Journal J-7 avant de faire mes premières conférences

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
41
13
nov.
2016

Cher journal, j'ai le trac. Dimanche prochain, je me lance dans la vie publique, et je n'ai pas fait ça à moitié. C'est le Capitole du Libre à Toulouse et poussé par la pression populaire mes traîtres d'amis, je vais présenter deux conférences, répondre à une interview radio et parler à tous plein d'inconnus (et peut-être même quelques connus) sur un stand, alors que je ne sors jamais de ma grotte auvergnate et que je bafouille en saluant ma boulangère. Je n'ai pas bien compris ce qui m'est arrivé. Ah si : je suis tombée dans la marmite libriste et j'en suis devenue accroc. Je trouve ça tellement génial, ces projets, tellement "whaouuuuuuu", que je fais des bonds partout et que j'en oublie ma timidité naturelle.

La nimage qui va bien, CC-BY Arjan Haverkamp

Mais bon quand même, si je me retrouve toute rouge et muette sur scène, ça ne me surprendrais pas. Comme je pense que mes auditeurs auront lu ici avant, j'espère que ça limitera le nombre de tomates lancées sur scène. Sinon, je m'abriterai derrière mes collègues. Et oui, pas folle : je viens accompagnée.

Donc : dimanche 20 novembre de 10H30 à 11H30 en salle B00, Changaco et moi vous présenterons Liberapay, que je n'ai toujours pas présenté officiellement sur Linuxfr. Ça viendra… Sans doute après cette conférence, vu qu'on aura dit l'essentiel. En quelques mots : Liberapay est une plateforme libre de dons récurrents, fork de Gratipay dont nous nous éloignons sur divers points. Vous aimez le travail de quelqu'un, vous voulez lui donner des sous pour ça, vous n'en avez rien à faire des contreparties, et vous aimeriez donner quelques centimes par semaine seulement ? Alors c'est vraiment pour vous. Et si vous souhaitez être financé en laissant la liberté à vos donateurs de payer ce qu'ils peuvent (même très peu) tout en favorisant un revenu régulier, c'est aussi pour vous.

Le même jour, de 14H00 à 16H00 en salle A001, YannK et moi allons causer de Khaganat, le MMORPG 100% libre. Enfin… on va parler de certaines choses en rapport avec Khaganat. Mais aussi de culture libre, de l'importance de dé-hollywoodiser nos imaginaires comme nous dégooglisons nos services internets, de ce qu'implique un projet libre de cette ampleur, y compris en dehors du logiciel… Nous avons tellement de choses à raconter que ça ne tiendrait pas en une après-midi entière, donc nous avons prévu de lancer pas mal de pistes dans la première partie, et de développer avec les gens présents en seconde partie. Parce que j'aime les forums, j'aime les idées géniales qui naissent du pot commun, et puis comme ça je pourrai passer mon micro à d'autres gens.

Enfin, je suis censée être sur le stand de Framasoft, parce que j'aime leur ton et leurs projets et qu'ils m'ont recrutée un jour que je squattais un peu trop chez eux. Sauf que je ne sais pas si vous avez vu le programme, mais il y a des tonnes de supers conférences, donc je ne sais pas quand je serais réellement derrière le stand !

Dans les trucs qui m'ont particulièrement tapé dans l’œil, il y a les rencontres des monnaies libres. J'ai toujours eu la flemme de me plonger dans la théorie, même si ça a l'air bien intéressant tout ça, et j'espère avoir l'occasion de faire une partie de Ğeconomicus.

J'ai eu l'occasion de voir l'intervention sur ./play.it - À vos jeux ! aux Journées du Logiciel Libre à Lyon, qui sera aussi présenté ici, et si vous ne connaissez pas, ça vaut le coup : le dev fait un superbe travail et c'est vraiment un projet à soutenir.

