Le Sénat espagnol contre les brevets logiciels

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
10
fév.
2005
Justice
À Madrid, le Sénat espagnol a voté aujourd'hui à l'unanimité une motion exigeant à son gouvernement de se prononcer contre les brevets logiciels dans l'UE, confirmant ainsi la position de l'Espagne contre la proposition du Conseil de la Compétitivité de la UE du 18 Mai 2004.

Les sénateurs exigent que la future directive européenne "exprime de manière claire et sans équivoque" la non brevetabilité des logiciels. Ils demandent au gouvernement de chercher avec d'autres pays de l'UE une "nouvelle majorité contraire à la proposition" du Conseil.

Après l'Allemagne, la Pologne, la Hongrie, les Pays Bas et la Lettonie, le Sénat espagnol est le sixième parlement d'un pays européen à se prononcer contre les brevets logiciels.

Aller plus loin

  • # De bonnes raisons

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Souvenez-vous, l'Estramadure a adopté en masse Linex, une distribution faite à partir de Debian. Cette région de l'Espagne a été suivie dans sa démarche par l'Andalousie. Le gouvernement Basque a aussi investi pour avoir ses logiciels en euskara. Barcelone préfère le catalan...
    Après avoir tant investi, ces régions sont tout naturellement des défenseurs des logiciels libres et ont beaucoup communiqué vers les autres gouvernements.
    Cela explique le vote de la motion. Quant à l'unanimité, elle me laisse coi !
    • [^] # Re: De bonnes raisons

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Et en France, les régions se retrouve en 4eme de couverture des revues informatiques pour faire de la pub pour Microsoft.

      On sait qui va voter quoi.
    • [^] # Re: De bonnes raisons

      Posté par . Évalué à 4.

      Le gouvernement Basque a aussi investi pour avoir ses logiciels en euskara. Barcelone préfère le catalan...

      Pas pour la catalogne, non.
      Le gouvernement catalan précédent (ie sous la tutelle de J. Pujol) a même financé sur les deniers du contribuable la compagnie Microsoft, pourqu'elle daigne fournir une traduction de windows et d'office...

      Lors du changement de majorité et de l'accord tripartite l'an apssé a été signé un accord (l'accord du tinell= pour que la catalogne s'oriente enfin vers le libre.
      • [^] # Re: De bonnes raisons

        Posté par . Évalué à 3.

        Non à quoi ? au fait que la capital catalane préfère le catalan :-)

        Maragall est à la tête de la generalitat depuis plus d'un an.
        Ils ont pris des résolutions pour l' utilisation des logiciels libres dans l' administration publique (personnellement jusqu' à maintenant je n'ai vu que des XP derrière les guichets) et la création de centre civique dans lesquels les gens peuvent accéder a internet gratuitement a partir d'ordinateur équipés de GNU/Linux.

        Tu réduis l'utilisation de logiciels libres à des actions politiques, ( je sais on parle du vote du senat espagnol).
        Les catalans sont très actifs en matières de traduction.
        Regardes le nombre d'article publies en catalan sur la wikipedia (pour 10 Millions de personnes qui parlent catalan dans le monde) et sans oublies l'organisation très active softcatala dont le rôle est de promouvoir l'utilisation des logiciels libres en catalan.
        Je ne compte même plus le nombre de cd comportant des LL en catalan que tu reçoit avec l'achat de journaux(la vanguardia, periodico...).

        De même les catalans sont très actifs au niveau de l'information sur les différents LL et en particuliers tous ce qui des licences.
        Pareil , dans ce domaine je ne compte même plus le nombre de journée organiser par les différentes associations et universités de la région (d'ailleurs il y en a une aujourd'hui organiser par la UOC université ouverte de catalogne).
        L'UOC propose aussi une série de master sur les LL.

        Concernant WIndows XP en catalan , ce n'est pas une vraie version de XP en catalan mais une mise a jour qui traduit la majorité de l'interface de XP ( je l'ai teste et en comparaison ma sarge en catalan est mieux traduit )
        en plus elle est sortie en mai 2003 c'est a dire a la fin du règne de 21 ans de Pujol.

        Comme dans tous les pays si les gens attendent que les politiques se bougent pour changer les choses, il ne se passera pas grand chose.
        De plus même si gouvernement basque a mis de l'argent pour promouvoir les LL, il y a quelques mois ils ont quand même offert un CD de chant basque protégés a Ricard Stallman.
        • [^] # Re: De bonnes raisons

          Posté par . Évalué à 2.

          Je ne réduits rien à rien. :-)

          Je sais que la communauté catalane est assez participative dans tous les projets... (Si tu jète un oeil au fichier PO de jpilot, tu y trouveras mon nom... ).

