Sortie de DragonFly BSD 3.0.1

Posté par (page perso) . Édité par baud123, NeoX et Nÿco. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags :
37
22
fév.
2012
Technologie

Le projet DragonFly BSD est heureux de vous annoncer la sortie de la version 3.0 de l'OS à la libellule.

Mascotte

DragonFly BSD est un fork de FreeBSD qui est apparu en juin 2003, pour continuer le développement de la branche 4.x de FreeBSD.
Le développeur principal du projet, Matt Dillon, jugeait que le système de threading de FreeBSD 5 n'allait pas dans la bonne direction. À la place, DragonFly utilise un système de serializing tokens et surtout un système de threads noyaux légers nommé LWKT. DragonFly inclut également le système de fichiers à haute disponibilité Hammer.

  • La grosse nouveauté de cette version 3 est une refonte du système de gestion de la mémoire virtuelle. Alors qu'auparavant c'est un token unique qui était utilisé, le nouveau code peut maintenant gérer un token par objet. La capacité de montée en charge en fonction du nombre de processeurs est désormais bien meilleure.
    Voici le graphique des tests PGbench effectuées avec un système Xeon 24 threads entre DragonFly 2.12 et la version de développement 2.13 (qui allait devenir la version 3.0).

Benchmark

  • Le code du système de fichiers HAMMER a été revu et les opérations de « flush » de données sont maintenant plus rapides. Alors qu'auparavant il existait des situations où HAMMER était submergé par le nombre d'opérations (stalling), ce comportement pathologique a été corrigé.

  • DragonFly BSD 3.0 incorpore l'outil tcplay qui permet de gérer le chiffrement des volumes sur le disque. À noter que le format de chiffrement proposé est entièrement compatible avec le très populaire (mais non libre) TrueCrypt.

  • Toujours dans le domaine de la cryptographie, le sous-système dédié crypto(4) a été complété et de nouveaux algorithmes font leur apparition (AES-GCM, Twofish, Serpent, Twofish-XTS et Serpent-XTS).

  • Après un gros travail sur l'ACPI et sur le gestionnaire des interruptions, le noyau SMP (multiprocesseur) de DragonFly est maintenant installé par défaut.

  • En ce qui concerne les programmes en espace utilisateur, l'allocateur mémoire nmalloc de la bibliothèque C a été remplacé par dmalloc. Cette version autorise une meilleure montée en charge.

  • On note également l'intégration de patchs visant à utiliser l'outil de transformation de code Coccinelle.

En ce qui concerne les évolutions à venir on peut noter que Matt Dillon, toujours bouillonnant d'idées et de projets, a entrepris une réécriture complète du système de fichiers HAMMER.
Le futur HAMMER 2 a déjà sa branche Git dédiée et un document décrivant son design est disponible. Comme ZFS et Btrfs, le choix s'est orienté vers une architecture de type COW (copy-on-write).
En résumé nous pourrons utiliser en 2013 un système de fichiers au code simplifié, mais offrant plus de fonctions et surtout n'étant pas soumis aux mêmes limitations que son prédécesseur.

  • # True crypt

    Posté par . Évalué à 5.

    (mais non libre)

    Il faudrait voir si c'est toujours vrai. C'est ce que dit la page wikipedia, mais si l'on regarde l'analyse qu'en a fait fedora, on voit que le travail a été fait sur la version 2.3 de la licence alors qu'elle est aujourd'hui en version 3 et des trucs ont changé.

    Exemple :
    En version 2.3, la section VI.2 disait :"NOTHING IN THIS LICENSE SHALL IMPLY OR BE CONSTRUED AS A PROMISE, OBLIGATION, OR COVENANT NOT TO SUE FOR COPYRIGHT OR TRADEMARK INFRINGEMENT."

    Fedora proposait comme changement: "NOTHING IN THIS LICENSE SHALL IMPLY OR BE CONSTRUED AS A PROMISE, OBLIGATION, OR COVENANT NOT TO SUE FOR TRADEMARK INFRINGEMENT."

    La V3 de la licence dit : "NOTHING IN THIS LICENSE SHALL IMPLY OR BE CONSTRUED AS A PROMISE, OBLIGATION, OR COVENANT NOT TO SUE FOR COPYRIGHT OR TRADEMARK INFRINGEMENT IF YOU DO NOT COMPLY WITH THE TERMS AND CONDITIONS OF THIS LICENSE." ce qui est même mieux pour Fedora puisqu'ils prévoyaient une conformité à 100% avec la licence.

    (Je n'ai pas été beaucoup plus loin, c'est pas super lisible une licence, à ~6h du mat')

    Sources :
    http://lists.freedesktop.org/archives/distributions/2008-October/000276.html
    http://www.truecrypt.org/legal/license
    https://fr.wikipedia.org/wiki/TrueCrypt

    My 2 cents,
    Une chtite loutre.

    • [^] # Re: True crypt

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 23/02/12 à 10:29.

      À noter que tcplay fonctionne sous Linux et que Fedora 16 le package. Quand à TrueCrypt il est dans RPMfusion-nonfree renommé en realcrypt, j'imagine que si la licence avait été fixée ce ne serait pas le cas.

      D'après fedora ça licence pose toujours problème mais je suis pas sûr que la page soit à jour vu qu'elle a pas changé depuis un moment :

      http://fedoraproject.org/wiki/Forbidden_items#TrueCrypt

  • # Coccinelle

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    A noter que l'intégration en cours de tests Coccinelle est dans la lignée du formidable travail de nettoyage [1] du code effectué avec beaucoup de patience par Sascha Wildner.

    [1] http://gitweb.dragonflybsd.org/dragonfly.git?a=search&h=HEAD&st=committer&s=Sascha+Wildner

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.