti un an (avec remplacement gratuit s'il se file entretemps, pour rassurer les clientes) pour une centaine d'euros.

            Oui, mais non. Il est beaucoup plus facile de faire acheter un collant à 4euros toutes les deux semaines qu'un collant à 100 euros tous les ans, meme si ce dernier reviens moins cher de 4 euros. Son argumentation ne tient pas : "elles démontrent qu'elles sont pretes a mettre 104 euros par an dans des collants". Non ! Elles démontrent qu'elles sont pretes à mettre 4 euros toutes les deux semaines. Ce n'est pas du tout la meme chose.

            Bien sûr les choses ne sont pas si simples, et en pratique, beaucoup des produits que nous achetons ne sont pas particulièrement durables. Il peut y avoir deux raisons à cela. La première tient aux contraintes de la production. La durabilité est une qualité désirable; mais il y a d'autres, nombreuses qualités désirables, comme un faible coût de production, ou des caractéristiques spécifiques. Pour rester sur l'exemple des collants, on a supposé au dessus que faire un collant de durée de vie d'un an ne coûte pas cher. Ce n'est pas certain : si faire 26 collants durant deux semaines coûte au total moins cher qu'un seul collant durant un an, alors, il est préférable de fabriquer les produits moins durables - et les consommatrices soucieuses de leur pouvoir d'achat pourront préférer ceux-ci. Si pour que les collants soient durables, il faut qu'ils aient l'apparence de bas de contention, je connais beaucoup de femmes qui préféreront d'autres modèles moins solides.

            Oui, mais non : ce n'est pas plus cher de faire des collants qui durent 1 an. C'est moins cher ! Rappel : on rajoute quelque chose, on fait un traitement en plus au nylon pour qu'il devienne moins résistant. Je vois pas comment ca pourrait être moins cher de faire un traitement en plus !

            Et c'est la seconde raison qui explique pourquoi les produits ne sont pas toujours très durables; soumis au choix entre des produits durables et des produits rapidement obsolètes, nous avons souvent tendance à préférer les seconds. Nous aimons la variété et la nouveauté. Consommer n'est pas seulement satisfaire un besoin utilitaire; c'est aussi une source de satisfaction, de démonstration de diverses qualités personnelles à notre entourage. On peut qualifier ces sentiments de frivoles, se moquer de ces gens qui vont se ruer sur un Ipad 2 dont ils n'ont rien à faire; mais constater aussi que les sociétés qui ont voulu substituer à ces caractéristiques humaines la stricte austérité (ha, le col Mao pour tout le monde) n'étaient pas particulièrement respectueuses des libertés, ou de la vie humaine.

            On vient de froler le point Godwin, là !

            Et noter que jamais personne ne vous a obligé à acheter quoi que ce soit.

            On ne nous met pas un pistolet sur la tempe, c'est vrai. Mais bon, les publicitaires savent quand meme bien étudier et utiliser toutes les techniques de manipulation mentale connues.

            Le documentaire commence par un vieux canard qui ressort à intervalles réguliers : les ampoules électriques. Dans les années 20, un cartel entre producteurs d'ampoules aurait cyniquement établi une entente pour réduire la durée de vie des ampoules électriques à 1000 heures de fonctionnement, alors qu'auparavant, il n'était pas rare de fabriquer des ampoules de durée de vie largement supérieure. Un cartel, voilà qui éveille tout de suite l'attention de l'économiste. Comment fonctionnait-il? Comment empêchait-ils ses membres d'adopter un comportement opportuniste (par exemple, en vendant des ampoules de plus longue durée que les autres, ou des ampoules moins chères)?

            Bah c'est le principe d'un cartel : on comprend qu'on a bien tous interet a bien s'entendre, donc on garde les memes prix élevés et la meme qualité pour tous. Pas besoin de s'assurer qu'aucun membre ne rompe l'accord : il suffit de s'assurer que tous les membres aient bien compris qu'ils n'y ont aucun interet.
            Visiblement, d'apres ces economistes, les cartels n'existent pas. Moui.... La téléphonie mobile, en france, jusqu'a dernièrement, c'etait tellement pas un cartel, que lorsqu'un concurrent est arrivé, ils ont tous trouvé le moyen de faire entre moitié moins cher et 5 fois moins cher...

