Sortie de Variation v1.0

Posté par . Édité par Nÿco, palm123 et Xavier Claude. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
29
17
juil.
2014
Base de données

Variation est un logiciel de gestion de dossiers d'usagers adapté au secteur du social et médico-social. Il s'adresse par exemple aux structures d'hébergement ou d'emploi de personnes handicapées, au suivi à domicile d'adolescents en difficultés, aux maisons de retraite, etc.

Nous sommes heureux d'annoncer la sortie de la version 1.0 de Variation sous licence libre (AGPL).

Variation

Nous avons voulu développer une application la plus modulaire possible :

  • du côté métier, en définissant des briques élémentaires - champs de saisie, établissements, groupes, documents, événements, notes - que l'on peut arranger et paramétrer selon les besoins,
  • du côté technique, en se basant sur une API au niveau de la base de données, utilisée pour le développement de l'interface utilisateur web, de l'accès aux données via WebDAV et tout autre développement à venir.

Après quelques installations réalisées avec succès dans divers types d'établissements du social (MECS, SESSAD, suivi RSA, FAE), nous désirons libérer les sources de l'application afin de pouvoir nous concentrer sur le développement de nouvelles fonctionnalités.

D'après cette première expérience, l'installation d'une telle solution nécessite au moins deux compétences : une compétence métier pour paramétrer le logiciel selon les besoins de l'établissement et une seconde compétence technique pour installer la solution sur un serveur Linux et l'intégrer dans le système d'information en place (import des données, développement de tableaux spécifiques en se basant sur WebDAV ou l'API, développement de connecteurs avec d'autres applications du S.I., etc.).

Des instructions d'installation, un tutoriel de démarrage et une documentation de l'API sont disponibles au téléchargement depuis le site officiel. Nous espérons financer les futurs développements en mettant en vente différents manuels : un premier tome couvrant les concepts et l'utilisation du logiciel, un deuxième tome couvrant le paramétrage et l'administration.

Un troisième tome à venir couvrira les détails de l'installation, l'intégration et le développement (et dont la gratuité reste à débattre).

  • # Super! mais quel est votre but?

    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 17/07/14 à 11:01.

    Bonjour,

    Tout d'abord, félicitations pour avoir libéré le fruit de votre travail!

    Puis-je vous demander ce que vous espérez de cette libération?
    Voulez-vous attirer des contributions? ou bien voulez-vous développer un écosystème d'utilisateurs et de partenaires?

    Loin de moi l’idée de critiquer négativement ou de remettre en cause votre décision. Je trouve que c'est une excellente nouvelle pour ce logiciel et le logiciel libre!
    Je suis juste resté sur ma faim après cette annonce qui pour moi est plus informative qu'incitative, ce qui est plutôt surprenant lorsque l'annonce est crée part l'auteur du logiciel.

    Alors dites nous en plus:

    • Que souhaitez vous pour votre logiciel?

    • Comment le voyez vous évoluer?

    • Qu'attendez vous de la communauté?

    • [^] # Re: Super! mais quel est votre but?

      Posté par . Évalué à 8.

      Bonjour djano,

      Merci pour les encouragements et pour cette question, j'en suis effectivement resté au côté purement technique dans l'annonce, voici donc ce qui a motivé cette libération :

      Nous sommes essentiellement deux personnes à travailler sur le projet, une personne connaissant le secteur du social et un développeur. La première ayant un background scientifique certain, s'est occupée de modéliser le fonctionnement des établissements pour spécifier une application la plus générique possible, la seconde s'occupant de l'implémentation.

      Nous avons, en parallèle de cette R&D, commencé à installer ce logiciel dans des établissements. Nous nous sommes assez vite rendus compte que cela demande des compétences et du temps supplémentaires, une proximité de terrain, que nous ne pouvons assumer seuls.

      Notre constat est que le déploiement de ce logiciel nécessite un réseau de prestataires étendu et pluridisciplinaire. S'est alors imposé le choix entre un réseau de partenaires du monde propriétaire et une communauté du monde open source.

      Pour des raisons qui sont hors sujet dans cette réponse (mais à ceux que ça intéresse, je peux y répondre), nous avons choisi le modèle opensource.

      Nous recherchons, ou plutôt il nous semble que les établissements du secteur auraient besoin de prestataires capables d'installer cette application, de la paramétrer et de l'intégrer dans le réseau local existant ou de mettre en place un tel réseau.

      Il nous semble de plus que ce serait l'occasion pour ces prestataires d'aller jeter un œil aux solutions mises en place par des prestataires "propriétaires" en terme de réseau, de serveurs de fichiers, messagerie, téléphonie, etc., et de leur proposer des outils beaucoup plus adaptés à leurs besoins et à leur bourse.

      Comme j'en ai un peu parlé dans l'annonce, le paramétrage de l'application nécessite une connaissance certaine de la gestion des dossiers des usagers du secteur. Heureux le prestataire opensource ayant cette double compétence, mais nous jetons un œil en parallèle sur la communauté des "Évaluateurs externes", consultants qui sillonnent cette année les routes de notre contrée pour justement évaluer cette gestion et qui serait à notre avis tout à fait à même de prendre en main cette tâche de paramétrage.

      Nous sommes en train de finaliser une plateforme de mise en relation des différents intervenants (établissements du social, prestataires opensource, consultants du social). Elle devrait être en ligne d'ici quelques jours et être visible depuis le site de l'application.

      Nous réfléchissons en parallèle à d'autres moyens de mettre en relation ces intervenants et sommes ouverts à toute proposition.

