Sun apprend à partager

Posté par . Modéré par Franck Yvonnet.
Tags : aucun
0
27
juin
2002
Commercial
Dans la foulée de l'annonce d'un nouveau serveur sous "Sun Linux", Sun Microsystems avance dans le même sens en annoncant qu'ils vont « donner » (reste encore à voir la licence !) les sources de leur serveur d'application.

Bien que je ne doute pas que Sun soit très charitable, la manoeuvre semble surtout être faite contre IBM qui prend de plus en plus de parts de marché en mettant en avant ses offres sous Linux !

D'autre part, même si leur serveur d'application deviendra « libre » et gratuit, les services ou options supplémentaires qui gravitent autour resteront payants (ils sont quand meme pas fous, chez Sun...) et, bien sûr, propriétaires !

Note du modérateur : (résumé de 3 dépêches de l'auteur) Sun sort donc un serveur sous GNU/Linux, avec sa propre distribution, vient d'acheter une start-up, Afara, qui travaille avec la version SPARC des packages Debian, et libérerait le code d'un serveur d'applications.

Aller plus loin

  • # Sun et le libre

    Posté par . Évalué à 10.

    Dans le .login n°95 (celui avec une accroche bien racoleuse en une, du genre 'Sun mange les enfants'), un responsable de Sun France détallait un peu leur stratégie et surtout leur rapport avec le libre.
    Il semblerait que la plupart des spécificités de Solaris portées sous Linux ne seront pas libres mais qu'ils donneront au fur et à mesure des éléments du système à la communauté (l'article parle du Grid Engine comme premier exemple).
    Encore une fois, attendons de voir...
    • [^] # Re: Sun et le libre

      Posté par . Évalué à 10.

      Au fur et à mesure....ça promet.
      Autrement dis, tous vas rester proprio et les sources seront libérés quand ils en auront envie ( ou besoin ).
      Bandes d'opportunistes va.
      • [^] # Re: Sun et le libre

        Posté par . Évalué à 10.

        Oui, c'est à peu près ça qu'il faut comprendre je crois.
        Tant que leurs projets leur rapportent plus que ce qu'ils ne coûtent, c'est à eux.
        Si ça menace de plus être trop rentable, on songera à le faire développer par des bénévoles motivés, au moins en complément d'une équipe dédiée.
        Enfin bon, c'est pas la première fois qu'on en cause ici, je pense que tout le monde sait à quoi s'en tenir.
        Je radote mais je pense que la meilleure chose à faire c'est prendre tout ce qu'ils nous donnent (autant Sun, qu'IBM ou les autres). Après...
        • [^] # Re: Sun et le libre

          Posté par . Évalué à 2.

          Il y a quand meme beaucoup de choses qui s'integrent direcetement au code du système, ils vont dont avoir des problemes pour contourner la GPL!
  • # Debian pour Sparc

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je suis conquis par ce portage de distribution.

    J'avais récupéré une vieille SS20 bi-pro dans des poubelles et il y restait Solaris 8.
    Avoir un autre système d'exploitation est toujours intéressant, mais malgré une installation de KDE et Gnome, je n'ai jamais pu m'y faire :(

    L'installation de Debian pour Sparc a changé la vie de ma babasse (comprendre ma station Sun). Aucun problème pendant l'install via Internet, aucun soucis de frame-buffer, tout OK... Du grand art. Pour tout dire ca s'est mieux passé que sur mes PC. Une recompil du noyau et hop mes deux pingouins avec un soleil sur le ventre apparaissent sur la console... (SMP OK)

    Alors j'ai tenté plus fort... Sauvant une Sun IPX d'une mort par noyade dans un garage, j'ai retenté l'expérience... Un diskette et hop... Via Internet... Sans aucun problème non plus!

    Bref tout ça pour dire que ce portage est franchement une réussite... Félicitations aux développeurs de cette branche. Et merci elles me rendent de fiers services ces machines!

    Et vous votre Sun vous la nourrissez à quoi?
    Moi? De l'amour tout les jours et Debian pour toujours :))
    • [^] # Re: Debian pour Sparc

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Et vous votre Sun vous la nourrissez à quoi?
      Moi? De l'amour tout les jours et Debian pour toujours :))


      Outre la blague version pub des années 50, des témoignages similaires sur des install Linux sur Sun m'intéressent...
      • [^] # Re: Debian pour Sparc

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Shbrol et moi pourrions dire la même chose. Nous avons un certain nombre de Sparc 10 et 20 sous Debian Potato et Woody, et on en est content. Parfois on souffre un peu du syndrome Linux=i386 (particulièrement pour les appli propriétaires). Il faut d'ailleurs remercier Blackdown pour fournir un JDK pour Linux/Sparc par exemple.

        Les Sparc 10/20 font de bons petits serveurs de récup (DNS, web, etc) et des stations sympas pour peu que l'on ait accès à des machines un poil plus puissantes pour les applis gourmandes.
        • [^] # Re: Debian pour Sparc

          Posté par . Évalué à 1.

          Effectivement. La premiès SS20 que nous avons passé sous Linux utilisait une Redhat, mais cette distrib n'existe plus pour SPARC. Après, nous avons migré vers Debian, et c'est le bonheur: La même distrib sur les PC et les SPARC, on se fait moins de noeuds au cervau pour la configuration.
          Et grace à Oumph, nous avons un mirror local, comme ca les updates vont plus vite...

          Sinon, juste du point de vue matos, les SPARC boite à pizza, c'est le bonheur: tout se demonte sans outils, on peut changer une pièce en une minute chrono...
  • # Heu libre ou gratuit

    Posté par . Évalué à 5.

    Dans les liens données, je ne vois aucune annonce concernant le code du serveur applicatif !!!
    Je vois juste un peu de dumping commercial : on donne gratos la version bas de gamme et on fait payer les versions cluster etc...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.