          Je dis juste que la généralitat a toujours eu un mode de fonctionnement particulier sur le sujet.
          J'ai bien aimé la mandature de Pujol, mais ces dernières années n'ont pas été terribles. Si la traduction de winXP est bien sortie en 2003, c'est aussi BIEN sur les deniers publics qu'elle a été financée; ce qui est soit-dit en passant une sacrée hérésie....
          J'eusse préféré une migration massive dans le libre pour un tel prix...

          Exemple plus récent (regarde le thread sur softcatala.org à ce sujet) : la Télé catalane (tv3).
          Elle est de statut public. Se doit de respecter la langue catalane.
          Eh bien pour faire fonctionner son systeme de video sur le net (diffusion des programmes), elle utilise un systeme propriétaire basé sur la technologie microsoft. Interopérabilité nulle(ça ne marche que sous IE), plugin mal fichu, et on demande à l 'install de supprimer les sécurités les plus élémentaires...
          Ajoute que le gruik-code qu'il y a derrière est totalement commenté en espagnol,.. et tu as une belle opération de communication totalement ratée. (Je mets en parallèle ce qu'à fait la BBC sur le même sujet.. et j'ai un peu les glandes! :-) )

          Tout ceci en violation flagrante de l'accord du Tinell (dont je parlais plus aux) qui IMPOSE à l'administration catalane, l'usage de la langue MAIS aussi des technologies ouvertes et des formats libres, interopérables et perennes...

          C'est là où je voulais en venir.

          Visca catalunya. 8-)
    • [^] # Re: De bonnes raisons

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Quant à l'unanimité, elle me laisse coi !

      Oui, c'est assez impressionant. Question à ceux qui suivent la politque espagnol d'un peu plus près que moi : ça arrive souvent, des votes à l'unanimité, au sénat ?
      • [^] # Re: De bonnes raisons

        Posté par . Évalué à 10.

        Ca arrive assez souvent en fait.
        Il faut comprendre que la chambre des députés (camara) est essentiellement divisée en 2: PSOE (Parti Socialiste Ouvrier Espagnol, gauche) et le PP (Parti Populaire, droite).
        Les communistes, verts, catalans, basques, galiciens, etc sont peu ou pas représentés (mais ils ont un poids dans les chambres régionales, HS).
        Lors de son investiture, Zapatero a affirmé vouloir gouverner à l'inverse d'Aznar, et notement d'ouvrir des débats et négociations sur une grande partie des sujets politiques (sachant que c'est lui qui décide quand même).
        Au début, je trouvais la conivence entre le PSOE et le PP malsaine (surtout au vu des mensonges du PP après le 11M) mais finalement ça marche pas mal; de plus en plus de monde s'interresse aux débats politique en Espagne et on a _vraiment_ l'impression d'être dans une démocratie là bas.
        Ainsi les positions de l'Espagne au niveau international sont issues de véritables concertations et négociations. Lorsqu'une entente a été trouvée entre les différents partis politiques, il est logique que la chambre vote à l'unanimité.
        • [^] # Re: De bonnes raisons

          Posté par . Évalué à 2.

          la connivence entre le PSOE et le PP

          Quelle connivence ?
          Tu veux parler du fait qu'ils sont d'accord sur la constitution européenne.
          Je peux te dire qu'ici (Barcelone) les gens trouvent louche que le PP dise oui a la constitution européenne ("Si el PP dice si, tiene que ser malo" si le pp dis oui ca doit etre mal)

          Je n'ai jamais vu un partie d'opposition (le PP) avoir autant la parole, tous les jours ce sont des insultes. La politique du PP a toujours été de diviser pour mieux régner et ce a tous les niveaux (espagnol, européens et mondiaux).
          D'ailleurs je trouve que la France a été particulièrement gentil avec eux (notre premier ministre est venu les voir quelques mois avant les attentats en disant mes chers amis du partie populaire.'Asznar et ces taches de pétroles ont quand même provoque une pollution sur les cotes française! ) et surtout que les gens en France ont été mal informes ( a voir l'excellent article sur acrimed http://www.acrimed.org/article1526.html(...)).

          Personnellement je ne pense pas que cela va changer quoi que ce soit au relation entre le PP et le PSOE, puisque la politique du PP c'est de critiquer et diviser.

          Mais c'est vraie qu'aujourd'hui tous le monde se réjouit sur l'unanimité du vote.

          Par contre au niveau du modèle de la démocratie espagnole on repassera.
          Je crois que le mots débats est vraiment mal approprie, "cirque" va mieux.
          Si a cela tu ajoute la place importante de l'église, elle a son mot a dire sur tout et n'importe quoi.

          C'est vrai que pendant toutes la période de l'invasion de l'Irak , les espagnoles ont été exemplaires, grande leçon de démocratie pour moi en tout cas.
          • [^] # Re: De bonnes raisons

            Posté par . Évalué à 1.