            Le documentaire est muet sur cette question. Tout au plus est-il question d'amendes pour les membres fautifs et de "partage de technologies".

            Bah oui, mais si le gars qui fait le reportage dispose d'une heure, il est obligé de faire des raccourcis. Il ne peut pas consacrer 2heures a expliquer le fonctionnement de ce fameux cartel.

            Et d'interminables minutes sur un bâtiment public au fin fond des USA dans lequel une ampoule brille sans discontinuer depuis un siècle, d'une lueur un peu pâlotte, mais qui fait l'admiration des habitants qui organisent des fêtes anniversaire de l'ampoule (on se distrait comme on peut).

            C'est pathétique d'essayer de tourner les gens au ridicule de cette facon...

            Poussant vers les années 30, le documentaire nous fait le portrait d'un américain, Bernard London, présenté comme le "père spirituel" de l'obsolescence programmée, pour avoir écrit un pamphlet en 1932 intitulé "sortir de la crise par l'obsolescence programmée". La lecture de ce document, en fait, n'indique rien sur l'opportunité d'une stratégie des entreprises pour inciter les consommateurs à remplacer leurs produits; la préconisation de l'auteur est celle d'une vaste prime à la casse obligatoire, portant sur tous les produits manufacturés, l'Etat rachetant de façon obligatoire tous les produits à partir d'une certaine durée prévue à l'avance. Une idée économique stupide, mais dans le désarroi provoqué par la déflation et 25% de chômeurs en 1932, celles-ci étaient légion. Alors qu'un quart de la population américaine ne parvenait pas à se nourrir, le gouvernement américain payait les fermiers pour qu'ils abattent leurs troupeaux de vaches, afin de faire remonter le prix du lait. Nous savons aujourd'hui qu'il suffisait de sortir de l'étalon-or et d'appliquer une politique monétaire non-suicidaire pour se sortir de la crise; à l'époque, on ne le savait pas, et on assistait au grand concours des idées farfelues. Nous n'avons pas tellement changé, mais nous avons moins d'excuses.

            Oui, en 1930, on etait cons, mais maintenant, on sait comment on sort des crises economiques. On le sait tellement bien, qu'on est en crise economique depuis bientot 4 ans, et que ca risque de durer encore. Quand il dit "nous n'avons pas tellement changé, mais nous avons moins d'excuses", bah on est d'accord. Surtout s'il parle des economistes.

            Les designers sont opposés aux ingénieurs, que l'on présente comme scandalisés parce qu'on les obligeait à concevoir des produits moins durables que ce qu'ils auraient pu faire.
            Ce passage m'a irrésistiblement rappelé cette phrase de J.M. Folz, ancien PDG de Peugeot, qui a déclaré un jour "qu'il y a trois façons de se ruiner : le jeu, les femmes et les ingénieurs. Les deux premières sont les plus agréables, la troisième est la plus sûre". Il entendait par là que ce que les ingénieurs aiment concevoir n'est pas toujours ce que les clients désirent, et qu'à trop suivre les ingénieurs, on finit par faire des produits hors de prix et qui n'intéressent pas les clients (ayant dirigé Citroen, il savait de quoi il parlait). Etant donnée la mentalité des ingénieurs dans les années 50, il est fort probable qu'ils n'ont pas apprécié de perdre une partie de leur pouvoir dans les grandes entreprises industrielles au profit des services de design et de marketing, et regretté de ne plus pouvoir fabriquer ce qui leur plaisait. Il est certain que tout le monde, consommateurs et entreprises, y a gagné.

            Bah non, le consommateur n'y a pas gagné : lorsqu'un ingénieur concevait quelque chose qui ne correspondait pas à ce que le consommateur désirait, il n'achetait pas, et l'entreprise perdait de l'argent (ou fermait). Donc ceux qui y ont gagné, dans l'histoire, c'est les entreprises, pas les consomateurs. Perso je vois pas ce que le consommateur a gagné a avoir un iphone premiere generation qui soit "design" et "hype" mais incapable d'envoyer un mms...
            Le marketing et le design, c'est vraiment deux choses qui me font hurler, alors les voir ainsi portés aux nues...

