Journal Trivabble : jouez au Scrabble ® en ligne

Posté par . Licence CC by-sa
16
28
fév.
2016

Bonjour,

J'écris ce journal pour annoncer la mise en ligne du jeu Trivabble, qui est une implémentation du jeu de Scrabble en réseau.

Il s'agit d'un projet libre (sous licence AGPL), écrit en Javascript pour la partie serveur, et en HTML/CSS/Javascript pour la partie client.

En réalité, il ne s'agit pas vraiment d'une implémentation du Scrabble : le jeu n'a pas du tout connaissance des règles du jeu et ne sait, par conséquent, pas compter les points. Les joueurs peuvent jouer quand ils veulent, ce qu'ils veulent. À eux de respecter les règles du jeu qu'ils ont envie de jouer, exactement comme avec un plateau de jeu et des pièces physiques.

Ce que fournit Trivabble, c'est :

  • un plateau
  • un sac avec des lettres dedans
  • un chevalet pour chaque joueur, dont le nombre n'est pas limité par l'implémentation
  • une zone de chat
  • une liste des joueurs sur la partie actuelle, avec les scores de chacun, renseignés par les joueurs eux-même.

Il ne fournit pas, en l'état :

  • un chat hors ligne
  • un dictionnaire
  • un système pour s'inscrire
  • une façon de rencontrer des joueurs
  • une manière de forcer le respect des règles
  • un comptage automatique des points

Le jeu conserve son état à tout instant. Que la partie serveur soit redémarrée (mise à jour, plantage) ou que le client perde sa connexion ou quitte le jeu et revienne une semaine plus tard, le plateau ne bouge pas. Le client s'efforce à masquer les erreurs réseaux et à limiter les interventions manuelles du joueur pour rétablir une connexion perdue.

La conséquence directe, c'est qu'on peut en théorie redémarrer complètement le serveur sans que les joueurs ne s'en rende compte. Bien sûr, il vaut mieux le faire quand personne ne joue, ou prévenir les joueurs un peu à l'avance, on n'est pas à l'abri d'un problème.

Les joueurs ne sont pas obligés de jouer au même moment (par exemple, s'ils habitent dans des zones horaires éloignées), et une partie peut être abandonnée et reprise une semaine plus tard.

J'ai commencé ce projet pour permettre à ma grand mère de jouer avec ma famille, malgré une distance de 500 km entre les deux, après avoir constaté, non sans frustration, qu'il n'existait pas de manière satisfaisante de jouer au scrabble sur des machines différentes (soit tout le monde doit avoir un iPad, soit tout le monde doit avoir un ordinateur sous Windows, sans parler de l'aspect non libre des quelques solutions rencontrées).

Au départ sceptique, ma grand mère s'y est mise et joue régulièrement avec ma famille. Aujourd'hui, je le mets à disposition de tout le monde en espérant qu'il plaise et qu'il serve à plus de gens, et en espérant également trouver des gens qui souhaiteraient l'améliorer. D'ailleurs, si vous souhaiteriez que je rentre dans les détails de son implémentation dans un futur journal, n'hésitez pas à me le demander.

Le projet est encore très jeune (commencé en septembre 2015), et sent la peinture fraîche. Il existe encore quelques bugs à corriger, donc on ne peut pas le considérer comme stable à ce jour.

Amusez-vous bien, si, contrairement à moi, vous aimez le Scrabble :-)

Le Site web de Trivabble

  • # droit d'auteur

    Posté par . Évalué à 3.

    • [^] # Re: droit d'auteur

      Posté par . Évalué à 2.

      Merci pour le lien. En effet, ce n'est pas très encourageant…

      Comment ça se passe pour tous les jeux libres qui reprennent l'Othello, le Puissance 4 beaucoup d'autres jeux de sociétés ?

      Aussi, est-ce que le fait que je ne gagne pas d'argent avec ça peut changer les choses ?

