Journal Radio internet aux Etats unis

Posté par .
Tags : aucun
0
4
mar.
2007
Aux Etats unis, la "The Copyright Royalty Board" a modifié le coût des droits d'auteur pour diffuser une radio sur Internet. Ce coût ne sera pas basé sur un forfait comme le demandaient les "webcasters", ou nul comme pour les radios FM [3]. Il sera basé sur le nombre de chanson diffusées par auditeurs. Ce coût serait rétroactif sur l'année 2006.

Pour l'année 2006 : $.0008 par chanson diffusée et par auditeur.
Pour l'année 2007 : $.0011
Pour l'année 2008 : $.0014
Pour l'année 2009 : $.0018
Pour l'année 2010 : $.0019 (cf [1] pour détail)

Pour radioparadise radio qui fonctionne uniquement avec des dons et sans publicité, j'ai fait un petit calcul très très approximatif :
- sur 1 heures, il y a ~16 chansons de diffusées
- sur 1 an ça fait pas loin de 140 000 diffusions.
- Il me semble et c'est pifométrique qu'il y a environ 3000 auditeurs en moyenne (peut être plus)
- pour l'année 2006 ça fait $336000, soit un peu plus de $900 par jour au minimum pour une radio diffusant 24h/24 à 3000 auditeurs.

Sources :
[1] http://www.kurthanson.com/archive/news/030207/index.shtml
[2] http://yro.slashdot.org/yro/07/03/04/0930245.shtml
[3] http://www.radioparadise.com/
  • # N'imp !

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    C'est du grand n'importe quoi !

    D'abord, comment peux t'on fixer une redevance rétroactive ? Ça me paraît complètement débile.

    Et comment compte t'il connaître le nombre d'auditeurs des radios ?

    Si c'est avéré, tout ça est du foutage de gueule complet !
    • [^] # Re: N'imp !

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Et ils font comment pour les relais situés en dehors des États Unis ?

      "Oui monsieur, un auditeur, si si, je vous jure"
    • [^] # Re: N'imp !

      Posté par . Évalué à 2.

      Le plus stupide c'est qu'en imposant des royalties si élevées, ces radios fermeront et ils ne vont au final plus rien récolter du tout...
      • [^] # Re: N'imp !

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je crois tu as oublié le chapitre sur l'organisation de la rareté du parfais financier.

        Cela devrais réorienté les auditeurs vers des radios "rentables".

        Et je me demanderais si cela n'est pas une demande des plus grosses, histoire d'augmenter les auditeurs, en éliminant les plus faibles radios.

        Je crois que l'on entre dans la sphère du retour sur investissement après les petits prix pour le départ.

        C'est dommage j'avais trouvé une radio musicale qui parlais de modding :), le marché doit être trop petit.

        Mais bon, c'est peut être l'occasion à la musique libre de rentrée dans les radios.
        • [^] # Re: N'imp !

          Posté par . Évalué à 2.

          Perso, j'écoute de manière active : je supporte pas les pub à tout bout de champs sur les radio classique. Radioparadise, parfois j'aime pas, parfois j'aime, mais c'est jamais du matracage "aller acheter ça", ou "on testé pour vous le nouveau truc à aller acheter d'urgence". Et c'est pas non plus 5 fois la même chansons dans la même journée (le truc rigolo c'est lorsque je zap et que je tombe exactement sur la même chanson sur une autre radio, comme les pub à la TV en somme).

          C'est pas le manque de radio internet qui va me faire écouter la radio FM , que j'écoute peu, excepté quelques émissions par çi par là. Et quand c'est possible j'écoute en utilisant le podcast (au moins je choisis quand j'ai envie d'écouter ...).

          Alors peut être que sur la masse ça marche de tuer tout ceux qui piquent de l'audience, mais perso ça me fout plutôt en rogne.

          Un peu comme la publicité juvamine/juvabien qui passait 3 fois de suite, il y a très longtemps ça m'est resté, mais pas dans le sens que les publicitaires l'entendaient.

          "Quand on pense qu'il suffirait que les gens n'achètent plus pour que ça se vende pas !" comme disait Coluche.
  • # Après le fric généré par les sonneries de portables

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    137.5% d'augmentation entre 2006 et 2010 pour les droits de diffusion. Et après j'en connais qui vont chialer en disant qu'à cause du p2p il se vend moins de disques et qu'ils n'ont plus de sous ...
  • # Ça fait peur...

    Posté par . Évalué à 1.

    ...Surtout pour les radios ne voulant pas de pub (y'en as ! ).

    Sinon pour ton calcul, combien de revenus publicitaire générerais une radio avec 3000 auditeurs qui intercalerais une pub entre chaque morceaux (soit environt 125 000 pubs par an) ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.