            On en arrive ensuite à l'episode de l'imprimante, où ils déforment clairement la réalité : le problème n'est pas qu'ici on change alors qu'ailleurs on répare parce qu'ici le travail est trop cher, le problème vient du fait qu'on ait mis un compteur qui bloque l'imprimante après un certain nombre de pages. Mais ca, ils oublient bien d'en parler, nos deux "economistes" qui sont pourtant si prompts à souligner les choses dont le documentaire en question ne parle pas. C'est bizzare, cette chose qu'ils oublient, c'est un truc qui prouve que l'obsolecence programmée est une réalitée, et non pas un mythe, comme le suggère le titre de leur article...

            • [^] # Re: Ma liste perso

              Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

              Ce qui me dérange avec ce documentaire d'arte, c'est que maintenant dès que quelque chose tombe en panne, c'est de l'obsolescence programmée. Alors qu'il y a parfois de vrais raisons intéressantes derrières (on fait des moteurs en fonte d'aluminium plutôt qu'en fonte de fer parce que c'est plus léger, donc ça consomme moins, on utilise plus de plastique plutôt que de l'acier parce que ça coûte moins cher à assembler et c'est plus léger…).

              Je ne nie pas l'existence de l'obsolescence programmée, mais toutes les pannes n'y sont pas liées, loin de là.

              « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

              • [^] # Re: Ma liste perso

                Posté par . Évalué à  1 .

                Je n'ai jamais dit que toutes les pannes étaient dues a l'obsolescence programmée. Et le documentaire d'arte non plus.

                Par contre, eux, ils affirment que l'obsolescence programmée est un mythe. Donc qu'elle n'existe pas, mais alors pas du tout.

                C'est faux, et leurs arguments pour le montrer sont mauvais.

                • [^] # Re: Ma liste perso

                  Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                  Oui, je ne parlais pas de toi ou d'arte mais beaucoup de gens ayant vu le reportage.

                  « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

            • [^] # Re: Ma liste perso

              Posté par . Évalué à  3 .

              Rapidement (une explication totale prendrait des heures) :

              Bah c'est le principe d'un cartel : on comprend qu'on a bien tous interet a bien s'entendre, donc on garde les memes prix élevés et la meme qualité pour tous. Pas besoin de s'assurer qu'aucun membre ne rompe l'accord : il suffit de s'assurer que tous les membres aient bien compris qu'ils n'y ont aucun interet.
              Visiblement, d'apres ces economistes, les cartels n'existent pas. Moui.... La téléphonie mobile, en france, jusqu'a dernièrement, c'etait tellement pas un cartel, que lorsqu'un concurrent est arrivé, ils ont tous trouvé le moyen de faire entre moitié moins cher et 5 fois moins cher...

              Un cartel n'est pas stable sur le long terme. Il a tendance à se transformer progressivement en oligopole avec concurrence. Aucun cartel n'a survécu un siècle. Pourquoi, sur un marché relativement mineur comme celui des ampoules, alors que les produits ne sont pas trop compliqués à fabriqué, sans brevets particulièrement bloquant, un cartel serait-il resté stable ? Je ne dis pas qu'il n'a pas existé (au contraire) mais que la durée de vie actuelle des ampoules est le résultat d'un compromis entre durée de vie, coût de fabrication, nombre de cycles allumage/extinction, consommation, qualité de la lumière.

              Bah non, le consommateur n'y a pas gagné : lorsqu'un ingénieur concevait quelque chose qui ne correspondait pas à ce que le consommateur désirait, il n'achetait pas, et l'entreprise perdait de l'argent (ou fermait). Donc ceux qui y ont gagné, dans l'histoire, c'est les entreprises, pas les consomateurs. Perso je vois pas ce que le consommateur a gagné a avoir un iphone premiere generation qui soit "design" et "hype" mais incapable d'envoyer un mms...
              Le marketing et le design, c'est vraiment deux choses qui me font hurler, alors les voir ainsi portés aux nues...