            Réponse en plusieurs points, mais on est d'accord sur le fond.

            Quand je parlais de connivence, je parlais plutôt de la situation de l'après 11M (j'habitais à Madrid à l'époque), j'ai trouvé que le socialistes avait été vraiment sympa de ne pas mettre le PP "dans sa merde" (enquete post-11M, destruction de disques durs et d'enregistrements de réunions de crise 12/13 mars 2004).

            En ce qui concerne le gvt français, je te rappelle que Aznar est un "modèle" pour Raffarin (cf. google, on doit retrouver l'interview). Il serait d'ailleurs bon de rappeller que Aznar n'est pas en vacances, il fait parti d'un club plutôt fermé de "reflexion" sur l'économie dont un des autres membre est G Walker Bush. (pareil google, j'ai la flemme)

            En ce qui concerne la séparation de l'Eglise et de l'Etat ou de la parité homme/femme, tu as vu que Zapatero ne demande pas la permission au PP (ça fesait parti de son programme de campagne).

            Par rapport à la France, si, je suis désolé, il y a un monde qui se creuse entre la France qui se désinterresse de plus en plus de la politique, essentiellement les jeunes, et l'Espagne où une des clés même du succès du PSOE a été la mobilisation des jeunes (pour diverses raisons mais en vrac: peu de logements étudiant/loyers chers, libéralisation des études secondaires..).
            • [^] # Re: De bonnes raisons

              Posté par . Évalué à 2.

              Oui, enfin on voit que tu n'y habites plus en Espagne depuis quelque temps et que tu n'as pas suivi la suite du 11-M pour dire que le PSOE "avait été vraiment sympa de ne pas mettre le PP "dans sa merde".

              Le PP ne cesse de placer des bâtons dans les roues du PSOE. Il ne négocie rien, contredit tout et c'est à peine si le pacte anti-terroriste (le plus solide en théorie) n'est pas rompu. Par exemple, J. Bono (ministre de la défense) s'est fait agresser lors d'une manifestation anti-terroriste par des militants du PP qui sont passés au poste de police. Le PSOE a bien fait en sorte de souligner que c'était des militants du PP et de son côté le PP a bien rappelé que les militants du PSOE avaient commis des actes de vandalisme la veille des élections générales. Ca a encore lancé une polémique dont les politiques espagnols sont spécialistes.
              Ne parlons pas de la campagne du référendum concernant la constitution européenne, si officiellement ils sont d'accord, les uns et les autres en profitent pour se balancer tout ce qu'ils peuvent de critiques (stériles à mon avis). Ce ne sont que deux exemples récents, je pourrais te citer les propos des uns et des autres concernant le plan Ibaretxe, ceux touchant au projet de réforme des statuts des provinces autonomes et bien d'autres anecdotes qui sont le quotidien de la vie politique de l'Espagne et ceci dés le 14-M.
              Depuis leur perte du pouvoir (très mal digérée), c'est le jeu du seul contre tous que pratique le PP. Tous les autres partis dénoncent cette attitude. Il n'y a qu'a revoir ou relire les conclusions de ces derniers à la fin de la journée de comparution de JL Zapatero lors de la commission du 11-M. Je ne crois pas qu'il y est eu une seul seconde de connivence entre le PP et le PSOE et que ça soit un jour le cas hors du thème du terrorisme (et encore). Si les socialistes espagnoles ne mettent pas le PP plus dans la merde, c'est qu'ils l'ont fait tout seul les 11-12-13 mars 2004 et je crois que c'est Zapatero qui retient ses troupes de le faire pour ne pas aller sur le terrain fort du PP, la polémique.

              Le fait que Raffarin est dit que Aznar était un modèle pour lui, c'était du point de vue de la politique économique. On ne peut pas dire qu'en diplomatie il en va de même. Il est connu que Chirac et Aznar ne se supportaient pas, surtout suite à la guerre en Irak.

              Pour ce qui est de la mobilisation des électeurs en Espagne, elle est principalement due à la réaction du peuple espagnol face aux tentative de manipulation suite au 11-M, sinon tout le monde sait que le PP passait encore.
  • # manif FFII car la directive n'est toujours pas abandonnée ou recommencée

    Posté par . Évalué à 9.

    manif le 17 fév car la directive sera à nouveau au conseil des ministres, telle quelle
    http://mm.ffii.org/Demo050217En(...)
    http://yro.slashdot.org/article.pl?sid=05/02/09/1454241&tid=155(...)

