Journal La fin des installateurs modifiés pour sourceforge.

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
44
12
fév.
2016

Aparemment une bonne nouvelle : Sourceforge a été racheté, et le programme DevShare, qui consistait à modifier les installateurs pour ajouter des offres tierces a été stoppé par l'acquéreur. Il semblerait que celui-ci cherche à se refaire une image.

En effet cette pratique, ainsi que la "réappropriation" par Sourceforge de certains comptes/projets soi-disant abandonnés (dont des projets phares du libre tels que Gimp ou des projets Apache) a poussé les développeurs à fuir Sourceforge.

Cependant, il est à craindre qu'il soit trop tard : d'autres plateformes (GitHub par exemple) sont devenues populaires, et je vois mal des projets repasser de l'un à l'autre juste parce que Sourceforge cesse ses activités controversées. Il faudrait que Github par exemple commette de grosses erreurs.

Plus de détails sur http://www.nextinpact.com/news/98521-rachete-sourceforge-met-fin-a-ses-installeurs-modifies.htm

  • # Diversité FTW

    Posté par . Évalué à 10.

    Si Sourceforge peut se racheter une image et offrir une nouvelle alternative crédible et pratique à l'omniprésent Github, je pense que tout le monde en sortirait gagnant. ÀMHA, la diversité est toujours une bonne chose, dans le monde du libre aussi.

    • [^] # Re: Diversité FTW

      Posté par . Évalué à 10.

      Ils peuvent se racheter une image, ça suffira pas à devenir une alternative crédible. Comment on fait une pull request sur sourceforge déjà ? Ah oui, on poste un diff dans le bug tracker, ahah.

  • # Pas forcément

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Si DHI Group enlève toute la boue de Sourceforge (publicités pourries partout, malwares dans les installeurs, décompte avant de pouvoir télécharger), modernise Sourceforge et est à l'écoute des utilisateurs, ça peut redevenir intéressant.

    • [^] # Re: Pas forcément

      Posté par . Évalué à 5.

      et arrête de servir des ressources différentes en fonction du user agent

      splash!

    • [^] # Re: Pas forcément

      Posté par . Évalué à 6.

      c'est vrai que vu les dernières réclamations à propos de github (d'ailleurs il ne me semble pas avoir vu passer quelque chose ici) pourraient pousser certains à migrer.

      • [^] # Re: Pas forcément

        Posté par . Évalué à 4.

        Github à répondu il y a quelques heures, et a évoqué une annonce pour la semaine prochaine : https://github.com/dear-github/dear-github/pull/115

      • [^] # Re: Pas forcément

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Il y a aussi les outils de Framasoft qui sont excellents.

      • [^] # Re: Pas forcément

        Posté par . Évalué à 7.

        Pourquoi les développeurs issus du milieu "logiciels libres/open source" ne se mettent pas ensemble pour développer une solution qui leur convienne (plutôt que de rester enfermé auprès de services propriétaires) ? Si Gitlab ne plaît pas suffisamment, pourquoi ne pas le forker et en faire quelque chose qui plairait davantage ? L'esprit du logiciel libre, c'est bien que lorsque quelque chose ne fonctionne pas comme vous le souhaitez, on met les mains dans le cambouis, et on code ce que l'on souhaite voir/utiliser, non ?

        J'ai du mal à comprendre qu'il y ait autant de signataires de cette "fameuse" lettre adressée à Github, et qu'il n'y ait très peu de volonté de changer les choses par soi-même.

        Non, on préfère rester sur Github, et faire des appels à une entreprise privée, qui développe un logiciel propriétaire. J'ai l'impression que sur Github beaucoup ont oublié la philosophie initiale du logiciel libre…

        • [^] # Re: Pas forcément

          Posté par . Évalué à 10.

          Je pense que le problème n'est pas tellement le logiciel en lui-même. De ce que j'ai pu en voir, Gitlab est presque équivalent à github et gogs est une autre alternative crédible. De plus, de nombreux projets utilisent soit cgit, gitweb ou encore des solutions maisons sans souci.

          Par contre, l'hébergement est une autre paire de manches. Avoir des serveurs avec un aussi bon uptime et des performances comparables à celles de github pour autant d'utilisateurs, ça coûte très cher.

          Et enfin, il y a l'aspect « communautaire ». Le gros avantage d'un truc centralisé comme github, c'est qu'il suffit d'un seul login pour participer à tous les projets disponibles dessus, alors que maintenir un login sur chacune des hypothétiques forges de chaque projet qui nous intéresserait relèverait rapidement du fardeau.

          • [^] # Re: Pas forcément

            Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 13/02/16 à 11:00.

            De ce que j'ai pu en voir, Gitlab est presque équivalent à github

            La version proprio comme GitHub peut-être, mais la version libre semble bien castrée.
            Pas sûr que remplacer une solution ouvertement non libre avec une solution qui utilise le libre que comme publicité pour te vendre la solution non libre soit mieux (je préfère la franchisse, au moins on sait où on va).

            Par contre, l'hébergement est une autre paire de manches. (…) Et enfin, il y a l'aspect « communautaire ».

            Exactement! Il semble que pas mal de gens ne comprennent pas ce qui fait le succès d'une plateforme… Si plein de libristes sont sur du non libre, c'est qu'il y a peut-être une raison? Mais bon, cette attaque gratuite des libristes utilisant du non libre n'est pas nouvelle (cf les attaques sur les libristes ayant un Mac et Mac OS X)

          • [^] # Re: Pas forcément

            Posté par . Évalué à 0.

            De ce que j'ai pu en voir, Gitlab est presque équivalent à github et gogs est une autre alternative crédible. De plus, de nombreux projets utilisent soit cgit, gitweb ou encore des solutions maisons sans souci.