Il y a aussi David Revoy qui sera présent, pour présenter Pepper&Carrot, mais aussi (et c'est là que ça m'intéresse vraiment vu les guest star et le sujet) pour une Table ronde sur l'édition libre, avec Pouhiou, Neil Jomunsi, Yann Kervran, Magali Garnero et Sandra Guigonis. Si vous ne savez pas qui sont tous ces gens… ben, ce sont des artistes et des penseurs de la Culture Libre, tous plus passionnants les uns que les autres. Là encore, je me demande si 2H vont suffire !

Manque de bol, il y a en même temps des tas de sujets géniaux : Your Distro From Scratch, Un nouvel SBC a tout faire: le CHIP, Les exégètes amateurs - deux ans, Priorité au logiciel libre : combats et perspectives pour changer le monde… non je ne vais pas tout lister, je suis juste en train de constater que je n'aurais d'autre choix que de passer une semaine à regarder toutes les conférences qui auront été filmées…

Et c'est la même chose le lendemain, sauf que là je n'aurais pas trop le choix vu que je serais déjà bien prise… De 0.A.D à Blender, du chiffrement à OpenBSD, des jeux, de la politique… trop de bonnes choses !

Sans parler des soirées : avec tant de gens passionnants, tant de rencontres qui s'annoncent, je sens que je vais passer la nuit à papoter et écouter, béate, la douce musique du monde libre en marche.

À bientôt peut-être ?

  • # Quelques trucs pour la timidité

    Posté par . Évalué à 10.

    -Répète ton speech 2-3 fois, même dans une salle vide. Pas plus que ça sinon ça va faire mécanique.
    -Fais-toi des antisèches avec des mots-clés bien ordonnés que tu repèreras en 1 sec. Si tu as un petit coup de stress, ça te permettra de te raccrocher à ton fil.
    -Annonce directement à l'audience que tu n'es pas à l'aise avec la prise de parole en public, ça modérera les attentes. Ce qui stresse le plus, souvent, ce n'est pas parler, c'est lire de l'insatisfaction sur les visages de l'audience.

    Et surtout, repose-toi 1000 fois la question: quel est le pire qui puisse arriver si je stresse à mort? Quand tu auras admis que la réponse est "pas grand chose", tu seras bien plus détendue.

    T'as l'air extrêmement passionnée par ce dont tu vas parler, laisse sortir ça et ça passera tout seul.

    Bonne chance!

    • [^] # Re: Quelques trucs pour la timidité

      Posté par . Évalué à 7.

      "-Répète ton speech 2-3 fois, même dans une salle vide. Pas plus que ça sinon ça va faire mécanique."

      C'est important ça, cela enlève tout les "euh" qui double le temps de la conf :)

      "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Quelques trucs pour la timidité

      Posté par . Évalué à 10.

      Personnellement, deux à trois fois ce n'est pas assez pour moi. Lorsque je dois prendre la parole devant une audience composée de mes pairs, si c'est Français, c'est à peu prêt 4 ou 5 fois pour être à l'aise. Si c'est en anglais, c'est plutôt 7 ou 8.
      Sur l'aspect discours mécanique, je pense que c'est très secondaire. Il vaut mieux un speech rôdé et un peu mécanique que des euuuu partout. Essayes aussi d'anticiper les problèmes d'HDMI/VGA si tu prends ton PC, teste avant sur le projecteur de la salle avant que le meeting commence. Si ce n'est pas ton PC, attention aux vidéos ça foire tout le temps sur le PC des autres. Garde une clef USB avec ta présentation finale, cela permet d'évacuer les pérégrination mentales du genre : si le PC n'a plus de batterie, si j'ai un pb quelconque comment je fais ? Avec la clef n'importe qui dans la salle peut te prêter assistance. Si tu ne tiens pas absolument aux vidéos Préfères le pdf, cela marche partout. Testes ton PDF sur okular, evince, acroread pour valider la compatibilité.