    Et le gouvernement français ne s'y opposera pas, comme d'habitude.
  • # Et les défenseurs de la Liberté ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Bravo et merci à tous les pays qui prennent une position claire sur la non-brevabilité des logiciels et la liberté de développer.
    Quant au Pays des Droits de l'Homme et du Citoyen, champion des Libertés, ses politiques doivent être occupés ailleurs ( à la chasse aux pirates de la 'bonne' musique française, surement ).
    Mais, bon, ils savent quand même donner des leçons aux autres: "Faites ce que je dis, pas ce que je fais".

    Pardonnez-moi, mais je suis un peu ( beaucoup ) déçu que les dirigeants français ne disent ni ne fassent rien ( et merci à M. Rocard, qui a pris une position nette, je vais finir par l'apprécier, il se bonifie en vieillissant, comme le bon vin ).
    • [^] # Re: Et les défenseurs de la Liberté ?

      Posté par . Évalué à 10.

      >merci à M. Rocard, qui a pris une position nette, je vais finir par
      >l'apprécier, il se bonifie en vieillissant, comme le bon vin

      Il me semble que étant essentiellement (seulement ?) politiquement actif au niveau européen qui est très peu médiatisé (c'est le moins qu'on puisse dire), il peut se permettre de faire de la vraie politique, sans langue de bois ni tentative de ménagement des x courants de pensées/luttes intestinales/ego personels présents dans tout parti. Cela ressemble plus a une action politique de personne que de parti politique... ce qui n'a pas l'air plus mal.
    • [^] # Re: Et les défenseurs de la Liberté ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Ben faudrait savoir, les dirigeants français ne font rien puis merci à M.Rocard (qui a dû changer de nationalité???).
      Certains dirigeants ont pris des positions très claires, notamment les verts, certains socialistes et sans doute d'autres au centre ou à droite.
      Il me semble qu'à chaque élection, nous avons l'occasion de choisir ces dirigeants et de voter pour celui qui représentera le mieux nos idées. As-tu contacté ton eurodéputé ou ton député tout court pour l'informer du sujet et de tes préoccupations quant à ce vote?
      Je suppose que si les députés français voyaient de manière plus tangible la pression de l'opinion publique monter sur le sujet, ils prendraient vite une position similaire, par visée électoraliste ou par conviction de même que la pression des parlements et gouvernements des pays ayant déjà voté contre permettra sans doute que les choses aillent dans le bon sens...
      • [^] # Re: Et les défenseurs de la Liberté ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Dirigeant: qui dirige. Ce n'est pas en France, le cas pour l'opposition que je sache ni pour les députés ( qui légifèrent ). Donc, je parlais des gens qui ont le pouvoir de diriger: le gouvernement, les présidents de région....

        Oui, comme je l'ai dit dans un autre fil de discussion, j'ai contacté le parti politique dont je me sens le plus proche et ai envoyé un dossier ( impression des dossiers de la ffii ) à M. Debré, président de l'Assemblée Nationale. Je présume que vous avez fait de même ?
  • # petite coquille

    Posté par . Évalué à 4.

    exigeant à => exigeant de
  • # La commission trouvera encore le moyen de passer outre

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est ahurissant, cela devient vraiment ubuesque toute cette histoire !!

    Certaines personnes poussées probablement par les lobbies des grosses sociétés informatiques américaines ont décidé de la brevetabilité des logiciel, ils veulent faire passer la directive coûte en ayant recours aux maneouvres les plus anti-démocratiques, pour rester poli.

    Et peut importe le vote démocratique du parlement, peu importe l'opposition quasi-générale des développeurs qu'ils soient d'ailleurs open-source au pas, peu importe l'opposition des PME !!

    C'est quand même un monde, je n'ai jamais vu cela, même ici au Maroc, ou la démocratie a encore un long chemin à parcourir !

    Bon tout compte fait, nous allors retirer notre candidature à l'UE, on la trouve trop peu démocratique à notre goût ;)

    Comment ? faut d'abord accepter la Turquie, et c'est loin d'être gagné !!

    Ouf je respire !!!
  • # Et un de plus

    Posté par . Évalué à 4.

    Plaisant de découvrir qu'à mesure que les gouvernements se penchent véritablement sur l'étude des Brevets Logiciels et du logiciel libre ils découvrent la richesse du libre et de l'apauvrissement que les brevets vont apporter.

    Je ne me cacherai pas en affirmant que la première fois que j'avais lû et entendu parlé en lisant un article vantant les Brevets Logiciels j'avais trouvé l'idée bonne mais en aprofondissant le sujet j'avais vite changé mon jugement contre l'idée des brevets car les conséquences seraient incontestablement très négative dans notre société moderne, l'impression qu'ont les gouvernements face aux brevets doient suivre le même parcour que j'ai connu.