      En tout cas, s'il faut que je le retire, je le retirerai…

      • [^] # Re: droit d'auteur

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Aussi, est-ce que le fait que je ne gagne pas d'argent avec ça peut changer les choses ?

        Ça n'entre pas en ligne de compte dans le droit d'auteur. S'ils veulent t'attaquer, ils peuvent. Ensuite même si le juge irait probablement en faveur de l'attaquant (tu fais une copie claire et assumée) , il ne demanderait pas beaucoup en dommage et intérêt si t'as pas gagné un kopeck. Donc ça vaut sûrement pas le coup pour cette société et donc dans les faits, ils ne t'attaqueraient que si ton projet commençait soit à avoir une certaine renommée soit si tu te décidais à faire des sous avec.
        Bon par contre, il est toujours possible que tu te prennes une lettre d'avocat pour te faire peur et te faire retirer le projet sans pour autant aller jusqu'au tribunal.

        Au final ça veut dire que ton projet est destiné à n'avoir jamais de succès ou à être à haut risque légal pour toi.

        Comment ça se passe pour tous les jeux libres qui reprennent l'Othello, le Puissance 4 beaucoup d'autres jeux de sociétés ?

        S'ils veulent éviter les problèmes, ils font des règles légèrement différentes, ils prennent un nom le plus différent possible; ou ils disent qu'ils se basent sur un jeu plus ancien (beaucoup de ces jeux de marques sont en fait eux-même des copies de jeux anciens), etc. Et puis simplement ils ont peut-être simplement la "chance" de pas faire le buzz; mais s'ils devenaient répandus, ce n'est pas dit que certains ne se feraient pas attaquer en justice (même avec des règles légèrement différentes et avec la pré-existence d'un jeu ancien, des ayant-droits peuvent tenter l'attaque, et — qui sait — gagner).

        Jouer avec l’ambiguïté du droit d'auteur, c'est toujours se mettre soi-même une épée de Damoclès au dessus de la tête. Dans 99% des cas, ça passe (car 99% des projets ne font jamais de vague et restent très "confidentiels". 99% étant un nombre tiré de mon chapeau, ça pourrait être moins ou plus, mais on voit l'idée), mais ça veut pas dire que vous serez pas dans les 1%.

        C'est pourquoi il vaut mieux ne jamais copier un jeu existant, mais en créer un. C'est toujours mieux. Et puis franchement c'est bien plus sympa pour toi aussi, non?

        Enfin bon, pour finir sur une note positive, j'ai jeté un œil, c'est simple mais ça a l'air de faire son boulot. Dommage juste qu'il y ait encore et toujours des problèmes de droit d'auteur, dans un système pourri jusqu'à la moelle.

        Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

        • [^] # Re: droit d'auteur

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          J'ai pas testé mais d'après la capture c'est joli en effet. Faire un nouveau jeu n'aurait sûrement pas plu à ta grand mère (quoi que), mais si tu diffuses oui ça risque de poser problème.

          Petite remarque en passant, le ® est un truc des pays du common law (É.-U., Angeleterre, Australie, etc), ça n'a aucune valeur en France et ça ne sert à rien de le mettre (perso ça me donne même l'impression que la personne soutien ce genre de système).

          • [^] # Re: droit d'auteur

            Posté par . Évalué à 1.

            Merci pour l'information sur le ®. Non, je ne soutiens clairement pas ce système.

        • [^] # Re: droit d'auteur

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Après, le droit d'auteur ne signifie pas que c'est interdit. Le droit d'auteur précise qu'il faut l'accord de l'auteur (les termes de l'accord font ensuite parti de la négociation), et peut prendre bien des formes :
          - une "redevance" sur chaque copie du jeu vendue ;
          - l'affiche d'un lien direct pour acheter en ligne le jeu original ;
          - etc…

          Je ne suis pas Hasbro donc je ne suis pas en mesure de te dire s'ils accepteraient et si oui, dans quelles conditions.

