Journal [Film]La stratégie d'Ender

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
19
11
nov.
2013
Ce journal a été promu en dépêche : [Film] La stratégie d'Ender.

Le livre Best-seller d'Orson Scott Card fait partie des piliers de ma modeste bibliothèque, et nous avons déjà pas mal discuté sur ce livre que je conseille à tous ceux qui ne l'ont pas encore lu :
http://linuxfr.org/forums/general-hors-sujets/posts/quoi-lire-maintenant
http://linuxfr.org/sondages/votre-univers-sf-space-opera-prefere
http://linuxfr.org/users/aspirit/journaux/recherche-livreauteur-sf-ou-fantasy-soft
http://linuxfr.org/users/patrick_g/journaux/le-meilleur-auteur-de-sf-des-90s

Sans attendre particulièrement le film (je ne suis pas un grand fan de cinoche), j'en avais entendu parler quand ils avaient envie de le faire mais avaient un peu de mal à trouver comment faire.
Hier soir, on se décide : tiens on va aller voir le film.
Petit tour des critiques avant, 3,7/5 des spectateurs, 2/5 des critiques… ouh là… il est possible qu'on aille voir une daube. 10 € pour une daube, je ne suis pas tout à fait preneur, je lis donc un peu plus les critiques, il en ressort deux choses :
1) il faut avoir lu le livre avant car le rythme choisi par le cinéaste semble très proche du livre et est donc assez découpé.
2) les très mauvaises critiques proviennent de personnes n'ayant pas lu le livre. La plupart des gens qui l'ont lu sont globalement satisfait.

Après visionnage du film et discussion avec les copains, on a retrouvé tout de même beaucoup de choses qui font du livre un livre génial :
le côté psychologique, la pression que doit tout le temps subir Ender, l'école de guerre et ses combats (il manque quelques uns de ceux qui marquent le plus, celui où ils se glacent les pieds par exemple).
Je n'ai pas trouvé d'entorse particulière au livre, au contraire, le film est très fidèle. Je ne parle pas trop des effets spéciaux, qui sont vraiment sympas (mais il y en a peu, compte tenu de la durée du film). J'ai particulièrement apprécié le "Jeu".

Quelques points pour aider :
Si on n'a pas lu le livre, je déconseille d'aller voir le film. La Stratégie d'Ender est un petit livre prendre 3 jours pour le lire. Vous passerez à côté de raccourcis (l'ansible, le jeu, l'ordi du jeu…)

Si on a lu le livre : GO !

J'ai aimé :
que le film soit proche du livre
les effets spéciaux
la psychologie des personnages
la fin qui copie le livre et qui ne s'arrête pas juste quand Ender cbhger yrf qbelcuberf. (spoiler)
Les lenteurs

Je n'ai pas apprécié :
Les raccourcis des combats
la durée du fil (1h50, on aurait bien pu tenir 2h30)

  • # Deux coquilles et question sur l'âge

    Posté par . Évalué à 3.

    Deux remarques sur des coquilles: l'auteur s'appelle "Card", pas "Car" et "A près" devrait être "Après".

    Sinon, j'ai demandé à mon grand de lire le livre avant de l'emmener se faire une toile ; ce journal confirme que j'ai bien fait de lui donner ce conseil! Ceci dit, je me demandais si c'était bien pour un grand de douze ans…

    • [^] # Re: Deux coquilles et question sur l'âge

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      12 ans aucun problèmes. Je pensais amener le mien de 9 ans. Mais il y a 1 ou 2 moments non pas gores (rien n'est gore) mais plutôt psychologiquement fort :
      -> quand il manque de mourir, étouffé par son frère.
      -> Quand il pète la tête à Bonzo.

      Après…ça dépend du tien… le mien il se cache quand il voit les scoubidou alors je ne l'emmènerais pas … Mais à 12 ans pas de problèmes.

  • # Pire qu'une bande annonce, une affiche

    Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 11/11/13 à 13:06.

    Je fais souvent attention à éviter les bandes annonces, qui dévoilent trop souvent l'intrigue du film.
    Ici, il faut également faire attention à l'affiche…

    Monde de merde.