            La version libre de Gitlab est quand même assez pauvre… Et oui, il y a quand même quelques solutions alternatives, heureusement. Je constatais juste que c'est paradoxal pour des développeurs de logiciels libres de se tourner vers un éditeur de logiciel propriétaire et de dire "on aimerait que vous changiez ceci et cela". Pour Github, ils ont répondu, mais leur réponse est tout de même critiqué dans le sens où ils montrent leur culture fermée du développement. En gros, leur réponse n'est que d'une annonce com' en disant "on vous a compris, promis, on va bientôt faire des modifications qui vous plairont". Mais rien de concret n'est annoncé, et concrètement, les développeurs qui ont réclamé du changement auprès de Github n'ont que très peu d'influence (en dehors de la simple relation client/entreprise). Au final, ce sera Github qui décidera de quoi implémenter, et les mécontents seront priés d'aller se faire voir !

            Par contre, l'hébergement est une autre paire de manches. Avoir des serveurs avec un aussi bon uptime et des performances comparables à celles de github pour autant d'utilisateurs, ça coûte très cher.

            Je conçois que c'est le système le plus délicat. Est-ce que cela signifie que tout les services webs libres seront voués à n'être qu'une pâle copie des services propriétaires ? Par exemple, la fondation LibreOffice avait annoncé commencé à travailler sur un libreoffice sur le web (pour contrer Google Docs), est-ce que l'on sera contraint à n'avoir qu'une version "médiocre" en termes de perfo ?

            Qu'est-ce qui empêche de voir la création d'une fondation à but non lucratif de se constituer et d'essayer d'avoir les mêmes performances que Github ? Github gagne de l'argent uniquement avec les comptes privées, non ?

            Et enfin, il y a l'aspect « communautaire ». Le gros avantage d'un truc centralisé comme github, c'est qu'il suffit d'un seul login pour participer à tous les projets disponibles dessus, alors que maintenir un login sur chacune des hypothétiques forges de chaque projet qui nous intéresserait relèverait rapidement du fardeau.

            Ce point est souvent évoqué, mais je me demande s'il ne serait pas le plus facile à gérer. Étant donné que l'usage de git se généralise, que les interfaces de ces sites sont à peu de choses près assez similaires. N'est-ce pas possible de voir un jour l'apparition d'une solution qui permettrait de mutualisé tout cela ? Je n'utilise que très peu les réseaux sociaux, mais je crois qu'il existe des solutions pour mutualisé les différents canaux (fb, twitter, etc) dans une seule et même application. Une telle solution pour les forges pourrait être envisageable ?

            • [^] # Re: Pas forcément

              Posté par . Évalué à 8.

              La version libre de Gitlab est quand même assez pauvre…

              En nombre de features, peut-être, dans les faits je ne suis pas sûr. Dans une association où je participais, la seule chose qui nous avait réellement manqué était la synchro des groupes LDAP/Gitlab, mais un script python dans un cron dialoguant avec l'API Gitlab avait résolu le souci.

              Qu'est-ce qui empêche de voir la création d'une fondation à but non lucratif de se constituer et d'essayer d'avoir les mêmes performances que Github ? Github gagne de l'argent uniquement avec les comptes privés, non ?

              C'est bien ce que fait Gitlab : version communautaire libre et gratuite, quelques bricoles en plus pour l'édition Enterprise propriétaire qui met du beurre dans les haricots.

              Mais le problème, c'est que le hardware est tout sauf bon marché. Et contrairement à un logiciel où l'on peut laisser traîner quelques bugs en attendant d'avoir le temps de les corriger, maintenir un service implique une disponibilité constante des admins et des fonds non négligeables (parce que le matériel finit toujours par casser, parce que la bande passante ça coûte, parce que l'électricité ça coûte, etc.).

              Et enfin, l'expérience nous montre que copier un truc qui marche, c'est bien, mais ça a inifiniment moins de chance que d'inventer un truc qui marche ; toutes les entreprises qui se sont cassées les dents en essayant de détrôner Facebook pourront confirmer.

            • [^] # Re: Pas forcément

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Une telle solution pour les forges pourrait être envisageable ?

              bin http://gna.org et http://tuxfamily.org sont encore là :-)

        • [^] # Re: Pas forcément

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Pour prendre un exemple libre qui fait râler, Firefox est libre, si je ne suis pas d'accord je forke et tout le monde va utiliser ma version?
          Ha ha… tu n'as pas vraiment compris comment marche le monde, trop dans ton idée libriste.

          Ici, l'important est la "marque" (que ce soit Firefox libre ou GitHub non libre), le nombre de personnes sur l'instance officielle, et donc forker un truc libre pour lui ajouter une fonctionnalité qui serait refusée par l'upstream ne changerait rien. Forker, quand c'est possible, est une menace, dont l'utilisation n'est pas à faire sur un coup de tête et a de grosses conséquence dans la communauté et n'est pas si facile (les forkeurs de FFmpeg avec libav en font l'amère expérience ces dernières années)

          Ici, le problème n'est pas technique (pas difficile à faire technique) mais sur le design général, et que GitHub soit libre et sous la menace d'un fork ne changerait pas grand chose (tout comme pouvoir forker Firefox ne change rien aux problèmes de communauté avec Mozilla et même libre Firefox laisse sa place à Chrome que les gens vont utiliser plutôt que de forker Firefox). Tu proposes juste de changer des gens par d'autres sans dire en quoi Y serait mieux que X, et en fantasmant que le libre serait la solution à tous les problèmes. Spoiler : ce n'est pas la cas.

          Non, on préfère rester sur Github, et faire des appels à une entreprise privée, qui développe un logiciel propriétaire. J'ai l'impression que sur Github beaucoup ont oublié la philosophie initiale du logiciel libre…

          J'ai l'impression que sur les gens qui disent de quitter GitHub beaucoup n'ont pas compris ce qui fait le succès de GitHub (ou d'un produit, en général)…
          Et ce n'est pas parce qu'on n'est pas content d'un truc qu'on doit le quitter obligatoirement (sinon il n'y aurait pas beaucoup de couple dans la vraie vie)

          Bref, que GitHub ne soit pas libre est ici un détail, ce n'est pas le logiciel qui est important, ce sont les gens (derrière GitHub ou utilisateurs).

          • [^] # Re: Pas forcément

            Posté par . Évalué à 1.

            Pour prendre un exemple libre qui fait râler, Firefox est libre, si je ne suis pas d'accord je forke et tout le monde va utiliser ma version?

