Journal 2017 : l'année où Linux atteindra les 5% de parts de marché

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
17
22
jan.
2017

Quelques prévisions sur http://www.techrepublic.com/article/open-source-predictions-for-2017/ :

  • Canonical abandonnera le marché de l'ordiphone et se concentrera sur les postes de travail et les serveurs.
  • ElementaryOS va devenir la deuxième distribution grand public sur le poste de travail, du fait de son ergonomie, juste derrière Linux Mint (je suis assez d'accord et j'ajoute qu'il faudra aussi surveiller Manjaro avec son système de mise à jour en continu bien pratique).
  • Microsoft va commencer à faire plus d'Open Source, y compris avec Windows.
  • Le marché des postes de travail sous Linux va passer la barre des 5%.
  • Android va continuer à écraser la concurrence et passer la barre des 90%.
  • Chrome OS et Android vont fusionner.
  • Linux va être de plus en plus ciblé par les attaques (et ça a déjà commencé) mais la communauté Linux va montrer sa réactivité.
  • # Correction

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    mise à jour en continue -> mise à jour en continu

  • # mise a jour continue

    Posté par . Évalué à 1.

    Ubuntu n'avait pas aussi annoncé ce systeme? (J'arrive pas a retrouver de lien)

    Donation Bitcoin : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat

    • [^] # Re: mise a jour continue

      Posté par . Évalué à 2.

      Je pense qu'il fait référence au mode de distribution en rolling-release. Grosso-modo, il n'y a que la branche instable de Debian (Sid), ArchLinux, Gentoo et tous leurs dérivés qui utilisent ce système.

      Le problème est qui n'y a jamais de version majeur, ce qui ne facilite pas la communication autour du projet. C'est pour cela qu'on ne voit jamais (ou très peu) de dépêche sur ces distributions et que les Michu n'en ont jamais entendu parler.

      Bref, passer Ubuntu en rolling-release ne facilitera pas les affaires de Canonical.

  • # prédictions

    Posté par . Évalué à 10.

  • # ChromeOS & Android

    Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 22/01/17 à 13:13.

    Les derniers ChromeBooks, malheureusement pas tous disponibles en France, permettent d'ores et déjà d'utiliser le Google Play Store donc d'installer tout les logiciels qui y sont disponibles.

    ChromeOS, la Gentoo personnalisée par Google, a la réputation d'être le système d'exploitation existant le plus sécurisé, et continue son bout de chemin sans faire de vagues, challenge après challenge personne n'arrive à le casser ni à passer root de manière insidieuse sur un ChromeBook neuf.

    On peut ajouter que cela fait plaisir de voir l'équipe de GRsec, naguère moquée, se retrouver aujourd'hui au centre des discussions entre Intel, Google et le noyau lui même, où les idées et certains patchs sont inclus (au moins dans chromiumos, parfois chez kernel.org), les discussions appaisées aujourd'hui, Linus himself y compris (par exemple en ce moment ça cause kaslr et de l'hibernation sur x86, mais aussi de l'amélioration du vieux hidepid=2 sur procfs)

    Sans faire de bruit, ChromeOS continue son avancée. Et si on ne la voit que peu par ici, en fr_fr, cela ne veut pas dire que ce système est marginal ailleurs. Google est en train de réussir ce que Microsoft a échoué : ligguer beaucoup de constructeurs autour de specs et d'exigences très précises. Pour un système particulièrement agréable à utiliser aujourd'hui, très simple, encore plus réussi de ce point de vue que osX / MacOS, et sans jamais nous tacler, nous les libristes, puisque Google a un développement ouvert bien sûr, mais surtout il nous laisse toute lattitude de hackage (au plus bas niveau y compris : le bios, c'est vraiment bien)

    ChromeBook, what's else ?
    Alors je ne vais pas prédire une arrivée massive des ChromeBooks dans les entreprises françaises et européennes, car il y a une certaine défiance via à vis de Google. Mais les éléments qui ont créés cette défiance sont aujourd'hui à égalité présents chez Microsoft. Il faut donc s'attendre à un ré-équilibrage lent en faveur de Google.
    Entre les deux systèmes, ChromeOS commence à montrer de sérieux avantages en ayant les inconvénients équivalents.

    hop, les deux cents.

