Politique et wifi un cocktail salé et amer

Posté par  . Modéré par Fabien Penso.
Étiquettes : aucune
0
23
avr.
2003
Presse
Voila un excellent article de transfert expliquant la politique médiatique autour du wifi à Paris.
Avec des budgets répartis comme suit, 70% pour la publicité et l'aspect médiatique et 30% pour la faisabilité technique, la securité du réseau ou sa qualité d'installation n'est plus l'élément déterminant.
Le choix est encore de payer moins cher avec un appel d'offre à l'encontre des associations wifistes.
Sauf si....

NdM: il semblerait que les associations wifi sur Paris se tirent toutes dans les jambes ces derniers temps. J'ai même reçu un spam d'une nouvelle. Il faut croire que certains pensent que c'est le prochain filon, mais je rassure tout le monde, personne n'aura rien...

Aller plus loin

  • # Re: Politique et wifi un coktail salé et amer

    Posté par  . Évalué à 5.

    Le modérateur fabien a dit:

    " .... J'ai même reçu un spam d'une nouvelle. Il faut croire que certains pensent que c'est le prochain filon, mais je rassure tout le monde, personne n'aura rien... "

    je suis deçu tu veux dire qu'on aura pas les filles et l'argent apres plusieurs années de benevolat ?;-)
  • # Re: Politique et wifi un coktail salé et amer

    Posté par  . Évalué à 10.

    <blockquote>
    L'authentification de la connexion prévue par Paris-SansFil devait se faire uniquement sur le matériel, via les adresses Mac
    </blockquote>

    Mais ou vas t'on avec ca ? On veut prouver a tout le monde que le Wifi, c'est beau et tout, mais on ne s'assure meme pas des retombe negative d'une offre non securisé. N'importe qui (enfin presque) peut s'amuser a entrer dans le systeme et contribuer a donner une image negative du Wifi.

    Je trouve cela vraiment deplorable

    Mouquiette
    • [^] # Re: Politique et wifi un coktail salé et amer

      Posté par  . Évalué à 7.

      Ce que je trouve délorable, plutôt, c'est la mise en concurence de deux associations qui disent avoir "l'esprit du libre".

      Plutôt que de coopérer ensemble pour que chacun puisse déployer un node pour créer un réseau libre et gratuit, on s'écharpe sagement sous l'oeil amusé de la mairie...qui finira par donner le contrat à des gens qui mangent à la même table qu'eux (FT, bouygues et consorts).

      à mon avis, ça manque un peu d'insoumission tout ça

      Quel gâchis...
      • [^] # Re: Politique et wifi un coktail salé et amer

        Posté par  . Évalué à 2.

        Dans un appel d'offre tu peux pas être seul.
        • [^] # Re: Politique et wifi un coktail salé et amer

          Posté par  . Évalué à 2.

          c'est justement la participation à l'appel d'offres qui, AMHA, est douteuse.
          Un appel d'offre qui, si j'ai bien compris, devait servir à un élu pour passer quelques minutes à la télé, pour pas trop cher en attendant un marché viable qui sera alors attribué à FT.

          Je me doute bien qu'il est difficile de trouver une direction dans un tel projet (ceux des assos wi-fi) mais je pense que, plus on s'éloigne de l'initiative directe des membres de la communauté, plus on s'éloigne de leur but originel (celui que j'ai lu sur les pages web de présentation desdites assos).
          • [^] # Re: Politique et wifi un coktail salé et amer

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

            Franchement rien de surprenant, France telecom c'est la sécurité , un partenariat de plus d'une vingtaine d'année, c'est la solidité de l'entreprise, le statut moral, juridique etc ...

            C'est aussi l'argent, les contrats juteux, la possibilité de conquérir un nouveau marché avec des rétributions indirect à droite à gauche ...

            A coté de ça, il y a deux assocs avec des objectifs plus ou moins utopiques , l'accès pour tous à un reseau gratuit.

            Comme les dernières actualités l'ont montré, je vois mal la mairie de paris contracter avec paris wifi ... La flippe pour eux !

            Et pour wifi france, c'est toujours le probleme de l'association à but non lucratif .. Ca a aucun interet, pas d'objectifs commerciaux, pas d'argent qui rentre, pas de développement ...

            Alors oui les assocs comme paris wifi, wifi france vont se développer car c'est l'association ça correspond à l'essence de leur projet. Car Le partage wifi, c'est aussi des interconnexions de petits reseaux à droite à gauche ...

            Mais bon, à coté de ça, on va avoir de gros reseaux wifi france telecom qui vont émettre sur des kilomêtres avec des bornes un peu partout...

            Et je doute qu'a ce moment là, les fournisseurs d'accès internet tolèrent encore le partage de connexion internet chez les assocs à but non lucratif wifis qui leur piqueront alors leurs clients.

            Pour moi le wifi a un avenir, mais je pense pas que l'avenir du wifi c'est la gratuité (enfin pas dans les prochaines années).