            Pas forcément. Déjà faut qu'il y ait des vraies raisons de penser que c'est meilleur. Ensuite, même si ça l'est, cela mettra un certain temps, mais les utilisateurs finiront par arriver. Par contre, faut aussi s'occuper de l'aspect communication. C'est pour cela que dans la plupart des gros logiciels libres qui fonctionnent bien, il y a soit une fondation derrière, soit une entreprise.

            C'est une évidence que le problème n'est pas seulement technique. Il faut organiser une communauté et la convaincre que la solution que tu souhaites développer fonctionne.

            Je constate juste qu'il n'y a que très peu de volonté de se dire "hey les gars, Sourceforge et Github ont plein de défauts, pourquoi n'essaierions nous pas de nous réunir et de collaborer pour faire un truc meilleur ?"

            Il me semble que c'est ce qu'a fait Linus Torvalds lorsqu'il a crée Git. Il n'avait pas le gestionnaire de version qu'il voulait, donc il l'a fait.

            Zenitram, tu me montres qu'il y a plein de difficultés humaine, je te réponds que c'est une lapalissade, et que ça n'empêche pas concrètement de s'organiser et de proposer une solution différente à Github et Sourceforge.

            • [^] # Re: Pas forcément

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Il me semble que c'est ce qu'a fait Linus Torvalds lorsqu'il a crée Git. Il n'avait pas le gestionnaire de version qu'il voulait, donc il l'a fait.

              C'est pas du tout pertinent comme comparaison : l'utilisation de git ne demande pas des clusters de serveurs à maintenir, c'est "juste" un logiciel. Le logiciel de gitlab n'est qu'une petite partie de ce que ça offre…

              • [^] # Re: Pas forcément

                Posté par . Évalué à 0.

                Ce n'est pas pertinent sur le plan technique, mais c'est pertinent sur le plan idéologique. Visiblement ces demandes sur Github ont attiré beaucoup de personnes. Je pense qu'il y a des développeurs influents. Si ces gens-là s'étaient réunis et avaient fondés soit une société commerciale ou une association, et proposaient un Github amélioré, s'il est effectivement meilleur, les gens suivront petit à petit.

                Certes, il y a besoin de financement, il y a du matériel à acheter et entretenir. Mais si Github le fait, d'autres peuvent le faire. Peut-être qu'au début le Github amélioré serait à la traine en nombre d'utilisateurs par rapport à Github, mais être second ou troisième n'empêche pas d'y croire et de retomber sur ses pieds financièrement. Sinon, Bitbucket et même Gitlab auraient fermés depuis longtemps.

                De plus, si Github était libre, et que les développeurs mécontents l'améliorent, il serait possible de créer des instances de ce Github+ partout ! Sur des serveurs persos, ou associatifs. Comme j'ai répondu à Zenitram, l'objectif n'est pas d'héberger la totalité des projets de la planète !

                On parle souvent d'essaimage, de décentralisation, c'est cela qu'il faut rechercher !

                On dit que la force de Github c'est la communauté. Si l'on a des instances de forges un peu partout, qu'est-ce qui empêche une communauté de se créer ? Pourquoi ne pourrait-on pas imaginer voir l'apparition de clients de "forges" comme on voit des agrégateurs de flux facebook, twitter, et autres réunis dans une seule et même application ?

                • [^] # Re: Pas forcément

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  La licence du logiciel utilisé par github est importante, mais elle n'est qu'un petit maillon de ce qui rend cette plateforme attractive. Imagine que demain, quelqu'un s'amène avec un github libre, que crois-tu qu'il va se passer ? Une migration de gens qui vont soudainement se mettre à héberger leur code chez eux sur une instance github ? Bien sûr que non.
                  Le coeur de github, c'est pas la licence, et j'ai envie de dire que c'est même pas le logiciel ; c'est le temps et l'argent investis pour faire tourner tout ça. Pour que les gens aient le confort de juste avoir à en faire le minimum en maintenance pour pouvoir collaborer avec d'autres développeurs.
                  Mais oui, la décentralisation, sur le papier, c'est beau :)

                  • [^] # Re: Pas forcément

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Imagine que demain, quelqu'un s'amène avec un github libre, que crois-tu qu'il va se passer ? Une migration de gens qui vont soudainement se mettre à héberger leur code chez eux sur une instance github ? Bien sûr que non.

                    Comment les choses se passaient avant l'apparition de Github ? Je pose la question naïvement car depuis que je m'intéresse à l'info et au libre, Github était déjà en position de monopole. J'ai l'impression qu'un certain nombres de gros projets hébergeaient de toute façon leur code quelque part, avec un bug tracker libre. Et c'est actuellement toujours le cas, il me semble. Les gros projets que je vois sur Github, pour la plupart, il ne s'agit que d'un miroir du code, et ils n'utilisent pas le bugtracker.

                    • [^] # Re: Pas forcément

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                      Comment les choses se passaient avant l'apparition de Github ?

                      Bah ils allaient sur Sourceforge parce que c'était the place to be pour que la communauté soit déjà sur place au lieu de créer 1000 comptes à droite à gauche. Mais heureusement Sourceforge était libr… euh merde.

            • [^] # Re: Pas forcément

              Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 13/02/16 à 13:13.

              Il me semble que c'est ce qu'a fait Linus Torvalds lorsqu'il a crée Git. Il n'avait pas le gestionnaire de version qu'il voulait, donc il l'a fait.

              Euh si, il l'avait… Ca s'appelait BitKeeper et il l'a utilisé pendant des années. Tu vas être surpris si tu ne connais pas l'histoire, car BitKeeper avait des problèmes, et surtout… n'était pas libre. Tu devrais te renseigner sur les origines de Git, avant de le prendre comme exemple.
              Tu donnes, sans t'en rendre compte, des arguments qui invalident ton discours.

              Zenitram, tu me montres qu'il y a plein de difficultés humaine, je te réponds que c'est une lapalissade, et que ça n'empêche pas concrètement de s'organiser et de proposer une solution différente à Github et Sourceforge.