    "Vive la liberté de créer et d'écrire"
    • [^] # Re: Et un de plus

      Posté par . Évalué à 3.

      s/gouvernements/parlements/g

      malheureusement ...
      • [^] # Re: Et un de plus

        Posté par . Évalué à 2.

        enfin non, pas malheureusement. Le mot est mal choisi. Ca serait bien si les gouvernements aboutissaient aux meme conclusions, mais c'est déjà bien que les parlements s'expriment dans ce sens.
  • # Je n'ai qu'une seule chose à dire :

    Posté par . Évalué à 9.

    Si jamais notre pays commet l'irréparable, je saurai où aller m'expatrier :-)
    • [^] # Re: Je n'ai qu'une seule chose à dire :

      Posté par . Évalué à 6.

      Ah bon? En Espagne, en Pologne, au Danemark? :-) Bientôt, on sera plus très nombreux à soutenir le projet... Shame on us... Quelle position avangardiste, courageuse et visionnaire de notre cher pays des droits de l'Homme...
      • [^] # Re: Je n'ai qu'une seule chose à dire :

        Posté par . Évalué à 1.

        notre cher pays des droits de l'Homme...

        Depuis 95 on est en chiraquie, hein:
        Droits, de l'Homme, indépendance de la Justice, équité des citoyens,
        intégration intelligente, etc...
        • [^] # Re: Je n'ai qu'une seule chose à dire :

          Posté par . Évalué à 10.

          Il faut se rendre à la raison : on est dans un pays PRAGMATIQUE. Faut regarder la télé, hein.

          La France a toujours été un pays pragmatique. La révolution, c'était très pragmatique. Les droits de l'homme, ouhlala, quel pragmatisme. La sécurité sociale, itou. Ahlala, la France est bien devenue ce qu'elle fut (bah oui, parce que ce qu'elle est maintenant...) parce qu'on a eu au pouvoir des gens pragmatiques! La course à l'espace et marcher sur la Lune, c'était aussi très pragmatique, c'est grâce à ça que les amerloques décident aujourd'hui tout seuls quel pays ils vont envahir avec ou sans l'aval de l'ONU...

          J'en ai marre de ce pays sans ambitions. On aurait pu devenir leaders d'une nouvelle Europe, mettre tout un tas de fric sur le logiciel libre, concurrencer le modèle des droits d'auteurs et des brevets américains. Au lieu de ça, on s'aligne médiocrement sur une ligne floue, on rejette toutes les décisions sur les tribunaux, on se cache derrière cette théorie fumeuse qui dit que l'économie a un pouvoir d'auto-organisation. Les autres pays européens n'ont pas les reins assez solides pour devenir de tels leaders idéologiques (ou n'en ont pas l'intention du fait d'une culture du compromis mou).

          Vive l'Espagne si elle décide de prendre cette place vacante. Et tant pis pour les autres, fallait se réveiller avant. Le seul espoir qu'il reste, c'est qu'on va peut-être pouvoir suivre le mouvement, de manière pragmatique, quand on verra que la croissance est plus forte et le chomage plus faible en Espagne. Être pragmatiques, quoi...
        • [^] # Et oui ! Chirac Super-menteur , c'était pas que de la télé !!!

          Posté par . Évalué à -1.

          Et oui ! Chirac Super-menteur , c'était pas que de la télé !!!
          Quand à la constitution européenne ....

          Bon , mais ça sert à rien de se lamenter sur le net ... rien ne vaut des actions bien concrêtes éxécutées en chair et en OS .
          • [^] # Re: Et oui ! Chirac Super-menteur , c'était pas que de la télé !!!

            Posté par . Évalué à 2.

            rien ne vaut des actions bien concrêtes éxécutées en chair et en OS

            Des manifs? Waouh, quel moyen civilisé et moderne d'exprimer une opposition constructive, d'entamer un dialogue fécond! Quelle subtilité!

            Sans blagues, les manifs sont malheureusement nécessaires quand nos dirigeants essayent de faire passer des mesures impopulaires de manière antidémocratique. Mais ça n'est en rien une solution. C'est barbare et stérile. Je ne vois pas en quoi aller se geler les bijoux de famille dans les rues de Bruxelles va avoir un autre impact que d'améliorer le compte d'exploitation de Thalys, et par là donnant raison aux privatiseurs libéraux qui donnent de la voix dans tous les parlements du monde pour affirmer qu'une boîte privée est quand même plus rentable qu'une entreprise publique, ce en quoi ils n'ont pas forcément tort.

            Je rêve d'un monde où on puisse exprimer des opinions sans gueuler, où l'on puisse mener une réflexion subtile dans un monde un chouilla plus complexe que le manichéisme syndical habituel consistant à suspendre les patrons à des crochets de bouchers par leur intestin grêle. Où l'on puisse répondre autre chose que "Oui" ou "Non" à un référendum, parce que ni l'une des réponses n'est réellement satisfaisantes. Oui je sais, j'en demande beaucoup...
        • [^] # Re: Je n'ai qu'une seule chose à dire :

          Posté par . Évalué à -1.