            Imaginez des petits reseaux qui s'interconnectent entre eux ... Prenons par exemple un reseau completement isolé dans les alpes, que se passe t'il si les iniateurs du projet commencent à s'engueuler avec les iniateurs du projet qui les raccordent aux autres réseaux ???

            Va t il se passer la meme chose qu'avec Paris wifi, coup de sang d'un des membres du bureau, toute la region coupée du monde ??? Non franchement, je crois que le rapport économique est beaucoup facile à gerer que le rapport communication.

            Bien entendu, derrière tout ça, il y a des frais de mises en service, de connexion entre opérateur etc ...

            Enfin si Wifi france réussit son pari, tant mieux mais pour ma part, je ne crois pas au projet non lucratif (hormis les projets humanitaires).
  • # Re: Politique et wifi un coktail salé et amer

    Posté par  . Évalué à 10.

    J'avoue ne pas être étonné de constater que l'accès du plus grand nombre aux réseaux informatiques suscite des conflits dans les grandes villes.

    Au delà de l'image très négative que ces conflits peuvent renvoyer, on peut éventuellement remarquer que, pour les habitants de zones rurales comme moi, le WiFi est une véritable chance. Aucun opérateur ne réalisera quelque investissement que ce soit dans des villages/villes de moins de 5000 habitants, et seule une technologie simple et à peu près dérèglementée, appropriée par les citoyens a une chance de fournir un service même minime à la communauté

    C'est pourquoi j'appelle toutes les bonnes volontés à se manifester sur les newsgroups/forums consacrés au WiFi, et tout particulièrement sur usenet, qui reste particulièrement adapté à être utilisé par RTC (seul accès courant en zone rurale) pour aider à partager l'expérience acquise avec ceux qui sont loin de la rue Montgallet, qui n'ont pas facilement accès à des informations pertinentes et objectives sur le matériel, pour aider ceux qui essaient à réaliser leurs installations et obtenir les licences expérimentales ART.
  • # Wifi, Adsl, FT, HotSpot, assos et la grand mere de ma fille...

    Posté par  . Évalué à 10.

    < VECU >
    La maman de ma femme habite un petit village dans une plaine pres de Bordeaux, ou helas l'Adsl ne passe pas et n'y passera pas avant longtemps d'apres nos appels chez FT :-( Et bien un ami à elle sur une colinne proche (un peu moins d' 1/2 km) m'a permis de mettre un petite directive branché sur un AP wireless qui maintenant alimente en plus 3 foyers voisins à partir du partage de son Adsl 512 Kbs.
    < /VECU >

    Pour revenir a la gue-guerre des regroupement parisiens, c'est assez nul :-/

    J'ai participé un moment chez Paris sans Fil, c'etait tres sympa, mais quand la "liberation gouvernementale" est arrivée, ca à comme tué la vitalité des participant...

    Au moins le gouvernement à evité de cette maniere l'effet "FM underground et pirate" des années 80.

    Pour des besoins pros, j'ai eu il y a 15 jours une reunion avec deux operateurs Telecom sur un tout autre sujet. La question des points d'acces wifi dans Paris a ete abordé. Et je leur ai demandé ce qu'ils pensaient des assos...Réponse : "Ha, il y a des assos wifi ?... bha tant qu'elles s'amusent sans nous empecher de gagner de l'argent avec ca..."

    halala... on verra bien.
    Finalement, je m'en tape, je surfe dans mon lit ou aux toilettes, ca me suffit :-)
  • # Re: Politique et wifi un cocktail salé et amer

    Posté par  . Évalué à 8.

    Pierre Rival répond que la Mairie de Paris n'est finalement "pas pressée de financer un projet Wifi"
    On ne peut pas annuler un appel d'offre sur ce critere. On peut declarer le marche infructueu mais on ne peut pas retirer ses billes en disant "Ah ben finalement on a plus les sous". Au moment ou l'appel d'offre est lance, l'initiateur s'engage financierement. Si c'est effectivement un probleme pour la Mairie du 13eme, ce n'est pas le probleme du marche public.

    D'autres arguments doivent donc etre enonces. Ou alors il ne s'agit pas d'un appel d'offre "officiel" et alors c'est completement illegal sauf si il y a "urgence" mais je pense pas que ce soit le cas (du point de vue du code des marches publiques)

    A la vue de l'article, le dossier semble assez obscure ou du moins on a pas tout les elements.
  • # Re: Politique et wifi un cocktail salé et amer

    Posté par  . Évalué à 2.

    Le site www.paris-sansfil.net a été fermé par son administrateur. Très peu d'informations sur le devenir de cette association même si certains souhaitent poursuivre l'initiative.