              Ce sont pourtant deux choses tout à fait respectables et très différentes. Le marketing c'est comprendre le marché (d'où le nom) pour faire des produits qui intéressent les gens, donc se vendent. Le design c'est faire des objets qui plaisent extérieurement au gens. Après c'est les gens qui jugent si cela est bon pour eux, et personne d'autre n'est habilité à le faire. Ils jugent qu'ils ont gagnés à avoir un bel iphone plutôt qu'un N900 ? C'est leurs soucis, je n'en ai rien à faire, je ne juge pas pour eux ! Ils ne peuvent pas envoyer de MMS ? Peut-être que ce concurrent des mails ne sert à rien en fait...

  • # un euh 71/72

    Posté par . Évalué à  4 . Dernière modification : le 30/01/12 à 07:45

    Un nokia e71/72 neuf ou d'occasion.
    C'est pas libre.
    Mais c'est du solide. J'ai un e71 dont la batterie au bout de deux ans et demie vient de lacher seulement. Je viens de racheter une batterie pour 10 €. Et c'est reparti pour un tour.

    J'arrive à faire une liaison ssh avec le serveur de la maison. Pour le courrier c'est mutt qui tourne sur ... le serveur. Et Putty sur le nokia.

    Et j'arrive à écouter ma musique en ogg et en flac avec une application tierce.

    Et surtout si au taff on t'a collé un client Lotus Notes sous Windows, PC suite c'est ce qui fait de mieux pour synchroniser ton agenda et ton carnet d'adresse.

    Le e71 a un port infrarouge, une sortie casque jack en 2,5' à la con et une sortie carte miniSD max à 8Go alors que le e72 n'a pas de port infrarouge, une sortie casque jack 3,5' et la carte miniSD peut aller jusqu'à 16Go

  • # Réparation ?

    Posté par . Évalué à  10 .

    T'as regardé si tu pouvais trouver une nouvelle batterie ? Et le coup du clapet un peu violent, c'est pas que le connecteur de batterie est fatigué lui aussi ?

    Non parce que comme tu as l'air anti "société de consommation", je me dis que tu peux peut-etre faire 5 ans de plus avec le même, au lieu de faire mumuse avec un truc moderne plus ou moins inutile...

    Mais pour te répondre, le mobile idéal étant avant tout celui qui marche, j'ai préféré rester sur du Android. C'est bidouillable, il existe des tartines de distribs alternatives... rien de vraiment libre, mais rien de fermé non plus... je trouve le compromis acceptable.

    • [^] # Re: Réparation ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Je viens de regarder, et j'ai trouvé des batteries à 10 euros, ça serait effectivement intéressant. Pour la réparation il faut que je vois.

      Cela dit ce journal n'est pas un manifeste anti-consumérisme. Acheter des produits durables, c'est aussi rendre possible la diversification de ses achats.

      • [^] # Re: Réparation ?

        Posté par . Évalué à  3 .

        Si par hasard tu trouves des batteries vraiment pas chères (10€), sache que tu joues un peu à la lotterie. Une fois ça a super bien marché pour moi (elle était même un peu meilleure que celle d'origine !), une autre fois ça a été une catastrophe (inutilisable). En discutant avec des collègues, j'en ai déduis que je n'étais pas un cas à part. Les batteries de la bonne marque (autour de 30€/40€) sont une valeur sûre.

  • # IP67

    Posté par . Évalué à  4 .

    Peut-être pourrais tu être interessé par les téléphones répondant à la norme IP67, comme le xperia active (Tournant sur android, c'est pas totalement libre mais c'est bidouillable..)

    C'est assez résistant (sur youtube on retrouve facilement des vidéos des gens s'amusant à taper dessus à coup de marteau, à rouler dessus en 4x4 ou à nager avec....).

  • # Mis à part un N900 neuf...

    Posté par . Évalué à  3 .

    ... tu as évidemment le N900 d'occasion. J'en ai eu un à 130€, en cherchant un peu. Il faut surtout faire attention à l'état de l'écran, et faire attention au port usb qui est réputé fragile, mais sinon ça correspond à tes critères (sauf le bouton d'enregistrement, mais je suis sûr que tu pourras faire un script pour ça.).
    Son grand (seul?) défaut est sa batterie (il tient 48h).