      Voilà personnellement, le genre de précautions que je prends lorsque je fais une présentation devant un auditoire qui compte pour moi.

    • [^] # Re: Quelques trucs pour la timidité

      Posté par . Évalué à 9.

      quel est le pire qui puisse arriver si je stresse à mort?

      Il me semble… La mort, non ?

      Plus sérieusement, je suis d'accord avec les conseils proposés.
      Des trucs en plus, que j'ai pratiqués (qui marchent pour moi). Si tu dois avoir l'air sérieux face à une assemblée : Tu regardes le sommet des crânes, pas droit dans les yeux (ça donne automatiquement un côté impérieux à ton discours). Tu marques ton discours de brefs silences à la fin des phrases. Tu modules la tonalité de ta voix crescendo jusqu'au sommet de ta phrase, puis decrescendo jusqu'à la fin de phrase. Tu fronces les sourcils, comme si tu venais de découvrir que l'ordi que tu viens d'acheter ne peut en fait pas utiliser linux. Et tu balaies lentement du regard la salle.
      Comme ça, tu feras de n'importe quel baratin un discours martial. C'est un peu ridicule peut-être selon le contexte, mais très amusant à pratiquer, et souvent efficace. Une invitation à se rendre au fond de la salle pour boire un verre, deviendra une déclaration de guerre.

      Sinon, si c'est un discours plus léger, tu peux reprendre le côté, je balaie le sommet des crânes, droite, gauche, tranquillement si t'es trop nerveux. Sinon, tu peux choisir dans la salle 5, 6 personnes, qui se trouvent réparties de façon éparse dans la salle, et tu fais ta conférence pour eux. Tu les regardes dans les yeux, tu leur poses des questions, auxquelles tu réponds immédiatement. Toutes les personnes autour auront l'impression que tu leur parles aussi.

      Un autre bon truc pour te détendre et créer une atmosphère, c'est de commencer par une blague ou une anecdote. La blague, c'est toujours sympa, ça crée une certaine proximité avec le public. Une blague très spécifique à ton audience. Et si personne ne rit… Tu tournes ça en dérision, du genre, tu prends un erreur interrogateur "… Voilà, voilà… Il me semblait bien que je n'avais pas compris cette blague…", "O.K…. Ca, c'est fait…", "Je vous remercie ! Je viens de gagner 10 euros… J'ai parié juste avant que je pouvais raconter une blague sans faire rire une seule personne…" ou " Bon… Il ne me reste plus qu'à ravaler cette blague, et fondre en larmes…", etc. Un truc pour faire la transition. C'est surtout pour te détendre si jamais tu n'atteins pas l'effet escompté… Et peut-être les faire (sou)rire cette fois…

      L'anecdote, c'est toujours très bon aussi. Quelque chose qui n'a strictement rien à voir au premier abord. Et la chute est ultra-spécifique à ton audience.

      Il faut aussi se dire que la période désagréable, c'est avant, quand tu es face à ton audience, il n'y a plus de stress, juste ton propos.

      Bonne chance !

    • [^] # Re: Quelques trucs pour la timidité

      Posté par . Évalué à 6.

      -Annonce directement à l'audience que tu n'es pas à l'aise avec la prise de parole en public, ça modérera les attentes.

      Je suis pas forcément d'accord avec ça. J'ai toujours été plus mal à l'aise avec les orateurs qui commencent par s'excuser "j'ai jamais fait ça" ou "je suis en stress, soyez cool".

      Déjà, les gens viennent te voir, ils n'ont pas de raison d'être négatif (au pire, ils s'en vont, hein), ensuite ça n'amène pas grand chose au propos…

      Pour la répétition, oui. Pour les antisèches, oui aussi. L'idée ça peut être aussi de préparer 3 à 4 fois plus de matières que ce que tu peux dire. Genre 2h de conférences pour 30mn de prise de parole. Ca permet d'oublier des trucs sans risques, ça permet de rebondir facilement et de répondre aux questions sans stress. Il faut par contre ne pas se forcer à tout dire (forcément), et à parler len_te_ment. Beaucoup de personnes ne connaissent que peu ou mal ton sujet et il faut leur laisser le temps de souffler.

