Forum général.général boutique d'applications : mac / google / mozilla, mais pourquoi ?

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
-6
30
oct.
2013

Hello,

question sans intérêt d'un point de vue technique.

Pourquoi mettent t'ils tous tant d'effort à être le portail de ceci ou de cela ?

Croient ils vraiment pouvoir embrigader les gens dans ces systèmes ?
Est ce par pur appât du gain pour la vogue actuelle ?

D'un point de vue plus technique et pratique, en tant qu'éditeur d'application, pourquoi irais je m'enfermer dans ces process alors que je peux publier et hoster mon application par moi même via une url, bref un site web, et lui donner de la visibilité par mes medias spendings…
De plus je n'aurais à gérer aucun censeur privé (cf cas apple, mots clés sex / sécurité / mes c** sur la commode), et je pourrais pour autant bénéficier d'une app disponible 7j7 tout au long de l'année.
Et si un jour l'auto hébergement devenait banal, alors quel intérêt pour ces plateforme ?

Je conçois difficilement tous ces investissements dans ces portails, encore moins venant de mozilla.

Alors si quelqu'un venait à pouvoir éclairer ma lanterne, c'est cool.

a+

  • # Intégration

    Posté par  . Évalué à 3.

    Je dois dire que je comprends à peine la question. En gros, tu demandes la différence entre avoir un paquet Debian dans le repository, par rapport à héberger un .deb sur son site que "nimporte qui" peut installer? C'est trivial, le paquet permet d'intégrer le soft à une distribution. Le store de Google contient les softs intégrés à Android. Si tu veux installer quelque chose qui n'est pas dedans, tu te débrouilles pour aller télécharger un truc potentiellement vérolé quelque par sur Internet, à gérer les problèmes de dépendances à la main, pourb t'apercevoir que ça ne marche pas parce que tu n'as pas la bonne version de telle ou telle brique de base. Ça peut le faire pour les geeks, mais pas pour les gens normaux. Le store, c'est une garantie (informelle évidemment) que les applications qui y sont déposées sont à peu près conformes à ce qu'un utilisateur en attend, que ces versions sont officielles, et que s'il y a des gros problèmes, le soft sera probablement retiré. Par ailleurs, ça donne une énorme visibilité, puisque seuls quelques Windowsiens un peu débiles téléchargent des applications au pif après une recherche Google… Mon premier réflexe, c'est de faire un apt-cache search ; ou sous android d'aller sur le store de Google.

    • [^] # Re: Intégration

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Accessoirement :

      • tu peux héberger et vendre ton .apk chez toi ;
      • tu peux héberger et vendre ta webapp pour FFOS chez toi.

      En gros, y a que chez Apple (et Blackberry ? J'en sais rien) que tu peux pas mettre ton application chez toi.

      Le magasin d'applications, c'est bien pour le marketing, l'aspect un peu officiel (genre "t'es dans le Google Play, y a aucun risque que l'appli soit vérolée" Hahem, mais passons, c'est ce que se disent les gens), pour profiter du système de commentaire, de notes, de la plus grande visibilité, toussa.

      It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

      • [^] # Re: Intégration

        Posté par  . Évalué à 4.

        toussa quoi? je ne comprends toujours pas. Tu as deux systèmes :

        1) tu héberges l'application sur ton site à toi, tu fais une page web, un forum, les liens vers les sponsors, etc. L'utilisateur, quand il veut télécharger ton programme, il cherche sur Google ou on lui refile un lien, il tombe sur ton site, télécharge et installe ton truc tout seul comme un grand. Si ton appli est payante, tu te débrouilles pour trouver une solution à toi et gérer tes clients.

        2) tu mets ton appli dans un catalogue : tu contactes un gestionnaire de logithèque ou de distribution, tu lui demandes d'y inclure ton application, il lui fait passer des tests plus ou moins poussés, et ton appli y est intégrée. L'utilisateur cherchera dans la logithèque de la distribution, qui pourra lui proposer ton application, avec un système de notes, de commentaires, etc. Si l'appli est payante, c'est lui qui gère la transaction financière, et il partage l'argent avec toi.

        Bon, après ça, tu as des subtilités, mais on s'en fout. Il y a des avantages et des inconvénients aux deux stratégies, et tu choisis celle que tu veux (sauf quand le distributeur décide de bloquer complètement les applications tierces pour controler l'ensemble de l'écosystème). Et donc? Quelle est ta question exactement? Pourquoi les distributeurs fournissent-t-ils une logithèque? Peut-être parce que c'est le meilleur système pour maintenir l'intégrité de l'OS, et qu'en plus, l'utilisateur est gagnant puisqu'on lui fournit des outils pour trouver l'application la plus adaptée à sa recherche, non?

        • [^] # Re: Intégration

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Ha non mais mon commentaire n'était pas pour toi.