  • # Au sujet du N900

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 . Dernière modification : le 30/01/12 à 10:56

    Je pense qu'il correspond à ce que tu cherches.
    J'ai le mien depuis maintenant deux ans, et il a tout ce qu'il (me) faut !
    Au niveau logiciel, il est entièrement bidouillable, tu as un accès root à ton système depuis la console.

    Tu trouves dans les dépôts tout ce qu'il faut pour lire les différents formats audio, il me semble que le vorbis est supporté de base, et il y a de quoi enregistrer du son.

    Au niveau du matériel, il est solide, a un excellent clavier physique (ce qui est pour moi primordial), un processeur puissant.
    La batterie pourrait être meilleure, mais elle n'est pas intégrée, donc tu peux en avoir une de rechange ou la changer quand elle sera en fin de vie.

    Les reproches que certains pourront lui faire sont le manque de multitouch (vu que son écran est résistif) et l'approche graphique «non user friendly» de la plus grande partie des applications.

    Personnellement, je ne peux pas m'en passer. Mes utilisations principales sont la lecture et l'envoi de mail, la lecture de flux RSS, des photos de temps en temps, scripting python sous vim (va faire ça sous Android \o/), lecture de epub (de moins en moins, depuis mon achat d'un PocketBook ), écoute de musique (principalement ogg, modules xm, mp3 et flac), navigation web, administration de mon serveur par ssh, joujou avec la suite aircrack-ng, ettercap et nmap.

    Après, effectivement, je ne sais pas si tu peux encore le trouver en vente.

    • [^] # Re: Au sujet du N900

      Posté par . Évalué à  5 .

      Et je rajouterai :

      Un vrai navigateur web, qui rame comme sur un ordi sans accélération graphique :)

  • # MaVie - N900

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    Il y a quelques semaines je me suis mis en quête du smartphone présentant le meilleur rapport liberté/prix. Trois appareils ont retenu mon attention :

    Il existe d'autres téléphones capables de faire tourner des OS libres, mais j'ai retenu ces trois pour leur "utilisabilité" (le N900 et le Dream disposent d'un clavier physique, pratique pour ceux qui comme moi n'ont pas forcément envie d'être dépendants d'un écran tactile) et les communautés d'utilisateurs/hackers dont ils sont dotés.

    J'ai d'abord fait l'impasse sur le Freerunner, pour lequel il semble que seul le SoC est encore en production (acheter tous les composants nécessaires pour avoir un appareil complet (écran, coque...) fait donc vite monter la facture), et sur le N900, lui aussi trop cher.
    J'ai horreur des écrans capacitifs et des systèmes Android/Linux, mais comme le HTC Dream dispose d'un clavier et d'un pad directionnel (ce qui laisse supposer qu'on peut utiliser l'appareil sans utiliser l'écran tactile), et qu'on peut y installer un GNU/Linux...

    Puis, juste avant mon achat, j'ai changé d'avis : je me suis tourné vers un N900 d'occasion (~200€), clavier AZERTY, finalement à peine plus cher qu'un HTC Dream.

    J'en suis relativement satisfait : l'appareil est très puissant, possède un écran résistif sur lequel j'ai immédiatement appliqué un film protecteur, un appareil photo...et la communauté d'utilisateurs est grande est semble très active. Bref je ne suis pas trop dépaysé de mes vieux PDAphones sous Windows Mobile. Sauf que là j'utilise GNU/Linux. :D

    Quelques points négatifs cependant côté hardware :

    • La batterie est difficilement accessible. Il faut retirer toute la façade arrière pour y accéder, obligeant à dévoiler le capteur de l'appareil photo.
    • La carte mémoire (micro SD) est difficilement accessible. En fait, elle se trouve sous un volet juste à côté du capteur d'appareil photo : il faut retirer toute la façade pour changer de carte mémoire, comme pour retirer la batterie. Et comme la batterie est juste "posée" dans son emplacement, elle peut facilement tomber pendant cette manipulation. Je ne sais pas pourquoi les concepteurs n'ont pas fait un clapet de la moitié de la taille de la façade pour accéder à la batterie, et mis une fente en haut pour la carte. Les mystères du design...
    • Le clavier n'est pas complet. Pour pouvoir taper des caractères essentiels comme TAB, "|" ou "&", on doit passer par un clavier virtuel (sur Maemo).
    • La batterie est toute petite. On peut cependant acheter des batteries étendues sur le net, avec une façade adaptée. Je ne sais pas à quel point ça augmente l'encombrement.

