Journal MBLogic - Supervision Web et plus

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
9
15
sept.
2014

Bonjour,

Je cherchais une alternative au logiciel propriétaire que j'affectionne lorsqu'il m'est nécessaire de réaliser une application de supervision.

J'ai trouvé entre autres ce projet que j'ai souhaité vous faire connaître :
MBLogic

Ce qui m'a intéressé particulièrement c'est l'éventail des technologies mises en œuvre, HTML, XHTML, CSS, SVG et JavaScript, côté navigateur, Python et Modbus côté server HTTP, le tout avec un vrai travail de documentation.

Une supervision web donc, avec une bibliothèque de contrôles, SVG + JavaScript, sous licence GPL, mais pas que ; Monsieur Griffin a également développé une sorte d'automate inspiré d'un produit d'entrée de gamme.

La supervision c'est le "HMI Server", avec l'outil de construction des pages, le "HMI Builder", qui assemble un template avec les synoptiques réalisés avec Inkscape.

MBLogic, c'est l'intégration du HMI Server, d'un client Modbus TCP / RTU, et de l'automate dont on édite le code via l'éditeur en ligne, avec une visualisation du ladder.

Pour ma part j'ai surtout joué avec le HMI Server / HMI Builder et Inkscape et on trouve assez vite ses marques.

J'ai bataillé un peu au début car je ne connaissais que très peu SVG et Inkscape et que ça avait tendance à dupliquer les définitions (filtres, couleurs, gradients…) puis j'ai trouvé dans les préférences quelques réglages qui vont bien et l'éditeur XML qui va super bien pour comprendre ce qui se passe et agir précisément où il faut. Il y a notamment un bouton "dupliquer le nœud" qui fait ce qu'on lui demande.

On glisse et dépose les objets de la bibliothèque sur les synoptiques organisés en couches que l'on fait apparaître ou disparaître grâce aux boutons idoines. En fait, toute l'application de supervision est contenue dans une seule page.

Bien sûr, c'est sans doute perfectible, mais ça fonctionne plutôt bien.

Le bémol, c'est que le projet ne semble plus maintenu, les questions sur le forum restent sans réponse et le mail que j'ai envoyé aussi. C'est bien dommage, je trouve ce projet très formateur.

Je vous fais grâce des images, il y en a à foison sur le site du projet ainsi qu'une démonstration vivante.

Et ça fonctionne sous MS Windows comme sous Linux et d'autres sans doute.

Cordialement,
Stéphane

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 16/09/14 à 17:31.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: Remerciements

      Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 16/09/14 à 10:12.

      Pour les curieux, Supref est une agence de référencement dont on sait maintenant qu'elle nuit à la réputation de ses clients en répondant à leurs attentes non par la qualité de sa prestation, mais par des actes de vandalisme en leur nom.

      Amaury de Supref et d'Amaurypro, je souhaite à tes ex futurs clients de trouver ce commentaire en première page des moteurs de recherche lorsqu’ils se renseigneront sur ton entreprise.

      Pardon à l'auteur du journal pour la pollution à laquelle je contribue

      • [^] # Re: Remerciements

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        J'ai pas compris, c'est quoi l'acte de vandalisme ?

      • [^] # Re: Remerciements

        Posté par . Évalué à 1.

        J'ai plussé ton commentaire, mais je suis un peu mitigé.
        La signature a toujours été autorisée par la nétiquette, tant qu'elle n'est pas trop longue.

        On a ici une signature, qui cite une entreprise. Le commentaire n'est pas une publicité éhontée.

        D'un autre côté, on a un commentaire totalement nul, qui n'apporte rien au débat, dont on a l'impression qu'il sert juste de cache sexe à une publicité scandaleuse, portée par la signature. L'auteur pouvant toujours se retrancher derrière la nétiquette. Faut il pour autant lui tomber dessus? Il a commenté, il a signé. Bon.

        Octane
        Member of the royal penguin of La Havane, Chairman of tuxedo brothers, sister and cousins associated unlimited Co, CTO of Global Worldwide thinktank for manchot's evangelism, Benevolent administrator for life of Spheniscidae's family.

        • [^] # Re: Remerciements

          Posté par . Évalué à 4.

          Ouai, fin quand je clique sur "Modifier mes préférences", j'ai une casse "Signature". C'est quand même hyper pratique quand on veut signer ses posts. Ça ne pollue pas le message.

        • [^] # Re: Remerciements

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          D'un autre côté, on a un commentaire totalement nul, qui n'apporte rien au débat, dont on a l'impression qu'il sert juste de cache sexe à une publicité scandaleuse, portée par la signature

          Le compte a été créé aujourd'hui et a posté deux commentaires qui répondent parfaitement à ta description.

        • [^] # Re: Remerciements

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          On n'interdit pas (en tout cas pas moi) de mettre une signature avec un lien vers son entreprise. Si vous gagnez un client grâce à ça, tant mieux. Mais encore faut-il que ce lien soit dans la signature et non dans le message (comme c'était le cas ici) et qu'en plus le commentaire en soit vraiment un et non pas une phrase avec pour seul but d'y glisser un lien.