    • [^] # Re: ChromeOS & Android

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      On peut ajouter que cela fait plaisir de voir l'équipe de GRsec, naguère moquée, se retrouver aujourd'hui au centre des discussions entre Intel, Google et le noyau lui même, où les idées et certains patchs sont inclus (au moins dans chromiumos, parfois chez kernel.org), les discussions appaisées aujourd'hui, Linus himself y compris (par exemple en ce moment ça cause kaslr et de l'hibernation sur x86, mais aussi de l'amélioration du vieux hidepid=2 sur procfs)

      Je trouve que tu réécris l'histoire sur ce point.
      Personne n'a remis en cause les qualités du patch GRSecurity. Tout le monde était convaincu de son utilité.

      Le soucis venait du manque de collaboration de son auteur, qui n'a soumis que sous forme de gros patchs son travail (ce qui est inadmissible) en plus de refuser de retravailler certaines parties car cela collait mal niveau architectures ou au niveau des impacts négatifs en terme de performances.

      Mais ce n'est pas nouveau que certaines parties soient inclues dans le noyau, souvent des briques élémentaires et aisées à récupérer.

      Bref, si cela évolue, c'est sans doute parce que certains ont décidé de se coller à la tâche du redécoupage de ce gros correctif pour en rendre des bouts présentables.

    • [^] # Re: ChromeOS & Android

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Sur un chromebook, c'est comme un android ? As-t-on l'honneur d'avoir toutes les applis google qu'on ne peut pas désinstaller sans "rooter" la machine ?

    • [^] # Re: ChromeOS & Android

      Posté par . Évalué à 4.

      ChromeOS, la Gentoo personnalisée par Google, a la réputation d'être le système d'exploitation existant le plus sécurisé, et continue son bout de chemin sans faire de vagues, challenge après challenge personne n'arrive à le casser ni à passer root de manière insidieuse sur un ChromeBook neuf.

      Euh…. comment dire…

      Déjà un bug bounty ne montre en rien que c'est le système le plus sécurisé… Cela montre juste qu'ils font des efforts (ce qui est bien hein, je ne dis pas que ChromeOS c'est de la merde)

      Ensuite, ben vu ton respect pour PaX et GrSec ben je te laisse méditer sur leur opinion de Windows 10 :

      https://twitter.com/paxteam/status/809454992155443200

      @epakskape excellent, now all you need is RAP and you're the best in the business ;). congrats, you 'got it' before anyone else!

  • # la diversitay

    Posté par . Évalué à -4.

    Linux va être de plus en plus ciblé par les attaques (et ça a déjà commencé) mais la communauté Linux va montrer sa réactivité.

    Oui, curieux de voir comment ses "forks" esthétiques vont s'en sortir.
    La sécurité, c'est autre chose que faire de thèmes sous Photoshop car oui, ils utilisent Photoshop sur Mac, très certainement. :)

    ElementaryOS va devenir la deuxième distribution grand public sur le poste de travail, du fait de son ergonomie, juste derrière Linux Mint (je suis assez d'accord et j'ajoute qu'il faudra aussi surveiller Manjaro avec son système de mise à jour en continu bien pratique).

    Ajoute aussi: MaDistroQueCestMoiQuiLAfay

  • # A propos de Manjaro

    Posté par . Évalué à 1.

    Je me rappelle avoir utilisé Manjaro, certes c'était assez user friendly pour un noob tel que moi, mais c'était vraiment bourré de petits bugs, au point qu'au bout de deux semaines d'utilisation, je ne pouvais même plus boot. Est-ce que ça s'est vraiment amélioré ?

  • # Faut pas trop compter

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Faut pas trop compter sur android et les chromebook pour sauver Linux, car leur but est de s'en débarrasser et d'avoir leur kernel à eux …. Fuchsia

    Essaie pour vivre sans brider les utilisateurs https://www.indiegogo.com/projects/iwinote

    • [^] # Re: Faut pas trop compter

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Google développe Fuchsia, certes. Mais, quelles sont tes sources pour affirmer que le but est de se débarrasser de Linux? Pour ce que j'en sais (source: discussion sur IRC avec l'un des développeurs de Fuchsia et précédemment de LK), pour l'instant, Fuchsia, c'est une équipe de développeurs qui avaient envie d'écrire un micro noyau, comme ça, pour voir. Il n'y a pas pour l'instant vraiment de plan pour remplacer ou se débarrasser de quoi que ce soit.

      Et même si c'était le cas, si à la fin on a un micro-noyau libre, c'est quoi le problème?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.