    • [^] # Re: Pire qu'une bande annonce, une affiche

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Apparemment, même dans le film, ils racontent la fin au début :

      The second decision I made was to give that information about the surprise at the end from the start. In my script we know who Mazer Rackham really is and we know what is at stake as Ender plays his games. But Ender doesn't know, so I think the suspense is actually increased because the audience knows we're about the business of saving the world and that everything depends on this child not understanding that. We care all the more about whether he wins – and we worry that he might not want to. As we watch the adults struggle to get control of Ender, we pity him because of what's happening to him, but we want the adults to succeed. I think it makes for a much more complex and fascinating film than it would have been if I had tried to keep secrets."

      http://en.wikipedia.org/wiki/Ender's_Game_(film)#Development

      Par ailleurs je propose de lancer un fil de 200 commentaires sur l'homophobie reconnue de l'auteur et le boycott du film par divers groupes.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Orson_Scott_Card#Views_about_homosexuality
      http://en.wikipedia.org/wiki/Ender's_Game_(film)#Controversy

      pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

      • [^] # Re: Pire qu'une bande annonce, une affiche

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Par ailleurs je propose de lancer un fil de 200 commentaires sur l'homophobie reconnue de l'auteur et le boycott du film par divers groupes.

        Il y a en a qui vont vachement loin dans la bêtise (à boycotter tout ceux qui ne sont pas "en accord" avec ce qu'on pense même si le film n'en fait pas état), et ce n'est pas toujours du côté des homophobes.
        J'arrive à lancer correctement?

  • # Un bon épisode d'Au delà du réel?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai trouvé que le film était un peu tiré en longueur. Je n'ai pas lu le livre, mais le scénario semble plus convenir à une bonne nouvelle de quelques dizaines de pages.

    Je conseille quand même d'aller le voir, un film de SF avec un peu de réflexion, ça fait du bien!

    http://devnewton.bci.im

  • # Titre

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Il me semble que le titre français est "La stratégie Ender". Ce qui, par rapport au titre anglais, énonce plutôt l'utilisation d'Ender comme une stratégie par l'humanité pour cette guerre. Titre que je préfère au titre anglais qui évoque plutôt effectivement la stratégie d'Ender, c'est à dire Ender le stratège, moins intéressant que tous ces espoirs reposant sur lui.

    • [^] # Re: Titre

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Sauf qu'en anglais Ender c'est la fin et donc la stratégie de la fin, ce qui correspond bien mieux. C'est pas la stratégie d'une personne, mais la derniere stratégie… qui s'appuie sur une personne.

      • [^] # Re: Titre

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le titre anglais c'est "Ender's game", donc je ne comprends pas ce qui tu dis.

    • [^] # Re: Titre

      Posté par . Évalué à 2.

      Le titre en français est un peu faible car "game" signifie aussi la capacité à jouer (la capacité d'Ender à "inventer" et mettre au point sa stratégie), le "centre d'intérêt" (un peu argotique - voir "It's not my game" http://www.urbandictionary.com/define.php?term=game), mais également "proie" et "gibier".
      De plus, Ender, bien qu'étant le prénom, pourrait se traduire par "le finisseur" ou "le terminateur".
      Bref, ils auraient du laisser le titre en anglais, il faut dire que http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Ange_exterminateur était déjà pris.

  • # pas lu le livre et vu le film

    Posté par . Évalué à 3.

    j'allais voir un film pour me divertir,
    j'y ai trouvé une critique de la deshumanisation de la guerre par l'usage de drone et d'ecrans interposés qui font passer la guerre pour un jeu video.

    J'avais vu un reportage à la TV sur les militaires americains qui vont "jouer à la guerre" de 8h à 12h, puis rentre chez eux manger avec la famille, et retourne à la guerre de 14h à 18h, et on le pouvoir de tuer des gens à distance en appuyant sur un simple bouton.

    • [^] # Re: pas lu le livre et vu le film

      Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 11/11/13 à 22:31.

      Pas crédible. Il n'y a qu'en France que les services publics ferment pendant deux heures à midi.

      pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

  • # on s'poile !