          C'est vrai que la chiraquie c'est pas le pied, mais remarque en mitéranie (paix à son âme), certains se suicidaient de deux balles dans la tête
  • # quelques précisions

    Posté par . Évalué à 5.

    Les sénateurs espagnols sont élus en majorité au scrutin universel direct et pour seulement 4 ans contre 9 en France.

    Il est évident que les sénateurs espagnols se sentent plus "responsables" vis à vis de leurs électeurs qu"en France ou la durée du mandat et le scrutin indirect les éloignent des préoccupations des français. Quant à leur age canonique pour certains...
    • [^] # Re: quelques précisions

      Posté par . Évalué à 3.

      En France le Sénat joue un rôle régulateur, d'où l'ancienneté de ses membres et la durée de leur mandat. C'est toujours l'Assemblée, dont les députés ont un mandat plus court et sont élus directement, qui a le dernier mot, le Sénat a un peu le rôle du "conseil des sages". Après, ce que ça vaut...
      • [^] # sur-représentation des campagnes, inégalité des citoyens

        Posté par . Évalué à 2.

        Un des problèmes majeurs du Sénat est qu'il y a beaucoup plus de grands électeurs par citoyen rural que par citoyen urbain (les système tient peu compte de la densité de population). Ce qui explique que le Sénat est toujours à droite depuis toujours (et le caressage du cul des vaches au salon de l'agriculture).
    • [^] # Re: quelques précisions

      Posté par . Évalué à 5.

      Je ne suis pas sûr qu'il soit « évident » que ça les rende plus responsables ; être élu pour quatre ans signifie qu'on se soucie de avenir personnel beaucoup plus tôt. Quand on est élu pour 9 ans, on a peut-être plus le temps de réfléchir.

      La dernière fois que le Sénat français a pris officiellement position sur les brevets logiciels (ça commence à dater, c'était en novembre 2002), celui-ci s'était prononcé pour un « encadrement strict des conditions de la brevetabilité », tout en mettant en garde contre les problèmes d’interprétation de définitions telles que « contribution technique », et en refusant d'adopter béatement la jurisprudence de l'OEB :

      http://www.ffii.fr/position_senat_directive_europeenne_article71.ht(...)
    • [^] # Re: quelques précisions

      Posté par . Évalué à 1.

      de avenir => de son avenir
  • # frileuse la france frileuse

    Posté par . Évalué à 4.

    pour un projet social européen, j'ai dû fin 2003 me rendre dans les asturies.

    Quand j'ai avoué être utilisateur de Linux, cela n'a choqué personne et au contraire mes interlocuteurs faisaient preuve de curiosité.

    En effet, la décentralisation est réelle en Espagne et donc on gère comme on veut son budget au plus près du citoyen.

    En France, nous voyons la mairie de Paris ne pas vouloir quitter MS Office ... la raison... la peur des utilisateurs et de leurs réactions

    Nous sommes un pays conservateur (la droite n'a d'ailleurs pas ce monopole) ... nos politiques ne sont que notre propre reflet
    • [^] # Re: frileuse la france frileuse

      Posté par . Évalué à -1.

      Nous sommes un pays conservateur (la droite n'a d'ailleurs pas ce monopole)

      Troll : au hasard, qu'est-ce qui est plus conservateur que la droite? Vous avez dit les syndicats? Ca n'engage que vous, hein... Moi je n'ai rien dit...
      • [^] # Re: frileuse la france frileuse

        Posté par . Évalué à 8.

        j'ai un excellent souvenir d'une présentation d'Open Office il y a deux ans devant des profs de lycées techniques.

        Ils se sont braqués avec cet argument "les entreprises utilisent MS Office donc on change pas ..."

        La vérité ... c'est qu'il fallait se reformer... c'est ça que j'appelle le conservatisme français.

        Ca peut toucher les syndicats, les commerçants, les professions libérales, les écoliers, ma grand mère ... en clair tout le monde.

        Ah oui l'animateur de la présentation était ingénieur pédagogique et il m'a fait connaître les logiciels libres donc il a pas perdu sa journée.
        • [^] # Re: frileuse la france frileuse

          Posté par . Évalué à 2.

          Microsoft a du avoir des garanties en béton armé (moyennant billets) sur le passage en deuxième lecture:

          http://www.prnewswire.com/cgi-bin/stories.pl?ACCT=109&STORY=/ww(...)