          Maintenant, si demander l'accord de l'auteur avant de se lancer dans un tel projet ne coûte rien, cela à des conséquences :
          - s'il dit oui, alors il y aura un accord, cf ci-dessus ;
          - s'il dit non, il saura que le projet existe / est en mesure d'exister, et donc cela peut l'inciter à vérifier régulièrement l'état d'avancement du projet et d'agir en conséquence.
          - s'il ne dit rien, c'est complexe, ça dépend de la situation, de la législation du pays (reste à savoir lequel ? Le tien ? Celui d'hasbro ? Celui où est hébergé le serveur du jeu ?). Bref, je n'appliquerai pas l'expression "qui ne dit mot consent" (qui est, en France, juridiquement valable dans certaines situations, par exemple lorsqu'il faut un accord d'une institution publique. C'est le cas pour un permis de construire par exemple).

          Bref, je pense, si tu veux éviter les ennuis, qu'il faut t'éloigner le plus possible du jeu original :
          - le nom : évite qu'il se termine en abble
          - le plateau : tu ne comptes pas les points, évite donc les points sur les lettres, et les cases lettre/mot compte double/triple
          - le plateau : modifie la taille
          - les lettres : modifie leur fréquence
          - les lettres : évite le "sac". Ca rappelle trop le jeu du scrabble aussi. Garde le concept éventuellement mais appelle le autrement. Si tu es fan des jeux de mots, tu peux tenter quelque chose comme la "boite aux lettres" :)

          • [^] # Re: droit d'auteur

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Mieux, laisse l'utilisateur parametrer les frequences/bonus/etc comme ça libre à lui de "cloner" le scrabble mais aussi, "la clé" une variante legale du scrabble.
            http://www.trictrac.net/jeu-de-societe/la-cle

            • [^] # Re: droit d'auteur

              Posté par . Évalué à 1.

              Merci pour tous ces conseils.

              En effet, ma grand mère serait peut-être partante pour jouer à un autre jeu, je tiens à garder la possibilité de jouer au scrabble, quitte à ce que ce soit moi qui me charge de la configuration (fréquence, taille du plateau, points sur les lettres). J'imagine qu'il faut que j'évite de fournir la configuration qui correspond à celle du Scrabble et que je ne mentionne pas ce jeu.

              Bonne idée pour la boite aux lettres :-)

              Je vais essayer de trouver un autre nom.

              Peut-être qu'il faudrait envisager un contact avec Hasbro, après tout, ça aura le mérite d'être clair. Clonez le dépôt tant qu'il est encore temps :-D

              • [^] # Re: droit d'auteur

                Posté par . Évalué à 3.

                (Cela n'engage que moi.)

                Je ne pense pas qu'il faille être parano non plus. Ton jeu n'a pas de règle, donc ce n'est pas les règles. Le nom ne reprend pas explicitement « Scrabble ». Donc je ne pense pas qu'il y ait grand chose de couvert par les droits de propriété intellectuelle. J'ose espérer que le fait de poser des lettres sir de jetons sur un plateau en forme de grille n'est pas en soi privatisable. À mon avis, tu ajoutes la possibilité de changer la fréquence/nombre de points des lettres et la grille du jeu (quitte à en mettre une vide par défaut, avec la possibilité de sauvegarder ses modifications) et puis c'est bon.

                Ce n'est quand même pas de ta faute si les utilisateurs jouent au Scrabble en suivant les règles du Scrabble. Tout ce que tu fait, c'est proposer une plateforme sur laquelle on peut poser des lettres sur un plateau personnalisable.

                • [^] # Re: droit d'auteur

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Je ne pense pas qu'il faille être parano non plus. […]. Le nom ne reprend pas explicitement « Scrabble ».