              Et je te répond que justement les difficulté humaines que tu minimises sont 90% du sujet, le fait que GitHub ne soit pas libre est un problème mineur (que tu veux mettre en gros, mais non, c'est anecdotique, et rien de nouveau, il y a 15 ans, ou vraiment rien de nouveau, on critiquait Linus de ne pas utiliser du libre pour le gestionnaire de version et… les gars en avait vraiment rien à foutre). Tu continues dans tes réponses à trouver "bizarre" (ou "paradoxal") qu'on râle sur du non libre, tu ne veux pas comprendre que le fait que ce soit non libre ne change rien au problème (j'ai pourtant donné un exemple de libre ayant le même problème que GitHub… Je ne sais pas comment le démontrer de manière encore plus évidente parce que c'est déjà assez haut comme évidence, donc désolé).
              ce qui est paradoxal, c'est de mélanger libre et gestion de communauté. Ca n'a rien à voir.

              PS : en prenant l'exemple de Git, d'une tu montres que le libre n'est pas le problème car l’ancêtre de Git n'était pas libre tout en étant utilisé, et de deux tu montre que tu n'as pas compris le sujet sur GitHub qui est la gestion de communauté (Git est décentralisé, utilisé par soit même, GitHub, tout comme Firefox pour du libre, tient sa force de sa communauté, bref tu te focalise sur le libre la où le sujet est les utilisateurs)

              • [^] # Re: Pas forcément

                Posté par . Évalué à 2.

                Euh si, il l'avait… Ca s'appelait BitKeeper et il l'a utilisé pendant des années. Tu vas être surpris si tu ne connais pas l'histoire, car BitKeeper avait des problèmes, et surtout… n'était pas libre. Tu devrais te renseigner sur les origines de Git, avant de le prendre comme exemple.
                Tu donnes, sans t'en rendre compte, des arguments qui invalident ton discours.

                Tu donnes toujours des discours méprisant, c'est très fatiguant de discuter avec toi, tu sais ? Je ne suis pas un grand visiteur de linuxfr, mais je crois que tu fais partie de ceux qui repoussent les nouveaux venus… Je respecte le débat avec toi, et tes arguments, mais j'ai du mal à accepter le ton.

                Je n'ai jamais dit que BitKeeper était libre. Ce que je dis, c'est que Linus utilisait ce gestionnaire de version tant que cela lui convenait. Si j'en crois Wikipédia le jour où la société a décidé de ne plus fournir la version gratuite, ou visiblement, n'offrait plus les mêmes fonctionnalités, les développeurs de Linux n'ont plus supporté ce logiciel. Donc, on a une société qui reste sourd aux suggestions et propositions d'une communauté de développeur libre, et Linus Torvalds a décidé de créer le logiciel qui lui convenait, et de le rendre libre.

                On est dans le même cas de Github. Tout un tas de développeurs aiment Github, son interface et ses fonctionnalités (minimalistes), mais aimeraient améliorer le système d'issues. Github reste (pour l'instant) sourd aux sollicitations.

                La conséquence du fait que BitKeeper n'étant pas libre, fait que Linus et ses potes ont du codé Git depuis le début !

                Et je te répond que justement les difficulté humaines que tu minimises sont 90% du sujet, le fait que GitHub ne soit pas libre est un problème mineur

                Encore une fois, si Github était libre, cela n'empêcherait pas de voir la création d'une autre société reprenant Github et améliorant Github pour qu'il soit conforme aux souhaits des repreneurs. Tu me dis qu'il y a des problèmes humains, des clusters. Oui, je te l'accorde. Mais si Github l'a fait, d'autres peuvent le faire, c'est tout. Si Github était libre et qu'un fork se crée, les utilisateurs ne vont peut-être pas tous migrer en masse, mais si le fork est effectivement meilleur, les utilisateurs vont migrer petit à petit.

                Et puis, il n'y a même pas la possibilité de créer une entreprise. Si Github est libre, les développeurs mécontents peuvent améliorer Github, et on peut faire de l'essaimage. Des instances de Github amélioré peuvent être installé sur des serveurs persos, ou associatifs. Github n'a pas forcément vocation à héberger tout les projets libres du monde.

                comme Firefox pour du libre, tient sa force de sa communauté

                Firefox ne tient pas du tout sa force de sa communauté (qui diminue visiblement), mais parce qu'il est libre. Rien n'empêche quiconque de se constituer en groupe communautaire, ou en entreprise, de forker Firefox pour en faire ce qu'il souhaite. J'imagine déjà ta réponse, il y aura pas beaucoup d'utilisateurs qui suivront. Oui, et alors ? Si un fork de Firefox sort avec la suppression du module Pocket propriétaire, que ce projet est fait par une vingtaine de développeurs. Si ce fork de Firefox n'intéresse qu'une poignée d'utilisateurs dans le monde, c'est quoi le problème ? Le libre n'a pas vocation à devenir mainstream. Le libre existe pour certaines personnes qui souhaitent avoir la possibilité de contrôler leur informatique, pas pour que ces personnes deviennent les rois du monde.

                • [^] # Re: Pas forcément

                  Posté par (page perso) . Évalué à -10.

                  Firefox ne tient pas du tout sa force de sa communauté (qui diminue visiblement), mais parce qu'il est libre.

                  ha ha ha.
                  Comment veux-tu ensuite que je ne sois pas méprisant?
                  Oui, désolé j'assume, mais je dis sans contour qu'on se fout de ma gueule (que tu ne connaisses pas, OK, mais que tu affirme le contraire, la c'est trop gros), et la tu te fous de ma gueule, et admettons, mais je méprise sans doute ceux qui essayent de me vendre n’importe quoi.

                  Ici, tu montres que tu n'as rien compris à comment ça marche (Firefox, GitHub…), ni même cherché (par exemple en lisant ce que j'ai écrit ici).
                  Tu peux toujours fantasmer sur les qualités du libre, en te plantant complet d'analyse tu ne changera jamais le monde, c'est certain.

                  • [^] # Re: Pas forcément

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Hum…. Je ne comprends pas ce qui te fait rire.