    Sur le site de Wireless-fr, peu de références à leurs actions (l'appel d'offre est introuvable et la réponse de cet appel également). France-Wireless semble mieux parti pour devenir l'association représentative des utilisateurs "wireless", mais je doute qu'elle soit prise en sérieux par les industriels et par l'administration publique. Son entêtement à être focalisé sur la technique ne permettra pas le developpement d'un réseau libre (et gratuit ?) sans fil, AMHA.
    • [^] # Re: Politique et wifi un cocktail salé et amer

      Posté par  . Évalué à 2.

      www.paris-sansfil.net n'a jamais eu qu'un seul administrateur. Et n'a d'ailleurs jamais été l'émanation d'une association. C'était une communauté informel, et qui fût un temps dirigé par une "équipe" qui a volé en éclat.

      Ce temps est fini. La prochaine réunion mensuelle du 29 avril sera une assemblée constitutive de cette association, résultat de plus de 2 mois de réflexions et de débats.

      Voici l'article 2 des statuts (l'objet) :
      <blockquote>
      Cette association a pour but :
      - de promouvoir, soutenir et participer au développement des réseaux sans fil communautaires et non marchands ;
      - d'aider l'interconnexion de ses membres.
      </blockquote>

      Cette clarification n'avait jamais été faite auparavant. Et la demande de la mairie du 13ème ne serait pas rentré la-dedans.

      Vous pouvez lire le reste de statuts et du règlement intérieur dans les archives de la mailling-list fonctionnement sur le .info.
      • [^] # Re: Politique et wifi un cocktail salé et amer

        Posté par  . Évalué à -1.

        >Cette association a pour but :
        >- de promouvoir, soutenir et participer au développement des réseaux sans fil communautaires et non marchands ;

        et non marchands ? rien que ça !

        Je comprends mieux maintenant pourquoi l'équipe a explosé.

        Et le matériel et le reste vous compter l'acquérir comment ? sur le dos de vos adhérents qui
        -soit exercent une activité MARCHANDE
        - soit travaillent dans le secteur public rémunérés grâce aux impôts payés par les sociétés MARCHANDES.

        Exclure le côté marchand à priori c'est vraiment ridicule.
        Je connais des associations non gouvernementales à but humanitaire qui ne se contentent pas de vivre des subventions accordées par l'état mais exercent également des activités commerciales. Ainsi comme cela elles peuvent rémunérer des personnes qui pourront vraiment promouvoir, soutenir et participer au progés de leur cause et pas seulement 2h/mois.

        Mais bon patience avec de tels statuts dans quelques temps vous irez mendier la tête haute auprès des collectiviés locales, des mairies et de l'état.
        • [^] # Re: Politique et wifi un cocktail salé et amer

          Posté par  . Évalué à 0.

          Ce qui est ressorti de la dernière réunion mensuelle (mars donc), c'est que le but de Paris-SansFil en tant que personne morale n'est pas de monter des résaux. Il n'est pas non plus, comme j'ai pu le lire, de donner un accès à un réseau gratuit.

          Un réseau, s'il veut être réellement communautaire doit apartenir, être monté et gérer par ceux qui s'en servent.

          Ceci est incompatible à mon avis avec ta vision de l'association comme un fournisseur d'accès.
  • # Re: Politique et wifi un cocktail salé et amer

    Posté par  . Évalué à -3.

    Et ton carte sans fil, là, tu la branches comment gros malin ? :)

    ok ok -1...
  • # Re: Politique et wifi un cocktail salé et amer

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    Les positions des différents intervenants sont assez différentes et pas forcément compatibles.

    Les opérateurs de téléphonie mobile, par exemple, s'en sont mis plein les poches pendant le boum.
    Maintenant ils crient famine et constatent que l'UMTS salvateur n'arrivera pas avant ....
    Ils seraient bien intéressés par le Wi-Fi, par ce que pour eux, c'est synonyme de pognon, et pas question de le partager.

    Les collectivité locales aimeraient offrir à leurs usagers "l'Internet pour tous".
    Pour certaines c'est même une question de survie, il faut fournir aux entreprise "l'eau l'électricité et Internet", sinon, elles déménagent.

    Et puis il ne faut pas oublier les associations pleines de bonnes volontés...

    Effectivement, ça à tout les symptomes d'un nouvel eldorado.



    Mais, à ma connaissance, personne n'a réussi pour l'instant à trouver un modèle économique à peu prés potable pour le Wi-Fi.

    Il faut bien admettre que Wi-Fi n'a pas la maturité nécessaire. (même sur le plan techniques, les normes se succédent encore à un rythme effréné)

    AMHA ca va être le bronx pendant un bon moment.

    Et puis la situation va s'assainir d'elle même, mais dans la douleur : faillite chez les uns, non retour sur investissement chez les autres, ou encore procès pour avoir servi de plateforme de piratages en tout genre sont au menu des réjouissances...


    Je suis bien d'accord avec le modérateur, personne n'arrivera à s'enrichir ....
    • [^] # Re: Politique et wifi un cocktail salé et amer

      Posté par  . Évalué à 1.


      "Je suis bien d'accord avec le modérateur, personne n'arrivera à s'enrichir .... "

      encore heureux, c'est pour ça qu'il y a peut-être de la place pour une initiative communautaire ;-)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.