                  Oui et non. J'ai au moins deux/trois exemples qui montre que ce n'est pas que de la parano :
                  - Lindows (aujourd'hui Linspire). Un nom trop proche d'un mot anglais courant qui se trouve être également une marque déposée ;
                  - L'éditeur King, qui voulait purement et simplement interdire tous les jeux contenant le mot "saga"
                  - Apple, qui a tenté d'enregistrer le préfix "i" (iTunes, iPhone, etc…) pour ses utilisations futurs, en argumentant que les iTruc étaient associés à l'image d'Apple.

                  Même si ces demandes ont toutes été déboutées (sauf Lindows, Microsoft a gagné le procès mais perdu en appel je crois), c'est le pot de fer contre le pot de terre. Bref, je pense qu'il vaut mieux être prudent.

                • [^] # Re: droit d'auteur

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Comme dit Francesco, le problème n'est pas de savoir qui a raison, mais de savoir que ça se fait. Plein de boîtes ont attaqués pour bien moins que ça. Et le jour où ça t'arrive, tu t'en fous de savoir au fond de toi que cette attaque est absurde et que tu as raison: tu es attaqué en justice, c'est tout. Alors certes, tu peux potentiellement gagner, et ce faisant, récupérer des dommages et intérêts, mais ça n'enlève pas des années de stress (car ça dure longtemps en général), de temps perdu, etc. Et surtout d'argent perdu entretemps, à tel point que beaucoup de "petits" ne vont pas au bout des procès simplement car ils n'ont simplement pas les sous pour payer les avocats (technique classique d'une grosse boîte pour en ruiner une petite: on l'attaque en justice, même si les chances de perdre sont grandes, car on estime qu'on arrivera à couler financièrement la boîte avant que le procès arrive à sa fin).

                  Je conclurai en étant d'accord avec toi: il ne faut pas être parano. Ce que je dis n'a pas pour but d'être sans-cesse sur le qui-vive et d'avoir peur pour tout et rien. On a une idée, un projet, faut tenter et foncer! Je suis 100% d'accord, et j'encourage les gens de réaliser leurs passions plutôt que rester passif. Par contre si dès le départ, on part sur une copie d'un projet existant, alors là c'est un peu donner le bâton pour se faire battre. Avis perso. :-)

                  J'ai moi-même connu ça. Quand j'étais mineur et à peine arrivé dans l'univers de l'informatique, j'avais commencé à rentrer dans une équipe de développement de gens qui voulaient faire un jeu basé sur l'univers Star Wards. C'était purement communautaire, et il n'y avait pas idée de faire de l'argent dessus du tout non plus. C'était juste des fans de SW qui voulaient faire un jeu. Hop quelques mois après, courrier d'avocats de LucasArts, projet démantelé. Ce genre d'exemple est légion: des gens aiment un jeu, un univers, etc. Ils font un produit dérivé communautaire dans l'euphorie et se prennent des avocats aux fesses. Alors certes, faut pas être parano; mais faut pas être aveugle ou naïf non plus. :-P

                  Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

                  • [^] # Re: droit d'auteur

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    C'est une des raisons de la supériorité de Star Trek sur Star Wars : les trucs de fans sont clairement tolérés (faut pas faire de thune).

                    Voir par exemple "Star Trek Continues", "Starship Farragut", etc :p

            • [^] # Re: droit d'auteur

              Posté par . Évalué à 2.

              Ça me fait penser à Vassal : un moteur de jeu de société auquel il fauta jouter des modules pour jouer à un jeu spécifique.
              Il n'y a aucun problème de droit sur le moteur, seulement sur les jeux (mais pas mal d'éditeurs donnent leur autorisation).

              http://www.vassalengine.org/

              J'aimerai bien avoir un équivalent libre en ligne … ;-)

        • [^] # Re: droit d'auteur

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          99% étant un nombre tiré de mon chapeau, ça pourrait être moins ou plus, mais on voit l'idée

          Sarkozyste! (référence à la proportion d'énergie nucléaire produite en France, d'après lui.)

    • [^] # Re: droit d'auteur

      Posté par . Évalué à 1.