    • [^] # Re: Quelques trucs pour la timidité

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      -Répète ton speech 2-3 fois, même dans une salle vide. Pas plus que ça sinon ça va faire mécanique.

      Le côté mécanique, je l'ai plus vu avec des gens qui apprenaient un texte par cœur qu'avec des gens qui avaient trop répétés.

      -Annonce directement à l'audience que tu n'es pas à l'aise avec la prise de parole en public, ça modérera les attentes. Ce qui stresse le plus, souvent, ce n'est pas parler, c'est lire de l'insatisfaction sur les visages de l'audience.

      Pas sûr que ça serve à grand chose, mais si ça peut rassurer la personne qui présente, ça ne fait pas de mal non plus.

      Et surtout, repose-toi 1000 fois la question: quel est le pire qui puisse arriver si je stresse à mort? Quand tu auras admis que la réponse est "pas grand chose", tu seras bien plus détendue.

      Oui, ce n'est pas l'école, les gens qui sont là veulent apprendre quelque chose et sont prêts à s'adapter (un peu, il ne faut pas faire n'importe quoi quand même) pour suivre la conférence.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Quelques trucs pour la timidité

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 15/11/16 à 22:36.

        Le côté mécanique, je l'ai plus vu avec des gens qui apprenaient un texte par cœur qu'avec des gens qui avaient trop répétés.

        À trop répéter tu peux avoir tendance à apprendre par cœur, sans même t’en rendre compte.

        Annonce directement à l'audience que tu n'es pas à l'aise avec la prise de parole en public,

        Pas sûr que ça serve à grand chose

        Pareil, ça sert même à rien. C’est une manière de refuser à tes auditeurs de porter leur propre jugement. C’est impoli*.

        De toute façon quelqu’un de mal à l’aise ça se remarque très vite, puisse que de toute façon tout le monde sait que ça ne vient pas comme ça (même si comme pour tout certains sont plus doués que d’autres), c’est tellement naturel qu’en général ton auditoire se fout que tu balises, et tous ceux qui sont (ou pensent) être mal à l’aise en s’exprimant en public ne te plaindront pas :)

        Et surtout, repose-toi 1000 fois la question: quel est le pire qui puisse arriver si je stresse à mort? Quand tu auras admis que la réponse est "pas grand chose", tu seras bien plus détendue.

        Le pire qui puisse arriver c’est que ton message ne passe pas, ou moins bien.

        [*] j’exagère un peu hein ;)

  • # Tout ira bien. :)

    Posté par . Évalué à 6.

    T'en fais pas ! Avec autant de passion dans ta personnalité et dans ton sujet, ton public sera au mieux conquis, au pire simplement intéressé.

    Tout va bien se passer, personne ne te jugera et il est certain que tu auras des tas d'éléments nouveaux ou pertinents à apporter à ton auditoire ! 

    Et si quelqu'un se comporte mal, je l'éliminerai subrepticement.

    Tu ressortiras de l'expérience le sourire aux lèvres et la tête remplie de bons souvenirs. Je ne me fais aucun souci, tu ne dois rien à personne si ce n'est de parler d'un sujet qui te passionne, ce qui semble être le cas !

    Tout ira bien.

    • [^] # Re: Tout ira bien. :)

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Merci :)

      Et si quelqu'un se comporte mal, je l'éliminerai subrepticement.

      C'est malin, je suis en train d'imaginer un ninja passer dans les rangs et étrangler discrètement tous ceux qui font la grimace… Je vais garder cette image en tête, ça me fera rire quand le stress commencera à monter :)

  • # Liberapay

    Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 14/11/16 à 09:02.