          Au contraire, c'était pour l'appuyer en disant qu'il râlait beaucoup mais qu'à part Apple et peut-être BlackBerry (je ne connais pas leur politique), il pouvait mettre son appli sur son site s'il le voulait. Et donc qu'il faisait du foin pour rien en fait.

          Je lui expliquais aussi pourquoi le choix d'un magasin d'applications peut être tout à fait pertinent pour certains points.

          It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

          • [^] # Re: Intégration

            Posté par  . Évalué à 1.

            OK.

            Hello,

            Merci, -6, mais des réponses c'est cool :D

            En fait je me rends compte surtout d'un certaine déphasage.
            Vous me parlez de package, d'applications en mode client lourd, aurais je envie de dire, alors que j'avais en tête les applications en mode client légèr.

            Je fait une distinction entre le package manager de ma distro et le google store.
            Le package manager de ma distro est une fonctionnalité essentielle qui gère les composants de mon système.
            Celui-ci a était étendu pour pouvoir y héberger des applications.
            Il n'y à qu'à voir le devenir de la bien nommée logithèque d'ubuntu, qui auparavant était synaptic et précédemment encore la ligne de commande (schématiquement).
            Je ne pourrais imaginer ce package manager s’arrêter de gérer les librairies du système, mais je peux totalement concevoir que celui ci s'arrête de fournir des applications (lourde).
            Evidemment je me réjouis effectivement tout autant que toi/vous/tous de la pérennité et de la sécurité apportées par cette approche dans le cadre qui nous est proposé (gnu/linux, bsd, unix).

            C'était bien des google store auquel je faisais allusion.
            Il distribue des applications qui s’exécutent toutes dans des VM, s'appuie toutes à 80% sur des services en ligne, et lorsque ce n'est pas le cas s'appuie sur des stockage locaux avec des schémas de données relativement simple.
            On à bien là à faire a des applications légères.

            Ce que je mets en parallèle à ce store c'est l'application, et non le site web, accessible par une url et non un store.
            En effet il possible désormais d'éditer une application, à la manière d'un site web, et de voir celle ci être auto hébergée au sein du navigateur même lorsque l'utilisateur est hors ligne (ou plutôt particulièrement lorsqu'il est hors ligne).

            Et c'est bien dans cet angle de vue que je remet en cause ces stores.

            Alors oui effectivement, effet visibilité, infrastructure prête à l'emploi et gratuité sont des éléments absolument nécessaire pour qu'un développement homebrew puisse émerger dans ces stores.
            Mais je dois dire qu'encore une fois je ne me pose pas dans cette position………..
            Mais plutôt dans la position d'un éditeur de site internet qui doit intégrer ces nouveaux usage à son environnement.
            Et qui voit dans ces stores la prise de contrôle d'un espace auparavant relativement sauvage.
            Et lorsque je regarde les solutions totalement hétérogènes prônées par chacun de ces stores et de la charge induite, je vis cela comme une véritable dictature.
            Je ne peux évidemment pas en manquer de nommer mozilla et ces efforts pour revenir à des situations raisonnable avec ffos. Les standards mis en application.

            Bref, j'aurais dû être plus clair dans mon message, pour la peine je vous signe une belle tartine avec ce post :D

            • [^] # Re: Intégration

              Posté par  . Évalué à 4.

              tu le dis toi meme

              Et qui voit dans ces stores la prise de contrôle d'un espace auparavant relativement sauvage .

              avant il fallait chercher sur un moteur de recherche, verifier qu'on tomber pas chez softonic ou un site proposant une version verolée.

              chaque revendeur avait son site, son approche "marketing" ses petites lignes et ses *
              genre appli gratuite, mais en fait non, limitée dans le temps, freeware, shareware, freemium.

              si tu te sens de gerer un site web, une boutique en ligne pour gerer tes clients,
              ben c'est tres bien.

              mais beaucoup de developpeur ne sont pas admin systeme, webdesigner, marketeux
              il confie donc cette tache à d'autres, qui le font tres bien pour eux,
              et ces "autres", c'est les xxxStore (remplace xxx par ce que tu veux)

              une analogie classique, celle de la voiture,
              beaucoup de gens vont dans un garage pour faire les revisions,
              pourtant on peut tres bien le faire soi meme, c'est pas forcement plus cher,
              mais faut :
              1°) quelques competences de bases,
              2°) du temps
              3°) les bons outils

              et si tu n'as pas envie de t'embeter, ben tu vas chez le garagiste

              • [^] # Re: Intégration

                Posté par  . Évalué à 1.

                Le seul point ou vraiment je ne peux que m'incliner c'est la visibilité apportée par ces stores.

                A l'hébergement je dirais qu'on peut faire quelque chose à base de torrent, de client léger et de communauté.
                Pour le design… bah c'est et restera un handicap quelle que soit la plate forme de dév.

                Après effectivement, il y a ce qui existe, et le reste, du domaine du possible, mais restant à concrétiser….

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.