          La campagne sur la propriété intellectuelle informatique est lancée. Apparemment le simple fait de prétendre "protéger" les utilisateurs contre des infractions à la loi sur la propriété intellectuelle des logiciels serait l'unique but de tout ce merdier.
          Rendez-vous compte, même pas la peine d'attaquer un ou deux boucs émissaires, juste faire peur comme tf1 en 2002 (ou en 2007 pareil).
          A votre avis IDC est-il payé par Microsoft ?

          Ce qui laisse le gout le plus amer, c'est pas tellement que le lobby Micromou gagne, mais c'est que ces arguments pour enfants de 4 ans fonctionnent ..

          J'ai l'intuition qu'il était vraiment moins une avant que l'image de microdur soit rejetée dans l'entreprise en général au profis de solutions estampillées linux et libre.

          dommage
          • [^] # Re: frileuse la france frileuse

            Posté par . Évalué à 4.

            Il n'est pas "moins une" avant que les entreprises ne rejettent MS.

            Tout le monde en a marre de MS. Le grand public n'aime pas MS (sondage non publié fait après du grand-public dont j'ai eu vent), les entreprises européennes non-plus (licence chère), les entreprises high-tech non-plus (ça bugge ; "pour un truc stable et de qualité, prendre Linux", disent-ils).

            Mais qui décide ?
            MS sait bien convaincre les PDG de la "qualité" de leurs solutions ; c'est du marketing / lobbying.
            Pour qu'un DSI passe à Linux, il faut qu'il ait des arguemnts en béton, parce que sinon, il saute... En plus, en cas de problème, la réponse "c'est à cause de Microsoft" passera TOUJOURS.
            Microsoft, c'est comme le temps qu'il fait : si il fait beau, tant mieux ; si il pleut, tant pis, on n'y peut rien.

            C'est clair : tout le monde en a marre.

            Les fabricants de PC n'aiment pas Microsoft, contrairement à ce qu'on peut penser : si un fabricant veut innover (création d'une nouvelle norme, par ex), il doit implémenter son innovation dans l'OS, et comme tout le monde a le même OS, tout le monde réplique l'innovation.
            Donc l'innovation dans les PC est inexistante. Donc les HP, Dell & cie sont ratrapés par les asiatiques.

            Pour résumer ce coup de gueule : tout le monde en a marre de Microsoft, mais... on n'a pas le choix.

            Si "on" résiste 5 ans encore, des pro-linux arriveront à des postes de responsabilités, et là, ça commencera à bouger sacrément.

            Courage...
            • [^] # Re: frileuse la france frileuse

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Il y a des pro-Linux qui sont déjà arrivés à des postes de responsabilité au ministère des finances, à la gendarmerie, au ministère de l'intérieur, etc...
            • [^] # Re: frileuse la france frileuse

              Posté par . Évalué à 1.

              Je dirais même que les utilisateurs trouvent qu'il est normal qu'un programme informatique plante. En effet, ils ont été habitué dès le départ à des programmes bogués avec notre cette chère entreprise.

              Lorsqu'enfin, ils trouvent des programmes qui plantent beaucoup moins souvent, ils s'en rappellent et les encensent.

              Bref, ils est insupportable que la référence soit Microsoft, mais c'est malheureusement le cas pour le moment. Il faut encore attendre un peu que les logiciels (systèmes) libres aient pris plus de poids et aient une inertie suffisante.

              On tient le bon bout!
        • [^] # Re: frileuse la france frileuse

          Posté par . Évalué à 1.

          j'ai un excellent souvenir d'une présentation d'Open Office il y a deux ans devant des profs de lycées techniques.

          Ils se sont braqués avec cet argument "les entreprises utilisent MS Office donc on change pas ..."


          Ils n'ont pas tout à fait tort mais cela dépend de la nature du diplome sur lequel ils interviennent.
          Il faut distinguer le cas des formations professionnelles (BEP bac Pro, BTS...) des formations initiales (Bac, DEUG...). Dans le premier cas l'enseignement doit mettre en oeuvre les outils les plus proche possible de ceux utilisés dans le secteur d'activité concerné, dans ce cas de figure on peut admettre notement dans le tertiaire que les étudiants sont formés avec les outils le plus largement employé...
          Par contre cette obligation n'existe pas pour les formations initiales, donc on utilise open office autant que possible. Personnellement, j'ai en charge l'administration réseau du secteur industrielle d'un lycée technique, je met open office partout (on ne possède que très peu de licence MS). Les réticences viennent d'une part des profs qui ont été déçu par les premières versions d'OOo et qui continuent d'utiliser MSO pour leur cours, et d'autre part des étudiants de BTS, qui ont des versions piratées chez eux et qui avaient pour habitude de les installer sur les postes du lycée...
          • [^] # Re: frileuse la france frileuse

            Posté par . Évalué à 1.

            Ils n'ont pas tout à fait tort mais cela dépend de la nature du diplome sur lequel ils interviennent.

            j'ai jamais dit que MS Office n'était pas le plus utilisé mais mon propos concerne le manque d'aptitude au changement.