      Le droit d'auteur des jeux de société en général est très flou.

      Si tu fais un copier-coller du jeu, tu t'exposes clairement à un risque. Par contre, si tu ne fais pas de référence explicite à un jeu précis, que tu utilises un plateau différent, des variations sur les règles, tu mets Hasbro en difficulté. En effet, le droit ne permet pas de protéger une idée par le droit d'auteur. Tu peux protéger le plateau, la rédaction exacte des règles, l'univers du jeu si c'est un jeu avec une composante d'imaginaire, mais pas le gameplay. Tout se joue là.

      Partant de là, on peut formuler plusieurs propositions :

      • Ne reprends ni le plateau standard, ni le design graphique du jeu de base. Génère un plateau aléatoire à chaque partie, par exemple : ça force chacun à s'adapter.
      • Change de nom. Ne reprends pas une seule consonne du nom original.
      • N'implémente pas de dictionnaire. Il y a des droits d'auteur sur les dictionnaires, donc tu ne pourras pas le diffuser sous licence libre. Si tu dois absolument implémenter un dictionnaire, utilise le wiktionnaire (je ne sais pas s'il existe un moyen simple d'aspirer la base de données, et tu vas en chier pour les conjugaisons)

      Bon après, je ne vois pas, dans l'absolu, en quoi ton projet se différencie de BGA. Si ce n'est qu'il implémente le Scrabble, un jeu que personne ne s'est amusé à implémenter sur BGA parce qu'il est considéré par la majorité des gens comme très chiant en comparaison des jeux récents. Ça vaudrait le coup, pour toi, de prendre contact avec les admins de BGA : ça t'éviterait de réinventer la roue, et ils seraient peut-être ouverts à ce que tu implémentes des jeux qui te plaisent sous licence libre (avec l'accord des éditeurs. Ils sont assez stricts sur ce point).

      Il faut savoir que ce qui coûte de l'argent dans un jeu, c'est principalement le matériel. Donc à moins qu'un éditeur prévoie d'implémenter son jeu sur support numérique lui-même, et de monétiser ce support, ils sont généralement assez ouverts à ce type d'initiatives, parce qu'ils savent que ça ne concurrence pas le support physique. Ils sont beaucoup plus réticents à ouvrir complètement les licences, parce qu'il y a eu des abus de ce côté-là. Toutefois, ça peut s'envisager pour un jeu qui a peu marché commercialement et qui ne sera pas réimprimé. Pour un jeu qui a encore du potentiel, ils ne vont pas autoriser la concurrence à réimprimer le matos et à le vendre à leur place. Les relations entre entreprises sont plutôt cordiales dans le monde du jeu de société, à tel point que ça frise l'entente sur les prix, mais faut pas non plus tendre le bâton pour se faire battre.

      Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

      • [^] # Re: droit d'auteur

        Posté par . Évalué à 2.

        Pour les dictionnaires, s'il n'y a pas besoin des définitions, on peut aussi utiliser les correcteurs orthographiques hunspell/firefox/libreoffice…

      • [^] # Re: droit d'auteur

        Posté par . Évalué à 2.

        Si tu dois absolument implémenter un dictionnaire, utilise le wiktionnaire (je ne sais pas s'il existe un moyen simple d'aspirer la base de données, et tu vas en chier pour les conjugaisons)

        /usr/share/dict/french ça suffirait pas ?

        • [^] # Re: droit d'auteur

          Posté par . Évalué à 0.

          Sans doute que si, je ne le connais pas. Le wiktionnaire m'est venu à l'esprit parce qu'il est libre et assez complet. Après, aucun dictionnaire n'est parfait, à tel point que Hasbro a fini par éditer son propre dictionnaire officiel du Scrabble. Il est évident qu'implémenter ce dictionnaire expose à des conflits.

          Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

      • [^] # Re: droit d'auteur

        Posté par . Évalué à 2.