    Je n'y avais pas trop porté attention, mais effectivement, ça pourrait être intéressant pour les jeux libres par exemple. Chaque jeu même sans structure pourrait créer une communauté et recevoir des dons répartis comme ils le souhaitent. Par contre l'état risque de vous faire des ennuis non (taxe et autres) ?

    • [^] # Re: Liberapay

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      L'état ne fait pas d'ennui tant qu'on déclare ce qu'on gagne et qu'on paie quand il faut payer… C'est un des sujets qu'on aborderas vite fait, d'ailleurs. Au niveau juridique, c'est assez complexe et j'aimerais bien qu'on trouve un juriste qui valide notre décorticage des textes. La bonne pratique consiste à prendre contact avec son centre des impôts lorsqu'on commence à toucher des sommes correctes (quand ça commence à être intéressant de sortir les sous de liberapay pour les mettre sur son compte en banque) : mieux vaut payer les taxes avant d'avoir tout dépensé. Il y a malheureusement beaucoup de cas particuliers, c'est une vraie jungle. Cependant, chaque fois que je suis allée aux impôts, je suis tombée sur des gens compréhensifs : c'est l'une des administrations les plus efficaces de l'état ! Si on fait déjà affaire avec un comptable par ailleurs, ce dernier est aussi sensé savoir comment gérer tout ça au mieux.

      Il y a une bonne base de réflexion dans les documents qu'Ulule a réalisé ( http://fr.vox.ulule.com/financement-participatif-crowdfunding-traitement-f-2918/ ), sachant que chez Liberapay, il s'agit réellement de dons (pas de contrepartie) mais qu'en droit français, il faut quand même les déclarer.

      En tout cas, c'est vraiment bien adapté aux petits projets, comme les jeux libres en effet, d'autant que les individus peuvent être payés sans passer par une structure plus formelle de type association/entreprise. Liberapay rémunère les personnes avant tout ; on peut inscrire des personnes morales mais ce n'est clairement pas le cas d'école.

  • # On y survit

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    alors que je ne sors jamais de ma grotte auvergnate et que je bafouille en saluant ma boulangère

    J'ai aussi dû sortir d'une grotte auvergnate, faire des conférences, présider des assemblées générales associatives, serrer des mains en pagaille et aller chercher des financements via des adhésions, tout en étant plutôt introverti. La bonne nouvelle c'est qu'on y survit, la moins bonne est que l'expérience des uns ne profite pas forcément aux autres et qu'il faudra la vivre soi-même ; mais ça va bien se passer (et en plus il y aura plein des gens enrichissants et sympas en soutien).

    Bon ben ma conf est dans 6 jours… À bientôt à Toulouse.

  • # Fait la présentation devant des collègues...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Les rares présentations techniques que j'ai fait en public je les ai testées devant mes collègues avant.
    Cela permet de vérifier la vitesse et d'évaluer le temps que durera la présentation.
    En plus souvent les collègues apprécient la démarche, donc c'est tout bénéf.

    Et M…. ! :-)

  • # Préparation ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Et sinon, juste avant de monter sur scène, tu peux aller grignoter une bière au Delicatessen, juste à coté de l'N7, à gauche en sortant par la grande porte…

    C'est comme ça que procèdent Jz et BB quand ils passent au CdL, et leurs shows sont toujours bien calés…

    * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

  • # Première fois

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai eu l'occasion de voir l'intervention sur ./play.it - À vos jeux ! aux Journées du Logiciel Libre à Lyon, qui sera aussi présenté ici

    Cette conférence aux JDLL était aussi ma première, et j’ai été très agréablement surpris du confort et de l’assurance que peut apporter un auditoire intéressé par ce qu’on raconte. Et pourtant le trac était là !
    D’ailleurs il est de retour avec le Capitole qui approche…

    En tous cas si tu causes comme tu écris il n’y a aucun souci à se faire, ce sera vraiment sympa de venir t’écouter ;-)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.