Un hacker français poursuivi par la DST

Posté par  . Modéré par Fabien Penso.
Étiquettes :
0
12
sept.
2000
Pirate
L'info de Transfert ne traite pas à proprement parler du "libre", mais il y est question de "sources ouvertes" : c'est justement pour avoir compilé des informations (technico-militaires) légalement disponibles (en librairie) que ce type-là a été arrêté manu militari (par la DST) avant d'être accusé par un juge (antiterroriste) d'"atteintes au secret de la défense nationale"...

Et s'il avait publié des infos sur l'infrastructure informatique/internet de l'armée, et non sur ses fréquences radio ? ZDNet, récemment, faisait ainsi paraitre en Angleterre la photo d'une station "Frenchelon", et pas en France...
Etant plus du côté des "sources ouvertes" que des "codes sources", je ne sais quels sont les risques à dévoiler telle ou telle info sur une infrastructure technique.
Voir aussi les docs (sur l'Armée Française, par ex.) rendus publics par Kitetoa suite aux communiqués de Bull qui décrétait que les données trouvées sur ses serveurs n'étaient pas confidentielles...

Aller plus loin

  • # Un hacker français poursuivi par la DST

    Posté par  . Évalué à 0.

    Lorsque l'état espionne les particuliers sous couvert de la raison d'état et ce au mépris total des libertés individuelles, ils trouvent ca tout à fait légal, par contre quand par un juste retour des choses, un particulier en fait de même, ils appellent ca du terrorisme !!

    Ils me font bien rire ces politiques, et on nous parle après de liberté, égalité,frat.....AH AH AH

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.