      Concernant les contributions, nous préférerions garder la main sur le plus gros des développements à venir et espérons pouvoir les financer en proposant de l'assistance, des formations, des documentations et des développements spécifiques aux différents intervenants vus précédemment. La boutique VariaStore est tout de même pensée pour accueillir des contributions externes sous forme de modules, de paramétrages tous faits (que nous appelons Arrangements), ou d'outils d'aide au paramétrage (que nous appelons Arrangeurs). Toute contribution à intégrer à l'application elle-même étant évidemment bienvenue.

      • [^] # Re: Super! mais quel est votre but?

        Posté par . Évalué à 3.

        Merci pour votre réponse, c'est plus clair maintenant.

        Pour des raisons qui sont hors sujet dans cette réponse (mais à ceux que ça intéresse, je peux y répondre), nous avons choisi le modèle opensource.

        Je me rappelle qu'Eric Raymond avait posté un article sur le fait de mettre un logiciel en open source ou non.
        Voici la partie en question dans l'article: http://www.catb.org/esr/writings/cathedral-bazaar/magic-cauldron/ar01s10.html

        Il serait intéressant d'avoir votre opinion sur ce choix si cela ne vous dérange pas d'en parler ici?

        • [^] # Re: Super! mais quel est votre but?

          Posté par . Évalué à 2.

          J'essaie de résumer tout ça dans ma tête pour vous dire ça rapidement.

          • [^] # Re: Super! mais quel est votre but?

            Posté par . Évalué à 3.

            Tout d'abord, ma formation et mon expérience m'ont naturellement fait choisir comme technos pour développer l'application des technos du monde du logiciel libre (php, postgresql dont pl/pgsql, jquery).

            ESR oppose les logiciels à sources ouvertes à ceux à sources cachées. Dans notre cas, avec ces technos, il n'était pas possible de cacher les sources, à moins de dépenser une énergie démesurée à essayer de les cacher. De plus, étant donnée la petite taille de notre structure, il était difficile d'assumer la distribution d'un logiciel sans laisser la possibilité à l'acquéreur d'en assurer sans nous la maintenance. Tout ceci nous a d'emblée fait distribuer l'application sous une licence à source ouverte avec droit de modifications.

            La plus grande décision que nous avons eu à prendre a été d'organiser nous-mêmes ou non la distribution de ces sources et sa publicité et d'organiser un réseau de partenaires traditionnels ou une communauté du libre pour sa distribution.

            Tout d'abord, l'application ayant été développée avec des technos libres et avec un souci d'interopérabilité via les standards, la communauté du libre semble plus apte à prendre en main l'application et en exploiter le potentiel, plutôt que des partenaires plus habitués à déployer des applications prêtes à l'emploi.

            Mais la décision finale a certainement été prise pour continuer à faire ce qui nous plaît le plus : du développement. Avec un réseau de partenaires, il aurait fallu crouler sous les contrats, organiser les exclusivités, etc. Avec une communauté du libre, nous pensons que celle-ci peut très bien s'auto-organiser (avec néanmoins une phase d'amorçage) et nous laisser travailler sur l'application.

            Un dernier point, que je reviendrai lire dans quelques temps… nous avons fait le pari qu'une application libre, à condition que sa qualité soit suffisante, avait tendance à 1/ se propager plus vite qu'une application proprio de qualité équivalente et 2/ limiter l'apparition de solutions concurrentes libres (hors forks) à l'inverse de ce qui se passerait en proprio. Nous espérons donc, si la condition de qualité est respectée, rattraper les pertes sur les licences et la distribution par des gains accrus sur la formation des prestataires et les demandes de dévs spécifiques.

            • [^] # Re: Super! mais quel est votre but?

              Posté par . Évalué à 3.

              ESR oppose les logiciels à sources ouvertes à ceux à sources cachées. Dans notre cas, avec ces technos, il n'était pas possible de cacher les sources, à moins de dépenser une énergie démesurée à essayer de les cacher.

              ESR écrivait a une époque ou le paysage des langages informatiques était bien différent de ce qu'il est aujourd'hui.
              Je pense que certaines des technologies que vous utilisez n'existait même pas ou bien elles étaient balbutiantes.
              Il aurait toujours été possible de cacher le source a base d'obfuscateur de code source par exemple. Je ne pense pas que ce soit difficile. Tant mieux que vous ne l'ayez pas fait ;)

              Un dernier point, que je reviendrai lire dans quelques temps… nous avons fait le pari qu'une application libre, à condition que sa qualité soit suffisante, avait tendance à 1/ se propager plus vite qu'une application proprio de qualité équivalente et 2/ limiter l'apparition de solutions concurrentes libres (hors forks) à l'inverse de ce qui se passerait en proprio. Nous espérons donc, si la condition de qualité est respectée, rattraper les pertes sur les licences et la distribution par des gains accrus sur la formation des prestataires et les demandes de dévs spécifiques.

              1) je rajouterai c'est possible que ce point soit vrai lorsque le marketing est équivalent. Cependant les logiciels privateurs dépensent souvent beaucoup en marketing pour se faire une meilleure place au soleil et plus vite.
              2) Par définition un fork n'est pas possible avec un code source ferme ;)
              Du moment que le développement avance vite et suit les attentes de la communauté, un fork n'a aucune raison de se développer. Les problèmes arrivent lorsque l’équipe de développement ne répond pas a une partie des attentes (développement ralenti, divergence de point de vue sur ce que le logiciel doit faire, etc.).
              Finalement, un autre business model est celui de prendre e charge le support ce qui est assez lucratif même s'il faut souvent tenir la main de certains utilisateurs qui ne lisent pas les manuels, ne comprennent rien au fonctionnement du logiciel, font vraiment n'importe quoi, etc. Heureusement ce n'est pas la majorité des utilisateurs, mais ce sont toujours les mêmes qui font n'importe quoi!

              Merci de votre réponse!!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.