                    Ici, tu montres que tu n'as rien compris à comment ça marche

                    C'est quoi le "ça" ?

                    par exemple en lisant ce que j'ai écrit ici

                    Mais ce que tu as écris, c'est une coquille vide… Tu es un expert de la novlangue, non ? Petit extrait

                    J'ai l'impression que sur les gens qui disent de quitter GitHub beaucoup n'ont pas compris ce qui fait le succès de GitHub

                    Tu ne l'expliques guère. En critiquant, et en niant ce que dit ton adversaire, tu ne t'exposes pas à la critique, mais tu ne fais pas avancer la discussion.

                    Pour prendre un exemple libre qui fait râler, Firefox est libre, si je ne suis pas d'accord je forke et tout le monde va utiliser ma version?

                    Je t'ai répondu, tu n'as pas ensuite répondu à cela. Si tu n'es pas content de Firefox, que tu forkes et que tu utilises TA version qui te convient devrait suffire à ton bonheur. Le reste du monde ne devrait pas rentrer en considération. Firefox libre a rendu TA liberté, parce que tu as pu changer ce qui ne te plaisait pas. Le libre ne dit pas qu'il faut faire son chevalier blanc et aller convaincre tout le monde.

                    Ici, l'important est la "marque" (que ce soit Firefox libre ou GitHub non libre), le nombre de personnes sur l'instance officielle

                    Si Github était libre, le développeur mécontent pourrait améliorer le système des issues et installer cela sur son serveur, et continuer à développer son logiciel efficacement. Le nombre de personnes sur son instance n'est pas importante. Lui ce qu'il veut, c'est un bugtracker plus efficace.

                    Si plein de libristes sont sur du non libre, c'est qu'il y a peut-être une raison?

                    Et ? Chacun fait ce qu'il veut, non ? Chacun a ses raisons.

                    Tu peux toujours fantasmer sur les qualités du libre, en te plantant complet d'analyse tu ne changera jamais le monde, c'est certain.

                    Mais je ne cherche pas à changer le monde ! Je réagissais initialement à ce paradoxe que je constatais. Qu'une entreprise lucrative ait des envies d'avoir un monopole, c'est quelque chose que je peux envisager. Seulement, le libre n'a pas vocation a être un chevalier blanc. Les licences libres permettent à quiconque (individu, groupe, association, voir même entreprise) à reprendre le code d'un logiciel et à l'améliorer pour le façonner selon sa volonté. Il n'a jamais été question de popularité ou de nombres d'utilisateurs. Si les modifs que tu fais te conviennent, c'est parfait ! On devrait pouvoir utiliser les outils qui nous conviennent le mieux, libres ou non libres. Le fait qu'un outil est libre permet d'adapter un outil exactement selon notre envie, un outil non libre ne le permet pas. Point. La taille du nombre d'utilisateurs n'a rien à voir. Mais peut-être que toi, avant d'utiliser un outil, tu regardes si celui-ci est suffisamment populaire, si la communauté est suffisamment importante ?

                    • [^] # Re: Pas forcément

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Je commente mon propre commentaire car je n'ai pas trouvé comment éditer.

                      Je serai intéressé d'en savoir davantage sur toi, et ton histoire avec le libre. Je te vois souvent ici critiquer pas mal de choses du "monde du libre", sans trop comprendre tout ce qui te motive.

                      J'ai l'impression, mais peut-être que je me trompe, que tu as surestimé le pouvoir du libre (et certains le font peut-être ici) à cause d'une mauvaise compréhension de ce qu'était le libre, et que par conséquent, suite à une déception, tu critiques le libre en disant que non, il ne peut pas tout, ou les libristes ne comprennent pas ce qui fait le succès d'une plate-forme, etc et etc.

                      C'est mon interprétation personnelle, mais le libre se résume aux 4 libertés fondamentales qu'a énoncé Stallman. Il n'a pas à vocation à changer le monde (mais il le fera peut-être, reste à savoir en bien ou en mal), et il n'a pas vocation a résoudre tout les problèmes de l'informatique modernes (mais je pense qu'il fait partie de la solution).

                      Je ne vais pas m'éparpiller, mais voilà, le libre n'a pas vocation à résoudre tout les problèmes du monde. Je pense que beaucoup en sont persuadés ici. Et sous prétexte que le libre ne résout pas tout les problèmes, il ne faut pas pour autant l'accuser. Par exemple, il ne résout pas les problématiques de vie privée. Et ce n'est pas parce qu'un logiciel est libre qu'il est facile à quiconque de le modifier. D'autant plus lorsque le logiciel est imposant. Néanmoins, cela reste infiniment plus facile que si le code source n'était pas disponible.

                  • [^] # Re: Pas forcément

                    Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 16/02/16 à 20:41.

                    Comment veux-tu ensuite que je ne sois pas méprisant?

                    Parce-qu'on peut être en désaccord avec les gens en les appréciant quand-même ? Parce-qu'on peut être bon dans son domaine en étant bienveillant avec d'autres qui en savent moins afin de leur donner envie de progresser plutôt que de les brimer et les dégoûter ? Parce-qu'égoïstement ça permettrait de moins passer pour un triste connard aigri qui surcompense ses lacunes de sociabilisation par le rabaissement des autres ? Et il y a certainement plein d'autres réponses possibles pour ne pas mépriser les gens et/ou ne pas trop le montrer. :)

                    • [^] # Re: Pas forcément

                      Posté par . Évalué à 6.

                      Comment veux-tu ensuite que je ne sois pas méprisant?

                      Parce-qu'on peut être en désaccord avec les gens en les appréciant quand-même ?

                      Même pas besoin de les apprécier, les respecter ça suffit.

                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                      • [^] # Re: Pas forcément

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Le respect c'est surfait. À force d'entendre répèter ce mot, j'ai l'impression qu'il a perdu sa substance.

        • [^] # Re: Pas forcément

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          C'est fait : https://about.gitlab.com et il y en a d'autres.

        • [^] # Re: Pas forcément

          Posté par . Évalué à 4.

          Tu fais AMHA beaucoup d'amalgames. Je ne vois pas le rapport avec le logiciel libre. Je peux pousser mon code dont les sources ne sont pas libre dans github et ne pas être content de github. Les 3 points mis en avant n'ont rien avoir avec le libre (en fait ce sont même des points assez bateaux qui ne remettent pas du tout en cause le modèle de github).