    Posté par . Évalué à 2.

    Je n'ai pas lu le livre, ni même vu le film; est-ce que "Vous passerez à côté de raccourcis (l'ansible, le jeu, l'ordi du jeu…)" n'est pas un mini-spoil ? :)

    • [^] # Re: on s'poile !

      Posté par (page perso) . Évalué à -6.

      À la fin Ender génocide (presque) tous les extraterrestres en pensant que c'est une simulation. Puis on lui dit que c'est pas une simulation et il se sent pas trop trop bien du coup.

      J'ai pas vu le film mais j'ai lu quelques uns des livres.

      L'ansible c'est un moyen de communication supraluminal.
      Le jeu fait sans doute référence à la sois-disant simulation.
      L'ordi du jeu ferait donc référence à la sois-disant intelligence artificielle qu'il combat.

      De rien. Il y en a d'autre ici http://etenfaitalafin.fr/

      pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

      • [^] # Re: on s'poile !

        Posté par . Évalué à 1.

        Et t'as l'air content de spoiler en plus…

        Raconter la fin d'un film, c'est comme pisser sur un tableau de Maître…

        • [^] # Re: on s'poile !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Raconter la fin d'un film, c'est comme pisser sur un tableau de Maître…

          Ou comme massacrer des bébés otaries à coups de battes.
          Ou comme génocider des extrateˆWjuiˆWgens.
          Ou comme copier des films sans autorisation des ayants droits.

          Tout pareil.

          pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

          • [^] # Re: on s'poile !

            Posté par . Évalué à 1.

            Réponse cryptique. Réponse inutile.
            (ou alors tu t'exprimes mieux)

            • [^] # je te refais l'action au ralenti

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Tu postules que raconter la fin d'un film est équivalent à vandaliser une oeuvre physique (présumablement d'une grande valeure monétaire ou artistique). Si ces deux actes se trouvent dans la même catégorie, je pense qu'on peut aussi bien y placer les génocide d'animaux, d'humains et la contrefaçon. Parce que cette « catégorie » est très large et peut englober tout et n'importe quoi.

              Je trouve ton raisonnement similaire à celui qui pousse certaines personnes à traiter certaines formes de contrefaçon de « vol ».

              Raconter la fin d'un film peut potentiellement diminuer le plaisir des personnes qui écoutent/lisent mais vandaliser une oeuvre physique revient potentiellement à la détruire à jamais pour tout le monde. De plus, je pense que l'acte de pisser sur une oeuvre peut rarement être considéré comme accidentel ou comme reconnaissance de sa qualité. Par contre, spoïler peut se faire de manière accidentel ou par excès d'enthousiasme pour l'oeuvre (non pas que ça soit le cas ici, j'admet volontiers que c'était délibéré).

              Je trouve donc qu'il y a quand même une différence importante entre ces deux actes.

              Je trouve aussi amusant que tu trouves mon commentaire inutile alors qu'il a un score de pertinence plus élevé (2 vs -4 au moment où j'écris ces lignes) que mon commentaire précédent qui me semble lui-même bien plus pertinent (même si potentiellement désagréable) vis-à-vis du sujet abordé par le journal.

              pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

  • # Orson Scott Card

    Posté par . Évalué à 3.

    Je n'ai pas apprécié:
    L'auteur

    Orson Scott Card a des idees un peu rances (entre ses delires homophobes au fil des ans, sa comparaison entre Obama et Hitler et ses declarations complotistes on a le choix) et meme le distributeur Lions Gate du se fendre d'un communique pour se distancer de ses idees.

    Un fois qu'on a ete lire ses delires sur son blog, relire ses bouquins comme juste de la SF devient plus difficile et certains termes repetes en boucle, la philosophie derriere les bouquins (l'intention compte plus que les actes i.e. on peut tuer en restant innocent tant qu'on a voulu faire le bien) et tout le tas de scenes homo-erotiques du bouquin prennent une tournure un peu glauque.

    On peut toujours apprecier les bouquins apres ca, mais vraiment plus de la meme facon.