    Points négatifs côté software :
    - Maemo est nul. Vraiment nul. L'interface est pensée pour être utilisée via l'écran tactile, pas possible d'utiliser les touches directionnelles. Je trouve ça vraiment nul, d'autant plus que j'ai horreur de scroller avec les doigts.
    Il faut installer un programme spécial pour passer root, on accède au compte root en tapant "root" dans la console (pas de mot de passe). Il faut être root pour faire des opérations basiques comme envoyer un ping.
    Quand on rentre un mot de passe quelque part via l'interface graphique, chaque caractère est visible au moment où on le tape (et se transforme en "*" au bout d'une demie-seconde, à peu près).
    Maemo ne garde pas en mémoire la date, l'heure et les paramètres sonores après déconnexion de la batterie. Si par exemple vous changer la SIM, ou bien vous changez la carte mémoire et woooooops, vous faites tomber la batterie, au prochain démarrage vous devrez rerentrer la date et l'heure, et aurez droit à une belle musique d'accueil à plein volume pour signaler à tout votre entourage que vous êtes en train d'allumer votre téléphone. Le Fu.
    Bref, je n'ai pas encore essayé d'installer SHR, mais je ne vais pas tarder, je crois.
    - Pour réinstaller le firmware d'origine, ou en installer un autre, vous devez connecter votre appareil à un PC et lancer un flasheur. Un flasheur pour GNU/Linux est disponible sur le site de Nokia, mais il est proprio. Je l'ai utilisé pour mettre à jour Maemo avant de découvrir que j'aurais pu en utiliser un libre.
    Cependant, il semble que ce flasheur libre ne permet pas de flasher la ROM "Vanilla" (qui contient les paramètres utilisateurs). Or, quand on achète un téléphone d'occasion, c'est l'une des premières choses à faire (c'est incroyable le nombre d'informations personnelles que les gens laissent dans leurs appareils avant de les revendre).

    Voilà, c'est ma review incomplète du N900 (je ne l'ai que depuis quelques jours).

    En conclusion :

    Un N900 d'occasion est à priori un bon compromis entre la liberté et le pouvoir d'achat. Mais si on a un gros budget et qu'on est vraiment soucieux de sa liberté, à mon avis un Freerunner devrait être le meilleur choix.

    • [^] # Re: MaVie - N900

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Merci pour cette réponse détaillée, pleine de bons liens à lire.

      Sinon tu fais comment pour scroller sans doigts ? :P

      • [^] # Re: MaVie - N900

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Sinon tu fais comment pour scroller sans doigts ? :P

        Sur certains logiciels, comme le navigateur web, par exemple, on peut utiliser les flèches du clavier pour faire défiler la page.

        Malheureusement, on ne peut pas faire ça partout. Dans les divers tableaux de gestion des paramètres de Maemo, il y a des zones très réduites en hauteur avec de gros boutons qui font toute la largeur de la zone défilante. On ne peut pas utiliser les flèches du clavier, et il faut être adroit avec l'écran tactile pour qu'un scroll ne soit pas confondu avec un clic.

        • [^] # Re: MaVie - N900

          Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

          J'essayai de faire un peu d'humour, dans le sens où ton clavier tu l'utilises généralement avec tes doigts.

          Rhoo, tout mes espoirs d'une carrière d'humoriste foutus en l'air !

    • [^] # Re: MaVie - N900

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Le Neo Freerunner, avec sa dernière upgrade GTA04 : certainement le plus libre et le plus hackable des téléphones (seul le firmware de la puce GSM est proprio)

      Peut-être plus pour longtemps, je viens de constater que le projet OsmocomBB avait bien avancé.

    • [^] # Re: MaVie - N900

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Le clavier n'est pas complet. Pour pouvoir taper des caractères essentiels comme TAB, "|" ou "&", on doit passer par un clavier virtuel (sur Maemo).