            Il faut distinguer le cas des formations professionnelles (BEP bac Pro, BTS...) des formations initiales (Bac, DEUG...). Dans le premier cas l'enseignement doit mettre en oeuvre les outils les plus proche possible de ceux utilisés dans le secteur d'activité concerné, dans ce cas de figure on peut admettre notement dans le tertiaire que les étudiants sont formés avec les outils le plus largement employé...

            Il n'y a donc personne qui a un BEP, un bac PRO et un BTS dans la gendarmerie ou dans les douanes.

            Cet argument est bidon car beaucoup d'entreprises ne connaissent pas les logiciels libres ... des profs aussi d'ailleurs (tu dois en voir pas mal) ....

            L'éducation des outils informatiques (libres ou non) doit rendre l'utilisateur le plus autonome possible et pas dépendant d'une marque ou d'une société donné.

            et d'autre part des étudiants de BTS, qui ont des versions piratées chez eux et qui avaient pour habitude de les installer sur les postes du lycée...

            Ce qui prouve qu'il y a encore du chemin en matière d'éducation car se mettre hors-la-loi alors qu'il existe une alternative légale c'est stupide
            • [^] # Re: frileuse la france frileuse

              Posté par . Évalué à 2.

              > L'éducation des outils informatiques (libres ou non) doit rendre l'utilisateur le plus autonome possible et pas dépendant d'une marque ou d'une société donné.

              Allons au-delà :

              Faut-il apprendre à calculer de tête ?
              Au fond, qui calcule de tête ? Personne. A quand remonte votre dernière division ? (tiens, ça pourait faire un sondage, ça...)
              On a tous une machine ou un PC sous la main....

              Donc il n'est pas utile d'apprendre à calculer de tête. C'est réglé.

              Comment apprend-on à lire ?
              Deux camps s'affrontent : ceux qui veulent que les élèves reconnaissent les mots "graphiquement" (méthode dite "globale") et ceux qui veulent le B+A = BA.
              La méthode globale permet de lire vite mais, en cas de mot inconnu, l'élève peine à lire le nouveau mot. Plus une foule de fautes d'orthographe...
              La méthode non-globale est plus lente, mais plus adaptable.

              Que choisir ?
              Il est évident que le but de l'éducation n'est pas de faire des gens "prêts à l'emploi efficace", mais qu'il faut enseigner aux élèves comment "se débrouiller". C'ets plus lent mais beaucoup plus efficace à terme.

              Il faut enseigner ce que OOo ou Word savent faire, et pas "comment le faire sans comprendre".

              De toutes façons, entre les raccourcis clavier de Word Fr et de Word Anglais, il y a des différences importantes ; donc 50% des élèves seront perdus...
              • [^] # Re: frileuse la france frileuse

                Posté par . Évalué à 1.

                Au risque de me faire taper dessus, je dis ce que je pense de OO.o 1.1.x : pour une utilisation dans un établissement scolaire en réseau avec des compte et profils errants individuels Win2000 (serveur samba quand même), c'est une grosse bouse infâme propre à dégoûter les utilisateurs potentiels de LL !
                - Lenteur catastrophique,
                - Installation sur les profils compliquée et totalement instable,
                - Documents M$ tous cassés après un aller-retour dans OO.o

                Sur un poste individuel, je dis pas, mais en réseau, bonjour la cata!

                Heureusement la version 2 semble tenir ses promesses. La M74 est vraiment pas mal. Pour l'instant tous les retours des utilisateurs (je l'ai déployé sur quelques postes en production) sont complètement positifs.

                Dommage que l'engouement sur la 1.1.x se soit produit alors que cette version manifestement pas concue pour ce type d'installation et ait donc pu donner une image négative.
                • [^] # Re: frileuse la france frileuse

                  Posté par . Évalué à 5.

                  - Documents M$ tous cassés après un aller-retour dans OO.o

                  Et les documents OpenOffice, après un aller-retour MS Office, comment sont-ils ?
        • [^] # Re: frileuse la france frileuse

          Posté par . Évalué à 1.

          En ce moment, j'ai un petit gars en classe de 3ème en stage d'observation de 3 jours. En Ille-et-Vilaine, ces veinards ont eu le droit à un ordinateur portable pour l'année scolaire (me demandez pas les détails, je ne les ai pas).

          Et bien contrairement à ce qui a été dit au-dessus, ces portables sont équipé non pas de MSOffice, mais de StarOffice !!! C'est pas encore OO.o, mais on s'en rapproche !

          Maintenant, de là à extrapoler en disant qu'au lycée, ils continueront à utiliser starOffice, il y a un pas que je n'oserais pas franchir...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.