          Christophe

      • [^] # Re: Remerciements

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Bah !

        S'il n'y avait eu ces commentaires liés à ce spammer, j'aurais pu croire que personne n'avait lu mon petit journal…

        Je me demande s'il y a des automaticiens sur linuxfr.

        Automaticiens ? Etes vous là ?

        Cordialement,
        Stéphane

        • [^] # Re: Remerciements

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Non.

          « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

        • [^] # Re: Remerciements

          Posté par . Évalué à 3.

          Intéressant comme logiciel. Même si je n'ai pas beaucoup d'expérience dans les SCADA, je vois toujours déployées des solutions propriétaires, très chères (facturation au nombre de variables surveillées + au nombre de fonctionnalités activées). MBLogic semble assez fourni (bon, du côté de la bibliothèque de widgets, il y a besoin d'un designer), gratuit, libre, bref tout pour plaire, et il n'est pas le seul comme ça. Pourquoi ça ne prend pas ce genre de solution face à des Panorama, des Wonderwares, des PI, ect. ? Je sais bien qu'ils supportent bien plus de protocoles industriels, qu'ils sont capables d'enregistrer 50000 variables à la seconde pour certains … mais la plupart du temps, dans les cas que j'ai croisé, ce niveau de performance n'était pas nécessaire.

          Si je fais le parallèle avec les logiciels de supervision informatique, parmi les logiciels de référence, on en compte beaucoup de libres !

          • [^] # Re: Remerciements

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Pour ma part je trouve ce projet intéressant surtout pour se former à ces technologies.
            Pour du DIY ou une petite application pour se faire la main c'est super, pour une application industrielle il y a encore un peu de chemin…

            Quant au pourquoi ça ne prend pas, je pense que c'est comme avec tous les projets libres : pas de communauté ou trop réduite, une audience faible, pas ou peu de contributions, l'auteur initial qui s'épuise et laisse tomber…

            Cela s'adresse à la communauté des automaticiens, qui a déjà du mal avec une pléthore de langages et d'ateliers et peu de temps à consacrer à l'auto-formation. Alors Python, JavaScript, etc… ça fait beaucoup de nouvelles choses à appréhender.

  • # serveur web = machine à la vapeur ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Je lis:

    MBLogic is a collection of software packages used for communicating with and controlling industrial processes and machinery.

    C'est toi qui a fait le choix de ce produit pour une supervision web ?
    De ce que je comprends, on dessine son système industriel, on place les sondes (de la vrai vie) et on visualise leur valeur sur le dessin, c'est ça ?

    Du coup, ça donne quoi comme rendu chez toi ?

    Ca me fait un peu penser à http://www.nagvis.org/ où on peut positionner ses sondes sur des cartes/schémas/photos pour une meilleurs visualisation.
    Peut être plus adapté à de l'informatique d'ailleurs.

    • [^] # Re: serveur web = machine à la vapeur ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Bonjour,

      C'est toi qui a fait le choix de ce produit pour une supervision web ?

      J'ai écrit :

      Je cherchais une alternative au logiciel propriétaire que j'affectionne lorsqu'il m'est nécessaire de réaliser une application de supervision.

      C'était une référence à mes précédents journaux :
      https://linuxfr.org/tags/a4a/public

      C'est plus une alternative pour mes projets démonstratifs que pour des projets industriels. Mais c'est un projet intéressant.

      De ce que je comprends, on dessine son système industriel, on place les sondes (de la vrai vie) et on visualise leur valeur sur le dessin, c'est ça ?

      C'est tout à fait ça, comme tu peux le voir vivre dans la démo. Le dessin s'appelle un synoptique. On y trouve des éléments statiques, en SVG, PNG…, et des éléments animés représentant l'état du système, valeurs des capteurs, position des actionneurs…

      Du coup, ça donne quoi comme rendu chez toi ?

      Pour l'instant pas quelque chose de spectaculaire. Comme tu peux le lire dans les articles, le projet "Ada for Automation" fournit un framework pour la conception d'applications d'automatisme en langage Ada ainsi que des projets exemples.
      J'ai également développé une petite IHM pour ces applications qui utilise le produit PcVue de Arc Informatique, un éditeur parisien de référence. Cependant je pense que ça fait un peu riche pour du DIY, de l'auto-formation, le jardin de beau papa…, et j'ai donc creusé un peu pour trouver une solution libre.

      A ce jour, j'ai juste développé l'IHM de l'application "app1simu" qui réalise la simulation de la partie opérative (boutons, pompe, vanne, niveau dans le réservoir). Comme cette IHM est uniquement constituée de boutons de commandes et de retours d'états, c'est assez banal.

      Ici on trouve les commandes normalement situées sur le coffret électrique :

      Vue des commandes générales

      Là ce sont les commandes contrôlant les objets de simulation et les retours correspondants :

      Vue des commandes procédé

      Quant à nagvis, c'est un peu l'idée certes. C'est de la supervision également, comme un tableau de bord, adapté à l'objet que l'on veut superviser ou commander.

      Cordialement,
      Stéphane

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.