          Si Gitlab ne plaît pas suffisamment, pourquoi ne pas le forker et en faire quelque chose qui plairait davantage ?

          Il n'y a rien dans gitlab qui vise à améliorer github. Gitlab est la copie LL de github. Les demandes qui semblent concerner beaucoup de gens n'ont rien avoir avec ce que fait le projet gitlab.

          C'est un énorme reproche que je fais à beaucoup de projets libres qui ne font en aucun cas de l'innovation. C'est plus proche de la jalousie (« je veux le même truc que ça mais sur mon serveur »).

          J'ai du mal à comprendre qu'il y ait autant de signataires de cette "fameuse" lettre adressée à Github, et qu'il n'y ait très peu de volonté de changer les choses par soi-même.

          Ce n'est pas parce que tu n'es pas content que tu souhaite t'investir.

          Enfin et c'est le point le plus important : il faut arrêter de parler de libre quand on parle de service ! Une service libre ça n'existe pas. Aucune des libertés du logiciel libre ne peut s'appliquer à un service.

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Pas forcément

            Posté par (page perso) . Évalué à -3.

            Gitlab est la copie LL de github.

            euh…
            Gitlab est la copie de github.
            ou
            Gitlab est la copie tronquée LL de github.

            Ca n'enlève rien au reste, juste que GitLab n'est pas le bon exemple de LL (le LL étant qu du marketing pour t'amener vers la version pas libre du tout).

            • [^] # Re: Pas forcément

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Arrête avec cette connerie que tu ressors à chaque putain de message à propos de gitlab. Moi et d'autres amis dans leurs boites respectives on utilise gitlab en équipe avec process de review, merge request, CI… et on est très heureux. En gros si t'as pas besoin de groupes automatiquement synchronisés avec LDAP (je parle même pas d'utiliser LDAP comme source d'auth uniquement, ça c'est inclus, mais bien de groupes) bah Gitlab CE suffit. C'est-à-dire 99%© des boîtes.

              • [^] # Re: Pas forcément

                Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 17/02/16 à 08:47.

                Arrête avec cette connerie que tu ressors à chaque putain de message à propos de gitlab.

                Désolé, ce n'est pas des conneries, et j'arrêterai quand on arrêtera de dire que GitLab et un équivalent libre à GitHub. Pourquoi ne pas engueuler l'autre qui sort ça?
                Ce n'est pas "à propos de GitLab", c'est "à propose de GitLab qui serait un équivalent libre à GitHub", si tu n'es pas capable de faire la différence, je n'y peux rien.

                Gitlab CE suffit. C'est-à-dire 99%© des boîtes.

                Ca s'appelle le modèle Freemium, un grand classique du logiciel non libre où c'est le 1% qui reste qui est la cible et les 99% restant de la publicité pas chère, tu découvres?

                Certains aiment, OK, mais de la à parler de LL… OK, OK, ce modèle marche, mais franchement je ne vois pas le rapport avec le LL : tu consommes un produit, qu'il soit libre ou pas ne change rien pour toi, tu consommes seulement et l'important est qu'il soit gratuit pour ce que tu en fais, et quand tu auras besoin d'une fonctionnalité, tu seras fainéant et achèteras la fonctionnalité en non libre sans te poser de questions (vu que tu utilises déjà, c'est plus simple).

                Sans compter qu'on parle d'équivalent à GitHub, donc peux-tu affirmer que tout ce que fait GitHub, et pas seulement ce que toi tu utilises, GitLab le fait? (hint : non).
                Tu dis que comme vi répond à ton besoin et àa celui d'amis, c'est du libre équivalent à Microsft Word, sérieux ce n'est pas très pertinent.

                Comme quoi, le marketing fonctionne très bien, des gens font de la pub pour du proprio en pensant aider le libre.

                Pour les curieux, au FOSDEM (un truc de gens qui veulent dire du mal du logiciel libre?) :
                Open-core or partially proprietary licensing model is worse than fully proprietary licensing model
                (malheureusement pas de slides ni vidéos encore, mais l'intro est "Open source community is treated like a bunch of hackers and hobbyists. There isn't a really good reason to adopt open core model." Non, ce n'est pas moi l'auteur)

                Note que je n'ai rien spécialement contre ce modèle, n'étant pas contre le logiciel non libre, c'est juste que je ne pense pas que prendre ce type de business model pour faire de la comparaison contre du proprio soit bien pertinent.

                Moi et d'autres amis dans leurs boites respectives on utilise gitlab en équipe avec process de review, merge request, CI… et on est très heureux.

                Moi et d'autres amis dans leurs boites respectives on utilise github en équipe avec process de review, merge request, CI… et on est très heureux.
                et?


                Bref, je suis bien conscient que pour de plus en plus de monde le modèle Freemium plait, c'est un modèle qui marche très bien, je suis juste un peu triste de voir arriver le libre comme une simple plaquette publicitaire, on est en train de démontrer que le libre n'a aucun business model, et qu'il faut faire du proprio pour en vivre. J'en fais partie aussi (je vis aussi de non libre), mais j'estime au moins le voir (et je ne refuserai pas un patch car il irait en compétition avec la version que je vendrai), et ne pas me cacher derrière "j'ai une version pour pauvres, je l'appelle communuity edition et les gars s'occupent de faire de la pub pour que je puisse atteindre les gens qui payeront".
                Perso, je me dis qu'utiliser GitHub, ben ça va aussi alors, tant qu'à être la dedans.

                • [^] # Re: Pas forcément

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Faut bien avouer que je suis assez d'accord avec Zenitram cette fois-ci. Je pense que cette histoire de groupes LDAP est un bon exemple. Une fois que les personnes ont développé le connecteur et la mécanique pour la synchronisation des utilisateurs avec ceux de LDAP, pour les mêmes développeurs faire la synchronisation des groupes c'est peanuts. Sauf que c'est une feature qui sert majoritairement pour les entreprises, donc ceux le plus enclin à dépenser des €. Et c'est un bon piège, une petite entreprise qui n'a pas besoin des groupes peux se retrouver à devenir plus grosse et à avoir besoin des groupes un jour ou l'autre et à ce moment là, tu craches au bassinet(qui coûtera moins cher qu'une migration). Je suis vraiment pas fan de ce business model.