      Tu peux réaffecter les touches du clavier: http://wiki.maemo.org/Remapping_keyboard

      Moi par exemple j'ai ajouté les touches accentuées françaises sur un clavier qwerty, sans perdre 2 des flêches du pavé directionnel comme sur le clavier officiel.

      PS: j'envisage un port de Salut à Toi sur le n900

  • # Mon téléphone idéal ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    Il n'existe pas encore pour le moment hélas.

    Mais si un constructeur me lit voici ce que je chercherai :
    - Norme IP67 pour être solide et un minimum étanche.
    - Un OS Android car je le trouve pas mal du tout (et libre)
    - Tous les drivers libres !!! <= ça risque d'être dur à trouver mais sans ça on n'est pas sur du support à long terme, on voit les problèmes de passage à ICS pour android.
    - Pile GSM libre (http://openbsc.osmocom.org) histoire de gérer complètement ce qui entre et sort. <= ça c'est encore plus dur à trouver mais sans ça on ne peut pas être sur de ne pas avoir une porte dérobée.
    - Un clavier physique aussi car vraiment pratique.
    - Un bon multitouch précis
    - Caméra frontale en plus de l'appareil photo pour les appels vidéos
    - Bien sur port carte SD pour augmenter la capacité et batterie échangeable
    Et puis vue qu'il est idéal il faut aussi tous les firmware libres, pour être 100% libre.

    Il faut aussi tous les gadgets récents comme GPS,Wifi,Accéléromètres,Gyroscope et autre pour avoir un jouet intéressant.

    J'en oublie sûrement mais c'est pour moi une bonne base qui ne risque hélas pas d'exister un jour...

    S'il y a un problème, il y a une solution; s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

    • [^] # Re: Mon téléphone idéal ?

      Posté par . Évalué à  5 .

      J'y connais pas grand chose, mais à mon avis le plus dur à concilier c'est norme IP67 et clavier physique complet. Ou alors tu risques de te retrouver avec un tank dans la poche.

      • [^] # Re: Mon téléphone idéal ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        J'ai eu la même réflexion que toi, et je ne suis pas plus un expert que toi sur le sujet.

        J'ai regardé un peu quelques modèles IP67, et sur le samsung au moins j'ai pu voir que le port jack et batterie étaient protégé par une gaine amovible. Donc à priori étanchéité et partie amovible ne sont pas forcément incompatible. Les autres portables doivent bien avoir des entrées sorties, ne serait-ce que pour l'alimentation.

        De plus on peut trouver des portables IP67 avec clavier numérique, (comme ceci)[http://www.toughphone.fr/]. Donc un clavier n'est pas incompatible avec du IP67.

        Il y a aussi les MTT, je vais faire une réponse séparer pour ceux là.

        • [^] # Re: Mon téléphone idéal ?

          Posté par . Évalué à  1 .

          Je possède un téléphone IP67, sans clavier, avec quelques touches (volume,on/off) et des prises cachées derrière des morceaux de caoutchouc. Il est déjà plus épais que la moyenne (je dirai 1,5 à 2 fois plus). C'est un téléphone réçent, il s'agit du Motorola Defy.

          En rajoutant l'épaisseur nécessaire au clavier complet étanche, je pense qu'on obtient un monstre d'épaisseur.

          Mais je pense que c'est faisable, faut juste se rendre compte que ça risque d'être un frigidaire soviétique :)

  • # Téléphones M.T.T. (mobile tout terrain)

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Suite à vos précieux commentaires et conseil, j'ai commencé à me renseigner sur les téléphones IP67.

    Parmi ceux-ci, bien que peut intéressant du coté libriste, les M.T.T. semblent intéressant pour la volonté de robustesse du fabriquant. On peut ainsi lire (sur leur site)[http://www.mobiletoutterrain.com/] :

    L'impact sur l'environnement de notre consommation en téléphones portables est loin d'être anecdotique. En plus des pollutions générées lors de leur production, ces appareils électroniques contiennent une quantité de produits toxiques ou dangereux pour l'environnement assez élevée. De ce point de vue, faire le choix d'un téléphone portable résistant et conçu pour durer s'inscrit assez clairement dans une logique de préservation de l'environnement.