    • [^] # Re: Orson Scott Card

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      on peut tuer en restant innocent tant qu'on a voulu faire le bien

      Euh… c'est la règle dans toutes les armées, y compris française.
      tu remets ça en cause, pas gagné pour avoir une armée (qui sert pas qu'à attaquer, mais aussi à se défendre) avec des gens utiles quand nécessaires.
      Puisqu'on est dans la commémoration de guerre cette semaine, précise donc : tu veux dire que les résistants qui ont tué des allemands (acte) pour défendre la patrie (intention) sont des coupables et auraient dû être enfermés après la guerre pour une bonne vingtaine d'année?

      On peut toujours apprecier les bouquins apres ca, mais vraiment plus de la meme facon.

      Tout comme Tolkien qui était un bon gros misogyne (les films ont tenté de replacer une fille pour dire de, mais un peu gros, et on ne connait pas sa position sur les homos tellement c'était évident qu'on en parlait même pas à l'époque) ou Hergé un peu raciste qui a fait "Tintin au Congo".
      Il faut aussi savoir prendre du recul, lire avec ça certes en tête, mais ne pas se focaliser dessus.
      Sans oublier que l'homosexualité était condamnable jusqu'à il y a peu aux Etats-Unis (et en pratique, pas bien mieux en France, suffit de voir même en 2013 ce qui peut se passer, rien que genre hier).

      comparaison entre Obama et Hitler

      Il y en a bien qui parlent de dictature (sic) socialiste quand un vote démocratique ne leur convient pas…

      • [^] # Re: Orson Scott Card

        Posté par . Évalué à 3.

        Tout comme Tolkien qui était un bon gros misogyne (les films ont tenté de replacer une fille pour dire de, mais un peu gros, et on ne connait pas sa position sur les homos tellement c'était évident qu'on en parlait même pas à l'époque) ou Hergé un peu raciste qui a fait "Tintin au Congo".

        Source ? Où est la misogynie chez Tolkien ?

      • [^] # Re: Orson Scott Card

        Posté par . Évalué à 4.

        Tout comme Tolkien qui était un bon gros misogyne

        Archi faux. Dans les livres de Tolkien, il y a beaucoup de femmes qui ont un rôle important.
        Je citerais surtout Galadriel, et Éowyn qui, entre autres actions, se fait passer pour un homme au sein de l'armée du Rohan et tue le roi-sorcier tout en sauvant le Roi du Rohan.

        Quant à ses écrits / entrevues / whatever en dehors de ses livres, rien ne prouve qu'il était mysogine.

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Orson Scott Card

        Posté par . Évalué à 5.

        Euh… c'est la règle dans toutes les armées, y compris française.

        As-tu pris la peine de lire l'article en lien? Si oui, es-tu bien sur d'avoir compris le sens du mot innocent?

        Si tu ne respectes meme pas assez tes interlocuteurs pour lire ce qu'ils ont a dire avant de venir troller, quel est l'interet d'avoir une conversation avec toi?

        Sans oublier que l'homosexualité était condamnable jusqu'à il y a peu aux Etats-Unis

        C'est quoi le rapport? C'etait condamne par la loi (dans certains endroits et ca commence a faire un moment) donc c'est normal de tenir des propos homophobes. Et tu n'as visiblement pas lu les articles en lien: ca fait des annees de Card tiens ce genre de propos, il s'est battu pour Prop 8, considere depuis longtemps que les gays ne sont pas des citoyens a part entiere, etc.

        Bref, ca n'a depuis longtemps plus rien a voir avec la legalisation de l'homosexualite.

        [en general]

        Toujours prendre le contrepoint de tes interlocuteurs juste pour troller, c'est surement tres drole pour toi mais tu peux pas savoir comme c'est lourdingue pour les gens qui te lisent (et vu comme tu reponds a tout message qui pourrait demarrer une controverse, c'est dure de t'eviter). On attends avec impatience ton prochain message pour nous dire qu'en fait tu t'en fiches du sujet, que t'as pas vraiment d'avis dessus mais que tu veux juste montrer que ton interlocuteur, lui, se trompe.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.