                  Et la Zenitram à raison sur le fait que beaucoup de versions "communautaires" sont plus des freemiums que des logiciels open source (je pense que c'est plus le fait que l'entreprise derrière n'en a rien à faire de la philosophie sous-jacente). La plupart du temps c'est assez facile à voir, suffit de voir comment "l'entreprise" réagit aux contributions…

                • [^] # Re: Pas forcément

                  Posté par . Évalué à 3.

                  mais de la à parler de LL

                  C’est pas toi qui pestait contre les idéologues qui invoquaient « l’esprit du libre » à tout bout de champ pour des trucs qui n’avaient rien à voir avec la choucroute ? Parce que là tu fais exactement la même chose.

                  Gitlab CE est libre, point. Tu peux l’utiliser sans restriction, le modifier, le redistribuer, et redistribuer tes modifications. Ça satisfait aux critères de l’OSI, de la FSF et des DFSG.

                  Comme tu l’as dit toi-même dans un autre contexte, un logiciel est libre ou ne l’est pas, et il l’est s’il satisfait à la définition d’un logiciel libre, un point c’est tout. Gitlab CE est libre. Que les méthodes de Gitlab inc te déplaisent n’y change absolument rien.

                  Moi et d'autres amis dans leurs boites respectives on utilise github en équipe avec process de review, merge request, CI… et on est très heureux.
                  et?

                  Et ils le font avec du logiciel libre (oui, tout ça est dans Gitlab CE) contrairement à ceux qui font ça sous Github.

                  • [^] # Re: Pas forcément

                    Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 17/02/16 à 12:22.

                    Gitlab CE est libre, point.

                    ai-je dit le contraire?
                    C'est assez rigolo de voir les réactions des gens : ils prennent quelques mots de la phrase, les assemblent comme ça les arrangent pour pouvoir critiquer la réponse, et c'est parti!
                    Pour l'honnêteté intellectuelle, euh… A la poubelle.

                    Chaque mot que j'ai mis a son importance. Ici, tu as enlevé le mot "tronquée" de ma phrase.
                    Dit-moi que GitLab CE fait tout ce que fait GitHub, et on en reparle.
                    J'ai mis deux phrases, les deux sont justes (enfin j'imagine, vous évitez de les contredire), tu (vous) en fais un mélange en une phrase qui t'arrange et critique. Bizarrement, tu ne contredis pas ce que je dis, tu dois inventer une chose que je dis pour pouvoir critiquer. J'en déduis donc que ce que j'ai dit te dérange (tu n'aimes pas, mais impossible de contredire, chiant!)

                    Si on arrêtait la manipulation pour parler de ce qui a été écrit?

                    Et ils le font avec du logiciel libre (oui, tout ça est dans Gitlab CE) contrairement à ceux qui font ça sous Github.

                    Et?
                    Le libre pour le libre, admettons, mais c'est juste idéologique et ne change absolument rien en pratique. C'est bien la critique faite à une tonne de LL : de pâles (tronquées) copies d'un logiciel proprio, sans aucune innovation. Triste monde où le libre n'est que de la copie (en moins bien le plus souvent) de ce que fait le non libre, le libre serait-il que le logiciel du pauvre pour vous?

                    en attendant d'avoir mieux, Google fight!.

                    • [^] # Re: Pas forcément

                      Posté par . Évalué à 3.

                      ai-je dit le contraire?

                      Oui :

                      Certains aiment, OK, mais de la à parler de LL…

                      Ça veut pas dire « on peut pas parler de LL en ce qui concerne gitlab » ?

                    • [^] # Re: Pas forcément

                      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 17/02/16 à 14:02.

                      Dit-moi que GitLab CE fait tout ce que fait GitHub, et on en reparle.

                      Depuis quand un logiciel doit avoir exactement les mêmes fonctionnalités pour être un équivalent viable ? Office 2016 n’est pas une alternative viable à Office 97 par manque de trombone rigolo ?

                    • [^] # Re: Pas forcément

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Triste monde où le libre n'est que de la copie (en moins bien le plus souvent) de ce que fait le non libre, le libre serait-il que le logiciel du pauvre pour vous?

                      Tu retombe dans tes travers. Non ce n'est pas le cas. Parce que s'il y a quantité de LL qui n'apportent pas grand chose, il y en a aussi un bon paquet de LL qui font référence ! Mis à part Firefox (au moins de la version 1 à 3.5), il y a assez peu de LL pour le grand publique qui apportent des choses en vrai.

                      Mais si tu n'aime pas gitlab, redmine est une référence massivement utilisée par exemple.

                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: Pas forcément

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Certains aiment, OK, mais de la à parler de LL… OK, OK, ce modèle marche, mais franchement je ne vois pas le rapport avec le LL

                  Ché pas, au hasard la licence de Gitlab CE, le fait qu'il soit développé publiquement… ?

                  Comme quoi, le marketing fonctionne très bien, des gens font de la pub pour du proprio en pensant aider le libre.

                  Mais n'importe quoi, Gitlab CE est libre et j'en fais de la pub, oui

                  Dit-moi que GitLab CE fait tout ce que fait GitHub, et on en reparle.

                  OK je te le dis, et même plus. Autant d'arguments que toi. Github ne fait rien (quelqu'un l'a dit, le bugtracker est famélique, y a même pas de CI juste des hooks…) alors c'est pas dur de faire mieux.

                  Je sais pas ce que Gitlab t'a fait pour que tu chies dessus comme ça, mais pour un mec qui la ramène à longueur de journaux sur la nécessité d'être pragmatique et que le LL ne vit pas que d'eau fraîche… Maintenant ceux qui trouvent un équilibre pas trop dégueu entre développement vraiment ouvert (pas juste "on balance un tarball de temps en temps" comme beaucoup de projets fauxpensource) et quelques services payants pour ceux qui ont de toute façon les moyens de cracher au bassinet (dans une autre réponse, quelqu'un parle de la boite qui grossit et se retrouve à avoir besoin de groupes LDAP, oh mon dieu une boite se porte bien et grossit et aurait plus de besoins ? mince alors ; faut payer une misère pour les avoir ? mince alors ; en plus c'est faux ils peuvent le coder eux-même s'ils veulent), ils font du pas libre même si la forge est ouverte et la licence libre ?