    M.T.T, en proposant une gamme de téléphones très solides, étanches et garantis 2 ans, dont un mobile écologique qui produit sa propre énergie à l'aide d'un capteur solaire, prend ces problématiques environnementales et sanitaires très au sérieux. Avec les téléphones M.T.T., chacun a la possibilité d'allonger la durée de vie de son équipement en téléphonie mobile, et de réduire ainsi son impact négatif sur l'environnement.

    D'un autre coté ça m'a aussi l'air d'être le discours qui caresse le bobo dans le sens du poil. Surtout le coût du capteur solaire…

    J'ai aussi vu un modèle qui proposait une alimentation avec une moulinette, pour recharger à la main. Pas mal pour ma prochaine expédition au cœur de l'Amazonie ; il n'y a plus qu'à y installer le réseau de téléphonie adéquate.

    Coté logiciel, il n'y a pas beaucoup de détail, donc on peut sans trop se mouiller parier sur une solution proprio jusqu'à la moelle.

    Les matos proposés ont l'air intéressant, mais je n'ai rien vu d'aussi impressionnant que les vidéos on l'on fracasse le xperia à coups de marteau, on le lacère au couteau suisse et qu'il s'en tire sans une égratignure. Cela dit sur la vidéo que j'ai vu, le portable n'est jamais allumé. Difficile de savoir si il fonctionne encore après une telle maltraitance.

    Enfin voilà, je voulais juste vous donner aussi quelques retours sur mes recherches en la matière. Merci pour les votre.

    Pour l'instant je vais enquêter du coté changement de batterie et réparation. Tant qu'à éviter le gaspillage… De plus les androids ont l'air intéressant pour le bidouillage, mais les logiciels espions de google semble bien plus invasifs que chez la concurrence. D'autant plus préoccupant avec l'actualité sur le sujet.

    • [^] # Re: Téléphones M.T.T. (mobile tout terrain)

      Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

      Coté logiciel, il n'y a pas beaucoup de détail, donc on peut sans trop se mouiller parier sur une solution proprio jusqu'à la moelle.

      Il y a quelques années, les "rugged handhelds" comme on les appelle, c'était exclusivement du Windaube Mobile. Et après un bref coup d'œil au bout des liens que j'ai vu passer, j'ai pas l'impression que ça ait beaucoup changé. Il y a peut-être des exceptions non-Windows qui sont apparues, je ne parierais pas qu'elles sont libres.

    • [^] # Re: Téléphones M.T.T. (mobile tout terrain)

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 . Dernière modification : le 31/01/12 à 14:56

      Personnellement, j'utilise depuis 4 ans un téléphone samsung durci. Il est moche, lent, mais étanche et quasiment indestructible. L'avantage que j'y vois, étant motard et cycliste, c'est que je n'ai plus à l'emballer dans un sac plastique dès qu'il pleut trois gouttes.

      D'un autre coté ça m'a aussi l'air d'être le discours qui caresse le bobo dans le sens du poil. Surtout le coût du capteur solaire…
      J'ai aussi vu un modèle qui proposait une alimentation avec une moulinette, pour recharger à la main. Pas mal pour ma prochaine expédition au cœur de l'Amazonie ; il n'y a plus qu'à y installer le réseau de téléphonie adéquate.

      L'alimentation à la moulinette, elle m'aurait bien servi. Pas besoin d'aller en Amazonie : en Europe non plus, il n'y a pas de prise de courant le soir quand tu fais du camping sauvage. Et je n'ai pas encore de prise allume-cigare sur mon vélo...

      • [^] # Re: Téléphones M.T.T. (mobile tout terrain)

        Posté par . Évalué à  1 .

        Bien vu ! Je suis cyclo-campeur et... effectivement...
        Bon, il y a bien des trucs genre "e-werk" mais comme je suis un peu "old-school" en matière de vélo, ça ne le fait pas. Il y a aussi les panneaux solaires mais je ne pédale que dans des pays où il y a des nuages...

        Bref, un téléphone à moulinette qui ne fait que téléphoner, ça me botte aussi... Ça ira bien avec la dynamo bouteille de mon vélo de rando !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.