        Merci encore pour tous ces conseils. Je pense que je vais renommer le jeu et réfléchir à comment enlever toutes les références du Scrabble.

        Pour le plateau, je laisserai les gens le dessiner, c'est une très bonne idée. L'idée d'en générer un aléatoirement est sympa, je l'implémenterai en option si je me donne le temps de le faire.

        Les dictionnaires, ça ne m'intéresse pas d'en implémenter, les gens ont internet ou un dico papier avec eux ;-).

        Pour l'extraction du Wiktionnaire alors oui, ça se fait, un chercheur à Grenoble développe http://kaiko.getalp.org/about-dbnary/ pour extraire les données et en faire une base de donnée RDF. J'ai d'ailleurs fait un stage où j'ai justement écrit la partie qui permet l'extraction de formes fléchies du français dans DBnary, ce qui comprend les conjugaisons. Le résultat n'est cependant pas parfait, Wiktionnaire n'est pas conçu pour ça même si une certaine rigueur permet déjà pas mal de choses.

        • [^] # Re: droit d'auteur

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Regarde ce jeu (non libre) :
          https://play.google.com/store/apps/details?id=com.etermax.apalabrados.lite

          Il a eu beaucoup de succès sur Android il y a quelques années (entre 10 et 50 millions de téléchargements), et c'est très clairement du Scrabble. Hasbro a dû grincer des dents, mais le jeu est toujours dispo.

          • Aucune référence au Scrabble dans la description.
          • Système de point un peu différent (de mémoire).
          • Emplacements des lettres et mots compte-double ou triple différents.

          (et en passant, c'est une solution (non-libre, payant ou avec pub) pour jouer a un scrabble-like entre personnes sous iOS, Android et Windows)

          • [^] # Re: droit d'auteur

            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 01/03/16 à 22:55.

            Tiens, très intéressant. Je ne suis pas tombé dessus en faisant mes petites recherches.

            À noter que l'absence de pub et la gratuité dans la mesure du possible, ça faisait partie des critères (des machins qui clignotent ou qui n'ont rien avoir à côté du jeu, ça complexifie trop l'interface, et trop de risque qu'une fausse manip ouvre une pub). Payant, pourquoi pas après tout, mais donner du fric pour un logiciel non libre, ça j'aurais eu du mal à proposer l'idée…

            Ma sœur est sous Linux donc ça ne l'aurait pas fait de toute façon, à moins que ça tourne sur Wine mais bon, ce n'est pas forcément l'idéal.

            Je dois définitivement changer de nom et ne pas fournir la même configuration, la même répartition et les mêmes points par défaut et arrêter de mentionner le scrabble et j'ai l'impression que ça devrait le faire.

            • [^] # Faut pas oublier grand-mère !

              Posté par . Évalué à 3.

              Après rien ne t'empêche en privé et en parallèle d'avoir une solution qui a les mêmes règles que le scrabble tant que cela n'est pas diffusé.

            • [^] # Re: droit d'auteur

              Posté par . Évalué à 2.

              Je dois définitivement changer de nom et ne pas fournir la même configuration

              Oui le nom est un peu trop proche. Je pense que les propositions précédentes, à savoir permettre de créer n’importe quel plateau, en mettant les « lettre compte double/triple » et « mot compte double/triple » n’importe où apporte une plus-value à ce jeux (et le fait qu’on puisse recréer le Scrabble original n’est qu’un effet de bord ;)

  • # Au passage

    Posté par . Évalué à 2.

    Si le projet prend de l'empleur, on trouvera une solution, promis.

    ampleur

  • # SEPS n'est pas scrabble

    Posté par . Évalué à 5.

    C'est marrant j'ai aussi fait un jeu de scrabble pour ma mômant ! http://seps.flibuste.net
    Un jour j'ai eu un mail de Hasbro, je leur ai demandé sur quelle loi française ils s'appuyaient et depuis pas de réponse… J'attends qu'ils me fassent un effet Streisand avec mes mamies !!!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.