                  Nawak, j'arrête de lire ta dhiarrée.

            • [^] # Re: Pas forcément

              Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 17/02/16 à 00:30.

              Je ne sais pas. Github étant en soit une forge castrée, elle n'a pas vraiment de leçon à donner aux autres.

              Elle a 2 ou 3 fonctions sociales qui sont sympas et qui en font le facebook des forges, mais tu perd énormément dans tous les autres domaines. Le wiki est minimal, la gestion des bugs est bateau, tu ne sais pas si tu va avoir une gestion de contenu téléchargeable dans 2 mois, tu n'a rien pour gérer les roadmap, la gestion des rôles est inexistante, tu ne peux extraire aucune statistique de quoi que ce soit, la gestion des versions n'existe tout simplement pas,…

              Github (du moins en gratuit) c'est fait pour permettre aux petits projets (au moins dans leur organisation) de publier du code rien de plus. Les beaucoup de projets ont un compte github uniquement pour se faire de la publicité et font une double gestion avec un ou plusieurs autres outils à coté. Ça augmente artificiellement la popularité de github.

              Après moi j'aime bien github, je fais justement partie de cette cible :) et le fait de pouvoir très facilement extraire tout ou presque des données de cette forge est un point très important que je n'ai vu dans aucune (sauf peut être gitlab) autre forge (libre ou pas).

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: Pas forcément

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                le fait de pouvoir très facilement extraire tout ou presque des données de cette forge est un point très important que je n'ai vu dans aucune autre forge

                ce n'est pas très sympa pour TuxFamily où nous promouvons même la possibilité de l'avoir sur localhost :-) (wiki, forum, bugtracker, CMS, code sous svn/git ou autre, autant que tu aies tout chez toi).

                • [^] # Re: Pas forcément

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Je vais regarder mais ça n'a rien avoir. Tu peux installer une instance de redmine ou codendi chez toi, pour autant rien est fais pour libérer les données. Devoir extraire les données d'un dump de la base (qui peut changer à chaque version) au lieu d'un format json ou XML trivial pour manipuler tes données ce n'est pas libéré les données.

                  On parle de service, le code libre ou pas on s'en cogne, l'important c'est de libérer les données.

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                  • [^] # Re: Pas forcément

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Je vais regarder mais ça n'a rien à voir.

                    euh, si : regarde :-)

                    Devoir extraire les données d'un dump de la base (qui peut changer à chaque version) au lieu d'un format json ou XML trivial pour manipuler tes données ce n'est pas libérer les données.

                    euh, sur TuxFamily.org tu peux faire bien plus :

                    • c'est un mutualisé, cela t'évite d'avoir à louer un serveur en datacenter, tu as des admins qui font les mises à jour système pour toi ('fin pas que pour toi, pour tous les hébérgés en fait…)
                    • tu as un accès ssh ce qui te permet d'installer les applis web de ton choix en plus des services standards basés sur du libre dont des sauvegardes techniques sont disponibles au besoin
                    • tu as un accès ssh, tu peux tout récupérer et réinstaller ailleurs : localhost, serveur en datacenter => bref le code et les données sont libérées pour reprendre ton terme et tu n'as pas t'embêter à trouver le bon outil pour importer tes données dans un autre, tu peux garder le même outil => pour mettre à la mode des mots du moment : c'est du PaaS maîtrisé par toi, mieux que du SaaS vu que tu peux ajouter des fonctionnalités non prévues initialement sur l'hébergement (bon, il y a des trucs qui marchottent plutôt moins que plus : genre les serveurs d'applis c'est à oublier mais bon, avec des gens motivés ça se provisionnerait sans doute dans VHFFS via docker => un exemple : nous avons longtemps hébergé notepad++, il n'a pas eu trop de difficulté à récupérer toutes les données et ses installations pour les placer sur un dédié similaire à notre config' (bon maintenant l'admin' c'est pour sa pomme ou ses gentils sponsors ainsi que de tenir à jour ses CMS propres).

                    On parle de service, le code libre ou pas on s'en cogne, l'important c'est de libérer les données.

                    tu peux faire du service sur du PaaS/DIY (tu vois j'ai encore trouvé un terme vendeur), c'est plus facile que du SaaS où généralement tu as une boîte noire que tu peux difficilement réinstaller/déplacer chez toi ou sur un serveur dont tu as l'entière maîtrise. Pour du SaaS effectivement, n'utiliser que des "produits" libres (ou non) qui proposent d'extraire les données est un pré-requis important, reste à trouver où et comment les réinjecter ensuite :-) (les données brutes ne servent à quasi rien, l'important est de pouvoir restaurer le service, mais c'est une discussion plus vaste :D).

                    • [^] # Re: Pas forcément

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Ma réponse longue : https://linuxfr.org/users/barmic/journaux/un-service-ouvert

                      Mais grosso modo ce dont tu parle n'est pas du service, c'est mieux :)

                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                    • [^] # Re: Pas forcément

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      le code et les données sont libérées pour reprendre ton terme et tu n'as pas t'embêter à trouver le bon outil pour importer tes données dans un autre, tu peux garder le même outil

                      Belle novlangue ! La liberté de choisir c'est l'esclavage. Si la seule solution c'est de rehéberger la même chose ailleurs, les données ne sont pas libres mais coincées dans cette solution. Alors qu'avec un export dans un format neutre et documenté tu peux les réimporter n'importe où (y compris dans une autre instance du même soft si tu veux juste bouger).

  • # Adware dans Warmux

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Je confirme, il y a des Adware dans les packages Windows de Warmux/Wormux distribués par Sourceforge.

    • [^] # Re: Adware dans Warmux

      Posté par . Évalué à 3.

      Mettre des adwares dans Wormux… Si ça c'est pas de la nécromancie…

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.