Journal Sans-fils et Linux: pas de chance?

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
10
oct.
2004
Depuis toujours, je galère pour faire marcher un adaptateur USB à base de prism2 (un Zyxel B100). Après quelque bidouilles ça marchottait... mais pas génial.
L'association met un temps aléatoire: parfois instantanée, parfois très longue... le problème que ça pose est que le client DHCP se lance de suite après... bonjour les problèmes de time-out etc. J'ai bien tenté de mettre un sleep dans le script, mais c'est pas super agréable d'avoir à attendre 2 min pendant le boot (surtout que parfois 2 min ne sont pas assez). Ce que je cherchais était une solution fiable, car la personne qui se sert de cet ordi n'est pas informaticienne (du tout)... alors lui dire "rmmod modprobe ifup nano killall blablabla", c'est pas la peine.
Je passe le fait que ce magnifique adaptateur USB ne passe pas la barre des 2Mbps (pas super pour du matos 11b) (non, pas de problème de réception, même coller à l'AP avec 100% de réception il reste a 2Mbps).

J'ai a coté de ça une carte PCMCIA elle aussi a base de prism2. Elle marche assez bien comparé à l'USB, mais c'est pas encore le pied.

Suis-je le seul à être en galère avec linux + sans-fils ou non?
Je suis prêt à mettre le prix pour avoir un truc limite 'plug&play' ou qui possède une documentation correcte permettant de fixer les choses une fois pour toute (linux-wlan-ng et debian, berk berk berk).
  • # c po facile...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    tu peux essayer une carte a base de orinoco ca a l'air de marcher. en ce moment, le chipset qui est dans aps mal de cartes type "g" c'est le ralink 2500... bah ca marche pas trop mal... mais ca freeze de temps en temps.
    Le driver est propriétaire mais les sources sont dispo.

    Ca se configure assez bien avec l'outil livré... Mais j'ai quand meme un peu galéré.
    • [^] # Re: c po facile...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      hélas, je me vois mal dire à ma mère que ça va planter de temps en temps :/
      J'aurai vraiment eu envie d'un truc qui marche aussi bien qu'un carte ethernet....
  • # linux-wlan-ng

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    linux-wlan-ng, berk tout court, pas que sous Debian.

    Le problème de linux-wlan-ng c'est que ce driver est plus ou moins pourri, mal maintenu, mal écrit, etc. (Y'a qu'à voir la sortie de compilation de la version 0.2.1-pre22, elle sort des centaines de warnings).

    Enfin chez moi il accepte quand même de se connecter à 11MBps, même si va pas bien vite après...

    Si ça peut aider:
    http://colino.net/tmp/wlancfg-PBAPCOLIN(...)
    http://colino.net/tmp/wlan.conf(...)

    [colin@jack ~]$ iwconfig
    wlan0 IEEE 802.11-b ESSID:"PBAPCOLIN" Nickname:"PBAPCOLIN"
    Mode:Managed Frequency:2.462GHz Access Point: 00:50:FC:D6:AD:A0
    Bit Rate:11Mb/s Tx-Power:2346 dBm
    Retry min limit:8 RTS thr:off Fragment thr:off
    Link Quality=56/92 Signal level=45/154 Noise level=4/154
    Rx invalid nwid:0 Rx invalid crypt:0 Rx invalid frag:0
    Tx excessive retries:0 Invalid misc:0 Missed beacon:0
    • [^] # Re: linux-wlan-ng

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      ma carte PCMCIA aussi accepte le 11Mbps, mais pas l'USB... Mais ce n'est pas vraiment le prob....
      Dans la catégorie des trucs chiant, c'est que jusqu'à récement j'utilisais hotplug + wlan.agent pour le faire marcher (c'est donc wlan.agent qui analysait /etc/wlan/wlan.conf/wlancfg-essid)... mais depuis une maj debian, ce wlan.agent bloque l'ordi...obligé de le tuer à coup de SysRq :/
      Bref, de la merde :)
  • # Jargon technique

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce que je cherchais était une solution fiable, car la personne qui se sert de cet ordi n'est pas informaticienne (du tout)... alors lui dire "rmmod modprobe ifup nano killall blablabla", c'est pas la peine.

    A la limite, je trouve que la ligne de commande est plus adaptée pour faire du support technique qu'une interface graphique.

    1) Si tu prends la main à distance, un VT100 ou un Minitel 2 suffisent, et tu peux passer à travers tout type de connectivité. Mettre en place un VNC ou un truc à la Windows SMS est déjà plus délicat, et nécessite beaucoup de bande passante.

    2) Si tu dépannes par téléphone, un « modprobe rmmod ifup » relève assez de la formule magique, mais au moins c'est clair et précis, et cela vise juste.

    Un dialogue du style « Bon alors, tu cliques sur l'icône, tu déroules l'ascenseur jusqu'à ce que tu vois ton fichier, tu cliques en dehors sur la zone blanche pour déselectionner, tu fais un clic-droit sur la petite tête en bas de l'écran, alors là tu vois quoi ? Ton message il apparaît dans une fenêtre pop-up ou dans une boite DOS ? ... » ne profite pas plus à l'utilisateur égaré à mon avis ...
    • [^] # Re: Jargon technique

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      pas viable si chaque tentative de connexion (tous les matins donc) demande un appel téléphonique. Plusieurs raisons à ça:
      - je suis pas toujours dispo
      - ma mère n'a pas forcément envie de dépendre fortement de moi pour aller sur yahoo.com (logique non).

      Ensuite, quand tu parles de prise à distance... effectivement c'est bien, mais si j'y arrive, c'est qu'elle est sur internet, du coup je suis inutile :) Si y'a prob de réseau ss fils, j'aurai du mal à ssh sur la machine... et le téléphone est loin d'étre idéal..vraiment
      • [^] # Re: Jargon technique

        Posté par . Évalué à 2.

        et le téléphone est loin d'étre idéal..vraiment

        Olala ... oui ! Vraiment.

        C'est pour ça que hotliner est un métier à part entière, et loin d'être facile, avec çà. Un bon dépanneur est en général quelqu'un qui a beaucoup d'expérience et, par conséquent, de l'intuition. Cette intuition est en général stimulée par tous les petits événements qui vont se produire lors de la mise sous tension de l'appareil, un délai, un type de fonte, un emplacement, etc. Tout cela est complètement inhibé au téléphone.

        Ce que je voulais dire, c'est que même au téléphone, lorsque c'est ponctuel, je préfère tout de même guider l'utilisateur au travers d'une ligne de commande plutôt qu'une interface graphique, car les ordres sont précis. C'est également plus facile pour l'utilisateur qui n'a besoin que de transmettre ce que la machine a répondu à une commande, et pas de décrire l'état de l'environnement en permanence ...

        Et même si l'utilisateur doit se repalucher la manip' tous les matins avant que tu viennes lui arranger sa machine, il vaut mieux qu'il ait une « recette » qu'il puisse écrire sur un morceau de papier plutôt que d'avoir à nager parmi les nombreuses fenêtres d'une GUI ...

        Enfin ce n'est que mon avis ...
    • [^] # Re: Jargon technique

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ce qui est embêtant, avec la prise de contrôle à distance, c'est qu'on en aurait toujours besoin pour réparer une connexion réseau, justement...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.